04/07/15

Écoutez lire : Le Camembert volant, de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Se languir des vacances & patienter en retrouvant la fabuleuse famille des Jean Quelque-Chose... ♥

IMG_4280

Je ne me lasserai jamais des aventures de cette famille comptant six garçons, tous baptisés Jean, classés par ordre alphabétique, et dont l'entente ressemble à celle des grandes fratries : chamaillerie incessante, mais complicité à toutes épreuves.

Cette fois, la famille doit déménager de Cherbourg pour Toulon. En attendant, les enfants sont envoyés à la campagne, chez Papy Jean, où les attendent de belles parties de pêche ou de Monopoly. Cela transpire l'insouciance, l'inventivité et la rigolade, avec au programme : les jeux de plein air, les batailles de polochon, les douches froides dans le cabanon, les lampes de poche sous la couverture pour lire le soir, le front commun contre les cousins vantards... Et rire de plaisir, parce que Jean-A « s'écrase comme un yaourt nature sur la descente de lit » ou parce que Jean-C est pelotonné dans l'armoire embarquée par les déménageurs et ne s'arrête plus de compter.

Quelle péripétie ! Toutes ces anecdotes sont galvanisantes, sources de bonne humeur et rallument instinctivement de bons vieux souvenirs. C'est autant pour l'humour, la tendresse et la nostalgie qu'elle inspire que j'apprécie cette série. Et l'énergie prodiguée par Laurent Stocker, notre lecteur, sert avec bonheur et émotion cette chronique familiale, également le keepsake de l'auteur, où forcément on retrouve un peu de notre propre vécu ! ;-)

Gallimard jeunesse, coll. Écoutez Lire / mai 2015  ♦ Illustrations de Dominique Corbasson  ♦ Texte lu par Laurent Stocker de la Comédie Française (env. 2h 30)


17/06/15

Les Zozos, d'Alice Butaud & Marika Mathieu

Zozos

Nicolo appartient à une famille d'autruches particulièrement loufoque : son frère et sa sœur ne cessent de le chambrer, ses parents ne semblent pas lui prêter une oreille attentive. Aussi, dès le petit-déjeuner, l'ambiance à la maison est souvent survoltée, surtout pour planifier la sortie du jour : la visite au zoo. Le journal vient en effet d'annoncer un arrivage de nouveaux “zozos”.

Quoi, des “zozos” ? Qu'est-ce donc ? Une espèce de bêtes un peu bizarres. Sans poil, sans plume, ils n'ont que la peau sur les os. Et ils sont dangereux, avec leurs minidents ils pourraient vous croquer en moins de deux, s'ils n'étaient pas déjà derrière leurs barreaux. Gloups. Nicolo est à la fois surexcité et trouillard.

Sa découverte des Zozos sera, néanmoins, stupéfiante... jusqu'à l'arrivée intempestive du gang des putois, venu semer la zizanie au zoo et clamer leurs doléances : « Libérez les odeurs ! Faites des pets, pas la guerre ! » Et notre Nicolo de courir rejoindre sa famille pour planter tous en chœur leur tête dans le sable ! ;-)

Quelle aventure, absurde et un peu ridicule, mais franchement poilante ! On y trouve de l'humour en pagaille et un texte truffé de petites perles fantaisistes, du style : « C'est moi Nicolo, prince à plumes, dieu du plouf ! Planquez-vous les thons, v'là le beau gosse ! ». Ha, ha ! Promis, il n'y a pas que les enfants qui se bidonnent ! 

Soledad Bravi est aussi en parfaite harmonie avec l'esprit farfelu de cette lecture en proposant des illustrations délicieusement barrées (cette famille Autruche fait franchement nigaude) qui enfoncent le clou. C'est une lecture 100% dingue et renversante. À vous de découvrir les Zozos maintenant !  

Mouche de l'École des Loisirs / mai 2015

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11/06/15

Une journée avec Mousse, de Claire Lebourg

Une journée avec mousse

@ crédit photo : Tourner 1 Page

Ah ! que la vie est douce, quand on est au bord de la plage, loin du tumulte du monde, avec le bruit des vagues pour compagnie.

Le matin, Mousse sort se promener sur le sable. « Il aime ce moment où ses bouts de pattes deviennent glacés et où il doit courir pour se mettre au chaud. » Puis il boit son café en écoutant la radio. Et il attend que la marée vienne lui apporter les petits trésors du jour.

