28/11/17

Journal d'un dégonflé #12: Sauve qui peut ! de Jeff Kinney

journal d'un dégonflé sauve qui peut

Cette année, les parents de Greg ont choisi de fêter Noël au soleil ! En souvenir de leur lune de miel idyllique, ils décident de retourner dans le même hôtel, un paradis exotique, avec des activités à gogo. Or, cette escapade va réserver à toute la famille des émotions en tous genres - il y a d'abord la course à perdre haleine pour se rendre à l'aéroport, puis le vol en avion, véritable source de stress, avant la découverte émerveillée de leur lieu de vacances. Pfiou. Les Heffley pensaient avoir enfin mérité de se relaxer, mais c'était sans se douter des changements survenus depuis les jeunes années du couple, sans compter le nombre incalculable de touristes ayant eu la même idée géniale d'échapper à la grisaille hivernale... Adieu repos et sérénité ! Les vacances auront un goût de déconfiture pour notre héros dépité.
Que de turpitudes au sommaire de cette lecture... mais quelle bidonnade aussi ! ☺

Racontée du point de vue de notre dégonflé de service, forcément l'histoire est drôle et irrésistible ! Chaque anecdote est poussée à l'extrême et décrite avec exagération. Notre cher ami est ainsi la cible de toutes les malchances et l'acteur principal de nombreux événements fâcheux. On sourit tout du long à l'énoncé de ses déboires - mauvaise place dans l'avion, valise paumée, repas en pleine nature, araignée dans la salle de bains, bateau banane en déroute... Ces petites déconvenues viennent ponctuer sournoisement le séjour des Heffley et leur pourrir l'existence - louons franchement leur abnégation dans la traversée de telles épreuves ! Ha ha. 
On pourrait croire qu'au terme de douze tomes, et six ans d'existence, la série accuserait un essoufflement ou lasserait son public qui poursuit son petit bonhomme de chemin pour éventuellement se tourner vers d'autres genres littéraires, mais non, pas du tout, le lecteur est fidèle, toujours au rendez-vous. La série reste une valeur sûre, au succès amplement justifié. On se marre à chaque fois en parcourant les aventures cocasses du fameux dégonflé ! Bonne pioche.

seuil jeunesse, 2017 - trad. Nathalie Zimmermann

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23/11/17

Bruno: Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu, de Catharina Valckx & Nicolas Hubesch

Bruno Le jour où j'ai offert une plante à un inconnuBruno se promène dans la rue avec son vieux copain Michou, quand il tombe sur une plante abandonnée au pied d'un immeuble. Il s'en saisit et pense l'offrir à un inconnu. La pluie s'annonce et tombe à seaux, obligeant nos deux amis à sauter dans le premier bus venu. C'est aussi l'endroit idéal pour accomplir sa bonne œuvre. Ainsi, Bruno rencontre un ragondin vraisemblablement fatigué et lui propose sa belle plante en cadeau. Monsieur Kovopatouchnok s'exclame et se présente : c'est en fait un grand magicien ! Ému de sa gentillesse, il explique à Bruno qu'il a sauvé un alocasia et lui offre en retour un petit génie qui va exaucer tous leurs vœux pour la journée. La suite de l'aventure est tout aussi surprenante, joyeuse, cocasse et riche en rebondissements. C'est une lecture facétieuse, mais tellement attachante. Bruno est un chat pantouflard et excentrique, qu'on retrouve avec beaucoup de plaisir - cf. Bruno : quelques jours de ma vie très intéressante en rappel. L'ouvrage se présente comme une succession de cinq histoires courtes, qui racontent des anecdotes faussement banales mais tellement amusantes de ce petit héros sympathique. La plante verte est ici le fil rouge de l'album - on la retrouve ci ou là au fil des péripéties, et on part aussi loin dans les délires. J'aime beaucoup l'imagination de Catharina Valck, son humour et son sens de la dérision, qui ne prennent jamais l'ascendant sur la sensation de légèreté et de bonheur que dégage l'ensemble. Et la lecture est adorable ! 

l'école des loisirs, 2017

Résultat de recherche d'images pour "bruno le jour où j'ai offert une plante ecole des loisirs"

