22/12/19

La fille sans nom, de Maëlle Fierpied

La fille sans nomCamille fugue en pleine nuit car elle en a ras-le-bol de l'éducation trop rigide de ses parents. Sur le bord du fleuve, elle croise une péniche et répond à une petite annonce : recherche garçon à tout faire. Avide d'aventures, la jeune fille monte à bord et ment sur son identité.
Au moment de signer son contrat (avec une goutte de son sang), Camille s'écroule de sommeil et se réveille en ayant tout oublié. Elle ne comprend pas ce qu'on attend d'elle, si ce n'est s'occuper des animaux en cage d'un certain Mage Hélix. Elle doit aussi éviter le plus possible ses compagnons de voyage, deux Ogres-dragons peu commodes.
Oui, oui, c'est carrément bizarre. Et tout le roman est de cet acabit !
On débarque au beau milieu d'une histoire très curieuse et on ne cesse de se demander où on va. L'ambiance est sombre et angoissante, avec des personnages inquiétants. La mise en place peut sembler lente - elle l'est - et pourtant tout semble nécessaire pour comprendre la quête. Après tout, le roman fait 500 pages donc il faut se préparer à élargir ses horizons.
L'univers de Maëlle Fierpied est souvent atypique, avec une bonne dose de fantastique, de l'audace et une imagination improbable. Cf. ses Chroniques de l'université invisible qui m'avaient fait découvrir son auteure ! Celui-ci ne déroge pas à la règle, même si j'ai parfois eu une sensation d'errance et de flou...

École des Loisirs, roman, Médium + (2019)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19/12/19

Au pays de l'Ailleurs, par Tahereh Mafi

Ce bouton de rose est un joli conte campé dans des décors insolites et truffés d'illusions. ♥

Au_pays_de_l_ailleursAlice n'a pas eu une enfance facile : elle a grandi dans l'indifférence générale, isolée dans une cabane et moquée par ses camarades. Car le problème d'Alice, c'est qu'elle est terne (ses cheveux et sa peau sont blancs comme le lait) - une hérésie dans un monde basé sur le feu d'artifice. En plus, Alice n'a aucun Talent et se vautre en public pour sa Présentation.
Notre héroïne refuse néanmoins de baisser les bras ou de se résigner à un quelconque destin selon les options de Ferenwood... En suivant Oliver dans le pays de l'Ailleurs, la lecture prend alors un détour farfelu. Oliver, c'est le garçon qui lui inspire de l'antipathie, de l'agacement, de l'incertitude, du flou absolu. Avec son don pour la Persuasion, il est doué pour embobiner. Et ça, Alice ne le supporte pas.
Par contre, seul Oliver peut la guider jusqu'à son père qui a disparu depuis des années. L'expérience en Ailleurs est donc inopinée, surprenante mais hasardeuse. Chaque petit détail a son importance. Toutefois Alice est trop spontanée, trop imprudente et impatiente pour s'y attarder. Dès lors, leur odyssée sera « flamboyante » : un fourre-tout de révélations et de rencontres tantôt exubérantes tantôt absurdes.
Ce n'est pas toujours gagné d'entretenir l'étincelle qui brille dans nos yeux... même si la plume de Tahereh Mafi est déjà un enchantement à elle toute seule !

Sinon Alice et Oliver sont très attachants (oui... j'ai trouvé en Alice un peu de Anne with an E). Tous deux nous font vivre une aventure incroyable en se rendant dans l'Ailleurs pour retrouver le papa de la jeune fille. Attendez-vous donc à beaucoup de charme et un potentiel fou dans ce roman. Du moins, c'est mon humble avis.

Michel Lafon, 2016 - traduit par Jean-Noël Chatain

description

« Non, dit Alice. Je crois que je ne pige rien du tout. J'ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle on a besoin du Temps, pas plus que je ne vois le rapport avec le livre de poches, et encore moins avec le fait de retrouver Père. (Elle soupira.) Oliver... Je n'ai jamais été aussi déroutée de toute ma vie.
Il parut inquiet un bref instant, avant que ses soucis s'éloignent en dansant. Il s'esclaffa, ce qui lui donnait beaucoup de panache, puis pressa le pas en sifflotant un air qu'elle ne parvenait pas à situer. »

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17/12/19

Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir 2), de Christelle Dabos

A66198

« Il n’y a que deux catégories de femmes dans l’entourage de notre seigneur Farouk. Celles qui cèdent leurs charmes et celles qui cèdent leurs services. Si vous ne participez pas à son plaisir, vous ne survivrez pas longtemps ici. »

Après Les Fiancés de l'Hiver, on retrouve Ophélie dans sa nouvelle fonction de Vice-Conteuse officielle. Un caprice de Farouk ? En fait, notre héroïne n'a plus trop le choix mais s'emmêle vite les pinceaux. Elle accepte donc de se pencher sur un autre sujet d'actualité et se met à enquêter sur les disparus de Clairdelune. Encore un piège ? Hmm, hmm. 

