11/11/21

À Notre Dernier Rendez-Vous, d'Émilie Parizot

En quête d'une lecture qui sent bon le soleil, les rires et la grenadine ? N'hésitez plus, surtout si vous n'en pouvez plus du gris de novembre. 🍹🏖️🌞

A Notre Dernier Rendez-VousAvec ce roman, vous décollez pour Marseille et rencontrez trois copines inséparables qui vont livrer leurs déboires, leurs délires et leurs éclats de voix en quelques 300 pages. Moi, j'ai adoré. J'aime les comédies qui fleurent bon l'insouciance et la joie de vivre en dépit du reste.

Car Mica, Chloé et Romie traversent aussi des zones de turbulence plus ou moins graves. D'abord, notre héroïne est en pleine reconstruction après une rupture douloureuse d'une relation très longue. Un jour, sans prévenir, son fiancé a choisi de partir sans explication. La belle a eu le cœur brisé et une confiance en vrac. Depuis, elle remonte la pente et peut se vanter du chemin parcouru. Changement de look. Rencontres hasardeuses. Jusqu'à son récent coup de cœur pour un inconnu croisé dans un bar et qu'elle piste comme une folle sur les réseaux sociaux ou dans la rue.

Une pulsion complètement dingue ! Mais pleinement assumée.

Son amie Chloé est une croqueuse d'hommes qui refuse la monogamie et qui n'éprouve aucune culpabilité ni aucune honte de vivre la vie qu'elle mène. Cœur sur toi, chérie ! De son côté, Romie est au fond du trou. Son mari vient de lui annoncer qu'il la quittait car elle était trop accaparée par son boulot et qu'elle ne voulait pas d'enfant. Et enfin, Leio l'Anguille. Le beau gosse. Sexy, mystérieux et indomptable. Le gars qui tape dans l'œil, qui séduit en jouant à pile ou à face et qui prévient - rien de sérieux, évidemment.

Vous secouez tout ça dans le shaker et servez ensuite une génialissime comédie, à la fois romantique et dans l'air du temps. C'est chargé en dérision et en facétie. Mais vraiment, j'étais bidonnée tout du long. Certes, je n'occulte pas les quelques séquences émotion entre-deux même si je n'étais pas en manque. Pour moi, la lecture est parfaite pour rire, glousser, changer d'air et rêvasser. Ça restera une excellente pioche car j'ai passé un très bon moment ! Merci les filles.

Hugo Poche, coll. New Adult (2021)

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04/11/21

Pour me sauver, de Kalypso Caldin

Pour me sauverEh bien… quel revirement. Au départ, je n’étais pas du tout convaincue par la lecture et je trouvais l'héroïne insupportable. Puis, sans crier gare, je suis tombée sous son charme. Sydney n'est pas celle qu'elle prétend être. Et quand on le réalise, on craque pour son humour, son culot et sa sensibilité.

Cette histoire cache de gros et lourds chagrins qui entraînent les personnages dans des gouffres profonds, dont ils n'ont pas envie d'en sortir. Au contraire, ils se vautrent dans leur misère avec un art consommé de la dramaturgie.

Mais ouf ! Rien d'indigeste non plus. Vous savez combien je déteste les romances psychologiques qui font croire que des jeunes gens de vingt ans portent tout le poids du monde sur leurs épaules. Là, tout s'explique et c'est juste tout bien comme il faut.

Donc, d'un côté, nous avons une Sydney infernale et prête à tout pour conquérir le cœur de Nojan - un beau motard d'humeur grincheuse qui tient le monde à distance, notamment cette demoiselle très entreprenante. En effet, Sydney ne recule devant rien. Vraiment rien. Limite lourdingue, la meuf.

Pourtant, elle annonce très vite la couleur : elle aime les défis et prend son pied en lançant des paris fous. C'est comme ça qu'elle aborde Nojan dans un bar. Charme ténébreux. Regard intense. Danger imminent. Cible en action. Plouf, c'est touché.

Dès lors, elle n'aura de cesse de le provoquer en l'embarquant dans son jeu de séduction. Nojan n'est pas né de la dernière pluie et s'il accepte son délire, c'est pour d'autres raisons inavouées. Accrochez-vous, ce n'est pas simple. Les premiers pas sont tellement maladroits mais proposent un drôle de ballet intéressant. Je glousse comme une dinde, car c'est vrai que le couple est bancal mais très attachant.

