05/10/21

Out of Control, de Victoria Arabadzic

Out of controlMême verdict, comme pour Break The Rules, j'ai bien aimé et parfois moins aimé ce que je lisais. Bien entendu, ça ne m'a pas empêchée de tout gloutonner comme une hallucinée. Happée par le rythme et par la tension qui pourrait laisser entendre que tout ne se déroulera pas comme prévu. Voyez le chapitre 16 - le choc de ma vie (de lectrice) !

Ce deuxième tome se concentre donc sur la relation tumultueuse entre le redoutable Hayden Smith et la vertueuse Adria Lawrence, mais aussi sur leur avenir et les dangers liés au cartel. Harry le Maudit n'a pas dit son dernier mot. La part sombre de notre héros n'est toujours pas éteinte. Et la demoiselle en a assez de son ascenseur émotionnel. Son frère la pousse à s'enfuir loin de ce monde implacable. La belle hésite. Logique.

Il était mon adrénaline, mon ange et mon démon à la fois. J'avais peur de l'aimer à ce point, parce qu'il ne s'agissait pas d'un amour banal, non, cet amour-là me consumait de l'intérieur et causerait ma perte.

Lire cette série, c'est s'engager dans un va-et-vient de je t'aime, je te quitte, je ne peux pas vivre sans toi, j'ai peur, je ne te fais plus confiance, je regrette, je ne veux plus te voir. Et cetera. Ça manque toujours de constance, de chair, de maturité. On évolue dans un milieu de truands pas assez exploité - le dénouement est hélas hâtif.

Toutefois, l'intensité est là. Elle ne faiblit jamais. On ne s'ennuie pas une seconde car on crève d'envie de savoir la suite. Bon point aussi : on a le point de vue du héros. Youhou.

Malheureusement les deux romans - Out of Control et Break The Rules - m'ont posé le même souci. Ce que je lis me plaît mais ne me fait pas perdre de vue les insuffisances et la sensation que ce n'est pas assez approfondi ! Aucun doute que miss Victoria A. va peaufiner son univers et apporter plus de caractère à ses personnages dans ses prochaines romances. Le potentiel est là. 

Harper Collins ; coll. &H - New Adult - 2021

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Reviens vite, tu me manques déjà ; de Julia Parme

Reviens vite, tu me manques déjà

Séduite par la couverture, j'ai entamé ma lecture sur une note légère et rafraîchissante. Je m'attendais à une histoire simple, riche en émotions et pleine de couleurs. C'était tout à fait ça !

On assiste à la rencontre entre une jolie fleuriste (Iris) et son client (Gabriel) qui vient régulièrement lui acheter des bouquets. Elle est intriguée et se demande à qui profite cette générosité, même si son cœur est déjà pris (elle est en couple avec un certain Eddy mais doit admettre que leur relation s'essouffle).

Cette lecture, très courte, se cueille avec le sourire. C'est sans prétention, c'est sucré et truffé de bons sentiments. Iris et Gabriel se rencontrent à un moment de leur vie où le doute s'immisce dans leurs projets. Dès le premier coup d'œil, ils sont sous le charme mais vont prendre le temps de se connaître. No big deal.

C'était toutefois une plaisante découverte.

Format ebook uniquement - Comédie romantique - Collection &H - 2021 

#Reviensvitetumemanquesdéjà #NetGalleyFrance 

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Diamant & Mauvais Karma (Bay Village #2), de Tamara Balliana

Diamant & Mauvais KarmaAprès avoir beaucoup aimé Coup de foudre & Quiproquos l'an dernier, je m'étais jurée de lire TOUS les romans de Tamara Balliana. Et ça tombe bien, Audible vient de l'intégrer dans son catalogue.

Direction Bay Village (quartier de Boston) avec Julia (la copine peintre d'Amy). Artiste bohème, elle mène sa vie de façon décontractée et sans attache. Un jour, elle trouve un énorme diamant dans un parc de jeux et entreprend de retrouver son propriétaire car elle est convaincue que cette bague lui porte la poisse. Depuis qu'elle l'a en sa possession, elle collectionne les galères.

