21/03/12

“My life sucks pretty hard right now. So, yeah. I’m making jokes.”

IMG_6957  

J'étais excitée comme une puce avant de lire ce tome 3 ... et au final, je suis contente, un peu triste, un peu frustrée, mais pas surprise non plus.
J'ai bien aimé la première partie, qui avait la lourde et délicate charge d'assurer le passage de relais, et franchement l'auteur a bien géré son affaire : on retrouve Sophie, son humour, sa détermination et son flegme, elle doit rejoindre sa mère et se rend chez les Brannicks où d'étonnantes révélations l'attendent.
Et de nouveau l'histoire nous transporte vers d'autres lieux, je vais éviter d'en dévoiler trop, mais ça tourbillonne pas mal et ça nous réserve de belles surprises, parfois un peu crispantes, le climat est plus tendu, les enjeux ne sont plus l'innocence d'antan, et Sophie se voit investie d'une mission déterminante pour l'avenir des Prodigium.
Mais à longtemps chercher des solutions, à tâtonner dans le vide et le noir, à se poser des questions sur le comment et pourquoi, l'intrigue finit par tourner sur elle-même, tel un long statu-quo qui nous fait ronger notre frein, franchement je me demandais quand l'action allait démarrer !
C'est un peu le reproche que je ferai à ce dernier tome, l'activité est plus lente, même un peu plus cérébrale (sauf que j'avais déjà remarqué que c'était une manie de l'auteur), et donc tout se met en branle dans les 70 dernières pages, c'est un peu rapide, avouons-le, le défi final laisse un goût amer, et certaines solutions peuvent être jugées trop faciles.

Il n'en demeure pas moins que j'ai beaucoup apprécié cette lecture, qui boucle gentiment la série. Hex Hall se classe à jamais parmi mes meilleures séries de divertissement. Si l'intrigue peut paraître gentillette, la série est sauvée par le charisme de ses personnages, leur humour et leurs sarcasmes. C'est frais, léger, ça donne des petites palpitations et on passe vraiment un bon moment avec Sophie Mercer.
Je ne regrette pas un seul instant d'avoir découvert cette série, qui a toujours su remplir son office : distraire le lecteur !

Spell Bound (Hex Hall #3) - Rachel Hawkins
Published March 13th 2012 by Hyperion Book 

the_end 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09/03/12

“Uh, my lord, I am not actually food. You do realize this, yes?”

“Please, Lord Maccon, use one of the cups. My delicate sensibilities.” 
The earl actually snorted. 
“My dear Miss Tarabotti, if you possessed any such things, you certainly have never shown them to me.” 

IMG_6905 IMG_6900 IMG_6901 IMG_6902 IMG_6903

Une adaptation quasi parfaite, idéale pour visualiser ce que la lecture nous faisait imaginer... C'est drôle, sexy et dynamique.
Il y a juste un petit truc qui me chiffonne : Alexia est limite trop belle ! :)

Soulless, the manga #1 by Gail Carriger - illustrated by Rem
Published March 2012 by Yen Press 

smileyc219

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/02/12

Who needs a replica when you can see the real deal ?

IMG_6769

Phoebe débarque sur une petite île grecque qui abrite une académie réservée aux descendants des dieux, mais Phoebe est une 'nothos', une rien-du-tout, et ses camarades lui en font baver, comme Griffin Blake, son partenaire de l'équipe de cross. Toutefois Phoebe est une héroïne avec du caractère et refuse qu'on lui marche sur les pieds. Elle a trouvé le moyen de mettre la pression sur Griffin et a accepté de servir les basses intentions de sa charmante demi-soeur, Stella, qui voudrait que Griffin casse avec sa petite copine pour mieux le récupérer. C'est un plan retors, auquel participe bien malgré elle Phoebe, ou est-ce une façon non avouable d'admettre que ce garçon lui plaît aussi ?! Bref, Phoebe a du pain sur la planche. Face à elle, Adara Spencer, sublime et impitoyable, accessoirement meilleure amie de Stella...
Finalement, Serfopoula réunit les mêmes critères en matière de comédie pour teenagers : l'académie rassemble son lot de pestes, de beaux gosses, de gens cool, de geeks et de sportifs, tout ça sous couvert des dieux, mais le principe est le même que si l'histoire s'était déroulée ailleurs et sans touche fantastique (très légère, tout de même, les élèves ont interdiction de recourir à leurs pouvoirs, comme de lancer des foudres et provoquer des chutes).
La vie familiale de Phoebe prend aussi un nouvel essor, puisque sa mère a trouvé l'homme de sa vie et prévoit de se marier avec lui (Damian est un beau-père adorable !), de plus elle va apprendre les causes véritables du décès de son père et accuser un héritage étonnant.
Prévisible, mais sucré et léger comme de la chantilly, ce roman se savoure sans retenue. C'est adorable et drôle, plutôt caricatural dans le fond, mais Phoebe et Griffin offrent l'image d'un couple s'échangeant des répliques piquantes, ce qui fait beaucoup sourire.

