17/06/14

Mal élevés ! de Justine de Lagausie et Valeria Petrone

IMG_1323

Voici un petit livre simple et drôle pour se jouer des bonnes manières qu'on inculque aux enfants (ha, ha !). Sur chaque page, un rabat et une devinette : Quand je montre mes fesses, ma maman est très fière de moi. Réponse : Je suis le babouin !
Quand je suis en colère, je crache sur ceux qui m'embêtent. Splatch ! Je suis le lama.
La nuit, je hurle pendant des heures, et ça n'embête pas du tout mes parents : ils font comme moi. Je suis le loup.
Je rote et je pète du matin au soir, et je ne m'excuse jamais ! Je suis la vache. 
Un humour décalé, des petites devinettes, la ronde des animaux avec leurs caractéristiques... bref un cocktail malin pour faire glousser nos sales mômes. Effet radical : ils en redemandent ! 

Seuil jeunesse, juin 2014

IMG_1324

IMG_1325

IMG_1326

IMG_1327

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Trotro va à la cantine, de Bénédicte Guettier

IMG_1306

Un petit Trotro pour égayer la journée ! Pour la première fois de sa vie, notre petit âne doit rester à la cantine. Trotro est déçu, la cantine il n'aime pas trop... Mais l'expérience est également source à découvertes ! Alors il se met à table avec ses amis, croise les doigts pour avoir des frites, pas de bol, ce sera du poisson ! Cruelle désillusion. Son copain Boubou, lui, adore le poisson, alors il échange ses carottes contre son poisson. Nana, de son côté, mange de tout mais est déjà repue pour son dessert. À qui va-t-elle donner sa mousse au chocolat et son orange ?! Eh oui, c'est tout ce que vous voulez : simpliste, gentiment cruche, au sujet rebattu... Mais les enfants aiment et s'y retrouvent !! Ils aiment le ton rigolo, les personnages rendus aussi célèbres par la télévision, le trait noir, les couleurs éclatantes (comme Soledad Bravi ou Stephanie Blake). Trotro, c'est leur valeur sûre, leur lecture réconforante et c'est se dire "je ne sais plus, mais on a bien rigolé" !

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, juin 2014

IMG_1307

IMG_1308

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

L'école d'Eliott, de Françoise de Guibert et Olivier Latyk

IMG_1303

Eliott est grand maintenant et va à l'école où il retrouve Caspar, Reiko, Vanou et Coco, ses copains de la crèche ! La maîtresse, Élise, est gentille mais ce matin il n'a pas très envie de quitter papa et maman. Heureusement, avec l'Atsem, Julie, la maîtresse a préparé toutes sortes d'activités : peinture, pâte à modeler, perles...

À la récré, perché sur le toboggan, Eliott joue au pirate avec un copain. Plus tard, dans la salle de motricité, il rampe, roule et escalade. À la cantine, il y a du monde et beaucoup de bruit. Puis Eliott et ses copains de petite section vont faire la sieste, tandis que les plus grands profitent de la bibliothèque. À la fin de l'après-midi, tous s'installent sur le banc pour écouter l'histoire que raconte la maîtresse. Et c'est déjà l'heure des parents !

Voilà un livre animé joyeux et rassurant, pour accompagner les premiers pas des enfants à l'école maternelle. Cette lecture simple, pleine de fraîcheur (proche de la niaiserie), ultra détaillée et s'appuyant sur un vocabulaire précis, leur permettra de se familiariser avec l'inconnu. Le contenu use des flaps et des rabats pour attirer le lecteur, susciter son intérêt et titiller sa curiosité. En somme, un ouvrage très classique, mais attachant pour ses illustrations.

Gallimard jeunesse, juillet 2014

IMG_1304

IMG_1305

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Akissi, 5 : Mixture magique, de Marguerite Abouet & Mathieu Sapin

Akissi

Petite déception pour ce 5ème tome de la série Akissi. Au programme, nous avons quatre histoires complètement loufoques, mais qui s'échappent des traditions africaines vers des contrées beaucoup trop fantasques et imaginaires... Tout ça parce que la maman de la fillette a rencontré le grand marabout du village, pour combler son désir d'avoir un autre enfant, mais celui-ci a décrété que Akissi avait le diable au corps et devait boire une mixture magique pour se purifier et envoyer de bonnes ondes à la famille ! Damned. La première histoire est drôle, on retrouve les ingrédients qui font le charme de la série, mais la suite nous réserve d'étranges perspectives (animaux qui parlent, forêts magiques et crottes guérisseuses !). Bof... c'est un poil trop fantastique à mon goût et je n'ai pas été convaincue par cette envie d'instiller un soupçon de fantastique dans la vie d'Akissi. Je préfère les bonnes vieilles histoires de mômes qui se chamaillent et nous font partager leur joie de vivre au quotidien dans une Afrique folklorique et attachante. C'était une petite parenthèse fantasque, la suite n'en sera que meilleure !.. 

