16/11/11

Pêle-mêle Clarabel #46

IMG_5794

Très chouette et rigolo, cet album raconte l'histoire d'un monsieur qui s'habille en gris, dont le plaisir est de revêtir chaque mercredi son costume du gros canard jaune, et qui voit son monde s'effronder parce qu'il serait la risée de sa banque ! C'est une histoire toute simple et très drôle qui revendique le goût du bonheur et le droit de faire ce qu'il nous plaît. Et puis le jaune, c'est tellement plus gai que le gris ! Avec des illustrations qui me plaisent ENORMEMENT. 

La vraie folle histoire du gros canard jaune, par Nathalie Meynet et Guillaume Plantevin. 
Océan jeunesse, 2011. 

IMG_5791

Une mamie qui vieillit, c'est une mamie qui perd un peu la notion des choses, qui a la mémoire qui flanche, qui se perd en chemin, qui a le regard dans le vide... Pour éviter qu'elle se sente seule, ou qu'elle se mette en danger, mamie vient donc vivre à la maison avec ses petites-filles qui ont un peu de mal à comprendre le fait que mamie est atteinte d'une maladie qui ne se guérit pas avec des médicaments. Mais elles vont lui en trouver, des remèdes ! Avec des dessins, des photos, des contes à lire à voix haute et des bisous, forcément. C'est un petit album mignon et craquant, pétri de tendresse.

Mamie a besoin de bisous, par Ana Bergua et Carme Sala.
Traduit de l'espagnol par Claudine Serre. Océan jeunesse, 2011. 

IMG_5793

Alba est une pie qui babille à longueur de journée. Son voisin, lui, est discret, timide, il a perdu sa bouche, ne sait plus s'exprimer, il dévore des yeux, il fait des gestes mais ce n'est pas assez. Alba veut qu'on lui réponde ! Alors il faut que le garçon retrouve sa bouche, il lui écrit donc une longue lettre... C'est un très beau texte qui évoque la difficulté d'exprimer ce qu'on ressent, parce qu'on manque de confiance en soi ou parce que la langue bégaie de maladresse. Ne pas avoir de bouche, ça simplifie la vie... mais ça ne remplace pas l'envie d'avaler des myrtilles, de sourire, de rire ou de siffler. Parfois, il faut savoir se surpasser pour attraper des sourires dans la tête et les coller sur son visage. L'histoire fait vraiment preuve de subtilité, c'est très beau et poétique, les illustrations sont également superbes ! 

Alba Blabla et moi, par Alex Cousseau et Anne-Lise Boutin.
Rouergue jeunesse, 2011. 


07/11/11

Moi, c'est Blop !

IMG_5709

Bavard.
Coloré.
Elégant. 
Chatoyant.
Se bousculant.
Se questionnant.
Chaleureux.
Curieux.
Amoureux.
Loupé.
Arrangeant.
Séduisant.
Festif.
Artistique.

Il existe tant d'adjectifs pour raconter l'histoire de Blop ! A découvrir sous toutes les coutures. 

 IMG_5710 IMG_5712 IMG_5714 IMG_5715 

Moi, c'est Blop ! par Hervé Tullet (Bayard jeunesse, 2011) 

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

20/10/11

Non-Non a perdu un truc mais ne sait plus quoi

IMG_7679

IMG_7680

IMG_7681

Ce matin, Non-Non a perdu un truc. Le problème : il ne sait plus quoi. Il demande alors l’aide de ses amis Bio, Grouillette, Zoubi et Grocroc.”Vous savez, mon truc jaune”, “Vous savez... C’est un truc jaune et dur aussi”, “Ce n’est pas un truc ovale... Il est plutôt rectangulaire”. Chacun propose une idée mais sans succès ! Et même dans la collection d’objets bizarres de Grouillette, il n’y a pas le “truc” de Non-Non. Mais où peut-il bien être ?

A chaque double page, des flaps révèlent des détails désopilants de l’illustration de Magali le Huche. L’enfant peut ainsi aider les amis de Non-Non à chercher ce fameux “truc”. Une histoire drôle qui stimule la curiosité et l’observation du jeune lecteur.

