27/11/13

La girafe en maillot de bain, par Sandrine Beau et Maud Legrand

IMG_9830

Au détour d'un baobab, l'éléphant croise la girafe en maillot de bain ! Vite, il téléphone à son ami le singe (“la girafe s'est acheté un maillot de bain”) qui appelle Gaston le lion (“la girafe s'est acheté un maillot pour les mains”) qui appelle Félicie la souris (“la girafe s'est acheté un bateau pour les mains”) qui raconte ça à Gisèle le rhino (“la girafe a acheté un bateau pour les daims”), et ainsi de suite ! 

IMG_9831

Vous avez tout compris ? C'est le téléphone arabe, ou le bouche-à-oreille, complètement loufoque ! Les mots sont déformés, les sens chamboulés, on part d'une idée et on finit sur une autre. Histoire d'en rire, on termine notre histoire sur la girafe qui a acheté un cadeau grand comme un baobab qu'elle veut offrir aux gnous ! Ha, ha !!  

IMG_9832

Les animaux sont tombés sur la tête mais nous offrent un spectacle délirant ! On ne cesse de rire et sourire en tournant les pages, pour découvrir les nouvelles situations imaginées. C'est finement tricoté, brodé, rapiécé et recollé vite fait, bien fait. Le résultat est top. Quelle jubilation de tourner les pages, de découvrir les expressions des animaux (même eux ne comprennent plus rien !). C'est clair, on ne fait que se marrer !  

IMG_9833

Gros coup de coeur pour cet album pétillant, très drôle et aux illustrations pleines de fraîcheur ! Une lecture pour le plaisir, à savourer pleinement. ♥

La girafe en maillot de bain, par Sandrine Beau et Maud Legrand (L'Élan Vert, coll. Poivre et Compagnie, mars 2013)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Quand on sera grands, de Sandrine Beau et Nicolas Gouny

IMG_0084

Quand on sera grands, quel métier exercerons-nous ? Voilà les questions que se posent deux enfants au gré des saisons. Attention les yeux et les oreilles, vous allez vous régaler !!!  

IMG_0085

Car nos deux chérubins ne manquent pas d'idées saugrenues mais ô combien merveilleuses ! Les voici en train de réciter la mélopée des métiers qu'ils envisagent : peintre de rayures de zèbres, musicien de verres à l'eau, guirlandeur d'étoiles, empêcheur de vol de grains de sable dans les yeux, recolleur de feuilles, déposeur de rosée du matin, chatouilleur de gens tristes ou décrocheur de lune pour amoureuse ! 

IMG_0086

C'est fa-bu-leux ! J'ai adoré cet album, au ton facétieux et tellement drôle, j'ai adoré chaque page que je tournais avec impatience et fébrilité, curieuse de connaître la nouvelle trouvaille des enfants, j'étais complètement mordue et je souriais à chaque fois. Cette lecture va réchauffer votre petit coeur et vous donner des étoiles dans les yeux ! Promis.

IMG_0087

En fil rouge, les saisons passent et déclinent subtilement leurs particularités : les feuilles pour l'automne, le sable pour l'été, les coccinelles pour le printemps, la neige pour l'hiver... Mine de rien, cette lecture charme et touche sa cible. C'est délicat, franchement adorable, d'une beauté sans nom et débordant de poésie. Je suis encore sous le charme !! 

IMG_0064

Quand on sera grands, de Sandrine Beau et Nicolas Gouny (Les P'tits Bérets, coll. La tête sur l'oreiller, mars 2013)

26/11/13

Noël, Noël ! : Le grand livre des fêtes de Cédric Ramadier

IMG_0385

J'ai adoré cet album, que j'ai trouvé original et tellement vintage dans l'âme. On y apprend, en vrac : à construire une crèche en Lego, à fabriquer une lanterne avec une brique de lait, ou à fabriquer du papier-cadeau avec des fruits et légumes, à préparer des bonhommes en brioche ou le véritable chocolat chaud, à confectionner des cartes de voeux en pop-up... Outre la partie artistique, il s'aventure sur le terrain culturel et offre la possibilité de découvrir les différentes coutumes de Noël à travers le monde, et tant d'autres choses fort sympathiques encore.

