16/09/10

La surprise

L'adorable mamie gâteau, qui lit des belles histoires, et qui ne vit que pour vous, vous la rangez au placard ! C'est terminé, à l'exemple de la grand-mère du petit narrateur qui s'offre une seconde jeunesse : un nouveau look, des sorties entre copines, des tenues affriolantes, et tous les gadgets à la mode en sa possession, mamie est dans le vent ! Mais que cache son air rêveur ? ...

IMG_0034

Et un album qui casse un peu l'image classique de la grand-mère ... ça fait du bien !!! Aujourd'hui, la mamie est une femme moderne, indépendante, qui n'oublie pas sa féminité aux vestiaires et qui reste toujours présente pour ses enfants et petits-enfants, sans devenir leur esclave !
Et tout ça est raconté avec humour, sous le regard placide et naïf du petit garçon.

La_surprise_de_Jean_Pierre_Blanpain

de Nadia Roman (texte) & Jean-Pierre Blanpain (illustrations)
éditions thierry magnier (2010) - 15€

et une chanson que ma fille adore :

 

 

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15/09/10

Ao, petit Neandertal

Un album d'après le roman de Marc Klapczynski, Ao, l'Homme ancien, qui a inspiré le film de Jacques Malaterre. Le jeune Ao, héros adulte du film, nous prend par la main dans une folle aventure aux origines de l’espèce humaine.

Ao__petit_Neandertal_de_Claire_Troilo

Dommage, dommage, dommage ! Cette histoire est beaucoup trop courte : en seulement 20 pages, les présentations sont à peine faites qu'il faut déjà se quitter. C'est frustrant ! J'avais envie que les aventures d'Ao se poursuivent, que les voyages paraissent interminables, que les conditions climatiques leur tombent sur la tête, que les rencontres ne cessent de surprendre, que les animaux sauvages, dangereux ou féroces soient encore de la partie, que l'amitié entre Ao, Aki et Grrrou ne se termine pas sur cette note hâtive, non c'est beaucoup trop court ! Car quand on aime, on ne compte pas ! (Ne vous trompez pas, j'ai effectivement BEAUCOUP aimé.)

Les illustrations sont superbes. Elles mettent en scène le grand nord, le froid et la tempête de neige qui saisissent Ao, son père et son grand-père au moment d'être face à une ourse géante. Le petit Néandertal se met à l'abri du mieux qu'il peut, mais s'égare. En chemin pour retrouver sa famille, il se lie avec un ourson, lui aussi paumé, et une fillette Cro-Magnon, également perdue. Trois âmes seules, livrées aux aléas du destin, à une époque totalement vierge de connaissances extérieures, c'est beau comme sujet ... non ?

L'album s'offre aux enfants, il donne des étoiles dans les yeux, l'histoire est belle, les personnages attendrissants, les rapports sentent bon l'innocence, la curiosité et l'envie d'apprendre, de connaître, de découvrir. L'étranger n'est pas montré du doigt, on va vers lui, on le questionne, on interroge et on explique les différences. En fin d'ouvrage, quelques notes historiques permettront aux plus jeunes de parfaire leurs connaissances. Et de pousser vers d'autres sources pour en savoir davantage !

par Claire Troilo (texte) et Emmanuel Roudier (illustrations)
Milan jeunesse, 2010.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/09/10

Pêle-Mêle Clarabel #5

Est-ce qu'il vaut mieux garder une amie malheureuse près de soi, ou est-ce qu'il vaut mieux la savoir heureuse à l'autre bout du monde ?

