18/03/17

Congo Requiem, de Jean-Christophe Grangé

congo requiem

Quand un criminel n'a pas fini de vous hanter, cf. le chaos sanglant déployé dans Lontano, il est temps pour Erwan Morvan de retourner aux racines du Mal. Direction le Katanga sur les traces de l'Homme Clou ! Mais cette enquête, d'abord techniquement laborieuse à mettre en place, va également déterrer des secrets sur son père et sur sa famille qu'il n'aurait probablement jamais voulu connaître. Grégoire Morvan est pourtant aux aguets. Jamais loin pour contrôler son clan, il tente d'entraver le périple de son fils, tout en cherchant à se rendre lui aussi dans le nord du Congo. Il a placé ses billes exprès pour tenir en laisse son fin limier, mais Erwan trace son chemin en défiant les coups du sort. Dans ce territoire proche de la poudrière, le danger est niché dans chaque fourré ou chaque individu. Les guerres de clan, de drogue ou d'armes sont légion, la corruption fait rage et le français n'a qu'à filer droit. 

Pour le coup, Congo Requiem propose une entrée en matière fracassante et palpitante ! Autant j'ai pu soupirer à la lecture du premier roman, autant j'ai été emballée par l'enchaînement des événements prodigué dans celui-ci. Je craignais le passage au Katanga et au final j'ai totalement accroché. L'histoire dépasse les clichés pour explorer les dessous d'une famille qu'on savait déjà déglinguée. Cette fois, elle fouille plus loin en remontant aux origines de Grégoire Morvan, sa vie en Afrique, ses amours, ses colères et ses cachotteries. Que d'énigmes dans un seul personnage ! C'est foncièrement captivant. La fratrie n'est pas en reste, puisqu'on retrouve Loïc et Gaëlle englués dans des affaires sordides, impliquant la mafia italienne ou un psy au passé mystérieux. C'est Audrey, la collègue d'Erwan, qui va prêter une oreille attentive aux nouvelles crises paranoïdes de la frangine.

J'ai absorbé cette marmite du diable avec avidité et empressement, malgré sa consistance (730 pages, 21 heures d'écoute). Heureusement, le rythme trépidant fait oublier le temps qui passe, le propos aussi tient en haleine. L'enquête sur l'Homme Clou est relancée, de nouvelles hécatombes sont à prévoir. Drames, rebondissements, chausse-trappes... On progresse avec effarement dans cette histoire à tiroirs absolument démentielle ! Hugues Martel, le lecteur pour Audiolib, a repris le micro pour prolonger la magie yombé et développer les non-dits familiaux. Son interprétation est irréprochable et contribue à l'effet addictif du roman.

Agressif et gonflé à bloc, CONGO REQUIEM rattrape de loin les loupés de Lontano.
Une lecture au charme envoûtant et vénéneux.

Audiolib / lu par Hugues Martel (durée : 20h 57) - Juillet 2016

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


17/03/17

Girl Online, de Zoe Sugg

EN FORMAT POCHE !

girl online

Penny manque cruellement de confiance en elle et a choisi d'exposer ses états d'âme sur un blog, sous le pseudonyme de Girl Online. Elle parle de sa vie au lycée, de sa “meilleure copine” qui vient de l'humilier en publiant sur un réseau social une vidéo d'elle, s'étalant sur scène, sa petite culotte au grand jour. Blessée, Penny lâche prise derrière son écran, sans réaliser qu'un phénomène est en place. Car, sans crier gare, ses confidences finissent par toucher un large public et créent le buzz. Mais Penny a le succès modeste. Et déjà son chemin l'envoie vers New York, où elle accompagne ses parents qui viennent de décrocher un contrat en or à l'hôtel Waldorf Astoria. Sur place, Penny rencontre un charmant musicien qui va lui faire vivre un véritable conte de fées ! Seulement, l'adolescente oublie que, souvent, les princes redeviennent crapauds après minuit.