Oh.My.Gods. by Tera Lynn Childs
Published May 2009 by Puffin 
Romance Writers of America RITA Award for Best First Book (2009) 

"Because I want to be with you so badly I don't care if you're screaming at me the whole time as long as I'm with you." ♥

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/01/12

MiSSed CoNNectIOns

Découvert ce roman graphique, ou cet album, ou bien ce recueil de petites annonces illustrées : 

IMG_6598 IMG_6599 IMG_6600 IMG_6602 

Missed Connections est à la base un site où des inconnus adressent à d'autres inconnus des petites annonces suite à leur rencontre furtive, mais intuitive. Ce sont des petites bouteilles lancées à la mer. Sophie Blackall a découvert ce phénomène et s'est aussitôt passionnée pour toutes ces histoires, à tel point qu'elle a rassemblé les textes les plus drôles, les plus poignants, les plus poétiques dans un recueil, en y apportant sa touche personnelle, à savoir les illustrations. Le résultat est parfait ! Et le point commun entre toutes ces histoires, c'est le grand vide qu'elles laissent. Avec cette question imparable : et si ... ? Parce que nous restons là avec nos incertitudes, nos interrogations. Nous ne savons pas si les messages trouveront une réponse. C'est l'autre charme de la vie, après la rencontre et ce sentiment qui fait qu'un petit détail de rien du tout peut à jamais nous bouleverser, il y a aussi le fait de ne pas savoir. Et de vivre avec.
En somme, ce livre s'adresse à tous les amoureux des signaux de fumée, et des lettres écrites dans le sable.  

Missed Connections : Love, lost & found - Sophie Blackall
Published September 2011 by Workman Publishing Company, Inc. 
http://missedconnectionsny.blogspot.com/ 

http://www.deezer.com/music/track/

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/12/11

Getting weirder. But not in a bad way.

"What, no balloons?' Billi asked drily. 
'You want balloons, join the circus."

IMG_6533

A quinze ans seulement, Billi est la plus jeune des chevaliers de l'Ordre du Temple. Elle doit ce privilège à son papa, Arthur SanGreal, mais a sacrifié l'insouciance de sa jeunesse. Car en fait, tout ce qu'elle rêverait d'avoir, c'est une existence ordinaire, aller au lycée, sortir entre filles et avoir un petit copain, en gros ne plus laisser son père dicter sa vie ! 
Le sort en a décidé autrement, et Billi doit prendre les armes, se battre contre les forces du mal et protéger l'humanité en jouant les martyrs. Comme sa mère. C'est qu'on ne se marre pas du tout dans ce livre ! Et puis les évènements s'enchaînent, surtout dès le chapitre 14, et plus le temps de souffler, d'espérer, de croire qu'on va ingurgiter un petit bouquin sympa, avec des références historiques et religieuses bien brossées, pour porter une héroïne en crise et en quête identitaire. Bah naaaan. C'est plus dur, plus féroce et plus strict. Et puis c'est triiiiste, bon sang. C'est comme une grosse coulée d'amertume qui vous fond dessus. Bouh.
En gros, voilà une lecture qui change un peu de la donne actuelle. C'est très peu sentimental, cela propose des choses intéressantes, mais ça se cherche aussi. J'ai néanmoins eu l'avantage d'être surprise, parce que je ne m'attendais pas du tout à ça en entamant ce livre.

