03/05/14

La Princesse des Glaces, de Léonie Bischoff & Olivier Bocquet

Ce weekend, on découvre...

la princesse des glaces

Une adaptation réussie du roman éponyme de Camilla Läckberg, mise en valeur par des illustrations de toute beauté, les paysages suédois font pleurer d'envie, les personnages aussi sont bien imaginés, c'est du petit lait à boire ! Le scénario reprend les grandes lignes de l'enquête, sans en louper une miette : Alex, l'amie d'enfance d'Érica, est retrouvée morte dans sa baignoire. La vie de la jeune femme aurait comporté plusieurs zones d'ombre, que les inspecteurs vont se charger d'éplucher. Le passé aussi refait surface, laissant apparaître une atroce vérité dérangeante et malsaine. De son côté, Érica retrouve son amoureux transi et doit faire le vide dans la maison de ses parents, suite à leur tragique disparition. Ses relations avec sa sœur sont houleuses, mais ceci est une autre histoire...
La série d'Érica Falck connaît ainsi une seconde vie, à souhaiter que les prochains livres seront également adaptés en bande dessinée. Le travail est en effet remarquable, léché, très élégant, avec quelques images frappantes, mais jamais racoleuses. C'est une bonne introduction à un univers qui a su conquérir de nombreux lecteurs (moi, moi !).

Casterman, janvier 2014

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17/03/14

Un thé pour Yumiko, par Fumio Obata

unthépouryumiko

Yumiko vit à Londres depuis dix ans et mène une carrière de graphiste avec succès. Même sa vie sentimentale est au beau fixe, puisqu'elle vient de se fiancer avec Mark. Le passé se rappelle douloureusement à elle lorsqu'elle apprend la mort de son père. Yumiko rentre alors au Japon pour assister à la traditionnelle cérémonie des obsèques.

D'abord groggy par le décalage horaire, Yumiko procède aux routines d'usage par automatisme, en se surprenant aussi de ne ressentir aucune émotion. Rien, absolument rien ne filtre. Certes, elle avait quitté son père et son pays en désaccord, elle était ambitieuse et voulait découvrir le monde tandis que son père espérait pour elle un avenir plus traditionaliste.

Ce retour aux sources finit par la déstabiliser, ça et sa vision obsédante d'un acteur du théâtre nô, qui la poursuit et cherche à lui faire passer un message. Yumiko n'est plus sûre de ses choix, ni de ses attentes. Elle a besoin de prendre le large, d'en discuter avec sa mère, une intellectuelle qui a toujours assumé son indépendance, bref ce voyage s'annonce plus perturbant qu'elle n'aurait pu l'imaginer.

C'est une très belle histoire, très touchante, qui nous interpelle sur nos rapports avec nos origines, la famille, les traditions, la perte et le deuil. On retrouve d'ailleurs beaucoup de finesse et de pudeur dans le dessin de Fumio Obata. L'ensemble est harmonieux et communique une grâce infinie, qui inspire respect et retenue. En somme, c'est une lecture pleine de subtilité, poignante et délicate, qui berce et séduit le lecteur en toute simplicité.

Gallimard, collection Bayou, mars 2014

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/01/14

Quatre soeurs, Tome 2 : Hortense par Cati Baur, d'après Malika Ferdjoukh ❤

Ce n'est pas un rêve, non, non, il s'agit bien de la suite de la fabuleuse série de Malika Ferdjoukh, Quatre Soeurs, adaptée en bande dessinée par Cati Baur ! Trois ans que je l'attendais ... J'ai bien cru que le projet était tombé à l'eau. Heureusement, l'espoir a été récompensé et le résultat est top !

