24/03/18

La Plage de la mariée, de Clarisse Sabard

La plage de la mariée

À 30 ans, Zoé voit son existence chavirer en apprenant l'accident de moto de ses parents. Son père est mort sur le coup, sa mère est hospitalisée, dans un état grave, et a juste le temps de souffler à sa fille qu'elle a grandi dans le mensonge et que son véritable père vit en Bretagne, près d'un site légendaire surnommé La Plage de la mariée. Sous le choc, Zoé est submergée par le chagrin et l'incompréhension, avant de tout plaquer pour partir à la recherche de son père. Elle débarque ainsi dans un petit village breton et trouve rapidement une nouvelle famille providentielle, à la Cupcakerie d'Alice. La patronne et ses habitués accueillent avec effusion cette jeune sudiste, un brin gaffeuse et empêtrée dans sa mélancolie. Tous vont guider ses nouveaux pas et lui redonner goût au bonheur. Charmant et guilleret, le roman l'est sans aucun doute. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai savouré sa lecture, heureuse de retrouver un univers qui avait tant su me séduire avec Les lettres de Rose. Cette fois, quelques couacs sont peut-être intervenus (la personnalité de l'héroïne est nunuche au possible, l'impression d'une fable utopique est également persistante) mais c'est sans rancune car la petite mélodie est légère et agréable à écouter. Une jolie balade au parfum iodé et au goût de caramel beurre salé.

©2017 Leduc.s (P)2017 Audible Studios (exclusivité)

Lu par Camille Lamache / durée : 13h env.

=======================================


17/03/18

Merci pour les souvenirs, de Cecelia Ahern

merci pour les souvenirs audible

J'étais ravie de découvrir un nouveau titre de Cecelia Ahern dans le catalogue d'Audible, nouvelle promesse d'une lecture feel-good, avec 12 heures d'une histoire abracadabrante, mais qui vise surtout à raconter une course-poursuite farfelue, entre Dublin et Londres, tout en évoquant la vie à travers ses drames et ses bonheurs les plus élémentaires.

Enceinte de quatre mois, Joyce Conway fait une chute dans les escaliers. Hospitalisée d'urgence, elle perd son enfant mais doit la vie sauve à une transfusion sanguine. Son père, accroché à son chevet, est soulagé. Toutefois, sa fille ressort de cette expérience meurtrie et métamorphosée. Exit son mariage, sa vie d'avant, Joyce retourne dans sa maison d'enfance et prend conscience d'un fait étrange - elle possède les souvenirs d'un autre.
Justin Hitchcock, américain expatrié à Londres, est de passage à Dublin pour donner une conférence quand il rencontre une femme médecin l'incitant à donner son sang. Après quoi, il croise à plusieurs reprises une jeune femme blonde, à la coupe de Peter Pan, sans se douter qu'elle le piste également pour comprendre quel lien étrange les pousse l'un vers l'autre.

Grosse frustration, au final, pour ce titre où les deux personnages ne font que se tourner autour pendant toute la durée du livre et ne se rencontrent qu'à la toute dernière heure. Je ne m'y attendais pas du tout, d'où ma déception. Par contre, gros big-up pour les personnages hyper sympathiques - sauf exception pour Justin, au caractère mollasson et indécis. Même la grande rencontre finale est décevante, eu égard à l'attente infernale subie pendant 12 heures ! J'ai, d'ailleurs, davantage craqué pour le couple formé par Joyce et son papa - un duo bancal mais attendrissant et tellement drôle à suivre dans leurs nombreuses péripéties. 

Je ne sors pas totalement conquise par cette lecture, qui reste une expérience en demi-teinte en raison de la mise en scène trop diluée, mais l'interprétation de Marine Royer est toujours réjouissante à écouter ! ☺

©2008 / 2010 Cecelia Ahern / Flammarion. Traduit de l'anglais (Irlande) par Maryse Leynaud

(P)2018 Audible Studios. Texte lu par Marine Royer. Durée : 12h env.

