14/04/16

Poptropica, T.1 : Le Mystère de la carte magique, de Jack Chabert & Kory Merritt

Poptropica

Tout commence par un vol en montgolfière, à bord duquel Oliver, Mia et Jorge découvrent avec des yeux ébahis le paysage sous leurs pieds. Et puis, sans l'expliquer, tout dérape. Leur pilote à la mine patibulaire se saisit de sa montre et se lance dans une manœuvre insensée, tandis que la montgolfière ploie sous un ciel gris menaçant et affronte les éclairs d'un orage fracassant. Après quoi, l'accalmie s'abat sur eux mais le décor qui les entoure est méconnaissable : des îles paradisiaques, où grouille une jungle foisonnante. Les enfants sont éberlués et interrogent leur pilote. Seulement Octavien en a assez de ces mômes fouineurs et encombrants, il les pousse par-dessus bord. Hop, bon débarras ! Oliver, Mia et Jorge se retrouvent seuls sur une terre isolée et inhospitalière, peuplée d'espèces disparues, comme des dodos ou un tigre à dents de sable, une créature coriace et affamée, sans oublier une colonie de vikings sinistres et impitoyables. 

Mais quelle est cette étrange dimension dans laquelle notre trio doit composer avec toute leur ingéniosité, leur énergie et leur courage ! ? C'est tout le plaisir que nous réserve cette lecture riche et palpitante, inspirée d'après la série Poptropica, véritable phénomène sur internet, qui propose sur son site une quête fabuleuse, également instructive et distrayante, et réunit de nombreux participants. Cette version BD s'éclate en couleurs et selon un graphisme simple, mais très réaliste, ponctué de séquences rigolotes. Le cocktail est goûteux, plein de charme et surtout débordant de pep's et d'aventure. C'est l'auteur du Journal d'un dégonflé, Jeff Kinney, qui est également le concepteur du jeu vidéo, et qui parraine avec fierté ce produit dérivé, annonçant le début d'une série très prometteuse ! 

Découvrez le book-trailer ici :

https://www.youtube.com/watch?v=mZKuFNsiOR0

Bayard éditions pour la traduction française (Anne Delcourt) ♦ BD Kids, Avril 2016

♠♠♠♠♠♠

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


La Cantoche, T.1 : Premier service, de Nob

La cantoche

Une série qui allie la tendresse, l'humour, le vécu et les souvenirs d'enfance est toujours gage de découverte réjouissante ! La Cantoche ne fait pas exception à la règle : c'est frais, pétillant, farfelu. Le format est court, chaque page raconte une anecdote qui se finit dans un sourire, le rythme est soutenu, et la lecture défile en un clin d'œil.

Cela raconte donc la vie à l'école, durant l'intervalle mythique du déjeuner à la cantine, où l'on avale ses spaghettis comme dans le dessin animé ou on réclame une double portion de purée de brocolis pour mieux la lancer sur le voisin, on en sort le visage barbouillé de chocolat, l'estomac retourné ou la mine verte, on apprend aussi le concours de la banane, ou celui du rototo le plus rapide, on réclame son régime spécial, la double ration de frites, et on découvre la roue magique de Noël, dont le sort plus ou moins heureux vous distribuera un burger ou des choux de Bruxelles....

Les blagues se succèdent et assaisonnent joyeusement les histoires de ce recueil destiné aux plus jeunes (dès 7 ans). Une lecture qui met franchement de bonne humeur (et donnerait presque envie de s'inscrire à la cantine) !

Bayard éditions ♦ BD Kids, Avril 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12/03/16