Et puis voir ce grand gaillard, sexy mais taciturne, succomber tout doucement à cette cinglée de Sydney ! ... oui, ça vaut le coup. Ça a fait tilt chez moi - j'ai souri, j'ai vibré sous le coup des émotions, des drames, des révélations. Tête mise à l'envers et boule au ventre. Merci. Je ne me suis toujours pas remise de la cérémonie d'adieux.

En vrai, c'est bouleversant mais tellement bon. Sydney et Nojan irradient de désespoir mais dégagent aussi ce truc improbable qui rend leur relation forte et admirable ! Nul romantisme à deux balles. Moi, ça me convient parfaitement. Surtout quand il dit, « je ne suis pas le genre de mec qu'on voit dans les films à l'eau de rose ».

Cœur sur toi, Nojan chéri !

Hugo Poche, collection New Romance, 2019

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Playing with Fire, de L.J. Shen

Playing with fireCe roman rejoint ma liste des favoris de L.J. Shen ! Encore une fois, j'ai vécu ma lecture en mode fébrile et insatiable. Complètement accro à l'histoire entre Grace et West.

West a été embauché pour travailler avec Grace dans le food-truck de sa meilleure amie. Une situation qui la gonfle car elle déteste tout ce qu'il incarne : la beauté, l'interdit, le danger. Et elle a totalement raison ! West St Claire est un mauvais garçon. Du genre froid, distant et indifférent aux autres. Bagarreur. Sans attache. Des conquêtes faciles et éphémères. Le prétendant à fuir.

C'est d'ailleurs la règle d'or de Grace Shaw.

Depuis quatre ans, elle s'est appliquée à être invisible. Casquette vissée sur la tête, masquant son visage. De gros pulls pour engloutir son corps frêle. La demoiselle a survécu à un incendie et affiche désormais de lourdes cicatrices. Exit son statut de reine de beauté populaire. Aujourd'hui elle inspire de la pitié ou du dégoût.

Et pourtant, elle cache aussi un tempérament de feu. West va vite s'en rendre compte. Car contrairement à son essaim de groupies, Grace est hermétique à son charme. Elle le snobe ou lui rabaisse le caquet. Lui s'en accommode et prend plaisir à la brusquer dans ses habitudes.

La relation entre eux est donc tendue et électrique. Comme j'aime ! Puis, de fil en aiguille, ils vont créer une bulle de confiance dans leur camion. Ils vont construire un truc à eux. Une complicité surréaliste mais vraie. C'est du petit lait à boire. Nul romantisme entre eux. L.J. Shen propose bien mieux et j'adore ça !

Que dire ? Je suis passée par une palette d'émotions au fil des pages. C'était bouleversant, drôle, sexy et excitant. J'ai vibré au gré des confidences, des rapprochements, des désirs, des angoisses et des faux-pas aussi. West et Grace ont en commun un lourd passif. Des démons qu'ils cherchent à fuir. Mais quand ils sont ensemble, c'est magique. « Pour une raison étrange, nous faisions ressortir l'un chez l'autre les personnes que nous étions avant et qui nous manquaient terriblement. » La romance sera lente, hasardeuse et néanmoins irrésistible. Youhou. J'ai peut-être déjà donné mon cœur à Penn Scully mais j'avoue que West St Claire m'a fait pas mal craquer.

Encore, SVP !

HarperCollins - Collection &H - New Adult - 2021 - Traduit par Tiphaine Scheuer

⭐⭐⭐⭐⭐ 🥰🥰🥰

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01/11/21

Chercheur d'or, de Nathalie Sulivane

Chercheur d'orJ'ai lu ce roman en une soirée et j'ai aimé cette plongée en apnée. Découvrir une histoire se déroulant au beau milieu de l'Alaska, en plein hiver. Se réfugier dans une cabane coupée du reste du monde. Quelle expérience - c'était vertigineux ! C'est d'ailleurs LE détail qui compte beaucoup dans mon appréciation.

L'histoire est en soi assez ordinaire. Lia est une citadine dynamique et ambitieuse. Mais au cours d'un déplacement professionnel, son avion s'écrase sur un sol enneigé. Seule survivante, elle est secourue par un grand type barbu qui vit en ermite avec son loup. La demoiselle est en plein désarroi lorsqu'elle comprend qu'elle doit prendre son mal en patience, vivre chez lui et attendre les beaux jours pour regagner la civilisation.

