20/02/07

La biographe - Evelyne Bloch-Dano

la_biographeL'idée est partie du film "La passante du Sans-Souci" avec Romy Schneider qui interprète une allemande qui sauve un enfant juif, puis l'épouse de ce rescapé. C'est un film qui fut important pour l'actrice, une autre façon pour elle de régler ses vieux démons et la réponse à une grande question : "comment peut-on être allemande ?".
En fait, Romy Schneider appartient à cette génération née trop tard ou trop tôt et qui doit se dépatouiller des agissements de leurs parents (qui, eux, ont pris le parti de se laver les mains et cultiver le silence pour aller de l'avant). La mère de Romy, particulièrement, a été une courtisane d'Hitler, soupçonnée même d'en avoir été la maîtresse, mais ceci ne sera découvert que tardivement et un peu abruptement par l'actrice.
Normal de se sentir estomaquée, oppressée et soucieuse de bien faire pour effacer l'ardoise.

Evelyne Bloch-Dano nous raconte ce parcours du combattant dans "La biographe". C'est elle, cette biographe, grande enquêtrice des âmes féminines comme Madame Zola, Flora Tristan et Madame Proust. Avec ce film, elle s'aperçoit d'un seul coup qu'elle se sent plus proche de Romy Schneider qu'elle ne s'était imaginée. Le rôle, la vie, le parcours de l'actrice la renvoient à un passé plus intime, plus vibrant de sa propre famille, allemande et juive. A son tour de se poser la question : "Comment peut-on être juive allemande ?".

C'est un constat qui lui donne le frisson. Avec pudeur, comme pour marcher sur des coquilles d'oeufs, Evelyne Bloch-Dano remonte le fil de l'Histoire, la petite et la grande, celle de sa famille, celle de Romy Schneider. Et ce portrait enchâssé donne une lecture prenante de femmes et de familles empêtrées dans des affaires d'identité, de construction de soi (ou de reconstruction), et fatalement d'auto-destruction pour l'une et de dévoilement pour l'autre. "Cet indicible qui nous lie", écrit-elle. Honnêtement, "La biographe" délivre un message déchirant et sans pathos exacerbé. Simplement sublime.

Grasset

Posté par clarabel76 à 06:45:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


24/11/06

Les nombreuses vies d'Hercule Poirot - André François Ruaud & Xavier Mauméjean

vies_d_hercule_poirotHercule Poirot est né en 1864, on ne sait ni le jour ni le mois, on devine à peine qu'il a grandi aux alentours de Bruxelles, au sein d'une famille d'ouvriers, parmi de nombreux frères et soeurs, mais à vrai dire on ignore l'essentiel des informations. Ce sont juste des supputations. L'homme Poirot s'est évadé de sa fiction pour devenir un vrai personnage, il a surpassé son être de papier, lui le petit détective belge réfugié en Angleterre. Hercule Poirot est, ainsi l'affirme-t-il, d'ailleurs, le plus grand détective de tous les temps. Ses exploits ont été relatés grâce à son agent littéraire, Agatha Christie, cette reine du crime qui doit sa réputation grâce aux exploits des petites cellules grises du détective.

La biographie d'Hercule Poirot paraît un jeu littéraire, Poirot plus vrai que vrai, comme s'il avait existé.. non, mais on rêve !? Pourtant c'est bien le principe de cette première partie du gros livre "Les nombreuses vies d'Hercule Poirot" rédigé par André-François Ruaud et Xavier Mauméjean. C'est un sans-faute, il faut le reconnaître, la vie de Poirot est peinte d'après les romans qui reportent toutes ses enquêtes, depuis la Mystérieuse Affaire à Styles jusque Hercule Poirot quitte la scène, 150 pages d'une biographie romancée avec un talent étourdissant. Il faut aussi souligner que les auteurs ont préservé chacune des enquêtes sans dévoiler le lever de rideau, une initiative tout à fait honorable pour être rappelée !

