26/11/12

(aparté)

Parce que ce blog est avant tout un espace dédié aux lectures pour la jeunesse, et parce qu'il est notamment suivi par des âmes pures et chastes (ma fille, ses cousines, ses copines ... toutes adolescentes) que j'entends naturellement préserver, bref il est temps pour moi d'héberger ailleurs mes lectures inavouables !

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


23/11/12

L'histoire du soir #23 : De vrais amis, par Anne-Gaëlle Balpe & Nathalie Choux

IMG_8247

Sur le chemin de l'école, le jour de la rentrée, un petit garçon croise un drôle de personnage tout jaune. Il se lie aussitôt d'amitié avec lui et le présente à sa maîtresse en tant que Lucien. Le soir, il fait le même cinéma à ses parents, il se met à table à côté de lui et dort blotti contre son nouvel ami.

Au bout de quelques jours, les copains le chahutent pendant la récréation. La maîtresse lui demande de faire des efforts avec les autres, un élève prend la place de Lucien, les parents ne veulent plus mettre de couverts pour lui. Le garçon voit rouge et se sent seul contre tous.

Alors Lucien lui montre le ciel nuageux, derrière lequel se cache la lune. Le lendemain matin, il a disparu. L'enfant est chagriné et cherche son ami. A l'école, il se force à jouer avec les autres, il se surprend à aimer ça et passe finalement une bonne journée. Cette nuit-là, il retrouve son cher Lucien, sous les traits de la lune.

Voilà un album doux et subtil, où il est question d'ami imaginaire, de solitude, de peur de l'inconnu et de confiance en soi. C'est un souci que rencontrent souvent les enfants, sans parvenir à exprimer clairement ce qu'ils ressentent. J'admire la souplesse et la tendresse manifestées dans cette histoire, la délicatesse d'Anne-Gaëlle Balpe combinée à la fausse naïveté des dessins de Nathalie Choux. On a envie de se pelotonner dans sa couette en feuilletant cet album, il fait un bien fou et c'est réconfortant.

De vrais amis, par Anne-Gaëlle Balpe et Nathalie Choux (Gallimard jeunesse, 2012)

IMG_8248

IMG_8249

IMG_8250

IMG_8251

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

♡ Madame le lapin blanc ♡

Pour votre information,

IMG_8068

Madame le lapin blanc de Gilles Bachelet est élu Pépite de l’Album 2012 du Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine-Saint Denis !

N'hésitez pas à vous plonger dans cette histoire cocasse et savoureuse  (clic).

 

Les autres résultats : 

La Pépite BD/Manga : Choisis quelque chose mais dépêche-toi !, de Nadia Budde, traduit par Vincent Haubtmann, publié par la toute jeune maison L’Agrume

La Pépite du Roman adolescent européen : (ex-aequo) Doglands, de Tim Willockx, traduit par Benjamin Legrand (Syros) et La drôle de vie de Bibow Bradley, d’Axl Cendres (Sarbacane, «Exprim’»)

La Pépite du documentaire : L’art face à l’histoire. 50 événements racontés par les artistes, de Nicolas Martin et Eloi Rousseau (Palette...)

La Pépite du livre d’art : à Mr Hopper, mystère Hopper, illustré par Aude Samama (Arola, «Dada»)

La Pépite du livre Ovni : Dictionnaire fou du corps, de Katy Couprie (Editions Thierry Magnier)

La Pépite de la création numérique : Fourmi, d’Olivier Douzou, paru aux éditions du Rouergue (Opixido) avec mon avis ICI ; mention spéciale  à Uropa, de Bernar Islaire et Laurence Erlich (Casterman)


La Pépite de l’adaptation cinématographique : Jour des corneilles, réalisé par Jean-Christophe Dessaint, sur un scénario d’Amandine Taffin, adapté du roman éponyme de Jean-François Beauchemin, publié en 2004 aux Allusifs (production Finalement, Mélusine Production, Max Films, Walking The Dog, The Big Farm)

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

“My too stormy passions work me wrong, and for excess of Love my Love is dumb”

IMG_8260

D'emblée, j'avoue un intérêt coupable pour les histoires se passant dans un pensionnat, donc là j'ai été plutôt vernie. Cimmeria est une école d'aspect guindé et classique, autour de laquelle règne un mystère épais et pesant. Les parents d'Allie, excédés de ses nombreuses frasques, ont choisi de l'y envoyer en mesure de discipline stricte. Allie, qu'on nous présente avec ses cheveux rouges, ses yeux charbonneux et ses Doc Martens, prétend être une rebelle le temps d'un chapitre, la suite nous prouvera tout le contraire.