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/11/17

Sammy et ses losers fantastiques #2 : La colo de la mort, de Dave Cousins

sammy et ses losers fantastiques

Sammy et ses potes Charlie, Oscar, Donut, Gerbille, Nathan et Jas, de l’équipe des Fantastiques, catégorie U12 - également réputés pour être les losers du championnat - pensaient se rendre une semaine en colo de foot jusqu'à ce qu'ils découvrent la bourde incroyable survenue durant leur inscription, et les voici bloqués pour un stage de survie ! Panique à bord. Leur coach s'appelle Ivan le Survivant et annonce la couleur - tenue de camouflage, bras musclés et tatoués, œil de verre, cicatrice sur la joue, ceinture commando et poignard géant. AU-SECOURS. Nos jeunes amis ne sont définitivement pas prêts pour la compétition à venir. lls doivent en effet s'acclimater à un territoire hostile, contre des équipes surentraînées, et se bidouiller des campements résistant à la pluie, faire du feu, avaler des insectes, partir en trek, vivre le saut de la mort... C'est du Koh Lanta déjanté, car les épreuves sont narrées avec humour et plongent nos losers fantastiques dans des situations improbables. Tout est exagéré, poussé à l'extrême, forcément cocasse, avec des clins d'œil amusants à Hunger Games ou Harry Potter qui interpelleront les jeunes lecteurs. On retrouve également les aventures de Sammy dans Une équipe hors jeu qui traitent de leur passion pour le foot. Cette fois, notre escouade est plongée au cœur de la nature sauvage et se heurte à une concurrence redoutable. La bande de Sammy va cependant sortir du lot, pas seulement pour leurs maladresses, mais pour leur fair-play, en se résignant au tréfonds du classement, non sans avoir tiré une gloire personnelle en prêtant main forte à l'ennemi, mais ceci est une autre histoire... Ce petit roman illustré est une chouette lecture, pleine d'humour et d'anecdotes saugrenues. Sympa pour se divertir.

Grafiteen, un label des éditions Milan, 2017

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/11/17

Les fondus de l'Arctique, par Erwan Seznec

LES FONDUS DE L’ARCTIQUE

Voilà où ça peut mener de manger des poissons panés ! Antoine Delamoute vient de gagner un concours organisé par la société Celsius, qui a choisi d'emmener quatre collégiens sur leur navire scientifique pour une expédition jusqu'au Groenland. Julien, Joris et Marie sont les trois autres petits veinards à embarquer avec leur valise, leur slip chauffant et leurs moufles pour une aventure ô combien déjantée.
J'avoue, c'est très, très drôle à lire. Il ne se passe pas une page sans un élément désopilant, une réplique qui fait  mouche, un détail qui coince, un événement inattendu. On n'en perd pas une miette et c'est vraiment trop bon ! Car tout va rapidement de travers, à bord de La Suspicieuse, comme de démasquer un intrus parmi nos jeunes lauréats, puis d'apprendre que le capitaine est héminégligent, sans oublier le syndrome islandais qui frappe nos petits camarades, ou la crise de nerfs du patron des panés devant les caméras de la télévision, et que dire de la concurrence déloyale où tous les coups fourrés semblent permis !
L'histoire est complètement dingue et saugrenue, mais c'est de l'humour bon enfant et opportun. On trouve aussi des petits clins d'œil sympas, comme les noms des personnages (Roger Rouscaille ou Ernest Shackleton) et des illustrations adorables venues mettre leur grain de sel pour agrémenter de loufoquerie les 135 pages du roman. 
Une excellente découverte et une lecture distrayante au possible. À partager autour de soi. ♥☺

Neuf de l'école des loisirs, 2017

Illustrations de Vincent Bourgeau

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23/10/17

Détectives de père en fils #1, de Rohan Gavin

Détectives de pere en filsCollection: Folio Junior - N°1802  
Illustrateur de couverture : Antoine Maillard
Traduit par : Anne Krief

Nouvellement repris en format poche, voilà un roman à ne pas louper si l'on apprécie les numéros de haut voltige avec des enquêtes et des péripéties trépidantes ! Détectives de père en fils raconte l'histoire du jeune Darkus Kingsley, dont le père Alan, brillant détective, est plongé dans un coma hypnotique depuis quatre ans. Durant ce temps, le garçon de 13 ans a compulsé tous ses dossiers, appris par cœur toutes ses affaires, a ainsi aiguisé son sens de l'observation et de la déduction. Il a aussi adopté le même look et ne s'habille qu'en tweed de pied en cap.

