09/01/20

Apprentie Princesse (The Rosewood Chronicle #2) par Connie Glynn

Rosewood Chronicles 2 apprentie princesseJ'ai donc lu la suite de Princesse Incognito sur ma bonne lancée puisque j'étais déjà familière avec les lieux et les personnages. Pourquoi s'en priver, après tout ?

Lottie Pumpkin a fait du chemin depuis ses débuts à Rosewood Hall : elle se fait toujours passer pour une princesse, en accord avec la famille royale, et a même endossé le titre de Sénéchale pour les formalités. Par contre la menace a également éclaté au grand jour avec une tentative d'enlèvement et des révélations plus ou moins surprenantes quant aux rôles joués par ses proches. Au lendemain de cette zizanie, l'enquête se poursuit : qui sont les Léviathans ? sont-ils à l'origine des étranges empoisonnements qui visent les élèves ? comment pourraient-ils s'introduire dans l'enceinte de l'école ? encore des complices ?

Lottie est sur tous les fronts et finalement à côté de la plaque car trop accaparée par ses propres soucis : elle a soudain envie de connaître ses origines. Elle sent depuis peu une présence fantôme autour d'elle et pense avoir un lien avec une princesse disparue et le créateur de Rosewood. Pourtant, elle n'ose pas se confier auprès de son amie Ellie. Le désordre amoureux vient aussi semer le trouble. D'un côté, Jamie devient taciturne et prend ses distances. De l'autre, Lottie papillonne et ne veut décevoir personne. Quelle mouche a piqué tout ce petit monde ?

Cette série réussit encore à faire preuve de légèreté en créant une ambiance merveilleuse et pleine de charme. Toutefois cela manque de croquant et on ne ressort pas de Rosewood Hall avec le souffle coupé ou la sensation d'avoir vécu une expérience mémorable. Oui, c'est adorable mais un peu futile. Les personnages ne nous impressionnent pas davantage et semblent se contenter de suivre le mouvement. En clair, ils débarquent après le déluge et en subissent les conséquences... c'est assez frustrant. Et puis je ne comprends pas ce micmac des attirances - ça va ça vient, sans logique, sans émotion - j'étais complètement perdue.

Si j'ai passé un agréable moment de lecture, je garde en tête que celle-ci n'est pas encore à la hauteur des espérances. Pour moi, l'auteure ne fouille pas assez son intrigue ni ses personnages et se limite à un exercice élégant mais trop lisse. MOVE ON !

Casterman (2020) - Traduit par Anne Guitton

Le troisième tome est annoncé pour la fin d'année (ou début d'année prochaine).

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08/01/20

Princesse Incognito (Rosewood Chronicles #1) par Connie Glynn

Princesse incognitoDemandez le programme : école privée, princesse incognito et quiproquos. Cela s'annonce alléchant !

Pour Lottie Pumpkin, l'occasion est trop belle quand elle décroche une bourse pour vivre son rêve le plus cher. Et pourtant, dès son arrivée à Rosewood Hall, rien ne va plus : une folle rumeur prétend qu'elle est une héritière rebelle mais qu'elle souhaite cultiver son anonymat. Loin de démentir, Lottie va jouer le rôle qu'on attend d'elle... sans se douter qu'elle est scrutée à la loupe. Bientôt, ce sont des messages sous forme de menaces qu'elle va recevoir. Un danger rôde, Lottie agit du mieux qu'elle peut et récite constamment son mantra pour guider ses pas, mais la demoiselle est également naïve et maladroite...

Alors, est-ce aussi attrayant que cette couverture joliment illustrée par Qing Han ?
Tout d'abord, l'histoire est délicieuse et agréable à lire, elle déborde de charme et de fraîcheur. Elle nous fait penser à d'autres séries ou films (un peu de Journal d'une princesse, un peu de Harry Potter). Et puis on baigne dans une ambiance merveilleuse, un vrai conte de fée moderne, sans magie.

Je dois reconnaître que c'est très tentant. On mord facilement à l'hameçon. Malheureusement plus on avance dans la lecture, plus on s'impatiente : l'intrigue devient inégale mais surtout trop enfantine et artificielle. Il y a peu d'action, des personnages sans relief, pas de réel mystère (juste un voile). Bien sûr c'est plein de valeurs héroïques, sur la bienveillance, le courage, l'amitié, la volonté... mais ça reste plat !
J'avais imaginé tout autre chose donc je suis un peu déçue mais je mise sur la suite pour être davantage transportée.

