14/11/20

Play (Stage Dive #2), de Kylie Scott

PlayCe deuxième roman ne tient pas la comparaison avec Rock que j'avais adoré ! De toute façon, nul ne pourra tenir la distance avec David Ferris. Cet homme est un dieu vivant. Son aventure avec Evie est sans fausse note. Je suis sûre de la relire avec grand plaisir !

L'histoire ici présente se révèle également très sympa en étant drôle et sexy à la fois. Mal, le batteur du groupe, file un mauvais coton. Ses copains s'interrogent mais notre viking au sex-appeal assumé se renferme dans sa bulle. Un soir, il croise Anne et lui demande de jouer le rôle de sa petite amie sans qu'elle pose la moindre question. La nana tombe des nues (*sourire de psychopathe*) et s'embarque pour une relation complètement dingue. Car Mal est infatigable. Il va droit au but, il réclame une attention exclusive, mais aussi de la tendresse, de la patience et de la dévotion, tout ça pour détourner la moindre sollicitude pouvant le désarçonner. Mal Ericsson est un grand mystère mais au fond on devine un garçon fragile et au bord du précipice.

Pour moi, la romance se résume à de la séduction voilée avant d'être franchement coquine. Si Anne est totalement conquise par son sexy rocker, elle montre néanmoins un bon sens de la répartie prouvant qu'elle mène la danse aussi. En face, Mal incarne la sensualité et la force brute. C'est du tout cuit. Et bien, pas forcément. Ils ne vont pas se jeter dessus d'entrée de jeu. Ils ne vont pas faire monter la pression non plus (je n'ai pas ressenti une tension sexuelle à vous coller la fièvre). Ils ont une relation assez extraordinaire entre fous rires, blagues polissonnes et attirance physique. Par comparaison (avec David et Evie), c'est beaucoup moins électrique et passionnel mais la complicité est réelle & sincère donc très touchante.

En tout cas, c'est une série que j'apprécie beaucoup. Le style de Kylie Scott est moderne et décomplexé. Ses personnages sont très attachants. On se marre vraiment bien ! ​🥳​🤩​

JC Lattès, coll. &moi, 2015

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11/11/20

Comment j'ai boycotté Noël (et survécu à l'Alaska), de Julia Nole

Comment j'ai boycotté Noël et survécu à l'AlaskaCourtney avait misé gros sur sa liaison avec son boss mais réalise trop tard son erreur. Elle part donc sur un coup de tête en Alaska pour remplacer une collègue le temps des fêtes. Sur place, elle réalise avec effarement la mission délirante qui l'attend : des routes impraticables, trop de neige et de verglas, des ours planqués derrière les bosquets, un beau gosse bourru et mystérieux, sans oublier la tempête du siècle avec coupure de courant et repli stratégique au chalet !

C'est clairement aussi bon et efficace qu'un téléfilm de Noël : ambiance hivernale, petite ville charmante, communauté attachante, péripéties farfelues et rigolotes. Ça se boit comme du petit lait. On a même une petite romance sympathique ! Certes, j'ai quelques réserves à son sujet car (pour moi) le déclic amoureux ne fait pas rêver. Un peu de farine pour des ébats assez chastes. Haha. Carré blanc sur le reste. Pourquoi pas ? Je ne suis pas forcément fan des scènes détaillées en long en large et en travers non plus. Mais pour le coup, j'aurais préféré qu'on s'en tienne à des bisous et des câlins au lieu de ce truc flou et approximatif. Huhuhu. J'ai d'ailleurs moins accroché au reste de l'histoire - le clash, la pénitence et les révélations - no big surprise ! Petit constat de trop vite, trop soudain, trop cliché. Bref.

Ceci étant dit, je ne regrette absolument pas d'avoir lu ce roman. C'est non seulement idéal pour mon petit cœur tout mou, idéal pour la saison et idéal pour se détendre. J'ai également découvert la jolie plume, débutante et talentueuse, de Julia Nole. C'est donc une opération séduction pleinement réussie.

HarperCollins Poche / édition papier 2020

 

L'amour est un dessert... qui se mange à deux, de Cécilia City

L'amour est un dessert qui se mange à deuxPetite hésitation avant de découvrir ce roman. Je n'étais pas emballée par la présentation mais j'ai craqué pour la couverture ! ♡(.◜ω◝.)♡

Lila a le béguin pour Loris qui est marié mais malheureux en ménage sauf qu'il veut préserver son petit garçon et ne souhaite pas divorcer. Loris et Lila travaillent ensemble dans la pâtisserie familiale (la Maison Dorée). Leur complicité ne fait aucun doute pour leurs proches qui guettent avec hâte le moindre rapprochement. Lila aussi se sent prête de lui sauter au cou alors que Loris ne cesse de souffler le chaud et le froid sous des prétextes bidon. Soupirs et longs soupirs.

