14/06/21

Les deux vies de Lydia Bird, de Josie Silver

Les deux vies de Lydia Bird audibleLydia et Freddie. Plus de dix ans d'amour, auquel un terrible accident met brutalement fin.

Face au vide, à l'absence, Lydia se laisse sombrer, incapable de poursuivre le fil de sa vie. Jusqu'au jour où elle accepte d'avaler un médicament pour dormir et le miracle se produit : elle se réveille au côté de Freddie, bien vivant.

Alors, Lydia se met à vivre pour ses nuits. Chaque soir, elle avale un cachet et vole quelques heures, des morceaux de la vie qui aurait dû être la sienne. Et chaque jour elle s'éloigne un peu plus du monde des vivants.

⭐⭐⭐⭐

Encore une bonne pioche avec ce roman de Josie Silver !

Au départ j'étais plutôt méfiante comme je sortais d'une autre histoire de deuil avec le roman d'Anna McPartlin, Mon midi, mon minuit que j'avais adoré. Et puis le concept de vie parallèle me laissait perplexe.

Mais finalement, ce n'est pas du tout perturbant.

Au bout de quelques pages, on comprend que c'est aussi une forme de thérapie pour l'héroïne qui vient de perdre son fiancé et qui peine à remonter la pente. Ce n'est donc pas seulement une échappatoire ou un délire de la quatrième dimension (le phénomène survient lorsqu'elle prend des comprimés pour dormir).

De plus, le roman s'applique à montrer la détresse, les angoisses et l'espoir dans cette épreuve. Accepter la perte. Pour Lydia, l'objectif semble insurmontable. Elle peut toutefois compter sur des soutiens fidèles, une famille en or (sa mère et sa sœur), des collègues très drôles et un meilleur ami qui comprend ce qu'elle traverse.

Tout ça mis bout à bout donne un roman joyeux et bienfaisant ! Eh oui, contre toute attente, il n'y a aucune once de tristesse, mais un travail d'acceptation et de rétablissement fort bien mis en scène. Résultat, j'ai été portée par le courant : simple et évident.

Sinon j'ai découvert ce roman en format audio - lu par la talentueuse Alysson Paradis - son interprétation est pleine de sensibilité et de force. On vit à fond le tumulte de Lydia. C'était génial. J'ai beaucoup aimé.

©2021 Leduc.s (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Alysson Paradis
  • Durée : 9 h 42
  • Un roman puissant et bouleversant sur les choix que la vie nous offre.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12/06/21

Soupçons et préjugés (Les Enquêtes de Lady Rose #2) de M. C. Beaton

Soupçons et préjugésLady Rose rêve d'indépendance, de liberté et d'aventures... jusqu'où ira-t-elle pour réaliser ses rêves ? 

J'aime beaucoup cette série pour sa fraîcheur et sa simplicité. Ce deuxième tome est d'ailleurs aussi plaisant à écouter que Meurtre et séduction.

Lady Rose est une jeune héritière qui ne supporte plus les conventions de son rang (elle veut être indépendante et courir après les criminels pour résoudre de bons petits meurtres). Ses parents sont ulcérés par son attitude et veulent l'obliger à se marier (en usant parfois de méthodes douteuses). Oui, ils choisissent de l'interner dans un asile ! Gosh.

Heureusement le Capitaine Cathcart n'est jamais loin pour lui prêter secours. Certes, il la trouve toujours capricieuse et elle juge qu'il est affreusement condescendant. Mais le duo marche du feu de dieu ! J'ai évidemment tapé des deux mains face à l'issue de l'histoire. Ça promet d'être croustillant pour la suite.

©2021 Editions Albin Michel (P)2021 Audiolib

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:50:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/05/21

Mon midi, mon minuit ; par Anna McPartlin

Mon midi mon minuitSi vous vous reconnaissez dans l’une des 5 situations suivantes, ce roman est pour vous !

