04/04/21

Un couple presque parfait, de Marian Keyes

Un couple presque parfait miladyUn couple presque parfait ne raconte pas comment on tombe amoureux, mais comment on reste amoureux. Car l'histoire commence mal pour l'héroïne dont le mari vient de lui annoncer qu'il souhaite faire une pause et partir six mois en Asie du Sud-Est.

Amy est sonnée et ne cache pas sa déception. Elle doit désormais gérer seule son boulot et la famille. Un sacré bordel. Il faut dire que son rythme de vie est complètement fou. C'est même étourdissant combien on se laisse engloutir par cette frénésie (les premiers chapitres filent très, très vite). On ressent aussi ses angoisses, sa colère, son chagrin, son amertume. Mais on comprend peu à peu pourquoi et comment Amy et Hugh en sont arrivés là.

Au fond, l'histoire est banale mais formidablement exposée par Marian K. (prescriptrice du genre). Ça a un fond de chick-lit (ça court dans tous les sens, ça pouffe, ça ose et ça se plante) mais avec une conscience profonde et touchante du temps qui passe (les couples s'usent, les enfants vous bouffent, les parents vous minent, le boulot vous tue). La pression est partout, le quotidien pas franchement glamour. Et pourtant, on lit tout ça sur une sensation de légèreté. Ou d'effervescence. Car ça pétille du début à la fin, malgré les coups durs, les baisses de régime, les doutes etc. Le constat est désarmant.

Toutefois, si j'ai lu les 200-300 pages sans souci, j'ai fini par me lasser face au reste (le roman compte 700 pages). L'histoire s'essouffle face aux situations incongrues qui interviennent à tort et la solution paraît bien navrante après le passage du cyclone. Donc, un peu déçue sur la fin mais pas du tout mécontente d'avoir croisé cette famille extraordinaire et turbulente.

“ Manifestement, ce n'est pas la fin avec un grand F. Deux pas en avant, un pas en arrière. Ce n'est pas le terminus pour mes émotions. ”

éditions Hauteville (ex - Milady) , 2019 pour la traduction française par Agnès Jaubert

  Un couple presque parfait

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


RoomHate, de Penelope Ward

RoomHateCe roman a failli passer à la trappe car j'ai longtemps peu apprécié la relation trop épineuse entre Justin et Amelia. Après s'être perdus de vue pendant dix ans, les deux anciens amis se retrouvent autour d'un héritage, plus hostiles et rancuniers que jamais.

C'est surtout Justin qui a la rage au ventre car il ne pardonne pas Amelia d'avoir fui sans donner de nouvelles. À l'époque, ils étaient inséparables, lui était fou amoureux d'elle, et puis plouf, du jour au lendemain, elle disparaît. Le gars a donc ressassé son amertume et n'est pas prêt à effacer l'ardoise. Oubliez les vacances d'été en toute tranquillité, car la cohabitation s'annonce conflictuelle. De plus, Justin est accompagné de sa petite amie (Jade) une comédienne pétillante qui ignore tout de leur passé commun. Elle va tenter de faire tampon entre eux mais en pure perte.

Si d'habitude j'apprécie ce schéma "je te déteste mais te désire malgré moi", ça a été moins évident pour le coup car il y avait trop de colère dans leur relation. Justin a vraiment un caractère de cochon (je le trouvais trop blessant et injuste). Et Amelia qui rentre dans sa coquille, ou qui cherche à l'amadouer et qui s'en prend plein la figure. Pfiou. Heureusement le miracle a lieu et la situation s'adoucit en raison d'un incroyable rebondissement. ♫♪ Come on, baby Let's do the twist ♪♫ À partir de là, le bougre est craquant. La relation de couple est attendrissante. Enfin. J'ai franchement adoré la deuxième partie. Justin conserve son masque de blaireau mais se révèle moins têtu et orgueilleux. Youhou. Ça devient du petit lait à boire et c'est drôlement bon ! En plus l'île Aquidneck est magnifique, l'homme est musicien et ça fait bim bam boum dans mon cœur. ♥

PS : le personnage de Jade est aussi la sœur de Chelsea / vue dans The Boy Next Door ?