Voilà un roman bien dans l'air du temps ! Frais et instantané, il propose une histoire mignonne et quelque peu superficielle, mais qui vend du rêve sur 300 pages et donne l'illusion aux jeunes lectrices qu'elles aussi peuvent se retrouver dans cette bluette pétrie de candeur et de romantisme. Zoe Sugg, alias “Zoella”, une YouTubeuse anglaise propulsée sur le devant de la scène grâce au succès de ses vidéos sur le net, a donc décroché le jackpot en publiant son 1er roman (chaperonné par l'écrivain Siobhan Curham), lequel a remporté une totale adhésion auprès de ses fans qui ont savouré cette histoire adorable et sans prétention. Et puis, ses intentions sont honorables lorsqu'elle cherche à véhiculer des messages positifs (parler de ses peurs, les affronter avec panache, dénoncer l'ostracisme au lycée et le harcèlement sur le net), tout en faisant croire qu'on peut toucher les étoiles mais garder les pierres sur terre. Au diable le cynisme, après tout... 

PKJ. ♦ Collection Best-Seller (format poche) ♦ mars 2017

Trad. de Rosalind Elland-Goldsmith

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Poppy Pym et la pièce maudite, de Laura Wood

Poppy pymRetrouvons avec grand plaisir la jeune Poppy Pym dans une nouvelle aventure, pimentée de drôlerie, de suspense et de rebondissements ! Poppy Pym, rappelez-vous, c'est cette jeune orpheline qui a grandi dans un cirque avant de rejoindre le collège Saint Smithen pour y apprendre quelques règles rudimentaires, à commencer par la vie en communauté ! La fillette, par son tempérament feu-follet, a su rapidement se mettre dans la poche l'amitié d'Ingrid et Letty, ses camarades de chambre, ainsi que Kit Kapur, un garçon de petite taille mais à l'appétit féroce. Se découvrant également une passion pour les énigmes, nos détectives amateurs ont trempé dans un mystère crapuleux en démasquant les vils escrocs (cf. La malédiction du pharaon).

On retrouve la joyeuse équipe en pleine effervescence, entre les préparatifs pour la fête de Halloween, la prochaine visite des familles et la production en ville de Macbeth. La pièce de Shakespeare souffre aussi d'une réputation malheureuse, ce serait la pièce maudite par excellence. Il est d'ailleurs interdit de prononcer son nom en public, à la place les comédiens évoquent la pièce écossaise pour conjurer le mauvais sort (demandez à Kit ce qu'il advient en cas d'étourderie). Et justement, le drame arrive ! En pleine répétition, dans une salle de la mairie, un incendie se déclare et réduit en cendres le théâtre de la ville. Un bâtiment vieux de 200 ans, cadeau d'un certain Phinéas Scrimshaw, un riche mécène qui aurait préféré enterrer son or pour enquiquiner ses héritiers.

Les journées ne sont pas assez longues pour concilier autant d'événements ! Poppy et ses amis ne font que courir, bouquiner et conjecturer sur la chasse au trésor, les préparatifs de la pièce et l'incendie criminel. Que d'énergie positive et fabuleuse au programme ! Cette série combine le sens du rythme à une intrigue enlevée et pétillante. C'est captivant, encadré par de chouettes personnages, ingénieux, sympathiques et attachants. La famille du cirque n'est jamais loin non plus pour agrémenter de séquences loufoques ce roman à suspense bien troussé. Très bonne série, dès 9 ans. 

Seuil Jeunesse - Trad. Cécile Nelson [Poppy Pym and Double Jinx] - 2017

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/03/17

Pêle-Mêle : La soupe aux frites - Le Doudou fou - Mon ami Mahousse - Ouvre grand les yeux

la soupe aux frites

Parce que les enfants font grise mine en découvrant la soupe de papa, celui-ci tempère vite leurs grimaces. C'est nouveau, une soupe aux frites et aux bonbons, et juste un peu de poireaux pour adoucir le goût du sucré ! ... Miam, miam. Les enfants se régalent. Et quand il n'y en a plus, il y en a encore. Les enfants courent vite chercher les ingrédients pour aider leur papa à cuisiner de nouveau cette délicieuse recette ! ^-^

Quelle jolie farce ! Ou comment un papa roublard est également rattrapé par la rouerie de sa progéniture. Tel est pris qui croyait prendre, en somme ! Mais qui n'a jamais eu recours à quelques petits arrangements avec la vérité pour chasser de futiles réticences ? Vu comme ça, les enfants vont adorer les légumes verts. Ou pas.

Une histoire fabuleusement cocasse, des illustrations adorables, pour un album super drôle. ♥

La Soupe aux frites, de Jean Leroy & Ella Charbon

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

le doudou fou

Ouhlàlà, c'est le drame. Lola a perdu son doudou ! Malo vient à sa rescousse et cherche partout la trace du doudou fugueur. Tandis que Lola s'effrondre à vue d'œil, Malo rassemble ses doudous préférés (également un patchwork du doudou fou de son amie) et propose de prendre un bon goûter réparateur. 