ABSOLUMENT HILARANT ! CETTE SERIE EST INCONTOURNABLE, AVEC UN SUPER HEROS TRES ATTACHANT ET LES ILLUSTRATIONS DE MAGALI LE HUCHE A SE ROULER PAR TERRE !

par Magali Le Huche (Tourbillon, 2011)

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

J'ai un ours

Un tout petit enfant, pas plus haut que trois pommes, a pour meilleur ami un grand ours brun à la douce fourrure. L’ours lui raconte tout sur sa terre : les petits-déjeuners frais et sucrés, les longues baignades, les siestes et surtout les espaces infinis... Mais il ne peut pas retourner là-bas. Et c’est pourquoi le petit enfant vient le voir au zoo. Il est derrière les barreaux alors l’enfant va trouver pour lui le plus beau des cadeaux.

IMG_6148

Voilà un très bel album crayonné noir et blanc pour illustrer l'ours, en contraste avec les tons pastel représentant l'enfant. C'est du plus bel effet ! L'histoire est une réflexion sur la liberté (en appuyant bien sur ceux qui en sont privés). C'est un travail remarquable, parce qu'il est simple mais efficace.

J'ai un ours, par Mariana Ruiz Johnson (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011)

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Une ou deux bêtises

ôde à la gourmandise,

IMG_5328 IMG_5329

Une histoire mettant en scène quoi ? ... Des oursons en guimauve et chocolat. Ouiiii, bingo ! Avec la participation exceptionnelle d'une chouquette, d'une sardine, de la chantilly... et de la pâte à modeler.
Pour slurper de plaisir. 

Une ou deux bêtises, par Isabelle Gil (Ecole des Loisirs, coll. Loulou, 28 pages cartonnées)
dans le même goût, salivez sur Oursons !

L'occasion de redécouvrir les Couleurs à sensationIMG_5600

de la collection Yapasphoto du Rouergue, édition 2010. Il s'agit d'une palette de douze couleurs pour partir à la découverte de ses sens. Rose ? La mousse trouée d'une éponge ou le nuage nacré d'une barbe à papa. Orange ? La pulpe acide du fruit ou la peluche soyeuse d'un jouet. Rouge ? Le goût sucré des fraises ou les pétales veloutés d'une rose rouge... Car voir, c'est aussi sentir, toucher, goûter et... imaginer !

IMG_5601

ça donne clairement envie de toucher et de croquer ! 

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18/10/11

Teaser Tuesday #28

IMG_5523

Patabulle: Les pieds sur terre est MON album chouchou. 
Mignon, craquant, un univers qui me rappelle celui d'Iris de Moüy. 
J'aime ce genre de livres au charme naïf et aux histoires rigolotes !  

Patabulle : Les pieds sur terre par Juliette Vallery & Tristan Mory 
Actes Sud junior, 2011
 

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/10/11

Pêle-mêle Clarabel #43

 Lumignons

Les Lumignons, ce sont 10 poèmes à tire d'aile, autour de 10 enfants dont les prénoms commencent par L. La composition de l'album est simple : à gauche, les poèmes de Guy Goffette (légers, sautillants). A droite, l'interprétation joyeuse, colorée et fourmillante de détails d'Aurore Callias. Quel régal ! Ce sont des illustrations lumineuses, qui ne sont pas sans me rappeler l'univers doux-dingue de Papyrus (le personnage d'Isabelle Jarry auquel Aurore Callias a donné forme). La plongée dans le pays des rêves est surprenante et admirable (dévoilé sous une page à rabat), la lecture invite à rêver, de plus elle donne une autre idée de ce qu'est la poésie avec une approche simple pour un effet charmant. 

Lumignons, par Guy Goffette & Aurore Callias (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2011)

couv_Noemie

Noémie, Princesse fourmi est la nouvelle histoire d'Antoon Krings. Une histoire qui n'est pas sans rappeler celle de Cendrillon, la princesse en loques, qui parviendra à conquérir la cour royale grâce à sa marraine la fée. Noémie est une petite fourmi insignifiante, qui rêve d'assister à la fête d'anniversaire de la reine des abeilles. Avec ses vieilles fripes sur le dos, il est hors de question de se se présenter de la sorte devant la souveraine (qui ne supporte pas les fourmis). Son amie Mireille va lui confectionner une parure de princesse (de pacotille) faite de feuilles et de pétales de rose. Ce ne seront pas les douze coups de minuit qui ruineront les espoirs de Noémie, mais l'empressement de la foule. Se présente alors Carole la fée, qui ne supporte pas les injustices et qui compte bien consacrer la petite fourmi en vraie princesse d'un soir.