C'est un album génial et ingénieux, original dans l'âme, à l'esthétisme précieux et hyper soigné. Il se présente comme un grand cahier à spirales, décomposé en rubriques et autres thématiques pour s'y retrouver, c'est à la fois un outil d'informations, un objet d'art, un livre d'activités. Bref, c'est très riche, varié et rigolo !

IMG_0386

IMG_0387

IMG_0388

IMG_0389

Seuil jeunesse, novembre 2013

Posté par clarabel76 à 15:46:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Anton et le cadeau de Noël, de Ole Könnecke

IMG_0078

Anton se promène tranquillement en forêt lorsqu'un cadeau s'échappe d'un traîneau dans le ciel. Vite, vite, il faut le suivre pour rapporter le paquet. C'est ainsi que commence une course folle à travers les bois enneigés, les rivières, les vallons, les forêts sombres peuplées d'animaux sauvages, réservant aussi des rencontres saugrenues (avec un ours jongleur, par exemple !). 

IMG_0080

C'est mucho, mucho rigolo ! L'album se compose de couleurs neutres, d'un style épuré, d'une ambiance hivernale et d'une histoire teintée de suspense (certes, mignonnet). Le petit Anton est bougrement attachant, appliqué et consciencieux. Car j'ai tout de même posé la question autour de moi, que feriez-vous si vous voyiez un cadeau tomber du ciel ? Réponse : je le garde pour moi. Anton, lui, pense tout de suite à son destinataire qui risque d'être frustré si l'objet perdu n'est pas récupéré. 

IMG_0081

Ah, ah, la fin aussi est toute mimi et peut s'interpréter comme une juste récompense à l'intégrité et la persévérance du garçon ! Bravo. Sans quoi, l'aventure vécue à ses côtés aura été réjouissante et saupoudrée d'un zest d'humour (le passage dans la cabane qui semble attendre son occupant, soupe chaude et feu de bois inclus, fais comme chez toi, Anton !). ;o)

IMG_0082

Et un album de Noël, encore un, qui ne souffre pas d'un ton geignard et de paillettes qui collent aux doigts, mais offre une bouffée de fraîcheur et la sensation d'avoir lu une petite histoire tendrement espiègle ! 

IMG_0083

Anton et le cadeau de Noël de Ole Könnecke (de la Martinière Jeunesse, novembre 2013, traduit par Bernard Friot)

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'aventure de Noël de Pierre Lapin, par Emma Thompson et Eleanor Taylor

IMG_0067

Quel plaisir sincère de se plonger dans cette nouvelle aventure inédite de Pierre Lapin ! Certes, celle-ci n'a pas été écrite par Beatrix Potter mais par Emma Thompson (l'actrice) à qui les éditeurs ont évidemment pensé pour proposer d'imaginer de nouveaux contes d'après les personnages inspirés par la célèbre auteur anglaise.

IMG_0073

C'est un vrai succès ! On retrouve l'univers ouaté et attachant des contes de Beatrix Potter, mais aussi l'humour et l'espièglerie à travers des petites histoires particulièrement cocasses. Prenez William le dindon, qui se pavane dans la cour de la ferme en se prenant pour le roi du monde. Il est fier de d'annoncer qu'il va partager le Noël de ses maîtres, M. et Mme MacGregor ! Pierre Lapin et son cousin Jeannot grimacent et se doivent de lui annoncer une bien triste nouvelle. 

IMG_0074

A partir de là, nos deux compères vont tout mettre en oeuvre pour sauver William ... tellement dodu que c'est devenu un vrai casse-tête ! Impossible de le camoufler dans un pot à rhubarbe ou un seau à charbon, sans oublier sa forêt de plumes que l'animal vaniteux refuse de replier. Le bougre ! Pierre et Jeannot sont au bord du désespoir.