Par contre, ce bijou lui fait également rencontrer un certain Matt. Avocat très sexy en pleine crise conjugale. (En vrai, il a découvert sa fiancée dans les bras de son jardinier.) Contre toute attente, lui pense que ce diamant est un déclic : gage de renouveau et porte-bonheur.

Ils vont donc un peu se chamailler car elle cherche à se débarrasser du bijou tandis que lui insiste pour qu'elle en tire profit. C'est surtout un prétexte pour se voir et se revoir. Et youplaboum. Ne vous attendez pas à une passion dévorante entre eux - ça coule de source.

L'humeur est donc joyeuse et insouciante - ce roman se classant en tant que comédie romantique et pas en simple romance convenue. Et ça me convient très bien ainsi. Okay. Ça manque aussi de *goosebumps* (cette fichue tension sexuelle inexistante) mais ça offre un bien bon moment de rigolade.

Du charme. De la tendresse. Des émotions douces. Des sourires jusqu'aux oreilles. En bref, ça fait du bien !

©2019 Prisma Media (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Mon voisin idéal ... ou pas, de Penelope Ward

Mon voisin idéalDeacon et Carys sont voisins. Lui collectionne les conquêtes, elle est maman célibataire et condamnée aux nuits blanches. Un jour, elle fait comprendre au séducteur d'à côté que les parois de leurs appartements sont minces et que ses ébats l'empêchent de dormir. Confus, Deacon hisse le drapeau blanc et s'engage à lui rendre de menus services pour soulager son quotidien.

Et voilà comment débute cette relation pleine de tendresse et de simplicité ! Entre Deacon et Carys, le naturel prend le pas. À force de passer du temps ensemble, ils mettent de côté le soupçon d'attirance qu'ils ont pu ressentir l'un pour l'autre au premier regard. Ils viennent de trouver leur alter ego et se sentent à l'aise avec ça.

Papotages et confidences. La complicité est réelle. Et sincère. Franchement c'est adorable de suivre leur relation s'éclore aussi délicatement. Le temps s'étire et le couple avance à pas prudents. Les étincelles frétillent mais n'éclatent pas non plus. La tension sexuelle est sous-jacente et néanmoins contenue.

En fait, depuis sa rencontre avec Carys, Deacon ne ressent plus le même besoin de batifoler. Il est en train de vivre une expérience nouvelle et il est parfois désemparé face au magma de ses sentiments. C'était tout de même drôle de lire dans sa tête sa réaction face au bébé qu'il accepte de garder une journée complète (le challenge de la couche). Parce qu'il n'est pas du genre à pouponner et fuit la vie de famille. C'est la raison aussi de sa lutte intérieure - pourquoi il ne peut absolument pas envisager de craquer pour sa voisine.

Et on en parle de son petit cadeau d'anniversaire ? 😂

Pour les drames, on repassera. C'était maladroit et ça a un peu brisé l'image idyllique et la sensation de cocon qu'inspirait le roman. J'étais déçue de cette valse à trois temps. Tentation. Hésitation. Fuite en avant. C'était pas très cool.

Sans quoi, ça reste une lecture toute mignonne ! Un peu trop mielleuse sans doute. Je me tâte. Mais j'ai passé un très bon moment.

éditions Bookmark (2021) - traduit par Jennifer Spinninger

⭐⭐⭐

#Voisin #Sexy #FriendsToLovers

 #Monvoisinidéaloupas #NetGalleyFrance 

Posté par clarabel76 à 10:40:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

My Cruel Prince (Royal Hearts Academy#1), par Ashley Jade

My Cruel Prince

Ouhlala ! J'ai lu ce roman en mode frénétique. Comme une hallucinée. Tout de suite, je préviens, en tant que femme, je ne suis pas contente et je réprouve ce modèle de liaison tordue et malsaine qui est mise en avant.