Heureusement, Thorn veille au grain. Toujours taciturne et ombrageux, notre Intendant est loin d'être totalement indifférent aux agissements de sa promise. Mais l'engagement du couple n'a vraiment pas la cote auprès des Courtisans.

Et ça conspue, ça murmure, ça trahit, ça menace à coups de lettres énigmatiques... Oh oui, il y a du suspense dans ce roman ! C'est très excitant. Ce tome est encore plus formidable et captivant. J'avais été envoûtée par le tout premier, mais celui-ci m'a tenue en haleine. J'ai adoré.

Christelle Dabos est vraiment douée : plume élégante, charme fou et imaginaire foisonnant... vraiment, vraiment du talent !!!

©2015 Editions Gallimard Jeunesse
(P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

La lecture de Clotilde Seille, « inventive et subtile », est désormais inscrite dans notre ADN. C'est une formidable voix de conteuse, qui nous transporte en plein cœur du monde merveilleux de la Citacielle. Finalement, on oublie vite nos réserves du début ! La lecture audio est une réussite.

 Les Disparus du Clairdelune

Lauréate du Concours du premier roman organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2012,
Christelle Dabos confirme dans ce deuxième tome un talent hors du commun.


Grand prix de l'Imaginaire 2016

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16/12/19

Dinde rôtie, demandes en mariage et autres petites surprises, par Holly Martin

Dinde rôtie, demandes en mariage et autres petites surprisesJ'avais très envie de retrouver mes amoureux de Veux-tu m'épouser 100 fois ? : Suzie et Harry sont toujours adorables et surfent sur le succès de leur site en organisant des mises en scène romantiques pour des couples qui veulent déclarer leur flamme.

Ce mois de décembre grouille également de projets fous dont la soirée du 31 pour laquelle Suzie a carte blanche afin de satisfaire ses clients. De son côté, Harry multiplie les coups de fil mystérieux et s'absente souvent sans explication. C'est une surprise, a-t-il promis.

Mais Suzie a d'autres chats à fouetter : ses parents sont de retour en Angleterre et ignorent les fiançailles de leur ancienne bru avec le cousin de la famille. Gros scandale à venir.

Ajoutez que Suzie attend un heureux événement... là aussi motus et bouche cousue. Ahem. Elle qui se languit d'avoir la bague au doigt se demande surtout ce qui retarde Harry après ses multiples propositions. Sérieux, Suzie, tu ne vois rien venir ???

Verdict : c'est franchement TOO MUCH. Ce court roman est trop prévisible et hyper maladroit !!!

Heureusement l'ambiance est magique et les personnages débordent d'amour et de romantisme. C'est un maigre lot de consolation pour une petite lecture riche en sucre mais vraiment pas inoubliable.

Découvrez son roman : Veux-tu m'épouser ? en format poche (même si la couverture n'est pas folichonne) !

Format ebook - Genre : Romance contemporaine - Collection &H - décembre 2015 - EAN 9782280351430

 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Embarquement immédiat pour relation agitée, par Déborah Guérand

Embarquement immédiat pour relation agitéeCe roman est en fait le spin-off de Tais-toi et embrasse-moi. On y retrouve Teddy qui s'embarque pour une croisière réservée aux couples à la dérive. Elle s'y est inscrite avec son meilleur ami Damien pour jouer la comédie en attendant de recharger ses batteries (Teddy est un peu dépassée par sa nouvelle vie de maman et de femme qui a tout pour être comblée).

À bord, c'est Lucile qui est responsable du bon déroulement des opérations. Elle vient de remplacer sa patronne au pied levé et tente de masquer sa nervosité. D'où sa méprise concernant l'ancienne star du football, échouée par hasard sur le paquebot. Notre jeune assistante ne lui réserve guère l'accueil escompté. Mais ce premier contact électrique et maladroit annonce la couleur !