1. Il vous est déjà arrivé de danser dans des toilettes publiques, un test de grossesse négatif à la main.
2. Vous vous êtes déjà mise à pleurer après une aventure d’un soir.
3. Vous êtes déjà tombée amoureuse malgré vous.
4. Vous avez déjà eu l’impression d’être follement vivante, vous vous êtes aussi déjà sentie complètement idiote.
5. Vous n’avez encore jamais lu de livre capable de vous faire rire, pleurer et appeler votre meilleure amie.

Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.

⭐⭐⭐⭐⭐

Waouh. J'ai tellement, tellement aimé cette histoire !
J'y allais pourtant avec une certaine appréhension en sachant qu'il serait question de perte et de deuil et du poids de la culpabilité pour l'héroïne. Mais finalement la lecture a su me surprendre en m'embarquant dans une aventure humaine, amicale et rayonnante.

C'est donc l'histoire d'une bande de potes à Dublin dont on partage les rires, les larmes et les coups de cœur suite à une terrible épreuve. Emma a perdu son amoureux dans un accident de voiture. Soutenue par sa brigade qui se mobilise jour et nuit pour lui changer les idées, elle va avancer tant bien que mal et emprunter le chemin de la réparation à son rythme (doux et parfois farfelu).
Je ne sais pas l'expliquer, mais il se dégage de cette lecture une euphorie bienfaisante (énergie positive et tutti quanti). J'ai ressenti pleinement leurs coups de blues ou leurs états de grâce. D'ailleurs, on ne pleure quasiment jamais (juste à un moment vers la fin, j'ai eu la boule au ventre). C'est plutôt tout le contraire : on rit, on sourit, on s'esclaffe, on rouspète. C'est dingue !
L'entourage d'Emma est formidable : tous, sans exception. Anne et Richard : le couple pilier, Clodagh : la copine de longue date, Sean : le meilleur pote, Nigel : le frangin prêtre. Même la voisine et les parents sont adorables. Sans oublier les décors irlandais, à couper le souffle.

En comparaison des Derniers jours de Rabbit Hayes (roman lu dans un brouillard opaque tant j'étais malheureuse comme les pierres de subir mon propre deuil), j'ai ressenti un vif élan de tendresse et d'amour pour ce roman de l'auteure - lequel semble impopulaire auprès des fans. Ah bon ? Personnellement je l'adore ! 🥰

Pocket, 2018 - le cherche midi pour la traduction française / par Valérie Le Plouhinec

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/05/21

Mack Daddy, de Penelope Ward

Mack daddyCette histoire de retrouvailles a fait fondre mon petit cœur tout mou.

Mack et Frankie se sont connus à l'université, le temps de partager une colocation. Entre eux, c'était uniquement de l'amitié. Mais quelle amitié ! Forte, fusionnelle, bouleversante. Mack était alors en couple avec une nana qu'il appréciait moyennement. C'est du moins aux côtés de Frankie qu'il en a pris conscience mais au moment d'éclaircir la situation, paf ! le destin en a décidé autrement. Mack a quitté la coloc et brisé sans le faire exprès les illusions de Francesca.

Huit ans plus tard, Mack et Frankie se retrouvent à Boston. Il vient de divorcer et d'inscrire son fils dans l'école où la jeune femme enseigne. Comme par hasard. Celle-ci n'est toutefois pas dupe, mais n'en demeure pas moins surprise face à ce papa follement séduisant et sûr de lui. Comble de tout, il annonce d'emblée ses intentions : il est de retour pour la reconquérir. Au diable le passé, au diable le présent. Mack est convaincu que Frankie est la femme de sa vie. 

Gah ! Moi, j'ai craqué. Mackenzie Morrison est parfait. Touchant. Attachant. Drôle. Et terriblement sexy. Francesca se montre néanmoins prudente, plus distante - après tout, elle est en couple et fidèle. Sur ce, Mack n'a pas dit son dernier mot et veut gagner sa confiance. Il déballe alors un jeu de séduction prévenant, pas du tout rentre-dedans. D'ailleurs, pas de liaison torride à bord. Le couple se construit doucement et la romance prend son temps.