Et pourtant, j'ai dévoré ce livre en une bouchée. Parce que les émotions sont fortes et viennent nous cueillir page après page. Malgré moi, j'ai vibré en suivant les personnages se battre avec leurs sentiments et leur attirance et leur colère etc. C'est carrément dingue et c'est chaud aussi !

Quatre ans après son déménagement soudain, Dylan Taylor est de retour dans la ville de son enfance et dans un lycée où tous les élèves la détestent selon le décret Covington (ça m'a fait penser aux Royals). Jace Covington en a décidé ainsi.

Pourtant, ces deux-là se connaissent. Ils étaient même meilleurs amis, inséparables et amoureux en secret. Et puis le drame est arrivé et la famille Covington s'est effondrée. Depuis, Jace nourrit une haine farouche envers son premier amour et le lui fait bien sentir.

Croyez-moi, c'est brutal. Totalement irrespectueux. Choquant. Mais je me demande si l'attitude de la nana n'est pas aussi désolante en retour. Au moins, elle a la gâchette facile. Ça cogne, poings serrés et touffes de cheveux arrachés !

Enfin, je vous laisse juger. Ambiance All Saints High et The Royals si ça vous dit. Soit, des lycéens pas si innocents qui se livrent à la débauche, alcool, sexe et harcèlement. Il y a tout de même une éclaircie en bout de course. Un peu d'humour aussi. Des personnages attachants, dont Oakley alors que ce n'était pas gagné. J'aime aussi les étincelles entre Cole et Sawyer, ça promet !

J'ai donc consommé ce roman en tant que lectrice avisée. En effet, je préconise de ne pas mettre ces séries dans les mains de lectrices trop impressionnables car ce ne sont pas des modèles de romances à idéaliser mais à lire simplement pour l'intensité électrique qu'elles dégagent (avec le recul nécessaire hein).
La bise !

Clique aussi sur un avis net et tranché Mise en garde !

HarperCollins, coll. &H - 2021 - Traduit par Rebecca Demonge

#MyCruelPrince #NetGalleyFrance 

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:35:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Vicious (Sinners #1), de L.J. Shen

Disponible en format audio ! 

Vicious

“Sacrifices were like vices. You made them, gave up something good, in order to get something better.”

************

Vicious. C'est le nom que Baron Spencer s'est choisi pour parler de lui-même. C'est un homme froid et cruel. Une âme sombre et désabusée. Dix ans plus tôt, Millie a encaissé ses sautes d'humeur, supporté ses délires et ses humiliations. Elle lui a tenu tête et il a détruit sa vie en la forçant à tout plaquer (son petit copain, sa famille et la Californie). Le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille, Millie sait qu'il est venu la chercher. Elle ne se fait pas d'illusions, rien ne l'arrêtera. Mais Emilia n'est plus l'adolescente aux émotions pures et aux idéaux romantiques. Elle ne le laissera plus dicter ses choix.

Ce que j'aime dans les romances de LJ Shen, c'est que ce n'est jamais nunuche ! C'est grossier, rude, sexy, obscène et indécent. Puis d'un seul coup, c'est tendre, doux, terriblement sentimental et renversant. Un vrai ascenseur émotionnel. La relation entre Vicious et Emilia joue sur cette tension de haine et d'amour, ce qui rend leur rapprochement chaud bouillant. Mais si la liaison est explosive, elle est assurément profonde et drapée de faux-semblants.

On a vite compris que Vicious est dingue d'Emilia et qu'il lui en fait baver exprès pour se préserver. Le type est ravagé de l'intérieur, il n'accorde sa confiance à personne (sauf à ses potes) et il refuse d'admettre ses sentiments. Nul n'est dupe de ses stratagèmes, mais tous observent l'idée faire son chemin non sans cynisme. De son côté, Emilia a cessé d'être naïve - Vicious ayant brisé ses illusions. Elle prétend désormais être plus revancharde alors que sa fraîcheur et sa spontanéité demeurent intactes.