IMG_0075

Le réveillon est tout proche et ce cher M. MacGregor se lèche les babines. Miam, miam, quel délicieux repas il va faire avec son épouse ! Enfin la récompense de ces longs mois à gaver le dindon de délicieuses friandises et autres petites douceurs... Notre histoire, évidemment, se terminera sur une note de félicité et de bonheur, autour d'une table débordante de victuailles et sous le signe du partage, de la tendresse et de la générosité. Tout ça, tout ça. 

IMG_0076

C'est adorable, réconfortant, presque confondant aussi, les illustrations d'Eleanor Taylor sont un poème dédié à la campagne, d'un classicisme parfait. Cette lecture est une belle illusion et confirme que la magie de Beatrix Potter n'est pas prête de s'éteindre ! 

L'aventure de Noël de Pierre Lapin de Emma Thompson et Eleanor Taylor (Gallimard jeunese, octobre 2013, traduction de Jean-François Ménard)


25/11/13

Gabriel le Lutin de Noël, d'Antoon Krings

IMG_9456

Comme tous les enfants lutins, Gabriel rêve de suivre le Père Noël dans sa tournée.

IMG_9457

Mais le vieil homme s'y oppose, en disant qu'il ne veut pas faire de jaloux ou qu'il a trop de jouets à emporter. Gabriel échafaude alors un projet fou : lui aussi a un traîneau et son meilleur ami est un lièvre des neiges qui court plus vite que les rennes du Père Noël. Allez, hop ! En route pour l'aventure !  (clin d'oeil à la pub Banga)

IMG_9458

L'équipage s'envole à fond de train et monte haut, haut dans le ciel. Bien vite, les premières lumières d'un village apparaissent et la distribution peut commencer.

IMG_9459

Mais le temps change, un gros nuage noir couvre rapidement tout le ciel. Un vent froid se met à souffler. Secoué comme un grelot, le lutin bascule dans le vide. C'est la catastrophe ! Le voilà seul, perdu dans la neige, il a mal, il a froid, il a envie de pleurer. Dépité, il pense aux enfants qui n'auront pas leurs jouets à temps et verront leur fête gâchée par sa faute.

IMG_9460

En route, par miracle, il croise un bonhomme de neige. Il a reçu un paquet sur le coin du chapeau et le conduit jusqu'au chemin pour ramasser un à un les cadeaux éparpillés. Au fond du jardin, il retrouve son ami le lièvre des neiges. Ouf, la tournée peut reprendre !

IMG_9461

Pendant ce temps-là, le Père Noël commence sa tournée et découvre tous les jouets déjà distribués. Grrr ! “Je parie que c'est encore saint Nicolas qui cherche à me doubler !”

Encore un titre de cette prolifique collection d'Antoon Krings qui remporte tous les suffrages chez les jeunes lecteurs (et qui continue de tracer son chemin, mine de rien, je me souviens que ma fille était déjà friande en son jeune temps, aujourd'hui c'est une ado !). Carton plein, donc, avec une histoire de Noël assez fabuleuse, qui traite aussi de l'importance des rêves, qu'il faut réaliser au plus vite, et ne pas se contenter d'en parler car un jour on oublie et on n'en parle plus !

Gabriel le petit lutin est vraiment craquant, avec sa petite bouille innocente et son regard d'éternel ahuri qui attend un signe du destin ! ... Sans oublier le clin d'oeil de la fin, et la réplique du gros bonhomme rouge qui vaut son pesant de cacahuètes ! C'est top.  

Gabriel le Lutin de Noël, d'Antoon Krings (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, septembre 2013)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Père Noël : La course aux cadeaux de Pakita et Charlotte Ameling

IMG_9783

Parmi les nombreux livres qui paraissent pour séduire les enfants à l'approche des fêtes de fin d'année, il y a celui-ci : cet adorable Père Noël illustré par Charlotte Ameling. Non mais, voyez sa bouille ! C'est adorable, franchement craquant.