Gallimard / juin 2014

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Petite soeur, par Iris de Moüy

IMG_1273

Quand on est tout seul et qu'une petite sœur arrive, on a hâte de jouer avec elle. Alors on lui donne son biberon, du lait, encore du lait, pour qu'elle grandisse vite. Et enfin, quand elle est grande, on fait tellement de choses avec elle, qu'on se dit : c'est vraiment la meilleure petite sœur du monde ! Ah, quel bel album qui rappelle que les relations entre frère et sœur sont aussi et surtout sources de complicité ! Les illustrations d'Iris de Moüy apportent poésie, douceur, tendresse et une incroyable luminosité (pas dans les premières pages, qui sont en noir et blanc) à toutes les séquences ouvertes à l'imagination, au délire, à la fantaisie, etc. Vraiment, une belle lecture, toute simple mais percutante !!

Loulou et compagnie ♦ avril 2014

IMG_1274

IMG_1275

IMG_1276

IMG_1277

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Ta vie est belle, par Isabelle Alexis

Ta vie est belle

Catastrophe pour Aurélie ! Virée de son poste de bibliothécaire, elle court se réfugier dans les bras de son fiancé et le découvre en train de batifoler avec une autre. Éplorée, elle décide de quitter sa Bretagne natale pour rejoindre son frère à Paris.
Débarquant à l'improviste, au cœur d'une soirée bien arrosée, elle suscite la naissance d'une supercherie. Sa troublante ressemblance avec la journaliste et écrivain Connie Pinson donne l'idée aux potes de Fred de l'inscrire sur Facebook sous un profil bidon. La bonne vieille blague potache. Sauf que cette fois, des contacts professionnels se tissent, l'opportunité de rencontrer l'étoile montante du tennis français, puis de tomber folle amoureuse du jeune homme coulent de source...
Et Aurélie de tromper vertement son monde.
Là où la lecture devient cocasse, c'est la réapparition soudaine de la vraie Connie Pinson (qui confirme sa réputation de peste abjecte, mais douée d'un humour grinçant). Oui, franchement on sourit de la vague de quiproquos annoncée.
C'est donc la parfaite petite comédie romantique à la française, dont on savoure le ton enjoué, pétillant et les piques sans rancune contre le snobisme du microcosme parisien.
Apprécions aussi que ce sont les personnages féminins qui affichent un caractère trempé et truculent, car notre minet au service renversant fait bien pâle figure dans cet imbroglio sentimental ! Comment craquer pour cet échalas qui porte une casquette à l'envers et qui collectionne les mauvais jugements dans sa vie amoureuse... arf ! Mais on se laisse prendre au filet, on sourit niaisement et on déguste cette lecture très sympathique, à prescrire pour la détente.

J'ai Lu, avril 2014 ♦ illustration de couverture : Madeleine Martin

16/06/14

Balle de match, par Harlan Coben

BALLE DE MATCH

Myron Bolitar #2

L'ancienne joueuse de tennis, Valérie Simpson, s'apprête à signer avec Myron Bolitar son comeback sur les courts. Mais la jeune femme est assassinée à Flushing Meadows, en plein tournoi de l'US Open, alors qu'elle remuait ciel et terre pour parler à Myron. Ce dernier est bouleversé par la nouvelle, il décide donc de mener sa propre enquête (estimant que l'inspecteur principal n'est qu'un incapable obtus et grincheux). Il débusque alors une affaire vieille de six ans, au cours de laquelle le petit copain de Valérie a reçu un coup de couteau mortel lors d'une tentative de cambriolage dans leur club privé. Dépression nerveuse pour la jeune femme, carrière fauchée en plein envol. Mais les investigations de Myron dérangent, il s'attire les foudres des uns et des autres, avec un retour en force des gros bras du milieu mafieux... Ce qui est bien avec Harlan Coben, c'est qu'il se lit sans complexe, le temps de se la couler douce. L'intrigue nous prend dans ses filets, elle n'est pas trop échevelée et sa mécanique est imparable. Par contre, parfois le style pique aux yeux ! « Tu es trop belle ! J'en ai les dents qui transpirent. » Euh... Mais aussi ! « Quelques minutes plus tard, elle dormait comme un bébé. Il la regarda, totalement sous le charme. Il savait ce qui se passerait d'ici quelques heures, quand elle se réveillerait. Elle serait encore sous le choc mais n'en laisserait rien paraître. Toujours courageuse, Jessica. Elle irait bosser comme si rien ne s'était passé, la tête haute, comme d'hab. Sauf que la blessure serait là pour toujours et laisserait une cicatrice indélébile. Jamais plus rien ne serait comme avant. Rien de dramatique. Seulement une perte de confiance en soi. Et la peur. La peur de l'avenir. Jamais plus les tomates et les poivrons n'auraient le même goût. » Ha ha ha ! Bonjour la ratatouille !! Heureusement cela prête à sourire... et je continue de lire la série ! 