Hugo Roman, coll. New Romance, 2017 pour la traduction (par Sylvie del Cotto)

⭐⭐⭐⭐

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/03/21

Stairway to Heaven, de Delinda Dane

Stairway to heaven

Eh bien, quel enchantement ! Je ne m'attendais pas à prendre autant de plaisir avec cette lecture et ça l'a fait du début à la fin : gloussements en cascade etc. C'était excellent.

D'un côté on a une Heaven pétillante. De l'autre, un Tristan tatoué. Genre Adam Levine. Miam. Leur première rencontre donne le ton : lui est grincheux, elle légère et souriante. Ça n'aura de cesse de tricoter aussi finement et joyeusement.

Quel bien fou de plonger dans leur histoire, tout en tendresse, humour et séduction. La relation de couple prend son temps. On a le cœur qui chavire à maintes reprises. C'est magique.

Vraiment, ce roman a été une très bonne découverte qui m'a rappelé Soyons fous de Lisa Plumley (autre histoire réjouissante).

Et ça tombe bien car j'ai urgemment besoin de doudouthérapie // Nous sommes le 27 Mars - ça fait un an. 😢

Hugo Roman / Coll. New Romance / 2020

⭐⭐⭐⭐.5

Il y a quelques années, Tristan était un autre homme. Désabusé , indifférent au succès immense qu'il rencontrait en tant que tatoueur et curieux de toutes les addictions : drogues, alcool, femmes.

Et puis tout bascule : Briar Rose, bébé d'un mois et fruit d'une nuit avec une inconnue, est déposée un matin sur le pas de sa porte, abandonnée par sa mère. 

Depuis, Tristan ne vit et ne respire que pour sa fille de quatre ans. Et s'il y a un sujet qu'il traite avec beaucoup de sérieux, c'est le choix de la personne qui prendra soin de son trésor lorsqu'il travaille au salon de tatouage. 

Quand il reçoit Heaven Harper pour un entretien, il sait d'office qu'elle ne sera pas retenue pour le poste de baby-sitter. Elle est désordonnée, maladroite et beaucoup trop attirante. Très loin, donc, de l'image qu'il se faisait de sa future Mary Poppins !

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22/03/21

La charmante librairie des jours heureux, de Jenny Colgan

La charmante librairie des jours heureuxVoici la lecture idéale pour rêver, voyager et reprendre espoir !

L'héroïne de Jenny Colgan ressemble beaucoup à Polly de La petite boulangerie du bout du monde (l'archétype des héroïnes de Jenny Colgan) : Nina perd son boulot de bibliothécaire à Birmingham et décide sur un coup de tête d'acheter un van au fin fond de l'Écosse pour devenir libraire itinérante. Un pari fou et insensé.

Qu'à cela ne tienne, Nina plaque tout et s'installe dans un cottage proche d'une ferme où le propriétaire se montre grincheux et austère. Mais la jeune femme est plus motivée que jamais. Elle est pleine d'enthousiasme et d'innocence et n'écoute plus ses proches qui s'inquiètent à son sujet.

Ce roman est la parfaite démonstration qu'on peut raconter une histoire niaiseuse et invraisemblable sans qu'on y trouve à redire. Oui, oui, j'étais complètement gaga à l'écoute de cette lecture et j'ai aimé ça. J'ai pris une dose de bonne humeur, de bonnes ondes positives, d'air frais revigorant et tout ça. C'était génial. L'ambiance aussi est formidable : les paysages d'Écosse, les autochtones et le folklore. Par ces temps de frustration, croyez-moi, ce bouquin est un remède efficace.

Nina est un peu nunuche (la voix du livre audio accentue ce défaut) et le dénouement un peu hâtif. Mais c'est purement anecdotique. Ceci dit, un deuxième livre paraîtra courant Juin 2021 - La charmante librairie des flots tranquilles - même si les personnages auront un rôle secondaire. Il n'empêche que j'ai hâte de retourner à Kirrinfief.

©2020 Prisma (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Marine Royer
  • Durée : 10 h 
  • Et si cette petite librairie dans les Highlands écossais était le secret du bonheur et d'une nouvelle vie ? Un feel good book enthousiasmant !

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Cherche ton bonheur partout, par Agnès Abécassis

Cherche ton bonheur partoutPour mieux apprécier cette histoire, il faut avoir lu au préalable Le Tendre Baiser Du Tyrannosaure et Café ! Un garçon s'il vous plaît. On suit en effet les mêmes personnages dans leurs aventures sentimentales.

