29/10/08

La vie parfois fait plouf *

* Paroles de Plouf / Les Wriggles

**********

Attention, petite perle de drôlerie !

41s8_DgZHDL__SS500_

Hamster et ses amis de la forêt s'apprêtent à célébrer l'anniversaire de notre petit animal... qui est épatant ! Imaginez un hamster gourmand et égocentrique, qui gribouille dans son journal des mensonges irrésistibles. Il invite ses amis mais attend d'eux qu'on lui offre des gaufrettes et des noix, sinon pas la peine de venir.

C'est lui le plus beau, c'est lui le meilleur. Il rêve en contemplant les étoiles et cultive son narcissisme. Il ne pense qu'à sa petite personne et à son ventre. Il se goinfre, il ne partage pas, il ment et il est paresseux !

Ses petits amis, aussi, sont fort sympathiques dans leur genre : Hérisson rêve d'être doux et de porter un manteau de mousse, Taupe boit du thé dans son lit et écrit un roman, Escargot rêvasse sur le pourquoi du monde et se demande si la pluie va tomber, Lapin est admiré de tous mais jalousé par Hamster... qui ne l'invite pas à son anniversaire mais découvre sa venue et une surprise de taille : une émouvante chorale, avec danse et chant à tout casser !

Bref, c'est indispensable de se ruer dessus !
Les dessins sont simples, le tout est composé à la manière d'une bande dessinée.
Les textes sont délirants, les personnages croqués à point.
J'ai savouré !

Par Astrid Desbordes
Illustrations de Pauline Martin

Albin Michel Jeunesse, septembre 2008 / 12 €


24/10/08

Comme la lune Elle resplendit Même le jour *

* Paroles de Ma Sorcière Bleue / Arthur H

**********

Lisbeth passe les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga, tandis que ses parents sont trop occupés à être importants (en fait, ils bossent comme des malades !). Elle prend le train avec son chat Socrate, arrive dans la belle demeure d'allure victorienne et retrouve Edward, un petit voisin bègue qui a le béguin pour elle.

Lisbeth est une petite fille solitaire, qui a la fâcheuse manie de finir les phrases des autres. Cela exaspère son entourage, l'isole de ses camarades d'école et lui fait récolter moults réprimandes par son maître. Avec Edward, l'osmose est cependant parfaite. Tous deux travaillent sur un herbier et se rendent dans le grenier pour consulter l'ouvrage de botanique nécessaire à leurs recherches.

Las ! ils font la découverte d'un étrange grimoire, ancien et poussiéreux, qui leur parle de sorcières. Mais la grand-mère Olga arrive au même moment et les gronde pour avoir fouillé dans ses affaires. Aussitôt elle confisque le livre et le cache dans sa chambre.

Cette attitude étrange est vite casée au second plan lorsqu'on apprend, dans le village, la disparition d'Edward qui n'est pas rentré chez lui en quittant la maison de grand-mère. L'inquiétude monte et Lisbeth se doute que le mystérieux grimoire a un rôle à jouer dans l'histoire.

Elle attend la nuit tombée pour se glisser dans la chambre de sa grand-mère Olga et chipe le bouquin laissé sur la table de chevet. De quoi est-il question dans ce livre ? Des sorcières, ok. Une génération de sorcières, depuis Lilith en passant par Jehanne et Lisa et soudain... Cette belle et jeune femme à la chevelure rousse lui rappelle sa propre grand-mère. Cela signifierait-il que ... ?

D'autres phénomènes vont apparaître au cours de cette nuit "ensorcelante"... des cheveux roux, un chocolat chaud, des muffins aux myrtilles et un ellébore qui scintille de mille cristaux de glace. Ce n'est plus la funeste nuit d'Ernest mais l'heure magique de la passation des pouvoirs !

Et le tout se solde par un doux baiser chocolaté sur des lèvres glacées, je ne vous dis que ça et je ne vous dis rien... Cependant j'en ai des frissons de plaisir.