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/02/18

Une minute d'attraction, de Carrie Elks

UNE MINUTE D'ATTRACTION carrie elks

Hanna et Richard se rencontrent un soir de réveillon du 31 décembre à Londres.
Elle rentre à peine de vacances catastrophiques pour donner un coup de main à sa mère, traiteur pour la famille du jeune homme. Lui est tiré à quatre épingles, charmant, lisse et avenant, il partage sa vie avec New York où il poursuit ses études, tandis qu'elle est plutôt rock et en quête d'elle-même.
Ce premier contact est cependant placé sous le signe de l'amitié complice et sans arrière-pensée. Ces deux-là se plaisent mais préfèrent en rire.
Les mois vont ainsi passer, puis les années, sans aucune ambigüité. Chacun trace sa route, au gré des rencontres ou des aléas de la vie (dont le drame du 11.09.01). Hanna et Richard ont établi entre eux un lien inaltérable. Ils s'écrivent, se téléphonent, se voient de temps à autre. Il y a évidemment ce truc indéfinissable, palpable à la surface, qui attend son heure et se joue du destin.
L'issue est sans surprise, mais disons que j'avais imaginé une histoire totalement différente en lisant la quatrième de couverture ! Du style rencontre coup de foudre, quiproquos et longue séparation avant des retrouvailles romantiques.
En vrai, le roman retrace treize années d'une amitié amoureuse, avec ses petits coups de canif dans le contrat, mais où une connivence sincère et touchante s'épanouit au fil des pages.
Par contre, il faut se farcir une myriade de clichés et une série de virevoltes à faire lever les yeux au ciel. Ouhlala. Cela dégouline de sucre et cela colle aux doigts à chaque coin de page, ça en devient limite écœurant !
Au-delà de la jolie couverture, ce n'est pas Hollywood dans ton salon. La lecture est basique et distrayante, mais clairement peu émoustillante, voire lassante, à force de rajouter des couches. Alerte overdose. En gros, l'histoire manque de fantaisie, d'humour et de second degré. Le lecteur reste figé dans un enchaînement théâtral et mièvre - c'était trop à mon goût. Et c'est dommage, ma quête de douceur s'en trouve flouée.

Presses de la Cité, 2018

Traduit de l'anglais par Marie Blanque  [Fix You]

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/01/18

Les yeux de Sophie, de Jojo Moyes

Les_Yeux_de_Sophie audible

À Saint-Péronne, petit village du nord de la France, les troupes allemandes ont établi leur campement et terrorisent la population locale. Nous sommes en 1916. Sophie et Hélène, deux sœurs, se donnent beaucoup de peine pour l'auberge familiale, en attendant le retour de leurs hommes. Mais l'arrivée d'un nouvel officier va perturber leur quotidien, car celui-ci prend désormais tous ses repas au Coq Rouge et se montre étonnamment galant avec Sophie. En fait, cet homme a révélé sa vraie nature face au tableau peint par Edouard Lefèvre, l'époux de la jeune femme, lequel la représente lascive et mystérieuse. Depuis, l'allemand semble obséder par les yeux de Sophie. Cette dernière y est également sensible, mais pense tirer avantage de cet ascendant pour sauver son mari prisonnier de guerre.

Voilà toute la première partie du roman, intense et passionnante ! Car l'histoire bascule ensuite un siècle plus tard, à Londres. Liv Halston est veuve, solitaire et paumée. Elle tombe amoureuse d'un ancien flic, Paul McCafferty, reconverti détective pour une agence chargée de retracer les biens volés par les allemands durant l'occupation pour ensuite les rendre à leurs propriétaires et héritiers. Bref. Le tableau des yeux de Sophie fait sa réapparition, par hasard, ce qui conduit le couple dans la tourmente. En fait, j'ai d'abord eu un peu de mal à m'embarquer dans leur histoire, car j'étais nostalgique du passé et trouvais les chagrins de Liv creux et insignifiants. Heureusement, l'évocation de la peinture a colmaté les brèches. La lecture a alors repris du poil de la bête, par contre attendez-vous à un roman cousu de fil blanc, avec des coïncidences miraculeuses et improbables en plein ! ☺

Au final, j'ai trouvé ça plutôt agréable et pas déplaisant. Cela se lit tout seul, le ton est romanesque et historique. Jojo Moyes confirme son talent de conteuse et réussit à nous embarquer dans son récit avec ses grandes envolées sentimentales et poignantes. J'ai été happée par le destin de Sophie et ressenti beaucoup de compassion à l'écoute du roman. La voix d'Émilie Ramet est douce et attachante pour convenir à la nature romantique du texte. C'est d'ailleurs la même comédienne qui interprète tous les livres de Jojo Moyes pour Hardigan et j'approuve grandement ce choix !

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est disponible en téléchargement.

©2017 Milady. Traduit de l'anglais par Odile Carton. Titre VO : The Girl You Left Behind. (P)2017 e-Dantès. Lu par Émilie Ramet. Durée : env. 15 heures.
 
