05/07/19

24 épisodes pour lui plaire, par Maurene Goo

24 épisodes pour lui plaireTellement drôle et adorable !

Desi est une élève brillante, compétitrice dans l'âme, fonceuse et déterminée à réussir tout ce qu'elle entreprend. Par contre c'est une vraie quiche en amour - comme l'atteste sa longue liste de mésaventures estampillées gaffes du siècle.
La jeune fille est dépitée mais ne s'avoue pas vaincue quand débarque le nouvel élève du lycée. Elle s'inspire alors des séries coréennes - dont raffole son père - et met au point un plan en 24 étapes pour conquérir le beau gosse.


Son projet est complètement farfelu. Complètement dingue. Souvent ses idées dérapent dans des situations ubuesques. Mais alors, qu'est-ce qu'on se marre ! Cette lecture est franchement réjouissante car pleine de fraîcheur et de bonne humeur.
On craque pour la relation entre Desi et son père, d'une harmonie exemplaire. De toute manière, il y a une belle brochette de personnages irrésistibles dans ce livre. Il règne aussi une ambiance chaleureuse qui nous fait sentir merveilleusement bien et qui nous fend le cœur au moment de tourner la dernière page.
Hautement recommandable pour les vacances !

Milan (2019) - Traduit par Alison Jacquet-Robert

Titre VO : I Believe in a Thing Called Love

 

« J'extirpe ma fameuse liste, complètement trempée à présent, le papier en bouillie et l'encre dégoulinante.
J'ai envie de la déchirer en petits morceaux, de l'avaler même, si possible. Mais plus je regarde cette feuille, avec ses règles et ses étapes ridicules, plus je commence à comprendre pourquoi j'aime tant les dramas. Ce n'est pas parce qu'ils sont utiles ou qu'ils m'ont aidée. Mais parce qu'ils racontent des histoires d'amour sans concession.
Oui, les scénarios sont clownesques, les clichés épuisants et les drames vraiment dramatiques. Mais au bout du compte, ils mettent en scène des personnages qui restent ensemble contre vents et marées, sans savoir ce que l'avenir leur réserve. Vivre le grand amour, c'est prendre des risques en ayant la foi. Il n'y a jamais de garanties. »

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Les carnets de ma vie (presque) ordinaire : Salades et mots d'amour, par Virginy L. Sam & Clotka

les carnets de ma vie presque ordinaire 3

Ça tâtonne, ça tâtonne dans ce troisième tome... Lila-Lou est toujours aussi paumée et désemparée. Son collège vient de lancer un nouveau projet saugrenu (mettre à contribution tous les élèves dans l'entretien et la coordination de l'établissement). Un scandale.

À la maison, ses parents se chamaillent tout le temps. Sa mère est à fond dans les salades, son père dans sa thérapie. Sa sœur est verte de jalousie du prochain tournage dans lequel Lila-Lou côtoie une star de cinéma. Ses séances de boxe sont tristounettes. Son soupirant est fuyant. Un nouveau voisin vient d'acquérir la vieille bicoque qu'on prétend hantée et se présente chez les Tabouret avec son fiston. Le cœur de notre héroïne fait des sauts de cabri, son esprit est en surchauffe. Heureusement sa meilleure copine débarque en surprise pour égayer son weekend.

On n'avance pas beaucoup dans l'histoire mais les indices qui s'y faufilent laissent profiler un prochain épisode riche en rebondissements ! En attendant, on avale une bonne tranche de gaieté et de crispation juvénile avec l'air de ne pas y toucher.

Voilà une série dans l'air du temps et qui se lit avec beaucoup de plaisir.

La Martinière J. (2019) - illustrations de Clotka

 

 

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26/06/19

Mon corps qui change, par Marawa Ibrahim

J01778

Clairement indispensable pour les demoiselles !
Ce petit bouquin raconte avec humour et sans tabou les bouleversements que traverse notre corps de gonzesse durant la puberté - le pourquoi du comment sur les sautes d'humeur, les hormones, les poils, les boutons, les seins, les fesses, les règles ou la transpiration. Tout, tout, tout. Sans chichis et avec subtilité.