IMG_0308

Quand bien même le titre du livre porte sur Hortense, l'histoire n'est pas uniquement centrée sur l'avant-dernière de la fratrie, mais bel et bien sur toute la famille. Et quel bonheur ! Les filles Verdelaine se démènent pour rendre leur quotidien moins tristounet, avec toujours une petite pensée pour leurs parents (qui ont trouvé la mort dans un accident de voiture) et une farouche résistance envers la tante Lucrèce (qui a des oursins dans ses poches !).
Mais revenons à Hortense, complexée par sa timidité, qui meurt de trouille chaque fois qu'elle doit s'exprimer en public. Sa prof de français lui suggère une solution radicale et l'envoie prendre des cours de théâtre auprès du célèbre Zoltan Lermontov. Et là, c'est la révélation !
Dans le même temps, Hortense a croisé le chemin d'une petite voisine, au cours de ses longues promenades en solitaire, le long de la falaise. Il s'agit de Muguette, actuellement en convalescence, car la fillette est gravement malade. On ignore encore les causes de son mal, tant la vie à la maison est rugissante de petits et grands événements.
Car il souffle comme un vent de révolution à la Vill'Hervé : Bettina est folle amoureuse ... du livreur de surgelés ! L'ironie de l'histoire ? Le garçon n'a pas un physique de tombeur et notre petite bêcheuse a honte de s'afficher avec lui.
Quelle andouille, elle risque de s'en mordre les doigts !!!
J'ai déjà exprimé en long, en large et en travers tout le bien que je pensais de la série ET de l'adaptation par Cati Baur de l'univers de Malika Ferdjoukh : on n'aurait pu rêver mieux. C'est parfait, pile comme dans mon imagination, aussi poétique et magique, une pure alchimie qui enchante le lecteur.
Et vous, vous attendez quoi ? 

Rue de Sèvres, janvier 2014

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/11/13

Sailor Twain ou La Sirène dans l'Hudson, de Mark Siegel

IMG_8568

Fin du XIXe siècle, Elijah Twain est le capitaine du Lorelei, un bateau à vapeur qui navigue sur l'Hudson, dans l'État de New York. Quand il trouve sur le pont une sirène blessée, il la recueille secrètement, la soigne et tombe peu à peu sous son charme. Parce qu'il veut en savoir plus sur cette créature, Twain se retrouve au coeur d'un drame dont aucun occupant du bateau ne sortira indemne. Car nul ne peut côtoyer une sirène sans en payer un jour le prix.

Lu le temps d'un trajet, coincé dans les embouteillages... J'avais été immédiatement emportée, séduite, coupée du monde alentour. C'était magnifique - un décor de toute beauté, des personnages mystérieux, une histoire tout aussi ténébreuse (qui perd juste un peu en substance sur la fin) - mais quelle lecture incroyable ! Entre bande dessinée et roman graphique, l'ouvrage impose une certaine prestance, par son épaisseur et sa couverture cartonnée. Ajoutez ensuite des dessins en noir et blanc, au charme vaporeux et envoûtant... J'avais beaucoup aimé, puis j'ai oublié d'en parler sur l'instant, les mois ont passé, aujourd'hui je livre quelques bribes de souvenirs d'une émotion de lecture troublante, mais fascinante. Une lecture infiniment belle, qui laisse une empreinte éthérée et malgré tout gracieuse.

Gallimard, Bandes dessinées hors collection, janvier 2013 - traduit par Alexis Siegel

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/07/13

♫♪ Move your tassaba ! ♪♫

IMG_9028

A l'occasion de la sortie du film Aya de Yopougon, réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, sur les écrans le 11 juillet 2013, les éditions Gallimard proposent cette édition spéciale des deux premiers volumes de la bande dessinée, correspondant au scénario du long métrage d'animation, regroupés ici en un seul livre.

Je connaissais la série seulement de réputation, retardant pour je ne sais quelle raison le moment de la découvrir, surtout que j'avais déjà lié connaissance avec Akissi, la petite sœur d'Aya. Bref, mieux vaut tard que jamais. Et comme je l'espérais, j'ai adoré ! Aya de Yopougon est une série rafraîchissante, pleine d'humour pétillant, dépeignant une Afrique des années 70 qui ne collectionne pas toutes les misères du monde. Un pur régal.

