25/05/16

Moi & ma Super bande, de Timo Parvela & Zelda Zonk

S.O.S maître en danger ! & Tous en scène !

IMG_6465

Nathan lance une nouvelle collection de romans pour jeunes lecteurs (dès 7-8 ans) de presque 100 pages et l'inaugure avec cette chouette série de Timo Parvela, dessinée par Zelda Zonk (ah, ce pseudo !... j'en papillonne de bonheur - les initiés comprendront). C'est l'histoire d'une petite bande de mômes, Ella, Sam, Toni, Hanna, Heidi, Paulo et Tiina, tous élèves en primaire. De nature intrépide, pour ne pas dire dissipée, nos lascars sont d'insatiables curieux, capables de tourner en bourrique leur enseignant si celui-ci n'a pas anticipé leur imagination galopante. Ils peuvent ainsi rebondir au moindre détail sordide ou dès qu'un élément leur échappe, comme récemment le changement d'humeur de leur maître qui ne cesse de les intriguer. Attentifs, ils ont pu remarquer que c'est après avoir reçu une lettre qu'il est devenu l'ombre de lui-même. Il ne fait plus de blagues en classe, il est souvent à côté de la plaque, comme à la piscine, où la séance ressemble à du grand n'importe quoi. Les enfants ont dans l'idée que leur instit est tourmenté par un maître chanteur et qu'ils doivent le sortir de ce mauvais pas. Mettre leur grain de sel dans une affaire d'adulte... Quelle farce ! On retiendra, dans cette histoire cocasse et délirante, le délicieux subterfuge de la valise remplie de vieux journaux de Mickey, une sacrée surprise pour notre grand voyageur ! Je n'en dévoile pas davantage.

Le deuxième tome voit notre joyeuse bande en pleine effervescence créatrice, car ils viennent d'apprendre que leur classe va se produire sur scène pour la fête de Noël. Une pièce de théâtre, ni plus ni moins. Mais imaginez des enfants intenables s'appliquer à suivre des directives et clamer leurs répliques, selon des consignes strictes... ha, ha, ha ! C'est aller au devant de terribles aventures, ou alors il faut aimer le risque et l'inattendu ! Accrochez-vous. Cette série possède ce petit grain de folie qui rend la lecture drôle et attachante. La super bande de potes est impayable, avec ses farces et ses dialogues hilarants, les idées fusent à chaque coin de page. C'est original, espiègle et comique, avec aussi des illustrations en symbiose parfaite avec le ton décalé de l'histoire. Deux prochains tomes vont paraître en juin.

Nathan, coll. Premiers romans, avril 2016

   

SOURCE : Zelda Zonk

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma, de Sandrine Beau & Cléo Germain

Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma

Ce petit roman nous introduit avec efficacité dans le milieu du cinéma à ses débuts balbutiants et nous fait rencontrer une incroyable demoiselle, Alice Guy, vingt-deux ans en 1895. Suite au décès de son père, Alice n'a pas d'autre choix que de trouver du travail et décroche un poste de secrétaire au Comptoire général de photographie, auprès de M. Gaumont. Sa découverte du cinématographe des frères Lumière va considérablement chambouler son destin ! Car Mademoiselle Alice comprend très vite le potentiel de la machine et la nécessité de créer des petites histoires pour divertir le public. Son succès est immédiat, parfois au grand mécontentement de son patron, qui rouspète pour la forme, car il la propulse à la tête d'un vrai studio de cinéma pour y développer ses tournages. Alice, toujours pleine d'entrain, se lie d'amitié avec un garçon comédien, Joseph, surnommé La Glu, et tombe amoureuse de son cameraman, Herbert. Ensemble, ils vont même s'exiler aux USA pour assurer la promotion du chronophone de M. Gaumont et réaliser toujours plus de films. J'étais remplie d'enthousiasme à la lecture de ce délicieux portrait, jusqu'à ce que je tombe sur la note biographique en fin d'ouvrage (le coin des experts) pour y apprendre le revers de la médaille et les malheurs d'Alice, ce qui explique pourquoi, de nos jours, cette figure du cinéma du XIXe siècle soit si peu connue. Tristesse. Mais je conserve néanmoins une excellente appréciation quant à ma lecture et au parcours de cette pionnière mésestimée, qui a réalisé pas moins de 400 films et révolutionné le genre en apportant de la couleur et du son aux images. Le roman fait aussi un bref état des lieux de cette industrie décrite comme « une invention sans avenir » selon Louis Lumière et qui évoluera de façon considérable grâce au génie de réalisateurs passionnés et talentueux (Alice Guy, mais aussi Georges Méliès et son célèbre Voyage dans la Lune). Une lecture instructive, enrichissante et un tantinet poignante.