C'est aussi très Girl Power dans le sens où il est judicieusement rappelé aux minettes qu'elles ne doivent rien s'interdire et qu'elles sont les maîtresses de leur destinée. Faire du sport ou de la méditation, s'alimenter au mieux, gérer son temps sur les appareils connectés, dire stop aux regards chelous, accepter ses défauts et en faire une force. La vision est ultra positive et bienveillante.

Marawa Ibrahim est également très drôle et spontanée. Elle s'exprime comme une copine ou une grande sœur. Elle n'est pas avare non plus en confidences et partage même des moments gênants ou ses astuces (comment utiliser une coupe menstruelle, un tampon ou une serviette). Elle conseille des exercices simples pour se sentir bien, raconte son parcours et assène délicatement son mantra : LE SAVOIR C'EST LE POUVOIR.

Et puis les illustrations sont audacieuses et donnent une ambiance pop à ce guide vraiment chouette ! À distribuer en masse (même les garçons devraient le lire... pour cesser d'être parfois aussi lourdauds).

Gallimard Jeunesse (2019)

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les Puissants #3: Libres, de Vic James

Libres Puissants 3

Évadé de prison, Luke n'a pas d'autre choix que de s'allier à son ennemi, le mystérieux Silyen Jardine. Les manipulations politiques et les combats magiques déchirent un pays à feu et à sang. Meurtrie, trahie, choquée, Abi a rejoint les rangs de la rébellion. Mais peut-elle encore croire à la paix ? Sa famille est éclatée, les alliances sont fragiles. La violence devient la seule arme possible à opposer à la tyrannie. Dernier tome de la série, on s'attend donc à un final spectaculaire : des combats magiques, de multiples rebondissements et un dénouement inattendu.

J'ai longtemps oscillé entre l'intérêt et l'ennui concernant cette série. Beaucoup, beaucoup de doutes sur son potentiel et son exécution. J'ai toutefois bien peur que ce dernier tome me laisse insatisfaite car l'action est lente ou peu existante. Toujours et encore ce manque de souffle et d'intensité qui tient en haleine !
Les 3/4 du roman m'ont en effet paru fadasses avec des personnages tristes et ternes. J'avais globalement deviné les intentions des uns et des autres. Seul le sort de Luke est flou (ou presque). Pour le reste, c'est sans surprise. Sans émotion.
Cette composition doit actuellement concurrencer des lectures aussi populaires que L'AssassineuseAsh Princess ou même Game of Thrones... autant dire qu'elle a du pain sur la planche !

©2019 Nathan. Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julie Lopez (P)2019 Audible Studios

Ou serait-ce la faute du format audio qui propose une narration assez plate et monotone... En tout cas le rendu n'est guère excitant. Il n'y a aucun fond sonore, d'où une énième impression d'atmosphère grave et plombante. Drôle d'expérience !

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/06/19

Dix battements de cœur, par N.M. Zimmermann

Dix battements de coeurAmbiance envoûtante pour lecture énigmatique !
C'est l'histoire d'un contrat invisible qui lie deux familles depuis des générations. Les White et les Chapel partagent aujourd'hui le même appartement à Fleet Street. Toutefois, le père d'Isabella est avocat, celui d'Andrew son assistant. L'un connaît la prospérité et l'aisance, au détriment de l'autre, soucieux et maladif.
Pour la fillette, son amitié avec Andrew a toujours semblé acquise et naturelle. Le temps passant, le garçon va néanmoins manifester des signes de mécontentement et de rébellion. 
En septembre 1939, l'Allemagne entre en guerre. Les enfants sont expédiés à la campagne, au cottage de Mrs Cole, où ils vont rencontrer Winter et Rosie Warren, un frère et une sœur sans cesse en fugue. Le garçon, surtout, va entraîner Andrew dans ses combines et tenter de lui dessiller les yeux. À nouveau, les rapports entre les deux amis vont être mis à mal car la mère d'Isabella réclame leur retour à Londres.