51nSjwIXyFL__SS500_

Dans ce magnifique coffret, on trouve également le fameux grimoire de sorcières, avec pour stricte recommandation de le refermer immédiatement car il s'agit d'une erreur. Ce livre est maudit, vous voilà prévenus ! ! !

Généalogie d'une Sorcière
textes de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez
illustrations de Benjamin Lacombe

Seuil jeunesse / 30€

le coup d'oeil de Gaelle

922890661

credit : @ Benjamin Lacombe

Plusieurs liens :
http://www.myspace.com/benjaminlacombe
http://benjaminlacombe.hautetfort.com
http://sebastienperez.hautetfort.com/

10/10/08

Et si on essayait un peu De voir notre petit monde d'en haut *

* Paroles d' Olivia Ruiz / Thérapie de groupe

**********

51dtAErOAqL__SS500_Titus a neuf ans, c'est le petit dernier d'une famille où on travaille beaucoup. Maman s'absente souvent pour aller en Chine, papa rentre à pas d'heure et les deux soeurs aînées mènent leur petite vie à leur guise. Bref, Titus est tout seul et c'est son grand-père Papyrus qui vient généralement à la rescousse pour jouer les gouvernantes.

Papyrus n'est pas un grand-père comme les autres. C'est un inventeur aux créations assez dingues, un vrai bricolo jamais à court d'idées, mais Titus n'est pas fan de ses excentricités. C'est souvent trop repérable, trop original, trop incontrôlable. Et généralement Titus est grondé par ses parents à la place du grand-père. C'est comme un grand enfant, donc on ne sait jamais qui doit garder qui.

Papyrus porte le kilt et les moustaches bien troussées jusqu'au ciel, il conduit une 4L écolo, a un chien invisible (ou virtuel, ou immatériel, au choix !). Il sait faire voler les tables et les chaises, cuisiner un gratin de pâtes avec de la crème fraîche et du sucre, traverser la Seine sans bouger un orteil. Si Titus ne sait plus où se mettre à force de se sentir mal à l'aise et humilié, ses copains sont fous de son grand-père !

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Papyrus ! En plus, sous ses dehors fantasques, il vous apprend les tables de multiplication en rigolant, à plonger dans la fosse sans trembler, à comprendre l'utilité de la grammaire et manger ce qu'il vous plaît, sur le tapis persan de papa.

Cette folle semaine avec Papyrus est racontée avec délice, fantaisie et non sans une certaine réserve par un p'tit gars de neuf ans, pas toujours conquis par la folle du logis que son grand-père abrite. Ce dernier a une petite araignée au plafond, il est farfelu mais pas si siphonné que laissent entendre les apparences.

Une lecture pétillante, avec des illustrations aussi doux-dingues que le propos !

D'Isabelle Jarry
Dessins d'Aurore Callias

Ma folle semaine avec Papyrus
Gallimard jeunesse, coll. Giboulées - Octobre 2008 / 105 pages.  14€
Dès 8-9 ans.

IMGP6189

(aperçu)

08/10/08

Une fée tombée dans l'eau A la nage revenait au rivage Le sel de son chapeau Doucement s'en allât vers le large *

* Paroles Voilà Pourquoi / Emily Loizeau

... Voilà pourquoi la mer est salée mon bébé !

**********

51_2BU8lcSMCL__SS500_Mortadelle est une princesse insouciante. Elle aime grimper dans les arbres et embêter les garçons du château.  Ses parents passent tout leur temps à téléphoner et tapoter sur leurs ordinateurs portables. Ils ne sont vraiment pas drôles, mais sérieux à en mourir. Et puis, ils ne comprennent pas pourquoi Mortadelle ne porte jamais sa couronne. Pour elle, c'est un objet inutile, encombrant et trop lourd. Pour ses parents, c'est indispensable pour avoir du plomb dans la tête et la tête sur les épaules.

Un jour, sa mère tombe malade, puis son père devient tout gris. Les médecins sont impuissants, mais Mortadelle a une idée : soulager leur tête trop remplie et chargée de soucis. Il faut de la légèreté, porter des couronnes en nuage, faites pour rêver et prendre la vie du bon côté !

