01/10/07

Yours, Faithfully ~ Sheila O'Flanagan

C'est avant tout une histoire de femmes qui est racontée : trois destins, trois personnalités qui vont se croiser dans des circonstances dramatiques et dérangeantes. Deux femmes ont été mariées au même homme et traversent les sentiments facilement imaginables dans une telle situation : le choc, l'étonnement, l'incompréhension, la colère et la trahison. Et puis finalement, l'auteur a décidé de rendre ces deux femmes ennemies des partenaires puis des amies. La troisième femme va servir davantage de « tampon » dans ce triangle amoureux, même si elle aussi traverse quelques gros déboires sentimentaux.

C'est donc une histoire où les hommes n'ont vraiment pas le beau rôle. On peut apercevoir quelques figures assez romantiques de l'espèce, mais elles sont très vite effacées quand les masques tombent : c'est le thème essentiel du double jeu et de la duplicité. Mais malgré le sujet un peu lourd, l'histoire reste tendre, sympathique et attendrissante. La relation qu'ont les trois femmes est le coeur même de l'histoire. Elle n'est jamais trouble ou ambivalente. Et ces femmes savent pourquoi elles sont désormais amies, elles ont su se supporter et aller de l'avant. A la fin de l'histoire, on sait qu'elles vont toutes commencer une nouvelle aventure et qu'elles ont définitivement mis de côté la rancune et leur méfiance pour le sexe opposé. En somme, ce roman est admirable grâce à son casting de femmes épatantes et au tempérament bien défini.

lu en juillet 2006

Posté par clarabel76 à 15:16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Heart-shaped Box ~ Joe Hill

Jude Coyne, ancien leader d'un groupe de rock, vit une retraite paisible dans sa propriété de Piecliff à New York, avec ses deux chiens et sa compagne, Marybeth Kimball, surnommée « Georgia ». Jude est un collectionneur d'articles occultes, rappelant son univers artistique qui flirtait avec le heavy metal, le gothique, le sexe facile et la drogue. Son assistant Danny Wooten le met en contact avec un mail reçu par un site d'enchères en ligne - une femme vend le fantôme de son beau-père au plus offrant. Un peu à la légère, Jude fait une proposition de plusieurs milliers de dollars. Quelques jours après, il reçoit par express un colis contenant une boîte noire en forme de coeur, comme les boîtes de chocolat. A l'intérieur, il y trouve un vieux costume avec des boutons argentés - un costume du style « tenue de scène de Johnny Cash ». Jude range le tout dans un placard. Et quelques jours plus tard, il va surprendre la silhouette d'un homme en train de se balader chez lui : est-ce le fameux fantôme de la femme du net ?

J'ai finalement hésité à donner mon nombre d'étoiles car je n'avais pas eu un coup de coeur à la suite de la lecture de ce manuscrit. Et puis, avec le temps, l'histoire a su me marquer et j'ai conservé de bons souvenirs de l'ensemble. J'évite de dévoiler davantage d'indices car les personnages vont s'embarquer dans une aventure angoissante, un rodéo vers la mort et une course poursuite qui se termine dans un bain de sang (Oui ? Non ?... à lire !). L'histoire est 100% efficace : elle sait d'emblée embarquer le lecteur dans un mélange de fanstatique et de terreur. Les scènes où apparait le spectre du fantôme au volant de son camion soulève diligemment le coeur qui palpite aussitôt. Et puis, l'auteur a su bien amener son intrigue, malgré quelques procédés confondants. Cette lecture pourra donc trouver son public parmi les aficionados du genre !

lu en juillet 2006

> ROMAN PARU EN VF EN MARS 2008 SOUS LE TITRE : LE COSTUME DU MORT

Posté par clarabel76 à 15:14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Made in Heaven ~ Adele Geras