Car Allie ressemble à toutes ces jeunes héroïnes, naïves, curieuses et aveugles, en colère contre l'autorité parentale, se livrant corps et âme à leurs histoires sentimentales, souvent parce que son prétendant est tellement beau et irrésistible que ce serait dommage de ne pas saisir sa chance. Qu'importe si l'ambiance énigmatique pèse dans la balance, si des copains conspirent dans votre dos et élaborent un club élitiste à la barbe du monde, non, non, il ne faut pas s'en soucier, pas pour l'instant, d'abord il suffit de s'acclimater au monde impitoyable de l'adolescence. Vous savez, cette joyeuse époque constituée de mesquineries de bas étage, de guéguerres pathétiques, de crises de jalousie et de rumeurs qui vous empoisonnent vite l'existence...

Le quotidien d'Allie est ainsi ponctué de repas entre amis, de cours où l'on disserte autour de poèmes romantiques, de rendez-vous galants, de bal d'été qui vire à la catastrophe (ouf, un peu d'action), d'heures de colle, de balades interdites au clair de lune, de bain de minuit, de bruits bizarres dans la forêt ou sur les toits... Tout cela sur plus de 400 pages. En somme, l'auteur a cultivé à fond son mystère sur la Night School, j'ai longtemps attendu la révélation, supputé des tas de théories, aussi au moment d'en découvrir plus, euh... j'ai levé les sourcils d'étonnement. J'en attendais clairement plus !

Je ne suis pas déçue par ma lecture, j'ai bien aimé me balader dans les couloirs de Cimmeria et je me suis attachée aux petites histoires d'Allie (en soupirant aussi très fort devant sa bêtise et son inconstance !). Il y a un charme certain dans ce roman, mais il est aussi très long, inutilement long, au risque de faire traîner un suspense à trois francs six sous. La suite est déjà disponible, puisque l'éditeur français a obtenu sa parution en exclusivité mondiale pour remercier les fidèles lecteurs de leur accueil enthousiaste.

Night School, par C.J. Daugherty
Robert Laffont, coll. R. (2012)  -  traduit par Cécile Moran

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/11/12

L'histoire du soir #22 : Monsieur 2D, par Bruno Heitz

IMG_8227

Un bonhomme, découpé dans du papier, se plaignait de sa triste condition.
- Je ne suis qu'en deux dimensions ; rien qu'un pauvre 2D. Je me sens tout raplaplat.

Cet album est génial ! De prime abord, il est tout gris, la mine un peu tristoune, il ne fait pas spontanément envie, et pourtant ... l'histoire est étonnante, faite de photographies en noir et blanc, elle raconte l'aventure d'un bonhomme découpé dans une feuille de papier qui se plaint de sa condition en deux dimensions, et qui voudrait plonger dans l'univers inconnu, mais tellement palpitant, du 3D !

C'est ainsi qu'un accordéon se transforme en escalier, notre bon monsieur découvre un nouveau monde, se glisse dans un livre pour plonger au coeur d'une péripétie, il est bientôt mis k-o par un livre pop-up, puis rencontre une grenouille faite d'une ticket de métro et même une vache snobinarde (non, elle ne sort pas d'un trou de papier), qui rue dans les brancards.

La fin elle-même est désopilante (il est fort ce Monsieur 2D pour faire du plat !). En somme, cet album est une merveille d'ingéniosité, de découpages et de jeux de mots. Bruno Heitz montre qu'avec un peu d'imagination et un bout de papier, on peut inventer de folles histoires qui ont du volume sans la haute technologie. Cocasse et grisant, j'adore ! 

