04/03/10

Mine, tu crois que trop ressembler à ses parents, ça rend malheureux ?

Deux récentes lectures viennent se télescoper dans ma tête, avec leurs petites phrases qui cherchent à se brusquer les unes et les autres, des questions d'une part, des réponses de l'autre, c'est un peu le bazar mais ça me force à réfléchir et à discuter longuement avec ma propre demoiselle de fille. Nous parlons de notre relation, de notre lien qui est considéré par beaucoup comme fusionnel, et ce lien entre nous fait peur, moi la première. Je sens qu'il faut qu'entre elle et moi nous devons apprendre à nous détacher, à mieux nous séparer, à nous aimer autrement. Disons, je ne suis pas non plus comme la maman de Marcia, qui étouffe son enfant, qui copie-colle ses goûts, son style et son parfum pour n'être plus qu'une. J'additionne nos différences, certes ma fille est aussi façonnée à mon image, mais comme le souligne Clarika, c'est moi en mieux. Cette bafouille n'a nulle vocation nombriliste, ce sont juste quelques mots qui découlent de mes lectures, donc.

les_anglaisesPour commencer, j'ai terminé le nouveau roman de Marie Chartres, à la jolie couverture rouge, et qui porte le titre facétieux : Les anglaises. En référence aux boucles folles, à cette chevelure sauvage et indomptable qu'a la petite Suzie, presque dix ans. J'ai d'ailleurs aimé y retrouver une petite fille qui avait le même âge que la mienne, c'était comme me dire, alors ça fonctionne comme ça une bestiole de cet âge... Bref. L'histoire de Suzie commence par un terrible constat : on lui a menti. Elle a forcément été adoptée. Pourquoi, comment. On ne le sait pas tout de suite. Et ce sont en tout seize lettres qu'elle adresse à Mine, probablement sa véritable mère, qui l'aurait abandonnée. Tout au long du roman, Suzie se remet en question, se juge dans les miroirs et juge aussi ses parents, elle devient farouche, renfermée, elle fait la tête et veut même se venger sur la vendeuse à la queue de cheval. On n'imagine pas à quel point ça se bouscule dans la caboche d'une fillette de cet âge, pourquoi ses folles anglaises lui mènent la vie dure. C'est dit, la vie n'est décidément qu'une sombre affaire capillaire. Dans le roman, on découvre aussi Marcia, j'en parlais ci-dessus, et c'est la meilleure amie de Suzie. Elle vit seule avec sa maman qui la couve trop. Et lorsque Marcia tombe malade, tout se complique. Suzie elle-même va plonger, elle se sentira plus perdue que jamais, jusqu'à l'arrivée de Tante Odile et son fer à lisser. C'est une merveilleuse petite histoire qui parle d'identité et de personnalité, d'indépendance et de reconnaissance, et aussi de ce que l'on voit avec les yeux ou le coeur, ce qu'on souffre de ne pas dire et ce qu'on entend parfaitement dans les silences... Beaucoup d'intelligence et de sensibilité derrière ce parcours d'une fillette qui ne manque pas d'imagination, mais qui justement va s'en servir pour comprendre ce qu'elle n'arrive pas à expliquer, et permettre ainsi à mieux cerner la vérité qui ne se voit pas toujours dans les miroirs.

Et parce que j'adore ce passage (entre autres) ...

La première fois que je l'ai vue, ce sont ses cheveux qui m'ont sauté au visage. Mine, ça ressemblait à une attaque orange. Elle est rousse, tellement rousse : je suis persuadée que, si les gens dans l'univers entier n'arrivaient plus à connaître la signification des mots, tous au même moment, et devaient tout réapprendre, eh bien, le monsieur chargé d'inventer le dictionnaire mettrait la photo de Marcia face à ce mot de six lettres et tout le monde comprendrait, c'est sûr.
Ce serait lumineux, comme définition.

Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2010 - 100 pages - 8,50€
illustration de couverture : Gwen le Gac

L'autre roman est le coup de coeur du moment de mademoiselle ma fille, nous l'avons lu ensemble, tandis qu'elle s'extasiait et s'emballait en tournant les pages comme une folle, j'avais un avis plus réservé. J'ai bien aimé ce livre, mais je pense que c'est davantage pour l'enthousiasme qu'il a su susciter chez ma jeune lectrice.

ma_mere_est_une_etoileMa mère est une étoile, roman de Marie Leymarie, raconte une autre relation très fusionnelle entre une mère et sa fille. Allons donc. Laurie vit seule avec sa maman qui est danseuse à l'Opéra. C'est une femme précieuse, raffinée, qui consacre l'essentiel de sa vie et de son temps à sa passion, et à sa fille. Celle-ci est éperdue d'admiration, tout ce que dit, pense ou vit sa mère est le modèle absolu. Laurie calque sa propre existence sur celle de sa mère, le cerclé est fermé, on parle même d'un père qui serait parti aux Etats-Unis en ne voulant jamais connaître sa fille. Aucune place pour un élément extérieur, c'est vif et tranchant. Or, Laurie voit d'un très mauvais oeil la nouvelle liaison de sa mère avec le père d'un copain. D'abord elle n'y croit pas, puis elle se fâche, elle fait un tas de reproches (muets) à sa mère, elle trouve le couple mal assorti, elle ne cesse de critiquer cet homme, refuse de partir en vacances avec lui ou de manger au restaurant s'il s'y trouve. L'attitude de Laurie relève du pur égoïsme, jusqu'à ce qu'on comprenne que ce n'est pas totalement sa faute non plus. Elle a été élevée dans l'ombre d'une mère qui elle-même s'est façonnée une image de faïence et qui s'est entourée de barricades lorsque cela l'arrangeait. L'histoire de Laurie nous raconte la difficulté de grandir et de voler de ses propres ailes, de s'accepter telle qu'on est, sans se référer à quelqu'un d'autre. Laurie comprend qu'elle doit cesser de protéger sa mère et oser mener enfin une vie qui soit vraiment la sienne. En réussissant ce pari, elle se sentira mieux dans sa peau et acceptera aussi l'amour des autres. La fin est ouverte, mais il a fallu que je l'explique à ma demoiselle de fille.

Ce fut intéressant de voir qu'à travers cette lecture, deux regards se sont penchés. Et une discussion a suivi...

Tempo, coll. de Syros, 2009 - 128 pages - 5,90€
illustration : Ilya Green

dès 9-10 ans !

 


10/02/10

Aggie ou Maggie ? Bramberry Hall, nous voilà !

aggie_change_de_vieBouche en coeur, le retour !
J'ai adoré ce roman de Malika Ferdjoukh, il est même beaucoup trop court, j'aurais aimé que l'histoire n'en finisse pas et s'étire pour continuer de nous raconter l'histoire d'Aggie. C'est une gamine de la rue, une orpheline de quatorze ans, qui dort chez les anciens patrons de sa défunte mère, mais les Hume sont des Thénardier en puissance et Aggie passe plus son temps à traîner avec son copain Orin et faire les poches des nantis. Un soir, elle rencontre Pemberton Rushworth, détective privé sans le sou, qui est frappé par le physique d'Aggie tant elle ressemble à une fillette portée disparue quelques années plus tôt. Sans réfléchir, Aggie accepte d'être métamorphée en Margaret Selwyn et fait son entrée dans le beau monde !
Le roman est pétillant, le plaisir de lecture très grand, il y a beaucoup d'humour, un peu de malice, de la tendresse et un soupçon d'émotion. Tout sonne incroyablement beau, merveilleux, proche du conte de fées, l'illusion est parfaite, la providence peut prêter à sourire, mais ce roman, idéalement réservé aux lecteurs dès 9 ans, est une sucrerie qui ne fait pas mal aux dents !
C'est juste regrettable que tout se finisse si vite, si bien, sans répondre à quelques questions sur d'autres personnages, sur l'avenir d'Aggie... Parce que j'ai tellement aimé que j'aurais souhaité ne pas quitter Aggie Barrie !

