05/06/15

Chut ! je lis : Le Club de la Pluie au pensionnat des mystères, de Malika Ferdjoukh

Profiter du soleil pour replonger dans les aventures du Club de la Pluie (de Malika Ferdjoukh) ! 

IMG_4123

Nostalgiques des séries à la Enid Blyton, cette lecture est pour vous ! Rose, Nadget et Ambroise sont élèves au pensionnat des Pierres-Noires, à Saint-Malo, et trompent leur ennui en résolvant des énigmes et autres enquêtes intrépides. Ils ont même créé le Club de la Pluie et sont à l'affût du moindre détail troublant pour y mettre leur grain de sel.

On frissonne de plaisir à les suivre dans leurs aventures, dans les couloirs hantés de leur école ou les allées d'une fête foraine, à traquer un redoutable voleur d'objets précieux ou démasquer un fantôme, tout ça dans une ambiance bon enfant et délicieusement affolante.

C'est du Malika Ferdjoukh pur jus ! Une écriture exquise, des références au cinéma rétro & la sensation d'une bulle réconfortante... on ne s'en lasse pas. Notez que la réalisation sonore du livre lu nous réserve une entrée en matière particulièrement tonitruante ! Je n'ai pas pu m'empêcher de sursauter. 

Texte lu par Alice Butaud (Rose), Vincent de Boüard (Ambroise) et Clémentine Niewdanski (Nadget) ♦ Musique composée et interprétée par Cécile Maisonhaute

♦ Livres précédemment lus ici

Chut ! les livres lus de l'école des loisirs / mai 2015


03/06/15

Les Incorrigibles enfants de la famille Ashton : Une étrange rencontre, de Maryrose Wood

Les incorrigibles enfants de la famille Ashton

Penelope Lumley vient de décrocher son tout premier poste de gouvernante chez la famille Ashton, sans se douter qu'une mission délicate l'attend : prendre en charge l'éducation de trois jeunes enfants, Alexandre, Beowulf et Cassiopée, que lord Ashton a récemment trouvés dans la forêt, au cours d'une partie de chasse. Surnommés les “Incorrigibles”, du fait de leur comportement sauvage et brusque, les enfants ne parlent pas, portent des fourrures sur le dos et hurlent comme des loups. À force de patience et de bonté, miss Lumley parvient à inculquer aux trois innocents les préceptes d'une vie civilisée et s'enthousiasme à leur enseigner la poésie en leur faisant la lecture d'ouvrages épiques. Les enfants obtiennent ainsi la permission d'assister à la traditionnelle fête de Noël pour y être exhibés et scrutés sous toutes les coutures. Une perspective qui n'enchante guère notre chère Penelope. Et effectivement, la soirée sera riche, et lourde, de révélations inattendues et fâcheuses.

Ce livre est un régal d'humour et d'ironie, planté dans une ambiance vintage et exquise, qui rappelle les romans de Mary Poppins ou Jane Eyre. On se prend très vite d'affection pour Penelope qui, par sa candeur et son optimisme, accomplit des prouesses dans son travail. C'est plein d'innocence et de fraîcheur, avec une intrigue originale et louvoyante, à travers laquelle se dessine la perspective d'un secret de famille. Ce début de série s'annonce prometteur et excitant !

Flammarion ♦ avril 2015 ♦ traduit par Noémie Grenier (The Incorrigible Children of Ashton Place - The Mysterious Howling)  ♦ illustrations John Klassen

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La Boutique Vif-Argent: Une valise d'étoiles, de Pierdomenico Baccalario

La Boutique Vif-Argent

Puni pour avoir fait l'école buissonnière et récolté des notes catastrophiques, Finley McPhee doit bosser tout l'été et remplacer le facteur dans sa tournée. Une aubaine pour notre garçon vif comme l'éclair et qui aime gambader dans la campagne avec son chien Chiffon. Mais au hasard de sa distribution il découvre l'existence d'une maison rouge habitée par la famille Lily. Témoin malgré lui d'étranges événements (des enveloppes écrites à l'encre d'or, un pantalon qui marche tout seul, une araignée mécanique etc.), Finley se sent également épié et veut percer le mystère derrière la vitrine de la Boutique Vif-Argent, quitte à se faufiler en pleine nuit dans le cimetière et trembler d'effroi devant ce qu'il l'attend !

Esthétiquement, ce livre est franchement réussi, avec sa couverture cartonnée, la jaquette dessinée par Iacopo Bruno, les illustrations élégantes... L'histoire baigne dans un écrin particulièrement soigné ! De plus, Pierdomenico Baccalario, auteur des séries à succès comme Century & Ulysse Moore, a concocté un univers fabuleux, étrange et magique. On y adhère très vite, avec aisance, grâce au choix judicieux de l'assaisonnement : un rythme assez lent pour distiller le suspense, un jeune héros sympathique, une intrigue bien ficelée autour de vieilles légendes et des secrets enfouis...

