14/09/21

Le Plan extravagant de Vita Marlowe, de Katherine Rundell

Le Plan extravagant de Vita MarloweLe grand-père de Vita ne décolère pas : on vient de le déposséder de son précieux château. Un domaine familial du nom de Hudson Castle qui tombait peut-être en ruine mais qui renfermait des trésors de souvenirs. L'homme est vieillissant et désabusé quand Vita et sa mère débarquent d'Angleterre pour le soutenir.

En écoutant son histoire, elles réalisent alors que Grand-père Jack a été abusé par un certain Victor Sorrotore (un escroc notoire affilié à la pègre). Petite précision : l'histoire se déroule dans les années 20 durant la Prohibition. Cet homme a ainsi constitué sa richesse au gré de marchés mafieux et se présente comme un ennemi redoutable.

Pourtant, Vita décide de défier ce type et n'hésite pas à se rendre chez lui. Pour réclamer le bien de son grand-père. Mais aussi prétendre que la propriété cache un collier d'émeraudes ayant appartenu à sa grand-mère et que la famille est en droit de le récupérer.

En réponse, les prunelles de Sorrotore brûlent de colère (et de convoitise). Il houspille la gamine, non sans noter après coup qu'elle a réussi à lui chiper une bague très importante. Il lance alors ses sbires à ses trousses pour reprendre son bijou et éliminer ce parasite.

Cependant, la jeune Vita a déjà élaboré un plan... extravagant. Comme recruter des acrobates ou des prestidigitateurs afin de se faufiler dans Hudson Castle pour retrouver les pierres précieuses. La demoiselle fait alors trois rencontres déterminantes : tout d'abord Silk, une pickpocket qui œuvre en solo, puis Arkady et Samuel, qui ambitionnent de décrocher un numéro de premier ordre au cirque. 

Tous trois se laisseront convaincre par cette demoiselle intelligente et intrépide (malgré son pied handicapé suite à la polio). Et ensemble ils vont se lancer dans ce projet insensé mais tellement palpitant à suivre ! 

Et quelle lecture ! Le ton est vif et entraînant. Le cadre new-yorkais des années 20 sonne merveilleusement bien. Les personnages donnent des frissons. Les héros sont attachants. L'action ne manque pas. Et l'émotion n'est pas si loin... En clair, c'est un fantastique roman, écrit par une conteuse hors pair qu'on ne présente plus.

Ou lisez Cœur de loup ou L'Explorateur ou Le Ciel nous appartient, si vous en doutiez encore... ♥

Gallimard Jeunesse, 2021 - Traduit par Alice Marchand

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


10/09/21

Les sept étoiles du Nord, par Abi Elphinstone 🌟✨

Les sept étoiles du NordAvant même d'ouvrir le roman, je savais que je n'allais pas être déçue. Cette lecture dégage une aura magnifique et nous prouve, chapitre après chapitre, que son histoire est captivante.

L'imaginaire proposé est un fabuleux mélange de Reine Des Neiges et des Royaumes du Nord. On découvre ainsi comment une reine maléfique prévoit d'étendre son pouvoir sur les terres gelées d'Erkenwald. Deux enfants vont s'opposer à cette folie : la jeune Eska, orpheline sans mémoire, actuellement prisonnière dans une boîte à musique, et un certain Flint, par ailleurs un inventeur qui recherche sa mère et qui va libérer la fillette avant de l'accompagner dans cette expédition incroyable.

Ça vous semble fantastique ? Mieux que ça. Très vite le roman nous installe dans son univers et ne va plus nous lâcher. J'ai d'ailleurs tout lu d'une traite, comme sous hypnose. Et c'était génial.

J'ai aimé les décors, les personnages, les légendes et la magie qui débordent de cette aventure. J'ai aimé les petits mots de la fin. En lisant les remerciements de l'auteure, j'ai été touchée par son parcours et le contexte dans lequel elle a écrit son livre. On comprend mieux les valeurs d'espoir et de courage qui s'en reflètent - c'est extraordinaire.