Le roman commence donc par le réveil soudain d'Alan Kingsley, qui bondit de son lit en clamant haut et fort que le crime n'attend pas. Son ennemi juré n'a pas de visage, mais sévit sous le nom de Combinaison, une association du Mal qui rôde partout, à l'insu de tous. Encouragé par son jeune assistant Darkus, le duo se lance sur la piste d'un mystérieux bouquin (« Le Code ») qui exercerait un dangereux ascendant sur ses lecteurs. Kingsley père et fils veulent comprendre pourquoi, mais la tâche est ardue. L'auteur est anonyme, son éditeur préserve son secret, même la secrétaire sort les griffes dès que Darkus fourre son nez dans leurs bureaux... 

L'histoire mêle donc le mystère, le danger et l'humour, tout en servant une belle brochette de personnages hauts en couleur (Tilly la jeune surdouée, Clive le beau-père benêt, Oncle Bill l'excentrique et bedonnant chef de Scotland Yard, Alan le narcoleptique...). C'est plein d'entrain, logé dans une ambiance délicieusement british. On sent aussi toute l'admiration de l'auteur pour Conan Doyle, Dickens, Ian Fleming et Roald Dahl auxquels il rend hommage en s'inspirant ci et là.

Cette nouvelle série signe ainsi les prémices de rendez-vous émoustillants, qui ne manqueront pas de charmer petits et grands lecteurs - à partir de 10 ans, préconise l'éditeur... sauf que livre fait déjà 360 pages ! À tenter. 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17/10/17

Les enquêtes d'Alfred et Agatha #1 : L'affaire des oiseaux, d'Ana Campoy

Alfred et Agatha Affaire des oiseauxAna Campoy a eu le culot de mettre en scène deux pointures de la culture britannique, Alfred Hitchcock et Agatha Christie, dans une série où tous deux auraient une dizaine d'années et se seraient rencontrés pour mener ensemble des enquêtes trépidantes... Oui, on imagine la demoiselle, élevée dans les beaux quartiers de Bayswater, et le garçon issu de l'East End, crapahutant l'un avec l'autre pour éclairer un imbroglio familial que la police elle-même ne calcule pas ! 
Tout commence par une nuit en cellule. Le jeune Alfred a été puni par ses parents et expédié une nuit en prison pour réfléchir à ses actes, et blablabla. Il croise alors un certain Victor qui demande l'aide urgente d'Agatha Miller au 27 Brown Street. Intrigué, le garçon tombe nez à nez avec une jeune fille de bonne famille, qui occupe son temps libre en résolvant des enquêtes de voisinage. Et justement, Victor, leur jardinier, a été accusé d'avoir volé des pièces de collection chez leur voisine, la vieille Mme Elster. Seulement, celle-ci est partie en voyage et c'est son fils qui a porté plainte.
Agatha met les pieds dans le plat et entraîne dans la tourmente notre cher Alfred, qui ne manque pas d'idées ingénieuses mais juste d'un zeste d'audace. Leur association, finalement, colle à  merveille ! On les suit dans leur aventure fort distrayante, qui nous balade entre Central Ouest et les quartiers populaires, avec deux héros attachants, dont les traits de caractère s'inspirent des personnalités que l'on connaît. L'auteur glisse savamment des indices ou des allusions qui prêtent souvent à sourire, mais je me doute qu'un jeune lecteur aura plus de mal à faire le rapprochement. Ce serait toutefois une belle récompense si cela incitait le même public à ouvrir un roman de la Duchesse du Crime ou voir un film du Maître du suspense. 
Sans quoi, la lecture est adorable, divertissante et dépaysante. J'ai été charmée !

Bayard Jeunesse, 2015 - Trad. Martine Desoille 

LES ENQUÊTES D'ALFRED ET AGATHA est une série qui compte déjà 4 titres ! 

À partir de 10 ans - Existe en poche (7.90€)