La suite est inutile à raconter. À peine découvre-t-on les premières pages du livre qu'on est immédiatement transporté dans une aventure étourdissante... Le roman offre un plaisir de lecture agréable et divertissant. Et ce petit village d'Applecross, en Écosse, nous réserve encore de bien belles surprises !

Gallimard jeunesse ♦ mai 2015 ♦ traduit de l'italien par Diane Ménard

29/05/15

Girl Online, de Zoe Sugg

Girl Online

Le phénomène « Zoella » débarque en France ! Vous ne connaissez pas du tout cette YouTubeuse anglaise, propulsée sur le devant de la scène, grâce au succès de ses vidéos sur le net ? C'est normal, vous n'avez plus 15 ans. Mais les ados sont friandes de ses conseils et les éditeurs ont flairé le bon filon en lui suggérant d'écrire son 1er roman (avec polémique à la clef). Poussée par la curiosité, j'ai donc ouvert l'objet du délit pour y picorer une histoire gentillette, qui ne révolutionnera pas le genre, mais qui inspirera sans doute les plus jeunes, déjà adeptes des mêmes outils de communication et des intrigues romantiques mais invraisemblables.

Penny, la narratrice, manque cruellement de confiance en elle et a choisi d'exposer ses états d'âme sur un blog, sous le pseudonyme de Girl Online. Elle parle de sa vie au lycée, de sa “meilleure copine” qui vient de l'humilier en publiant sur un réseau social une vidéo d'elle, s'étalant sur scène, sa petite culotte au grand jour. De fil en aiguille, ses confidences touchent un large public et créent le buzz. En s'envolant pour New York, où ses parents viennent de décrocher un contrat en or à l'hôtel Waldorf Astoria, Penny rencontre un charmant musicien qui va lui faire vivre un conte de fées... en oubliant que, souvent, les princes redeviennent crapauds après minuit.

Le roman est dans l'air du temps, frais et instantané, il propose une histoire mignonne et assez superficielle, qui vend du rêve sur 300 pages en donnant l'illusion aux jeunes lectrices qu'elles aussi peuvent se retrouver dans cette bluette pétrie de candeur. En gros, il faut parler de ses peurs, les affronter, puis toucher les étoiles et faire preuve de modestie. Voilà, voilà. À vous d'en tirer les conclusions en conséquence... ;-)

La Martinière J. ♦ mai 2015 ♦ traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/05/15

L'Ultramonde, 1. Les trois pierres du Fâark, de Stéphane Tamaillon

L'Ultramonde

Cette magnifique couverture de Raphaël Gauthey promettait monts et merveilles et a effectivement tenu toutes ses promesses à la lecture de cette aventure passionnante et endiablée !

Mathilde et son frère Louis sont impatients d'assister au décollage de la première machine volante, élaborée par Gaspard-Félix Tournachon, autrement dit Nadar. Nous sommes à Paris, en 1863. La foule se presse sur les Champs de Mars quand Mathilde surprend une étrange silhouette monter à bord de la montgolfière. Cette vision lui donne des sueurs froides car cette entité n'est pas humaine ! Le soir même, elle se rend avec son frère jusqu'au laboratoire du savant, où une autre surprise les attend pour les entraîner dans une fuite précipitée - avec les Dérailleurs à leurs trousses. 

Et de découvrir ainsi l'existence de l'Ultramonde, des trois pierres du Fâark, de créatures monstrueuses et sans pitié, mais aussi de figures mythiques de l'Histoire, comme Alexandre et Bucéphale ! Les enfants vont vivre une folle épopée, en s'échappant par les airs, avant d'atterrir sur une île fantastique, plongée à l'ère préhistorique. Cette lecture a le goût, le parfum, d'un livre de Jules Verne, où aventure, imagination et évasion constituent un tout indissociable. C'est captivant, bien écrit et planté dans un décor fabuleux. On attend avec impatience la suite des événements !

Seuil jeunesse ♦ mai 2015 ♦ illustration  : Raphaël Gauthey

♦♦ CONCOURS  ♦♦ 

Les éditions Le Seuil et French Steampunk s'associent pour vous proposer de participer à un concours et gagner l'un des 4 exemplaires mis en jeu. Fin du concours : 10 juin 2015

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


26/05/15

Les Affreusement sombres histoires de Sinistreville : Hubert très très méchant, de Christopher William Hill

Les affreusement sombres histoires de Sinistreville

M. et Mme Brinkhoff avaient de hautes ambitions pour leur fils Hubert. Ils proposèrent ainsi sa candidature à l'Institut de Sinistreville, dont la réputation n'était plus à faire. L'enseignement y est élitiste et rigoureux mais promet un avenir glorieux. Entre ces murs sombres et glaciaux, Hubert trouva vite auprès de la jeune Isabella Myop, avec laquelle il préparait un prestigieux concours de violon, un réconfort certain pour résister aux assauts sournois de leurs professeurs tortionnaires jusqu'au jour fatidique des examens qui vont bouleverser la vie du garçon à jamais.

