18/10/11

Teaser Tuesday #28

IMG_5523

Patabulle: Les pieds sur terre est MON album chouchou. 
Mignon, craquant, un univers qui me rappelle celui d'Iris de Moüy. 
J'aime ce genre de livres au charme naïf et aux histoires rigolotes !  

Patabulle : Les pieds sur terre par Juliette Vallery & Tristan Mory 
Actes Sud junior, 2011
 

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17/10/11

Pêle-mêle Clarabel #43

 Lumignons

Les Lumignons, ce sont 10 poèmes à tire d'aile, autour de 10 enfants dont les prénoms commencent par L. La composition de l'album est simple : à gauche, les poèmes de Guy Goffette (légers, sautillants). A droite, l'interprétation joyeuse, colorée et fourmillante de détails d'Aurore Callias. Quel régal ! Ce sont des illustrations lumineuses, qui ne sont pas sans me rappeler l'univers doux-dingue de Papyrus (le personnage d'Isabelle Jarry auquel Aurore Callias a donné forme). La plongée dans le pays des rêves est surprenante et admirable (dévoilé sous une page à rabat), la lecture invite à rêver, de plus elle donne une autre idée de ce qu'est la poésie avec une approche simple pour un effet charmant. 

Lumignons, par Guy Goffette & Aurore Callias (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011)

couv_Noemie

Noémie, Princesse fourmi est la nouvelle histoire d'Antoon Krings. Une histoire qui n'est pas sans rappeler celle de Cendrillon, la princesse en loques, qui parviendra à conquérir la cour royale grâce à sa marraine la fée. Noémie est une petite fourmi insignifiante, qui rêve d'assister à la fête d'anniversaire de la reine des abeilles. Avec ses vieilles fripes sur le dos, il est hors de question de se se présenter de la sorte devant la souveraine (qui ne supporte pas les fourmis). Son amie Mireille va lui confectionner une parure de princesse (de pacotille) faite de feuilles et de pétales de rose. Ce ne seront pas les douze coups de minuit qui ruineront les espoirs de Noémie, mais l'empressement de la foule. Se présente alors Carole la fée, qui ne supporte pas les injustices et qui compte bien consacrer la petite fourmi en vraie princesse d'un soir.

C'est ravissant ! Un vrai conte de fée ! Même Cendrillon est évoquée, comme quoi je n'ai pas rêvé non plus... 

Noémie Princesse fourmi, par Antoon Krings (Gallimard, coll. Giboulées, 2011)

Takiji

Takiji l'audacieux, sous-titré petit conte zen, ne déçoit pas ! Sous cette couverture, qui promet aventures et héros courageux, nous avons une histoire à la hauteur des espérances : Takiji ne peut supporter qu'une créature légendaire nommée le Gomi terrorise les animaux de la forêt et saccage les fleurs et les arbres. Brandissant son katana, le garçon tente de réduire le géant en petits morceaux mais rien n'y fait. Heureusement le vieil arbre fait sortir de son feuillage des milliers de petites baies pour soutenir les efforts du héros. Le Gomi est presque réduit à néant, il se repent et devient alors le compagnon de route de Takiji. (Oui, je sais, avec moi, point de surprise !)

Pourquoi cet album, et pas un autre ? Parce que les traits purs et raffinés d'Antoine Guilloppé valent le coup d'oeil, bien évidemment. Ou quand la sobriété se met au service de l'élégance et produit un effet saisissant ! 

Takiji l'audacieux, par Antoine Guilloppé (Picquier jeunesse, 2011)