Et donc, pleins feux sur Régine et Tom. Notre couple volcanique est dans une impasse. Depuis qu'elle a découvert qu'elle serait enceinte, la jeune femme a paniqué et pris sa voiture pour partir au Portugal. En chemin, elle a malheureusement pris en autostop sa belle-mère, elle-même en pleine crise conjugale. De son côté, son amoureux a le cœur brisé et comprend que l'attend une décision importante.

Ouh. La. La. La. Il y a des couples dans la littérature qui me font chavirer - Hortense & Gary par exemple. Ou Régine & Tom. Hahaha. Vous espériez des modèles marquants ? C'est loupé. Suis en mode freestyle, eh ouais. Plus sérieusement, j'aime beaucoup cette série de livres car le ton est drôle et enlevé. Les personnages sont tous attachants (voyez Ava, Félix ou Lutèce) : on a le sentiment d'être bien entourés, avec des potes. On rigole, on prend un verre et on mange ensemble (quoi ? de quoi parle-t-on ?). Un café, un cinéma, mais... mais... pardon ? *nostalgie* (Rendez-nous une vie.).

En tout cas, ça m'a fait beaucoup de bien d'y replonger et d'apprécier cette petite bulle hors du temps. Le bouquin date de 2019. Long time no see.

Flammarion, 2019 / repris en format poche chez J'ai Lu (2020) 😊

L’amour, c’est pas facile tous les jours.
Mais le bonheur, ça se cherche. Partout.

⭐⭐⭐⭐

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


L'Académie des femmes parfaites, de Helly Acton

L'académie des femmes parfaites

- Est-ce que vous prévoyez toujours de partir en Thaïlande ?
- Absolument.
- Qui sait, peut-être que vous rencontrerez là-bas quelqu'un qui est sur la même longueur d'onde que vous.
- Je n'espère pas, docteur. Je crois que j'ai vraiment pris goût au célibat.


Amy Wright, trente-deux ans, est en couple avec Jamie depuis bientôt deux ans. Ni l'un ni l'autre ne semblent pressés de passer à la vitesse supérieure. C'est simplement la pression sociale qui rend la jeune femme fébrile et perplexe.

Lorsque son amoureux la convie pour une soirée spéciale, Amy s'imagine déjà recevoir sa demande romantique et tout le tralala. Or, le goujat la dépose dans un studio pour un nouveau programme de télé-réalité : Les oubliées de l'amour. La voilà plaquée en direct et candidate pour une émission consistant à faire un travail sur soi pour *s'améliorer* et ainsi devenir *la Perle* (femme parfaite).

// Emoji qui vomit //

En tout, elles seront sept femmes larguées par leur compagnon, enfermées dans une villa sous l'œil scrutateur des caméras. Elles doivent suivre une thérapie, accepter un relooking, lister leurs erreurs et vanter leurs mérites pour convaincre le public. Humour acide, nous voilà.

Le roman fusille un peu les travers de la société, l'image qu'on colle aux relations, la charge que subissent les femmes, les réseaux sociaux polluants, la notoriété à deux balles et tout ça. C'est assez surprenant de lire un roman de la collection &H qui ne soit pas du tout une romance au final. Et tant mieux.

Ça bouscule les lignes. Au final, la lecture montre qu'on peut également avoir un parcours de vie sans tomber dans le schéma mariage et maternité comme but ultime. Amy et ses nouvelles copines ont toutes des histoires qui les rendent attachantes, curieuses et particulières. J'ai bien aimé, c'était grinçant mais très positif !

HarperCollins France / coll. &H / 2020

Traduit par A. Morelli / Titre VO : The Shelf

 ⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Prince brisé (Les héritiers #2), de Erin Watt

Le prince briséOuaip. On se comprend. 🤫

Deuxième tome lu aussitôt après avoir terminé La Princesse de Papier. Même constat : plaisir coupable, lecture addictive et famille détraquée. J'ADORE.

On retrouve notre Cendrillon chez les riches, sauf qu'elle vit un vrai cauchemar. Sa confiance a été brisée. Ses rêves piétinés. Retour à la case départ. Mais Ella est toujours déterminée, vindicative et farouche. Go, girl. Ne lâche rien. Chez les Royals, forcément tout fout le camp. Trop de mensonges, de trahisons, de ressentiments. Ils font tout de travers. Et le palais prend l'eau.