Aya vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan. C'est une jeune fille studieuse, contrairement à ses deux copines, Bintou et Adjoua, qui ne pensent qu'à s'amuser, sortir avec des garçons et tromper la vigilance des parents. On s'amuse à les suivre au maquis ou à l'hôtel aux mille étoiles, on admire leurs belles toilettes, leurs coiffures et leurs roulements de fesses. C'est folklorique, servi par un vocabulaire fleuri et poétique, de plus c'est très drôle, les personnages sont des caricatures d'eux-mêmes mais ils sont tous très attachants.

L'album est préfacé par Anna Gavalda. En fin d'ouvrage, on trouve un bonus spécial film. Et pour en savoir plus, un beau livre vient aussi de paraître : Aya de Yopougon ambiance le cinéma !.

IMG_9029

Aya de Yopougon (édition du film), par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie (Gallimard, 2013)

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06/06/13

BD Kids : Les Quatre Sœurs ♥

IMG_8950 

Je ne vous présente plus la série de Malika Ferdjoukh, Quatre soeurs, dont je suis complètement fada depuis l'été 2007. J'ai lu, aussi, la bande dessinée adaptée par Cati Baur, Enid, en croisant les doigts bien fort pour qu'une suite voit jour tôt ou tard. Et enfin, je plonge dans cette compilation de toutes les planches parues dans le magazine Je Bouquine, pour mon plus grand bonheur.

Alors, d'abord il faut que je vous prévienne, ce n'est pas tout à fait comme dans le livre, disons que ce sont des bouts d'histoire mettant en scène nos cinq filles Verdelaine (Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie), en deux pages simplement, c'est bouclé. On ne revit pas toutes les aventures déjà lues dans la série des 4 livres édités par l'Ecole des Loisirs. C'est différent, mais l'esprit est le même.

De plus, c'est Malika Ferdjoukh elle-même qui s'occupe des légendes et commentaires, elle nous raconte chaque saynète, avec sa verve et sa poésie légendaire, donc ne craignez pas d'être dépaysés, c'est tout le contraire ! Elle s'est ensuite appuyée sur le talent facétieux de Lucie Durbiano pour illustrer tout son beau monde, alors pas besoin de vous dire que la magie opère instantanément !

J'ai follement aimé me glisser entre les pages de ce livre, j'ai apprécié chaque petite anecdote car cela m'a rappelé l'enthousiasme ressenti lors de toute ma première lecture de la série. Les sœurs Verdelaine sont des filles formidables, avec des préoccupations de leur âge (les garçons, les seins, la famille, l'argent, les fantômes, les chats, la maison, les copines...). C'est tendre, drôle, attachant. Je ne me lasse pas de retrouver ce bel univers, fantaisiste et à l'imagination débordante.

Les Quatre Sœurs : 4 saisons, par Malika Ferdjoukh et Lucie Durbiano
BD Kids / Je Bouquine (2013)

IMG_8947

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29/05/13

“La jeunesse s'en va sans jamais revenir. Ainsi va la vie.” (Mélo Pop)

IMG_8904

Mélo Pop raconte l'épatante épopée d'un groupe de rock, inconnu du grand public, qui vient de décrocher un contrat pour jouer sur une croisière dans les Caraïbes. Nos quatre lascars envisagent de se la couler douce, tandis que leur manager a vite repéré la présence d'un producteur très célèbre, en vacances avec son épouse. Celle-ci est, par pure coïncidence, l'ancienne maîtresse du bassiste. Mais le mari voit rouge, sitôt que ces deux-là tentent de parler du bon vieux temps. Et pourtant, la jeune femme s'offrirait bien une échappée belle. Elle commence même à considérer son avenir d'un tout nouvel œil !