Toute la lecture déborde de romantisme et de glamour. La relation colocs est peut-être la meilleure partie du roman - la complicité entre Frankie et Mack est extraordinaire. Mais la suite est tellement mignonne, c'est adorable de suivre l'évolution des sentiments et les aléas de la vie. Mack est fils d'un sénateur ambitieux. La relation avec son ex est fragile. Son fils est un petit garçon anxieux et bardé de complexes. Tout est donc à construire mais Mack y croit à fond. Et nous aussi, forcément.

Prenez cette lecture comme une évasion sucrée et pleine de tendresse. Ça change des autres titres déjà lus de Penelope Ward. C'est tellement bien aussi. 🥰 

Hugo Roman / collection New Romance / 2019 pour la présente édition. Traduction par Elsa Ganem.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Anthony (La chronique des Bridgerton #2), de Julia Quinn

Anthony

Ce tome est plus drôle, plus espiègle, plus charmant. Le personnage d'Anthony a de quoi faire tourner les têtes : la droiture d'un Darcy avec un esprit libertin. J'adore !

Les Bridgerton sont stupéfaits : l'aîné de la famille a l'intention de se ranger. Trouver une épouse, fonder une famille. Surtout pas tomber amoureux. L'amour, c'est accessoire. Secondaire. Voire, périlleux. Car la crainte d'Anthony, c'est de mourir jeune comme son père. Il a gardé l'image de sa mort soudaine et a bâti une angoisse au fil des ans sans jamais se confier à personne.

La saison des bals s'annonçant joyeuse et insouciante, le vicomte a décidé de jeter son dévolu sur la nouvelle reine qui alimente les commérages, car Edwina Sheffield est incontestablement la plus belle des prétendantes et fait tourner toutes les têtes. Ce sera donc son élue. Mais Anthony doit d'abord convaincre la grande sœur qu'il est un bon parti et digne de confiance.

Ahem. Kate Sheffield s'esclaffe vivement. Elle n'ignore point la réputation du vicomte - Anthony Bridgerton est un débauché. Il est donc hors de question que sa chère Edwina s'ajoute à sa collection ou s'enferme dans un mariage sans amour et plein d'amertume. Kate lui oppose un non ferme et définitif.

Sacrebleu, se dit-il. Jamais une femme n'a monté aussi farouche détermination à ses avances. Qu'importe, Anthony va briser ses barrières et lui prouver qu'elle a tout faux. Accrochez-vous, chers lecteurs, la relation s'annonce piquante et facétieuse. Kate et Anthony forment un duo explosif au fil de situations cocasses et hilarantes - la partie de campagne, l'abeille compromettante ou les interludes dans le bureau.

Quel plaisir à partager cette lecture en compagnie de Clotilde Seille (par ailleurs, voix de La Passe-Miroir) ! C'est un rendez-vous délicieux, un deuxième tome très enthousiasmant, pour une lecture pimpante et pleine d'esprit. J'ai beaucoup aimé !

©2008 Editions J'ai Lu (P)2021 Editions Gallimard

  • Lu par : Clotilde Seille
  • Série : La chronique des Bridgerton, Volume 2
  • Durée : 10 h 
  • France Loisirs reprend la parution des romans en format poche ! Cela donne du choix aux lecteurs, avec les intégrales chez J'ai Lu. Et non plus de l'occasion hors de prix ! 😂
  • Bridgerton Anthony

 ⭐⭐⭐⭐


Le royaume en danger (Les héritiers #5), par Erin Watt

Le royaume en dangerArgh. Rien ne va plus ! Ce dernier tome est mou et ennuyeux. Trop de drames ou d'atermoiements. C'est sans limite mais ça devient lassant.

Easton Royal doit faire face à son irresponsabilité. Après une soirée trop alcoolisée, toujours pour noyer sa frustration, il a déboulé chez le père de Hartley pour lui dire ses quatre vérités mais a reçu un uppercut en retour. Résultat, il se retrouve à l'hôpital en train de pleurer son frère.

Hartley Wright est aussi en pleine tourmente. Suite à son accident de voiture, elle souffre d'une amnésie ayant effacé les événements des dernières années. Elle n'a pas connaissance de sa relation avec Easton, de ses rapports avec sa famille, de ses actes au cours du carambolage.