Ça bouillonne donc sur 400 pages // 9 heures d'écoute // et c'est palpitant. Excessif, infernal et un peu grotesque. Qu'importe, j'ai bu du petit lait et j'en veux encore. Hop, direction le troisième round ! :)

©2018 Hugo Roman (P)2018 Audible Studios

  • Lu par : Célia CharpentierAntoine Doignon
  • Série : Les héritiers, Volume 2
  • Durée : 8 h 54
  • Bémol sur la voix d'Antoine Doignon. Parce que, 1. il me rappelait le personnage d'Adopted Love (bof). 2. il interprète très mal les rôles féminins, et nous donne une Ella niaise et balbutiante en présence de son mec (bof, bof). 3. Finalement, je préfère la lecture faite par Célia Charpentier (injustement décriée).

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l'élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d'être comme lui. Et, pourtant, personne ne l'intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Ella. 

⭐⭐⭐⭐

 

Love and Other Words, de Christina Lauren

Love and other wordsEncore un nouveau registre dans lequel s'illustre le duo Christina Lauren : la fiction féminine (women's fiction).

Dans cette histoire, nous ne suivons pas une romance aux clichés répandus, mais nous suivons pas à pas la relation entre deux amis d'enfance qui tombent amoureux, qui s'embrouillent et qui finalement se retrouvent dix ans après.

Pour tout comprendre, il faudra un peu de patience. Soit, 430 pages de tendresse, de pudeur et d'émotion à raconter une amitié amoureuse qui s'épanouit tranquillement. Cela nous donne un roman agréable et très touchant.

Mais dans lequel je me suis un peu ennuyée - c'est moins sexy que la série Beautiful et moins drôle que Josh et Hazel. Oups. Cela commence pourtant très bien, mais au fil des pages le tempo devient plus lent et long. Et les personnages ont de gros, gros bagages.

Il y a en fait un gouffre entre les discussions sans filtre des deux amis de longue date, une attitude sans complexe à aborder des sujets parfois sensibles, et pourtant, entre eux, il y a aussi des non-dits, des années de silence, des questions sans réponse, des doute à foison. Très bizarre.

Comme quoi, l'amitié entre garçon et fille n'est jamais lisse. Toutefois, cela reste une relation authentique et bouleversante. Seulement, pour moi, ça manquait de peps et de légèreté. C'est juste une question de goût car l'ensemble est sympa même si j'attendais plus de fun.

©2019 Hugo Roman (P)2019 Audible Studios

Macy, interne en pédiatrie, prépare son mariage avec Sean. Lorsqu'elle tombe sur Elliot - son premier amour - la vie parfaite qu'elle avait construite commence à se craqueler. Jadis, Elliot était tout pour Macy. Un ami précieux et un véritable soutien après le décès de sa mère. La nuit où il lui a finalement déclaré son amour, il lui a également brisé le cœur. Dix ans après leur rupture, le hasard les réunit. Combien de temps faudra-t-il aux deux héros pour découvrir ce qui a provoqué leur rupture ? Ce qui a mal tourné ?

Le véritable amour ne disparaît jamais des cœurs. Un récit entre passé et présent, le lecteur ignore jusqu'à la toute fin de l'ouvrage, jusqu'au dénouement final, ce qu'a fait Elliot, ce qui a mal tourné. Elliot parviendra-t-il à percer le secret des dix années de silence de Macy et à se dépasser lui-même, pour la convaincre que l'amour absolu existe ?

C'est donc l'histoire d'un amour de jeunesse plein de promesses, entre deux adolescents, interrompu en plein vol et qui évolue onze ans plus tard, en une histoire d'amour forte et confiante, entre adultes.

 ⭐⭐⭐ 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/03/21

The Revenge Plan, de Linda Kage

The Revenge PlanLe roman venant se faufiler entre deux lectures qui m'ont mis la tête à l'envers a bien failli passer à la trappe. Oups. Mais je dois avouer que je n'accrochais pas au début - les personnages, le contexte - tout me semblait poussif. À partir du moment où les familles mettent leur grain de sel, plouf, ça a complètement changé la donne car je me suis surprise à glousser comme une bécasse et j'ai dévoré la suite. Héhéhé.