Ne jamais sous-estimer l'importance du doudou chez un enfant ! Un album ordinaire, mais efficace avec les illustrations rassurantes de Kimiko, ses couleurs pastel et son histoire qui mêle suspense, rebondissements et humour. Une lecture ravissante, autour d'un sujet “crucial” pour les bambins ! ;-)

Le Doudou fou, de Kimiko

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

Mon ami mahousse

Mahousse l'éléphant et Mini le ouistiti sont deux super potes, et même si l'un est gros, l'autre riquiqui, ils partagent ensemble les mêmes activités (se protéger du soleil ou de la pluie, jouer de la musique, prendre le goûter, faire la toilette, lire une histoire) tout en composant avec leurs différences mais en réussissant à les conjuguer !

Une chouette leçon de compromis, de complicité et d'entraide. Cet album réserve aussi sa petite touche d'originalité, puisqu'il propose deux versions de la même histoire, celle de Mahousse, puis celle de Mini, en version recto-verso. Ce méli-mélo astucieux ne manquera pas de surprendre et de piquer la curiosité des enfants !

Les illustrations de Giulia Bruel sont éclatantes et colorées. À leur façon, elles invitent au voyage, à l'évasion et à rêver ! J'ai beaucoup aimé. 

Mon ami Mahousse, de Jean Leroy & Giulia Bruel

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

ouvre grand

Chic, un album magique et foisonnant ! Un album qu'il faut d'abord découvrir... en fermant les yeux ! Si, si. C'est écrit noir sur blanc. L'enfant doit IMAGINER un paysage de campagne, par temps hivernal, avec un sol couvert de neige, des arbres blancs, et là, ouvrez les volets et admirez le tableau ! Magique, vous dis-je. L'exercice va ensuite se répéter, au fil des saisons, des couleurs et de votre imagination ! Exclamations garanties.

Cet album est ainsi truffé de ravissants petits détails, qui incitent les jeunes lecteurs à se pencher sur l'ouvrage, à chercher, à réfléchir, à rêver aussi. C'est une excellente lecture qui stimule efficacement la curiosité des bambins et donne lieu à une formidable fantaisie créative. L'album est de plus très coloré, illustré avec brio et ponctué de détails croustillants. Très chouette découverte. ☺

Ouvre grand les yeux, de Ramadier & Bourgeau

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

Pêle-Mêle : À chacun son chat - Oh hé, ma tête ! - Pas beau, Coco !

A chacun son chat

Cet album, a priori simple et banal, n'est pas loin de vous étonner ! C'est l'histoire d'un chat vagabond, qui croise en chemin un enfant, un chien, un renard, un poisson, une abeille et aussi un ver de terre, une puce, un serpent et une chauve-souris.

Le plus incroyable, finalement, c'est la façon dont chacun le perçoit car chaque vision est différente. Du matou adorable à câliner, à la créature chêtive qu'on jauge du regard, à la bestiole grossière dont la silhouette floue flotte par-dessus l'eau ou au monstre sanguinaire et aux crocs acérés... À chacun son chat !

C'est une lecture sensationnelle, notamment pour son esthétisme psychédélique et son approche poétique. L'enfant peut également envisager de se glisser dans la peau d'un oiseau, d'une souris ou d'une moufette pour s'imaginer comment percevoir le félin. L'exercice est remarquable, car chaque page réserve son effet de surprise ! 

Un bel album, époustouflant ! 

À chacun son chat, de Brendan Wenzel

Kaléidoscope, 2017

 

oh he ma tete

Attention, album très rigolo ! C'est l'histoire d'un petit bonhomme qui rouspète, car il a la tête coincée dans son pull. Il nous explique alors que c'est la faute de sa maman. Au moment de prendre le bain, elle était pressée et n'a pas voulu qu'il se déshabille tout seul. Mais au final, notre bambin est planté dans son coin, avec la tête saucissonnée dans son maillot.

Il doit à tout prix se dépatouiller comme un grand, à moins de se résoudre à vivre avec les bras en l'air et composer avec cette originalité. Mais comment boire, comment câliner son chat, comment jouer avec les copains... Il n'est pas sans doute pas seul dans son cas, comment savoir ? Le temps passe, la situation frise le désespoir. Et pourquoi pas enlever le bas ?