Mais aujourd’hui, « un mammifère marin non identifié est échoué sur son fauteuil. D'une patte nonchalante, il tient le livre préféré de Mousse, de l'autre, un biscuit. 

- Salut Mouche ! Moi, c'est Bichon. Très heureux de faire ta connaissance. »

Mais Mousse a du travail et n'a pas le temps de se coltiner cet individu sans-gêne. Hop, hop, hop... il renvoie chez lui cet intrus. Bichon, toutefois, n'a pas dit son dernier mot.

Qu'est-ce que c'est bon ! Un vrai nid douillet. J'ai adoré me plonger dans l'atmosphère apaisante de ce petit livre aux illustrations charmantes. J'ai adoré Mousse, accroché à ses petites habitudes journalières et chiffonné de devoir perturber son planning par la faute d'un gros morse raplapla. 

L'histoire déroule son fil en toute tranquillité. C'est tendre, doux, mignon. Avec un brin de poésie, et de fantaisie. Franchement, on ne peut que succomber. Cela sent l'été, les vacances, la plage, les copains... Et on se régale ! 

Mouche de l'École des Loisirs / mai 2015

 

Mousse2

@ crédit photo : longs courriers

Pour en découvrir davantage : http://leslongscourriers.blogspot.fr/2015/05/une-journee-avec-mousse.html

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Lutin du Cabinet noir, de Jean-François Chabas

Lutin du cabinet noir

Edgar et sa famille viennent d'emménager dans un nouvel appartement que la marchande des quatre-saisons qualifie de « hanté ». Et en effet, dans le cabinet noir, où le garçon est envoyé en punition, il fait l'étrange rencontre d'un lutin qui sent la violette. La pauvre créature a été enfermée par une vilaine sorcière et implore l'aide de l'enfant pour retrouver sa liberté.

Ni une ni deux, Edgar se sent investi d'une mission et déploie une multitude d'efforts et de bravoure pour apprendre par cœur la formule magique, puis pour réunir les éléments essentiels pour célébrer la Hounga. Vous n'y comprenez rien ? C'est normal ! Dans ce récit, tout est destiné à vous retourner la tête et la farcir d'idées folles mais géniales.

Jean-François Chabas s'est visiblement beaucoup amusé en rédigeant cette histoire et son plaisir est communicatif ! Qu'est-ce qu'on se marre à suivre ce bonhomme de neuf ans s'échiner à amadouer un lutin malin, avec un hamster russe et une boîte de Krisprolls... Cette lecture n'a pas fini de vous réserver son lot de surprises tout en points d'exclamation !

Aventure loufoque et éclatante d'imagination, avec des réparties au poil et des rebondissements à gogo... on en voit de toutes les couleurs ! Frissons et émotions garantis.

Neuf de l'École des Loisirs ♦ mars 2015 ♦ Illustration de couverture de Louis Thomas

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10/06/15

Pingouins en pagaille : Zizanie au zoo, de Jeanne Willis

Pingouins en pagaille

Pour sauver le zoo menacé de fermeture, une troupe de pingouins se plie en quatre pour organiser un show susceptible d'émoustiller les internautes qui suivent leurs aventures via une caméra embarquée.

Invraisemblable, mais franchement drôle, le récit est raconté sans temps mort, telle une déferlante de péripéties extravagantes et farfelues, agrémenté d'illustrations, crayonnées en noir et blanc, aussi fantasques. On sourit beaucoup, on s'éclate à suivre les répétitions pour le show final et on conspue avec délectation les bisbilles de la troupe (oh, cette Gloria ! mais big up pour les ours, Fred et Astaire !) ;-)

L'auteur ponctue également son histoire avec des expressions détournées et des jeux de mots délirants, qui sont comme une brise de fraîcheur pour le lecteur.

« Salto va vivre avec des gorfous sauteurs sauvages sur une île, chez les Malouins !
- Et alors ? Où est le problème ?
- Ce que tu peux être congre ! Pourquoi crois-tu qu'ils s'appellent les Malouins ? Parce qu'ils ont mal, ouin ! »

C'est une série géniale, inventive et sans complexe. Les animaux ont un franc-parler qui fera bondir de joie les enfants, qui vont adorer cette joyeuse pingouaille !

