17/05/18

La vie et moi, de Cecelia Ahern

la vie et moi

Lucy Silchester, bientôt 30 ans, a rendez-vous avec sa Vie. Depuis deux ans et quelques, la jeune femme a complètement négligé son existence et ne cesse de mentir à son entourage - plaquée par son mec, elle a raconté partout que c'était elle qui était partie. Depuis, ses amis font la fine bouche et refusent de la plaindre.
Lucy a également perdu son boulot et travaille dans une agence où elle prétend parler espagnol - encore un mensonge. Ses relations avec sa famille sont également fuyantes, ses frères ont des carrières brillantes, mais face à ses échecs, son père se montre particulièrement froid et amer.
Au final, Lucy préfère vivre cloîtrée dans son petit appartement avec pour seul compagnon un chat - dont elle doit cacher l'existence, car les animaux sont interdits dans l'immeuble. Sa voisine a un bébé invisible... En bref, tout fout le camp.
Face à sa Vie - incarnée par un vieux type mal fagoté, rebaptisé Cosmo Brown - Lucy n'en mène pas large. Certes, le bilan est désastreux. Raison de plus pour détester cet individu, son contrat et leurs rendez-vous, avant de se raviser en se lançant dans une grande campagne de reconquête de Sa Vie.
Première mission : ne plus mentir. 

Ce roman de Cecelia Ahern a été un petit bonbon sucré ! Vraiment délicieux à déguster.
J'ai adoré y plonger et partager un bout de chemin auprès de Lucy. Au départ, la jeune femme collectionne les bourdes, les stupidités et les bobards. C'est un peu lourd et agaçant, et puis... on finit par découvrir une Lucy plus sensible et fragile - dont on excuse chaque faux pas au fil des chapitres.
Résultat, on peste et on soupire mais au final on rit et on glousse beaucoup aussi !

Le tandem formé par Lucy et Cosmo Brown est impayable - l'auteur a le chic de mettre en scène des duos improbables dans des aventures colorées. C'est drôle, et en même temps chaleureux et bienveillant. Tous les personnages sont attachants. On se sent en famille, très à l'aise, comme dans un cocon douillet. Oui, cette lecture fait un bien fou ! C'est joyeux et bon enfant. Tout simplement adorable. 
On ressort de cette lecture en soulignant qu'il faut chouchouter sa Vie « parce qu'elle vous appartient, elle est ce que vous êtes, elle est toujours là pour vous encourager ». ♫♪ C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup... ♪♫ 
Une lecture au TOP ! Je recommande.

©2012 Flammarion. Traduit de l'anglais (Irlande) par Perrine Chambon et Arnaud Baignot

(P)2018 Audible Studios. Texte lu par Carine Obin (durée : 13h env.)

►Excellente lecture audio ! Une jolie voix pour une écoute favorable à la détente.

 


09/05/18

Après tout, de Jojo Moyes

Après tout

J'avais été déçue par Après toi - c'était une suite, c'était risqué et ça ne ressemblait à rien. C'était du n'importe quoi et c'était très agaçant. Ne voulant pas rester sur ce sentiment d'échec, j'ai donc écouté le troisième épisode sans hésitation... et j'ai clairement adoré. On retrouve tout le peps de notre héroïne, on renoue avec la douceur et le romantisme, c'est franchement très bon !

Cette fois, Louisa Clark a remis sa vie sur les rails et pris un nouveau départ à New York où elle a décroché un poste d'assistante auprès de l'épouse polonaise d'un riche homme d'affaires. Elle s'installe en plein Manhattan et se familiarise avec sa nouvelle vie. D'abord balbutiante et maladroite, elle finit par trouver un semblant d'harmonie et de bien-être. Sa famille lui manque, son petit copain aussi. Lou cherche donc à tout concilier, même si les relations à distance rendent fragiles les promesses et les idylles encore fraîches. Sa rencontre avec le sosie de Will Traynor ne va sans doute pas arranger ses affaires. Son cœur a fait boum, et le nôtre aussi.