Belin Jeunesse, avril 2016 - illustrations de Cléo Germain

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Poule qui avait pondu un boeuf, de Christian Oster & illustré par Jean-Luc Englebert

La poule qui avait pondu un boeuf

Branle-bas de combat à la ferme ! Denise la poule vient de pondre un bœuf. Oui, un bœuf. Gros, gras, imposant. Passablement niais et interloqué. On croit rêver. Denise fait aussitôt appel à son amie Marge, qui a une théorie à ce propos. Denise a probablement avalé un B avant de pondre un bœuf, car tout le monde sait que le B devant l'œuf donne un bœuf. Voyons, voyons... Aurait-elle avalé une banane ou un bouillon ? De la brioche, de la betterave, du beurre, de la biscotte, des bigorneaux ? Non. Juste du blé. C'est déjà une piste ! Tous les trois partent ainsi à travers la campagne pour mener leur enquête. En chemin, rien d'anormal... jusqu'à ce qu'ils croisent un fermier en train de s'époumonner Hue ! hue ! devant son attelage inexistant. Son histoire réserve encore de belles surprises à nos enquêteurs en herbe et peut-être aussi la solution à tous leurs problèmes. Cette lecture revisitée et à l'humour farfelu, dont Christian Oster se fait le spécialiste, se lit avec des yeux ronds comme des billes et un sourire jusqu'aux oreilles. C'est certes invraisemblable et tiré par les cheveux, mais ce zeste de fantaisie interpelle à juste titre les plus jeunes, qui débutent en lecture, et qui vont se triturer les méninges avec cette leçon de B qui rend un œuf bœuf (et inversement) ! Très drôle, simple, efficace, avec des illustrations de Jean-Luc Englebert aussi cocasses et tendres pour accompagner cette promenade bucolique. Une valeur sûre, toujours. 

Mouche de L'École des Loisirs, mai 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Libérez les dinos ! par Anne Loyer, Ingrid Chabbert & Estelle Billon-Spagnol

IMG_6069

L'effervescence règne en ville, depuis l'arrivée du cirque Magicus qui annonce avec force et fracas des numéros prestigieux impliquant un lion, une girafe et un éléphant. Pierre-Hercule, dit Djingo, en grimace d'avance et cherche à doucher l'excitation de son frangin, le jeune Marcel, impatient de se ruer sous le chapiteau. Mais voyons, les animaux n'ont rien à fait dans un cirque ! imagine-toi vivre derrière des barreaux... Rien n'y fait. Le gamin fait des pieds et des mains pour se rendre au spectacle, puis décide de faire le mur en pleine nuit. Du jamais vu. Djingo le surprend juste à temps pour le pister, direction la place où était installé le cirque, et là... surprise ! Le cirque s'est envolé. Au lieu de ça, le couple de diplos, Dino et Dina, est dévasté par le chagrin. Leurs chers bambins ont été kidnappés, enlevés, arrachés à leurs parents. Seul coupable : Augustus Pitrus, le dompteur indomptable. Plus de temps à perdre, il faut réunir le gang des trottinettes et courser la compagnie Magicus pour libérer les triplés. Même la maîtresse va se joindre à l'aventure, à fond sur ses patins à roulettes, « attrapant le mastodonte au vol pour stopasser son élan et finir sa course en un magnifique soleil autour du cou de son sauveur ». Ha, ha. Voilà une lecture pleine de pep's, de joie, de péripéties stupéfiantes, d'humour et d'entraide. Où l'on évoque le droit des animaux et le sensationnalisme effréné, mais aussi le droit aux rêves et à la magie (parce que le cirque est aussi un monde de paillettes et d'étoiles). J'ai beaucoup apprécié la dynamique de cette courte histoire, qui s'adresse aux enfants, avec des illustrations qui traduisent ce sentiment de conte déjanté à découvrir avec grand plaisir ! 