La vie à bord du paquebot est un condensé d'aventures cocasses et piquantes autour des relations amoureuses qui se tissent entre les uns et les autres : entre le guitariste beau gosse, qui fait tomber toutes les filles, la groupie qui se désespère dans son coin car plus personne ne fait attention à elle, le batteur bègue qui est dingue d'elle et qui n'arrive pas à se faire comprendre, le pianiste hypocondriaque qui se découvre une folle passion pour le capitaine, et j'en passe ... C'est un peu comme se rappeler la très kitchissime série, [[La Croisière s'amuse]], et en apprécier l'humour, la fraîcheur et le mélo à deux balles.

En somme, c'est encore un rendez-vous délirant et divertissant, avec des personnages pathétiques mais très attachants. J'aime beaucoup le style de Lucie Durbiano, faussement candide, mais avec toujours le petit détail insolite qui nous fait tirer le sourire jusqu'aux oreilles.

Mélo Pop, par Lucie Durbiano (Gallimard, coll. Bayou, 2013)

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/05/13

J'oserai jamais ! (Le journal de Julie)

A été lu par notre miss C., 13 ans :

IMG_8889 

Voici le journal de Julie, une lecture que j'ai beaucoup appréciée ! Je la conseille tout particulièrement aux élèves de 6ème et 5ème.

Pourquoi ? Parce qu'on y retrouve tous les clichés du collège et on se tord de rire ! C'est tellement vrai.

Il s'agit du tome 3, et pourtant on peut le lire sans souci, même si on n'a jamais lu les titres précédents. La lecture est en fait une succession de plusieurs histoires sur une seule page, en plus ce sont essentiellement des gags. Cela parle de situations qui rappellent ce qu'on traverse au collège, au sujet des copines, des garçons, des profs et des devoirs, mais aussi ça parle des parents, d'internet et de la vie en général. C'est très actuel et c'est pourquoi on s'y identifie facilement.

L'héroïne s'appelle Julie, elle est drôle et très attachante. Ses deux meilleures amies sont Théa (naïve blondinette romantique) et Kim (plus âgée et pleine de bon sens). C'est un formidable trio !

Une série qu'il faut absolument trouver dans les CDI. ☺

Le journal de Julie, tome 3 : J'oserai jamais ! par PrincessH (BD Kids, avril 2013)

IMG_8890      IMG_8892

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07/05/13

Raymond, sexyback ! ♥

IMG_8859

Retour gagnant pour notre ami Raymond, avec ses cheveux roux, ses lunettes de vieux, son pull aux couleurs moches et son prénom de caniche (ça, c'est sa voisine Lucile qui le dit). Comme celle-ci vient d'ailleurs de lui faire comprendre, Raymond n'est pas un loser (un gros nul). C'est juste un rebelle, mais il ne le sait pas ! C'est sa théorie pour expliquer pourquoi il  ne fait rien comme tout le monde, pourquoi il a du mal à plaire aux filles et pourquoi il n'est jamais à la mode. D'où le look Village People peu de temps après, avec ses deux potes, Yvon et Marcello...

Ceci n'est qu'une anecdote parmi tant d'autres ! Car les nouvelles aventures de Raymond sont toutes impayables, je vous assure, j'ai pris encore plus de plaisir à bouquiner ce deuxième volume. C'est drôle, un peu débile, enfantin mais irrésistible. Prenez l'histoire de la photo de classe ... Humour très beurk, mais humour qui fait mouche ! J'ai ri, mais qu'est-ce que j'ai ri ! Et que dire du combat de Raymond pour prouver à sa petite copine Louise qu'il n'est pas un vrai gentil ? Tout ça parce qu'il est intimement persuadé que les garçons qui plaisent aux filles sont ceux qui se battent, qui répondent au prof et qui se font punir. "C'est nul d'être gentil, c'est niais, ça fait rêver personne !" ^-^

Avec son format grand cahier souple, son mariage entre le roman et la bande dessinée, cette série a le vent en poupe et assure à nos enfants (et pas seulement) un très bon moment de lecture ! Succès assuré. ♥

Raymond, tome 2 : Vive les potes ! par Romain Gadiou et Sébastien Tiquet (Nathan, 2013)

Dans la même collection, vous découvrirez aussi ce titre :

IMG_8860

La vie d’une bande de tout petits dinosaures dotés d’une ÉNORME imagination !