Casterman (2019) - Traduit par Anne Guitton

LA SUITE EST DÉJÀ DISPONIBLE : Retour à Rosewood avec Lottie et Ellie, vos princesses préférées !

Connie Glynn est une bloggeuse très connue en Angleterre où elle a 950 000 abonnés. Princesse incognito est le premier volet de sa série « Rosewood Chronicles. »

 

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06/01/20

Les Sept étoiles du Nord, par Abi Elphinstone

Les sept étoiles du nordCette lecture possède une aura magnifique !

Elle nous plonge dans un imaginaire fabuleux - moitié Reine Des Neiges, moitié Royaumes du Nord - avec une histoire ensorcelante qui raconte comment une reine maléfique prévoit d'étendre son pouvoir sur les terres gelées d'Erkenwald. Deux enfants vont s'opposer à cette folie : la jeune Eska, orpheline sans mémoire, prisonnière dans une boîte à musique, et Flint, un inventeur qui recherche sa mère et libère la fillette avant de l'accompagner dans une incroyable expédition.

Très vite le roman exerce un pouvoir de fascination qui ne nous quitte plus avant la fin : j'ai tout lu d'une traite, comme sous hypnose. J'ai aimé les décors, les personnages, les légendes et la magie qui débordent de cette aventure. Et puis en lisant les remerciements de l'auteure, j'ai été touchée par son parcours et le contexte dans lequel elle a écrit son livre. On comprend mieux les valeurs d'espoir et de courage qui s'en reflètent : c'est extraordinaire !

En tout cas, rien que pour l'effet « petite bulle hors du temps », cette lecture est parfaite ! J'ai adoré. ♥

Gallimard Jeunesse (2019) - traduit par Faustina Fiore

Illustration de couverture : Daniela Terrazini

Le travail éditorial est d'ailleurs magnifique : tranche couleur, rabats imprimés, pelliculage soft touch... un vrai  bijou qui accentue cette impression d'adéquation entre le fond et le forme. Absolument magique !

Et pour prolonger cette sensation, lisez également : Le chagrin du Roi mort, de Jean-Claude Mourlevat & La forêt des cœurs glacés, d'Anne Ursu.

“I don't think you have to fight with weapons to be a warrior. You could fight with love and tears and inventions instead, that would probably be just as good.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/01/20

La Guerre des papilles, par Lucie Castel

La guerre des papilles lucie castelM'attendant au départ à retrouver une lecture proche de Just Juliette, autre roman traitant de rivalités familiales et de passion interdite sur fond de gourmandise, j'ai donc ouvert avec intérêt ce nouveau roman de Lucie Castel (sans me tromper, c'est le troisième que je lis).

Suite à une déception amoureuse et un échec professionnel, Catalina Palazzo retourne dans son village corse et utilise l'héritage de son grand-père pour ouvrir une pâtisserie. Or elle installe sa boutique juste en face de la chocolaterie de Lucca Castelli. Une provocation, pense-t-il. Car les deux familles se détestent depuis la nuit des temps, les nouvelles générations ignorent pourquoi mais croient entretenir la flamme par loyauté filiale. Cette guerre d'usure doit toutefois trouver un compromis si les deux partis veulent enfin lâcher prise.

Catalina et Lucca sont loin d'être deux âmes tendres et ont des caractères bien affirmés (trop volcaniques). Or, leurs échanges explosifs sonnent agressifs et véhéments... j'ai ressenti trop de tension et d'inconfort dans leur histoire. Impossible de marcher dans leurs combines. Le déclic aussi survient brutalement, sans raison apparente, juste comme ça. C'est un peu léger et de plus en plus décousu, à vrai dire. Certes, il y a beaucoup d'émotion et une vraie intention à vouloir évoquer le mal d'enfant chez une femme qui apprend qu'elle ne pourra jamais être enceinte. On sent que c'est un sujet personnel et qui tient à cœur à son auteure... donc oui, c'est très touchant.