13/10/11

Le Carnet secret de Lili Lampion

Nous disons un grand OUI à Lili Lampion,

IMG_5545

C'est l'idée d'un carnet secret trouvé par Amanda Sthers et merveilleusement illustré par Florent Chavouet (we love him). A l'intérieur, lorsqu'on choisit de braver l'interdiction de l'élastique violet, nous découvrons une histoire attachante, tour à tour drôle et émouvante. Lili est une petite parisienne, au look bien branché (signé Nathalie Rykiel, la classe), elle a un petit frère, Jules, qui est souvent malade, une maman et un beau-papa amoureux, plus un papa décrit comme un éternel séducteur, présent à travers la webcam... parce que l'histoire de Lili va être bouleversée par l'annonce de la maladie de son frère, et hop tout le monde s'envole pour New York où Jules doit être hospitalisé. La découverte de la Grosse Pomme se fait en compagnie d'un couple de chinois, minuscules et invisibles à l'oeil nu (ce sont les amis imaginaires de Lili), rencontrés le jour de son arrivée à l'aéroport. Ce n'est pas tant l'exploration de la ville qui nous intéresse, mais ce qu'il se passe dans la tête et le coeur de la petite fille. La maladie du frère est un grand chamboulement pour l'équilibre familial, et pour Lili notamment. Trouver sa place devient mission impossible. Elle se sent souvent seule et incomprise (avec ses petits chinois qui n'existent que pour elle, elle est prise pour une folle à l'école), ou peut-être cherche-t-elle à attirer l'attention depuis que sa maman passe tout son temps loin de la maison. On pourrait craindre que l'histoire verse dans le gnan-gnan (ou le mélo) mais ce n'est pas le cas. A la place, c'est frais, pétillant, drôle et ravissant. Le projet sera décliné sur scène, en un spectacle musical, au théâtre de Paris à partir du 22 octobre 2011, avec des musiques composées par Sinclair.

Le Carnet secret de Lili Lampion, par Amanda Sthers (Nathan 2011) smileyc002
illustrations de Florent Chavouet (son blog : http://florentchavouet.blogspot.com/ )

IMG_5546 

** Chez Brice, on fait des crêpes. ** 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/10/11

Un feu d'artifice de papillons !

OooOOOohh !!!! IMG_5589

Visite au zoo en compagnie de Papy et Mamie, une grande première, même que c'est la première fois qu'on fait la connaissance des grands-parents, si je ne me trompe pas. Rita et Machin nous réservent un programme très original. Ou comment détourner la réalité de son droit chemin, vers le sentier de l'imaginaire carrément fou, palpitant, peuplé d'hommes-crocos ou des chats-panthères. C'est ça, ou l'inventaire fort passionnant des coléoptères, des marsupiaux, des ursidés, des papilionidés etc., énoncé avec science par Papy. Et Mamie qui offre des glaces au chocolat... c'est le paradis ici, se disent nos zozos qui voudraient bien élire domicile au zoo. Alors, c'est quand qu'on y retourne ?

Rita et Machin au Zoo, par Jean-Philippe Arrou-Vignod & Olivier Tallec 
Gallimard jeunesse, 2011. 

IMG_5590 IMG_5591

Pêle-mêle Clarabel #42

IMG_5495 

Les boutiques d'Angélique est un album savoureux, au charme irrésistiblement rétro et élégant (et vous me connaissez, j'adore ça !). Nous suivons Angélique accomplir son shopping avec sa liste de courses à la main. Il lui faut : une rose jaune, un tuyau d'arrosage, une grappe de raisin, des patins à roulettes, un cacatoès, un mirliton siffleur, un tapis d'Orient, un pichet rayé, une tartelette aux cerises et une sucette en forme de coeur.

Boutique après boutique, Angélique poursuit son bout de chemin. Parviendra-t-elle à trouver tous les articles de sa liste ? C'est d'un pas dansant et alerte qu'elle s'engage dans la grand-rue. (A tour de rôle, il faut noter la particularité de son entrée dans chaque boutique - elle entre sans façon, en gambadant ou tout doucement... C'est le petit fil rouge du livre, chut !) Chaque chapitre est une invitation à la lecture à voix haute, les mots sonnent et roulent sur un fil, c'est tout aussi ravissant ! Les intérieurs des boutiques se dévoilent sous des pages à rabat, alors là, bonjour, c'est une explosion de détails qui s'étalent sous nos yeux. Une jolie, très jolie découverte.