Et si vous recherchez une lecture avec effet « petite bulle hors du temps », vous venez de piocher le bon numéro. N'hésitez plus. Ce roman est parfait. J'ai adoré. ♥

Repris en format poche chez FOLIO JUNIOR (2021)

Traduction de Faustina Fiore

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/06/21

Wolf Girl, tome 2 : La grande évasion ; par Anh Do

Wolf Girl, tome 2Je vous préviens : l'histoire fait suite au premier Wolf Girl et c'est sans temps mort. On plonge direct dans l'action. On ne musarde pas. L'heure est grave.

À partir de maintenant, je vous garantis quelques spoilers.

Souvenons-nous... Sa famille ayant disparu durant l'exode, Gwen a erré seule dans les bois jusqu'à sa rencontre avec une meute de chiens. Devenus ses fidèles amis, ils ont appris ensemble à survivre et à tenir le coup face à l'adversité.

Les années ont passé et les liens du groupe sont plus forts que jamais. Mais c'était avant de croiser deux individus au volant d'une camionnette. Gwen est enlevée manu militari, ses compagnons tentent alors de la secourir... en pure perte.

Gwen se replie aussitôt sur elle-même et se comporte comme une sauvageonne. Conduite dans un camp de travail forcé, elle est auscultée par un médecin, enfermée dans une cellule et privée de nourriture car elle refuse toujours de communiquer et tente sans cesse de s'échapper.

Désemparée (mais pas découragée), Gwen observe scrupuleusement ce lieu inconnu et échafaude déjà son plan d'évasion. 

Pendant ce temps, ses animaux n'ont pas renoncé à la retrouver, avec leur flair infaillible et leur foi aveugle en cette petite humaine qui ne les a jamais laissés tomber jusqu'à présent.

OUI !!! Ce deuxième tome est aussi bon et palpitant que le premier, cf. Wolf Girl : la vie sauvage. C'est toujours riche en émotion, action et folle équipée. Encore une fois, on se laisse vite surprendre et embarquer à fond.

Le livre est à mi-chemin entre roman d'aventure et dystopie. C'est également copieusement illustré, ce qui donne une dimension vivante et rythmée à la lecture. Et l'histoire valorise des notions importantes, comme l'instinct animal, la loyauté sans faille, le pardon et l'entraide.

Une chouette, très chouette série pour des lecteurs en devenir.

La Martinière J. / 2021 pour la traduction. Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐⭐✨

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/05/21

Wolf Girl, tome 1 : La vie sauvage, par Anh Do

Wolf Girl 1Ce petit roman est étonnant. Action. Émotion. Aventure. Je n'avais rien soupçonné au moment de l'ouvrir, d'où la surprise quand j'ai réalisé son potentiel dramatique et son rythme entraînant.

Gwen et sa famille doivent quitter leur maison en catastrophe. Ils ont à peine le temps de charger la voiture puis de prendre la route pour suivre une longue file d'automobilistes déjà en fuite.

Le danger n'est pas loin. Des avions sillonnent le ciel et bombardent à tout-va. Sur ordre de sa mère, Gwen part en courant se réfugier dans la forêt. Mais elle chute et perd connaissance.

À son réveil, elle se retrouve seule au monde. Complètement paumée et effrayée. C'est alors qu'une drôle de petite chienne se pointe devant elle et lui apporte un peu de réconfort. 

Ce roman va ainsi nous raconter les doutes et les angoisses d'une jeune fille livrée à elle-même. Qui dit survie, dit courage et débrouillardise, angoisse et lassitude.

Mais l'histoire montre surtout les liens solides entre Gwen et la petite chienne (qui va devenir une louve). D'autres animaux vont rejoindre leur cercle. De nouvelles amitiés vont se tisser. Les échanges vont se réinventer. Et c'est juste incroyable !

C'est aussi un beau message de résilience qui nous parle. Le format du roman est d'ailleurs très sympa, car de nombreuses illustrations ponctuent l'histoire et rendent la lecture plus vivante. J'ai été agréablement séduite. C'est plein de tendresse et riche en rebondissements. Très mignon !

Le deuxième tome doit paraître au cours du mois de mai 2021.