Berlin 2.0, par Alberto Madrigal & Mathilde Ramadier

Berlin

Berlin a le vent en poupe et invite depuis des années des milliers de jeunes à tenter leur chance dans la capitale allemande, tous attirés par un niveau de vie abordable et sa frénésie ambiante. Berlin, vue de l'extérieur, est riche de promesses et de libertés nouvelles. Chacun a envie d'en être, d'y participer, de profiter de l'essor économique, de respirer son esprit sexy et rebelle. Margot, une jeune parisienne de 23 ans, vient donc de s'installer à Berlin, chez un ami libraire, souvent en déplacement, et ne doute pas une seconde de décrocher son premier job dans la culture. Elle se fond rapidement dans la masse, suit des cours d'allemand, multiplie les rencontres, sort dans des clubs et obtient aussi des entretiens d'embauche. Margot est une nana hyper motivée, elle accepte les stages sous-estimés, les longues heures à bosser pour tenir des délais scandaleux, les salaires de misère... Et donc, Margot mâche péniblement sa frustration et sa colère. Cette bande-dessinée se base d'après l'expérience de son auteur, Mathilde Ramadier, et nous livre une vision réaliste et quelque peu amère de la situation berlinoise. C'est sans tricherie, sans état d'âme, davantage une mise au point pour casser les clichés et torpiller le Mythe sacré du modèle allemand, lequel est loin d'être idyllique. Mais il ne faudrait pas non plus tout peindre en noir, car l'expérience berlinoise n'en demeure pas moins excitante, auréolée de glamour et de curiosité. Cette lecture cherche seulement à nuancer les rêves et les attentes, elle cajole les saintes illusions et veille aux désenchantements, pour au final tirer un bilan mi-figue mi-raisin de l'aventure outre-rhin, sans prétendre renoncer à vivre cette incroyable opportunité. Une perpétuelle contradiction qui rend cette lecture singulière et attachante. Comme Berlin. 😚

Futuropolis / Février 2016

   

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/03/16

C.R.A.S.H. Tome 1: Tsunami City, de Poipoi & Hervé Bourhis

CRASH

A Towerville, les super-héros n'ont plus droit de cité et ont obligation de rentrer dans le rang, sitôt qu'ils sortent de prison (eh oui... condamnation générale suite à un fiasco qui hante encore les mémoires des habitants). Felipe Lazare tente donc de reprendre une vie normale, lorsqu'il est convoqué par le jeune Edouard Kemicol, le fils du célèbre industriel richissime, pour son nouveau projet secret : ouvrir une école pour les enfants mutants (C.R.A.S.H, Collège réservé aux super-héros), avec la complicité de sa tante, la pétillante Lucida Italic, chargée du recrutement via son agence Paranormax. Mais Lazare a tiré un trait sur son passé, du moins c'était avant d'apprendre que son ancien ennemi, le squelette ambulant, Katacomb, a réussi à s'échapper de sa cellule et vient de kidnapper une fillette, Esther, une jeune métamorphe recherchée par les services sociaux, depuis sa disparition de son foyer d'adoption. Autre menace pour Towerville, Katacomb a carte blanche pour noyer le vieux cimetière gothique, afin d'assouvir l'ambition de Kemicol (père), et s'y emploiera sans scrupule, on s'en doute.

L'histoire est conduite sans temps mort, après une introduction dans les règles de l'art, impliquant la présentation des personnages, parfois caricaturaux, et l'atmosphère d'une ville rongée jusqu'à l'os par le pognon et les cyniques. On retrouve sans problème l'influence du comics, en comptant aussi sur cette touche d'humour et les situations d'orientation burlesque, qui rendent la lecture si plaisante. L'aventure coule en cascade, sur un scénario basique, bien ficelé, et des dessins clairs et simples, très convaincants, qui surfent également sur cette dualité - action et fantaisie - en distillant autant de bonne humeur que d'adrénaline. Pleine de pep's, de malice et de légèreté, la lecture, au rythme entraînant, assure un divertissement gentillet et attachant. J'attends la suite ! ;-)  

♦♦♦ Casterman / Mars 2016 ♦♦♦

 

SOURCE : Casterman

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/02/16

Boca Nueva, Tome 1 : Soufre, de Sylvain Almeida et Youness Benchaieb

Boca Nueva

À Boca Nueva, le jeune Ese va trouver du travail à coup sûr. Un petit emploi peinard, sans histoires. 
Ce n'est pas à lui qu'on confierait une enquête impossible et dangereuse aux côtés du flic le plus irascible de la ville.
Non, clairement pas...

La police de Boca Nueva est dans tous ses états, depuis l'incident dramatique sur le port, où lors d'un contrôle de routine, une explosion a coûté la vie du collègue de Riggs. Depuis, notre vieux briscard s'oublie dans l'alcool et les bagarres, tout juste s'intéresse-t-il à son nouveau partenaire, le très discret Ese, à peine débarqué de sa campagne et imaginant décrocher un boulot peinard aux archives, comme son cousin. Las, une rude affaire va entraîner ce duo atypique vers les arcanes douteuses des trafics mafieux et des magouilles politiques. Logés au premier rang, Riggs et Ese vont tremper dans des eaux troubles et avoir chaud aux fesses ! ;-)