De Didier Lévy
Illustrations : Nathalie Dieterlé

Nathan - Mes p'tites histoires / 3-6 ans / 5,95€

**********

512Lg2kYWGL__SS500_Lune-Milla Rose est une adorable petite fille blonde, qui habite avec sa grand-mère près d'un bois. Avec son inséparable camarade, Basile le cochon, la fillette aime se balader dans la forêt.

Un jour, elle trébuche sur une racine d'arbre et découvre un champignon étincelant. Lorsqu'une de ses larmes l'atteint, aussitôt le champignon se met à grandir. Surprise, Lune-Milla Rose éclate de rire et le champignon rétrécit. Basile est excité comme une puce, car à l'écouter, ils viennent de découvrir le champignon magique, celui d'une légende qui traverse les siècles.

Transporté de joie, Basile croque un morceau de champignon. Puis il se met à réciter ses voeux et le miracle s'accomplit. Le cochon est fou de bonheur, mais sa petite copine se fâche. Stop, c'est trop facile ! A quoi les rêves serviraient si on pouvait tout obtenir en faisant un simple voeu ?

Penaud, Basile comprend qu'il faut cacher le champignon - mais où ?  Au centre de la terre, au fond des océans ou à l'autre bout de la voie lactée ? Lune-Milla Rose a une idée plus commode et va choisir d'en faire profiter tous ceux qui ont gardé une âme d'enfant.

Très bel album !
L'histoire a été écrite par l'actrice Hélène de Fougerolles, et c'est une belle réussite. C'est drôle, pas moralisateur comme un conte classique, et ce n'est pas nunuche non plus. L'écriture est pétillante, les illustrations de Marion Duval sont ravissantes, avec un charme candide qui se fond à merveille avec l'histoire.
Mention spéciale pour le cochon Basile, que j'adore.

Album Nathan / dès 4 ans / 12,95€

**********

51eDD6GCgtL__SS500_Léontine a de très longs cheveux, qui lui cachent le visage. Elle ne veut pas les couper car on dit qu'ils sont identiques à ceux de son père, lequel est décédé. A l'école, ses camarades se moquent de son prénom et sa solitude exacerbe leurs méchancetés, puisqu'elle ne cherche pas à se défendre.

Heureusement, dans sa classe, il y a Olaf, un garçon original car il aime chanter tout le temps. Les cheveux de Léontine ont commencé à frétiller dans tous les sens et décident, un jour, d'effleurer le visage du garçon. C'est un vrai coup au coeur, Olaf aperçoit le minois de Léontine et en perd le sifflet. Maladroit, il lui glisse qu'elle devrait dégager son visage qui est trop doux pour être masqué.

Léontine prend alors la grande décision et coupe sa longue crinière. Avec Olaf, elle décide d'enterrer ses cheveux et de créer une chanson. Depuis, la fillette n'a plus peur, elle ne se camoufle plus, le sourire a retrouvé le chemin de son visage et son prénom, à son oreille, est devenu une chanson.

Une histoire belle et toute simple.
De Rémi Courgeon.

Album Nathan / dès 4 ans / 13,95€

La très sérieuse couronne de Princesse Mortadelle

Lune-Milla Rose et le champignon magique

Les cheveux de Léontine

20/09/08

^ Les petits bobos de la vie ^

Certains d'entre vous se posent des questions sur la rubrique de Miss C. Que devient-elle ? La demoiselle, du haut de ses 8 ans, aurait-elle remisé ses lectures et autres conseils pour d'autres plaisirs terrestres ? Non. Non. La Miss lit toujours, ce n'est peut-être pas son occupation numéro 1 mais ça lui prend quelques trente minutes de son précieux temps, au moment du coucher, avant l'extinction des feux. Il faudra vous parler de ce qui la touche désormais, ce qui trouve de plus en plus grâce à ses yeux (le genre série kitsch, avec paillettes en couverture, le must !). Plus tard, ok.

IMGP5915

Pour le moment, nous allons vous présenter cette petite découverte, qui s'est offerte à nous. C'est une collection chez Grasset jeunesse, qui porte bien son nom : Les petits bobos de la vie.