C'est difficile de mettre des mots sur cette relation inhabituelle et contraignante entre les White et les Chapel, d'autant qu'elle est vécue à travers le regard d'une fille de treize ans qui souhaiterait que ça cesse - consciente de la détresse de son ami et se sentant coupable de lui infliger un tel poids. Malheureusement, rompre le contrat implique aussi de mourir. Les deux familles sont donc pieds et poings liés, sans issue possible. 
On reste seulement sur notre faim face à ce concept trop flou et aux accents fantastiques un peu brouillons. Pour le reste, c'est grandiose ! On débarque dans l'Angleterre de Churchill qui se prémunit contre les bombardements ennemis. On vit les heures sombres de l'attente, puis les dégâts du Blitz, l'angoisse dans les refuges, la peur d'être sans nouvelles de ses proches. La mise en place est remarquable, l'ambiance poignante et dramatique. On s'exporte littéralement dans le temps et on devient les premiers rôles d'une histoire sombre mais envoûtante.
J'ai beaucoup aimé le contexte historique et l'aura globale de cette lecture qui la rend aussi fascinante !

Médium de L'École des Loisirs (2019) - Couverture illustrée par Séverin Millet

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19/06/19

Apprentie romancière cherche histoire d'amour, de Katy Cannon

Apprentie romancière cherche histoire d'amourTilly a toujours adoré les romans d'amour écrits par sa grand-mère et qui ont fait son succès. Celle-ci lui propose d'ailleurs d'écrire à quatre mains le futur roman de Beatrix Frost. Toutefois, Tilly manque cruellement d'expérience en matière de relation amoureuse - elle a toujours refusé d'avoir un petit ami au lycée car elle “mérite mieux” - c'est donc la panne sèche devant sa copie.

Tandis qu'elle élabore des plans pas possibles pour avancer dans son histoire, l'arrivée d'un nouvel élève met le lycée en émoi car Zach est aussi un comédien de séries TV et la coqueluche des adolescentes. Quand il débarque dans le cours de littérature en récitant du Jane Austen, le cœur de Tilly fait BOUM. Elle décide alors de provoquer le destin - cherche à séduire le jeune mâle en puissance - tout ça dans un but purement créatif. Puiser dans la réalité pour nourrir la fiction.

Mais voyons. On devine surtout que Tilly est aveugle et obsessionnelle - elle met du temps à comprendre que sa relation tendue avec son partenaire en bibliothèque veut dire autre chose. Le garçon peine à masquer son agacement et sa jalousie quand Tilly s'amourache du bellâtre insipide - on ne s'étonnera donc pas du déroulement de l'intrigue. Par contre, on salue haut et fort la place qu'occupent les livres, le goût de lire et l'envie d'écrire dans cette histoire destinée aux plus jeunes. Ce petit bouquin sympa pourrait bien leur plaire.

La Martinière J. (2019) - Traduit par Maïca Sanconie

Titre VO : How to Write a Love Story

Katy Cannon est née à Abu Dabi et a grandi au Pays de Galles. Elle a étudié à l'université de Lancaster, puis a partagé sa vie entre Londres et de nombreux hôtels autour du monde. Elle vit aujourd'hui près de Cambridge avec un mari, deux enfants, un poisson rouge, et beaucoup trop de livres. Elle a écrit un premier roman, Cook and love (Milan, 2016).

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/06/19

Les Mystères de Larispem : Les Jeux du Siècle, de Lucie Pierrat-Pajot

J00248La suite audacieuse du livre qui a remporté la 2e édition du concours du premier roman jeunesse.

Le sang jamais n'oublie était alléchant.
Les Jeux du Siècle confirme son talent !

Liberté, Carmine et Nathanaël sont toujours au cœur d'aventures palpitantes mais sont surtout les pions des enjeux politiques qui ourdissent en coulisses. Ainsi, nos trois amis sont appelés à tromper, mentir, corrompre et trahir dans des sphères inimaginables.
Résultat, ça tourbillonne, ça papillonne et ça secoue pas mal, surtout dans les derniers chapitres... 
L'ambiance de Larispem est toujours fascinante. Les personnages sont tous attachants. Et l'histoire ne manque ni de souffle ni de suspense.
Mais que de zones d'ombres... de flous... de fuites en avant dans cette intrigue qui fait voltiger les sensations. C'est tellement bon.