Que d'humour dans cette lecture, si malicieuse, si adorable ! Avec ses illustrations savoureuses, son texte facétieux et son histoire cocasse, cet album parle d'une expérience vécue par de nombreuses familles - les préludes d'une émancipation loupée (surtout lors des premières séances pour apprendre à se déshabiller ou à s'habiller sans l'aide d'une grande personne). ^-^

Un rendez-vous à ne pas louper - sourires et complicité sont de mise. 

Oh hé, ma tête ! de Shinsuke Yoshitake

Kaléidoscope, 2017

 

pas beau coco

Léo donne la touche finale à son déguisement, ses amis vont bientôt arriver pour faire la fête. Seulement, Coco son perroquet casse la baraque en répétant à tout-va “pas beau, pas beau”. Les potes font grise mine. L'ambiance est plombée.

Sur ce, Croco débarque... mais a oublié son déguisement chez lui. Rebelote. Coco se moque de lui, mais la réaction du reptile ne se fait pas attendre. Prends gare à tes plumes, Coco ! ^-^

Superbes illustrations, aux couleurs éclatantes, dans un écrin élégant et aéré. Un album qui ne manque ni d'humour ni de mordant ! 

Pas beau, Coco ! de Jean Leroy & Sylvain Diez

Kaléidoscope, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15/03/17

OH ! Un livre qui fait des sons, de Hervé Tullet

oh

Saluons le retour de Hervé Tullet avec cet album qui fait des sons, rien qu'avec des ronds et des couleurs. Pour faire simple, l'enfant est convié à suivre les points avec le doigt et à chanter... OH pour les ronds bleus, AH pour les rouges, WHAOU pour les jaunes. Cela en fait de la voix ! Mais quelle heureuse cacophonie ! 

En gros, l'enfant tourne les pages et s'amuse à réguler le son de sa voix, de plus en plus fort, de plus en plus vite, en retenant son souffle, en faisant semblant de trembler ou de pleurer. Plus les amis s'invitent dans ce jeu, plus la lecture prend des allures de concerto sonore et éclatant. Et quelle bidonnade !

Les albums interactifs de Hervé Tullet procurent autant de joie, de surprise et de bonheur chez les plus jeunes. Jouer avec sa voix, c’est parler, c’est chanter, c’est respirer, c’est s’exprimer, c’est exister pleinement… À travers cet exercice rigolo, les enfants apprennent aussi à exprimer des sentiments, à partager des émotions, à se mettre en scène, à être bousculés et à inventer une langue inconnue ! 

Au cœur d'un graphisme ultra épuré, tout juste bouleversé par des ronds qui dansent, qui s'éparpillent, qui se câlinent ou qui se chamaillent, la lecture part dans tous les sens. C'est bigarré, tonitruant, joyeux et extravagant. On en ressort avec l'impression de s'être défoulés comme des dingues, et ça fait du bien  !  ;-)

Bayard Jeunesse, 2017

Posté par clarabel76 à 11:10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Chez qui se cache Michel le chat ? de Katie Harnett

michel le chat

Michel est un chat vagabond, qui vit rue des Lilas où il mène une vie trépidante. Petit déjeuner chez Monsieur Clément, thé avec la famille Shanti, câlins chez Madame Betty, peinture avec Mademoiselle Garcia, défilé chez Margot, jardinage, danse... Finalement, ce train-train épuise l'animal, qui décide de se réfugier au numéro onze de la rue des Lilas.

Madame Lucette est une petite dame solitaire, qui ne reçoit jamais de visites, qui passe ses journées à tricoter ou à regarder la télévision au coin du feu. Ses journées sont longues et souvent ennuyeuses. Mais depuis l'arrivée du chat, son quotidien est métamorphosé.

Lorsque les voisins découvrent que l'animal a disparu pour se tapir chez elle, tous s'accordent à penser qu'il a besoin de tranquillité et qu'il est heureux chez Madame Lucette. Ceci dit, le nouveau couple n'est pas contre recevoir tout ce petit monde pour partager amitié et matou. 