Nathan ♦ mai 2015 ♦ traduit par Lilas Nord (Penguin Pandemonium) ♦ illustrations de Nathan Reed

Opération poussins

Tome 2 déjà disponible : Opération Poussins

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29/05/15

Les Chaussures sont parties pour le week-end : Trois petites pièces de théâtre, de Catharina Valckx

Les chaussures sont parties pour le week-end

Catharina Valckx connaît le goût des enfants pour les déguisements et la mise en scène. Avec son esprit fantaisiste et ses illustrations rigolotes, elle décide de concocter trois petites pièces de théâtre racontées à force de dialogues pétillants et enjoués. Franchement, c'est la rigolade assurée ! Imaginez un maître et sa servante en train de danser sur du Boney M ! Une limace parler anglais ou un diplodocus chanter à tue-tête ! Mais aussi un cerf passer le balai dans la maison d'une sorcière et mettre à plein volume de la musique pour chat ! C'est parfaitement saugrenu, mais purement jubilatoire. Pour bien faire, C. Valckx accompagne son texte d'indications sur les accessoires ou le décor à prévoir. Cela fourmille de petits détails qui peuvent paraître insignifiants, mais seront autant d'indices précieux pour construire une mise en scène élaborée et distrayante ! J'ai adoré et je recommande chaudement.

L'École des Loisirs ♦ mars 2015

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/05/15

Frank Einstein et le moteur à antimatière, de Jon Scieszka & Brian Biggs

Frank Einstein

Si vous comptez dans votre entourage un grand amateur de sciences, n'hésitez pas à lui tendre ce livre qui va le régaler par son aventure qui aborde sa matière préférée avec force détails et délires assumés, tout ça de façon décomplexée, sans paraître rébarbative pour autant. On y apprécie le ton, l'humour et l'originalité, ainsi que les illustrations à foison.

Lors d'une expérience farfelue, Frank parvient à créer deux robots, ou disons, “deux modèles d'intelligence artificielle auto-assemblées”. L'un s'appelle Tac, érudit et perfectionniste, et l'autre Toc, spontané et en demande constante de câlins. Le garçon est à deux doigts de remporter le concours de sciences de la ville, mais c'est sans compter sur son ennemi juré, T. Edison, et son grand singe, M. Chimp, qui convoitent ses projets secrets pour mieux les lui voler et s'en attribuer tout le mérite.

Un livre faisant référence à Asimov, Aristote ou Einstein, pas seulement sous forme de clins d'œil, n'est pas franchement courant dans les rayons jeunesse ! Aussi, quel étonnement, quel plaisir de parcourir cette lecture pleine de peps et d'intelligence ! Mais il lui manque une présence féminine pour rappeler que les sciences ne sont pas un univers restreint destiné aux garçons ! ;-)

Seuil jeunesse ♦ avril 2015 ♦ traduit par Raphaële Eschenbrenner (Frank Einstein and the Antimatter Motor)

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/03/15

L'Incroyable journal (top secret) de monsieur Cochon, d'Emer Stamp

Monsieur Cochon

Ha, ha ! quelle histoire incroyable et tellement drôle ! C'est une petite merveille d'humour anglais, racontant les aventures désopilantes d'un cochon qui veut s'échapper de sa ferme pour ne pas terminer en gigot.

Cochon est un animal gras, niais et placide. Il n'aime pas les Poulets qu'il trouve trop méchants et a pour meilleur ami Canard qui ne cesse de lui conseiller de prendre soin de sa ligne. Cochon reçoit des portions généreuses de pâtée de la part du fermier, qui lui gratouille le dos et lui chuchote des mots doux. Si ce n'est pas une preuve d'amour, il n'y comprend plus rien !

Dans l'esprit de Cochon, « Fermier m'aime gros. Alors je vais grossir le plus possible pour que Fermier m'aime encore plus. »

Et vrai, plus il mange, plus il grossit. Le fermier vient désormais avec son épouse pour câliner Cochon. Le couple est comblé et babille de bonheur en évoquant leur prochain festin de rôti et saucisses ! L'ampoule s'allume au plafond. Canard avait raison, ce n'était pas de l'amour sincère mais une trahison en bonne et due forme.

Aussitôt, il rallie le clan des Poulets pour devenir le cobaye de leur expérience (ils construisent une fusée pour Pluton) et fuir le plus loin possible de la ferme où l'attend un sort funeste.

La suite est une série de péripéties intrépides et complètement folles. Cela dure une petite centaine de pages, largement parsemées d'illustrations rigolotes, où l'ensemble n'est qu'exaltation et étourdissement. Le ton du récit est exagérément grotesque, car c'est Cochon lui-même le narrateur. L'éditeur nous prévient : l'animal n'est jamais allé à l'école et fait plein de fautes très bizarres. Il faut lui pardonner.