Attention, cette lecture baigne dans une atmosphère gothique et funeste qui pourrait bien faire dresser les cheveux sur la tête des enfants les plus sages ! Mais c'est divin. Affreusement divin. Hubert va en effet se métamorphoser en vengeur masqué pour réparer de terribles injustices et élaborer des plans tordus et machiavéliques, selon des ruses diaboliques, qui finissent par des crimes immondes. Vous criez au scandale ? trouvez ça amoral ? C'est sans connaître la personnalité des victimes, toutes plus perfides et vicieuses les unes que les autres.

Cette histoire cruelle et sans pitié ne serait pas fréquentable si elle n'était accompagnée d'une bonne louche d'ironie et d'un humour noir absolument délectable (ainsi, l'étonnante vengeance du Strudel !). L'originalité de cette série apporte un coup de fraîcheur dans les rayons jeunesse. C'est donc à suivre en toute impunité, car il me tarde de prolonger ce plaisir sans scrupule à parcourir les ruelles obscures et inquiétantes sur les traces du Saigneur de Sinistreville.

Flammarion ♦ janvier 2015 ♦ illustrations de Chris Riddell

Traduit par Anaïs Goacolou (Tales from Schwartzgarten : Osbert the Avenger)

heart

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/05/15

Broken Soup, de Jenny Valentine

Broken Soup

Rowan rencontre Harper sur un malentendu. Routard insouciant, au volant d'une vieille ambulance, il erre dans les rues de Londres avec un sourire aux lèvres et une bienveillance chevillée au corps. C'est tout naturellement qu'il a tendu à la jeune fille un bout de négatif qu'elle aurait laissé tomber par terre, même si elle prétend le contraire. Rowan file droit devant elle, perplexe et curieuse. Puis troublée, quand elle découvrira ce que la photographie lui révélera.

La vie de l'adolescente a basculé dans un monde terne et sans joie depuis la mort de son frère Jack. La famille a volé en éclats - son père a quitté le foyer, sa mère est plongée dans un état neurasthénique. Suite à cela, Rowan assume seule le quotidien en s'occupant de sa petite sœur Stroma sans se plaindre. De toute manière, le roman est étonnamment enjoué et d'un optimisme ravageur ! Même si le sujet est lourd, l'histoire évite tout pathos et insuffle une énergie positive qui fait un bien fou.

Et c'est tout naturellement qu'on s'attache aux personnages et suit avec délice leur parcours, entre légèreté, insouciance et tendresse. C'est simple, parfois idéaliste, mais ça vous donne l'envie de croquer la vie à pleines dents, de chasser tout état d'âme et d'apprécier l'instant présent, auprès des gens qui vous sont proches. Profitez, profitez, profitez. Cette lecture peut faire office de pansement et rallie la précieuse doctrine « ensemble, c'est tout » ! Jugez par vous-même.

L'École des Loisirs ♦ Octobre 2014 ♦ Traduit par Marie-Claude Mapaula

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14/04/15

La Pâtisserie Bliss : Une pincée de magie, de Kathryn Littlewood

Kathryn Littlewood

Après l'enchantement du 1er tomej'avais anticipé la suite avec empressement et bonheur. ** Spoilers *** Lily a trompé son monde et a fait main basse sur le précieux livre de recettes magiques de la famille Bliss. Rose, se sentant responsable, a juré de le récupérer. Elle met au défi sa tante, devenue une vedette de la télévision, pour le prochain Gala des Grands Gâteaux Géants à Paris. Celle qui remportera le premier prix repartira avec le grimoire. Mais la compétition s'annonce difficile, avec une Lily plus rusée que jamais, ensorcelante en diable, grâce à son ingrédient magique.

L'équipe Bliss n'est pas en peine et compte parmi ses rangs Grand-Père Balthazar, déraciné du Mexique, Jacques la petite souris et Serge le chat sans oreilles, en plus d'une formidable cohésion familiale, de l'optimisme à toutes épreuves et du ressort pour parer à toutes les éventualités. L'histoire nous ouvre des perspectives étonnantes, au pays de la gourmandise et des épopées historiques, avec une pincée de sorcellerie (le panel des recettes est enivrant !). Résultat, c'est divin, frais et charmant.

Petits et grands lecteurs y trouveront autant de plaisir, car l'aventure et l'imagination ne manquent pas. Dans ce deuxième tome, les personnages d'Oliver et de Nini se révèlent excellents et d'une drôlerie raffinée ! J'ai été follement séduite. Mon seul minuscule regret aura été d'avoir été éloignée de la petite ville pittoresque de Calamity Falls. Sans quoi, ce roman aura permis une jolie échappatoire entre deux, trois lectures plus consistantes.