Résultat, c'est torride et sauvage entre eux. Et c'est très, très bon. On a une romance sans concession et riche en sensations. Une lecture intense, vibrante et électrique. Miam ! C'est aussi le premier livre qui introduit les Four Hot Heroes (cf. Sulfurous pour rencontrer Jaime). Et franchement, j'en redemande.

©2017 Vi Keeland (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Jérôme BerthoudEve Reinquin
  • Durée : 10 h 15
  • La performance audio est plutôt bonne. En fait, c'est difficile d'écouter une femme jouer le rôle du personnage masculin, et inversement. Le comédien s'en sort mieux dans cet exercice car la voix de Vicious dans la bouche d'Eve Reinquin est ... loupée. Ridicule. Mais elle incarne une Emilia LeBlanc très franche et convaincante. Jérôme Berthoud tire son épingle du jeu.
  • J'ai globlament apprécié mon écoute, malgré mes appréhensions. Car j'étais très, très heureuse de découvrir L.J. Shen dans le catalogue français d'Audible. Non sans une certaine appréhension. J'ai toujours l'angoisse des interprétations hasardeuses ou contraignantes à l'oreille. Parfois ça passe, parfois ça casse. J'espère que la suite sera disponible prochainement !
  • Merci Audible Studios 

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01/10/21

Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) ; de Caro M. Leene

Bien cordialement votre employéeCette lecture se déguste comme un bonbon !
Caro M. Leene dégaine tous les codes de la comédie romantique et réussit joliment cet exercice. J'ai savouré son roman avec un sourire aux lèvres du début à la fin. C'était génial.
L'histoire est plutôt conventionnelle mais ne pose aucun souci. J'aime beaucoup la tendresse et l'humour qu'elle glisse dans ses rencontres.

Aubrey Simpson se présente spontanément dans l'entreprise de Jace Adam pour un poste dans la communication. Elle doit cependant revoir ses ambitions à la baisse et accepte d'être responsable des salles de pause (en gros : fournir le café et les croissants). Qu'à cela ne tienne, elle a désormais un pied dans la place et pourra glisser son projet en temps et en heure. Elle sait qu'elle a un atout dans sa manche car elle vient de la même petite ville et du même lycée que son séduisant patron. Certes, elle n'en garde pas un super souvenir non plus, en raison d'une moquerie bête et méchante. Mais Aubrey doit admettre qu'elle fantasme en secret sur lui. De son côté, Jace va d'abord craquer pour son profil sur instagram. Anonyme. Facétieux. Alléchant. Il cherche à traquer l'inconnue avant de prendre conscience qu'elle travaille pour lui depuis plusieurs mois. Et bim ! Il ne pense plus qu'à elle et désire la connaître.

Okay. La relation va peut-être trop vite, à mon goût (j'aime l'attente avant le premier baiser et j'aime quand ça traîne). Là, c'est sûr qu'on peut difficilement espérer que ça lambine tant l'attirance est éclatante. Par contre, c'est vraiment mignon. Ça devient plus croustillant par la suite, quand le bellâtre va se comporter comme un abruti et qu'elle va rentrer dans sa coquille pour lui en faire baver. La réconciliation va se faire désirer - gnak gnak gnak - c'était top !

S'il fallait juste mettre un bémol sur le tout, c'est cette sensation d'ivresse ou de fébrilité qui donne le tournis (le roman traite aussi bien de la célébrité, de la confiance et de la seconde chance). La temporalité est étendue mais le roman fait simplement 300 pages. Un petit souci de rythme, selon moi. Ceci dit, ce n'est pas du tout gênant pour apprécier le roman. L'ambiance est grisante. Les personnages sont attachants. On rouspète quand ça s'arrête. Et entre nous, je vois bien un spin-off avec la barmaid et l'inconnu du bar. Non ? En attendant, savourez ! J'ai ADORÉ.