C'est ravissant ! Un vrai conte de fée ! Même Cendrillon est évoquée, comme quoi je n'ai pas rêvé non plus... 

Noémie Princesse fourmi, par Antoon Krings (Gallimard, coll. Giboulées, 2011)

Takiji

Takiji l'audacieux, sous-titré petit conte zen, ne déçoit pas ! Sous cette couverture, qui promet aventures et héros courageux, nous avons une histoire à la hauteur des espérances : Takiji ne peut supporter qu'une créature légendaire nommée le Gomi terrorise les animaux de la forêt et saccage les fleurs et les arbres. Brandissant son katana, le garçon tente de réduire le géant en petits morceaux mais rien n'y fait. Heureusement le vieil arbre fait sortir de son feuillage des milliers de petites baies pour soutenir les efforts du héros. Le Gomi est presque réduit à néant, il se repent et devient alors le compagnon de route de Takiji. (Oui, je sais, avec moi, point de surprise !)

Pourquoi cet album, et pas un autre ? Parce que les traits purs et raffinés d'Antoine Guilloppé valent le coup d'oeil, bien évidemment. Ou quand la sobriété se met au service de l'élégance et produit un effet saisissant ! 

Takiji l'audacieux, par Antoine Guilloppé (Picquier jeunesse, 2011)

13/10/11

Le Carnet secret de Lili Lampion

Nous disons un grand OUI à Lili Lampion,

IMG_5545

C'est l'idée d'un carnet secret trouvé par Amanda Sthers et merveilleusement illustré par Florent Chavouet (we love him). A l'intérieur, lorsqu'on choisit de braver l'interdiction de l'élastique violet, nous découvrons une histoire attachante, tour à tour drôle et émouvante. Lili est une petite parisienne, au look bien branché (signé Nathalie Rykiel, la classe), elle a un petit frère, Jules, qui est souvent malade, une maman et un beau-papa amoureux, plus un papa décrit comme un éternel séducteur, présent à travers la webcam... parce que l'histoire de Lili va être bouleversée par l'annonce de la maladie de son frère, et hop tout le monde s'envole pour New York où Jules doit être hospitalisé. La découverte de la Grosse Pomme se fait en compagnie d'un couple de chinois, minuscules et invisibles à l'oeil nu (ce sont les amis imaginaires de Lili), rencontrés le jour de son arrivée à l'aéroport. Ce n'est pas tant l'exploration de la ville qui nous intéresse, mais ce qu'il se passe dans la tête et le coeur de la petite fille. La maladie du frère est un grand chamboulement pour l'équilibre familial, et pour Lili notamment. Trouver sa place devient mission impossible. Elle se sent souvent seule et incomprise (avec ses petits chinois qui n'existent que pour elle, elle est prise pour une folle à l'école), ou peut-être cherche-t-elle à attirer l'attention depuis que sa maman passe tout son temps loin de la maison. On pourrait craindre que l'histoire verse dans le gnan-gnan (ou le mélo) mais ce n'est pas le cas. A la place, c'est frais, pétillant, drôle et ravissant. Le projet sera décliné sur scène, en un spectacle musical, au théâtre de Paris à partir du 22 octobre 2011, avec des musiques composées par Sinclair.

Le Carnet secret de Lili Lampion, par Amanda Sthers (Nathan 2011) smileyc002
illustrations de Florent Chavouet (son blog : http://florentchavouet.blogspot.com/ )

IMG_5546 

** Chez Brice, on fait des crêpes. ** 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/10/11

Un feu d'artifice de papillons !

OooOOOohh !!!! IMG_5589

Visite au zoo en compagnie de Papy et Mamie, une grande première, même que c'est la première fois qu'on fait la connaissance des grands-parents, si je ne me trompe pas. Rita et Machin nous réservent un programme très original. Ou comment détourner la réalité de son droit chemin, vers le sentier de l'imaginaire carrément fou, palpitant, peuplé d'hommes-crocos ou des chats-panthères. C'est ça, ou l'inventaire fort passionnant des coléoptères, des marsupiaux, des ursidés, des papilionidés etc., énoncé avec science par Papy. Et Mamie qui offre des glaces au chocolat... c'est le paradis ici, se disent nos zozos qui voudraient bien élire domicile au zoo. Alors, c'est quand qu'on y retourne ?