IMG_9784

Et puis c'est une histoire pleine de surprises, où on peut tripatouiller tout ce qu'on veut, tirer sur des tas de trucs qui pendouillent, soulever des petits rabats, découvrir des cadeaux, rattraper le bonnet qui s'envole au vent... C'est tout simple, peut-être pas follement original mais ça a son petit succès auprès des enfants. Moi-même, j'avoue, ce livre m'a beaucoup plu !

IMG_9785

L'histoire aussi est amusante et adorable. Les expressions du père nono sont super drôles, pour une fois le monsieur n'est pas figé dans son rôle, on le découvre dans son intimité (en pyjama !), quelque peu maladroit mais soucieux de bien faire son travail. C'est beaucoup moins traditionnel qu'on aurait pu imaginer, et puis il y a un atout charme dans ce livre, c'est comme ça et ça le fait ! ;o)

IMG_9786

Ho ! ho ! ho ! à bientôt monsieur Noël ! ♥

IMG_9787

Père Noël : La course aux cadeaux de Pakita et Charlotte Ameling (éditions Nathan, novembre 2013)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22/11/13

Samouraï Océan (Tome 1 : Le destin de Satchi) par Hugo Verlomme

IMG_0090

Cette lecture aura été une excellente surprise, car je ne partais pas follement convaincue, au vu de cette couverture peu engageante (et pourtant, très fidèle au contenu du livre !). Ni une, ni deux, l'auteur a su m'embarquer dans son univers d'aventure et de passion, tout ça sur fond écologique, avec en arrière-pensée la troublante sensation de songer à Vango (le foisonnant roman de Timothée de Fombelle).

Dans Samouraï Océan, c'est aussi l'histoire d'un orphelin, Satchi, qui été retrouvé sur le dos d'une tortue alors qu'il n'était qu'un bébé. On ne sait rien de ses origines, il a grandi dans un petit coin paradisiaque, en compagnie d'Evolina et des siens. Lorsque la jeune fille a eu l'opportunité de partir, Satchi s'est retrouvé seul et désemparé. A son tour, il a pris le large, s'est trouvé une mission (sauver la faune et la flore des fonds marins, menacés par la pêche industrielle) et a trouvé un point d'ancrage auprès de Marco, Elena et des jumelles Mina et Mona.

Un jour, suite à une mission douloureuse, où il a bien failli laisser sa peau (il a été frappé par la foudre et ses cheveux ont blanchi), Satchi découvre à la télé un documentaire sur le surf et aperçoit la silhouette d'Evolina. Il part aussitôt à sa recherche, se propulse nouveau champion de la vague sans avoir rien calculé, attire la jalousie haineuse de Jason, le recordman en titre, également le petit ami de Lina ! Les retrouvailles promettent monts et merveilles, mais surtout l'action est intense, le danger est partout (on veut faire payer à Satchi ses actes de piratage en mer), le garçon dérange, mais il semble survoler tout ça avec une grâce sans nom.

Satchi est un cœur pur, avec des valeurs et un sens de la noblesse véritable. C'est un authentique, un garçon qui ne triche pas, qui suit son instinct. Il est béni des dieux, il possède un sabre qui a été taillé dans une matière unique et rare, il est capable de beaucoup, mais il a aussi une part d'ombres, avec ses racines secrètes, ses mystères, etc. Franchement, je ne m'étais pas attendu à aimer autant ce livre ! C'est passionnant, ça caracole à chaque coin de page, le récit nous entraîne loin, très loin, et jamais on ne s'ennuie un seul instant ! Vivement la suite.

Gallimard jeunesse, juin 2013
La couverture a été réalisée par l’illustrateur italien Davide Nadalin, à qui l’on doit les illustrations de Percy Jackson.