Coline_de_Alex_Cousseau_et_Chiaki_MiyamotoC'est la question que se pose Youyou la tortue quand, à l'approche de l'automne, son amie l'hirondelle prépare son prochain départ. Youyou n'a pas très envie de voir Coline partir sans elle. Ce n'est pas par pur égoïsme, car l'amitié qui les lie est sincère et très forte. Il faut donc trouver une solution qui conviendra à toutes les deux, mais avant cela, elles vont de maladresse en maladresse, se froissent et se vexent. Les questions vont et viennent, apportant beaucoup de douceur et de vérité au texte. Le lecteur est admiratif, il s'interroge à son tour sur ce qu'est l'amitié, la séparation, sur ce qui est bon pour l'une et pas forcément pour l'autre. C'est un formidable album au message délicat, merci Alex Cousseau pour avoir su distiller tendresse, poésie, tristesse et bonheur dans ce texte magnifique !
Les illustrations, en parfaite osmose, sont de Chiaki Miyamoto.

Coline, d'Alex Cousseau & Chiaki Miyamoto
éditions Sarbacane (2010) - 13,50€

Coline arrache l'une de ses plumes et l'offre à son amie :
- Tiens, dit-elle. Cette plume, c'est un peu de moi. Tu ne t'envoleras pas avec, mais tu peux la garder près de ton coeur jusqu'à ce que je revienne.
Youyou glisse la plume dans sa poche.
- C'est juste une plume, soupire la tortue. Dans ma poche je te voudrais toi toute entière... Ou alors je voudrais remplir ma poche avec plein de choses à toi.

Encore une découverte des éditions Sarbacane, plutôt originale :   

L__trange_projet_de_monsieur_G

L'étrange projet de monsieur G. est un album dont les illustrations ne sont pas sans vous rappeler l'esprit des Shadoks ! Cela lui donne  beaucoup de charme, de quoi taquiner la fibre nostalgique, personnellement j'ai beaucoup aimé. Heureusement l'histoire est également une vraie réussite. C'est l'histoire d'un village en plein désert, d'un monsieur qui plante un bulbe sous les yeux ébahis de ses camarades et d'une superbe création florale qu'il est absolument interdit de toucher. Pourquoi ? Car Monsieur G. a rêvé de cet instant : le concerto pour mille oiseaux et une fleur, au coeur du désert. De quoi vous rendre muets d'admiration.
Je me répète, mais vraiment j'ai été totalement séduite par cet album.

L'étrange projet de monsieur G., de Gustavo Roldan
éditions Sarbacane (2010) - 10€

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12/08/10

Pêle-Mêle Clarabel #2

nous avons lu, relu et apprécié ...

Les vacances sont finies. Demain, il faudra partir.
Il a dit au revoir aux grillons dans le pré, au revoir à la rivière
qui lui mouillait les pieds, au revoir au ciel qui remplissait ses yeux de bleu.
Son ongle est cassé ! Il ne pleurera pas.
L'écorce est arrachée, un beau morceau, grand comme sa main.
Il peut partir, il sait qu'il reviendra.

A_lombre_du_tilleul A l'ombre du tilleul, texte de Cécile Roumiguière & illustrations de Sacha Poliakova.
Un
très bel album sur les souvenirs, les vacances, les relations entre les enfants et les grands-parents, les saisons, la vie qui passe...  redécouvert récemment, il tombait à pic ! Je l'ai trouvé beau, merveilleusement illustré, enrichi d'un texte poétique très touchant et sensible.

Chacun retrouve ses oignons et recommence à rêver.

moi_je_sais_qui Moi je sais qui, par Thisou.
Au coeur de la Médina, les broutilles de quartiers et les commérages vont bon train. Une réflexion gaie et colorée sur la proximité, vivre ensemble, vivre en toute liberté, et la liberté d'être différent.

...je serais capable de tout pour protéger le château.
Je détournerai les météorites.
Je contiendrai le vent.
Je bloquerai les éclairs.
Et j'apaiserai la mer.
Je protégerai le château contre tout.
Toujours.
Pourquoi ?  Mais c'est pour toi, parce que tu vis dans ce château.

toujours  Toujours, d'Alison McGhee & Pascal Lemaitre
Où un petit chien fait montre de son dévouement pour prouver son amour à sa petite maîtresse. Tendre, gentil et mignon pour ceux qui possèdent aussi un chien à la maison.

