07/12/12

L'histoire du soir #30 : Le chevalier et la forêt, par Anaïs Vaugelade

IMG_8310

Un jour, comme c'est le jour de son anniversaire, le petit chevalier reçoit une boîte avec, dedans, un pistolet. Youpi, tralala, il est fou de joie et se sent ragaillardi. Pour la peine, il brave l'interdiction de traverser la forêt. Même pas peur ! Son pistolet viendra à bout de tous les dangers.

En chemin, il croise une coccinelle, qui lui offre trois points pour exaucer ses voeux. Il poursuit son épopée mais les ennuis commencent très tôt. La forêt grouille de plantes grimpantes, rampantes, de lianes vengeresses, qui cherchent à vous entortiller entre ses filets. Le garçon résiste, mais flûte il est prisonnier ! Son pistolet ne peut rien pour lui. Alors il fait appel à ses trois voeux.

Les armes, la force, la puissance, peuh ! ça ne vaut pas un clou quand il suffit d'une étincelle de génie. Une petite goutte d'eau, le miracle de la nature, ses lois ancestrales, vitales et le voici, le voilà, notre petit chevalier a trouvé la sortie.

Une lecture qui prête à sourire, terriblement espiègle, elle nous plonge dans un enfer vert, avec une Mère Nature qui joue aux marionnettes en se moquant allègrement des sabres et des lasers. Plus qu'un chevalier, notre petit bonhomme est rusé comme un Sioux ! Un album parfaitement cocasse et adorable. 

Le chevalier et la forêt, par Anaïs Vaugelade (Ecole des Loisirs, 2012)

IMG_8311

IMG_8313

IMG_8314

IMG_8316

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


“Scared?" "You haven't lived until you go grave robbing.”

IMG_8364

Ari est une jeune fille paumée, ballottée de foyer en foyer depuis l'enfance, c'est une solitaire barricadée derrière sa carapace de dure à cuire. Elle doit à son physique hors du commun, des cheveux et un regard couleur de lune, le sentiment de ne pas appartenir au même monde qui l'entoure. C'est ainsi qu'elle entame des recherches sur ses origines, sa mère est morte, elle ne sait rien sur son père. Elle trouve un début de réponse dans un hôpital psychiatrique, de quoi lui filer les jetons, puis se trouve nez à nez avec un guerrier débarqué de nulle part et déterminé à lui faire la peau.

Ni une, ni deux, elle décide de se réfugier à New 2. C'est le nouveau nom donné à la Nouvelle-Orléans. La région vit désormais en totale autarcie, suite au déferlement des ouragans qui ont tout ravagé sur leur passage. Sa mère y aurait également séjourné, peu avant sa naissance. Ari cherche quelques pistes, fait des rencontres, s'incruste dans une vieille maison délabrée où se sont réfugiés des gosses débrouillards et particulièrement doués. Il y a comme des ondes fantastiques qui planent dans l'air, Ari est complètement déstabilisée.

Et puis elle rencontre Sebastian, un beau garçon au charme ténébreux, qui lui donne un coup de pouce, en plus de lui faire ressentir de nouvelles sensations. C'est délicieux, pas mielleux pour un sou. Et ça n'occulte pas la quête du savoir, de comprendre qui est Ari, de quelle malédiction sa famille semble marquée. Parce que c'est le point fort du roman, son ambiance envoûtante, nimbée de charme et de mystère. Le décor planté à la Nouvelle-Orléans est tout aussi fascinant, avec son folklore, son vaudou, ses spectres et ses excentricités. On frissonne, de plaisir et d'effroi.

Peu à peu on avance dans l'histoire et on découvre de nouveaux horizons, c'est surprenant, assez grisant aussi. Il faut dire que j'ai aimé ce livre dès les premières pages, et je n'ai jamais ressenti le moindre ennui par la suite. Tout me plaisait, tout m'enchantait et m'étourdissait. L'héroïne est une battante, mais ses errances sont nombreuses, justifiées, elles permettent de progresser dans le récit selon son rythme, sans brusquer, sans bondir, sans soupirer non plus. J'ai vraiment beaucoup aimé, autant pour le fond que pour la forme. Car c'est un roman qui ne cesse de nous balader en beauté, avec les froufrous des bals et du carnaval, sans pour autant masquer les ombres menaçantes, qui s'invitent à la fête et font craindre le pire. J'ai été pleinement enchantée par cette découverte, vivement la suite !