Heureusement Stanford est un homme très prévenant, qui adore le chocolat chaud et qui connaît la nature sauvage comme sa poche. Auprès de lui, Lia va se sentir en confiance et découvrir un cadre de vie exceptionnel. Les conditions sont rudes (le froid, la solitude, le manque de repères, les risques aux alentours, les attaques des ours ou les avalanches).

Et pourtant, Lia tombe sous le charme. Des montagnes. De son compagnon. Du loup Alpha. Sa famille lui manque. Mais elle comprend également qu'elle ne conçoit plus sa vie ailleurs que dans ce cocon douillet. Reste à percer la carapace de Stanford. Son barbu a choisi de vivre sans attache et refuse de donner libre cours à ses désirs. D'où une promesse de romance lente, douce et pleine de pudeur.

Si l'histoire est certes touchante, assez chaste et très délicate, elle est avant tout servie dans un écrin de velours qui rend la lecture incroyable. C'est là son point fort. Une ambiance magique et tellement apaisante. C'est mon petit coup de cœur même si le roman seul n'est pas foufou non plus.

Hugo Poche, coll. New Romance, 2021 / bookshelves: winter

#Chercheurdor #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/10/21

L'entremetteuse (Magdalene #1), de Kristen Ashley

L'entremetteusePfiou ! En voilà une lecture qui m'a fait autant lever les yeux au ciel que glousser comme une dinde. Tout d'abord, la couverture VF, bof bof. Puis, l'histoire :

Je lègue à M. James Markham Spear mon bien le plus précieux, ce que je chéris le plus au monde, ma petite-fille, Joséphine Diana Malone.

C'était à se demander dans quoi je m'embarquais. Eh bien, j'ai été très vite fixée : direction une petite ville du Maine, à Madgalene. Une belle maison avec vue sur la mer. Un coin cosy pour vivre en toute sérénité. Je suis immédiatement tombée sous le charme ! Quoi, Jake Spear ? Un détail. Mais vraiment.

Joséphine vient de perdre sa grand-mère et apprend à la lecture du testament qu'elle a été confiée à un inconnu du nom de Jake. Ce dernier est également propriétaire d'un club de strip-tease. Divorcé trois fois. Papa de trois enfants. Joséphine n'avait jamais entendu parler de lui et ne comprend pas les intentions de sa grand-mère. Sa vie est ailleurs - elle est l'assistante d'un photographe et parcourt le monde parmi le luxe et les célébrités. Son but est avant tout de vendre la maison et retourner à ses occupations. Cependant, une petite pause n'est pas désagréable non plus. Surtout que la famille Spear va s'imposer à elle. En effet, Jake compte honorer les dernières volontés de Lydia. En tout bien tout honneur. Après tout, elle n'est pas *son style* !

N'en jetez plus. Je suis amoureuse. Ce Jake Spear est juste parfait. Beau, fort, protecteur et farouche. Son match de boxe ? Torride. Son regard ? Chaud, chaud, chaud. Il est aussi autoritaire, grossier et tellement sexy. Un papa exemplaire. Un type dévoué. Une gentillesse gratuite. Un fond en or. Waouh. Faites-en des clones, SVP. Ce n'est pas tout ça non plus, mais l'ambiance à Madgalene est top aussi. J'ai également craqué pour le shérif - hâte de lire les deux autres livres de la série. Je me suis sentie comme dans une bulle, à travers ma lecture. C'était un peu long, j'avoue. Parfois creux ou futile. Josie est une femme désarmante. Une beauté froide, hyper guindée. Semble un peu pète-sec au début. Et artificielle, avec ses fringues et son apparence sous contrôle. Bien sûr, ceci n'est qu'une façade. Un costume pour masquer une grande sensibilité. Rassurez-vous, on n'a pas notre dose de drames en cascade. L'histoire est simplement conçue - la séduction est douce, tendre et drôle. C'est adorable. Et j'ai complètement succombé.

Me suis donc installée au cœur de l'histoire en prenant mon temps. Et j'étais heureuse. Sous le charme. Conquise, et amoureuse (oui). J'ai aimé cette sensation de bonheur et de plénitude. J'ai eu la boule au ventre et le sourire gaga tout du long. Sincèrement, j'ai adoré ça. Je relirai des passages avec grand plaisir.