Très bel album, aux illustrations d'inspiration vintage et à la fabrication soignée. On y découvre une jolie histoire de solidarité et de bienveillance entre générations, qui colle aussi avec l'esprit “fête des voisins”. C'est coloré, chatoyant et délicieusement british. Au milieu, le chat Michel nous régale de ses expressions débonnaires au cœur d'un joyeux cafouillage de démonstrations affectives, parfois, trop poussées ! ;-)

Gallimard Jeunesse, 2017 - Trad. Emmanuel Gros

source : Let's Talk Katie Harnett

(super entretien)

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Pêle-Mêle: Les Ogres, de Jean Gourounas - Tout comme, de Henri Meunier

les ogres

Vous aimez les histoires qui font peur pour de faux ? vous aimez sourire à la lecture d'une histoire, au décor particulièrement terrifiant, où des petits personnages sont pourchassés par une créature féroce, qui ne fait que les croquer les uns après les autres ?

Eh bien, servez-vous, cet album est pour vous. Et croyez-nous, pour l'avoir testé sur un jeune public (4 ans), le rendez-vous a été du plus bel effet ! La séance a été ponctuée de cris perçants, de mains potelées sur la bouche, de regards ahuris et de frimousses qui s'émerveillent à la découverte du quiproquo. Un vrai succès.

Dans cet album, tout carton, Jean Gourounas nous propose un univers décalé, avec un côté sombre et inquiétant, un monstre aux dents acérées, des personnages à poil qui ne font que courir dans tous les sens, et surtout une fin en apothéose ! Pour le coup, la mise en scène est géniale, avec des découpes dans le livre, pour la porte ou la fenêtre, mais aussi des coins de pages dévorés pour une bouche insatiable et sans pitié. 

C'est une lecture fabuleuse... et cocasse ! Elle étonne aussi par son double sens en révélant une partie de cache-cache extraordinaire, où la malice est de mise. Mais attention, il est interdit de mordre car ce n'est plus du jeu ! ;-)

Les Ogres, de Jean Gourounas

Rouergue, 2017

 

 

tout comme

Place maintenant à la tendresse et à la poésie ! Henri Meunier se livre à un joli exercice où il imagine des échanges insolites entre des animaux, un arbre, un caillou ET et un nouveau-né.

On les figure penchés au-dessus du berceau, clamant leurs meilleurs vœux de bonheur, puis tous lui souhaitent... de l'appétit et du bon goût comme le loup, des rêves majestueux comme le lion, un cœur pour aimer, une bouche pour embrasser et une vie de conte de fées comme la grenouille, de la patience pour apprendre, des jambes solides pour se tenir droit (comme l'arbre), de la voix et des ailes comme l'oiseau ! 

Cette étonnante procession rappelle aussi les grandes étapes de la vie de l'enfant (biberon, pots, cubes, veilleuse, boîte à musique, poussette, abécédaire) en une subtile et délicate suggestion illustrée. Cette lecture décryptée donne à l'album une grande noblesse et une valeur précieuse pour toutes les petites attentions cachées et les messages à dénicher. C'est beau comme tout ! ☺

Tout comme, de Henri Meunier

Rouergue, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/03/17

Atlantia, d'Ally Condie

Atlantia FolioSœurs jumelles, Rio et Bay vivent dans la cité sous-marine d'Atlantia, créée exprès pour préserver l'espèce humaine de l'air pollué à la surface de la terre. Chaque année, une cérémonie invite les jeunes gens à prêter allégeance ou exprimer leur désir de rejoindre le monde d'En Haut. Une envie qui n'a jamais quitté Rio, qui se sent à l'étroit à Atlantia, mais qui a promis à sa sœur de n'en rien faire pour ne pas l'abandonner. C'est pourquoi le choc est grand à l'annonce du départ de celle-ci. Ne comprenant pas pourquoi Bay a agi dans le secret, Rio entreprend de mener son enquête, tout en cherchant le moyen de partir à son tour. Mais Rio doit veiller à préserver son identité de sirène - sa vie serait en danger - et ne se résout pas à contacter sa tante Sea, seule sirène officielle, pour obtenir des réponses à ses nombreuses questions. Car, peut-on réellement lui faire confiance ? Rio la suspecte d'être responsable de la mort de sa mère, alors ministre d'Atlantia, dont on a retrouvé le corps sans vie, dans des circonstances douteuses. Les filles ont fait profil bas par prudence, mais vraisemblablement leur famille avait le culte du non-dit, car Rio va aller de surprise en surprise, à sa plus grande déconvenue.