Lucie Pierrat-Pajot réussit à m'embarquer dans son monde avec une parfaite dextérité.

Je suis complètement fan de cette série ! ♥♥♥♥♥

Dans ce deuxième tome, les jeux de Larispem sont lancés. Carmine, la fougueuse louchébem, Nathanaël, nouvellement apprenti au Cochon Volant, et Liberté, la talentueuse mécanicienne de la tour Verne, forment l'une des six équipes de ce Jeu de l'oie à échelle humaine.

Pendant ce temps, la comtesse Vérité œuvre dans l'ombre pour s'emparer de la Cité-État. Sylvestre, son sombre émissaire, est sur la piste... tandis que la Présidente Lancien et son conseiller Fiori sont à couteaux tirés quant aux mesures à prendre.

Le Livre de Louis d'Ombreville est également au cœur de toutes les convoitises. Son contenu en logogriphes suscite moult interrogations que notre subtile technicienne risque peut-être de déjouer. Mais le climat est lourd, pesant et menaçant à Larispem. L'Esprit de la Commune doit marquer un grand coup ... ou réduire les espoirs à néant.

Course poursuite dans le cimetière Lachaise ou chevauchée sauvage d'un taureau mécanique... les épreuves se succèdent et le danger grandit. Ce décor planté, le lecteur n'a plus qu'à suivre la cadence imposée. Et c'est juste bluffant. Franchement exaltant. On vit des heures fabuleuses en bouquinant cette série dont je suis tombée amoureuse, purement et simplement. Encore un tome avant la fin ! Yup.

Gallimard jeunesse (2017) - magnifiques illustrations de Donatien Mary

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/05/19

L’explorateur, de Katherine Rundell

L'explorateurQuatre enfants survivent au crash de leur avion qui survolait la forêt d'Amazonie... Désormais seuls au monde, dans un milieu inconnu et hostile (avec des caïmans, des mygales, des serpents), Fred, Connie, Lila et Max vont vivre l'Aventure de leur vie !
La couverture aux couleurs chatoyantes laissait déjà entrevoir la perspective d'un voyage incroyable, avec toutes sortes de découvertes et de rencontres étonnantes. Attendez-vous à une expédition hors du commun ! Car nos mômes vont prendre leur courage à deux mains pour se sortir de cette impasse, après avoir compris que ça ne sert à rien d'attendre les secours. S'organisant d'abord pour trouver un abri et de la nourriture, ils vont ensuite avancer dans la jungle pour explorer les environs. Ils vont tomber sur un campement abandonné et imaginer qu'ils ne sont plus seuls. Après tout, il existe de nombreux explorateurs égarés qui nourrissent les légendes...
En tout cas, l'histoire est surprenante avec quatre jeunes héros qui vont tout déchirer. Loin de rester en mode fœtus, tout en geignant sur leur triste sort, ils se comportent comme des enfants qui ont certes la trouille mais qui se débrouillent. Ils observent les singes, se tartinent de fourmis écrasées pour chiper le miel des abeilles, bravent des vautours pour sauver un bébé paresseux. Ils construisent aussi un radeau, décryptent des cartes et voguent au péril de leur vie.
Parfois je me demandais si ce n'était pas un conte que je lisais, et puis non. C'est un vrai roman d'aventures. Pur et dur. Avec une forêt tropicale comme terrain de jeux, des espèces sauvages et une nature pleine de mystères. C'est exaltant. Nos jeunes baroudeurs n'étaient sans doute pas préparés à vivre une telle galère mais vont surmonter les obstacles avec brio. Grâce à leur sens de l'entraide et leur instinct de survie, ils vont ainsi se tirer de situations dangereuses.
Quel roman ! C'est prodigieusement bluffant. On croit rêver tout du long. Bravo Katherine Rundell !