Le noir lui va si bien, par Kelly Keaton
Fleuve Noir, coll. Territoires, 2012 - traduit par Marie-Hélène Méjean-Bernaille

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06/12/12

L'histoire du soir #29 : Les rêves de Trotro, par Bénédicte Guettier

Les rêves de Trotro en grand ! 

IMG_8344

Irrésistible pop-up mettant en scène l'âne Trotro, ce petit âne trop rigolo.

D'un simple coup d'oeil c'est enfantin, mais ça n'empêche pas d'offrir un fabuleux voyage au pays des rêves. C'est à la dernière page qu'on réalise qu'ils sont nourris de son univers familier, les livres ou les jouets qui inondent sa chambre. Au réveil, il lui reste ce délicieux souvenir de concocter un petit gâteau à la banane (avec recette en bonus !) et de le partager avec ses amis.

Une lecture 100% adorable, avec des illustrations colorées et des tirettes et des languettes et des pages cachées, ça bondit de partout, ça enchantera les plus jeunes enfants (et ceux qui ont gardé leur âme d'enfant, comme d'habitude). 

Les rêves de Trotro, par Bénédicte Guettier (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2012)

IMG_8345

IMG_8346

IMG_8347

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le verbe lire ne supporte pas l'impératif. Aversion qu'il partage avec quelques autres : le verbe « aimer », le verbe « rêver »…

Un joyeux imaginaire aux éditions Gallimard jeunesse ! Pour leurs 40 ans, édition spéciale de cet ouvrage qui s'adresse à tous les lecteurs et non-lecteurs : les célèbres dix droits du lecteur, selon Daniel Pennac et mis en scène par Gérard Lo Monaco.

IMG_8348

« Dix droits et un seul devoir : ne vous moquez jamais de ceux qui ne lisent pas, si vous voulez qu'ils lisent un jour ! »

Une précision, concernant les illustrations, ne vous attendez pas à une interprétation des dix droits du lecteur, voyez-les plutôt comme un hymne aux plus belles oeuvres littéraires, car ce sont autant de magnifiques plongées dans des univers qui rappellent les romans d'aventures, les voyages, les tragédies grecques, les mondes sous-marins, la magie du cirque, l'émerveillement des jouets, la découverte des animaux, etc. 

Avec effet pop-up pour vous éblouir tout ce qu'il faut ! 

Les dix droits du lecteur, par Daniel Pennac et Gérard Lo Monaco
Gallimard jeunesse, Hors série, 2012

1 - Le droit de ne pas lire

IMG_8349

4 - Le droit de relire

IMG_8350

6 - Le droit au Bovarysme

IMG_8352

8 - Le droit de grappiller

IMG_8353

10 - Le droit de se taire

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/12/12

L'histoire du soir #28 : Lousse, Noche et Bum, par Alex Cousseau & Candice Hayat

IMG_8336

Lousse est une petite fille qui ne se sépare jamais de ses deux amis, Noche l'éléphant et Bum l'escargot. Ils partagent tout, ils dorment ensemble, ils prennent le petit-déjeuner et ils vont à l'école, mais la maîtresse refuse que Noche et Bum rentrent dans la classe. Pendant que la fillette travaille, elle regarde avec envie ses amis jouer dans la cour de récréation.

Les parents de Lousse font mine de ne pas intervenir dans cette amitié fusionnelle, et pourtant l'enfant a deviné que les adultes prenaient Noche et Bum pour des amis imaginaires. Selon eux, ce ne sont que des doudous ! Mais l'imagination de la petite fille est galopante, puisqu'elle invente à ses parents une autre vie, où ils seraient des enfants déguisés en adultes, qui auraient leurs propres peluches avec lesquels ils écouteraient de la musique et danseraient le soir, loin des regards indiscrets.

Encore une histoire craquante, aux accents délicats, soulignés par les illustrations acidulées de Candice Hayat. Cela me rappelle un dessin animé de ma jeunesse, mais j'ai oublié le nom ... (Papivole, je crois !)