Je ressors néanmoins un peu déconfite de ma lecture puisque je n'ai pas eu ma dose de comédie romantique, comme promis. C'est loin d'être une histoire drôle et légère (mais j'ai souri avec Ursula et Marc-Antoine dans la scène du cambriolage loupé). En revanche, c'est super gourmand ! On salive tout du long avec les recettes proposées et décrites savoureusement. J'en avais le tournis... miam.

Harlequin - Genre : Comédie romantique - Collection &H - 6 mars 2019 - &H N°118 - 306 pages

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'année où je t'ai rencontré, par Cecelia Ahern

l'année où je t'ai rencontréCette lecture exige patience et confiance car elle n'inspire pas beaucoup d'encouragement au tout début. Les deux personnages sont d'abord deux personnalités peu attachantes : tous deux à un tournant de leur vie (ils ont chacun perdu leur boulot), ils sont grincheux et détestables mais doivent se ressaisir !

Pour Jasmine, cela se traduit par une mise à sac de son jardin (replanter pelouse, plantes et fleurs en rageant contre son triste sort) tandis que son voisin Matt s'enivre nuit après nuit depuis le départ de son épouse. Il a installé une table face à sa maison et face aux travaux de Jasmine - elle sait d'ailleurs qui il est car il animait un talk-show racoleur à la radio. Elle lui voue une haine farouche depuis une certaine émission où le type avait une fois de plus joué la provoc facile et ridicule. Elle ne se cache pas pour lui dire ses quatre vérités et lui encaisse avec un sourire sarcastique.

Pourtant, ces deux âmes torturées vont tisser une étrange relation qui va leur permettre de garder la tête hors de l'eau. Leur carrière respective ayant été mise brutalement sur pause, Jasmine et Matt se retrouvent avec du temps libre à ne plus savoir qu'en faire ! Et donc ils réfléchissent trop, ils s'emportent, ils s'embrouillent avec leurs proches, ils réalisent qu'ils vivent dans un leurre depuis des lustres, ils cherchent des solutions, ils ne supportent plus ce qu'ils sont devenus.

Cela s'étale sur une année - lente, laborieuse et douloureuse. Souvent on peste contre eux, mais on finit par s'habituer à leurs sautes d'humeur et on avance au gré de leurs lubies. Finalement c'est un roman qui fouille au fond de nous et qui nous interpelle car on se pose aussi des questions sur le chemin qu'on emprunte, sur le temps qui court trop vite, sur la nécessité de souffler et de revenir à l'essentiel. Et puis Cecelia Ahern a le chic pour nous concocter une petite recette miraculeuse à sa façon... et ça fait du bien donc ça se prend !

Milady (2018) - Traduit par Fabienne Vidallet

“If you want to do something, you have to do it now. If you want to say something, you have to say it now. And more importantly, you have to do it yourself. It’s your life, you’re the one who dies, you’re the one who loses it.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


04/01/20

Passé imparfait, de Julian Fellowes

Passé imparfait lizzieQuarante ans après leur dispute, le narrateur retrouve son vieil ami Damian Baxter rencontré à l'université de Cambridge. Ce jeune et beau roturier a depuis gravi les marches du succès en devenant un riche homme d'affaires. Mais c'est un homme seul et malade que le narrateur retrouve - condamné par la maladie, il aimerait retrouver son héritier pour lui léguer sa fortune et demande à son camarade de recontacter ses anciennes conquêtes.

Retour donc sur leur folle jeunesse, sur leur cercle d'amis privilégiés, sur les soirées mondaines et sur les codes de la gentry qu'on ne pouvait jamais effriter. Damian était un jeune homme courtisé, au charme ravageur, qui faisait trembler les têtes couronnées avec sa nonchalante insolence à se faufiler dans leur cercle. En renouant avec son passé, le narrateur aussi replonge dans une histoire de passions interdites et de grand amour secret - la fascinante Serena Gresham a bouleversé son cœur à jamais. Désormais écrivain en perte de vitesse, notre quinquagénaire fixe son horizon sentimental d'un calme plat en soupirant amèrement sur les nombreux actes manqués de son insouciante jeunesse.