Ce sont des petits livres, assez fins et joliment illustrés. Ils traitent de sujets qui touchent les bambins, cela part du divorce des parents à la maladie, l'exclusion due à une particularité physique ou l'absence du papa dans le quotidien de l'enfant... La collection compte 8 titres à ce jour, et voici les deux petits derniers.

IMGP6093

Ce sont deux sujets qui me touchaient. Et pour mieux en parler, je crois que nous allons verser dans la digression et ouvrir la porte de mon vrai chez-moi pour expliquer l'importance de ces livres. Dans le premier, T'es plus ma copine, on suit l'histoire de la petite Sarah qui s'est fâchée avec sa meilleure amie Catherine. Ce sont maux de ventre au matin, déconcentration à l'école, solitude et ennui qui se préparent pour la fillette. Elle cherche à renouer le dialogue avec Catherine, mais celle-ci la boude. C'est fini, t'es plus ma copine, patati patata.

Non ce n'est pas dramatique. Mais à 7 ans, par exemple, c'est la fin du monde ! J'en sais quelque chose. La Miss C. a une grande-excellente-meilleure amie de la Terre - Amélie. Elles sont inséparables depuis la maternelle. Elles ne se ressemblent pas, n'ont pas le même tempérament, et au début j'avais le sentiment que ma fille avait le plus besoin de cette amitié car Amélie abusait de réactions capricieuses (du genre, t'es plus ma copine) qui minaient le moral de la Miss. Je ne savais pas gérer la situation, elle non plus. Je voulais la dédramatiser mais mes ~ 30 ans et ses 5 ans ne faisaient pas bon ménage. Parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi une fois sur deux son amitié avec Amélie était remise en question. (Oui, pourquoi ?) Cela lui tenait à coeur, tandis que moi je lui disais que ce n'était pas bien grave (et je me trompais).

Aujourd'hui le problème est résolu : Miss C. et Amélie sont toujours des meilleures amies, il y a moins de tension entre elles, ou alors la Miss sait mieux les appréhender. Elle a gagné en assurance aussi, voire même en ascendance sur sa copine. Mais la phrase-qui-tue (t'es plus ma copine) a été parmi nos préoccupations durant les années scolaires de Grande Section et CP... Je suggère donc ce petit livre, pour les mamans qui sont à leur tour confrontées au souci ! Parce que vous allez vite comprendre que nous ne sommes que des courges, aux yeux de nos rejetons, devant une situation si puérile à nos yeux, mais si cruciale / vitale aux leurs !!! ;o)

Le deuxième titre est plus grave, je rigole moins. Mon chien est mort raconte la perte de l'animal domestique. Le petit garçon est malheureux, la nuit il pense à son chien, il est triste et ses parents cherchent à le consoler. Ce n'est pas facile non plus. Les saisons passent et l'enfant parvient à faire son deuil, à passer devant la tombe de son chien sans avoir envie de pleurer. Cette histoire est racontée avec des dessins uniquement, comme si ça se passait de commentaire. Il suffit de regarder, de réfléchir et de tracer sa propre logique qui conduit à la bonne conclusion.

Je ne vais pas vous cacher que c'est un sujet qui me hante. J'ai déjà perdu un chien, la Miss avait 3 ans 1/2.  Ce n'est pas elle qui a été frappée de chagrin, mais moi. Elle est un peu passée à côté, aussi. Ce n'est pas sa faute, elle n'avait pas grandi avec et c'était trop tard pour tisser un semblant de relation entre les deux. Mais moi j'ai eu mal. Maintenant nous avons un autre petit chien, la sauvage Anette, parure fauve & noir, oreilles dressées comme des orbites à l'appel du yaourt. Cette fois-ci, il y a un vrai quelque chose entre l'animal et elle - une paire de sottes, en clair ! C'est marrant à voir. (Lisez Rita & Machin, par exemple, vous comprendrez !!!!) J'espère juste que ce livre sera utilisé le plus tard possible !