PKJ. ♦ Avril 2014 ♦ Traduit par Juliette Lê (A Dash of Magic) 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/04/15

N'y pense même pas ! de Sarah Mlynowski

« C'était comme de lire le journal intime de quelqu'un ou d'entendre une conversation téléphonique qui ne vous était pas destinée. Quand on avait entendu, on ne pouvait plus revenir en arrière. » 

Ny pense meme pas

Suite à leur séance collective de vaccination contre la grippe, la classe de 2nde B du lycée Bloomberg de Tribeca se découvre un étonnant pouvoir de télépathie. Or, toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre : être dingue de son meilleur ami, espérer un amour réciproque, passe encore... mais découvrir qu'il en pince pour une autre, avouer son infidélité, ou surprendre l'intimité de ses parents, cela devient un cauchemar pour ces jeunes gens, qui se révèlent les uns aux autres, pas toujours sous leur meilleur jour. Scènes de détresse, de colère ou de jalousie... bienvenue au lycée, cette jungle impitoyable ! La lecture ressemble à une gigantesque cacophonie, d'où il ne ressort finalement pas grand-chose, tant le contenu est superficiel et sans consistance. La télépathie n'est qu'un prétexte pour exacerber les angoisses existentielles des adolescents, souvent liées à leurs amours balbutiantes ou à leurs histoires de cœurs brisés, mais traitées à la légère, sans humour. Assez frustrant de la part d'un auteur comme S. Mlynowski. De plus, la narration à la 1ère personne du pluriel m'a quasiment paralysée d'effroi. C'était comme se retrouver devant un bataillon de monstres, « des phénomènes ». Ils font bloc, face au lecteur, c'est assez déstabilisant. Enfin, personnellement je n'ai pas aimé et me suis vite sentie mal à l'aise. La couverture déjà n'était pas très avenante, on oubliera donc facilement ce rendez-vous loupé.

Albin Michel, coll. Wiz, mars 2015 ♦ traduit par Claudine Richetin (Don't Even Think About It)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/04/15

La Prophétie du Paladin, de Mark Frost

LA PROPHÉTIE DU PALADIN

« Ne regarde pas ta vie comme si c'était un film dont quelqu'un d'autre serait le héros.
C'est toi, le héros, maintenant. »

Will a grandi en respectant les préceptes de ses parents : ne jamais attirer l'attention, ne faire confiance à personne, se fier à son instinct, ne pas poser de questions. Son destin bascule suite à un test d'aptitudes qu'il a brillamment réussi au lycée, après quoi on lui propose d'intégrer une institution privée (le Centre), réservée aux jeunes surdoués dans son cas. Dès lors, la vie de Will va voler en éclats. Des individus jaillissent de nulle part, prennent en otage ses parents et veulent également lui mettre la main dessus. Le garçon doit fuir le plus loin possible. Et chercher à comprendre les mystères entourant sa famille.

Attention, lecture hautement addictive ! Malgré ses 600 pages, elle se lit d'une traite et nous entraîne au cœur d'une intrigue brillante, menée de main de maître par Mark Frost, un auteur particulièrement doué pour créer ce genre d'atmosphère haletante (lisez La Liste des 7 pour vous en convaincre !). Je partais donc en terrain conquis en ouvrant ce livre, et c'est clair qu'il m'a plu d'entrée de jeu. On n'a pas le temps de dire ouf qu'on découvre un univers fantastique stimulant, ponctué d'action, d'humour, de surprise et de fougue. 

Will a beau être cerné par le danger, habitué de rester sur ses gardes, il n'en demeure pas moins un adolescent de 15 ans, avec les préoccupations de son âge (les copains, les filles, la rigolade, les premiers émois amoureux, les rivalités et les coups bas). On le suit donc dans sa routine d'élève qui prend ses marques, se fait de nouveaux amis, suit ses cours et va au-devant de découvertes parfois incroyables. Il s'entoure de camarades attachants (Ajay, Nick, Elise et Brooke), auprès desquels il a le sentiment de partager une jeunesse normale, mais ne perd pas de vue les objectifs cachés (et si son arrivée au Centre n'était pas purement fortuite ?). C'est à la fois rafraîchissant à lire, en plus d'être excitant. On ne s'ennuie pas une minute, le rythme est endiablé, le récit épique et ingénieux, franchement passionnant, à suivre en 3 tomes ! 

PKJ. ♦ Février 2015 ♦ Traduit par Christophe Rosson (The Paladin Prophecy)

heart

 

Vous aimerez aussi : Rebelle Belle, de Rachel Hawkins ! 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,