Joss et son mari Bob vont marier leur fille Zannah à Adrian. C'est sa première relation sérieuse depuis son divorce avec le père de son enfant. L'excitation est à son comble jusqu'à la présentation des deux familles. Et là, pour Joss c'est le choc de rencontrer Graham, l'homme qui a épousé la mère d'Adrian, le fiancé de Zannah... C'est une histoire que je qualifie de « charmante ». On y parle de mariage de bout en bout et dans les moindres détails, depuis les minutieuses préparations jusqu'au jour J. Certes, en cours de route, le chemin sera semé d'embûches mais le suspense ne prend pas aux tripes car l'intrigue devient très vite évidente ! C'est un peu le reproche du roman : c'est cousu de fil blanc ! Dès le départ, on devine comment il va se terminer. Aucune grande surprise. Il y a chez l'auteur une façon de présenter ses protagonistes qui implique déjà la couleur des sentiments à nourrir pour l'un ou l'autre. Jusqu'à la belle-mère, complètement caricaturale : envahissante, despotique et bourgeoise maniérée.

Mais d'un autre côté, l'histoire est agréable et se laisse conter sans difficulté. On lit le roman d'une traite, malgré quelques passages en longueur. Il démontre une jolie palette de sentiments, l'intrigue est mielleuse et la fin se termine comme un conte de fées. C'est trop beau, on a du mal à y croire mais cependant on s'y laisse embarquer. C'est une histoire basée sur l'introspection et les états d'âme, ce qui explique le peu de rebondissements dans l'ensemble. C'est très linéaire, bourré de détails. Mais c'est tout de même une lecture divertissante et séduisante.

lu en juillet 2006

Posté par clarabel76 à 15:14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23/02/07

The secret life of bees ~ Sue Monk Kidd

Lily Owens a quatorze ans et vit avec son père dans une ferme fruitière à Sylvan, coin perdu de Caroline du Sud. La vie n'est pas douce pour la jeune fille, son père est rude et brutal, sa mère est morte depuis dix ans et T-Ray, son paternel, lui fait porter la responsabilité de cette mort. Un poids trop lourd pour Lily qui décide de fuir la maison le jour de son quatorzième anniversaire. Avec elle, il y a Rosaleen, sa nounou Noire, jetée en prison pour avoir craché sur des types blancs alors qu'elle allait s'inscrire sur les listes électorales.
Car l'histoire se passe en 1964, dans cette Amérique du Sud qui accepte très mal la décision du Président Johnson d'avoir signé les Civil Rights Acts. Les tensions raciales croissent, les injustices pleuvent et le parcours pour les Noirs d'être acceptés comme étant l'égal du Blanc s'annonce long, périlleux et douloureux.

Bref, Lily décide d'aller à Tiburon, petite ville de Caroline. Sa mère elle-même était partie s'y réfugier dans le passé, la jeune fille pense ainsi découvrir des indices sur celle-ci pour lever le voile sur les secrets de famille. A Tiburon, elle arrive chez les soeurs Boatwright. Elles sont apicultrices, Noires et vivent dans une maison rose.
Mais Lily n'a pas le courage de dire la vérité sur ses motivations et se trouve ainsi très vite adoptée par les Boatwright qui ne posent aucune question. L'été passe, elle rencontre un garçon, Zach, et commence à percer quelques mystères sur sa maman. Mais très vite, de nouveaux drames vont éclater, des injustices, des chagrins, des trahisons. Toute la petite communauté des soeurs Boatwright aura bien besoin du recours de la Black Mary pour venir en aide aux âmes égarées.

"The secret life of bees" est franchement un roman attachant, où l'on plonge dans un univers microscopique, une communauté de femmes noires, toutes plus attachantes les unes que les autres, dévouées et spirituelles, communiquant leur passion, des soeurs solidaires, aimantes et maternelles envers la jeune Lily. Celle-ci est tour à tour touchante, agaçante, sensible avec ses secrets, ses mensonges et ses rancoeurs.
Soudain, quand on ferme le roman, on se sent triste et abandonné. Il devient presque impossible de faire comme si Lily, Rosaleen, August, June, May, Mabelee, Queenie, Violet, Cressie, Lunelle et Sugar-Girl n'étaient que des êtres en papier ! Leur monde a été le nôtre, en plus de 300 pages, et avait le goût de miel, d'abeilles et de royauté mystique ! "I loved the idea of bees having a secret life, just like the one I was living" déclare l'adolescente. Car oui, c'est magique, ensorcellant et mielleux !

lu en février 2005

Posté par clarabel76 à 15:29:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,