Dans cette histoire, Haven découvre son petit copain en train de coucher avec sa coloc. En réaction, elle se sauve et se réfugie dans les bras de Wick Webster. C'est un sportif, lui aussi, et c'est l'ennemi juré de son ex. En fait, c'est seulement par pure coïncidence s'il vient à son secours et l'accueille dans son appart. Il était sur son passage alors qu'elle était en pleine crise catatonique. Puis elle a décrété qu'elle vivrait chez lui - même s'il avoue ne pas se sentir à l'aise à cause de ses *seins*. 😂

Enfin voilà, l'histoire paraît insensée au début et cumule les situations saugrenues. Il faut donc absorber tout ça - en prendre et en laisser - pour apprécier le reste. On a d'ailleurs le temps car le roman fait 550 pages ! Mais l'histoire finit par s'enchaîner plus spontanément et nous embarque pour une amitié amoureuse drôle et pimentée. Résultat : c'est très sympa. On ricane pas mal face aux lubies du couple, séduire ou ne pas séduire, un super casse-tête. Pour le coup, Wick est un garçon EXTRA-ordinaire. Ce n'est ni un bourrin ni un macho, au contraire. Il est bienveillant, attentionné et maladroit (timide ?). Bref, il est craquant. On prend donc plaisir à s'incruster dans sa vie et son quotidien avec Haven parce que les anecdotes cocasses ne manquent pas. Si l'issue ne laisse pas de place au doute, on s'interroge néanmoins sur l'origine de son conflit avec Topher. Lui, par contre, c'est un psychopathe patenté. AU SECOURS. Ses coups tordus viennent certes agrémenter l'intrigue en cassant la routine et les clichés. Sauf que c'est flippant. Mouahaha.

Au final, j'ai apprécié ma lecture alors que ce n'était pas gagné. C'était beaucoup plus risible et insolite que prévu. Ma foi, j'aime bien me tromper et réaliser que je suis un peu accro à ce que je lis. Les sourires niais, les gloussements etc. C'est peut-être un détail pour vous, Mais pour moi, ça veut dire beaucoup... 😊

HarperCollins France / Collection &H / 2020

Traduit par Sophie A. H. 

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La Princesse de Papier (Les Héritiers #1), de Erin Watt

La Princesse de PapierSoyons claires : j'ai tout lu d'une traite, jusqu'au bout de la nuit : j'étais accro ! Je ne sais pas pourquoi mais ce roman semble déchaîner les passions : tu adores ou tu détestes. Pas de milieu.

L'histoire n'est certes pas exceptionnelle, c'est vrai, on rencontre une orpheline sans le sou qui voit son destin basculer en devenant la pupille d'un homme très riche. Elle débarque dans sa grande maison avec ses cinq garçons pas du tout ravis de son intrusion. Ils ne s'en cachent pas et lui font les pires crasses. Même au lycée, l'ambiance est hostile et méprisante. Super.

De son côté, Ella s'accroche car elle veut vraiment saisir sa chance pour ses études et son avenir. Les gens peuvent la traiter de fille légère et parvenue, elle s'en moque (enfin, elle ne veut pas pleurer en public malgré les coups durs). En vrai, je l'aime bien, cette petite nana volontaire et orgueilleuse - en plus, elle nage en eaux troubles mais ne le sait pas encore.

Au fond, l'ambiance fait presque penser à du L.J. Shen pour le côté bitchy et famille dysfonctionnelle. // Notez qu'elle a qualifié le roman de perfection à 5 étoiles sur Goodreads. // Car ça ne tourne pas rond chez les Royal (père et fils) : on sent les secrets et les pièges qui se referment sur eux. Et la fille qui s'y précipite malgré les mises en garde... ouaip. Ça craint.

Bilan de ma lecture : c'était affreusement addictif et limite obsessionnel (j'y pensais tout le temps). Sous le pseudonyme de Erin Watt, on trouve en fait Jen Frederick et Elle Kennedy dont la série Off-Campus est hyper tordante. Là aussi, les dialogues sont piquants et drôles. Et sinon, on a une ambiance électrique, une tension sensuelle, du magnétisme et de l'interdit. C'est pas du tout laborieux, au contraire. C'est très excitant.

Je ne cherche pas à me justifier mais, bon, j'ai tellement aimé que je songe fort, fort, fort à entamer le deuxième tome dans la foulée. Hmm.

©2018 Hugo Roman (P)2018 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