Les Boutiques d'Angélique, par Alice Melvin  (Albin Michel jeunesse, 2011) smileyc002
également salué par notre chère Gaëlle 

Autre découverte fabuleuse, 

IMG_5486

Dans ce coffret, on trouve une maquette pour construire une maison avec ses pièces et ses meubles en kit, plus un journal intime. La maquette est sensationnelle, chaque petit détail a été fignolé et c'est un réel bond dans le temps qui nous est proposé. Direction Paris, 1911. La lecture du journal intime nous apprend donc la très brève histoire de  Tamara Karsavina, une danseuse des ballets russe, en représentation dans la capitale française. La jeune femme découvre, s'émerveille, redonne vie à une époque révolue, évoque Cocteau et Poulbot, parle de sa passion pour la danse, décrit les ballets et les costumes, tout en s'imprégnant de l'air parisien, le charme est immédiat. Le journal est enrichi de photographies, de cartes postales, de gravures de mode et d'articles de journaux qui complètent l'illusion. On a vraiment le sentiment de s'échapper du temps et du monde qui nous entoure ! C'est remarquable.

Une idée de cadeau, tiens !  Le projet est dévoilé ici : http://pascale.debert.pagesperso-orange.fr/edition.htm

La Maison de Tamara, par Pascale Debert (Albin Michel jeunesse, 2011)

Et pour celles qui se passionnent de danse classique, découvrez encore 

IMG_5544

L'histoire de Delphine, Justine, Sabine, Clémentine, Catherine, Marilyne, Amandine et Caroline était réglée comme du papier à musique, de la danse, de la discipline, sur quatre rangs de deux bien alignées... et puis arrive Célestine, la neuvième petite ballerine. Où la caser ?!

8 petites ballerines, par Grace Maccarone et Christine Davenier (Albin Michel jeunesse, 2010)

mais aussi, IMG_5555 

Danse, Prosper, danse ! par Laure Monloubou : parce que la danse, ce n'est pas que pour les filles - pardi ! Prosper adore danser et se réjouit lorsque ses parents l'inscrivent au cours de danse, mais les filles se moquent de lui. Les garçons jouent au foot, les filles font de la danse... voyons. Au fil des jours, Prosper perd son enthousiasme et veut abandonner. Mais il va leur apprendre, à ces nanas, comment exécuter des pirouettes sans tomber sur les fesses. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Hyperman dans sa vie (et des chaussettes Hyperman, aussi) ! 
Encore une jolie réussite de Laure Monloubou, c'est drôle, tendre et les illustrations sont adorables.
paru chez Kaléidoscope, 2011. 


08/10/11

Et il y aura assez de galettes au miel pour deux enfants...

Magnifique, Anouketh

IMG_5552         smileyc002

Anouketh est une petite fille en colère et elle l'exprime sans ménagement en écrasant les petites fourmis rouges sur son chemin. Ces dernières protestent, hé ho ! ça suffit le massacre. Même ses camarades imaginaires (les enfants des dieux Anubis, Horus...) sortent du rang pour la cajoler et comprendre ses soucis. Or, Anouketh se renferme et prend la poudre d'escampette. Elle dépasse les limites de son terrain de jeu autorisé, se retrouve près des rives du Nil et laisse exploser la raison de son mécontentement. Et pour preuve, elle lance une grosse pierre, plouf, qui tombe dans l'eau mais qui entraîne dans sa chute la fillette. Vite, un papa à la rescousse ! 

Anouketh est un album MAGISTRAL. Les illustrations sont parfaites, de toute beauté. L'histoire est piquante, cocasse grâce aux apartés des fourmis, c'est obligé de sourire. La colère de la petite fille est mignonne, elle a pour objectif d'atténuer la jalousie entre l'aînée et l'enfant à naître. Ce plongeon dans l'Egypte antique aussi produit un effet magique, à la fois dépaysant et fascinant, oui j'étais complètement sous le charme ! Anouketh figure parmi mes albums préférés du duo talentueux (j'ai nommé, François Roca et Fred Bernard).  

Anouketh, par Fred Bernard et François Roca (Albin Michel jeunesse, 2011) 

Epinglée, notre Gaëlle aussi a craqué pour les fourmis rouges ... 

Une autre petite histoire d'amour filial, IMG_5558 

“Moi, j’aime quand Papa me donne le bout de la baguette chaude…
Moi, j’aime quand Papa il me prend sur ses épaules …
Moi, j’aime quand Papa il fait des blagues au téléphone ..
Moi, j’aime quand Papa il regarde avec moi le rugby à la télé
Moi, j’aime quand Papa il fait une surprise à Maman …”

Un concentré des petits moments de vie pleins de tendresse et de complicité entre un papa et son fils. Mignon tout plein.