HarperCollins Poche / 2021

⭐⭐⭐⭐

29/09/21

Comme dans un roman d'été, par Emily Henry

Comme dans un roman d'étéCe roman est parfait ! J'ai adoré. 🥰
Pour moi, il équilibre au mieux les émotions. On a des rires, des larmes, de l'amitié, de la tendresse, des angoisses et de l'amour en plein. C'est doux, c'est grave, c'est poignant. Et ça fait du bien.

Le monde de January vient de s'effondrer : la mort de son père, l'existence d'une double vie, la rupture avec son petit ami, la panne sèche en écriture, la fin de ses illusions. January s'est construite en croyant au bonheur sans nuage. Elle croit en l'amour qui rime avec toujours. C'est une romantique pure et dure. Et elle vit de sa plume en écrivant des histoires sentimentales.
Afin de régler l'héritage de son père, January débarque dans son chalet situé au bord du lac Michigan. Prête pour une opération de grand nettoyage. Tout vider. Tout effacer. Tout réapprendre. Elle se heurte à son voisin grincheux (lui aussi écrivain) mais réalise bien après qu'il s'agit de Gus Everett, son coup de cœur rencontré à l'université.
January le déteste. Ici et maintenant, elle le déteste davantage. Elle se souvient qu'il se moquait ouvertement de ses textes (ça n'a pas changé) et aujourd'hui il la met au défi d'écrire un roman sans fin heureuse. En échange, il s'engage à faire du « January Andrews » (comprendre : une œuvre légère et positive). La jeune femme le prend au mot et suggère de se retrouver chaque semaine pour un rendez-vous sans ambigüité.
Après tout, Gus a été clair : elle ne doit pas tomber amoureuse.

Forcément... moi, je succombe ! J'ai tellement aimé l'histoire entre January et Augustus. La relation prend du temps pour s'installer et c'est tant mieux. C'est complice, c'est drôle, c'est sexy. On a envie que ça craque et en même temps on savoure l'attente. Leurs retrouvailles ont ainsi lieu à un moment de leur vie qui n'est pas au top. Et pourtant c'est sans doute le meilleur remède pour guérir leurs blessures. En bref, c'était génial !

Le Cherche Midi, 2021 - Traduit par Anne Le Bot

⭐⭐⭐⭐⭐

Et un extrait qui me touche particulièrement ♥

Aujourd'hui, tu pars à l'université, et j'ai peur de ne pas y survivre. Bien sûr, je ne peux pas te le dire. Tu te sentirais coupable et il n'en est pas question. Il ne fait aucun doute que c'est ce que tu dois faire. Tu as toujours été si intelligente. Ta place est là-bas. Et ce n'est pas pour toujours. Mais quand tu te réveilleras ce matin et que nous prendrons la route vers le nord, je ne te regarderai pas dans le rétroviseur. Est-ce que tu remarqueras que je n'arrive pas à te regarder ? Probablement pas. Tu seras tellement anxieuse, toi aussi. J'ai peur de faire demi-tour et de te ramener à la maison si tu montres la moindre once d'hésitation. Je voudrais te garder toujours près de moi. Qui suis-je sans toi ?

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/09/21

La charmante librairie des flots tranquilles, de Jenny Colgan

J'avoue, cette nouvelle histoire de Jenny Colgan m'a inspirée quelque déception. La tournure des événements m'a semblé plus lourde et surtout les personnages ont été moins attachants que dans La charmante librairie des jours heureux.

La charmante librairie des flots tranquilles

Dans ce roman, nous retournons donc en Écosse où l'héroïne précédente (Nina) avait élu domicile en trouvant l'amour et un boulot formidable. Mais des soucis de santé la contraignent à lever le pied. Elle doit donc embaucher Zoe de Londres pour assurer sa tournée sur les routes de campagne.