J'ai beaucoup aimé la mise en place de l'histoire, l'ambiance et le décor aquatique, la mythologie des sirènes, les enjeux d'une vie en autarcie, ses limites et ses dangers. Ce sont globalement les mêmes grandes lignes propres aux romans dystopiques, mais avec toute la délicatesse dont sait faire preuve Ally Condie (cf. sa série Promise). L'auteur parvient à créer une atmosphère unique, pleine de charme et de mystère, avec une trame romanesque délicate, qui inspire une certaine évanescence. C'est écrit avec tact, intelligence et sensibilité. On embarque sans difficulté dans l'histoire de Rio pour vivre en sa compagnie une aventure fabuleuse et surprenante. Autre point appréciable, c'est un livre autonome, qui déroule son fil en 400 pages, sans point de suspension. On prend, on goûte et on est pleinement rassasié ! Un livre qui se suffit à lui-même, pour une lecture agréable et riche en évasion. 

Gallimard Jeunesse - Coll. Pôle Fiction - Trad. Vanessa Rubio-Barreau - 2016

 

Atlantia

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Indésirable, de Sophie Jordan

indesirable

Davy Hamilton avait tout pour être heureuse - une famille aimante, des amis formidables, un petit copain merveilleux, des études brillantes et un avenir tout tracé. Mais cette vie de rêve a basculé le jour où son test ADN a révélé qu'elle était porteuse du STM (le gène du tueur). Son monde s'est alors effondré. Sa famille, héberluée, assiste avec impuissance à sa disgrâce et au conditionnement de la jeune fille dans un programme strict et rigoureux tenu par l'Agence Wainwright. Fichée, privée de ses libertés, Davy a beaucoup de mal à accepter son triste sort. Ses amis lui ont tous tourné le dos, son père la considère comme une pestiférée. Déboussolée, Davy prend conscience qu'elle doit apprendre à se débrouiller et à s'appuyer sur elle-même. Étre porteuse du STM, c'est aussi se résigner à une existence de solitude et de défiance.

Suite à de nouvelles mesures gouvernementales, Davy est envoyée dans un camp d'entraînement afin d'adapter son statut de proscrite à un avenir meilleur. Forte de cette promesse, la jeune fille débarque à Mount Haven où elle retrouve Gil et Sean, ses camarades de la Cage (une classe pour les asociaux supervisée par un prof pervers). La désillusion, de nouveau, est grande quand elle réalise la discipline militaire et les exercices brutaux auxquels elle est confrontée. Contre toute attente, Sean risque souvent sa peau pour la protéger - une attitude inattendue de la part de ce bad boy qui lui tenait jusqu'alors des discours de mise en garde et de distance émotionnelle. 

L'histoire ne va pourtant jamais s'attarder à romancer tout rapprochement entre les jeunes gens. Elle effleure juste l'idée d'un trouble sentimental, ce qui est d'ailleurs assez étonnant de la part de Sophie Jordan, coutumière des flambées sensuelles et autres séquences qui procurent quelques papillons dans le ventre (cf. sa série Lueur de Feu). Cela démontre aussi l'étendue de son talent, sa capacité à nous embarquer dans son monde et à raconter une histoire qui joue sur de nouvelles sensations. C'est tout aussi efficace ! Car je n'ai clairement pas vu le temps passer et j'ai enfilé les pages à une vitesse éclair. J'étais totalement imprégnée du mystère et du suspense qui entourent l'héroïne. Son parcours est tâtonnant, ponctué de déceptions, de mauvaises surprises et de doutes. On partage aisément ses malheurs, on ressent les mêmes confusions et on subit les mêmes déconvenues. 

La lecture est donc passionnante et riche en rebondissements. L'histoire nous abandonne d'ailleurs en pleine chute libre, l'héroïne est à la croisée des chemins, l'horizon aussi vaste et nébuleux qu'on l'imagine ! Heureusement, la suite (et fin) est déjà disponible : Déchaînée

AdA Éditions - Trad. Karine Gaudette-Prud'Homme [Uninvited] - 2016

“Depuis que tout cela m'est arrivé il est le seul à avoir été là pour moi. Celui qui me donne l'impression d'être une personne. Pas un paria. Pas un monstre dans le noir. Il ne m'a jamais dit ce que j'étais. Il m'a juste assurée que je ne suis pas la personne que je ne veux pas être.”

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,