La Martinière J., 2021 pour la traduction - traduit par Christophe Rosson & illustré par Jeremy Ley

 ⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/02/21

Le Mystère du temple disparu, de Caroline Lawrence

Le Mystère du temple disparuEfficace et entraînant, ce roman jeunesse invente une histoire surprenante dans laquelle un collégien va voyager dans le temps pour retrouver une fille aux yeux bleus et au couteau d'ivoire. Eh oui, c'est vague et complètement aléatoire. Les explications aussi sont assez sommaires. Mais l'auteure va droit au but et gère très bien son affaire. Après tout, mieux vaut s'en accommoder et chasser cette petite voix qui vous murmure que c'est pas possible.

Dès le premier chapitre, on plonge dans l'action. Le rythme ne faiblira d'ailleurs jamais jusqu'à la fin, soit 300 pages d'une lecture intrépide et virevoltante. Super programme ! Alex est donc convoqué par sa directrice d'école pour rencontrer un milliardaire prêt à lui donner une grosse somme d'argent s'il accepte de se rendre dans l'Antiquité romaine pour sa mission secrète. Voyager dans le temps ? comment est-ce possible ? Curieux et intrépide, le môme n'hésite pas à tenter l'aventure - l'expédition sera courte et sans danger, lui assure-t-on. Il rêve aussi d'une vie meilleure et ne cache pas que la récompense tomberait à pic. Toutefois, l'expédition qui l'attend va se révéler quelque peu mouvementée. Haha.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la lecture est drôle et franchement réjouissante. Les événements s'enchaînent, de façon extraordinaire, étonnante ou héroïque. Les personnages s'acclimatent avec panache. On embarque ainsi dans un univers parallèle, qui mélange réalisme et fantastique. Mais on adhère à fond car le récit est dicté sans temps mort. Et puis il y a de l'humour, beaucoup de rebondissements, des anecdotes pertinentes et romanesques.

En bref, c'est une bonne pioche pour les amateurs d'histoire et de voyage dans le temps. Et puis, tant qu'on y est, découvrez dans la foulée la série de G. Prévost Le Livre du Temps !

Gallimard Jeunesse, 2021 - Traduit par Faustina Fiore

Titre VO : The Time Travel Diaries

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18/02/21

L'âge du fond des verres, de Claire Castillon

L'âge du fond des verresCe titre est une tuerie. Merci Claire Castillon. ♥

Le roman est très, très bon. Il raconte la vie de Guilène qui entre au collège et sent que tout est désormais différent sans comprendre pourquoi. Une frontière invisible a été franchie. D'un coup, l'enfance insouciante appartient au passé. Place maintenant à la préadolescence avec ses codes incompréhensibles - à ne surtout pas louper. Résultat : soit tu suis le mouvement en bêlant, soit tu restes sur la touche.

Guilène est sceptique mais préfère faire le dos rond pour ne pas attirer l'attention sur son cas. Ça craint déjà d'avoir des parents plus vieux que les autres. Quel est le problème ? Le regard des autres, justement. Ce regard qui juge bêtement et cruellement. Ce regard qui réveille l'animal en sommeil. Guilène adore ses parents mais a conscience aussi qu'ils ne sont pas modernes et que les différences font désordre dans cette nouvelle dimension.

Claire Castillon a réussi à se mettre dans la peau d'une petite fille qui pensait avoir tout le temps de grandir (ou qui n'avait pas envisagé que son univers soit sujet au chaos) et qui en fait l'amère expérience sans notice préalable. D'un autre côté, Guilène est une nana formidable, pleine d'innocence et de fraîcheur. Ouf. Elle sait ce qui cloche, elle compose du mieux qu'elle peut et elle répond avec intelligence. Yes.

Tout ça pour dire que ce roman est d'une grande justesse. Il est rempli d'émotion et d'humour. C'est féroce, c'est mordant mais ça sonne vrai. Confiez-le aux élèves en fin de primaire / début de collège. C'est aussi une bonne alternative au classique de Susie Morgenstern qui est devenu un rite de passage.

Gallimard Jeunesse, 2021 / illustration : Laura Perez

« La classe de sixième, c'est brutal et c'est fort. Tout s'enclenche, tout s'entraîne, tout se transforme. Je me demande si j'ai aussi grandi du visage. De la pensée. Je crois qu'en ce moment, je grandis de la tête, oui, mais ça ne se voit pas. C'est dedans.