éditions Bookmark, collection Romance Passion (2021) - Traduit par Emma Velloit

⭐⭐⭐⭐

#Émotion #SecondeChance #PetiteVille #MâleAlpha

#Lentremetteuse #NetGalleyFrance 

Diantre ! Il existe un téléfilm. Mais je n'aime pas le choix de l'acteur. Ce n'est pas MON Jake. No way.

https://youtu.be/ernuLKJjKls

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Le Contrat (Tome 1 & 2), de Tara Jones

Le contratEn ouvrant ce roman, je pensais expédier sa lecture très vite. Je n'avais pas anticipé mon coup de cœur pour Geoffrey Lancaster. Bim. Bam. Boum. Beauté ténébreuse et cicatrice au visage. Clin d'œil au Comte. J'étais FOUTUE !

Pourtant, c'est encore un roman émotionnellement improbable et au schéma discutable. Imaginez donc : Angéline accepte de signer un contrat la liant à un sombre inconnu. Les clauses sont nombreuses, mais surtout impliquent un mariage de cinq ans contre forte rétribution monétaire - la belle veut solder les dettes astronomiques de son papa.

Son créancier en question - Geoffrey Lancaster - est loin d'être le fiancé parfait. Au-delà de son physique appétissant, il montre surtout un tempérament colérique et chaud bouillant. Geoffrey est exigeant et autoritaire. Tout le temps. Sa jolie promise n'est pas en reste non plus car elle rejette sa colère (et son humiliation) sur lui. D'où une première partie de roman proche de la combustion.

Chaque fois qu'ils se croisent, Angéline et Geoffrey en viennent presque aux mains. Ils se testent, ils s'insupportent mais ils sont surtout attirés l'un par l'autre et s'en veulent d'éprouver d'aussi fortes sensations. Mais vraiment, entre eux, c'est d'une telle intensité ! Parfois, épuisante. Car la deuxième partie du roman devient répétitive et n'apporte rien au couple.

Une clause du contrat veut qu'ils doivent patienter jusqu'à la nuit de noces pour consommer leur relation. C'est un peu sadique. Surtout qu'ils sont tiraillés par leurs pulsions. La lutte est constante. Cela en devient fatigant. Craquez, bon sang. Croquez cette pomme - vous nous rendrez service. Merci !

En fait, je me moque mais j'ai trouvé ce bouquin honteusement émoustillant. Avec une bonne centaine de pages en moins, ça aurait été meilleur car c'est un peu poussif à mi-parcours. Sinon c'était parfait. Sexy, torride, drôle et extravagant. Au fond, Geoffrey et Angéline doivent apprendre à se faire confiance et déterrer des secrets du passé. Avec leur fierté et leur fichu caractère, c'est plutôt mal barré.

Go pour lire le troisième tome ➡️ Le Contrat Tome 3

Hugo Poche, 2019 pour la présente édition / Bookshelves: guilty-pleasure

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 15:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/10/21

Playing with Fire, de L.J. Shen

Playing with fireCe roman rejoint ma liste des favoris de L.J. Shen ! Encore une fois, j'ai vécu ma lecture en mode fébrile et insatiable. Complètement accro à l'histoire entre Grace et West.

West a été embauché pour travailler avec Grace dans le food-truck de sa meilleure amie. Une situation qui la gonfle car elle déteste tout ce qu'il incarne : la beauté, l'interdit, le danger. Et elle a totalement raison ! West St Claire est un mauvais garçon. Du genre froid, distant et indifférent aux autres. Bagarreur. Sans attache. Des conquêtes faciles et éphémères. Le prétendant à fuir.
C'est d'ailleurs la règle d'or de Grace Shaw.
Depuis quatre ans, elle s'est appliquée à être invisible. Casquette vissée sur la tête, masquant son visage. De gros pulls pour engloutir son corps frêle. La demoiselle a survécu à un incendie et affiche désormais de lourdes cicatrices. Exit son statut de reine de beauté populaire. Aujourd'hui elle inspire de la pitié ou du dégoût.
Et pourtant, elle cache aussi un tempérament de feu. West va vite s'en rendre compte. Car contrairement à son essaim de groupies, Grace est hermétique à son charme. Elle le snobe ou lui rabaisse le caquet. Lui s'en accommode et prend plaisir à la brusquer dans ses habitudes.
La relation entre eux est donc tendue et électrique. Comme j'aime ! Puis, de fil en aiguille, ils vont créer une bulle de confiance dans leur camion. Ils vont construire un truc à eux. Une complicité surréaliste mais vraie. C'est du petit lait à boire. Nul romantisme entre eux. L.J. Shen propose bien mieux et j'adore ça !