Moi, j'aime quand papa... par Arnaud Alméras et Robin (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011)

06/10/11

Pêle-mêle Clarabel #41

Petit passage en revue de nos récentes lectures. Parce que nous avons vu ...

IMG_5526 IMG_5527

... une chanteuse se mettre à poil !

Tous à poil ! par Claire Franek et Marc Daniau (Rouergue, 2011)

IMG_5528 IMG_5529

... une raie avoir le coup de foudre pour un cochon !

Uïk le cochon électrique, par Karin Serres et Till Charlier (Rouergue, 2011)

IMG_5530 IMG_5531

... les points Coop comme quand j'étais petite ! 

Bric A Brac, par Jean Gourounas (Rouergue, 2011)

IMG_5364 IMG_5534

... un monstre remisé dans le grenier de l'enfance !

Mon monstre et moi, par Emmanuelle Eeckhout (L'Ecole des Loisirs, Pastel 2011)

IMG_5535 IMG_5536

... des adultes danser sur du disco ! 

Dans la maison de poupée, par Anaïs Massini (Autrement, 2011)

IMG_5537 IMG_5539

... un grand frère qui mange tout le chocolat ! 

Mon grand frère, par Pauline Martin (Albin Michel jeunesse, 2011)

De jolies choses, quoi.

05/10/11

Pomelo et les couleurs ♥

Un nouvel album de Pomelo signifie hola de joie dans la maison et promesse d'une lecture bidonnante ! C'est parti.

IMG_5514 

Quand tout lui semble noir ou blanc, Pomelo regarde autour de lui et redécouvre soudain...

IMG_5506 

le rouge hypnotisant de l'amour

IMG_5507 

le jaune jamais pareil du pipi

IMG_5505 

le rose cul-cul la praline du bonheur

IMG_5511 

le vert de quand on n'y arrive pas

IMG_5512 

le noir de l'aventure

etc.

Cet album, c'est une formidable leçon de choses à travers l'évocation de couleurs déclinées de façon poétique et humoristique. On y trouve des associations souvent désopilantes, tellement caractéristiques de l'esprit propre à Pomelo (oui, il existe !) . C'est facétieux, un peu coquin et ça fait marrer dans les chaumières. Et à chaque fois, c'est le regret d'avoir fini trop vite. Pomelo c'est aussi une relecture rien que pour le plaisir de pêcher les petites perles que j'aurais oubliées les fois d'avant.

Pomelo et les Couleurs, par Ramona Badescu & Benjamin Chaud smileyc002
Albin Michel jeunesse, 2011

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/10/11

Pêle-mêle Clarabel #40

IMG_5499 

L'Oiseau Arlequin est en fait un conte birman mettant en scène un lion, roi des créatures terrestres, et un dragon-serpent, qui règne sur les mers en vrai tyran. Deux politiques totalement différentes, mais qui cohabitent du mieux qu'elles peuvent. Arrive le jour où le lion commet une transgression en se baignant dans l'eau de son voisin. Quelle terrible provocation ! Le dragon-serpent crache de colère et réclame justice sous la forme d'un duel qui se tiendra le matin du huitième jour suivant celui-ci. Le lion est vaincu d'avance et rentre dépité faire ses adieux à ses sujets. Il faudra compter sur la ténacité et l'ingéniosité du lièvre doré pour trouver une solution qui sauvera la mise du souverain (quel gros patapouf, celui-là !).

Je n'en divulgue pas davantage, même si ce conte se dévoile sans surprise. La tournure est effectivement rusée et intelligente, elle séduira les plus jeunes. Les illustrations de Delphine Jacquot sont magnifiques et concentrent toute notre attention, l'esthétisme est grandiose, soigné et joue le jeu de la fantaisie (les animaux portent les costumes typiquement birmans). A parcourir pour s'en mettre plein la vue ! 

L'Oiseau Arlequin, par Pascale Maret & Delphine Jacquot (éditions Thierry Magnier, 2011) 

Cliche_2011-10-02_21-35-42-5774d  @ cliché Delphine Jacquot / Pascale Maret

L'album d'Aurélia Grandin a également été l'occasion d'admirer le travail de l'illustratrice en demeurant bouche bée. Il y a des moments comme ça ...