Cinq tout petits dinosaures associent leurs grands esprits pour monter les plans les plus improbables. Pas un jour sans une idée stupide : visiter les intestins d’un brontosaure, faire le voyage jusqu’à la lune en morve spatiale, attendre la petite souris (tricératops, évidemment) ou encore chercher à démontrer l’existence du terrible Voldemorve.

-) Je n'ai pas tellement accroché, mais je connais de jeunes amateurs de dinos qui ne vont pas bouder leur plaisir !

Les énormissimes aventures des Dinominus, par Gary Northfield (Nathan, 2013)

  • A quand la suite des Zioups de l'espace, la série de Florence Langlois ?!

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Nouveautés : Tranche-Trognes & Akissi ♥ cuvée 2013 ♥

IMG_8857

La vie de bourreau n'est finalement pas si douce. Imaginez que cela fait déjà un an que notre intrépide Tranche-Trognes exerce son métier au château, sans n'avoir jamais mené la moindre exécution jusqu'à son terme ! Le comte est très, TRES en colère. Il n'hésite d'ailleurs pas à punir notre bourreau malchanceux (oui, ce n'est jamais sa faute ! comment voulez-vous exceller dans votre besogne lorsque votre charmante épouse, également sorcière, met régulièrement son grain de sel à la barbe de son tortionnaire de mari !?!). Ultime humiliation pour Tranche-Trognes : sa sœur vient lui donner une bonne leçon dans l'art de bien pratiquer la torture.

C'est ainsi, comique et ironique, et il en restera de même jusqu'au bout ! Les retrouvailles avec notre bourreau s'effectuent donc sous le signe de l'humour et la bonne humeur. Que de facétieuses idées et anecdotes dans ces petites histoires d'à peine deux, trois pages. C'est court, mais percutant et excellent.

Tranche-Trognes, tome 2 : La douce vie de bourreau, par Christian Jolibois et Joëlle Passeron (Gallimard, 2013)

IMG_8858

Rentrée musclée pour notre adorable Akissi ! Elle entre en classe de CE2 mais son instituteur, monsieur Adama, souffre d'une réputation de véritable tyran. Akissi a la boule au ventre d'être assise sur son banc, juste sous son nez, frisant la crise cardique dès lors qu'il pose la moindre question. Elle n'en peut plus de ce stress perpétuel et supplie ses parents d'apaiser son calvaire.

Bon, ses plaintes ne sont hélas pas recevables. Peut-être qu'une petite pièce de 100 Francs pourrait motiver notre écolière à retrouver son chemin d'un pas plus alerte ? Un bon pain au saucisson pour la récréation, ça devrait être alléchant ? Akissi est toujours verte de trouille et regretterait presque son front percé d'un clou, lors d'un incident survenu la veille de la rentrée !

Il s'agit déjà du quatrième tome de cette série et je n'ai vraiment pas le sentiment de m'ennuyer ou de tourner en rond. L'imagination et l'humour sont toujours au rendez-vous ! Akissi vit de petites aventures assez proches de la réalité (l'école, la peur du maître, le cours de piscine, l'amitié entre les filles et les garçons, la féminité aussi ...), tout ça sur fond d'espièglerie et d'humour cocasse. La recette, déjà testée et approuvée, se révèle payante encore une fois !

Akissi, tome 4 : Rentrée musclée par Marguerite Abouet et Mathieu Sapin (Gallimard, 2013)

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,