Aggie Barrie doit son nom à Aggie Mack (le personnage d'une bande dessinée des années 50) + JM Barrie, le créateur de Peter Pan. Une façon pour Malika Ferdjoukh d'adresser un clin d'oeil à ses lectures d'enfance.
C'est bon de trouver des ouvrages de cette qualité pour nos petites lectrices !!!

Aggie change de vie ~ Malika Ferdjoukh
Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2009 - 95 pages - 8,50€
illustration de couverture : Cati Baur

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/02/10

Une histoire et au lit !

Pour toi, mademoiselle ma fille.
Deux livres d'une série jusque-là méconnue, alors qu'elle possède tous les arguments pour nous plaire :

           emile_lili_chacun_tour       emile_lili_lecon_danse

Je me suis régalée à les lire, ce sont encore une fois des personnages attachants, Emile est un éléphant, Lili un petit cochon. Tous deux ont des caractères différents mais ce sont des amis inséparables. Au programme, donc, ce sont des séquences pleines d'humour, complètement décalé, des expressions irrésistibles, des petits détails comme je les aime, et tant pis si je n'ai plus l'âge, je me suis bidonnée dans mon coin en les découvrant !

emile_lili_dbl2_35

emile_lili_dbl1_36

emile_lili_dbl2_34

Logiquement, cette collection s'adresse aux plus jeunes lecteurs, et notamment aux lecteurs qui débutent. (Mais pas seulement !) Le style est simple, le décor épuré, l'attention est centrée sur les personnages, l'humour, les dialogues limpides. C'est signé Mo Willems, une valeur sûre !  Définitivement, je suis cliente et j'en redemande !!!

La collection comprend : Vive la pluie ! ;   Mon nouveau jouetUne sacrée farce !Oh, un oiseau sur ta tête !  La leçon de danse  ;  Chacun son tour !

Le blog de Mo Willems, avec des tonnes de goodies qui font envie !!!

mowillemsdoodles_b_copy

Editions Tourbillon, 64 pages - 7,90 € chaque album.

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

18/11/09

Kimonos ~ Annelore Parot

Milan jeunesse, 2009 - 32 pages - 14,50€

Une nouveauté en amenant une autre, voici encore un magnifique album sur la thématique japonaise.
Enjoy !

kimonos

Trouvé sur le blog de l'éditeur :

La kokeshi est une poupée de bois japonaise, qui est apparue il y a plusieurs siècles au Japon. Composée de deux parties, une tête et un corps, son graphisme privilégie des formes rondes (elle n’a ni jambes ni bras). Elles sont offertes à de multiples occasions : naissance, anniversaire…
Il existe deux sortes de kokeshi : les kokeshi traditionnelles et les kokeshi modernes (dont les tenues, formes, fonctions sont plus libres). Toutes symbolisent la beauté et l’art par la simplicité et la pureté des formes. Chaque kokeshi est unique.

Les kokeshi vivent entre deux mondes dits « opposés » : la ville et la nature. Elles sont le lien entre ces deux environnements. En effet, leurs tenues, leurs motifs sont inspirés de visuels graphiques très « nature ». Mais une nature maîtrisée, raffinée, bref « idéalisée ». Les kokeshi adorent les fleurs, les arbres et particulièrement les cerisiers en fleurs. Elles aiment regarder les fleurs de ces arbres s’envoler.

Il n’existe pas 2 Kokeshi identiques. Chacune a un vêtement, une coiffure, un accessoire unique.

******

L'album d'Annelore Parot est le troisième opus de la série Kokeshi, après Yumi et Amie(s), en savoir plus sur son site. C'est une merveilleuse découverte, qui pourra plaire aux plus jeunes lecteurs. Outre la beauté des illustrations, on y trouve aussi du vocabulaire japonais et des petits jeux amusants. Le livre est constitué de volets, de battants, de pliages, de cache-cache et j'en passe. Le plaisir est au rendez-vous à toutes les pages, même si c'est hélas toujours trop court. A tous les amoureux du Japon et des belles illustrations, je vous le conseille !