Jojo Moyes a su m'embarquer sur près de 15 heures d'écoute, à bord d'une histoire où l'on accompagne une jeune femme toujours en quête d'elle-même, peu sûre de ses choix mais pleine d'élan et de dynamisme. Son optimisme à toutes épreuves fait aussi son succès. On prend plaisir à la soutenir, à la regarder se débattre, à rêver et à pleurer. C'est une habitude de l'auteur - elle distille de l'émotion à chaque coin de page et elle donne l'impression de raconter l'histoire d'une copine autour d'une tasse de thé. L'exil à New York est féerique, la galerie des personnages si attachante et les aventures de Lou sont extraordinaires. J'ai totalement succombé. Ce troisième roman de la série est doux, drôle et délicat. Il a signé ma réconciliation avec une miss Clark épatante et audacieuse. Bravo !
P.S.: J'ai adoré la fin.

©2018 Milady. Traduit de l'anglais par Odile Carton

(P)2018 e-Dantès. Lu par Émilie Ramet  / durée : 14h 50

Série : La trilogie de Lou, livre audio 3 -  Téléchargeable sur Audible FR

Interprétation chaleureuse et très agréable d'Émilie Ramet, comme toujours. Sa voix est rassurante et nous berce au cours de notre écoute. On entend presque les youyous de ce mariage réussi.

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06/05/18

La Sœur de la tempête (Les Sept Sœurs 2), de Lucinda Riley

Ally Soeur de la tempetePremier tome - Maia - lu l'an dernier. La saison printanière m'incite décidément à plonger dans des ambiances romanesques et dépaysantes !
Retrouvons donc la numéro deux de la grande fratrie d'Aplièse : Ally est passionnée de voile et vient de rejoindre un nouvel équipage pour une course prestigieuse conduite par le skipper Theo Falys-Kings. Une rencontre bouleversante pour la jeune femme. Un coup de foudre qui va chambouler sa vie et son cœur.
Au même moment, elle apprend la mort de son père, Pa Salt, et rentre en catastrophe en Suisse. Comme ses sœurs, elle reçoit quelques indices sur ses origines, dont la biographie du compositeur Jens Halvorsen et son épouse Anna Landvik, contemporains de l'artiste norvégien Edvard Grieg. 
Mais découvrir le lien entre ces destinées et celle de notre héroïne demande aussi beaucoup, beaucoup de temps car la construction du récit est lente et longue. Cela commence fin du XIXe siècle avec une jeune fille sortie de sa campagne, dont la voix exceptionnelle lui fait ouvrir les portes d'une éducation raffinée en ville et côtoyer les orchestres pour acquérir une grande renommée. Son parcours va croiser le chemin d'un homme charmant et séducteur, de là l'avenir d'Anna va connaître un revers étonnant.
Et ainsi, le roman avance au gré de va-et-vient entre le passé et le présent - n'oublions pas Ally en pleine tourmente émotionnelle, qui débarque à Bergen en quête de vérité et qui découvre aussi, comme Maia, un héritage familial inattendu !
Dommage que le tout manque de crédibilité et se révèle moyennement captivant. Les personnages ne sont pas attachants. Et surtout, c'est beaucoup trop long. Au final, cet épisode a été - pour moi - une déception. Je laisse néanmoins une autre chance à la série en lisant le #3 (La sœur de l'ombre) car le résumé est assez tentant.

©2016 Leduc.s. Charleston éditions. Traduit de l'anglais (Irlande) par Marie-Axelle de La Rochefoucauld

(P)2017 Audible Studios. Texte intégral lu par Marie Bouvier (durée : 20h)

Série : Les sept sœurs, livre audio 2

Très bonne lecture faite par Marie Bouvier. Voix agréable, intonation délicieuse, écoute plaisante. Mais les 20 heures d'écoute m'ont paru trèèès longues !