Le roman offre ainsi un aperçu du changement sociétal de l'Angleterre des années 60 à nos jours, des mœurs et des modes des jeunes gens de la haute société, mais aussi des relations au sein des familles, des valeurs éculées, des rendez-vous loupés, des ambitions dévorantes et des traditions qui se fossilisent. Le constat est doux-amer, chacun ayant un peu amorcé les lendemains de fête avec la gueule de bois, et cela se ressent à la lecture, parfois longue et édifiante. Le narrateur aussi se pose en donneur de leçons mais n'inspire guère la sympathie... j'étais loin d'applaudir ses exploits. Tout ce joli monde apparaît finalement mesquin et narcissique. Mais je me moquais bien de leurs déboires, par contre j'étais curieuse de connaître leurs histoires, de comprendre les événements survenus lors des vacances au Portugal, d'expliquer la brouille entre les deux hommes, de deviner qui est la mère de l'enfant etc.

Bref. C'est un gros roman pompeux, pétri d'un charme suranné, avec des mystères qui exhalent un parfum de scandale et au leitmotiv farouchement aguicheur. Cela a suffi pour m'intriguer et j'ai signé pour 650 pages / 16 heures d'écoute auprès d'un Philippe Résimont qui incarne le narrateur accablé et dépassé par la situation avec beaucoup de flegme. Son interprétation est agréable (mais n'excelle guère en voix féminines). C'est d'ailleurs devenu le Test Ultime auquel les candidats se cassent les dents... Fatalité, quand tu nous tiens.

©2014 Sonatine pour la traduction française. Traduit par Jean Szlamowicz (P)2019 Lizzie

Un voyage vers le passé plein de fantômes et de stupéfiantes révélations... Avec une verve élégante, le créateur de la série Downton Abbey signe un portrait au vitriol de l'aristocratie anglaise bousculée par les sixties.

 Passé imparfait collector

10-18 édition collector 2017

 

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02/01/20

Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige, de Juliette Bonte

Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neigeSéduite par la couverture, j'ai réalisé tardivement qu'il ne s'agissait pas réellement d'un roman de Noël mais qu'il bénéficiait simplement d'un relooking pour garnir les étalages durant les fêtes. La lectrice en quête de guimauve a donc succombé, poudre aux yeux par ci, par là... youpi tralala. Me voici victime et dupée malgré moi...

Autre surprise de dernière minute, je découvre sur la page de l'éditeur que ce roman est classé New Adult (non pas une comédie romantique comme j'imaginais). Totale déconfiture, car je ne suis absolument pas friande de ce genre de lecture. Ceci explique pourquoi mon enthousiasme a décliné au fil des chapitres, pourquoi je trouvais les personnages peu matures, pourquoi certaines situations frôlaient le TOO MUCH, pourquoi ce que je lisais était de moins en moins à mon goût... Bref. Maintenant je comprends, maintenant je soupire, maintenant je peux me tourner vers d'autres romans de Juliette Bonte pour y repêcher cette folie douce perçue dans « mon ex, sa copine, mon faux mec et moi » qui correspond davantage à mes délires.

En attendant, dans cette histoire, il est question d'une jeune femme, Allison, serveuse dans un café et en couple avec un architecte débordé par son boulot, Carl. Alors qu'elle s'interroge sur ses sentiments, remet en doute leur relation, Allison est prise au dépourvu quand celui-ci lui propose de vivre chez lui. Elle accepte, espérant que ce nouveau cap franchi va rebooster leur idylle. Fatalement, la désillusion également va grossir. Chamboulée, la jeune femme va se confier à Luke, le meilleur pote de son amoureux. Lui, l'éternel tombeur, incarne paradoxalement l'oreille attentive, la présence rassurante, le gentleman aguerri, le pilier de confiance. Après tout, c'est seulement un copain... bien sûr. Or, de fil en aiguille cette amitié va déraper. Tadam ! On ne s'en étonne même pas.

Cette lecture manque de magie, de romantisme (sauce comédie), de légèreté, de dérision. C'est sympa à lire (en première partie) mais ça devient de plus en plus torturé et prise de tête (trop de sexe aussi). J'ai fini le livre avec hâte car la lassitude pointait. Mauvaise pioche... mais pas de découragement à l'horizon : j'ai un troisième titre qui m'attend dans mon escarcelle !