D'entrée de jeu, j'ai eu du mal à me situer. Faut-il aimer ou pas Loris ? Le type est marié (wesh). Son comportement avec Lila est louche. Encore une amitié amoureuse qui me laisse dubitative - cf. Viens, on s'aime de M. Moncomble. Quid d'Arthur ? Le rouquin flamboyant, trop charmant pour être honnête ? Avouez qu'on s'y perd ! C'est d'ailleurs rare de douter autant dans une romance !

J'ai donc choisi de tricher (amen) en lisant les deux derniers chapitres du roman. Je voulais en avoir le cœur net car je n'aimais pas cette sensation de flou. En plus, je n'étais pas attirée par Loris. Au final, je suis toujours dans le doute car j'ai adoré certains passages, j'ai ri aux éclats et j'ai bien aimé l'ambiance générale (légère, insouciante et sucrée). Mais quel bazar aussi !

J'ai vraiment eu le sentiment d'avoir été prise pour une girouette. Ça tourne dans tous les sens, ça t'envoie des paillettes et ça t'embrouille les idées. Oui, oui. Le dénouement est assez inattendu car les indices sont éparpillés. Et surtout, ce n'est pas un triangle amoureux. Tous ne jouent pas franc jeu et on ne sait jamais sur quel pied danser. Enfin, voilà un charmant micmac ! Gourmand, croquant et confondant.

Harlequin / HQN / 2020

#Lamourestundessertquisemangeàdeux #NetGalleyFrance

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10/11/20

Quatre Sœurs / édition collector 2020 / de Malika Ferdjoukh

Quatre soeurs collector

J'ai déjà clamé haut et fort mon amour pour cette série !
Je tenais juste à signaler la parution d'une édition COLLECTOR - avec une couverture illustrée par Hello Marine - réunissant les quatre volumes dans un format poche.

On trouve tout dans cette série : de l'humour, de la tendresse, des frangines extras, des colères, des larmes, des gratins, des coups de cœur, des gamins turbulents, des vacances, des garçons, des copines, des premières amours, des ruptures, des fantômes, des lettres, des robes, des chansons et des danses, des coups de fil, des coups de déprime, des câlins, des cafards, des bisous, des poireaux, des cigarettes, des cerises et des nuits blanches...

Cette lecture est mon instant doudou par excellence.

Une belle villa au bord de la mer, pleine de recoins et de mystère.
Quatre soeurs qui sont cinq, orphelines de fraîche date.
Leurs amis, leurs amours, leurs humeurs, leurs humour.
Un festival de personnages, de péripéties et de dialogues piquants.
Ou l’équivalent moderne des grandes comédies américaines des années 40 et 50.

Cette lecture est incontournable ! Si vous ne connaissez pas encore, n'hésitez plus. ♥

QUATRE SOEURS ÉDITION COLLECTOR 

Une édition poche collector de la série phare de Malika Ferdjoukh

Illustration de couverture de Hello Marine

*********************

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/11/20

The Book of Ivy, par Amy Engel

The Book of Ivy

Mariée de force au fils du président, Ivy a en fait la mission de le tuer. Ce sont son père et sa sœur qui ont mis au point ce projet car ils estiment avoir été spoliés du pouvoir en place (deux vieilles familles ennemies). Pour Ivy, le bien-fondé de ce plan était indiscutable jusqu’à ce que d’autres révélations apparaissent. À commencer par sa nouvelle vie auprès de Bishop...

En effet, sa nouvelle vie n'est pas aussi insoutenable car le jeune homme se révèle attentif et patient malgré sa défiance. Leur couple s'épanouit doucement. Ça fait plaisir à voir car ils sont adorables ensemble. Mais la jeune fille est au pied du mur. Elle ne veut pas décevoir ses proches mais ne souhaite pas trahir son compagnon non plus. Attendez-vous à une issue fatale. Poignante. Et qui fait hurler dans les chaumières. OMG.

J’ai été totalement séduite par cette dystopie qui est plus dans l'émotion que dans l'action à proprement parler. Les personnages sont attachants. Derrière son mutisme, ses sourires discrets, Bishop dévoile un caractère fort et troublant auquel on résiste difficilement ! Et Ivy est une héroïne plus fragile qu'en apparence. Elle prend douloureusement conscience de son rôle avec pertes et fracas. C’est terrible. J'avais le cœur lourd pour elle. Soupir donc pour cette lecture, à la fois bouleversante mais passionnante.

Nota bene : histoire à suivre dans The Revolution of Ivy - série en deux tomes. 💛

Lumen, 2015 - Traduit par Anais Goacolou

... édition reprise en format poche chez PKJ.