Pocket, août 2012 pour la présente édition ♦ traduit par Martine Leconte pour les éditions Fleuve Noir

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La petite communiste qui ne souriait jamais, de Lola Lafon

La petite communiste qui ne souriait jamais

JO de Montréal, 1976. Une jeune gymnaste roumaine affole les ordinateurs avec une note jamais atteinte, le 10 d'excellence. Nadia C. entre dans la légende. Ce roman, c'est un peu son histoire, sous forme de dialogue fantasmé entre l'écrivain et la sportive, une histoire de dévotion, de sacrifice, d'ambition, de performance, de perfection et de féminité. Car comme l'explique l'auteur dans son entretien (en dernière plage du livre audio), c'est naturellement une histoire de corps et de femme, qu'on malmène et qu'on juge, au fil du temps et des événements de la vie.

Âgée de seulement 14 ans, Nadia est propulsée sous les feux de la rampe, adulée et aussitôt instrumentalisée par la classe politique, également figure de proue d'une école de l'Est (qui élevait des championnes à la baguette). Puis, cap de l'adolescence... difficile. Non elle n'est plus une petite fée virevoltante, à vingt ans elle ne possède plus cette grâce et cette souplesse juvéniles, elle devient femme, avec des choix de vie, une vie amoureuse, des excès etc. La pression est constante. Nadia n'est plus une personne, juste une enveloppe. Une apparence.

Je ne m'attendais sincèrement pas à aimer autant ce livre, qui pullulait partout, sur les blogs, ces six derniers mois. Et il a fallu que je tente l'expérience du livre audio, merveilleusement rendu par l'interprétation de Chloé Lambert, pour me convaincre définitivement. Sans m'y attendre, j'ai été conquise par le ton mélodieux, la construction de l'histoire, l'emboîtement des pièces, des dates et du parcours, le contexte politique, la folie inhérente et le portrait toujours flou, toujours inatteignable de la gymnaste (véritable icône). C'est foncièrement captivant. De plus, le récit n'est jamais tout sucre, tout miel. L'auteur met en place une conversation imaginaire avec l'athlète, qui apparaît pincée, mécontente et boudeuse, mais sans volonté de nuire au personnage. Juste pour recadrer son propos, sans offrir une image trop policée. 

En bref, le livre est un véritable succès de librairie, tout à fait mérité ! Et l'auteur, dans son entretien, en parle divinement bien. 

Audiolib, juin 2014 ♦ texte intégral lu par Chloé Lambert ♦ Suivi d'un entretien avec l'auteur ♦ avec l'aimable autorisation des éditions Actes Sud

une petite vidéo pour se rafraîchir la mémoire !   http://youtu.be/Yi_5xbd5xdE

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/06/14

Pêle-Mêle Clarabel #56

Mon chien, de Stephanie Blake / Loulou & Cie, mai 2014

Mon chien

Balthazar, le chien de Sally, n’en fait qu’à sa tête, comme prendre un bain, mettre un slip ou un pull-over, et faire aussi quelques pas de danse. Cette histoire est en fait librement adaptée de la comptine anglaise “Old Mother Hubbard” et le résultat est plutôt charmant. 
Le texte est écrit en rimes et ressemble à une ritournelle dans laquelle on suit une petite fille faire ses courses, de son côté son chien ne vit pas vraiment une vie de chien (il prend un bain, il porte un slip, une ceinture, un top, un short...). Un chien en slip, forcément ça fait rire les enfants ! 
Je n'ai pas été très convaincue par les illustrations de Stephanie Blake (encore une fois), surtout dans les expressions de la fillette. Mais l'album est coloré, chouette, gai, entraînant et rigolo ! Idéal pour les enfants en maternelle et crèche.

 

Au feu Petit Pierre ! par Adrien Albert / L'École des Loisirs, mars 2014

Au feu Petit Pierre

Grand format, 30 x 27, pour cet album d'Adrien Albert... pour qui je ne cache plus mon enthousiasme.

Une fois encore, je me suis régalée à parcourir les pleines pages de cet album formidable, qui nous raconte l'histoire de Petit Pierre et de ses amis : Jars et Orang-outan. Patientant dans leur caserne de pompiers qu'une alarme retentit, ils n'écoutent que leur courage sitôt leur feuille de route (confiée par Maman) en poche. Vite, la ville est la proie des flammes. Orang-outan s'arrête en chemin pour remplir la citerne en pompant l'eau de l'étang, Petit Pierre et Jars eux se rendent sur les lieux.