(...)

Je comprends les étapes. Je comprends les nuances. Je comprends l'expression “petit à petit”. Oui, il y a des choses qui mettent du temps à s'installer comme être à l'aise en sixième et être naturelle avec les autres. Mais il y a des choses inaltérables, des choses plus stables que le béton, et ces choses ont un cœur, une âme, ce sont les êtres proches. »

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17/02/21

L'expédition fantastique (Aurora #1), de Vashti Hardy

L'expédition fantastiqueQuelle chouette lecture ! On trouve dans ce roman des personnages héroïques et fourbes, des rebondissements incroyables et attendus, des contrées magnifiques et des machines ingénieuses. Pari gagnant pour cette belle couverture qui promettait des aventures passionnantes.

Les jumeaux Brightstorm apprennent qu'ils ont tout perdu après les revers de leur père parti en exploration. Celui-ci aurait péri au cours de son périple et aurait été accusé d'avoir enfreint le règlement de la Société Géographique. Résultat, les enfants sont orphelins et spoliés de leurs biens.
Même leur gouvernante refuse de les prendre en charge et les vend à des Thénardiers sans scrupule. C'est clairement une descente en enfer pour Maudie et Arthur habitués à une existence stimulante et confortable. Ils sont désormais obligés de trimer comme des esclaves et ne sont plus libres de leurs mouvements.
Toutefois la chance leur sourit à nouveau lorsqu'ils découvrent qu'une exploratrice embauche du personnel pour sa prochaine expédition. Le frère et la sœur sont déterminés à accompagner Harriet Coriander et son équipage dans une course folle qui les mènerait sur les traces de leur père. Les obstacles ne manquent pas mais vont affirmer leur volonté à atteindre leur objectif coûte que coûte.

Le résultat est à la hauteur des espérances - ça m'a presque fait penser à la série d'Alex Bell (Le Club de l'Ours Polaire). Ou c'est une simple coïncidence car je lisais les deux séries en même temps. Quoi qu'il en soit, la lecture est vive, entraînante et sait divertir son public sans fausse note. Bonne pioche.

Auzou, 2019 - Traduit par Julie Lopez & Olivier Perez

Couverture illustrée par George Ermos

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/07/20

Violette Dupin et le jour perdu (Starfell #1), de Dominique Valente

Starfell Violette Dupin

Voilà un charmant petit roman avec pour héroïne une jeune sorcière qui pensait n'avoir aucune utilité car elle a hérité d'un don quelconque (retrouver des objets perdus) mais sa rencontre avec la puissante Moreg Vaine va tout bouleverser !

En effet, celle-ci réclame son assistance pour une mission de la plus haute importance : un fait étrange est survenu dans le monde de Starfell et nul ne semble avoir souligné son état d'urgence. Pourtant, la journée du mardi a bel et bien disparu. Envolés tous les souvenirs liés à cette date ! Pourquoi, comment ? Moreg convainc Violette qu'elles doivent toutes deux partir sur le champ pour contre-attaquer.

Chose promise, chose due : la lecture nous entraîne dans un tourbillon de rencontres et de décors fantastiques. Imaginez un dragon éploré parce que sa moitié a mis les voiles après avoir égaré leur œuf prêt à éclore ! Sans oublier le monstre sous le lit, alias Oswin le kobold qui rouspète tout le temps et ne filtre aucune de ses paroles ! ...

Le roman fait vraiment la part belle à l'imaginaire en mixant humour, personnages cocasses et péripéties pleines de rebondissements. Si l'ensemble offre un aspect guilleret, le contenu n'en reste pas moins très sérieux avec un monde à sauver contre un adversaire redoutable. Et cette chère Violette aussi va prendre du galon et surtout gagner en confiance alors qu'elle était continuellement dévalorisée par sa famille.
Oui, vraiment c'est léger, distrayant et ravissant. Très, très chouette à lire.