Frimousse, coll. Papillon - février 2016

Déjà parus : Dino et nous - Dino la panique - Un Dino au tableau

 

IMG_6070   IMG_6071

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24/05/16

Le Mystère Blackthorn, de Kevin Sands

Le mystère BlackThorn

Christophe Rowe, un jeune orphelin de quatorze ans, a échappé à son triste sort en devenant l'apprenti de l'apothicaire londonien, Benedict Blackthorn, et apprend à ses côtés toutes les ficelles du métier. Curieux, le garçon assimile rapidement le latin et les vertus des plantes médicinales, à la faveur des lectures du soir, au coin du feu. Cette douce quiétude est cependant ternie par le changement de climat en ville, où la tension s'alourdit depuis qu'une série de crimes vise les apothicaires en particulier. On parle d'une secte vengeresse, d'une cabbale et de complot contre le roi. Alors que Christopher se fait du souci pour la vie de son maître, celui-ci s'absente la nuit et rentre très tardivement dans des tenues souillées par la crasse et la poussière. Le garçon brûle d'envie de l'interroger, mais Benedict reste évasif. Et puis le temps presse. Le gouverneur de la ville, au service du monarque, toque à leur porte et manifeste un intérêt grandissant pour leurs faits et gestes. Ce dernier n'est néanmoins pas le seul à rôder autour de l'officine Blackthorn et les dangers vont affluer sans prévenir et précipiter notre jeune héros dans une aventure sombre mais palpitante !

J'ai été agréablement surprise par le rythme des intrigues, le souffle romanesque, le contexte historique (Londres du XVIIe siècle) et les enseignements du roman en matière d'apothicairerie et d'alchimie (eh oui...). La lecture ne manquera pas aussi de surprendre les amateurs de messages codés et autres devinettes où ils sont légion dans le texte. De manière générale, le suspense est rondement mené, emmené par un sympathique tandem (Christopher et son meilleur ami Tom, fils de boulanger), sans oublier la mascotte du livre - Bridget, un pigeon redoutablement intelligent, qui viendra en aide à notre apprenti, souvent en mauvaise posture. Ce roman dense de 500 pages se lit finalement d'une traite et conviendra parfaitement aux jeunes lecteurs aguerris, passionnés d'énigmes et d'enquêtes sur fond historique. Un deuxième tome est attendu ! 

Bayard, mai 2016 - Traduit par Pascale Jusforgues (The Blackthorn Key)

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Bogueugueu : Les copains, l'école et moi, de Béatrice Fontanel & illustré par Marc Boutavant

Bogueugueu

Attention, ceci n'est pas un nouveau titre de la collection Bogueugueu ! Cet ouvrage réunit en fait les quatre histoires racontant l'amitié entre Ferdinand Pompon et Basile Tambour, surnommé Bogueugueu parce qu'il est bègue et bute sur les Bbba, les Ttta, les Ccca dès qu'il ouvre la bouche. Le garçon le vit comme un supplice de chaque instant, car il n'en peut plus d'être la risée de toute la classe. Seulement Ferdinand est touché par son histoire, et va naturellement devenir son pote et l'aider à s'intégrer dans leur école, quitte à devenir leur mascotte. On continuera de suivre notre tandem de choc pour leur entrée en sixième (tiens donc, Bogueugueu a une soudaine extinction de voix...) au sein d'un établissement en chantier, où les élèves sont confinés dans un préfabriqué, dans un boucan pas possible. Même leur professeur de français, Mme Rosmorduc, va jeter l'éponge et emmener sa petite troupe se prélasser sur l'herbe, les doigts de pied à l'air. Une journée tout simplement surréaliste, mais parfaite ! Nos deux amis ont hâte d'y retourner. L'aventure ne s'arrête pas là, puisqu'elle les entraîne dans un voyage mémorable à Londres, où Bogueugueu est oublié dans le bus et découvre qu'il peut baragouiner en anglais sans bégayer. Puis nos amis découvrent l'amour et Cyrano, dont ils vont s'inspirer pour clamer leur flamme à l'élue de leur cœur. C'est chou. Imaginez aussi une mise en page extraordinaire avec les illustrations de Marc Boutavant, dont le style naïf aux couleurs acidulées apporte cette touche de charme supplémentaire (notez aussi l'évolution de son style... c'est grandiose ! la double-page sous la mer, lors de la traversée dans le tunnel, est magique !).