  • Hugo Verlomme a créé le site  www.123ocean.com afin d'y réunir les tribus de la mer, de faire fusionner les énergies pour la protéger, la connaître, la partager. 
  • Excellent ! Une pétition à signer, mise à l'honneur par la talentueuse Pénélope Bagieu

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Temps de chien pour les requins, de Morris Gleitzman

IMG_0094

Oliver a dix ans et passe tout son temps devant la vitrine d'une animalerie, en rêvant du jour où il pourra adopter un chien. Pour l'instant ses parents ne sont pas d'accord, ils ont trop de boulot, une banque à faire tourner et des gouvernantes à embaucher pour veiller sur leur fiston. C'est ainsi qu'il retrouve Nancy, son ancienne nounou, énervée d'avoir perdu toutes ses économies, par la faute d'un mauvais placement. Elle accuse les parents du garçon et veut lui faire payer leur erreur.

Notre jeune héros a une semaine pour trouver une solution, il tentera alors de faire fortune sur le dos de ses camarades d'école avant de se rétracter, impossible aussi d'avoir une conversation avec son père ou sa mère, tous deux tiennent un discours rigoureux sur l'argent, la confiance et le système bancaire implacable (pas de sentiment en affaires !). Mais Oliver a pris fait et cause pour les problèmes de Nancy, depuis sa rencontre avec Rose et Meuh, leur dromadaire.

C'est toute une ferme, finalement, qu'il faut sauver, en plus du chien Barclay. Ajoutez que la crise financière s'invite à la fête, créant un séisme sans précédent. La famille Owen veut sauver ses actifs, prendre la poudre d'escampette. Trop, c'est trop pour notre cher Oliver ... qui décide de se faire oublier, puis de réclamer une rançon à ses parents en prétextant avoir été kidnappé dans le bush australien !

L'histoire est complètement loufoque, mais elle a pour elle de traiter de la crise des subprimes et des excès de la finance de façon ludique, tout en apportant un fond de vérité. On suit Oliver à travers des situations invraisemblables, au cours desquelles le garçon pose un regard naïf mais aiguisé sur le monde qui l'entoure, sur ses parents surtout et sur la vie telle qu'il rêverait de la vivre (un retour aux vraies valeurs). C'est une jolie découverte, avec un jeune héros particulièrement adorable.

éditions (Les Grandes Personnes), septembre 2013, traduit par Valérie Le Plouhinec, illustration de couv. : Olivier Latyk

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/11/13

☼ Mon été mortel, par Jack Gantos ☼

IMG_0091

Jack a douze ans et vit dans la petite ville de Norvelt, en Pennsylvanie. Nous sommes en 1962, c'est l'été mais le garçon doit rester confiné dans sa chambre. Un, il a joué avec une arme japonaise interdite. Deux, il a fauché tout le champ de maïs de sa mère (son père veut construire un abri antiatomique, ou plutôt une piste d'aviation, mais le projet est top secret !). Seule consolation, Jack a droit de se rendre chez la vieille Mlle Volker, qui ne peut plus se servir de ses doigts (elle plonge ses mains dans de la paraffine brûlante pour les assouplir !), et a besoin de lui pour rédiger ses nécrologies.

Par un fait étrange, la ville de Norvelt est frappée d'une vague de disparitions soudaines. Les unes après les autres, toutes les petites vieilles tombent comme des mouches. Jack commence à trouver ça douteux, mais Mlle Volker est persuadée qu'il s'agit d'une malédiction. Quelques jours plutôt tôt, un motard a été aplati par un camion. Une bande de Hells Angels a fait irruption pour réclamer le corps, avant de repartir en maudissant la ville et ses habitants.

Ce n'est pas tout ça, car il se passe une multitude de petites intrigues au cœur de l'histoire, qui nous régale sur toute la ligne (pour mémoire, la visite en tenue de Faucheuse, pour vérifier si une petite dame est bien morte, suivie d'un dialogue surréaliste, mais à mourir de rire !). C'est tendrement saugrenu, riche en mésaventures hilarantes, avec une bonne brochette de personnages excentriques et attachants (l'insupportable Spizz, amoureux transi éconduit, qui circule en tricycle !).

C'est un roman très drôle, avec un sens de la dérision absolument divin. J'ai beaucoup aimé !

éditions (Les Grandes Personnes), août 2013, traduit par Valérie Le Plouhinec, illustration de couv. : Jean-François Martin