Casterman, 2020 - Traduit par Anne Guitton

« Elle prit soudain conscience d'une chose terrible : les naissances, les décès, les mariages, les enterrements, les disputes... c'était tout cela qui avait disparu. Les grandes et les petites choses, les moments incroyables ou banals qui fabriquent une journée ordinaire et en font, pour peu que l'on prenne le temps d'y penser comme Violette venait de le faire, une journée extraordinaire... »

 

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02/07/20

Mortelle Adèle : Mortel un jour, mortel toujours ! de Mr Tan & Diane Le Feyer

Mortelle Adèle Mortel un jour, Mortel toujoursNouvelle star des cours de récréation, Mortelle Adèle doit son succès à la série publiée en bande dessinée racontant des petites histoires rigolotes dans lesquelles notre héroïne au caractère bien trempé exploite son imagination débordante au service d'expériences souvent peu recommandables !

Pour la première fois, ses fidèles lecteurs peuvent la découvrir dans un nouveau format, à travers un court roman de 80 pages, où l'esprit caustique et irrévérencieux d'Adèle est toujours chouchouté. La demoiselle vient en effet de créer un détecteur de mortellitude. 

Il est temps pour elle de tester son invention à l'école afin de démasquer ses sembables. Lasse d'être la seule Mortelle (bizarre et insensible et impitoyable et redoutable créature) ? Il se pourrait bien. Alors, qui de Geoffroy (son amoureux trop guimauve), Jade et Miranda (les deux courges siphonnées), Jennyfer (son auto-proclamée meilleure amie pour la vie... dans ses rêves), ou encore Ludovic (ce garçon mystérieux qui bouquine dans son coin) serait donc son alter ego ? 

Le suspense est entier.

L'histoire est banale mais racontée avec un humour caustique qui fait sourire. Avouez qu'il vous tarde de connaître qui serait « le fromage fondu sur le toast de ma folie ! la chantilly de ma glace aux bêtises ! toutes ces années où je pensais être seule en haut de ma tour de bizarrerie, il était le vent qui soufflait jusqu'à moi des pensées folles et déraisonnables »

Une chouette lecture pour les plus mordus & accros de cette série au succès explosif ! 16 tomes, 3 millions d'exemplaires vendus, 4 hors-série, un spin-off sur Ajax le chat et des produits dérivés... Bref. C'est un carton.

Bayard, 2020 / illustrations de Diane Le Feyer

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/06/20

Collection Hanté : La Maison sans sommeil & L'Amie du sous-sol

Nouvelle collection au titre explicite chez Casterman, découvrez HANTÉ ou la nouvelle niche de lectures d'épouvante ! 

la maison sans sommeil    l'amie du sous som

Au programme : des histoires a priori banales au cours desquelles surviennent des événements hors du commun.

Dans La Maison sans sommeil : Paul vient d'emménager dans une maison qui l'empêche de dormir. Chaque nuit, c'est un concert de grincements et de bruits étranges qui lui font craindre le pire scénario. Obsédé par cette présence invisible, il perd toute concentration en classe et en vient à se confier à ses nouveaux amis qui lui font rencontrer une Pisteuse de fantômes, qui ne craint rien ni personne et lui promet des résultats probants.

Seulement, voilà : l'histoire va prendre un tour inimaginable, avec sensations fortes, scènes flippantes, spirale infernale, spectres menaçants et tutti quanti. Les maîtres du genre en rougiraient presque. Si ! si !

C'est comme dans L'Amie du sous-sol : le jeune Létho s'inquiète de n'avoir plus de nouvelles de sa meilleure amie et se rend chez elle pour comprendre ce qu'il se passe. Or, la mère de celle-ci l'accueille avec des yeux ronds comme des billes et l'envoie balader en priant qu'il ne remette jamais les pieds. Qu'est-il arrivé à Alma ? En fouillant bien, le garçon la trouve dans la miroiterie située à proximité du commerce de sa famille.

Pourquoi tant de secrets ? Là encore, l'escalade dans l'horreur réserve frissons et sueurs froides au lecteur. Mais si c'était le but recherché, bingo : c'est réussi.

L'Amie du sous-sol, de Rolland Auda / La Maison sans sommeil, de Benoît Malewicz

Casterman, 2020

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,