Bon point pour cette lecture sympathique et rythmée. Les personnalités sont enlevées, les rencontres pullulent, les réparties fusent, les aventures sont plus que farfelues. Le mélange est explosif et néanmoins distrayant.

Je retiens toutefois ma frustration concernant cette galerie d'anciens personnages encore très actifs dans la nouvelle intrigue... Je me sentais exclue, étrangère à leurs délires. Cela m'apprendra à avoir dérogé à la règle des séries. Il faut dire aussi que je m'attendais à une lecture plus festive, dans l'esprit de Noël, quoi. Et bien, on repassera pour la saison prochaine.

Pour le reste, c'est plein d'humour et de fraîcheur donc très plaisant !

Format poche - Genre : Comédie romantique - Collection &H - 16 octobre 2019 - &H - 320 pages - EAN 9782280430043

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13/12/19

Une promesse sous la neige, par Fiona Harper

Une promesse sous la neigeÀ l'approche des fêtes de Noël, Juliet frôle la crise de nerfs à vouloir assurer sur tous les tableaux - mère parfaite, organisatrice irréprochable du réveillon de famille - mais est à deux doigts de jeter l'éponge en constatant que rien ne se passe comme prévu. D'abord, ses quatre enfants sont intenables. Elle ressasse encore son divorce comme une pilule amère coincée en travers de la gorge. Et sa sœur Gemma vient lui annoncer qu'elle part quinze jours en vacances dans les Caraïbes.

Trop, c'est trop. Juliet en a assez de se décarcasser pour les autres et accepte sur un coup de tête d'échanger sa place contre celle de sa frangine ! Du coup, Juliet s'envole pour la villa tout confort et oublie rapidement ses petits soucis en faisant la rencontre d'un italien sexy et en buvant des cocktails en bikini. Pendant ce temps, Gemma se gèle les fesses à Tunbridge Wells et va découvrir les joies d'une vie de mère au foyer débordée... heureusement soutenue par un charmant voisin.

Je m'attendais à une comédie légère et romantique, une lecture sans prétention, distrayante comme il faut, avec un synopsis rappelant vaguement le film The Holiday (de Nancy Meyers). Et déjà je rêvais d'un instant de guimauve bien collante et sucrée... Que nenni. On découvre une histoire beaucoup moins rigolote et qui se contente de raconter le gouffre existant entre les deux sœurs dont les parcours sont diamétralement opposés.

L'une bosse dans le cinéma, célibataire et indépendante, adepte du glamour, et l'autre est une divorcée aigrie, frustrée et minée par ses échecs. Cela dure sur 400 pages et c'est beaucoup, beaucoup trop long. Cela manque de rythme, de peps, d'étincelle. C'est trop ancré dans les clichés, les codes, les modes, les recettes banales et sans goût. La seule surprise viendra lors de la distribution des cartes amoureuses, avec des révélations et des rebondissements qui feront presque sursauter la lectrice engourdie. Rhooo... quelle drôle d'idée !

Enfin bon, le but de la manœuvre étant de remettre en mémoire l'importance de la famille dans une société sans cesse bousculée et essoufflée, j'ai comme eu un peu de mal à gober tout ça... mais pourquoi pas ?

Roman réédité & préalablement paru sous le titre : Ma vie en double.

Format poche - Genre : Romance contemporaine - Collection Les Favoris Harlequin - novembre 2019 - Les Favoris Harlequin N°120 - 448 pages

Traduction d'Emmanuelle Debon (Make My Wish Come True) 

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Comment j'ai boycotté Noël (et survécu à l'Alaska), par Julia Nole

Comment j'ai boycotté Noël et survécu à l'AlaskaCourtney avait misé gros sur sa liaison avec son boss mais réalise trop tard son erreur. Elle part donc sur un coup de tête en Alaska pour remplacer une collège le temps des fêtes. Sur place, elle prend alors conscience dans quelle mission délirante elle vient d'embarquer : des routes impraticables, trop de neige et de verglas, des ours planqués derrière les bosquets, un beau gosse bourru et mystérieux, sans oublier la tempête du siècle avec coupure de courant et repli stratégique au chalet !