Cette nouvelle série a été une totale surprise, ma foi agréable et décapante. On pénètre dans un univers original et bigarré, où se mixent des influences de tous horizons, qui vont du polar à la fantasy, en passant par les romans de cape et d’épée. Un chouette cocktail, assez curieux mais particulièrement goûteux une fois qu'on a avalé plusieurs gorgées. L'histoire ne manque effectivement pas de ressorts et nous embarque sur des sentiers savonneux où l'on s'y casse la nénette, et pas seulement par maladresse. Ça cogne dur et sec, ça envoie dans les roses et ça ne fait pas semblant de zigouiller. Cela se passe comme ça, à Boca Nueva, une cité corrompue jusqu'à l'os, sans aucune valeur morale à tenir en exemple. Et malgré cette présentation peu avenante, l'histoire est fabuleusement cocasse, notamment grâce au tandem infernal, dont les interactions sont explosives et les dialogues mordants. Le scénario tient la route, sans être révolutionnaire, son intrigue capte l'intérêt et cultive suspense et rebondissements à bonnes doses. Il a, de plus, trouvé un écrin de choix parmi des dessins au style moderne et extrêmement détaillé. Résultat, ce premier tome laisse présager une suite d'aventures amusantes et enlevées.

CASTERMAN / Janvier 2016

  

  

SOURCE : Casterman

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Atma, gardien des esprits, par Shuky & Gorobei

Tome 1 : À la recherche de Sara

Atma T1 Gardien des esprits

Attention, les amis, si la grisaille ambiante vous ronge le moral, tentez cette lecture absolument désopilante, et qui ne se prend pas au sérieux, vous êtes assurés d'une bonne séance de rires et gloussements qui font un bien fou.

Après avoir passé la journée à pêcher sur le rivage de son île paradisiaque, Atma rentre au village et découvre que tous les habitants ont disparu. Sa grand-mère est dans un piteux état et lui confie que sa sœur Sara a également été enlevée. Atma a à peine le temps de se remettre de ses émotions qu'il fonce dans sa barque pour courser les individus malfaisants. Aidée de deux amis, il décide de prendre d'assaut la prison des envahisseurs, des pirates connus sous le nom de zizigouilleurs, à la mine patibulaire, mais décidément trop stupides pour être dangereux. La suite de l'histoire le prouvera. Atma et ses potes se faufilent partout où ils veulent, à force de ruses et de faux-fuyants, ça ne fait pas du tout frissonner, juste glousser de bonheur. Car c'est franchement drôle et on se marre du début à la fin. L'histoire est entraînante, plongée dans un univers proche du jeu vidéo, aux couleurs acidulées et au graphisme tout en rondeurs, elle distille aussi un peu de tension (kidnapping, disparition, mort) sans être trop solennelle et introduit une donnée fantastique sur le don supposé d'Atma, qui voit des lumières, lesquelles seraient des âmes bienfaisantes censées le guider dans sa fonction de gardien. J'espère en apprendre davantage par la suite. Forcément, cette série à l'univers déjanté ne pouvait que se multiplier, et j'en suis fort aise. Pour l'heure, on ne s'ennuie pas un instant et on savoure les répliques des personnages, leurs mimiques et leurs expressions. Bon public, j'ai adoré et ricané plus d'une fois. Cette bande dessinée, destinée évidemment à un jeune public, a su largement me conquérir. ;-)

Makaka Editions / Janvier 2016

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/02/16

Astrid Bromure, Tome 2 : Comment atomiser les fantômes, de Fabrice Parme

Astrid Bromure FP

source: Fabrice Parme

Chic, Astrid Bromure est de retour ! Et dans cette nouvelle aventure, c'est avec grande surprise qu'on découvre ses parents - qui brillaient par leur absence dans le 1er tome. Certes, trop accaparés par leurs activités, confiant volontiers leur fillette aux bons soins de leurs domestiques zélés, M. et Mme Bromure n'en sont pas moins des parents responsables, soucieux de l'éducation de leur enfant. Ne jurant que par l'institutrice à domicile ou l'école privée, ils se retrouvent aux abois en apprenant que la première a démissionné et l'option n°2 est condamnée (effectif complet). Astrid émet alors son intention de rejoindre les rangs d'une école particulière, le manoir de Canterville, qui se targue d'offrir “un savoir-faire ancestral en matière d'enseignement”. Allons donc, Astrid serait prête à signer pour connaître les joies de l'internat ? Partager sa chambre et la vie en communauté ? La bonne blague. Ne douchons pas l'enthousiasme débordant de notre héroïne pour autant. Et c'est clairement excitée qu'elle débarque au Manoir, accueillie par une Mademoiselle Poppyscoop exaltée, qui ne va rien lui cacher du drame terrible qui a frappé les propriétaires des lieux, lesquels continuent de hanter les murs de l'école... brrr ! Or, d'autres peines attendent notre demoiselle. Elle, si bonne élève, collectionne les meilleures notes mais se met à dos toute la classe. Résultat, c'est la fille la plus impopulaire de l'école. Arrivent alors à la rescousse, ses camarades de chambre, Rebecca et Gladys, les jumelles intrépides et effrontées... qui ne rêvent que de fuguer ! 