- Qu'est-ce que tu fabriques ? demande Jonathan.
- Je creuse.
Il s'approche à pas de vertige.
- Wouche, dit-il. C'est vachement bas.
Je donne un coup de pelle franc et tranchant et je me redresse. A une telle profondeur, il n'y a plus que ma tête et mes épaules qui dépassent.
- Je fais un château.
- ça ressemble à tout sauf à un château, remarque Jonathan.
Il a raison. Enfin, il a raison pour l'instant. Dans la mesure où il faut bien préparer le sous-sol en premier, avant de construire les murailles et tout. J'explique à Jonathan :
- C'est parce que je commence par le trou de mémoire.
Jonathan a un mouvement de recul, comme s'il craignait tout à coup de tomber dedans. Je pelle du sable et encore du sable. Jonathan fronce les sourcils :
- Il y a des trous de mémoire dans les châteaux ?
- Ben oui. Pour faire les oubliettes.

le_chevalier_deau   Le chevalier d'eau, Olivier de Solminihac (illustrations de Marie de Salle)
Avant le plaisir des vacances, il faut passer par la route, les embouteillages, l'ennui, l'envie de faire pipi, de boire ... et la colère de papa. Un livre pour les plus jeunes lecteurs, qui part un peu dans tous les sens, mais qui reste très drôle !

Pour la première fois, comme on était pressés, on a pris l'autoroute. Mais très vite, il a fallu stopper sur la bande d'arrêt d'urgence car maman a eu une nouvelle crise de sanglots.
- C'est parce que tu es triste de rentrer ?
- Non, Zap, c'est parce que je suis contente, on a rudement bien réussi notre Sud !
Ah ! les mères...
Pour ma part, je n'avais pas du tout envie de pleurer. Je sentais que le troisième trimestre allait bien se passer et je me préparais déjà à mon rendez-vous estival avec les jolies vaches du Sud. Entre autres. Je me réjouissais aussi de raconter notre aventure à Grand-Tonton et de lui montrer les nouveaux aménagements de l'Estafette. Surtout les enjoliveurs, désormais roses et fleuris grâce à nos rencontres.
Pendant le trajet, j'ai un peu médité en fermant les yeux. Je suis arrivé à fixer mon attention sur une cour de récréation paisible, sans disputes ni bagarres, avec une directrice souriante et chaleureuse qui me félicitait pour mon self-control... Puis j'ai senti une grande chaleur m'envahir : je venais enfin de trouver le sujet de ma maudite rédaction de fin d'année.

on_dirait_le_sud  On dirait le Sud, de Dominique Brisson
Une maman et son fils plaquent tout du jour au lendemain pour faire le point sur leur vie. Une escapade joyeuse et optimiste s'annonce, faite de belles rencontres atypiques et de situations pittoresques.

26/07/10

La Petite Taiseuse

Présentation de l'éditeur

C'est l'histoire d'un Village, d'une petite fille silencieuse et d'un meunier... La vieille dame qui apportait chaque jour de la nourriture au meunier venait de mourir. Qui allait la remplacer? s'inquiétait le Village. Le meunier avait l'air si étrange, personne ne voulait le rencontrer... Mais il y en avait une autre qui avait l'air étrange, c'était cette petite fille qui ne disait jamais, jamais rien. On l'appelait 'la petite taiseuse'. Et bien c'était tout trouvé, c'est elle qui remplacerait la vieille !

 

La_petite_taiseuse

C'est Gaëlle qui est à l'origine de cette découverte car cela avait été un grand coup de coeur pour elle !

La première lecture m'a vu hésitante et intimidée, j'attendais quoi de ce petit livre qui était loin de me plaire, de prime abord, avec sa couverture sobre, un peu froide et son histoire qui ne voulait pas livrer tous ses secrets non plus ? J'en attendais beaucoup, oui c'est vrai, je voulais être à l'écoute de ce texte incroyable et stupéfiant, et c'est clair que j'ai été ballottée.