Devil's Kiss - Sarwat Chadda
Published May 2009 by Puffin 

LUENVOLu en VO - 51

- disponible en VF chez Pocket jeunesse (jolie couverture) : devilskiss

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



19/12/11

“Curiosity often plagued my soul more than I could bear.”

Scone and sensibility

Polly a douze ans, elle adore Jane Austen et veut vivre dans un monde qui lui ressemble. Elle a déjà adopté la façon de s'habiller et de parler en y mettant cette touche fleurie et délicieusement guindée. Elle ne jure que par Liz Bennet, l'héroïne de Pride & Prejudice, elle ne se lasse pas de relire des passages du roman. Dans la vie, elle aimerait donc que son entourage trouve l'amour comme Liz avec Darcy, elle veut par exemple dénicher une nouvelle chérie pour le papa de sa meilleure amie, ou remplacer le petit copain de sa soeur, trop fade à son goût, par le nouveau garçon en ville, celui avec son accent british. Elle est comme ça, Polly. Un zest de romantisme, une grosse poignée d'insouciance et d'énergie, elle veut distribuer du bonheur mais elle ne sème que le désordre ! Elle est finalement beaucoup plus proche d'Emma Woodehouse, animée de bonnes intentions, généreuse et consciencieuse, mais hélas horriblement égocentrique. Cela risque de lui coûter cher ! SCONES AND SENSIBILITY est donc de prime abord un roman a-dor-a-ble, mais rien que pour son emballage. La lecture est en effet délicieuse et saupoudrée de sucre, pour une première approche de l'oeuvre de Jane Austen c'est mignon et gracieux (surtout si on a douze ans). Mais objectivement l'ensemble peut paraître bien mielleux et douceâtre...  

Scones and Sensibility - Lindsay Eland
Published December 2009 by EgmontUSA 

LUENVOLu en VO - 45

quelques idées de romans faisant référence à Jane Austen et essentiellement destinés à de jeunes lecteurs : 

pradaetprejuges    Pollyshulman    elizabetheulbgerg    coraharrison    austenland

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/12/11

Past the clouds, into the beautiful dark.

IMG_5961

A BEAUTIFUL DARK est un roman sympa, mais pas franchement extraordinaire. (De toute façon j'ai le sentiment de ne lire que la même chose ces temps-ci, tant les livres récemment publiés se ressemblent tous! Ou presque.) L'héroïne, Skye, déteste fêter son anniversaire, parce que cela lui rappelle douloureusement la mort de ses parents. Bien entendu sa meilleure amie Cassie  n'en fait qu'à sa tête et lui organise une surprise-party au Love the Bean, l'occasion pour Skye de faire la rencontre musclée des cousins Asher et Devin (ils se battent sous son nez, la bousculent et la chaudière explose au sous-sol), quelle soirée !

En fait, Asher et Devin sont comme le jour et la nuit - l'un cultive le charme ténébreux et coquin tandis que l'autre opte pour une approche plus guindée, plus raffinée. Ils ne se supportent pas mais sont toujours fourrés ensemble, de plus ils n'arrêtent pas de coller Skye et font des pieds et des mains pour qu'elle leur retourne cette attention. Mais notre demoiselle, atteinte d'une soudaine prise de conscience, réalise qu'elle doit se méfier de ces deux échappés des podiums parce qu'il lui arrive trop de pépins pour que ça reste de pures coincidences.

Ouhlala, je commence à saturer des demoiselles frappées du syndrome "bel inconnu à trois heures" suivi du mantra "il est mon tout"... Pour sa défense, l'auteur a travaillé dans l'édition et connaît donc tous les codes du genre "romans pour jeunes adultes", mais ce n'est pas une raison. La preuve, oui c'est banal, ce n'est peut-être pas aussi mauvais que Personal Demons de Lisa Desrochers, ça n'en demeure pas moins du décalqué (celui-là ou un autre). Et pour tout vous avouer, j'ai emprunté le rire sardonique de Diabolo au moment de fermer mon livre (cela se termine sur une chute libre, ce qui ravit mon côté sadique mais abstenez-vous si vous avez les nerfs fragiles !). Sans quoi je dis stop, besoin de changer d'air. 

A Beautiful Dark - Jocelyn Davies
Published September 2011 by HarperTeen 

LUENVOLu en VO - 44

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Realize what make you special beyond looks.