Couverture de Les Yeux de Sophie

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/01/18

Amours & autres enchantements, de Sarah Addison Allen

Amours et autres enchantementsBienvenue à Bascom, en Caroline du Nord, où l'étrange famille Waverley alimente depuis des générations les légendes les plus fantasques. Claire, réputée pour sa cuisine, est également reconnue pour accorder plantes et herbes de son jardin à ses plats afin de leur attribuer des vertus magiques. Après dix années d'absence, sa sœur Sydney est de retour en ville, avec pour tout bagage ses secrets et sa fillette de cinq ans. Les deux frangines sont encore trop frileuses pour évoquer le passé et expliquer leur long silence - en attendant, elles partagent le même toit et s'acclimatent à la situation. Evanelle Franklin, une vieille parente, se réjouit pourtant de ces retrouvailles. Celle-ci ne cesse d'adresser divers objets aux uns et aux autres. Elle agit par pulsion, c'est son don, remettre sans tarder babiole ou gadget, dont l'utilité surviendra également de façon impromptue. Les Waverley composent donc dans le paysage de Bascom une étrange et fascinante extravagance... à laquelle Tyler, leur nouveau voisin, n'est pas insensible. Sitôt ses yeux posés sur Claire, son cœur a fait boum et sa raison lui dicte de ne pas renoncer à elle, si farouche et fuyante !

Magie, sortilège, fascination, séduction... Cette lecture est un pur enchantement. Avec ses bonnes ondes positives, elle vient contaminer tout lecteur en quête de guimauve. Évidemment j'ai été conquise par son ambiance, ses personnages, son histoire. L'invitation était trop belle, trop tentante. On s'éparpille de bonheur dans ce décor sudiste d'une petite ville proprette, où il fait bon vivre, parmi une communauté de gens ordinaires, toujours prompts à cancaner. La famille Waverley cristallise pourtant toute l'attention, dans leur grande bâtisse de style Queen Anne, entourée d'un jardin féerique, au cœur duquel trône un pommier pas comme les autres (les Waverley déconseillent fortement de manger ses pommes et préfèrent les enterrer). Biscuits à la gelée de lilas, cookies à la lavande, fleurs de citrouille farcies, soupe aux fruits de roses sauvages, beurre au miel d'hysope anisée, bonbons à l'angélique, vin de chèvrefeuille... C'est une farandole de goûts et d'odeurs, une débauche de créativité, et le plaisir est franchement étourdissant. Ajoutez une histoire simple, mais qui traite de famille, de seconde chance, de rêve et d'espoir, impossible de ne pas succomber au menu. Du charme, de la magie, du folklore et des légendes... Le roman se lit comme un conte merveilleux et dépaysant. J'ai été ensorcelée ! ♥☺

Pocket, 2013 - Traduction: Delphine Rivet [Garden Spells]

 

 


07/01/18

Rendez-vous au Cupcake Café, de Jenny Colgan

Rendez-vous au cupcake caféAprès avoir perdu son boulot et compris que sa liaison avec son patron était vouée à l'échec, Issy Randal décide de se tourner vers la pâtisserie, sa grande passion. Douée et experte en cupcakes, Issy réfléchit à la création d'un salon de thé en plein cœur de Londres. Dynamique et enjouée, elle trouve rapidement de bonnes âmes charitables pour l'épauler dans ce projet insensé. Et c'est sans faillir qu'elle parvient à surmonter toutes les épreuves et voit son rêve devenir réalité. Le Cupcake Café ouvre ses portes, non sans l'aide de Pearl, une maman célibataire, des précieuses recettes de son grand-Pa ou du séduisant banquier, Austin, de plus en plus conquis par le charme de la jolie pâtissière. 

C'est une vraie promenade gourmande et chaleureuse qui est vendue aux lecteurs. Une plongée féerique et déculpabilisante à partager des parcours de vie sans prétention - car l'élan d'Issy va également emporter son proche entourage vers le firmament. Place aux espoirs fous, aux miracles et à la magie, ici tout sonne merveilleusement providentiel. Issy rencontre les bonnes personnes aux bons moments. Elle se relève de chaque coup dur avec brio et sourire colgate. Elle semble vivre dans une petite bulle de bonheur et entourée de bienveillance. C'est une avalanche de sucre et de miel dans le monde des Bisounours. Mais je n'en attendais pas moins et j'ai été ravie de cette parenthèse enchantée. L'histoire est mignonne, les personnages sont tous attachants et forment une brigade de choc indispensable au bon déroulement de cette comédie. C'est onctueux, doux, fleur bleue. La définition même du #feelgood ou du #hygge très à la mode !