 

01/05/18

Minute, papillon ! d'Aurélie Valognes

Sélection #Club_Audible AVRIL 2018

minute papillonÀ 18 ans, Baptiste annonce à sa mère qu'il quitte la maison pour s'installer chez sa petite copine. Rose est effondrée. En claquant la porte, le garçon a également lancé un ultimatum - il ne reprendra contact qu'après avoir eu vent de l'identité de son père ! Dans la foulée, Rose perd son boulot de nounou et accepte de devenir dame de compagnie pour une famille complètement toquée.
Cinq heures plus tard, on ressort de cette histoire avec un sourire niais. Et la conscience aigüe d'avoir lu une bluette légère et suintante de bons sentiments. C'est tellement doux et miraculeux. Gare aux allergiques à la guimauve, autant de providence peut donner envie de se cogner la tête contre le mur !
Aurélie Valognes propose néanmoins un roman sans prétention, qui évoque avec sincérité la conflictuelle relation entre une mère et son enfant. Pour elle, « le roman se veut une pause, un merci particulier dans ce monde qui fonce, un minute papillon pour se recentrer sur ce qui est important et pour dire les choses à ceux qui comptent vraiment... ».
Le ton est cependant simpliste et bourré de clichés - l'accent de Jane Birkin, le brushing de Catherine Deneuve, le petit air de Jessica Chastain. On retrouve aussi facilement le même humour, les mêmes séquences téléphonées et les mêmes personnages stéréotypés. Il n'y a pas d'originalité et on a la sensation de toujours lire la même chose. De plus, c'est très court. D'où l'impression que le roman survole les détails et demeure trop superficiel.
Ceci dit, la lecture est charmante et distrayante. Elle offre une vraie tranche de bonne humeur (très appréciable). Mais j'ai préféré Nos adorables belles-filles ou Mémé dans les orties du même auteur, car ici les personnages ne sont pas attachants.
Très bonne lecture audio, réalisée par Maia Baran (voix plaisante et intonation enjouée).

 

©2017 Mazarine / Librairie Arthème Fayard

(P)2018 Audiolib. Texte lu par Maia Baran (durée : 5h env.)

 

1- Quel est votre avis général sur l’histoire ? 

Histoire agréable, pleine de bons sentiments, mais qui en fait beaucoup trop pour que l'ensemble soit crédible.

2- Quel a été votre passage préféré ? Et celui que vous avez le moins aimé ? 

Tout est lisse et attendu, à tel point que rien ne se distingue en bien ou en mal. 

3- Rose : l’avez-vous perçue comme faible ou forte ? Vous êtes vous retrouvé en elle ? Ou souhaitiez-vous lui donner des conseils ? 

Rose est faible et beaucoup trop passive ! Des conseils ? Qu'elle cesse d'être spectatrice de sa vie. Et surtout, qu'elle rabroue son fils ! 

4- Selon vous, peut-on véritablement parler d’une évolution psychologique du/des personnage(s) ? 

Je ne pense pas que ce roman prétende être autre chose qu'une lecture légère et sans prise de tête. Évolution psychologique ? - do you speak french ?

5- Connaissiez-vous déjà l’auteure ? La narratrice ? 

Déjà lu Aurélie Valognes en audio. Déjà écouté d'autres livres lus par Maia Baran (Twilight, Entre ciel et Lou, La ville orpheline).

6- Pensez-vous qu'une suite soit possible ?

Non, inutile ! ☺

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24/03/18

La Plage de la mariée, de Clarisse Sabard

La plage de la mariée

À 30 ans, Zoé voit son existence chavirer en apprenant l'accident de moto de ses parents. Son père est mort sur le coup, sa mère est hospitalisée, dans un état grave, et a juste le temps de souffler à sa fille qu'elle a grandi dans le mensonge et que son véritable père vit en Bretagne, près d'un site légendaire surnommé La Plage de la mariée. Sous le choc, Zoé est submergée par le chagrin et l'incompréhension, avant de tout plaquer pour partir à la recherche de son père. Elle débarque ainsi dans un petit village breton et trouve rapidement une nouvelle famille providentielle, à la Cupcakerie d'Alice. La patronne et ses habitués accueillent avec effusion cette jeune sudiste, un brin gaffeuse et empêtrée dans sa mélancolie. Tous vont guider ses nouveaux pas et lui redonner goût au bonheur. Charmant et guilleret, le roman l'est sans aucun doute. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai savouré sa lecture, heureuse de retrouver un univers qui avait tant su me séduire avec Les lettres de Rose. Cette fois, quelques couacs sont peut-être intervenus (la personnalité de l'héroïne est nunuche au possible, l'impression d'une fable utopique est également persistante) mais c'est sans rancune car la petite mélodie est légère et agréable à écouter. Une jolie balade au parfum iodé et au goût de caramel beurre salé.