La lecture est toujours aussi drôle et déjantée. Qu'on parle de fantômes, de réputation ou de célébrité, d'éducation ou d'apprentissage, l'histoire est riche en anecdotes et situations saugrenues, sans jamais négliger la petite touche de sensibilité. C'est un sacré mélange, dosé avec intelligence et espièglerie. J'apprécie aussi beaucoup les décors, les couleurs, les dessins, l'ambiance rétro et faussement guindée, en plus de la personnalité vive et pétillante d'Astrid, du grain de folie et des excentricités des personnages qui gravitent autour. Bref. Cette série est en train d'affirmer son tempérament décalé et peaufine ses histoires, sa distribution et son decorum pour charmer un lectorat largement conquis (jeunesse, mais pas que). Définitivement TOP. ♥

Rue de Sèvres / Janvier 2016

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Akissi, Tome 6 : Sans amis, de Marguerite Abouet & Mathieu Sapin

Akissi Sans amis

Rien ne va plus, dans la vie d'Akissi, depuis l'arrivée dans sa classe d'une nouvelle élève, Sido, qui attire tous les regards parce qu'elle est belle, coquette, intelligente, vit dans une grande maison, reçoit des tonnes de jeux tout droit de France... et en bonus, elle s'est fait croquer la jambe par un lion ! Comment lutter contre ça ? Akissi est démoralisée. Elle vient de se faire voler la vedette, voit tous ses potes se détourner d'elle pour papillonner autour de Sido et refuse obstinément de se joindre à la joyeuse bande. Trahie, elle se sent. Vicieuse, sera sa vengeance. Car Akissi n'a pas dit son dernier mot. Après avoir longtemps chouiné sur son sort, tourné comme une âme en peine dans la maison et alerté sa famille de son état catatonique, la fillette a des idées plein la tête pour reprendre la première place dans le cœur de ses amis. Concours de danse, vol de béquilles, chouchoutage de bébé, apprentissage du tir... rien ne lui résiste ! Akissi est vive, intrépide, farceuse et rigolote. Ses aventures virent toujours à l'imprévu, comme cette incroyable mission d'héroïsme, qui rendra notre Akissi si populaire... qu'elle aura de nouveau le monde à ses pieds. ;-) Ah, ah, ah. C'est franchement réjouissant, avec pour héroïne une petite chipie attachante, même si elle accumule les mauvais coups et les mensonges, son cœur est bon, et c'est ce qui compte. Ses aventures nous font également découvrir une Afrique authentique, dans ses couleurs et son folklore, avec un charme exotique efficace sur toute la ligne. De l'humour, des histoires rocambolesques et une évasion promise... c'est tout bon ! Ce sixième tome est une réussite.  

Gallimard Bande Dessinée / Novembre 2015

IMG_5682   IMG_5683

IMG_5684   IMG_5685

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/01/16

Literary Life, Scènes de la vie littéraire, par Posy Simmonds

Literary Life

Ces chroniques, parues chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Guardian Review, évoquent le charmant milieu littéraire, de l'édition à la librairie, de l'auteur à l'illustrateur, du critique au lecteur, non sans une certaine férocité. L'auteur passe, en effet, tout au crible, du libraire indépendant qui se débat pour survivre face à la concurrence déloyale du monstrueux médiastore, de l'écrivaillon en souffrance, qui rêve de gloire et de reconnaissance, de l'auteur imbu de sa personne, qui s'imagine être la coqueluche du public et de la presse, des séances de dédicace désertes, des cocktails pour lancer tel ou tel livre, de l'inspiration, de la page blanche, des ennemis cachés, des louanges et des propos assassins. Oui, la vie littéraire est digne d'un roman policier. C'est grinçant, c'est mordant, cela vous poignarde ci et là, ça vous flingue une réputation, un nom, un titre, un rêve, un désir. C'est assez criant de vérité, et les plus concernés en riront jaune. Posy Simmonds épingle les travers de ses semblables, torpille les clichés (la littérature jeunesse, le mythe du cottage anglais et son charme bucolique, Jane Austen confrontée à notre époque... no way !). C'est une lecture drôle, sarcastique, proposée avec un certain flegme britannique très appréciable.  Une chouette découverte.