Le livre plonge ensuite dans un intérêt plus ou moins vacillant : quelques redites, des études sur le dandysme, les hôtels, la méthode "Poirot", les rivaux du détective (à la pelle : miss Maud Silver, miss Jane Marple, Ellery Queen, Tuppence et Tommy Beresford, John Appleby, etc. etc.), une étude du meurtre de Roger Ackroyd, Poirot au cinéma et à la télévision, les bonnes références. Bref, le meilleur est réservé pour la fin car six auteurs ont pris leur plume pour écrire une nouvelle mettant en scène Hercule Poirot, pour lui rendre hommage. On notera notamment celle de Marianne Leconte "Une femme disparaît" où Poirot va résoudre la mystérieuse disparition de son agent littéraire, Dame Agatha Christie ! On referme le livre avec un sentiment de bien-être, car pour qui aime le plus grand détective excentrique et égotiste "Les nombreuses vies d'Hercule Poirot" a tout d'une bible ! Incontournable pour les fans.

Les Moutons électriques

  • Ouvrage richement illustré, dont une collaboration de Michelle Bigot .

Posté par clarabel76 à 20:50:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

07/11/06

Marilyn, De l'autre côté du miroir - Bertrand Meyer-Stabley

marilyn_de_l_autre_cote_du_miroir"Il existe plus de livres sur Marilyn Monroe que sur la Seconde Guerre mondiale. Et il y a une certaine analogie entre les deux. C'était l'enfer, mais cela valait la peine." déclarait Billy Wilder. Haem sur la deuxième partie de la déclaration, mais vrai de vrai pour le début. Il y a BEAUCOUP de livres parus sur Marilyn, il y en aura encore car la Star est un sujet qui fascine, à travers les temps, et ce depuis sa mort mystérieuse en août 1962.

Pourquoi sélectionner plus ce petit livre rose barbie de 140 pages ? Mes raisons : 1°- son look, agencé comme un magazine, avec des textes en colonnes, sur papier glacé, et des photographies à la pelle, un régal ! 2°- son prix (13,50 euros), argument indiscutable et raisonnable. 3°- le contenu rédigé par Bertrand Meyer-Stabley (biographe et ancien journaliste) est concis, il fait le tour "de la question" en chapitres très brefs mais variés (les premiers pas, la célébrité, les amours, les films cultes, la gloire et la beauté, la fêlure). L'épilogue sur le mystère de la mort est intelligent, ne mettant de l'eau à aucun moulin pour raviver les rumeurs et folles spéculations de ce drame.

J'ai donc trouvé que cet objet-livre était un produit tout à fait convenable pour raconter l'histoire de Marilyn Monroe, basé sur des sources fiables et honnêtes. C'est un bon ouvrage "de base", que les collectionneurs s'empresseront d'ajouter sur leurs étagères, le rose barbie de ce livre ne détonnera pas ! Il est finalement l'équivalent de l'image glamour de Marilyn... Pour les lecteurs les plus exigeants, il faudra toutefois vous pencher vers d'autres références, certains points dans cette édition peuvent vous paraître trop légers, pas assez approfondis. Au choix...

Timée-Editions

Posté par clarabel76 à 16:16:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Romy Schneider - Sophie Guillou

romy_schneiderC'est très court, seulement 136 pages, mais Sophie Guillou (journaliste et passionnée de cinéma) réussit l'exploit de dresser un portrait simple et très juste de l'actrice Romy Schneider. Elle se base sur le tournage éprouvant de La Passante du Sans-Souci à Berlin en 1981 pour suivre son artiste fatiguée et à bout de forces... On remonte le fil de sa vie, les moments forts, les mises en abîme et le parcours cinématographique de la Divine. Vite fait, bien fait. Chaque chapitre s'ouvre sur le tournage du film de Jacques Rouffio, qui sera en fait le dernier film de Romy Schneider, retrouvée morte chez elle le 29 mai 1982, les scènes à Berlin soulignent l'épuisement extrême de Romy, encore trop bouleversée par la perte de son fils David.

Ce qui est bien dans ce livre, c'est le refus du "drame" et de la "romance", deux tendances trop souvents présentes dans les biographies des stars du cinéma. Il y a ici beaucoup de pudeur et de naturel, rien de fastidieux. Le portrait qu'offre Sophie Guillou donne une image très claire de l'actrice, une femme sublime, une enfance saccagée, des traumas à longue échéance, et une vie consommée à l'excès, à en brûler les deux bouts de la chandelle. Pour un aperçu, voici le livre idéal, agrémenté de quelques photographies. Pour une biographie plus poussée et une étude fouillée de sa filmographie, il faut se pencher sur un livre plus consistant... Personnellement j'ai déjà trouvé en celui-ci un très beau portrait, et remarquablement écrit.

Maren Sell éditeurs

Posté par clarabel76 à 10:33:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]



  1