C'est en fait un conte philosophique,
l'histoire d'une petite fille silencieuse bouleversée par la solitude d'un meunier,
l'histoire d'un village qui décida de prêter l'oreille...
Il ne suffit pas d'une seule lecture pour se sentir sonnée et secouée, il faut lire et relire le texte, peser les mots, les murmurer et les réciter pour soi. Gaëlle parle de swoush, ce qui résume tout : l'impact émotionnel est fort, très fort. Mais au début, non ce n'était pas gagné. J'étais encore timorée, j'avançais à tâtons, je sentais que ce n'était pas loin, même si la route m'apparaissait encore un peu longue. Néanmoins, la sensibilité de la petite taiseuse a su me conquérir, me toucher. J'ai aimé ce qu'elle dit avec intelligence et douceur au Meunier, tous deux seuls et incompris se livrant enfin, faisant voltiger des conversations si pleines de vérités, sans se douter que le village était enfin à l'écoute, grâce à la complicité du Vent...  Cela ne se résume pas, cela ne s'explique pas, c'est un texte qui se livre avec mesure et précaution. D'ailleurs la conclusion n'est pas rien, puisque il est rappelé que c'est : 
une histoire où l'on pouvait tout entendre, même ce qui ne se dit pas.
Tout dire, même ce qui ne s'entend pas.
Une histoire où finalement, à bien l'écouter, personne n'aurait le dernier mot.

Voilà un texte qui souligne l'importance de s'ouvrir aux autres, de se confier et d'ouvrir son coeur, d'être sensible au langage des yeux aussi car
un regard a toujours quelque chose à dire, tandis qu'une bouche qui a décidé de se taire ne dira jamais rien.
- Allons donc, rien ne remplace les mots !
- Ecoute : ne dit-on pas des yeux rieurs, des yeux éteints, des yeux moqueurs, des yeux affamés ? Ou un regard sournois, un regard mélancolique, un regard apeuré, un regard amoureux ? On dit même un regard mourant ! Crois-moi, Meunier, si tu veux entendre quelqu'un, regarde-le dans les yeux.

Mais en fait, chaque lecture est différente. La vôtre, la mienne ... et celle qui suivra et ne sera jamais la même que la précédente. Ce n'est pas un livre qui peut facilement se confier à un enfant, ou alors il faut l'accompagner, ne rien expliquer, juste le lire ensemble, à voix haute ou pas, c'est selon ses désirs et ses envies. La suite n'appartiendra qu'à vous !

La Petite Taiseuse - Stéphanie Bonvicini (texte) & Marianne Ratier (illustrations)
Naïve (2010) - 13,50€

la_petite_taiseuse_velo_taiseuse

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


23/07/10

Moi, le loup et les vacances avec pépé

Après Moi le loup et les chocos

moi_le_loup

Moi est un petit garçon qui a pour ami le grand méchant loup, qui non seulement parle mais en plus il n'est pas méchant. Partant de ce principe, non ce n'est pas un loup comme les autres, en plus il est végétarien, il adore les biscuits au choco, et il n'est pas contre une petite tartine de pâté et des sardines.

Ce sont les vacances, le garçon va partir avec son pépé et son loup. Le monsieur y verrait-il un inconvénient ? Non, bien entendu. Le pépé et le loup s'entendent comme larrons en foire, il ne s'offusque même pas de rencontrer Bernard (le loup), c'est vous dire combien cet album est drôle, assez inattendu, riche en petites histoires rigolotes, dans une ambiance très minimaliste, mais c'est ce qui plaît. Un peu comme les aventures de Rita et Machin, on va à l'essentiel et on s'appuie sur les répliques qui font mouche.