13tolife

Les dés sont jetés : 13 TO LIFE est une lecture purement et simplement distrayante ! C'est encore et toujours la même petite histoire (boy meets girl) mais l'auteur a su tourner tout ça à sa sauce, effectivement c'est drôle, c'est teinté de suspense, et les personnages sont trèèès attachants.

A commencer par Pietr. The new-boy-in-town. Sa famille et lui sont originaires de Russie. Il a ce petit accent délicieux et sexy qui rend toutes les filles complètement dingues. A l'exception de Jessie. Depuis deux ans, celle-ci se meurt d'amour pour Derek, le joueur de foot. Et pour la première fois, il semble lui prêter une attention particulière, qui lui donne du rose aux joues. Hmm.

A la demande du proviseur, Jessie a été désignée pour servir de guide à Pietr. Bing, ça tombe sur sa pomme et déjà ce garçon l'agace. Il sait tout sur tout, veut toujours avoir le dernier mot, bref il la met mal à l'aise. Elle ne sait pas trop comment se comporter avec lui, et le plus souvent elle s'énerve et lui lance des petites piques. Bizarrement, Pietr ne lui tourne pas le dos. Au contraire, il est toujours aussi pressant. Toujours attentionné, très patient. De plus, il semble la comprendre, ce qui la touche profondément.

Mais impossible de l'admettre ! Ce serait insulter ses principes, et puis c'est Derek qui lui fait de l'effet... Il est temps de se ressaisir. D'ailleurs, son amie Sarah est complètement dingue de Pietr. Et que ne ferait-on pas pour rendre le sourire à une copine dont l'histoire a été marquée par un drame ?! Fidèle à elle-même, Jessie se sacrifie pour le bien de Sarah. Argh ! Jetez-lui un seau d'eau ! Non mais quelle cruche ! Jessica Gillmansen est la fille la plus stupide de Junction !!! C'est sûr. (Et pourtant, elle n'est pas insupportable non plus. Ouf.) Le problème, c'est qu'elle réalise trop tard qu'elle en pince pour Pietr. Tant pis pour elle.

L'autre part d'ombre du roman concerne le mystère entourant Pietr et sa famille. Quelques indices sont disséminés mais ce ne sera qu'à la toute fin du livre que le secret sera dévoilé. Ce n'est pas la révélation du siècle, mais c'est ce qu'on découvre autour qui interpelle.

Jessie et Pietr sont deux personnages très attachants. Ils ont une histoire à eux, très douloureuse, qui ne peut que les rapprocher. La jeune fille a notamment perdu sa mère, violemment. Cette tragédie explique beaucoup son caractère et la plupart des décisions qu'elle prend, même les plus insensées ! Moi qui pensais en avoir soupé de ces romances à la tralala, finalement je me rends compte que le charisme des héros est très important aussi. C'est ce qui a fait que ce roman-ci a su me toucher, me séduire, même si, en toute objectivité, il n'est pas LE livre non plus. Il a l'honnêteté d'être simple et agréable à lire. C'est déjà ça. C'est peu et beaucoup à la fois.
Série en 5 tomes (je compte bien tous les lire !).

13 to Life - Shannon Delany  smileyc002
Published June 2010 by St. Martin's Griffin

LUENVOLu en VO - 43

 "Now I just wanted to read a book. A good, quick-to-read vampire book. Something that defied the very definition of proper literature. Something simply fun."

Contrairement à ce que cette citation laisse supposer,
il n'est nullement question de VAMPIRES dans le roman ! ^-^

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/11/11

“Sometimes you want to remember. And sometimes you need to forget.”