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/10/17

Lili Goth #2: Une fête d'enfer, de Chris Riddell

lili-goth-une-fete-denferQuelle effervescence au manoir des Frissons frissonnants !
La grande fête de la pleine lune approche à grands pas. Un certain lord Sydney Fantasy, vieil ami de lord Goth, a débarqué à l'improviste pour s'occuper des festivités. Au programme : concours de pâtisserie, exposition de peintures et tombola. La fête s'annonce grandiose.
Or, Lili Goth n'est pas d'humeur festive. Tous ses amis du Club du Grenier sont accaparés par les préparatifs, sa nourrice vient de recevoir une lettre d'amour d'un ancien prétendant qui rêve de la revoir, mais Marylebone est si timide qu'elle ne quitte jamais sa chambre... De plus, l'anniversaire de Lili approche à grand pas, son père a promis de boucler sa tournée de promotion pour la sortie de son recueil de poèmes et de rentrer juste à temps pour inaugurer le grand gala. Peut-être aura-t-il une petite pensée pour sa fille ?
Lili Goth est une héroïne adorable, qui occupe ses heures libres à traquer les mystères et à démasquer le sinistre Maltravers, garde-chasse de son état. Or, dans cet épisode, ses fidèles comparses lui faussent compagnie, jusqu'à sa gouvernante Lucy Borgia qui se porte pâle et reporte sans explication ses cours de parapluie-escrime que Lili affectionne tant.
Aussi, l'arrivée surprise d'une montgolfière avec ses étranges passagers éveille quelques soupçons chez notre demoiselle. Qui sont-ils ? que veulent-ils ? Voilà qui assaisonnera le menu de cette lecture délicieusement excentrique !
On devine chez Chris Riddell un vrai plaisir à partir loin dans ses délires, aussi bien dans ses créations lexicales, tout comme dans son univers graphique (le personnage de Stephen Pelbot ressemble trait pour trait à Rubeus Hagrid). C'est riche en clins d'œil et en allusions, non sans une petite pointe d'humour ci ou là. Et même si je trouve que l'emballage prend parfois le pas sur l'histoire, l'ensemble reste un exercice de haulte voltige qui transporte le lecteur vers un ailleurs très raffiné.

Milan, 2015 - Trad. Amélie Sarn

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/10/17

Lily et Po #1 : Rencontres et rendez-vous, de Lauren Oliver

Lily et Po Rencontres et rendez-vous hachetteInconsolable depuis la mort de son père, un an plus tôt, Lily souffre également d'être enfermée dans le grenier de sa maison. C'est sa belle-mère qui l'oblige à vivre sous les toits, lui interdisant toute sortie ou autre compagnie. La jeune fille occupe donc son temps à dessiner, toujours près de la fenêtre. Un jour, le fantôme de Po fait irruption dans sa chambre. Loin d'être surprise, Lily lui demande au contraire un service - retrouver son père de l'Autre Côté et lui transmettre son message. Le garçon comprend qu'il ne peut rien lui refuser et se lance à sa recherche.
C'est sur ces entrefaites qu'entre en scène le jeune Will, un orphelin recueilli par l'alchimiste, qui parcourt les rues de la ville pour livrer ses potions. Mais le garçon a interverti deux coffrets, l'un destiné à la riche comtesse Prima Donna, l'autre à l'entrepreneur des pompes funèbres, ce qui a déchaîné la colère de son patron et propulsé par inadvertance la jeune Lily dans cet improbable imbroglio. 
Mêlant savamment action et émotion, cette série de Lauren Oliver transporte le lecteur dans un univers fantastique et quelque peu nostalgique, avec une histoire qui évoque le deuil, le chagrin, la perte, le désarroi, et qui affiche malgré tout la volonté de “rendre de la couleur et de la vie à un monde devenu gris et morne”. O
n y croise donc une poignée de personnages aux intentions pas toujours louables, des jeunes héros fougueux et déterminés, tous avançant au pas de charge dans les méandres d'un voyage étonnant. L'amitié et la famille y sont mis à l'honneur, ainsi que l'aventure, l'humour et la fantaisie. Une découverte charmante et enthousiasmante, accessible dès 8-10 ans.
Par contre, j'aurais préféré un bon gros bouquin de 300 pages, au lieu des trois éditions de 150 pages, dont vingt à trente pages rien que pour les extraits des tomes suivants, ce qui laisse un arrière-goût de remplissage, et une dépense de 9.90€ le volume. Pas cool. :/ 

Hachette, 2012 - Trad. Alice Delarbre

 

Tome 2 - Fuites et poursuites

Tome 3 - Fin du voyage et retrouvailles

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29/09/17

Benjamin et ses copines, de Vincent Cuvellier

Benjamin et ses copinesAprès Benjamin et ses copains, qui remettait au goût du jour trois titres du jeune héros éponyme (La Chauffeuse de bus ; Tu parles, Charles ! & Jean-Débile Monchon et moi), voici une nouvelle sélection des aventures de notre garçonnet, préalablement publiées entre 2003 et 2006. Place donc à : Vive la mariée, La nuit de mes neuf ans & Mon Père Noël. 

Vive la mariée, ou l'histoire féerique. Benjamin assiste au mariage de ses parents, en couple depuis de nos nombreuses années, et enfin décidé à sauter le cap de la bague au doigt et tout le tralala. Le garçon ne comprend pas ce soudain engouement, mais sa mère semble tellement tenir à sa robe meringue et à faire la fête avec les gens qu'elle aime. Mamie aussi affiche une mine nostalgique, heureusement qu'un vieux monsieur lui redonne le sourire, même si nul ne sait qui a invité cet individu ! 