©2017 Leduc.s (P)2017 Audible Studios (exclusivité)

Lu par Camille Lamache / durée : 13h env.

=======================================


17/03/18

Merci pour les souvenirs, de Cecelia Ahern

merci pour les souvenirs audible

J'étais ravie de découvrir un nouveau titre de Cecelia Ahern dans le catalogue d'Audible, nouvelle promesse d'une lecture feel-good, avec 12 heures d'une histoire abracadabrante, mais qui vise surtout à raconter une course-poursuite farfelue, entre Dublin et Londres, tout en évoquant la vie à travers ses drames et ses bonheurs les plus élémentaires.

Enceinte de quatre mois, Joyce Conway fait une chute dans les escaliers. Hospitalisée d'urgence, elle perd son enfant mais doit la vie sauve à une transfusion sanguine. Son père, accroché à son chevet, est soulagé. Toutefois, sa fille ressort de cette expérience meurtrie et métamorphosée. Exit son mariage, sa vie d'avant, Joyce retourne dans sa maison d'enfance et prend conscience d'un fait étrange - elle possède les souvenirs d'un autre.
Justin Hitchcock, américain expatrié à Londres, est de passage à Dublin pour donner une conférence quand il rencontre une femme médecin l'incitant à donner son sang. Après quoi, il croise à plusieurs reprises une jeune femme blonde, à la coupe de Peter Pan, sans se douter qu'elle le piste également pour comprendre quel lien étrange les pousse l'un vers l'autre.

Grosse frustration, au final, pour ce titre où les deux personnages ne font que se tourner autour pendant toute la durée du livre et ne se rencontrent qu'à la toute dernière heure. Je ne m'y attendais pas du tout, d'où ma déception. Par contre, gros big-up pour les personnages hyper sympathiques - sauf exception pour Justin, au caractère mollasson et indécis. Même la grande rencontre finale est décevante, eu égard à l'attente infernale subie pendant 12 heures ! J'ai, d'ailleurs, davantage craqué pour le couple formé par Joyce et son papa - un duo bancal mais attendrissant et tellement drôle à suivre dans leurs nombreuses péripéties. 

Je ne sors pas totalement conquise par cette lecture, qui reste une expérience en demi-teinte en raison de la mise en scène trop diluée, mais l'interprétation de Marine Royer est toujours réjouissante à écouter ! ☺

©2008 / 2010 Cecelia Ahern / Flammarion. Traduit de l'anglais (Irlande) par Maryse Leynaud

(P)2018 Audible Studios. Texte lu par Marine Royer. Durée : 12h env.

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/02/18

Une minute d'attraction, de Carrie Elks

UNE MINUTE D'ATTRACTION carrie elks

Hanna et Richard se rencontrent un soir de réveillon du 31 décembre à Londres.
Elle rentre à peine de vacances catastrophiques pour donner un coup de main à sa mère, traiteur pour la famille du jeune homme. Lui est tiré à quatre épingles, charmant, lisse et avenant, il partage sa vie avec New York où il poursuit ses études, tandis qu'elle est plutôt rock et en quête d'elle-même.
Ce premier contact est cependant placé sous le signe de l'amitié complice et sans arrière-pensée. Ces deux-là se plaisent mais préfèrent en rire.
Les mois vont ainsi passer, puis les années, sans aucune ambigüité. Chacun trace sa route, au gré des rencontres ou des aléas de la vie (dont le drame du 11.09.01). Hanna et Richard ont établi entre eux un lien inaltérable. Ils s'écrivent, se téléphonent, se voient de temps à autre. Il y a évidemment ce truc indéfinissable, palpable à la surface, qui attend son heure et se joue du destin.
L'issue est sans surprise, mais disons que j'avais imaginé une histoire totalement différente en lisant la quatrième de couverture ! Du style rencontre coup de foudre, quiproquos et longue séparation avant des retrouvailles romantiques.
En vrai, le roman retrace treize années d'une amitié amoureuse, avec ses petits coups de canif dans le contrat, mais où une connivence sincère et touchante s'épanouit au fil des pages.
Par contre, il faut se farcir une myriade de clichés et une série de virevoltes à faire lever les yeux au ciel. Ouhlala. Cela dégouline de sucre et cela colle aux doigts à chaque coin de page, ça en devient limite écœurant !
Au-delà de la jolie couverture, ce n'est pas Hollywood dans ton salon. La lecture est basique et distrayante, mais clairement peu émoustillante, voire lassante, à force de rajouter des couches. Alerte overdose. En gros, l'histoire manque de fantaisie, d'humour et de second degré. Le lecteur reste figé dans un enchaînement théâtral et mièvre - c'était trop à mon goût. Et c'est dommage, ma quête de douceur s'en trouve flouée.