Oui, on lui pardonne car son histoire est très, très drôle, dans le genre loufoque et grand-guignolesque. C'est à lire dans la joie et la bonne humeur, ou l'histoire vous forcera à rire de bon cœur parce que c'est impensable de résister à cette lecture délicieusement extravagante ! ;-)

Seuil jeunesse, février 2015 ♦ traduit par Cécile Nelson (The Unbelievable Top Secret Diary of Pig)

IMG_3009   IMG_3010

IMG_3011   IMG_3012

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/02/15

Ma famille, le collège et autres cauchemars, de Carol Midgley

« Quand je le regarde, j'ai des papillons dans le ventre. Ou plutôt de grosses mites qui battent des ailes. »

Ma famille, le collège et autres cauchemars

Un soupçon de légèreté avec la lecture du journal de Dany, jeune anglaise de 12-13 ans, nous racontant joyeusement sa vie, sa famille, ses amis, ses amours et la jungle du collège... Et qu'est-ce qu'on se régale ! Dany possède ce solide sens de la répartie, de l'humour et du sarcasme dont seuls les British ont le secret.

Son univers n'est que dinguerie et futilité : oui, elle est amoureuse d'un garçon qui préfère la peste de l'école. Oui, elle a la honte de sa vie depuis l'accident du sachet dégoulinant des selles liquides de son chien. Oui, ses parents sont mortellement amoureux et l'affichent encore. (Mais la roue tourne, à force de messes basses, l'ambiance à la maison est devenue étrange et ses problèmes sont pris à la légère.)

Ajoutez une grand-mère qui ne pense qu'au transit intestinal (“avez-vous fait vos paquets ?”), une meilleure amie géniale dont elle n'écoute jamais les bons conseils, des promenades dans le parc, des tentatives de se métamorphoser en objet du désir, un garçon adorable et timide, de l'obstination, des échecs, des bulles de morve et de grosses mites qui battent des ailes !

Le ton est donné, décalé et déjanté, même si la base n'est pas neuve (Dany Dench ressemble à une vague cousine de Georgia Nicolson ou Jess Jordan) mais ça le fait à chaque fois. Cette propension qu'ont les adolescents à dramatiser leur quotidien est toujours source de fous rires ! Du moins, j'ai vraiment passé un bon moment. Lecture rapide et distrayante, totalement déculpabilisante. ;-)

La Martinière J. , août 2014 ♦ traduit par Corinne Julve (My Family and Other Freaks) ♦ illustrations et couverture : Hubert Van Rie

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/01/15

Astra et les gâteaux de l'espace, de Philip Reeve & Sarah McIntyre

Astra

Astra et sa famille s'envolent pour la planète Nova Mundi pour un voyage spatial qui durera 199 ans ! Les passagers sont bien entendu plongés dans un sommeil artificiel, au chaud, dans une bulle, avec tout le confort possible. La petite Astra est excitée comme une puce, veut parcourir le vaisseau de fond en comble et découvre ainsi une machine révolutionnaire, capable de synthétiser n'importe quel aliment. D'abord sceptique, Astra se prend vite au jeu et passe des commandes délirantes pour assouvir sa gourmandise... jusqu'à ce que retentisse la sonnerie de rappel.

Tout le monde au lit ! Synthétisor n'a pas fini d'accomplir ses merveilles, la fillette est bien embêtée mais retrouve ses parents et se niche dans sa cabine avec son doudou préféré. Peu de temps après, Astra ouvre de nouveau les yeux. C'est la fin du voyage ? sont-ils arrivés à bon port ? Hélas, non. L'enfant quitte sa couchette et part se gambader seule dans le couloirs du vaisseau. Elle croise son ami robot Pilbeam et ensemble ils se rendent dans la salle du Synthétisor où une catastrophe les attend !

Voilà une lecture enjouée et adorable, avec des illustrations pétillantes et débordantes d'énergie !
On sent que Philip Reeve et Sarah McIntyre prennent plaisir à concocter cette série de livres pour enfants, cf. Oliver et les îles vagabondesLe ton est facétieux, l'imagination galopante, l'aventure riche et originale. Les personnages sont aussi croqués avec délice. Ils sont attachants, font des bêtises, adorent les friandises. C'est une histoire amusante et pleine de fraîcheur, qu'on peut découvrir à tous les âges.

Seuil jeunesse, novembre 2014 ♦ traduit par Raphaële Eschenbrenner

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,