Que dire ? Je suis passée par une palette d'émotions au fil des pages. C'était bouleversant, drôle, sexy et excitant. J'ai vibré au gré des confidences, des rapprochements, des désirs, des angoisses et des faux-pas aussi. West et Grace ont en commun un lourd passif. Des démons qu'ils cherchent à fuir. Mais quand ils sont ensemble, c'est magique. « Pour une raison étrange, nous faisions ressortir l'un chez l'autre les personnes que nous étions avant et qui nous manquaient terriblement. » La romance sera lente, hasardeuse et néanmoins irrésistible. Youhou. J'ai peut-être déjà donné mon cœur à Penn Scully mais j'avoue que West St Claire m'a fait pas mal craquer. 🥰

Encore, SVP !

HarperCollins - Collection &H - New Adult - 2021 - Traduit par Tiphaine Scheuer

#Playingwithfire #NetGalleyFrance - EN LIBRAIRIE LE 3 NOVEMBRE

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17/10/21

Supermad (Campus Drivers #1), de C. S. Quill

Supermad Campus driversMa lecture terminée, mon premier réflexe est de penser : OK c'était sympa mais je m'attendais à tellement mieux !
L'effet *buzz* autour de cette série est finalement très polluant. Je lisais partout que c'était génial, seulement je suis assez confuse. Certes, j'ai bien aimé et parfois, moins.

Lois a été larguée par son copain et pleurniche sur le pallier quand elle rencontre Lane qui lui propose de dormir sur son canapé. Une situation temporaire qui va s'éterniser sur plusieurs mois.
Lois et Lane n'ont pas d'atomes crochus (se chamaillent souvent) mais ils vont apprendre à se connaître à force de vivre ensemble. Lui, solitaire et grincheux, tolère difficilement son intrusion dans son antre. Et pourtant, son cœur généreux a vrillé en voyant cette âme en détresse.
Avec sa bande de potes, Lane va chercher à lui changer les idées et encourager son envol. La nana est toujours obsédée par son ex et parle de le reconquérir. Grrr. Ne cherchez pas à la comprendre - Lois est hyper agaçante au début !
On comprend ensuite qu'elle souffre de dépendance affective. Quand elle acceptera enfin de grandir toute seule, sans mec à ses basques, elle deviendra clairement plus délirante. En attendant, la pauvre va morfler. Et Lane y sera aussi pour quelque chose. Lui, j'avoue, je ne l'aime pas. Il ne m'a pas fait vibrer. Il m'a même extrêmement déçue.
Ses confessions manquent de transparence. Son attitude après l'épisode de la chambre est ignoble. Voire, impardonnable. Après ça, moi j'étais fâchée. Ce type est lourd avec son chagrin et ses humeurs changeantes. Il est aussi immature et méchant. Non, merci.
De toute façon, je n'ai pas aimé le dernier tiers du roman. Ça devenait trop long et chouineur. JE. N'EN. POUVAIS. PLUS.

Point positif du livre : son ambiance rigolote dès que les Campus Drivers sont en bande. Là, oui c'était divertissant. Cocasse. Très sympa ! J'ai beaucoup aimé. L'ambiance est à la rigolade, aux répliques qui claquent, aux situations loufoques et aux bonnes trouvailles. J'ai adoré les deux mamies de la piscine et la famille Hogan. Cœur sur vous ! ♥
Mais si vous deviez expérimenter une lecture du même genre, préférez la série Off-Campus (impossible de pas y penser) qui est nettement plus drôle & déjantée !

J'attends le deuxième tome en audio, pour me prononcer définitivement.

©2020 Hugo Roman (P)2021 Audible Studios

⭐.5

09/10/21

Mon voisin est un ours (un poil agaçant!), de Mily Black & Déborah Guérand

Mon voisin est un oursVoilà donc une lecture fort sympathique mais dont l'histoire m'a semblé un poil trop chargée en émotions ! Dommage. Car oui, je préfère les intrigues légères et rigolotes.