C'est clairement aussi bon et efficace qu'un téléfilm de Noël : ambiance hivernale, petite ville charmante, communauté attachante, péripéties farfelues et rigolotes. Ça se boit comme du petit lait. On a même une petite romance sympathique (par contre, j'ai quelques réserves à son sujet). Peut-être parce que le déclic amoureux ne m'a pas fait rêver : le couple se décoince à force de batifoler avec la farine et la suite manque de sel, de sensualité (le passage à l'acte est évasif, comme un carré blanc imposé). Je ne réclame pas forcément une avalanche de détails car je préfère de loin qu'on s'en tienne à des bisous et des câlins ! J'ai d'ailleurs moins accroché au reste de l'histoire (le clash attendu, la pénitence et les révélations sans surprise... trop vite, trop soudain, trop cliché).

Ceci étant dit, je ne regrette absolument pas d'avoir lu ce roman. C'est non seulement idéal pour le challenge #7xnoël 📖 🤶 et puis ça met du baume au cœur (précieux, en cette saison). Et pour finir, ça fait découvrir une jolie plume française avec beaucoup de potentiel. C'est donc une opération séduction pleinement réussie.

Format ebook - Genre : Comédie romantique - Collection HQN - 13 novembre 2019 - 253 pages - EAN 9782280438612

« Loin de tout, nul besoin de fard pour maquiller son existence. Ici, il n'y a pas d'attente, pas de pression familiale. Pas d'urgence à faire ce que l'on attend de vous. Pas d'explication à donner. »

« On ne fait pas des enfants pour qu'ils restent sagement assis à côté de nous. On doit se réjouir de les voir entreprendre ce qui les rendra heureux, ou ce qui leur permettra d'avancer. Elle [ma fille] est loin, c'est vrai, mais elle est heureuse, et c'est la plus belle chose qu'une maman puisse espérer pour ses enfants. »

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11/12/19

Le Monde de Nedarra : Celle qui reste (tome 1), par Katherine Applegate

le monde de nedarra celle qui resteVoilà un très, très bon début de série... J'ignorais ce qui m'attendait mais le résultat a dépassé mes espoirs. C'est une lecture étonnante et captivante ! Bienvenue dans le Monde de Nedarra.
Au départ, l'introduction peut sembler assez confuse (qui, quoi, comment, on ne comprend pas) mais on finit par se mettre dans le bain. L'histoire concerne la jeune Byx, qui appartient à l'espèce des Dairnes. C'est la plus jeune de la famille, la plus chétive, la plus craintive. Elle est cependant curieuse et aime gambader en toute insouciance, non sans avoir conscience du danger qui l'entoure.
Car les Dairnes sont aussi une espèce en voie de disparition. Le malheur va d'ailleurs éclater car Byx va échapper de peu au massacre de son clan et de sa famille. Seule et abandonnée, elle va errer vers l'inconnu avant de rencontrer une jeune guerrière et un valeureux wobbyk (encore une autre espèce à découvrir).
Je vous souhaite d'être autant surprise que moi au moment d'ouvrir ce livre et d'en tourner les pages. Oui, c'est excitant. D'abord, Katherine Applegate ne nous confie pas toutes les clefs du Royaume de Nedarra. Elle raconte son histoire en dosant ses effets. Un peu de ci, un peu de ça... mais pourquoi ci, et pourquoi ça... peu après, on saisit mieux mais on retombe sur un os.
En fait, c'est comme si elle nous laissait le champ libre des informations au fil des chapitres et des aventures. Et que d'aventures ! Cela s'enchaîne à un rythme infernal et les péripéties sont toutes plus haletantes et inattendues. 
L'univers décrit n'est pas sans défaut, un peu confus quand on débarque sans ses repères, sauf qu'on réalise assez vite que l'histoire ne s'essouffle jamais et qu'on ne s'ennuie pas une seconde.
Bref. J'ai suivi le mouvement avec exaltation... j'ai été conquise sur toute la ligne. J'ai adoré ça !
Et puis c'est aussi mon genre préféré *young-and-wild* cf. La Légende de Podkin Le BraveLa forteresse des lapins ou Oursin des Étoiles par exemple. 
Cette nouvelle série s'inscrit donc parmi mes incontournables et j'ai hâte de lire la suite - La Colonie perdue - d'ici janvier 2020 ! Yes.