À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. 

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04/11/20

Vicious (Sinners #1), de L.J. Shen

ViciousOdieux et autoritaire, Vicious n'est pas le gentleman idéal. Mais on devine que cette âme torturée masque les souffrances d'une enfance difficile (sa mère handicapée après un accident, son père volage, sa nouvelle belle-mère manipulatrice et motivée par l'appât du gain). Le garçon a donc dissimulé ses cicatrices et s'est rendu détestable pour tenir le monde à distance. Seuls ses potes - les Four Hot Heroes - lui sont réellement proches.

Puis débarque Emilia - la fille des domestiques - et sa barque chavire dangereusement. Avec son sourire, sa gentillesse et sa douceur, elle déstabilise notre ange déchu. Et devient son souffre-douleur. La logique de Vicious est implacable. D'ailleurs il va la pousser à quitter la ville et sa famille. Dix ans plus tard, tous les deux se retrouvent à New York. Mais Emilia n'est plus aussi naïve et impressionnable qu'auparavant. Aujourd'hui c'est lui qui a besoin d'elle. Les rôles sont donc inversés.

Ce que j'aime dans les romances de LJ Shen, c'est que ce n'est jamais nunuche ! C'est parfois grossier, parfois rude, parfois sexy et parfois licencieux. Et d'un seul coup ça peut devenir terriblement romantique et renversant. Les personnages sont des faux durs qui jouent les pourris jusqu'au trognon. Ils veulent et ils exigent. Ils ne promettent rien. Ils cueillent leur plaisir. Ils sont conquérants. Et ils réussissent. Ils ne bafouent pas les femmes car ils sont honnêtes dans l'échange d'une sexualité libre et consentie. Donc voilà, ce serait hypocrite de les mépriser.

La relation entre Vicious et Emilia joue sur cette tension de haine et d'amour qui rend leurs joutes jubilatoires et leur rapprochement chaud bouillant. J'ai plus d'une fois gloussé honteusement. On sent bien qu'il est dingue d'elle et qu'il lui en fait baver exprès parce que c'est un sentiment inacceptable pour lui (une faiblesse etc.). Bon, Emilia est pas mal revancharde aussi donc elle ne se laisse pas faire non plus ! En bref, on s'éclate tout du long et on bat des cils frénétiquement en tournant les pages - la bave aux lèvres, oups.

HarperCollins Poche / 2017 pour la traduction française

Traduit par Barbara Versini

💗💗💗💗💗

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/11/20

Dance of Thieves, de Mary E. Pearson

Dance of thievesCette lecture est parfaite ! L’histoire. Les personnages. L’ambiance. Tout. J’ai adoré. Et j’en veux encore. 

D'un côté, nous avons la farouche Kazi. Garde d'élite envoyée en mission sur le territoire des Ballenger, elle est kidnappée par un trafiquant de main d'œuvre et se retrouve ligotée avec le nouvel héritier, Jase le fougueux. Pour sortir de cette galère, ils vont devoir collaborer alors que leur relation est tendue et électrique. Je vous préviens, ils se détestent. Ils ne se font pas confiance. Et tous les coups sont permis.

En gros, l’aventure est palpitante, inattendue et excitante ! On a une idylle naissante, oui, qui prend son temps et ne tombe jamais dans la mièvrerie. Car il y a beaucoup de méfiance entre eux, des secrets, des mensonges, des complots... mais aussi du romantisme et des rires. Quel régal. On ne s’ennuie vraiment pas.

La vie auprès de la tribu Ballenger est de même très inspirante ! Les liens sont solides et soudés, leurs valeurs aussi. On sent pleinement le danger, les désirs et la légèreté qui bouillonnent. Hum. C’était génial. J’aurais pu rester avec eux des heures et des heures... et pester contre la fin qui se pointe déjà. Grrr.

Nota bene : La série se poursuit avec Vow of Thieves - série en deux tomes. 💛

La Martinière J. (2020) - Traduit par Isabelle Troin

🧡🧡🧡🧡🧡

 

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Akissi tome 10 : Enfermés dedans, de Marguerite Abouet & Mathieu Sapin

akissi 10 enfermés dedansDans ce dixième volume, Akissi expérimente comme ses fidèles lecteurs l'épreuve de l'année, à savoir le coronavirus  !

Quelle bonne idée d'intégrer l'actualité à une série qui est proche de son public. L'histoire est de plus lue avec recul donc se découvre avec le sourire, tout en rappelant l'époque anxyogène que nous avons tous traversée. Bravo. C'est une totale réussite.

Akissi et sa famille ont donc été confinés et ont vécu cet enfermement d'abord comme un sacrifice juste et nécessaire, pour le bien des plus fragiles et blablabla. Puis, au fil du temps, ils ont tous un peu pété les plombs. Hahaha. 