Dans La nuit de mes neuf ans, Benjamin vient à peine de souffler les bougies de son gâteau d'anniversaire lorsque sa copine Anne débarque à l'improviste, le moral dans les chaussettes. Encore des histoires de grandes personnes, soupire Benjamin qui entraîne son amie dans sa chambre pour une nuit mémorable, entre gloussements, ronflements, chuchotements, larmes et chatouilles.

Dernier tour de piste avec Mon Père Noël. Comédien sans le sou, le papa de Benjamin peine à boucler ses fins de mois. D'ailleurs, en cette veille de Noël, il doit bosser toute la journée et fait promettre à son garçon de patienter sagement jusqu'à son retour. Mais le garçon a envie de bouger, pas envie de poisson pané, il préfère un gros sandwich bourré de frites avec un coca. Il erre ainsi dans les rues de la ville bourdonnante d'activités, avec des gens qui courent dans tous les sens, en quête du dernier cadeau. Benjamin suit le mouvement et arrive au centre commercial. Il croise alors une corbeille de bonbons, un Père Noël en pétard, une fée Clochette enjouée et de joyeux lutins. Voilà qui promet un réveillon enchanteur !

À travers ces trois histoires, ce sont aussi les instants de complicité qui sont mis à l'honneur. Ça et l'humour qui grouille à chaque coin de page, nous voilà parés pour bien rigoler. Benjamin est un jeune héros extra, attachant par son spontanéité et son regard sur le monde. C'est pétri d'innocence, malgré quelques gros mots fugaces, on se régale surtout du ton pétillant et enjoué de l'ensemble. Cette nouvelle édition permet ainsi aux nouveaux lecteurs de faire connaissance avec ce jeune Benjamin, dont les aventures ont été totalement relookées par les illustrations d'Aurélie Grand. Le résultat est charmant ! 

Rouergue Jeunesse, coll. dacOdac, 2017

EN LIBRAIRIE LE 4 OCTOBRE

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/09/17

Princesse Henriette #1: Hamster au bois mordant, de Ursula Vernon

PRINCESSE HENRIETTE HAMSTER AU BOIS MORDANTHenriette de La Grignote est une princesse hamster audacieuse et anticonformiste - elle refuse d'afficher un air mélancolique en végétant entre les murs du château de ses parents. Ce qu'elle désire, c'est vivre une aventure, avec de l'action, du danger, un vrai sens à sa vie. En apprenant qu'une malédiction pèse sur ses épaules, Henriette joue son va-tout et profite de son sursis pour assouvir pleinement sa passion. De la baston, encore et toujours, et une solide réputation de princesse cinglée à la clef !
Car le jour de ses douze ans, Henriette va se piquer le doigt à une roue pour hamster et sombrer dans un sommeil éternel. La bonne blague. Notre princesse intrépide choisit d'affronter son destin et va résister à la méchante fée Ratcabosse. Chemin faisant, tout son univers est sens dessus dessous et notre tête couronnée doit voler à travers le royaume pour dénicher un prince digne de ce nom et rompre la fatalité. 

Ne vous attardez pas au titre, à la couverture rose pétante, aux liserés argentés, au hamster ou à la princesse, car c'est loin, très loin des expectatives ! Ici, point d'héroïne nunuche ou d'histoire prout-prout. La princesse en chef est une rebelle dans l'âme, qui chevauche les plaines et les vallées à dos de caille de course, qui montre une véritable adresse avec son épée (mieux qu'avec une aiguille à coudre), et qui ne fait pas la fine bouche pour zigouiller les monstres répugnants. Princesse Henriette, elle, prend son pied à vivre au péril de sa vie. Et on applaudit.
On la suit donc dans sa folle quête du prince charmant, en savourant sa fougue, son entrain, son énergie etc., et on tombe sur Wilbur, qui est tout le contraire de notre vaillante héroïne. Leur duo est cocasse et donne encore à lire une histoire pétillante et pleine d'humour.
Avis aux lecteurs qui fuient la guimauve, cette série est assez désopilante dans son genre ! À partir de 8 ans.

MILAN - 2017

Série : PRINCESSE HENRIETTE

Tome 2 déjà disponible : PRINCESSE HENRIETTE : LE BAL DES DOUZE SOURIS

Couverture de « Le bal des douze souris »

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,