Dans ce roman, on rencontre Annabelle, esthéticienne à Saint-Malo, nouvellement installée depuis sa rupture avec Tony, un amant pervers et narcissique, qui a réussi à retourner sa famille contre elle et s'immiscer dans les préparatifs du mariage de sa sœur. Depuis, elle doit supporter leurs remontrances et devrait lui accorder une seconde chance. Annabelle est à bout et cherche à se reconstruire. Seule, en Bretagne, elle mène sa barque du mieux qu'elle peut.
Un soir, besognant dans son institut, elle est surprise par une coupure de courant. Elle se rend dans la cave et tombe nez-à-nez avec un rustre qui menace de la mordre - son propriétaire ! Il s'agit donc de Timothy. Grand, costaud, barbu. Lui aussi vient d'emménager avec sa fille de treize ans. Il est divorcé et soucieux du bien-être de son adolescente. Sa première rencontre avec sa petite voisine le charme et le trouble aussi.
Car au fil des chapitres, il va mesurer l'étendue de son sentiment d'infériorité. De sa confiance perdue. De son angoisse à évoquer son ex. Pourtant, lui aussi en connaît un rayon en matière de relation toxique. Et c'est d'ailleurs ce qui va les rapprocher... une compréhension mutuelle, une écoute patiente et attentive, un besoin de l'autre pour trouver pied. Bref, une vraie connexion.

Et c'est ÇA vraiment qui occupe le terrain au cours de la lecture. Un long chemin à débroussailler un passé amoureux qui a tout ravagé. Une reconquête d'estime égarée. Un travail de longue haleine. Sûr que l'émotion est présente mais envahissante. Car moi je privilégie les romances plus loufoques qui me changent les idées. Je ne suis pas insensible face au parcours des personnages, disons juste que ce n'est pas ce que je recherche. De temps en temps, j'aimais bien saisir les moments de grâce. La complicité naissante. Le cocon familial. Et ce désir rampant, enfin.

Au final, je suis partagée mais plutôt conquise. J'ai eu le déclic en cours de route (ce n'était pas gagné au début) même si je regrette les tensions négatives dans l'évolution de l'intrigue. Vraiment, trop de drames pour moi.

D'habitude, quand les gens se mettent en couple, ils partagent d'abord les bons moments avant les emmerdes. Nous, nous avons fait l'inverse.

Format ebook uniquement - HarperCollins - Collection &H - Avril 2021

bookshelves: best-friends-to-loversbookboyfriendlydogloverbreizh-forever

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/10/21

La Biche et le Limier (Les MacCoy #4), par Alexiane Thill

La Biche et le LimierUne fois encore, cette série montre qu'elle peut nous entraîner sur des sentiers de douceur et de tendresse insoupçonnée. Il faut se rappeler les événements houleux des tomes précédents pour mesurer le chemin parcouru. Mais que c'était bon !

Ce quatrième tome nous introduit également chez « les autres » - les ennemis des MacCoy. Sont-ils à la hauteur de leur terrible réputation ? Hélas, oui. Les MacKenzie et les Campbell font front commun. Ils ont trahi le Code. Et s'en lavent les mains. Évidemment, la riposte adversaire n'est pas longue à attendre et c'est la blonde (et éthérée) Annabelle qui en fait les frais.
Kidnappée par le Limier.
Conduite par monts et par vaux pour gagner Inchkeith.
Et croupir dans les geôles comme monnaie d'échange.

Seulement, au cours de leur aventure dans les Highlands, Dyclan et Annabelle vont échanger. Apprendre à se connaître. Envisager différemment leurs attentes. Considérer leur avenir d'un œil neuf. Gah ! C'était adorable de les suivre car le fossé entre eux était si grand au départ. Deux clans opposés. Deux personnalités aux antipodes. C'était le BIM BAM BOUM assuré.

Et clairement, ça le fait. On a une relation pleine de pudeur et de sincérité. Elle se tisse avec délicatesse, elle prend son temps et elle nous transporte dans une bulle d'émotions et de sensations. C'est chaste mais authentique. J'ai beaucoup aimé ce schéma - slow burn à fond ! De plus, la série évolue et dénonce le mâle dominant et les mariages forcés. Les femmes prennent le pouvoir. Même cette petite chose d'Annabelle MacKenzie qu'on pensait fragile et qu'on découvre victime d'une éducation abusive. Ouille ! D'ailleurs le chapitre 63 m'a fait éclater de rire. Trop, trop drôle.

Ceci étant dit, la tension entre les clans demeure inchangée. La haine et la jalousie brûlent de toutes parts. Ça sent le chaos... et moi je rêve d'un tome avec Lachlan ! 🥰
Cœur sur toi, Alexiane T. Merci pour cette série de qualité qui continue de m'enchanter et qui réussit à créer un vrai monde à part. J'adore.

©2021 Hugo Roman (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