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/11/09

Le Mont des Brumes - Livre 1 : Les Voyages de Théodore ~ Susan Schade & Jon Buller

Bayard jeunesse, 2009 - 248 pages - 14,50€
traduit de l'anglais (USA) par Sidonie Van Den Dries

Au départ, je me suis dit, c'est un trop grand format, il y a trop de pages, presque 250, ma fille n'est pas habituée, ça ne va pas coller. Et j'ai eu tort, car lorsque j'ai commencé à le lire toute seule, je me suis surprise à ne pas relever mon nez avant la dernière page tournée ! J'ai été emballée par cette réjouissante découverte. J'ai été aussitôt convaincue que ma jeune lectrice allait également craquer. Car c'est un livre imaginatif, joliment illustré et au rythme narratif tout simplement captivant.

les_voyages_de_theodore

(présentation de l'éditeur)
Théodore Chipmunk, un jeune écureuil amateur de légendes anciennes, vit heureux dans la Forêt sauvage. Il est convaincu qu'il y a bien longtemps les êtres humains régnaient sur Terre et que les animaux ne parlaient pas ! Un jour, emporté par une inondation, Théodore échoue dans la Cité des Ruines, une grande ville d'où les humains ont disparu depuis la catastrophe qu'ils ont provoquée. Là, vivent d'étranges animaux qui parlent, ainsi qu'une mystérieuse Dragonne servie par des esclaves et protégée par des rats-visons. A peine arrivé, Théodore échappe de justesse à l'un d'eux et se réfugie dans la librairie de Ferdinand, un porc-épic. Bien que fasciné par cet endroit, Théodore aimerait bien rentrer chez lui. L'occasion se présente lorsqu'il fait la connaissance d'Olive, l'ourse intrépide. Cette dernière travaille à la construction d'une machine volante, " un vélocicoptère ", afin de rejoindre les siens au Mont des Brumes...

L'histoire est simple mais admirablement menée.
On suit les personnages avec plaisir, le petit écureuil est un peureux de nature mais au fond de lui il est curieux et rêve d'aventures. Ses rencontres avec Ferdinand le porc-épic, Olive l'ourse ou Brun le lézard sont autant d'instants plaisants, qui relancent sans cesse l'intérêt de l'intrigue. Le tout est raconté de façon drôle, c'est ouvert à l'aventure et à l'imagination, on y trouve également une prise de conscience sur l'environnement car le roman est aussi une fable écologique (on rappelle le mauvais traitement infligé à la planète par les humains, qui ont mystérieusement disparu de la surface terrestre !).
Je m'attendais à davantage de complication lorsque nos joyeux compères décident de se rendre au Mont des Brumes, et finalement la résolution est simple et efficace. Trop facile, peut-être ? Pas tant que ça, car la dernière page est assez cruelle pour relancer le suspense. (Deux autres livres doivent paraître !) Et puis, c'est suffisamment riche en action, le vol en vélocicoptère est une idée facétieuse, puis le parcours du labyrinthe ne manque pas de rebondissements.
Le livre en lui-même est aussi une belle surprise, couverture cartonnée, grand format, jolie jaquette avec des dorures etc. A l'intérieur, l'histoire est un mélange entre la BD et le récit (c'est pratiquement du roman graphique) ; les illustrations sont très belles et complètent le charme rétro de ce livre.
Franchement, je me suis réjouie d'une telle découverte ! J'ai apprécié, ma fille est en train de le lire à son tour et elle est pour le moment ravie. 

dans le même registre, une autre idée de lecture : la trilogie du Royaume d'Outrebrume de M.I. McAllister.

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,


19/10/09

il est là !

rita_machin_paris

le nouveau Rita et Machin à Paris !