Lousse, Noche et Bum, par Alex Cousseau et Candice Hayat (Autrement, 2011)

IMG_8338

IMG_8339

IMG_8342 

IMG_8343

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Are there angels in the wilderness?

❊ C'est le dernier tome de la série des Vampires de Manhattan ! 

IMG_8334

** attention, spoilers ** C'est inévitable, puisque nous sommes enfin au dernier tome ! Quelle attente. Après les récents évènements survenus en Egypte, Jack et Mimi ont rejoint le Prince des Ténèbres, mais jouent un double jeu en prétendant lui venir en aide. Toutefois, Lucifer n'est pas dupe et parvient à les piéger en réclamant que l'un et l'autre lui livrent sur un plateau d'argent le sacrifice de leur grand amour. Jack courbe l'échine, Mimi est sous le choc. Elle a vendu son âme pour sauver Kingsley, qui semble l'avoir oubliée, mais leurs retrouvailles sont explosives et croustillantes. Malgré les faux-semblants, la flamme est bien vive entre ces deux-là !

De son côté, Theodora parcourt le monde avec Oliver sur les traces de ses origines paternelles. Et là, une surprise de taille l'attend ! Elle n'a aucune nouvelle de Jack, mais ne va pas être déçue quand cela va se produire. Ce livre sonne aussi le retour de Bliss, qui s'est égarée dans un autre univers, on en saisit des morceaux mais il aurait été plus judicieux de la part de l'éditeur français de traduire le fameux livre, Wolf Pact, qui explique sa nouvelle vie ! Terrible frustration, en ce qui concerne toute sa partie, car cela ouvre des perspectives intéressantes mais déconcertantes d'incompréhension.

Grande nouvelle, la bataille finale aura bien lieu. C'est devenu tellement courant de maintenir un suspense éventé... Melissa de la Cruz, heureusement, ne se débine pas, le combat sera froid, sanglant et impitoyable. Avec un sacrifice majuscule, préparez-vous au choc. Sans quoi, la conclusion apporte son lot de révélations, de pertes et de nouveaux départs, pour une vue d'ensemble très romantique ! Il ne faudrait surtout pas se méprendre. C'est d'ailleurs tellement surprenant que j'ai froncé les sourcils au sujet d'Oliver, là j'avoue, je n'ai pas tout compris ou j'ai sauté un passage ? ...

Néanmoins, cette série se clôt sur une note de satisfaction, le rythme aura été haletant et entraînant, sans cesse à vouloir se renouveler, à proposer des idées neuves et à construire une mythologie originale, sans casse-tête. C'est l'exemple parfait de la petite série distrayante, qui a cru bon qu'un zeste de superficialité aurait pu faire la différence, et puis non, le dosage était juste ! Pas une seule fois je ne me suis lassée.

Les Portes du Paradis - Melissa de la Cruz
Albin Michel jeunesse, coll. Wiz, 2012 - traduit de l'anglais (USA) par Valérie Le Plouhinec 

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/12/12

De ma fidélité et de mon honnêteté ce sang sera la preuve !

IMG_8333

En attendant la parution du 8ème tome en février 2013, voici une histoire courte portant sur l'adolescence de Lenobia, l'un des personnages les plus attachants de la Maison de la Nuit. On la découvre à l'âge de seize ans, fille illégitime d'une servante et d'un baron français. A la mort de la jeune maîtresse de maison, sa mère saisit l'occasion de l'envoyer à la Nouvelle-Orléans pour se marier et vivre une meilleure vie. Pour cela, elle usurpe l'identité de Cécile Marson de la Tour d'Auvergne.

La supercherie est toutefois compromise, lorsque l'évêque Charles de Beaumont monte à bord du même navire. Ce religieux perfide a une réputation de sale pervers. Il connaît la jeune Lenobia et la croquerait bien pour son quatre-heures, mais sa mère avait su la protéger à temps. Non seulement ce type risque donc de menacer sa couverture, mais il va faire de sa vie un enfer.

Heureusement, au cours du voyage, Lenobia fait la rencontre de Martin, un jeune métis qui nourrit la même passion pour les chevaux. Tous les matins, dès l'aube, ils se croisent dans la cale, discutent et finissent par tomber amoureux. Même si leur histoire semble sans issue, Lenobia veut croire en son destin et en sa chance. C'est sans compter sur l'acharnement de l'évêque ! Qu'il est démoniaque, ce rustre ! J'avais des bouffées de haine dès qu'il apparaissait au détour d'un chapitre.