IMG_5962

Amber s'échappe de chez elle en laissant un mot d'excuse à sa mère. Elle a besoin d'être seule toute une journée et part ainsi à la plage. Sa vie est en plein naufrage, elle est partagée entre la colère, l'incompréhension, le désoeuvrement et l'impuissance. Elle a juste besoin d'oublier, de se vider la tête et seuls le mouvement des vagues et les rires des mouettes pourront apaiser ses tourments.
Sur place elle rencontre Cade, lui aussi en échappée belle pour une journée, lui aussi le coeur chaviré par des évènements de la vie qu'il préfère mettre de côté pour la journée. Ils font donc le pacte de rester ensemble sans poser la moindre question. Accord conclu.
Cade et Amber, c'est l'histoire d'une rencontre miraculeuse, teintée de musique, de films, de rêves à partager, de bonbons à déguster et de jeux débiles à réaliser en n'en croyant pas ses yeux, et tout ça sur fond de drames familiaux auxquels leur jeunesse et leur innocence sont trop brutalement confrontés.
L'histoire d'Amber m'a particulièrement touchée, franchement je comprends son désarroi, mais pas seulement le sien non plus, celui qui touche ses proches et d'autres... C'est tellement horrible comme histoire ! J'avais le coeur lourd rien que d'y penser.
Ce n'est pas mon livre préféré de Lisa Schroeder, mais j'apprécie toujours autant sa prose lyrique. Elle parvient à toucher au but, à trouver les mots justes pour décrire toute la beauté d'une rencontre, d'une reconnaissance, d'une détresse et d'une leçon de vie. Je crois que, de plus en plus, je tombe amoureuse de sa façon d'écrire plutôt que de m'attacher aux histoires en elles-même.

The day before - Lisa Schroeder
Published June 2011 by Simon Pulse 

LUENVOLu en VO - 42

 

"There is something 
comforting 
about a lighthouse. 
In the dark of the night, 
hold on to the light, 
and you’ll get 
back home safely. 

I need a personal lighthouse." 

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

29/11/11

“Another two-bowl morning ?”

IMG_5954

Deuxième tome de la série The House of Night. Zoey a supplanté Aphrodite à la tête des Dark Daughters et dans le coeur d'Erik. Neferet est doublement fière de sa protégée. Tout semble se passer à merveille pour elle, on se demande ce que l'histoire nous réserve. 
Des bouleversements sentimentaux, pour commencer ! Avec l'absence de son petit copain, Zoey commet l'erreur de revoir son ex, Heath, pensant couper les ponts avec lui de façon nette et définitive, mais de vive voix. Le garçon est toujours fou amoureux d'elle (serait-ce sa faute ? elle a tout de même bu son sang !) et Zoey est sensible à ses déclarations, encore marquée par leur histoire commune (ils se connaissent depuis qu'ils sont gosses). Dans le même temps, Zoey se sent flattée d'attirer l'attention de Loren Blake, le plus jeune professeur de leur école, un intervenant en poésie. Pour l'heure, ils se contentent de flirter en toute innocence, du moins c'est ce que Zoey pense. 
Plus le temps passe, et plus elle joue dangereusement avec les limites autorisées. J'ai trouvé que ça devenait franchement n'importe quoi, mais passons... L'intrigue glisse de nouveaux éléments inquiétants se passant à l'extérieur de l'école, car d'anciennes connaissances de Zoey, en fait des joueurs de foot partenaires de Heath, sont portées disparues. Et devinez sur qui les soupçons reposent ?! 
Autre évènement bouleversant dans ce tome, la Transformation de Stevie Ray. Hanlala. Cela implique aussi un début d'explication concernant un autre phénomène aperçu dans le livre précédent (risque de spoilers en vue, donc je n'en précise pas davantage !). 
Ce deuxième tome ne nous surprend pas puisqu'il s'inscrit dans la continuité du premier, on perd moins de temps à comprendre les lieux, les personnages, les règles etc. Par contre il laisse entrevoir la personnalité complexe de Zoey, une fille méritante et particulièrement douée, mais qui semble réfléchir davantage avec le coeur qu'avec sa raison (un peu, je veux, mais façon coeur d'artichaut, hmm, je veux moins). J'ai le sentiment que la série va passablement sombrer dans des histoires de coeur sans queue ni tête, même si l'ambiance générale demeure extraordinairement captivante et bien brossée. J'espère que cela me demandera moins de temps pour découvrir la suite ! (J'ai lu le premier tome il y a deux ans maintenant, grrr !).

The House of Night #2 Betrayed - P.C. Cast & Kristin Cast
Published October  2007 by St. Martin's Griffin - Disponible en VF chez Pocket jeunesse.

LUENVOLu en VO - 41

I wanted Heath.
I needed Erik.
I was intrigued by Loren.
I had no damn idea what I was going to do about the mess that my life had become.

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



  1  2  3  4  5    Fin »