En bref, cette série revient en force pour séduire une nouvelle génération de lecteurs - Bogueugueu a déjà dix ans, mine de rien. Ce nouveau format aussi ne manquera pas de taper dans l'œil en librairie, même s'il faut rappeler que les 166 pages du livre se lisent sans peine, largement compensées par des séquences illustrées, une dynamique espiègle et un découpage en quatre histoires distinctes. Ce sont, de plus, des histoires qui s'adressent à tous et qui parlent de différence et de tolérance sur une note d'humour. Ici l'amitié aide à grandir et ce message est formidable. Souhaitons à nos chers amis une seconde jeunesse aussi fringante que la précédente ! 

Gallimard Jeunesse, mai 2016 pour la présente édition

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/05/16

It Girl, de Katy Birchall

It Girl

Au rayon des couvertures moyennes, qui donnent très peu envie de se pencher sur le livre, parce qu'on s'imagine un truc girly bécasse, sans intérêt, je demande It Girl de Katy Birchall. Et là, c'est le drame. Snif, snif. Car franchement le contenu vous réserve une lecture déjantée, avec un humour subtil et un flegme britannique jubilatoire, que l'emballage ne laissait guère présager, d'où mon agréable surprise dès les premières pages feuilletées par curiosité. Prenez une jeune anglaise de quatorze ans, Anna Huntley, maladroite, un look chiffon désespérant, inexistante sur l'échelle sociale du lycée, un peu geek sur les bords, avec un bon sens de la répartie, des amis à toute épreuve qui la soutiennent et la supportent, un papa qui est une pointure dans le journalisme et qui vous élève du mieux qu'il peut, en vous assurant que rien ne vaut le naturel dans la vie et qu'en tant que brillante progéniture, vous avez le temps de grandir en touchant aux artifices de la mode. Et pour mieux parfaire votre cote de popularité, vous n'hésitez pas à mettre le feu à la reine des abeilles ! C'était un accident, mais tout de même... vous venez de vous vilipender en place publique sans l'aide de personne. Tout bascule le jour où votre cher papa vous annonce qu'il fréquente la star de cinéma, Helena Montaine. Et sans vous y attendre, vous voilà propulsée comme la nouvelle it-girl dans les journaux (photo prise à l'appui, efflanquée d'un chemisier éclaboussé de sauce soja, en train de promener votre chien) ! La classe à Dallas. Euh... non. Pour Anna, c'est le début de la révolution : elle devient populaire, reçoit des invitations à la pelle, se fait relooker de la tête aux pieds, et le garçon qui lui plaît en secret semble enfin connaître son existence ! Comment survivre à cette jungle ? En se plantant de A à Z, naturellement. Anna est d'ailleurs très douée pour foirer ses prestations en beauté (faire la révérence lors de la première rencontre avec Helena, ou l'acrobatie incompréhensible lors de la sortie scolaire qui ruine tous ses efforts de paraître cool...). J'ai ri, mais qu'est-ce que j'ai pu rire !  Car oui, ce bouquin est drôle, décomplexant et divertissant sur toute la ligne. Il s'inscrit dans ce créneau que je chéris tant - à la croisée de Geek Girl de Holly Smale et des séries de Echo FreerE. LockhartHayley LongSue Limb & Louise Rennison. Des lectures légères, qui racontent des aventures adolescentes avec une verve rafraîchissante. On trouve ici, en plus du reste, des mails désopilants, des personnages au taquet et des situations invraisemblables mais tellement indispensables. C'est pas gnangnan, bien dans son temps et ça cultive humour et finesse intellectuelle avec aisance. Je recommande dix mille fois ce registre tellement plus fun et réjouissant. ♥

PKJ, avril 2016 - Traduit par Juliette Lê

23201793

Couverture Originale ^-^

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/05/16

Le loup - un imagier à dévorer, de Laurent Simon

IMG_6414

Cet imagier, en plus d'être drôle et original, n'est pas non plus complètement bêta, puisqu'il vous apprend tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le loup. Il est question de lieu commun (la hiérarchie au sein de la meute, son cri qui varie du hurlement au jappement, du glapissement au grondement, du grognement à l'aboiement, car oui le loup est très proche du chien, ou vice versa).