Monsieur 2D, par Bruno Heitz (Rouergue jeunesse, 2012)

IMG_8234

IMG_8230

IMG_8232

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21/11/12

L'histoire du soir #21 : Olivia, reine des princesses, par Ian Falconer

IMG_8221

Olivia est en pleine crise d'identité. Fatiguée d'être comme les copines qui veulent toutes être des princesses, Olivia entre en rébellion. Car elle a bien l'intention de cultiver sa différence et d'aller à contre-courant. Résultat, elle se cherche mais ne trouve pas LA solution idéale. Il faut dire, aussi, que les princesses sont partout, même dans les livres pour enfants. Trop, c'est trop.

Après une bonne nuit de sommeil, ponctuée par d'intenses séances de réflexion sur ce qu'elle voudrait et pourrait accomplir, Olivia a finalement trouvé sa vocation : devenir la reine des princesses !

Quel régal de se plonger dans les aventures d'Olivia ! C'est une série d'albums qui ne manque ni d'humour ni d'esprit, l'héroïne est très attachante, toujours à la pointe des modes et des contestations, elle observe le monde et revendique le droit d'avoir sa propre opinion. C'est très drôle, très vrai aussi ... et ça fait tout le temps sourire, du début à la fin, rien que parce que les expressions d'Olivia sont jubilatoires. Et puis cette couverture aux tons pastel est tout à fait charmante !

Olivia, reine des princesses - par Ian Falconer (Seuil jeunesse, 2012)

IMG_8222

IMG_8223

IMG_8224

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Laissez-les lire !

Amateurs de lecture, petits et grands curieux, sempiternels demandeurs de conseils, égarés dans la forêt des livres, vous ne manquerez pas d'arrêter votre chemin sur les ouvrages suivants.

  • L'as-tu lu mon p'tit loup ?  (les indispensables)

IMG_8135

«L'as-tu lu mon p'tit loup ?» est une émission diffusée sur les ondes de France Inter depuis 25 ans (tous les dimanches à 19 h 55). Un beau succès pour ce programme, rare dans le paysage actuel, qui cherche à mettre à l'honneur la littérature pour la jeunesse. Pour célébrer cet anniversaire, vient de paraître un ouvrage réunissant 90 coups de coeur - choisis parmi les 2500 albums, romans et documentaires que Denis Cheissoux, Patrice Wolf et Véronique Corgibet ont fait connaitre aux auditeurs.

Le choix des 90 livres est totalement subjectif, mais ce sont des valeurs sûres, et même des classiques (on notera par exemple la présence de Charles à l'école des dragons, De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête, Des nouvelles de mon chat, Max et les Maximonstres, Pomelo grandit, Princesses oubliées ou inconnues, Rita et Machin à Paris, L'oeil du loup, La vengeance du chat assassin,  Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi, Magnus Million, Vango... et des tas d'autres encore !). Tous ces titres sont aussi un bagage de vie pour les enfants d'aujourd'hui qui sont les lecteurs de demain. 

A la question, pourquoi faites-vous cela depuis tout ce temps ? Voici un échantillon de mes réponses préférées : 

Parce qu'on passe à travers le miroir des livres et que cela empêche de vieillir trop vite.
Parce que ne pas savoir qu'on apprend est un bonheur.
Parce que la créativité est florissante dans les albums.
Parce que j'aime l'adulte qui n'oublie pas l'enfant qu'il a été.

Gallimard jeunesse, coll. Hors-série prescription, 2012
Préface d'Erik Orsenna - illustration de couverture : Olivier Tallec

Ce guide est dédié à tous les âges de votre vie.

 

  • Je cherche un livre pour un enfant (de la naissance à 7 ans, ou pour les 8/16 ans)

IMG_8156

Utiles et perspicaces, ces deux ouvrages sont des mines d'informations pour vous tuyauter, notamment lorsque vous avez des attentes précises : chercher un livre pour un enfant qui commence à lire seul ou qui est passionné de lecture, que lire après Harry Potter, Twilight ou comme roman policier, trouver un livre qui parle d'aventure, de récits de vie, d'humour, etc.

Mais aussi trouver un album pour aborder les grandes questions (sur la mort, la naissance, le sens de la vie), susciter l'envie d'apprendre, stimuler le développement de l'imaginaire, lire une histoire le soir, parler de sentiments, rire ensemble, découvrir le monde ou attendre Noël.