Et là, couic, un petit coup d'aspirateur superpuissant pour y voir plus clair, on sonne la trompette, on dégaine une lance à eau aussi intrépide qu'un lasso, on court à perdre haleine, on sauve grand-mère et son bocal de poisson rouge et on saute par la fenêtre pour atterrir sur un canapé éjectable, mais très confortable, sans oublier de lancer une fusée pour signifier au pompeur d'eau de cesser ses efforts...

Ah, quelle aventure ! L'imagination s'éclate à chaque coin de page, c'est un pur régal, on sourit tout le temps, parce que l'histoire nous en fait voir de toutes les couleurs. C'est un album génial, inventif et rayonnant, à l'histoire merveilleusement virevoltante ! J'étais aux anges.

 

Sassou de Jean-Charles Sarrazin / l'École des Loisirs, avril 2014

Sassou

C'est la couverture qui m'a donné envie d'ouvrir cet album, et je n'ai pas été déçue. 
Sassou est un petit garçon, rusé et intrépide, qui est surpris par la pluie au moment de se rendre chez son grand-père pour lui porter un pot de miel. Ah, ah. Il se réfugie dans une grotte, mais flûte, elle est déjà occupée par un lion, un léopard et une hyène. Tous trois le dévisagent en se pourléchant les babines. Vite, il lui faut un plan d'action pour sauver sa peau. L'enfant ne se laisse pas déstabiliser, fait preuve de malice et alors, quelle rigolade !

On peut y voir une version - très détournée - du petit Chaperon rouge, version exotique et sauce aigre-douce. Le résultat, lui, est juste excellent : histoire classique, mais humour décalé. Les illustrations aussi en mettent plein les mirettes, avec toutes ces couleurs qui rappellent la savane, l'Afrique, les contrées lointaines... oui, on rêve, on s'évade. Cet album réserve de bien belles surprises !
À conseiller.

14/06/14

Pêle-Mêle Clarabel #55

Qui craint le grand méchant escargot ? de Dorothée de Monfreid / Loulou & Cie, mai 2014

qui craint

Impossible de résister à cet escargot qui fait son affreux sur la couverture du dernier album de Dorothée de Monfreid ! L'histoire est toute simple, avec des flaps à soulever, on joue et devine qui fait peur à qui : le loup au petit garçon, le petit garçon au chat, le chat à la souris, la souris à l'escargot. Mais qui peut bien avoir peur d'un escargot ? • Un album pour glousser de plaisir. Très jaune (dans tous les sens du terme). Le résultat est désopilant, sans prétention. Avec des illustrations qui font frissonner (pour de rire) les enfants. 

 

La grosse bête de Pénélope Jossen / l'école des loisirs, mars 2014

La grosse bête de Pénélope Jossen

Une incroyable histoire, très ingénieuse, qui explique pourquoi les dinosaures ont brutalement disparu de la surface de la planète. Avec une très grosse bête, très féroce et une toute petite bête pas féroce du tout dans les premiers rôles. Cela a été, pour moi, une très agréable surprise ! Les illustrations sont toutes simples, assez épurées. Mais l'effet est top ! 

 

Je suis le plus grand de Stephanie Blake / l'école des loisirs, février 2014

Je suis le plus grand de Stephanie Blake

Simon est contrarié. Son petit frère Gaspard a pris trois centimètres, tandis que lui, seulement un ridicule centimètre. Du coup, Simon voit des injustices partout. Fâché ? Pas seulement. Triste aussi. Et au bord de détester Gaspard, le chouchou de la vie... Heureusement, au square, il suffit qu'un grand tente d'embêter Gaspard pour que Simon retrouve son rôle, sa place et son amour de grand protecteur !  •  L'histoire est vraiment très, très sympa. Par contre j'ai un peu de mal avec les illustrations de Stephanie Blake, tantôt expressives et éclatantes, tantôt incohérentes (le bras du père près de la tête...). Mais les couleurs vives, soulignées du gros trait noir, plaisent beaucoup aux enfants.

 

Pas faim ? de Alex Sanders /  Loulou & Cie, mai 2014

 pas faim

Le loup a avalé un enfant tout cru, sous prétexte que cet enfant n'était pas sage car il ne voulait pas finir son assiette. Voilà qui enchantera tous les parents confrontés au dilemme des repas, lorsque les enfants refusent d'avaler autre chose que des bonbons ou des gâteaux, jamais de fruits ou de légumes, et disent qu'ils n'ont pas faim, etc. Le loup est parti dans une mission punitive, attention ! •  C'est bourré d'humour, signé Alex Sanders, une valeur sûre. Une réflexion très pertinente sur le rapport entretenu entre les enfants et la nourriture (les bonnes ou mauvaises choses). Et le personnage du loup judicieusement convoqué pour seriner le propos... just perfect !