IMGP5602

A bientôt les lecteurs pour d'autres aventures en livres !  :) 

Dr Eric Englebert / Illustrations de Claude K. Dubois
Collection Lampe de poche 7 ans et +
Série "Les Petits Bobos de La Vie"

T'es Plus Ma Copine / Mon Chien est Mort

48 pages, Illustrations couleur, couv. brochée - 5,90€


20/05/08

Apolline et le chat masqué - Chris Riddell

apolline “Apolline Brun” est une petite fille blonde, qui vit au vingt-quatrième étage de l'immeuble Poivrier (en réalité, cet immeuble s'appelle la tour P.W. Huffledinck, mais il ressemble à un poivrier, du coup, tout le monde le surnomme le Poivrier). Ses parents sont de grands explorateurs, qui parcourent le globe à la recherche de raretés pour peaufiner leurs nombreuses collections. Trop jeune, la demoiselle doit rester à la maison, en compagnie de son fidèle Monsieur Munroe, une petite créature poilue venue de Norvège, qui craint la pluie et déteste se coiffer. Apolline adore patauger dans les flaques, coiffer Monsieur Munroe et résoudre des problèmes compliqués. Et ça tombe bien, car Monsieur Munroe attire l'attention de sa meilleure amie sur une affichette découverte au cours de leur promenade. Des avis de recherche de chiens d'appartement pleuvent dans la presse, très souvent suivis par des constats aberrants de vols à répétition. Cette situation tordue ne peut qu'intriguer notre enquêtrice en herbe. Grâce à la complicité de Monsieur Munroe, ils vont remonter une piste alléchante, concevoir un plan habile, grâce à leur expertise en déguisement,  et révéler le pot aux roses !

 

 

Apolline et le chat masqué est le premier livre d'une série qui devrait plaire à tous les jeunes lecteurs, qui débutent. Le style est un enchantement, c'est drôle, truffé de dessins hyper rigolos, avec des personnages craquants, sur un scénario rondement bien pensé. Le dénouement n'est pas spectaculaire, toutefois on mord avec plaisir dans cette enquête. C'est aussi le portrait d'une petite fille exceptionnelle, qui vit seule dans un grand appartement. Elle reçoit des cartes postales de ses parents, nourrit une passion étonnante pour les chaussures orphelines et accueille très régulièrement une armée de services à domicile pour subvenir à tous ses besoins. Et puis, Apolline n'est pas seule puisque son compagnon Monsieur Munroe est le plus loyal des amis, peu bavard mais toujours à l'affût des bons tuyaux.

 

L'univers de Chris Riddell est atypique, surfant sur une ambiance surannée avec des illustrations en noir & blanc, dans un décor chic, british et joliment désuet. Il y a énormément d'espièglerie dans ses dessins, des détails microscopiques qui ne peuvent que vous faire sourire. J'ai été totalement charmée par ce livre qui a déjà un look à lui tout seul (couverture cartonnée, reliure dorée). Comment résister ?

Editions Milan, 2008 - 175 pages - 11€

Traduit de l'anglais par Amélie Sarn. Titre vo : Ottoline and the yellow cat.

NB : Pourrait-on m'expliquer pourquoi l'anglaise Ottoline a été rebaptisée en Apolline sur notre sol français ? ! C'est tout de même dommage, je trouve...

A été lu (en anglais) par Gaelle la libraire

08/05/08

(encore un livre qui a du chien !)

Sunny est la petite dernière d'une famille de quatre enfants. Elle rêve d'avoir un petit frère. Ses parents lui proposent d'adopter un petit chien... et c'est celui avec sa tache noire en forme de rond qu'elle choisit. Elle décide de l'appeler Jeombak, mot coréen qui signifie petite tache.

jeombak

Une vraie complicité se tisse entre l'animal et la petite fille. Aux petits soins pour lui, Sunny ne se lasse pas de le bichonner, le câliner, de jouer avec lui. Puis, un jour, un voisin lui confie un chiot tout blanc. Les parents de Sunny lui expliquent, cependant, qu'elle ne peut garder deux chiens à la maison. Il faut en donner un à mamie. Le choix est difficile, car la fillette est attachée aux deux. C'est Jeombak que la famille conduit chez la mamie mais Sunny boude, pleure et refuse d'abandonner son chien. Inutile de réfléchir plus longtemps, la relation entre l'enfant et le chien est décidément très forte. On ne peut pas les séparer.