En fait, on retrouve dans l'histoire les travers des uns et des autres. Ces petits riens qui ont été épinglés avec humour et espièglerie. Akissi est une héroïne attachante et intrépide - qui aurait préféré un vélo à une poupée blonde comme cadeau de Noël. Elle est têtue et frondeuse. Quand elle a une idée en tête, c'est mission impossible de l'en déloger.

Avec ses potes et sa famille, elle offre une chronique rafraîchissante et joyeuse de sa vie ordinaire dans un village en Afrique. La lecture est pleine de charme et tellement attendrissante. J'aime beaucoup. Elle analyse pertinement la crise sanitaire et raconte aussi l'après Covid en lançant quelques pistes. Après tout, “puisque tu n'es pas morte du coronavirus, tu dois maintenant adopter les bons gestes pour une vie plus solidaire”.

C'est drôle, vraiment. La série ne se prend pas au sérieux mais touche à sa façon les lecteurs en suggérant de bons réflexes, de bonnes réflexions. Très, très bien ! Un bon dixième tome en tout cas. 

Gallimard BD /  2020

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Cinérêve, Tome 1 : Le mystère Hortensia, de Roland Garrigue, Anne Didier & Catherine Duval

Le Cinérêve Le mystère HortensiaAugustin est fasciné par sa voisine, Mademoiselle Hortensia, qui fait pousser des plantes bizarres dans son atelier. Un jour, il surprend la discussion houleuse entre la fleuriste et le maire. Ce dernier se plaint de ses dernières compositions et menace de mettre un terme à leur collaboration.

Ignorant qu'elle est espionnée, Mlle Hortensia appelle une amie et évoque son désarroi. Sa conversation laisse également échapper les mots “pouvoir” et “Cinérêve”. C'est assez pour émoustiller la curiosité du garçon ! Le soir venu, il poursuit sa filature et découvre ce fameux théâtre. 

Malheureusement ses actes anodins vont avoir des conséquences plus graves. Car Augustin a outrepassé plus d'une règle, par inconscience ou ignorance, en tout cas il s'est éloigné de la simple promenade pleine d'insouciance.

De la sorcellerie, du danger, des rêves qui virent aux cauchemars... Observez, scrutez et retenez votre souffle. Ce premier tome prend le temps d'explorer l'univers étrange et enchanteur du Cinérêve. Et c'est pas mal du tout.

On apprend aussi à connaître Augustin, un garçon ordinaire et solitaire, qui est harcelé en classe par ses camarades et qui aimerait naturellement que la roue tourne. C'est d'ailleurs un peu pour échapper à cette réalité qu'il a choisi d'épier son étonnante voisine. Seulement voilà, il n'imaginait pas les retombées de ses indiscrétions et doit maintenant rattraper le coup. Paumé, lui ? Complètement.

En attendant la suite des aventures, les amateurs d'histoires extraordinaires apprécieront le savant dosage proposé dans cette bande dessinée : du mystère et des frissons par-delà les apparences. Les coulisses du Cinérêve n'ont sans doute pas tout dévoilé et se réservent le droit de vous surprendre encore...

Casterman, 2020

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Sœurs d'Ys : La Malédiction du royaume englouti, de Matthew Tobin Anderson & Jo Rioux

Soeurs d'ysL'histoire se base sur une légende bretonne dont les auteurs livrent ici leur propre interprétation. Ambiance ensorcelante mais démoniaque ! J'ai plongé les deux mains jointes car je trouvais la couverture fascinante.

Deux sœurs pleurent la mort de leur mère mais vont aussi se déchirer car elles vont exprimer leurs émotions différemment. L'aînée, Rozenn, va se tourner vers la prière, la nature, les animaux, les plantes, la contemplation. Elle aime se perdre loin des intrigues du château et se complaire à l'air libre. La plus jeune, Dahut, est rancunière et reproche à leur père d'avoir abusé de l'amour de leur mère. Elle a scellé un pacte secret pour assouvir sa vengeance et commence à séduire à tour de bras pour protéger son royaume. Mais une malédiction place sur Ys. Et la vérité est bouleversante.

Quelle lecture ! Une lecture qui se révèle tour à tour sombre, poignante, dramatique et poétique. Elle fait aussi appel à la beauté, aux liens du sang, aux mensonges, à l'ambition et à la passion dévorante. C'est fascinant à lire... même si j'étais parfois sur la réserve quant aux illustrations, je me trouvais happée par l'atmosphère. J'avais envie de connaître la suite et j'ai tourné les pages avec curiosité. Le dénouement est palpitant... et quelques séquences sont sublimes !

Rue de Sèvres, 2020

********************

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,