>> Ce livre audio est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2017 Prisma. Traduit par Anne Remond. (P)2017 Audible Studios. Texte lu par Christel Touret.

 

04/01/18

P.S. I love you, de Cecelia Ahern

PS I love you_Ahern

Brisée par la perte de son mari, Holly peine à sortir de son lit et reprendre goût à la vie. Les semaines ont passé quand ses proches se rappellent à elle pour l'extirper du naufrage. Les copines tambourinent à la porte. Le coiffeur sonne la sirène d'alarme. Sa sœur rentre du bout du monde, son frère renoue avec les liens familiaux. Ses parents lui signalent également qu'un paquet de lettres l'attend à la maison - Gerry a pensé à elle, lui léguant 12 précieuses enveloppes à ouvrir mois après mois, contenant toutes des missions à relever. Une façon pour le disparu de tenir la main et de guider Holly vers un retour à la vie, avant de lâcher prise.

Histoire terriblement émouvante, et pourtant magique et merveilleuse à lire ! J'étais sur un petit nuage et j'ai savouré chaque minute de ma lecture. Le sujet avait pourtant matière à refroidir, mais ce serait oublié tout le charme du roman qui se révèle doux, chaleureux, apaisant et vivifiant. On rit, on pleure, de manière compulsive. Mais c'est tellement bon, et fort. Je ne voulais plus quitter cette petite bulle, dans laquelle on ressent combien la vie vaut malgré tout la peine d'être vécue. Roman doudou par excellence. Un rendez-vous drôle et poignant, forcément incontournable. J'ai maintenant très envie de revoir le film de Richard LaGravenese (2007) avec Hilary Swank et Gerard Butler. ♥

“Quand on trouve l'âme sœur, on croit que le bonheur durera toujours.”

Le roman audio est lu par Raphaël Mathon - bonne interprétation, etc. Par contre, j'ignore pourquoi, mais j'aurais préféré une voix féminine pour cette lecture. Cela aurait été la perfection absolue. ☺



>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2004 Cecelia Ahern / Éditions Albin Michel. Traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier

(P)2017 Audible StudiosLu par : Raphaël Mathon - Durée : 13 h 

 

23/09/17

Nos adorables belles-filles, par Aurélie Valognes

Nos adorables belles fillesDeuxième roman d'Aurélie Valognes, “Nos adorables belles-filles” s'inscrit à merveille dans le registre des comédies familiales visant à dézinguer les petits dysfonctionnements des uns et des autres. Avouez, c'est particulièrement jouissif. On a donc Jacques, le pater familias dans toute sa superbe, grincheux, radin et insupportable. À ses côtés, son épouse Martine, dont l'endurance après 40 ans de mariage force l'admiration. Viennent leurs trois fils, assez quelconques et transparents dans notre affaire, et dont la principale utilité est d'introduire leurs compagnes. Elles sont trois, elles ont un caractère bien affirmé, et n'entendent pas végéter dans un moule trop étroit. Certes, Jacques ne les épargne pas, leur fait des petits cadeaux bien pourris, mais c'est au fond sa raison d'être. On le découvre, en fin de compte, bon papa gâteau, maladroit dans ses tentatives de démonstrations affectives, enclin à bousculer sa famille pour ne pas se mettre à nu. C'est un tartuffe. Il prétend par exemple être toujours indispensable au boulot, alors qu'il a été obligeamment poussé vers la sortie. Martine n'est pas dupe, mais a décidé d'entrer en résistance pour remettre son goujat d'époux à sa place ! C'est de bonne guerre, et cela rend la soupe meilleure. La lecture, savoureuse et légère, est assaisonnée avec tendresse et humour. Le ton est facétieux, simple, généreux et plein d'entrain. Cela se lit, ou s'écoute, en toute bonne foi. On retrouve aussi avec grand plaisir Véronique Groux de Miéri, l'une des principales voix des regrettées éditions VDB, sa voix chaude, sa composition profonde et mesurée, qui sont toujours très agréables à entendre.


>> Un livre audio proposé en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

Lu par Véronique Groux de Miéri - Durée : 4 h 21 

©2017 Michel Lafon (P)2017 Audible Studios

ATTENTION, nouveau titre pour son format poche LE LIVRE DE POCHE, 2017 : En voiture, Simone !

En voiture, Simone !