Certaines personnes vont donc s'immiscer dans la brèche et profiter de ses faiblesses pour empoisonner son esprit. Spectateur impuissant, Easton est dans l'impasse. Mais miracle, le garçon ne cède plus à ses démons. Ou de moins en moins. Serait-ce possible que le destin lui ait mis du plomb dans la tête ? Espérons.

Résultat, la relation entre Easton et Hartley peine à éclore ou s'épanouit différemment. Je n'ai cependant pas été touchée par leur histoire. Lui se montre prévenant et patient, sans être clairement démonstratif. Elle se sent paumée mais observe son nouveau monde en triant le bon du mauvais.

Cela nous donne encore des passages bêtes, agaçants, longs et rageants. Les parents, les élèves d'Astor Park sont tous cinglés. L'histoire se boucle sur un dénouement hâtif et loupé. Non seulement les événements se précipitent, mais les dossiers sont classés en un tour de main, pfff c'est ridicule.

Je suis déçue de terminer la série sur une note aussi amère. J'ai le sentiment d'avoir enchaîné les déconvenues depuis La Prison dorée / tome 3. Cela m'attriste car j'avais beaucoup aimé les premiers (La Princesse de Papier et Le Prince Brisé). En fait, je préférais Easton de loin et pas vivre dans sa tête. Le garçon est tellement ravagé. À côté, sa nana est quelconque. Et je n'ai pas vibré à leur histoire. 🥺

©2018 Hugo Roman (P)2018 Audible Studios

  • Lu par : Benjamin JungersBénédicte Charton
  • Série : Les héritiers, Volume 5
  • Durée : 9 h 
  • Ce n'était pas la meilleure performance audio entendue, non plus. B. Jungers tombe facilement dans la caricature, B. Charton revient souvent dans le catalogue donc se mélange à d'autres séries et c'est perturbant.

⭐⭐⭐

10/05/21

Le prince déchu (Les héritiers #4) par Erin Watt

“I’m Easton Royal, superficial and only interested in how to have a good time. I don’t want to look deep into my being and see the bottomless, black, boring pool of nothingness. I want to live in blissful denial.”

Le prince déchu

Ce deuxième cycle de la série des Héritiers se consacre au personnage d'Easton. Le trublion de la famille. Le plus torturé aussi. Comptez sur lui pour prouver qu'il est fidèle à sa réputation. Alcoolique, dépendant aux drogues, violent. Easton Royal est incontrôlable. Il aime détruire et ne croit pas au bonheur.

Dans le fond, c'est lui le plus fragile et le plus sensible depuis la mort de leur mère. Easton se sent responsable de ça et rumine ses idées noires sans s'ouvrir aux autres. Après tout, il trouve de moins en moins sa place parmi sa famille. Il est carrément paumé. S'il cède à ses démons, c'est pour mieux oublier sa détresse. Lorsqu'il rencontre Hartley Wright, une nouvelle élève quelconque, Easton est désarçonné par cette fille qui le snobe, indifférente à ses numéros de charme, et qui prétend ne pas avoir de temps pour s'amuser.

Easton se met alors en tête de la conquérir car il est de plus en plus obsédé par cette mystérieuse Hartley dont la vie est également un gros sac de nœuds. D'ailleurs, ces deux-là auraient mieux fait de ne jamais se croiser car l'histoire va aller de mal en pis. Easton Royal n'est ni un prince charmant ni un preux chevalier. Et côté famille dysfonctionnelle, chez les Wright aussi, la question se pose. Qu'est-ce que j'ai pu soupirer ou lever les yeux au ciel.

On voit ces jeunes gens se débattre avec leurs problèmes ou se créer d'autres problèmes. Easton, quoi qu'il fasse, fait tout de travers. Mais ses actes ont souvent des répercussions malheureuses. Et ça ne cesse jamais. Résultat, l'avalanche de drames n'est jamais loin. Lui court se réfugier dans l'alcool à la moindre contrariété, tandis que sa copine est la cible de la mesquerie jalouse de ses camarades d'Astor Park, tous des cinglés, comme dans la série All Saints High de L.J. Shen.