Cette nouvelle héroïne est au bout du rouleau. Maman célibataire et sans le sou, elle vient de trouver un poste de nounou dans ce trou paumé de Kirrinfief. Elle débarque dans une grande demeure respectable où vivent des enfants turbulents avec leur père (Ramsay, très grand et très peu présent). La maman semble avoir disparu des radars car nul n'a le droit de l'évoquer. 

D'où un tableau brinquebalant car la famille Urquart est plus désespérée que polissonne.

Zoe va ainsi mettre un peu d'ordre dans ce foyer qui refuse d'être cadré (pas d'école, pas de repas potable, pas de vêtements à la bonne taille). Elle va en baver mais elle n'a pas d'autre choix que de rester. En particulier pour son fils, Hari (qui ne parle pas). Après tout, Zoe sent que ce changement d'air ne peut que leur être bénéfique.

Vous l'avez compris : ce roman n'est pas une suite mais un livre-compagnon. On croise quelques-uns des personnages de La charmante librairie des jours heureux (Zoe est l'ex-copine du frère de la coloc de Nina). On passe vite fait par Kirrinfief. Et puis c'est tout.

En fait, on s'enterre principalement dans la grande demeure des Urquart (figée dans le temps, avec ses pièces verrouillées ou ses tonnes de bouquins interdits d'accès). On va donc dépatouiller leurs conflits familiaux, nombreux et pas anodins (dépression, déni de parentalité, harcèlement, scarification, mutisme) etc.

Que de problèmes ! On sent que l'histoire sera plus poignante et dramatique. Au détriment de l’ambiance écossaise dont le folklore et les autochtones sont plus en retrait. Là, vous sentez ma frustration. J'avais adoré les décors et les gens dans La charmante librairie des jours heureux.

Cette nouvelle lecture est donc moins légère et tellement peu crédible. Vous dire que Super Nounou retrousse ses manches pour relever TOUS les défis ? Ça me fait lever les yeux au ciel mais passons.

Pour le coup, le format audio n'a pas aidé car la voix de la comédienne est larmoyante et s'engouffre dans un tunnel d'émotions gnangnan. Qu'est-ce que j'ai pu soupirer. Franchement, ce titre est moins bon que La charmante librairie des jours heureux.

Enfin, pour moi, il n'y a pas assez d'Écosse ou de Kirrinfief, trop de drames hélas ! 

©2021 Prisma Media (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Duel au soleil, par Angie Hockman

Duel au soleilHenley Evans est pressentie pour un poste de direction marketing digital mais apprend qu'elle est en concurrence avec un collègue nouvellement embauché (Graham Crawford-Collins). Tous deux doivent d'ailleurs faire leurs preuves lors d'une croisière dans les îles Galapagos.

D'emblée, la jeune femme sort les griffes et aiguise ses couteaux en supposant être victime d'une solidarité masculine (son chef la fait tourner en bourrique). En retour, Graham se révèle extrêmement charmant. Attentif et bienveillant. Pas indifférent à ses sarcasmes, seulement perplexe.

Il faut dire que l'homme (sexy) a un sacré aplomb. C'est aussi un amoureux de la nature et des voyages. Il papillonne avec allégresse durant leur périple et ne manifeste aucune animosité particulière envers Henley. Ça vire presque à la parano tellement elle est vindicative et méfiante... dommage. La dynamique du couple est un peu fausse.

En fait, Henley est fatigante à suspecter Graham des pires entourloupes alors que le gars est adorable et sincère dans ses actes (et ses paroles). Certes, il sort d'un deuil compliqué et est assez secret sur ses sentiments. Mais tout de même ! Je n'arrive pas à expliquer ce petit truc qui coince.

Car la lecture est très plaisante (ensoleillée, dépaysante et exotique) mais je n'ai pas eu le déclic comme pour d'autres comédies romantiques du même genre.

L'Archipel, 2021 - Traduit par Danièle Momont

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,