jeombak_2

Un gros hic, avant de conclure, car je suis incapable d'expliquer la fin de cette histoire. Sunny ne retrouve plus son chien ! Est-il parti ? s'est-il perdu ? Un malheur est-il arrivé ? Cette fin est-elle une image pour adoucir une tragédie ? Ou une suite est-elle prévue ? Franchement, je suis dubitative. Je n'aime pas ça, j'avais adoré l'album que je trouvais charmant avec ses illustrations douces, aux couleurs pastel. Je craque définitivement pour les histoires mettant en scène une petite fille et son chien - là, j'étais vernie. Mais les dernières pages me peinent et me frustrent. Je veux qu'on m'explique !!!

Je ne connaissais pas cette maison d'édition : Chan-ok. Un site existe, cliquez ici pour la présentation de ce livre.

Jeombak mon petit frère,

Écrit et illustré par Kim Jung-sun

Traduit du coréen par Yun-hee Véran et Hélène Charbonnier

Editions Chan-ok, 2007 - 13,90 €

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

01/05/08

(chien de divan ?)

Léopold est un chien à l'imagination débordante : sauver le monde, jouer dans un western, faire le beau dans un concours, traquer les vilains nourrissent ses nombreux fantasmes. Or, en réalité, Léopold a pour maître un dessinateur de BD qui ne sort jamais de chez lui et passe son temps le nez plongé dans ses planches à dessin.

leopold

Mais le jeudi est un jour extraordinaire qui signe la visite hebdomadaire de Léopold et son maître chez la maman de celui-ci, avec un petit passage au centre commercial pour acheter le précieux magnet qui complètera la collection de madame mère. Sauf que ce jour-là, rien se passe comme d'habitude... Léopold se retrouve seul, oublié par son maître ? et horriblement livré à lui-même ! Que peut-il lui arriver, sinon être conduit à la fourrière où un individu viendra le chercher pour l'installer dans un nouveau foyer ? Et alors, qu'est-ce qui lui pend au nez ? Une vie trop vibrante, trop suspecte, trop chiche, trop coquette, trop interdite, trop éloignée de son petit confort familier ... aïe !

On revient au fidèle adage : mieux vaut se contenter de ce que l'on a, car c'est déjà pas si mal !!!

Vraiment, très drôle ! Un livre qui a du chien, et nous, on adore ça !

(Merci Laure !)

IMGP1130

Léopold, chien de divan - Davide Cali & Camille Jourdy

Sarbacane, 2008

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/04/08

(marre du rose !)

Petit Cochon Rose est en colère car il ne supporte plus son écoeurante roseur ! Il décide de partir en mission pour savoir s'il veut continuer d'être un petit cochon rose et pourquoi personne ne lui a demandé s'il voulait rester un petit cochon rose ou s'il souhaitait changer complètement de couleur. Il va méditer cette profonde remise en question ; en chemin il croisera donc une grenouille verte, une cigogne rouge, un mouton blanc et un corbeau noir. Aucun n'apporte une éclatante solution à ses tourments. De même, il n'est plus sûr de trouver une autre couleur plus valorisante ou plus envieuse que son rose ... très rose ! Alors, vient LA rencontre avec le caméléon aux mille couleurs, qui lui déclare avec ébahissement ... quel beau petit cochon rose ! C'est assez pour faire rosir de plaisir notre petit héros qui rentre, tout content, chez lui (où l'attend une petite surprise !).

petit_cochon_rose

Encore une histoire pour apprendre la confiance en soi et à s'accepter tel que l'on est ! A aimer son image, à s'aimer tout court. Cette histoire, parfois confuse, est le cheminement d'un adorable cochon rose qui voudrait tenter l'expérience de ne plus être rose, il en a marre du rose ! Ses parents tentent de le réconforter (du moins, la mère ! car le père est étrangement passif et décrit telle une ombre placée là, parce qu'il le faut bien ..?), bref ça ne suffit pas et le petit cochon rose a besoin d'affronter tout seul ce souci de développement personnel. Son parcours initiatique est truffé de pirouettes, de poésie, de réflexions et de doutes, avant l'émerveillement et la conviction que chaque être est unique !