En bref, j'ai été un peu déçue par ce rendez-vous. La série était franchement top au début mais sa qualité ne cesse de faiblir au fil des tomes. Dans La princesse de papier, Easton Royal était un garçon insolent et insouciant. On savait à quoi s'en tenir. Je n'ai pas aimé vivre dans sa tête, plonger dans ses tourments, assister à ses délires, ça tue un mythe et c'est usant. J'ai également eu du mal à m'attacher au couple car leur relation est, pour l'instant, inexistante. Trop de problèmes. Trop de drames. Pas envie d'avoir le cœur léger quand on découvre ce qu'ils traversent.

Et la fin ne fait que confirmer mes pires craintes. Au secours ! Le Royaume est en danger.

©2018 Hugo Roman (P)2018 Audible Studios

  • Lu par : Benjamin Jungers
  • Série : Les héritiers, Volume 4
  • Durée : 8 h 27
  • Suis déçue par la technique. La voix du comédien, surtout pour le personnage de Felicity, est trop caricaturale. C'est insupportable. L'écoute n'est pas très harmonieux et n'offre pas une lecture hyper engagante. Je lirai la suite, mais j'hésite à opter pour le livre audio en raison des fausses notes.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02/05/21

The chase (Briar Université #1), par Elle Kennedy

The chase Briar UniversitéEn découvrant que le spin-off de la série Off-Campus était désormais disponible en format audio, j'ai immédiatement tenté le coup !

Mais j'ai été un petit peu déçue. J'avais tellement d'attentes aussi. Les personnages s'annonçaient fort sympathiques (en partie). D'où la grosse désillusion.

Summer est la petite sœur de Dean dans The Score. Elle avait fait un passage éclair et croisé les joueurs en flashant direct sur Colin Fitzgerald. Depuis, la belle a intégré l'université et connu quelques déboires. Comme d'être virée de sa sororité.

Dans l'obligation de trouver un plan de secours en catastrophe, elle se retrouve à cohabiter chez les hockeyeurs, dont Fitz. Ce dernier trouve la situation inconfortable. Entre Summer et lui, l'attirance physique est évidente. Pourtant il ne cesse de repousser ses avances et trouve des prétextes idiots pour dresser un mur entre eux.

Sait-on pourquoi ? Non. Entre nous, ce garçon est assommant.

Il a pourtant tout pour plaire : barbu, musclé et tatoué. C'est surtout un geek, passionné de jeux vidéo, qui aime sa tranquillité et qui fuit les conflits en raison d'une enfance marquée par le divorce de ses parents. Pour lui, Summer est une source de problèmes. Ou disons qu'elle lui faire perdre les pédales et qu'il ne sait pas gérer ses émotions.

De son côté, la belle se sent blessée par son attitude et ses jugements hâtifs. Elle a compris qu'il la trouvait superficielle alors qu'elle a toujours lutté contre les préjugés. Summer est radieuse, blonde et sexy. Elle est habituée à cristalliser l'attention et les désirs. Elle vit très bien avec son image tout en défendant qu'elle n'est pas qu'une simple enveloppe.

Fitz a néanmoins le culot de la faire tourner en bourrique - ses nombreux rétropédalages sont insensés. Mais cela force mon admiration pour cette étonnante jeune femme qui s'accroche et suit ses objectifs coûte que coûte. Leur relation bancale et parfois brutale finit par laisser un goût de frustration. J'espérais mieux de Fitz, très honnêtement.

Pour le reste, la lecture coule toute seule. C'est super léger, rigolo, avec de chouettes clins d'œil, des moments cocasses et des personnages secondaires qu'on adopte sur le champ - Hollis ou Hunter, pour ne pas les nommer. Et bien évidemment, il me tarde de lire l'histoire entre Brenna & Jack maintenant !

©2019 Hugo Publishing pour la traduction française. Traduit de l'anglais par Lucie Marcusse (P)2021 Audible Studios

 ⭐⭐⭐

Love Forever, l'Intégrale ; par Alfreda Enwy

Love ForeverTrès agréablement surprise par ces deux histoires (compilées en un seul volume) !