On trouve aussi et surtout des expressions sur le loup, et même des jeux de mots, “quand on parle du loup, on en voit la queue”, “la faim fait sortir le loup du bois”, “se jeter dans la gueule du loup”, “le loup a les crocs” et tant d'autres exemples encore. L'auteur rappelle aussi l'importance du loup dans les histoires et les contes pour enfants (le chaperon rouge, les trois petits cochons), ou les comptines (promenons-nous dans les bois).

Ah, le loup, cette créature indispensable dans l'imaginaire littéraire ! ^-^ En somme, cette lecture qui manie aussi bien le premier que le second degré est à dévorer sans retenue ! 

Milan, mai 2016

IMG_6416   IMG_6417

IMG_6421   IMG_6422

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Mystère des papas, de Clément C. Fabre

IMG_6380

Trois jeunes enfants, qui se connaissent depuis toujours, se demandent aussi ce que trament leurs papas tous les vendredis midis. Car ils ont un rituel, quels que soient le lieu, la saison ou le temps, ils se retrouvent tous les trois et trinquent à leur amitié éternelle. Les enfants, eux, s'imaginent déjà de folles théories : ils répètent ensemble dans un groupe de rock, ou ce sont des espions, et pourquoi pas des super-héros avec des super-pouvoirs ? ! 

Cette histoire est magique ! Le texte, les dessins, la chute de l'histoire... tout n'est que tendresse, enchantement, farce et humour. C'est un album merveilleux, qui évoque l'amitié qui défie le temps qui passe et dont le schéma aussi se répète de génération en génération. L'ambiance procure un sentiment de bien-être (le choix des couleurs et des pastels). Cela donne envie de se fondre dans le décor et de faire partie de l'histoire ! Une vraie réussite. ♥

Gallimard Jeunesse, mai 2016

IMG_6381   IMG_6382

IMG_6383   IMG_6384

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

La Princesse au si petit pois, de Martine Camillieri

IMG_6369

C'est en fouillant des caisses remplies de jouets que Martine Camillieri a eu l'idée de retravailler le conte d'Andersen et proposer sa version bidouillée de bric et de broc absolument facétieuse. Elle s'était d'ailleurs déjà illustrée avec Angélique Villeneuve dans Les très petits cochons. L'histoire nous emmène donc au royaume de Berlingot, où le prince Macaron se languit de son éternel célibat et désespère de trouver l'amour de sa vie. D'humeur triste et morose, il a également perdu l'appétit et reste prostré sur son trône. Sa léthargie préoccupe le royaume, à tel point que Meringue le devin est convoqué en urgence. Il annonce alors au prince une belle éclaircie sur son avenir sentimental et lui recommande tout simplement d'élever son esprit pour être à sa hauteur. Requinqué, Macaron mobilise ses troupes pour partir en mission, à la recherche de sa princesse tant attendue.

Quelle épopée ! Et que de trouvailles ! ... Imaginez un manoir en cristal à partir d'un simple emballage en plastique, paré de fanions aux couleurs d'une célèbre entreprise de pâtes. Huhu. Ou le plus drôle, à mon sens, c'est la reine mère et sa tête de sadique ! ^-^  Absolument tordant. C'est ce qui a de bon dans un album avec photographies, où l'on recrée l'imaginaire à partir d'objets du quotidien, on constate ainsi le champ de possibilités, le sens de la créativité et, parfois, la dérision dans la mise en scène. Une chouette trouvaille pour une lecture originale ! 

Seuil jeunesse, mai 2016

IMG_6371   IMG_6372

IMG_6374   IMG_6375

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,