Presses de la Cité, 2018

Traduit de l'anglais par Marie Blanque  [Fix You]

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/01/18

Les yeux de Sophie, de Jojo Moyes

Les_Yeux_de_Sophie audible

À Saint-Péronne, petit village du nord de la France, les troupes allemandes ont établi leur campement et terrorisent la population locale. Nous sommes en 1916. Sophie et Hélène, deux sœurs, se donnent beaucoup de peine pour l'auberge familiale, en attendant le retour de leurs hommes. Mais l'arrivée d'un nouvel officier va perturber leur quotidien, car celui-ci prend désormais tous ses repas au Coq Rouge et se montre étonnamment galant avec Sophie. En fait, cet homme a révélé sa vraie nature face au tableau peint par Edouard Lefèvre, l'époux de la jeune femme, lequel la représente lascive et mystérieuse. Depuis, l'allemand semble obséder par les yeux de Sophie. Cette dernière y est également sensible, mais pense tirer avantage de cet ascendant pour sauver son mari prisonnier de guerre.

Voilà toute la première partie du roman, intense et passionnante ! Car l'histoire bascule ensuite un siècle plus tard, à Londres. Liv Halston est veuve, solitaire et paumée. Elle tombe amoureuse d'un ancien flic, Paul McCafferty, reconverti détective pour une agence chargée de retracer les biens volés par les allemands durant l'occupation pour ensuite les rendre à leurs propriétaires et héritiers. Bref. Le tableau des yeux de Sophie fait sa réapparition, par hasard, ce qui conduit le couple dans la tourmente. En fait, j'ai d'abord eu un peu de mal à m'embarquer dans leur histoire, car j'étais nostalgique du passé et trouvais les chagrins de Liv creux et insignifiants. Heureusement, l'évocation de la peinture a colmaté les brèches. La lecture a alors repris du poil de la bête, par contre attendez-vous à un roman cousu de fil blanc, avec des coïncidences miraculeuses et improbables en plein ! ☺

Au final, j'ai trouvé ça plutôt agréable et pas déplaisant. Cela se lit tout seul, le ton est romanesque et historique. Jojo Moyes confirme son talent de conteuse et réussit à nous embarquer dans son récit avec ses grandes envolées sentimentales et poignantes. J'ai été happée par le destin de Sophie et ressenti beaucoup de compassion à l'écoute du roman. La voix d'Émilie Ramet est douce et attachante pour convenir à la nature romantique du texte. C'est d'ailleurs la même comédienne qui interprète tous les livres de Jojo Moyes pour Hardigan et j'approuve grandement ce choix !

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est disponible en téléchargement.

©2017 Milady. Traduit de l'anglais par Odile Carton. Titre VO : The Girl You Left Behind. (P)2017 e-Dantès. Lu par Émilie Ramet. Durée : env. 15 heures.
 