Seuil jeunesse, 2019 - Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

 

 

10/12/19

L'Enfant du lac, de Kate Morton

L'Enfant du lacJ'ai un faible pour les histoires de famille, de vieilles maisons et de campagnes anglaises... ce roman de Kate Morton ne pouvait donc que me plaire !
En Cornouailles, une belle demeure abandonnée, Loeanneth, porte les stigmates d'une tragédie survenue durant les années 30 : un enfant a mystérieusement disparu avant d'être déclaré mort. Les Edevane n'ont jamais surmonté le drame et ont quitté les lieux pour ne plus y revenir.
Sadie Sparrow, en vacances chez son grand-père, tente de chasser ses idées noires après son fiasco au cours d'une enquête criminelle. Elle tombe par hasard sur cette affaire et commence à fouiller dans les archives pour remonter le fil du temps : un couple amoureux, des fillettes épanouies, un jardinier séduisant, la guerre...
Rares sont désormais les témoins, si ce n'est Alice Edevane, l'une des sœurs devenue écrivain à succès et qui refuse de recevoir Sadie pour évoquer le passé. Culpabilité ? remords ? non-dits ? On va et vient entre les époques, dénichant les pistes, débusquant des révélations, rebroussant chemin pour revoir ses suppositions. On est alors face à une intrigue à tiroirs très habile et efficace !
Dense et adepte de chausse-trappes, le roman en devient vite passionnant. Par contre j'ai été un poil déçue par le dénouement - ce dernier lapin sorti du chapeau, non vraiment, c'était le coup de trop ! Sinon c'était un bon moment de lecture : romanesque et émouvant. On se laisse aisément bercer par le flux et le reflux du courant.
La lecture assurée par Catherine Griffoni est également très agréable et réussie.

©2016 Presses de la Cité, pour la traduction française. Titre original : The Lake House. Traduit par Anne-Sylvie Homassel (P)2019 Lizzie

"Kate Morton tire habilement sur toutes les ficelles du genre - mystère, culpabilité, liaisons secrètes, passé qui fait des croche-pieds. Si vous aimez Daphné du Maurier, vous allez adorer ce roman dont le héros est un manoir."
ELLE

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Playmobil : Si l'Histoire m'était contée..., par Richard Unglik

Playmobil si l'histoire m'était contéeDepuis les hommes préhistoriques jusqu’à la conquête spatiale, découvrez l’Histoire comme on ne vous l’a jamais racontée...
Mieux encore, ceci se révèle être
 un sympathique balayage du paysage historique et culturel de notre monde... auquel on doit son originalité par sa mise en scène spectaculaire : rien qu'avec des figurines Playmobil !

Une perspective qui touche pile poil les plus jeunes, non ?
Après tout, les enfants adorent les Playmobil (si ce n'est pas le cas, adoptez-en ou échangez-les !). Mais j'avoue avoir aussi été attirée par cette lecture : nostalgie, enfance, tendresse etc.
J'ai plongé les deux mains jointes.

Le contenu du livre vaut le coup d'œil. Après tout, l'auteur nous invite pour « un voyage poétique dans un monde exotique, dans lequel les couleurs les plus éclatantes côtoient des gris peu glorieux, un monde parfois presque enfantin avec ses gentils et ses méchants ».
Ce n'est donc pas un documentaire pompeux et barbant (du style, succession de dates à retenir, catalogue des grandes périodes et  autres personnalités emblématiques). Cela se présente plutôt comme un conte basé sur des faits réels, « avec ses oublis, ses exagérations, ses partis-pris et ses sauts dans le temps ».
On y croise des figures légendaires... Charlemagne, Gutenberg, Christophe Colomb, Jeanne d'Arc, Jean de La Fontaine et j'en passe... mais aussi des personnages inattendus, contemporains ou pas, issus de la fiction, du cinéma, de la musique, de la pop-culture... bref : préparez-vous à croiser Dom Pérignon, les Misérables, Scarlett O'Hara, Oliver Twist, King Kong ou Matthieu Chedid !!!

Oui, c'est totalement ahurissant.
Rien que pour ça, on en redemande. J'ai aimé ce mélange des cultures, cette possibilité d'apprendre en s'amusant et cette créativité à chaque page en découvrant chaque nouvelle adaptation. C'est une lecture riche en promesses et assez excitante car les explorations ne manquent pas !
Ceci n'est pas une nouveauté (date d'il y a un an) mais pourquoi pas... ?!

Casterman (2018)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,