Cela s'adresse à tout le monde, il y en a pour tous les âges, tous les goûts, tous les styles, on y trouve de très nombreuses références, agencées de façon claire et précise. Ces deux ouvrages se révèlent plus que nécessaires ! 

par Sophie Van Der Linden (de la naissance à 7 ans) &  Tony Di Mascio (pour les 8/16 ans)
Gallimard jeunesse, coll. Hors série prescription, 2011

  • Laissez-les lire ! : Mission lecture

IMG_8155

Pour finir, le livre de Geneviève Patte se révèle plus pointu et spécifique, il rend compte du travail admirable de cette bibliothécaire qui a créé et dirigé, de 1965 à 2001, La Joie par les livres, qui regroupe la bibliothèque pour enfants de Clamart, le Centre national du livre pour enfants et la revue du même nom. Respect total pour cette dame dont la passion de communiquer / partager le goût de lire et l'amour des livres a été un vrai sacerdoce. 

Cet ouvrage est la version remaniée et augmentée du même titre paru aux éditions de l'Atelier en 1987. En gros, on découvre la mission divine de la bibliothécaire, son investissement sans borne pour éveiller et accompagner le goût de lire chez l'enfant, l'aider à suivre son parcours de lecteur, du premier album à la littérature sous toutes ses formes. Pour ponctuer son discours, Mme Patte fait appel aux classiques (comme Tobie Lolness et Harry Potter pour les plus récents !) - elle appelle cela : préserver le patrimoine du livre pour enfants.

Les bibliothécaires jouent un rôle important dans les découvertes puisque, par profession, ils ont la connaissance et l'expérience du patrimoine vivant du livre pour enfants. Malheureusement dans trop de bibliothèques et d'écoles, les acquisitions se réfèrent essentiellement à la présentation, dans la presse générale et spécialisée, des nouveautés éditoriales. En ignorant le patrimoine de l'édition pour enfants, on se prive de vrais chefs-d'oeuvre ; on risque de rester à la surface éphémère de l'immédiat.

Il est aussi question du rôle de l'adulte, et de l'école, en tant que passeurs d'histoires, de l'importance de la lecture orale, de la volonté d'intégrer la famille au sein de la bibliothèque afin de créer une maison vivante et chaleureuse, du rôle social qui consiste à être à l'écoute, à cerner les envies et faire des choix, de la culture enfantine en général, des lectures d'enfance, des relectures parfois nécessaires, puisqu'il faut savoir se renouveler ou prendre des risques. C'est une lecture foncièrement intéressante, qui propose de nombreuses pistes de réflexion et qui parle avec passion du métier de bibliothécaire. Il y a certainement un peu de snobisme (je défends le droit et la liberté de pouvoir lire tout ce qu'on veut, sans juger) et un manque de modernité (l'évolution numérique est survolée, l'approche est timide et approximative). Mais cet ouvrage demeure une référence absolue dans ce domaine, et Geneviève Patte a été une pionnière à promouvoir le développement de services de lecture ouverts aux enfants, donc respect total et applaudissement. 

Gallimard jeunesse, coll. Hors-série prescription, 2012 - illustration de couverture : Quentin Blake

20/11/12

L'histoire du soir #20 : Simon sur les rails, par Adrien Albert

IMG_8203

Simon est un petit lapin blanc, qui travaille dans une fabrique de marteaux. Sa journée terminée, le lapin est fou de joie car il part en weekend chez son frère. Comme celui-ci habite loin, de l'autre côté de la montagne, ils ne se voient pas souvent. Aussi, la déception est rude, lorsqu'il arrive à la gare et apprend que son train est annulé.

Au lieu de se morfondre sur son banc, il décide de se rendre chez son frère par ses propres moyens : en courant, le long des rails. Le voyage est long, épuisant, il dure toute la nuit, mais quelle satisfaction au bout!

Encore une fois, je suis en totale admiration devant les illustrations d'Adrien Albert : c'est fin, juste, épuré, parfait. J'ai été sensible aux émotions de Simon, ce petit lapin qui réagit comme un humain. D'ailleurs l'histoire nous fait littéralement vivre cette aventure où l'excitation, la déception puis la ténacité se mêlent habilement. Pour l'anecdote, c'est après avoir lu le roman de Robert Walser, Les enfants Tanner, que l'auteur a eu l'idée d'écrire Simon sur les rails. Un très bel album avec de la tendresse et du courage à l'intérieur. ;o)

Simon sur les rails, par Adrien Albert (Ecole des Loisirs, 2012)

IMG_8204

IMG_8205

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La Célibataire

IMG_8174

Voilà une BD charmante, qui combat les clichés de la jeune femme célibataire (non, elle ne passe pas ses soirées en pyjama devant une comédie romantique à manger de la glace à même le pot !) et qui nous offre, en une succession de planches et d'anecdotes, une vision positive, fraîche et pétillante, de la jeune femme qui s'affirme, s'interroge, cherche sans trouver, mais sans désespérer non plus.