Couverture de Les Yeux de Sophie

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/01/18

Amours & autres enchantements, de Sarah Addison Allen

Amours et autres enchantementsBienvenue à Bascom, en Caroline du Nord, où l'étrange famille Waverley alimente depuis des générations les légendes les plus fantasques. Claire, réputée pour sa cuisine, est également reconnue pour accorder plantes et herbes de son jardin à ses plats afin de leur attribuer des vertus magiques. Après dix années d'absence, sa sœur Sydney est de retour en ville, avec pour tout bagage ses secrets et sa fillette de cinq ans. Les deux frangines sont encore trop frileuses pour évoquer le passé et expliquer leur long silence - en attendant, elles partagent le même toit et s'acclimatent à la situation. Evanelle Franklin, une vieille parente, se réjouit pourtant de ces retrouvailles. Celle-ci ne cesse d'adresser divers objets aux uns et aux autres. Elle agit par pulsion, c'est son don, remettre sans tarder babiole ou gadget, dont l'utilité surviendra également de façon impromptue. Les Waverley composent donc dans le paysage de Bascom une étrange et fascinante extravagance... à laquelle Tyler, leur nouveau voisin, n'est pas insensible. Sitôt ses yeux posés sur Claire, son cœur a fait boum et sa raison lui dicte de ne pas renoncer à elle, si farouche et fuyante !

Magie, sortilège, fascination, séduction... Cette lecture est un pur enchantement. Avec ses bonnes ondes positives, elle vient contaminer tout lecteur en quête de guimauve. Évidemment j'ai été conquise par son ambiance, ses personnages, son histoire. L'invitation était trop belle, trop tentante. On s'éparpille de bonheur dans ce décor sudiste d'une petite ville proprette, où il fait bon vivre, parmi une communauté de gens ordinaires, toujours prompts à cancaner. La famille Waverley cristallise pourtant toute l'attention, dans leur grande bâtisse de style Queen Anne, entourée d'un jardin féerique, au cœur duquel trône un pommier pas comme les autres (les Waverley déconseillent fortement de manger ses pommes et préfèrent les enterrer). Biscuits à la gelée de lilas, cookies à la lavande, fleurs de citrouille farcies, soupe aux fruits de roses sauvages, beurre au miel d'hysope anisée, bonbons à l'angélique, vin de chèvrefeuille... C'est une farandole de goûts et d'odeurs, une débauche de créativité, et le plaisir est franchement étourdissant. Ajoutez une histoire simple, mais qui traite de famille, de seconde chance, de rêve et d'espoir, impossible de ne pas succomber au menu. Du charme, de la magie, du folklore et des légendes... Le roman se lit comme un conte merveilleux et dépaysant. J'ai été ensorcelée ! ♥☺

Pocket, 2013 - Traduction: Delphine Rivet [Garden Spells]

 

 

07/01/18

Rendez-vous au Cupcake Café, de Jenny Colgan

Rendez-vous au cupcake caféAprès avoir perdu son boulot et compris que sa liaison avec son patron était vouée à l'échec, Issy Randal décide de se tourner vers la pâtisserie, sa grande passion. Douée et experte en cupcakes, Issy réfléchit à la création d'un salon de thé en plein cœur de Londres. Dynamique et enjouée, elle trouve rapidement de bonnes âmes charitables pour l'épauler dans ce projet insensé. Et c'est sans faillir qu'elle parvient à surmonter toutes les épreuves et voit son rêve devenir réalité. Le Cupcake Café ouvre ses portes, non sans l'aide de Pearl, une maman célibataire, des précieuses recettes de son grand-Pa ou du séduisant banquier, Austin, de plus en plus conquis par le charme de la jolie pâtissière. 

C'est une vraie promenade gourmande et chaleureuse qui est vendue aux lecteurs. Une plongée féerique et déculpabilisante à partager des parcours de vie sans prétention - car l'élan d'Issy va également emporter son proche entourage vers le firmament. Place aux espoirs fous, aux miracles et à la magie, ici tout sonne merveilleusement providentiel. Issy rencontre les bonnes personnes aux bons moments. Elle se relève de chaque coup dur avec brio et sourire colgate. Elle semble vivre dans une petite bulle de bonheur et entourée de bienveillance. C'est une avalanche de sucre et de miel dans le monde des Bisounours. Mais je n'en attendais pas moins et j'ai été ravie de cette parenthèse enchantée. L'histoire est mignonne, les personnages sont tous attachants et forment une brigade de choc indispensable au bon déroulement de cette comédie. C'est onctueux, doux, fleur bleue. La définition même du #feelgood ou du #hygge très à la mode !

>> Ce livre audio est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2017 Prisma. Traduit par Anne Remond. (P)2017 Audible Studios. Texte lu par Christel Touret.