Rita et Machin au Zoo, par Jean-Philippe Arrou-Vignod & Olivier Tallec 
Gallimard jeunesse, 2011. 

IMG_5590 IMG_5591

Pêle-mêle Clarabel #42

IMG_5495 

Les boutiques d'Angélique est un album savoureux, au charme irrésistiblement rétro et élégant (et vous me connaissez, j'adore ça !). Nous suivons Angélique accomplir son shopping avec sa liste de courses à la main. Il lui faut : une rose jaune, un tuyau d'arrosage, une grappe de raisin, des patins à roulettes, un cacatoès, un mirliton siffleur, un tapis d'Orient, un pichet rayé, une tartelette aux cerises et une sucette en forme de coeur.

Boutique après boutique, Angélique poursuit son bout de chemin. Parviendra-t-elle à trouver tous les articles de sa liste ? C'est d'un pas dansant et alerte qu'elle s'engage dans la grand-rue. (A tour de rôle, il faut noter la particularité de son entrée dans chaque boutique - elle entre sans façon, en gambadant ou tout doucement... C'est le petit fil rouge du livre, chut !) Chaque chapitre est une invitation à la lecture à voix haute, les mots sonnent et roulent sur un fil, c'est tout aussi ravissant ! Les intérieurs des boutiques se dévoilent sous des pages à rabat, alors là, bonjour, c'est une explosion de détails qui s'étalent sous nos yeux. Une jolie, très jolie découverte.

Les Boutiques d'Angélique, par Alice Melvin  (Albin Michel jeunesse, 2011) smileyc002
également salué par notre chère Gaëlle 

Autre découverte fabuleuse, 

IMG_5486

Dans ce coffret, on trouve une maquette pour construire une maison avec ses pièces et ses meubles en kit, plus un journal intime. La maquette est sensationnelle, chaque petit détail a été fignolé et c'est un réel bond dans le temps qui nous est proposé. Direction Paris, 1911. La lecture du journal intime nous apprend donc la très brève histoire de  Tamara Karsavina, une danseuse des ballets russe, en représentation dans la capitale française. La jeune femme découvre, s'émerveille, redonne vie à une époque révolue, évoque Cocteau et Poulbot, parle de sa passion pour la danse, décrit les ballets et les costumes, tout en s'imprégnant de l'air parisien, le charme est immédiat. Le journal est enrichi de photographies, de cartes postales, de gravures de mode et d'articles de journaux qui complètent l'illusion. On a vraiment le sentiment de s'échapper du temps et du monde qui nous entoure ! C'est remarquable.

Une idée de cadeau, tiens !  Le projet est dévoilé ici : http://pascale.debert.pagesperso-orange.fr/edition.htm

La Maison de Tamara, par Pascale Debert (Albin Michel jeunesse, 2011)

Et pour celles qui se passionnent de danse classique, découvrez encore 

IMG_5544

L'histoire de Delphine, Justine, Sabine, Clémentine, Catherine, Marilyne, Amandine et Caroline était réglée comme du papier à musique, de la danse, de la discipline, sur quatre rangs de deux bien alignées... et puis arrive Célestine, la neuvième petite ballerine. Où la caser ?!

8 petites ballerines, par Grace Maccarone et Christine Davenier (Albin Michel jeunesse, 2010)

mais aussi, IMG_5555 

Danse, Prosper, danse ! par Laure Monloubou : parce que la danse, ce n'est pas que pour les filles - pardi ! Prosper adore danser et se réjouit lorsque ses parents l'inscrivent au cours de danse, mais les filles se moquent de lui. Les garçons jouent au foot, les filles font de la danse... voyons. Au fil des jours, Prosper perd son enthousiasme et veut abandonner. Mais il va leur apprendre, à ces nanas, comment exécuter des pirouettes sans tomber sur les fesses. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Hyperman dans sa vie (et des chaussettes Hyperman, aussi) ! 
Encore une jolie réussite de Laure Monloubou, c'est drôle, tendre et les illustrations sont adorables.
paru chez Kaléidoscope, 2011.