Grande nouveauté pour cette édition, il s'agit d'un grand format pour ce hors-série incontournable. Notre duo préféré se rend donc à Paris, et tandis que les parents piquent un petit roupillon, Rita et Machin décident d'explorer la ville et ses quartiers touristiques. La Tour Eiffel, Notre Dame, le Louvre, les Bateaux Mouches, les grands magasins, Montmartre, les bistros parisiens, la manif de la rue, l'Arc de Triomphe... ce n'est pas un guide revisité, c'est un clin d'oeil pour tous les fans !

C'est drôle, comme d'habitude le couple Rita et Machin fait des merveilles, de l'humour et du culot, pour un esthétisme épuré, du noir, du blanc, une touche de rouge, la marque de fabrique d'une série qui s'installe dans la durée, qui ne souffre pas encore de la répétition parce qu'elle a cette intelligence de glisser quelques détails qui font sourire. En bonus, un plan de Paris spécial Rita et Machin, glissé dans une pochette en fin d'ouvrage !

A souligner un projet en cours : la série animée, pour 2010 !
> - Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?
Sur le développement de la série que je fais avec Jean-Philippe Arrou Vignod chez Gallimard, "Rita et Machin" (produits dérivés et dessin animé pour le Japon).  Source : Ricochet-jeunes.org
Le Japon ?!?!!!! Et la France ?... ://

Et pour ceux qui préfèrent le petit format classique, vient de sortir un nouvel épisode : Rita et Machin : La niche. rita_machin_niche

Par Jean-Philippe Arrou-Vignod & Olivier Tallec
Gallimard jeunesse, 2009.

Le Hors-Série coûte 13€ (contre 5,90€ pour le petit format).

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/10/09

# recette pour un cake d'amour #

*-*-*-*-*-*-*

IMGP6710

IMGP6711

IMGP6716

IMGP6742

IMGP6721

IMGP6717

36 recettes faciles et délicieuses à réaliser,
1728 menus différents
grâce à un pêle-mêle rigolo !

Entrée plat dessert - un livre de Joseph Jacquet illustré par Nathalie Choux
Albin Michel jeunesse, 2009 - 9.90€

-) d'autres gourmands (je ne nomme pas, mais les coupables se reconnaîtront):  ICI !

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

03/10/09

Mon journal TOP secret (sur scène aux Etats-Unis) ~ Dee Shulman

Bayard jeunesse, 2009 - 128 pages - 9,90€
traduit de l'anglais par Laurence Bouvard

(Ma fille compte bientôt lâcher les rênes de ce blog, merci à elle pour les nombreuses contributions qui envahissent mon espace... mais je ne me plains pas !)
mon_journal_top_secretEncore un ouvrage dans la lignée des Zoé tout court, Mimi la fouineuse ou Greg Heffley et son Journal d'un dégonflé ! (Ma fille est fan de ce genre de livres.)
La couverture est brillante, d'un gris argenté qui en met plein la vue, et le reste réserve encore de belles surprises. Car il s'agit d'un vrai journal intime, une parfaite imitation avec une écriture manuscrite, des ratures et des dessins à la pelle (l'auteur Dee Shulman est avant tout illustratrice).
C'est vivant, très coloré.
L'histoire ensuite raconte l'expédition folle et échevelée de Polly et sa mère, Arabella Diamonte, comédienne de théâtre. Elles s'envolent pour San Francisco où Arabella doit donner plusieurs représentations de sa pièce. La petite anglaise de douze ans nous confie ce qui lui coûte un tel voyage, avec sa mère qui est excentrique, flamboyante et épuisante à suivre, pour son entourage. Pour ajouter à son cauchemar, Polly doit ^sympathiser^ avec des enfants comédiens, la paire de blondes péroxydées parfaitement imbuvables, mais aussi le gentil Will, blondinet charmant et vrai de vrai gentil.
L'histoire est une suite de péripéties amusantes, où les personnalités des personnages occupent principalement le devant de la scène. Mais l'ingénuosité de ce livre reste son esthétique, qui ravit les jeunes lecteurs (à neuf ans, moi aussi j'aurais adoré !).
Et cela tombe bien, car ce livre se destine aux lecteurs dès 9 ans.
Une suite est déjà envisagée (car déjà publiée en Angleterre) : My Totally Secret Diary: Reality TV Nightmare.