IMG_5500

Le jour où un magnifique dragon se pose au fond de sa vallée, la vie de Mi change pour toujours. Elle quitte sa maison avec son petit baluchon et part courir le monde sur le dos de son nouvel ami. Au cours de son fantastique voyage, Mi fait de nombreuses rencontres : Mimouchi et son escargot Mo qui ont été obligés de fuir leur village à cause de terribles monstres à plumes, Kikakouki qui s’ennuie dans son marais, et Nouki et Nouko qui ont le cœur gros. Afin d'aider ses nouveaux amis, Mi se lance à la recherche de Kalaka la magicienne, seule capable de faire souffer le bonheur sur les quatre vallées…

La technique d'Aurélia Grandin s'appuie sur un assemblage de découpage, de collage, de peinture, de dessin pour un résultat remarquable, aux couleurs éclatantes. C'est le deuxième album que je lis d'Aurélia Grandin, et de nouveau j'ai pris plaisir à renouer avec cet univers singulier, poétique et luxuriant.

Mi et les quatre vallées, par Aurélia Grandin (Actes Sud junior, 2011)

IMG_5502 IMG_5503

Pourquoi la vie est-elle si difficile ?
Aide-nous à remettre des fleurs au printemps,
fais souffler le bonheur sur nos quatre vallées. 

30/09/11

Pêle-mêle Clarabel #39

le nouvel album de Michel Van Zeveren, une lecture désopilante ! 

IMG_5468 IMG_5465

Oui vraiment, qu'est-ce que c'est drôle ! Lucien est trop intimidé pour aborder celle qui lui fait battre le coeur, alors il décide de lui adresser un poème. L'inspiration n'étant pas son fort, Lucien se laisse facilement distraire (pour répondre à ses petits besoins notamment, "on a beau être poète, on doit aussi aller aux toilettes" !). Chose plus grave, la pluie ne cesse de tomber et elle commence à s'infiltrer dans sa petite cabane en bois, mais Lucien veut conclure sa prose coûte que coûte. Le résultat est irrésistible, les enfants vont adorer ! 

Poète poète, par Michel Van Zeveren (Pastel, 2011) 
Cette histoire fait écho à deux tableaux : Le pauvre poète de Carl Spitzweg et Saint Jérôme dans son étude d'Antonello da Messina.

IMG_5469

Oh, Pétard ! ou comment un chien a bien du mal à accepter de vivre dans un foyer déchiré. Mais heureusement les bons côtés rejoignent aussi les mauvais, l'album réussit très bien à adoucir l'amertume de la séparation des parents. L'expérience est vécue par le toutou de la famille, car oui il y a un coeur qui bat sous cette masse de poils ! Un gros coeur sensible.

Oh, Pétard ! par Christine Naumann-Villemin & illustrations de Christine Davenier (Kaléidoscope, 2011)

IMG_5470

Alors lui, au départ, ce n'était pas gagné. Couleurs sombres et hivernales, atmosphère déchaînée, un vrai mystère... Et puis, l'histoire m'est apparue. Atypique, précieuse, savoureuse et envoûtante. Un charme certain, qui se dégage petit à petit. Ama est une maman dévouée, qui ne compte pas rester les bras ballants devant ses enfants affamés, tandis que les hommes sont partis à la chasse et ne donnent plus de nouvelles. Histoire de patienter, elle se met à danser, à chanter, à raconter des contes... tant et si bien que son fils est transporté et manque de commettre une énorme bêtise. Mais Ama est une femme unique, une Mère Magie, capable de tout pour sauver les siens.

Mère Magie, par Carl Norac et Louis Joos (Pastel, 2011)

et pour finir, en beauté ! 

IMG_5330

Un merveilleux Abécédaire pour les petits et les grands qui aiment décliner l'amour, la vie de couple, les tics et tocs des uns et des autres... avec sourire et bonne humeur.

Amour, Brouille et Câlin par Soledad Bravi et Vincent Malone (Loulou & Cie, 2011)

IMG_5331 IMG_5332