Dans Love Deal, nous rencontrons une jeune maman célibataire, Poppy, qui jongle entre ses études et ses petits boulots avec beaucoup de cran et de fierté. Mais un nouveau coup dur la pousse à accepter l'offre d'Eren Dunn - jouer la petite amie idéale le temps d'un weekend familial à Paris.

Celui-ci est un sportif populaire qui cherche à redorer son blason auprès des siens. Il ignore l'existence de la petite Charly dans la vie de Poppy (qu'elle protège comme une louve) et voit en la jeune femme une candidate idéale, charmante, drôle et indépendante. Donc il insiste grossièrement pour qu'elle cède à sa proposition car il est tombé sous son charme.

Ce que j'ai aimé dans l'histoire, c'est le caractère franc et décidé de Poppy, combiné à l'humour du galant, coquin et nonchalant. Franchement l'alchimie du couple est exemplaire. Eren ne se montre jamais lourdaud mais très patient. Et puis il n'y a aucun drama insensé dans leur relation. Quoi d'autre ? C'est une lecture adorable et qui donne le sourire. Et c'est juste formidable.

Lire Love Play, le deuxième roman de cette intégrale, c'est prolonger le plaisir en retrouvant les personnages même si l'histoire est centrée sur la meilleure copine de Poppy et sur le pote d'Eren.

Johanna et Ryan se cherchent depuis leur première rencontre, l'attirance est électrique et les échanges jubilatoires. C'est très, très drôle également. Là aussi, on passe un super moment. L'ambiance est insouciante, coquine et primesautière. C'est adorable, et mignon comme tout.

En bref, cette brique de 750 pages n'est que gourmandise sans le moindre complexe. J'ai beaucoup aimé. ♥

HarperCollins Poche / Réédition 2021

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/04/21

L'amour est dans le chai, de Tamara Balliana

L'amour est dans le chaiJ'ai trouvé mon bonheur dans cette lecture. C'était simple et sans détour. Je suis même tombée amoureuse de Léonie et Enzo ! Ils se livrent une bataille de mots alors que leur attirance est électrique, du moins ils vont mettre du temps pour s'en rendre compte et c'est ça qui est bon.

En vrai, leur histoire dure depuis toujours. Enzo et Léonie sont voisins et amis d'enfance. Enfin, ils ont grandi ensemble mais n'ont eu de cesse de se chamailler. Puis la vie a conduit l'un et l'autre vers des contrées lointaines. Léonie s'est installée à Paris pour devenir comédienne tandis que Enzo a poursuivi sa formation de maître de chai en partant dans le Bordelais.

Aujourd'hui ils se retrouvent pour l'été car Léonie doit seconder sa sœur (enceinte) au Domaine des Manons où travaille désormais Enzo. La jeune femme ne cache pas sa déconvenue en apprenant cette nouvelle et réserve à son tortionnaire des retrouvailles explosives ! Ah ah. On a beau dire, on a beau faire, ils se tournent autour et se défendent de ressentir autre chose que de l'agacement. Ils sont d'ailleurs les derniers à avoir saisi le truc !

Plus d'une fois, ils vont donc se pousser à bout et traiter l'autre comme une verrue indésirable. Paradoxalement cette tension entre eux est émoustillante car on sent qu'ils sont faits l'un pour l'autre mais ils ne se pressent pas pour poser les armes. Léonie est la plus méfiante, peu habituée à côtoyer un Enzo charmeur et équivoque. La belle va d'ailleurs chanceler plus d'une fois. Mouahaha. C'est drôle, c'est adorable, c'est excitant. Rien de sexy. La romance est douce et romantique en diable. Et j'ai adoré.

Autres atouts de choc et de charme : on retourne au village de Cadenel (véritable cocon coquet et douillet). On retrouve nos copines RomyOriane et Solène (le club des célibataires malgré elles). On savoure l'ambiance et le soleil tout en savourant un verre de rosé. Que demander de plus ?

Montlake Romance, 2019

La couverture est bof, bof. Seule fausse note pour moi.

⭐⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,