Et ça sent bon les vacances ! Mais ici, pas de calvaire pour la route, c'est frais, c'est subtil, ça fait passer le temps, et puis la mer, au bout du chemin, quel régal ! ... Donc n'hésitez plus !!! Et voici un extrait :

moiLoupPepe

En prime, cette affiche dégotée chez Gaëlle la libraire,

moi_le_loup_et_les_vacances

Moi, le loup et les vacances avec pépé - Delphine Perret
Thierry Magnier (2010) - 12€

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

01/07/10

A l'école

Super ! a dit ma fille. Je vais pouvoir préparer mon cartable pour la rentrée ! (sic)

Et pourtant, nous sommes à la veille des vacances. Je sais, c'est strictement incompréhensible. Proprement inacceptable. Dans la bouche de ma fille, non mais, je rêve ! ! ! (Je suis prête à la renier, tsss.)

Mais peut-on lui en vouloir lorsqu'elle découvre dans son courrier ...

IMGP7785

une pochette d'Annelore Parot et son univers fétiche des kokeshis (nous sommes FANS !)

qui, pour cette fois, porte sur l'école avec son nécessaire indispensable pour une rentrée réussie (dans deux mois).

Ce kit comprend : un livre de conseils, un style six couleurs, un crayon à papier (ou crayon de bois), deux cahiers, une règle, une gomme, une planche d'autocollants, le tout dans une jolie pochette qu'on aimerait bien piquer à son enfant ! ...

IMGP7786

IMGP7788

IMGP7789

IMGP7791

Totally kawai ! ! !

ça coûte 14,90€ - disponible chez Milan Jeunesse.

Alecole_Annelore_Parot

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/05/10

Rita et Machin : L'anniversaire

Rita et Machin sont de retour !

 

Lanniversaire

Machin fête son anniversaire, tous les copains sont invités pour une fête organisée par la maîtresse de cérémonie - Rita (who else ? ! ). Il faut bien évidemment brider l'enthousiasme du chien, qui est impatient d'ouvrir tous ses cadeaux et réclame la plus grosse part de gâteau. De son côté, Rita doit ranger sa jalousie dans la poche, car elle aurait bien aimé que les copains pensent aussi à elle, même si ce n'est pas son anniversaire.
D'ailleurs, quel cadeau a-t-elle réservé à son meilleur ami ?   
Rita + Machin = Grosse Histoire d'Amour.
Et moi je suis une grande, GRANDE fan de la série ! 
A ce stade, je pourrais manquer d'objectivité mais, franchement, je suis toujours pliée de rire face aux pitreries de la fillette et de son meilleur ami.
De plus, on retrouve dans ce numéro Bob-Edouard, Bertille Pot, son chat et Monster.
(Les fans connaissent, les autres ne demanderont qu'à connaître !)
Rita et Machin nous accompagnent depuis quelques années maintenant, ce ne serait guère pompeux d'affirmer qu'ils font partie de la famille. Aussi c'est si bon de reprendre de leurs nouvelles, avec cette sensation fébrile en guise d'anticipation.
Jamais je n'ai été déçue. Le bel esprit qui caractérise la série, à travers l'humour fin et impertinent, réhaussé par le trait noir sur fond blanc avec une simple petite touche de rouge, en plus des belles valeurs toutes simples, mais pas gnan-gnan, qui sont véhiculées, constitue à jamais LA signature de Rita et Machin. Inutile de préciser, toutefois, « Ce n'est PAS que pour les enfants » !
Messieurs Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec, vous êtes de fantastiques partenaires de crime ! A bientôt, pour de prochaines aventures.

A savoir : Rita et Machin, c'est aussi une série animée en préparation pour 2010. Vous pouvez également les retrouver en 4e de couverture de Pomme d'Api tous les mois depuis septembre 2009. (A quand la compilation ?)