Cet album est avant toute chose une préciosité à décortiquer, tant son graphisme très original est séduisant et curieux aussi ! Nos yeux roulent comme des billes pour saisir le moindre détail, puis on craque sans hésiter sur le petit cochon rose (un peu bougon et ronchon, mais franchement mignon à croquer !). Et puis c'est drôle : la façon employée pour servir le père, par exemple, est absolument tordante, un peu abrupte pour une première approche, mais à saisir au second degré ! Autre curiosité autour de ce livre, il a été traduit du polonais (chose peu courante, je trouve) et il est bon de le souligner !

Petit cochon rose, un album de Marcin Brykczynski, illustré par Joanna Olech et Marta Ignerska,

traduit du polonais par Véronique Patte.

Gallimard jeunesse, 2008. 13,50€ 

"Juste après le portillon de l'enclos commençait un sentier que Petit Cochon Rose empruntait souvent pour aller en balade avec Maman Cochon. Parfois, Papa Cochon les accompagnait, mais c'était plutôt rare. Papa Cochon avait, paraît-il, tant de soucis qu'il en avait par-dessus la tête. Petit Cochon Rose n'avait jamais réussi à le remarquer malgré tous ses efforts, peut-être parce que, d'après Maman Cochon, Papa Cochon avait la tête dans les nuages."

IMGP5297

Posté par clarabel76 à 12:15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

08/04/08

Rita et Machin, nos amis pour la vie !

IMGP5268

Ce sont deux nouvelles histoires qui arrivent pour ce printemps 2008 où l'on retrouve avec un grand bonheur le couple impossible de la petite Rita, cheftaine dans l'âme, et son chien inséparable, Machin, paresseux et effronté.

A la piscine, Machin a choisi de se glisser incognito pour barboter dans le grand bassin, sous l'oeil bigleux de la maîtresse d'école. On recroise notre très cher Bob-Edouard (rencontré dans L'invité) qui lance un défi à Machin : faire la course. Et pour impressionner davantage la foule en liesse, notre ami à quatre pattes choisit de sauter du plongeoir olympique (mais attention au slip !).

Dans la cachette de Rita et Machin, l'album nous met dans la confidence de ce Haut Lieu tenu secret : une cabane à outils vermoulue tout au fond du jardin. C'est l'espace de jeu idéal pour s'adonner à "On dit que"... on serait dans un igloo, perdus sur la banquise, ou on serait à bord d'une écuelle volante, combattant un bombardement de météorites, perdus dans l'espace, ou bien aussi on serait plongés dans notre sous-marin de poche, se défendant d'une attaque de puces géantes, perdus sous la mer ! Bref, autant de jeux captivants qui vous font oublier l'heure du repas !

Quelques points à savoir et/ou rappeller sur Rita & Machin :

  • C'est LA petite série qui monte !

  • Les histoires se suivent, ne se ressemblent pas et mettent toujours en scène un duo insolent et désopilant, créé par un duo de talent (Jean-Philippe Arrou-Vignod & Olivier Tallec)

  • Rita et Machin sont deux personnages irrésistibles, proches des enfants par leurs attitudes et leurs aventures, dans une série malicieuse qui séduit les petits comme les grands !

  • Et pour les yeux, l'identité graphique est forte, aidée d'un style épuré et minimaliste...

  • Ce sont les 9ème et 10ème titres de la série.

En conclusion, adoptez-les de toute urgence !!!

Rita & Machin - à la piscine - La cachette

Jean-Philippe Arrou-Vignod (texte) & Olivier Tallec (illustrations)

Gallimard jeunesse, Avril 2008. 5,90 €

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,