Non, le célibat n'est pas tabou ! Ce n'est pas une honte non plus. Et la vie de couple, avec les horaires des biberons ou les soirs de match, est-ce franchement le rêve ? Quand on vous dit que l'herbe est toujours plus verte ailleurs... ;)

Allez, on rigole, on respire, on prend le temps de lire les tribulations de cette célibataire bien dans sa peau, et on se marre réellement. La vision du célibat fait sourire, elle flirte avec les clichés, montre les bons et mauvais côtés, sans jamais friser le ridicule, ni exagérer (ou juste un peu). Il est aussi question de la quête du Grand Amour, de l'ex sur lequel il faut tirer un trait, se dire qu'on est beaucoup mieux sans lui, qu'il faut aller de l'avant, fantasmer, sortir, rencontrer de nouvelles têtes et ne pas trop écouter les proches avec leurs bons conseils (ou en prendre et en laisser). En somme, il suffit d'être bien avec soi-même et vivre sa vie sans se soucier du reste.

Cette bande dessinée aura le don de vous mettre de bonne humeur, c'est léger et très agréable à parcourir, de plus j'ai beaucoup aimé les dessins de Magalie Foutrier, bien mariés avec l'humour d'India Desjardins, qui est aussi l'auteur du Journal d'Aurélie Laflamme, la série fétiche des adolescentes. Une chouette découverte, sans prétention. 

La Célibataire, par India Desjardins et Magalie Foutrier
Michel Lafon, 2012

IMG_8175  IMG_8176

IMG_8177

IMG_8179

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/11/12

“I should probably start with the blood.”

lumen

Brillante élève en latin, Nora Kane a rejoint le groupe d'études du professeur, le Hoff, qui travaille sur la traduction d'un Livre vieux de 700 ans. Contrairement à ses camarades, Chris et Max, Nora doit traduire les lettres de la fille de l'alchimiste Edward Kelley, et pense d'abord qu'il s'agit d'une besogne de second ordre. Puis elle réalise que la vie d'Elizabeth Weston, marquée par la tragédie, la trahison, la solitude et le dévouement envers son père et ses travaux, recèle davantage de richesse et de secrets. Nora est troublée, à tel point qu'elle dérobe une lettre qu'elle confie à son meilleur ami.

Le lendemain, Chris est mort. Sa petite amie Adriane est enfermée dans un asile. Max a disparu. Nora est seule, complètement sonnée, mais veut comprendre. Elle va donc mener son enquête, continuer à traduire des textes et des lettres, plonger dans le passé, se glisser dans la peau d'Elizabeth, partir à la recherche du Lumen Dei, une machine convoitée par des illuminés religieux, décoder des messages, se rendre à des rendez-vous clandestins, évaluer sa confiance envers ses proches, rencontrer de nouvelles têtes, éviter les pièges, échapper aux kidnappings, affronter la vérité, avaler son amertume, ne jamais faillir.

LUMEN est un thriller ésotérique palpitant, mené tambour battant, et baignant dans une ambiance sombre et pesante. J'ai tout de suite accroché au milieu universitaire, à la petite chapelle où se réunit le quatuor constitué de Nora, Chris, Max et Adriane, à leur histoire d'amitié et d'amour, aux silences angoissants, aux ombres qui rôdent et au mystère entourant le livre de Kelley et les lettres de sa fille Elizabeth. C'est une lecture efficace, qui se lit avec avidité, tant le rythme est soutenu, le suspense entier. L'immersion est immédiate, l'ensemble est vibrant, passionnant, pour une lecture brillante et intense. En somme, j'ai beaucoup aimé !

Lumen, par Robin Wasserman 
La Martinière J. (2012) - traduit par Maïca Sanconie

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,