Rita et Machin - L'Anniversaire ~ Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec 
Gallimard jeunesse (2010) - 5,90€

28/04/10

ArtO et la FéE des liVRes

Vous aimez les livres qui parlent de livres ? les histoires sur l'amour des livres ? A l'instar de Sophie et le relieur par Hideko Ise, un album terriblement élégant et gracieux, Arto et la Fée des livres se révèle plus poétique et rêveur. En commun, on parle du métier de relier les livres. En commun, bien évidemment, nous pénétrons un univers enchanteur qui met à l'honneur un métier rare, précieux et paré de pouvoirs magiques.

Tara la petite relieuse raccommode les phrases, réconcilie les mots et recoud les pensées.

Chez elle, ça sent le cuir et la poussière, le papier, le carton et le thé aux amandes grillées.

Un jour, le jeune Arto se présente chez Tara en lui tendant un album en cuir rouge, usé et effiloché. Et l'enfant espère que les doigts de fée de la relieuse permettront aussi de raccommoder ses parents (qui se disputent sans cesse).

Arto

Laissez-vous conter une histoire merveilleuse, pleine de douceur et de poésie, où l'on palpe le papier et le tissu, où l'on sent la colle et le thé, où l'on discute du passé, de ses souvenirs et des parents, où l'on apprend ce que signifie la patience, où le temps devient aussi un compagnon. Et où l'on pose un baiser sur la joue et où l'on sourit, et son sourire est un soleil. C'est beau, tout simplement. Les illustrations sont parées de couleurs chaudes, à travers lesquelles beaucoup de charme et d'amour se dégagent.
Un joli coup de coeur.

Arto et la fée des livres ~ Agnès de Lestrade
illustrations d'Olivier Latyk
éditions Milan (2010) - 12

Posté par clarabel76 à 21:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/04/10

Knock ! knock ! knock ! Who's there ?

IMGP7343L'inspecteur Lapou est de retour ! Sourire banane sur le visage.

Dans le potager, ça sent pourtant le grabuge depuis l'arrivée du melon. Il est snob, se croit le plus beau, le plus fort. Les légumes sont agacés et se plaignent auprès de Lapou. Or, la situation dégénère et notre inspecteur se voit contester son rôle. Accusé d'être couard et menteur, il est dénigré par ses compères qui lui tournent le dos et élisent le melon nouveau chef du potager. Quel retournement de situation ! Mais n'est-il pas dit : aux grand maux, les grands remèdes ? A la fin, Lapou ne met pas de gants pour remettre de l'ordre dans le potager. Nom d'un petit melon ! Ce n'est pas une cucurbitacée qui mènera la danse.

Un ton décalé et plein d'humour, des illustrations naïves et colorées, un inspecteur qui ne perd jamais son flegme, ou si peu, des légumes à l'honneur et une bonne petite recette qui boucle la lecture ... Les enquêtes du potager sont une collection imparable de Bénédicte Guettier. (Oui, je suis amoureuse de l'inspecteur Lapou. Ma fille me charrie, la vilaine.)

Le melon prétentieux ~ Bénédicte Guettier
Gallimard jeunesse, coll. giboulées, 2010 - 7,00€

*****

Les_fabuleuses_pochesAutre instant de bonne humeur à partager, grâce à Quentin Blake. Les fabuleuses poches d'Angélique Brioche est un album de couleurs, de facétie, d'inventivité, de chaleur, de poésie et d'imagination. Angélique Brioche est un personnage étonnant grâce au manteau qu'elle porte. Ce n'est pas un manteau ordinaire, il est cousu de poches, des dizaines, des centaines de poches, lesquelles contiennent des chapeaux pour les chèvres, des mouchoirs assortis, des parapluies, des maillots de bain, des canards, des bateaux, des glaces, de la menthe à l'eau, des passoires, des râpes à fromage... bref les poches d'Angélique Brioche sont fabuleuses. Chaque page nous réserve son lot de surprises ! Et les illustrations de Quentin Blake, pour couronner le tout... Soupirs.

Les fabuleuses poches d'Angélique Brioche de Quentin Blake
Gallimard jeunesse, coll. giboulées, 2010 - 12€