Hélas, l'histoire se termine vite, trop vite. J'aurais franchement aimé partager plus de temps avec Lenobia, tant je me sentais à l'aise dans ce décor, j'étais séduite par ce que je découvrais et j'en voulais encore. En gros, cela se termine juste au moment où cela devient encore plus palpitant ! Sinon, la lecture s'apparente à une jolie balade en plein air. On prend le large en attendant le retour aux sources. C'est très bon, assez distrayant, juste terriblement frustrant de se contenter de ces 140 pages. 

Le serment de Lenobia, par P.C. et Kristin Cast
PKJ. (2012) - traduit par Aurore Alcayde

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Teaser Tuesday #43

IMG_8161 lolafrizmuth

Un roman délicieusement barré et à l'humour sauvage et sarcastique. A recommander lors des baisses de régime et pour chasser la morosité ambiante !   

Où est passée Lola Frizmuth ? par Aurélie Gerlach (Gallimard jeunesse, coll. Scripto, 2012)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/12/12

“I want you to know that I would do it all again. I will choose you every time.”

IMG_8326

Lucinda et Daniel doivent livrer leur dernière bataille, maintenant que Lucifer a pris une légère avance sur eux, il leur faut réunir trois reliques, dispersées dans trois villes, Vienne, Venise et Avignon, avant de se rendre sur l'endroit même où a eu lieu la Chute des anges. Ils ont neuf jours devant eux, des ennemis à la pelle et des tremblements de temps pour accentuer la pression.

J'ai lu ce roman dans un état de flottement, tant j'étais complètement paumée puis étrangère à cette longue épopée hasardeuse. En clair, je n'ai pas été franchement emballée par ce dernier tome et le dénouement proposé laisse un peu sur la faim ! (Encore un affrontement promis, mais qui se débine le moment venu.) Par contre, l'histoire de Lucinda et Daniel trouve enfin son explication, le pourquoi du comment de leur malédiction, on découvre qui est réellement la jeune fille et comment elle a rencontré son amoureux de toujours. Là, c'était bien vu et particulièrement romanesque.

Cette saga se clôt sans faux pas, pour ceux qui sont sensibles au romantisme exacerbé et aux envolées lyriques. Mais pour moi, ce sera tout de même une déception car j'ai trouvé l'ensemble lisse, figé et mielleux, alors que c'était tout de même la conclusion de la série. C'est donc sans esbroufe qu'elle tire sa révérence, car ce ne sera pas avec la quête des reliques, les quelques combats avec les membres de l'Echelle ou les retrouvailles avec Mlle Sophia qu'on peut espérer être tenu en haleine. J'étais frustrée, tant de mélodrame... mais inutile !

Mon bilan pour cette série se résumera à de belles couvertures, un hymne à l'amour fou, mais un couple particulièrement niais, une issue honorable pour une intrigue pas foncièrement mauvaise. En somme, on passe un bon moment, pas mémorable, si ce n'est le tout 1er tome, qui m'avait le plus séduite !  

Volupté, par Lauren Kate
Bayard jeunesse, 2012 - traduit par Danièle Darneau

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/11/12

Iris et l'escalier, par Anna de Sandre et Chiaki Miyamoto

IMG_1453

Iris est haute comme trois pommes. Et l'escalier est si haut. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10 marches ! C'est impressionnant, alors elle le gronde pour se donner du courage. Une fois l'escalier vaincu, Iris veut grimper plus haut, elle veut toucher le ciel ! Alors commence l'aventure...

Une petite merveille d'album très coloré, avec une héroïne adorable, de très beaux dessins (époustouflante Chiaki Miyamoto !), une très belle histoire, écrite en toute simplicité, mais avec le sens du détail qui rend soudain l'imagination plus folle, cela vous raconte aussi comment être impatient de grandir peut vous donner des ailes ! Ou comment vos désirs les plus fous peuvent se réaliser en y croyant fort, fort, fort..

En bref, cette lecture plaît beaucoup aux enfants ... et à leurs parents.

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, novembre 2012

IMG_1454

IMG_1455

IMG_1456

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,