Ce titre a précédemment été publié sous le titre "Because of you" en numérique dans la collection HQN

Format poche - Genre : New Adult - Collection &H - 31 octobre 2018 - &H N°HP63 - 368 pages

 

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

26/12/19

Bilan du mois : Décembre 2019 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

ring-in-the-20s

 🌟✨🌟✨🌟✨

En attendant un petit bilan de l'année (ou pas), voici déjà les meilleures lectures de ce mois !

🌟✨🌟✨🌟✨

La Kermesse fatale (Agatha Raisin #19) de M.C. Beaton

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, de Juliette Bonte

Le Petit roi du monde, de Philippe Amar

🌟✨🌟✨🌟✨

Le Wundereur (Nevermoor #2) de Jessica Townsend

Au Pays de l'Ailleurs, de Tahereh Mafi

Les Disparus de Clairdelune (La Passe-Miroir #2) de Christelle Dabos

Celle qui reste (Le Monde de Nedarra #1) de Katherine Applegate

🌟✨🌟✨🌟✨

the vig chicago

🌟✨🌟✨🌟✨

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La Kermesse fatale (Agatha Raisin enquête #19), de M. C. Beaton

La kermesse fatale audibleLa ravissante Toni Gilmour est toujours sur le devant de la scène - Agatha pourrait en prendre ombrage mais comment lutter contre la jeunesse, la fraîcheur, la compétence aussi ? Car Toni est extrêmement douée dans son rôle de détective ! Ce que Agatha ne lui reproche guère... en fait, notre sémillante quinquagénaire se désespère de trouver un amoureux. *encore*

Dans cet épisode, Agatha va tomber sous le charme d'un certain George, venir à la rescousse de Mrs Bloxby et débusquer l'individu qui aurait glissé du LSD dans la marmelade de la kermesse (panique à bord, les petites dames du village ont plané des journées complètes !). Ah oui, James Lacey aussi fait son comeback.

Je n'en reviens pas d'être déjà au TOME 19 !!! Certes on tourne en rond dans cette série même si le peps ne manque pas : Agatha Raisin est une héroïne pétulante et allergique à la monotonie, donc toujours prompte à s'embarquer dans de folles aventures. Ses histoires criminelles sont cocasses sans être ébouriffantes non plus. Par contre il serait temps de lui trouver un nouvel ancrage pour adoucir ses petits coups de blues. Les hommes défilent mais nul ne parvient à convaincre l'assistance ... mise à part Charles Fraith ! HAHAHA.

©2019 Albin Michel (P)2019 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/12/19

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi, de Juliette Bonte

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moiIl faut prendre ses gouttes au début de cette lecture car l'héroïne est franchement nulle et insupportable. Chloé Martin... comment dire... stupide, stupide, stupide. Heureusement ça se soigne car la suite du roman est vraiment chouette et j'avais un sourire banane au moment de refermer le bouquin !

C'est donc l'histoire d'une petite nana qui est célibataire et bosse dans une agence de voyages (sauf que ce n'est pas sa tasse de thé). Son patron lui donne pour mission de se rendre en Savoie dans un petit chalet quelconque pour y tester les activités proposées. Seulement, sur place, elle découvre la présence de son ex en compagnie de sa fiancée (pour laquelle elle avait été plaquée). Et là notre Chloé perd un boulon et se met en tête de le reconquérir. Sauf que le gars est odieux et ne se gêne pas pour l'humilier ouvertement... une attitude vraiment intolérable ! Au lieu de se rebiffer, notre cruche encaisse et en redemande //paire de claques qui se perd// jusqu'à l'intervention divine de Nick. Oui les miracles existent.

Finalement il y a des séquences très drôles, d'autres un peu lourdes, l'ensemble est maladroit mais globalement on s'en sort merveilleusement bien. J'ai en effet l'assurance d'avoir passé un sympathique moment au vu des précieuses heures de sommeil grappillées pour vouloir lire un chapitre et encore un chapitre. En fin de compte, les maladresses, on les oublie aussi ! C'était mignon comme tout, complètement foufou ! 😂

Format poche - Genre : Comédie romantique - Collection &H - novembre 2017

&H N°HP26 - 352 pages - EAN 9782280388498

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,