Folio BD / Novembre 2015 ♦ Trad. de l'anglais par Corinne Julve et Lili Sztajn

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/01/16

Quatre Sœurs, 3. Bettina, de Cati Baur (d'après Malika Ferdjoukh)

heart red

IMG_5661

Place, place au troisième tome de la génialissime série des Quatre Sœurs, dans son excellente adaptation en bande dessinée par la brillantissime Cati Baur ! 😍 Et je n'exagère pas. 

Aaaah, qu'est-ce que c'est bien ! Au risque de me répéter, et gazouiller niaisement des mots d'amour, cette lecture est mon instant doudou par excellence. On trouve tout dans cette série : de l'humour, de la tendresse, des frangines extras, des colères, des larmes, des gratins, des coups de cœur, des gamins turbulents, des vacances, des garçons, et des filles, des premières amours, des ruptures, des fantômes, des lettres, des robes, des chansons et des danses, des coups de fil, des coups de déprime, des câlins, des cafards, des bisous, des poireaux, des cigarettes, des cerises et des nuits blanches...

C'était sensationnel. Merci mille fois. 

Les filles Verdelaine ont donc du souci à se faire pour entretenir la grande maison familiale. L'argent manque. Charlie lance l'idée de louer la chambre des parents à un inconnu. Onde de choc et instant d'émotion chez nos demoiselles. Puis, toutes vont céder la bouche en cœur avec l'arrivée de Tancrède. Il est beau, mystérieux, charmant et différent de Basile. Lui, le grand frère attentionné. Le roi du couscous. L'amoureux de Charlie. « Ce pauvre Basile est amoureux de la Vill'Hervé et de son contenu. » Et Charlie en a assez de couver... elle veut sentir son corps vibrer, son cœur bondir hors de sa poitrine, elle veut être belle et désirable, briser ses chaînes de petite fille trop sage et grande sœur modèle. Go, Charlie ! Vis ton rêve. Et enflamme l'assistance, avec « une robe de festival de Cannes, une robe de bal chez l'ambassadeur, pas une robe de sœur » !

Et on vit à fond cette histoire naissante, cette passion amoureuse qui balaie tout sur son passage, tandis que d'autres traînent des petites mines chiffonnées et épongent avec peine leurs chagrins qui débordent de partout. Oh, que c'est douloureux aussi ! Une lecture qui donne autant de joie que de pincement au cœur. C'est si bon, et tellement fort. Je suis amoureuse de cette série, de son histoire fantasque, avec ses mots et ses expressions uniques et rigolotes, et fatalement je suis envoûtée par la bande dessinée, dont l'esprit, les couleurs, les illustrations correspondent trait pour trait à ce que j'avais en tête, je savoure chaque miette de ma lecture. Miam, miam. 

Cati Baur respecte la magie, la poésie et l'espièglerie de cette série avec son talent, sa simplicité, sa sensibilité et sa fraîcheur. Quel délicieux cocktail de talents. C'est idiot, mais j'appréhende la publication (l'an prochain) du tome 4. Ce sera comme dire au revoir, encore une fois, à des personnages devenus des proches amis, presque une deuxième famille (beh oui, moi aussi j'ai des frangines infernales, qui me vampirisent joyeusement). ;-) N'y pensons pas. Et puis la relecture est aussi un plaisir infini. 

Pour l'heure, lâchons la main de Bettina, de Hortense, d'Enid, de Charlie... et patientons jusqu'aux prochaines retrouvailles, avec une Geneviève secrète et pas si légère, qui aura aussi le tournis pour un beau et étrange garçon. Gnéééé... Cati Baur et Malika Ferdjoukh, vous êtes mes héroïnes ! 😘 😺

« Un centimètre de bonheur, de délices déraisonnables plutôt qu'un hectare de quiétude et de modération. Quelle audace, notre Charlie. Tout ça pour une baraque en ruine et quatre frangines qui ne valent pas un pet. »

Rue de Sèvres / Janvier 2016

IMG_5662   IMG_5663

IMG_5664   IMG_5665

smileyc002

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,