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduit par Alice Marchand

Couverture et illustrations par Hannah Horn

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/05/19

Longtemps, j'ai rêvé de mon île, de Lauren Wolk

LONGTEMPS J'AI RÊVÉ DE MON ÎLEElizabeth Islands, Massachusetts, 1925. Corneille a douze ans et vit sur l'île de Cuttyhunk chez Osh, un peintre solitaire et bourru. De sa naissance, elle sait juste qu'elle a été abandonnée dans un vieux rafiot avant de s'échouer sur cette plage. Les autres habitants se sont toujours méfiés d'elle - exception faite pour Miss Maggie qui lui a appris à lire et écrire - et pensent qu'elle a été envoyée de Penikese, l'île voisine ayant abrité un hôpital de lépreux.
Corneille est naturellement curieuse. Elle se pose des questions. Elle a envie de savoir qui est sa famille. Comprendre son passé. Son instinct la pousse vers l'inconnu et elle s'y rend spontanément. À Penikese, les découvertes ne vont pas manquer. On parle d'un trésor caché et d'un Pat Hibulaire qui fouillerait les vestiges de la léproserie avec une arme au poing. Aventure, nous voilà !
Bref. Je m'apprêtais donc à plonger dans une histoire passionnante - ce qui est vrai - et en même temps je suis longtemps restée en retrait. Ça ne s'explique pas. Pourtant, le cadre est magnifique, un petit coin de paradis à l'abri du regard, seulement troublé par les caprices de la météo et des marées. Osh, Miss Maggie et Corneille y mènent une existence rudimentaire mais heureuse.
On absorbe tout ça de bonne grâce, le rythme est nonchalant, les journées occupées à la pêche, au jardinage, à la peinture ou à la contemplation. C'est lent, doux et poétique. Tout ce dont je suis très sensible habituellement. Il y a aussi une part de mystère sur la naissance de la fillette et une belle quête initiatique. Des ingrédients appréciables pour un roman non dénué de charme.

Traduit par Marie-Anne de Béru pour L'école des Loisirs, 2019

Titre VO : Beyond The Bright Sea

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/05/19

Du haut de mon cerisier, de Paola Peretti

J01377Cette lecture ne m'aurait jamais interpellée sans un coup de coude opportun m'invitant à m'y pencher. Imaginez l'histoire d'une fillette de dix ans, atteinte d'une maladie rare aux yeux qui la condamne peu à peu à la cécité. Brrr... un thème vraiment peu avenant.
Je n'ai pas non plus succombé aux premières pages. L'histoire ne me semblait toujours pas une évidence. J'étais assez sceptique et néanmoins curieuse. Car la petite Mafalda est surprenante dans son genre. Elle raconte les choses à sa façon. Et sa façon est unique. Il faut ainsi accepter de lire une histoire vue à travers ses émotions, avec ses mots, sa routine, ses pas comptés, ses lubies, son imagination, ses rêves et sa candeur. Autour d'elle, également, se forme un noyau de tendresse qui va finalement briser toutes mes réserves. Yep. C'est venu d'un coup. Sans comprendre. J'ai succombé tout doucement. J'ai pris le risque de m'attacher et de mettre à mal mon petit cœur tout mou. C'était fichu, j'avais besoin de faire partie de la vie de Mafalda.
J'ai donc appris à connaître ses parents, sa maison, son cerisier, son école, son chat au terrible nom d'Ottimo Turcaret, son amie la gardienne roumaine, son pote un peu fou (Filippo ♥ trop mignon). J'ai évolué avec elle et j'ai appris à voir le monde autrement. J'ai absorbé sa poésie, son courage et son chagrin. C'est drôlement touchant mais jamais déprimant. Il y a même de l'espoir derrière tout ça - Mafalda est « une vraie Amazone, une petite princesse perchée et la fille secrète de Cherlocolme ». En vrai, ça m'a fait sourire et je n'ai surtout pas regretté d'avoir osé m'y aventurer. Ce petit roman - sans être un coup de cœur - est tout de même vibrant de sensations. C'est très fort !

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduit de l'italien par Diane Ménard / Illustré par Carolina Rabei

Paola Peretti est née en 1986 dans la province de Vérone. Elle est diplômée en édition et en journalisme et travaille comme enseignante tout en écrivant des articles pour le journal local. Elle vit avec une maladie génétique rare qui provoque une perte progressive de la vision. Il n'existe pas de remède connu à ce jour. Elle parle de sa maladie à travers l'histoire de Mafalda. 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,