22/09/17

Maudit karma, par David Safier

Maudit karma

Kim Lange est au sommet de sa carrière d'animatrice TV lorsqu'elle se rend à la remise du prix de la télévision allemande... le soir même de l'anniversaire de sa fille ! À vrai dire, Kim a fondé sa carrière sans le moindre scrupule - elle a négligé sa famille, colporté les pires ragots sur ses collègues et trompé son mari avec un bellâtre. Le destin décide donc de sanctionner son comportement, sans autre forme de procès, en lui envoyant le débris d'une station spatiale sur la tête. Bim, la jeune femme décède. Bouddha lui offre, toutefois, une seconde chance et la réincarne en... fourmi. Il lui explique grosso modo les fondements de “l'incarnation de l'âme dans un nouveau corps après la mort”. Donc, si elle souhaite atteindre le nirvana, elle doit désormais n'être qu'abnégation et bienveillance.

Ha, ha. Quelle ironie pour cette reine de l'égoïsme, ambitieuse et menteuse de son vivant. Autre challenge, elle doit également se débattre dans le corps d'un cochon d'Inde, d'un ver de terre ou d'un Beagle... avec pour compagnon d'infortune, le célèbre Casanova ! Bidonnade assurée. J'avais déjà lu le roman au moment de sa parution, en 2008, mais j'ai profité de l'été pour replonger dans le roman de David Safier - la performance audio de Toujours maudit ! m'ayant également donné envie d'y retourner. Et quel fun ! J'ai adoré suivre les (més)aventures de Kim dans sa reconquête d'elle-même - elle est maintenant prise de remords, a compris tardivement ses erreurs mais souhaite coûte que coûte consoler sa petite fille malheureuse (et empêcher son ex de tomber dans les bras de sa meilleure amie). Argh, c'est mouvementé, cocasse et émouvant.

Cette lecture vaut bien une dose de vitamines, car vous vous surprenez à sourire tout du long, et vous en sortez avec une sensation de bien-être. Franchement top ! Et la composition de Barbara Gateau, qui se glisse dans la peau d'une ingrate pleine de mauvaise foi, est également jubilatoire et très convaincante.

>> Livre audio en exclusivité sur Audible & uniquement disponible en téléchargement.

Lu par Barbara Gateau (durée : 6 h 55) 

©2008 Presses de la Cité. Traduit de l'allemand par Catherine Barret (P)2017 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Si le verre est à moitié vide ajoutez de la vodka, Par Marion Michau

« Je m'appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu'essaie de me faire croire Christian Louboutin. J'ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-verts) (surtout marron). Avant de trouver l'homme de ma vie, j'ai eu pas mal d'histoires - je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini - le célibat, je connais donc. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m'apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions. »

Si le verre est à moitié vide ajoutez de la vodka



À l'aube de la quarantaine, Marion Michau “creuse comme un percheron le sillon de l'amour” et nous transmet son expérience, sous forme de chroniques décomplexées, en livrant sans ambages l'étendue de sa science et de sa philosophie, avec cette spontanéité et cette fraîcheur qui la caractérisent tant. En gros, je m'attendais à un format romancé, mais ce sont plutôt de simples anecdotes qui composent cet ouvrage. On y trouve tout un tas de conseils rebattus, comme la quête du prince charmant, les régimes, les soldes, les seins, le porno, le mariage, tinder, la barbe de trois jours, le voisin de palier, le sex-friend, la saint-valentin, le couple au quotidien, les enfants, les ex, l'infidélité, la rupture, les vacances, Facebook, routine ou désamour... 

C'est superficiel, mais pas nocif. De temps en temps, j'avoue avoir souri. Car Marion Michau a vraiment beaucoup d'humour, c'est ce qui m'avait d'ailleurs conquise dans son livre Les Crevettes ont le coeur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaireCette fois, Marion n'est plus célibataire, c'est moins sexy et ça énumère des situations tristement banales. On se croirait parfois dans un magazine féminin, parfois dans le pendant parisien de Sex and the City ! Je suis déçue, mais pas fâchée. Côté technique, Célia Charpentier, lectrice pour Audible Studios, a fait du mieux qu'elle pouvait, car le contenu du livre est tout de même creux. 

On remodèle tout ça pour un nouvel essai plus croustillant - à bientôt Marion ! ☺

>> Livre audio en exclusivité sur Audible & uniquement disponible en téléchargement.

Lu par Célia Charpentier (durée : 3 h 13)

©2017 Albin Michel (P)2017 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,