-) pour consulter quelques pages (en anglais), cliquez ici

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

01/10/09

toc toc toc, qui est là ?

La fée Coquillette présente Télé-Coquillette
Albin Michel jeunesse, 2009 - 40 pages - 14,90€
album avec 6 masques pour créer ton spectacle

IMGP6655 IMGP6656

une nouvelle aventure de la fée coquillette s'accompagne toujours de rencontres attendrissantes et pleines de tendresse, all you need is love, dearest readers...

IMGP6657 IMGP6658

cette fois la fée Coquillette doit réconforter Jojo le blaireau qui rêve de faire de la télé mais ne trouve pas le public de ses rêves... un troupeau de vaches, une fée qui vole, un blaireau pour compagnon, au secours, le lait va tourner...

IMGP6660 IMGP6664

le souci, c'est que dans la forêt, chacun est déjà fort occupé avec son propre poste de télévision à suivre son émission préférée, la foule est d'ailleurs complètement obnubilée, vite un remède, une potion, une formule magique...

IMGP6666 IMGP6667

dans cette nouvelle aventure, donc, on trouve aussi des masques, du maquillage, des déguisements, de l'imagination, beaucoup de rire et de paillettes, des idées folles et délirantes, bref un rendez-vous désormais incontournable (le dernier remontait seulement à mai 2009, cf. la fée coquillette et le croco-baigneur), j'en connais des lectrices électrisées par cette nouvelle parution, par bonté d'âme, je ne citerai aucun nom mais les concernées se reconnaîtront.. ;o)

IMGP6668

la couverture, la voici : la_fee_coquillette

et quelques détails, comme d'imaginer des éléphants roses

IMGP6671

ou apercevoir les masques,

IMGP6670

ça se passe comme ça avec la fée Coquillette...   

... une chanson que ma fille aimait beaucoup, à 4 ans !

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

17/09/09

Sgribouillages - Un livre à dessiner et à colorier ~ Taro Gomi

Seuil jeunesse, 2009 - 376 pages - 15 euros

 

IMGP6537         

 

Tu aimes dessiner et colorier? Alors tu vas adorer gribouiller.
376 pages d'activités pour faire ce qu'il te plaît. Avis aux amateurs de couleurs et aux artistes en herbe ! Avec Taro Gomi, tout est permis.

 

sgribouillagesArtiste réputé au Japon, Taro Gomi s'est fait connaître avec près de 300 livres illustrés, dont un grand nombre de "livres à dessiner". Un phénomène de plus en plus à la mode, ces dernières années. Et dire que tous ont copié l'idée géniale du japonais !

 

Actuellement malade, la miss C. s'est prêtée au jeu et n'a pas boudé son plaisir. Au fil des pages, ce sont des expressions de visage qu'il faut dessiner, des décors à planter, des animations à donner, des couleurs à apporter, le champ est large, avec parfois des indices pour taquiner la muse (dessine quelque chose de difficile à manger, ou qui se mange à la cuillère ou avec une baguette, dessine un chapeau ou des vêtements, des enseignes, dessine une histoire qui se passe à la montagne ou dans l'océan, colorie le ciel, selon les indications, le soleil brille, le ciel se couvre, il tombe des cordes, etc.).

 

Le graphisme assez simple permet aussi de décomplexer l'enfant et offre une inspiration bénéfique qui les fera déborder d'une extraordinaire créativité.

 

Bref, ce livre est bourré d'idées pour s'amuser (pour enfants et parents, enseignants aussi !). En préambule, on vous annonce que : certains artistes travaillent vite, d'autres lentement. Certains artistes sont très besogneux, d'autres plus fainéants. Il y a toutes sortes d'artistes. Mais tous aiment s'amuser. Ce livre s'adresse donc à tous les artistes... en herbe ou de génie ! Un livre où il fait bon colorier, dessiner, inventer, peindre, compter... tout en s'éclatant.

 

Très sympa.    

 

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,