13/12/20

La Belle Sauvage (Le Livre de la Poussière #1), par Philip Pullman

La belle sauvageEncore une exploration très excitante du monde de P. Pullman ! J'avais envie d'une lecture qui me transporte ailleurs. Une lecture qui me donne l'illusion de parcourir un univers à la fois familier et qui rompt totalement avec le quotidien. Cela a plutôt bien fonctionné car j'ai eu le sentiment de me déconnecter en me distrayant.

Dans cette série qui se déroule avant Les Royaumes du Nord, Lyra n'est encore qu'un bébé recueilli discrètement dans un prieuré de bonnes sœurs. Car elle fait déjà l'objet d'une grande convoitise - ses parents, les érudits et d'autres individus complotent pour retrouver sa trace. Seul le jeune Malcolm est dans la confidence. Ce fils d'aubergistes a compris qu'il y avait anguille sous roche et mène son enquête furtivement. Et le danger approche. Lorsqu'une crue exceptionnelle vient engloutir la contrée, Malcolm prend son destin en main en embarquant la jeune Lyra à bord.

Toute la première partie du roman est captivante ! Entre le plaisir de replonger dans l'imaginaire de Pullman, de recroiser ses personnages et leurs daemons, je me frottais les mains de satisfaction. Après l'épisode de la crue, ça devient plus long et décousu. Mais le dénouement est très bon et rattrape le coup donc ça valait bien l'attente, le suspense, les frissons et les émotions. C'était une expérience remarquable et j'ai beaucoup aimé !

©2017 Editions Gallimard Jeunesse (P)2020 Editions Gallimard Jeunesse

Illustré par Chris Wormell - Traduit par Jean Esch

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10/12/20

À la folie, pas du tout ; de M.J. Arlidge

À la folie, pas du toutDepuis sa sortie de prison, Helen Grace n'a plus la niaque et se tient à distance de son équipe (lisez À cache-cache pour comprendre pourquoi). En plein doute, elle tente de chasser ses idées noires en chevauchant sa moto. Or ce matin-là, elle tombe sur une femme assassinée sur le bord de la route. Puis deux heures après, c'est un pharmacien qui est abattu dans sa boutique.

Branle-bas de combat à Southampton. La ville est en alerte maximale pour couper court à la vendetta aveugle de Bonnie & Clyde. Du moins les intentions des meurtriers demeurent hasardeuses et incompréhensibles. Mais on saisit l'urgence au rythme des chapitres courts qui s'enchaînent non-stop et rendent la lecture fébrile et intense.

La course folle va s'étaler sur la journée - on se croirait dans un épisode de 24 Heures Chrono sauf que Jack Bauer est désormais une femme aussi farouche et déterminée. Forcément ça se lit très, très vite. La fin est également surprenante et nous incite à prendre rendez-vous pour le prochain numéro. C'est malin, tiens. En tout cas, je le répète mais cette série a pris un virage plus intéressant depuis ses débuts (ouf) et impose sa marque de fabrique avec son sens du rythme et sa brochette de personnages. Efficace car on redemande !

Les Escales Noires / 2020 - Traduit par Séverine Quelet

Ordre de la série mettant en scène l'inspectrice Helen Grace :

- Am Stram Gram
- Il court, il court, le furet
- La Maison de poupée
- Au feu, les pompiers
- Oxygène
- À cache-cache
- À la folie, pas du tout

Tous disponibles en format poche chez 10x18. )

Le prochain va sortir en Février 2011 : Loup y es-tu ?

 

08/12/20

Asha Tueuse de Dragons (La Légende d'Iskari #1) de Kristen Ciccarelli

iskari asha tueuse de dragonsIntriguée par cette couverture et son univers combinant des dragons et un royaume en plein chaos, j'ai tenté l'aventure sans attente particulière. Résultat : j'ai carrément adoré et je ne vais pas traîner pour découvrir la suite. ♥

Asha chasse les dragons pour son père, le roi de Firgaard. C'est elle, l'Iskari. La porteuse de la mort. Elle est à la fois crainte et admirée, porte fièrement ses cicatrices et affiche une détermination de déesse. Pourtant la jeune femme se sent souvent seule et isolée. Promise à Jarek, le commandant des soldats, elle ressent de moins en moins l'envie de sceller son destin à cet alpha conquérant. Elle va alors accepter le compromis de son père en partant traquer le Premier Dragon pour lui arracher le cœur.

Mais les dés sont pipés, la mission est plus ardue qu'en apparence. Les légendes refont peu à peu surface, les mythes s'effondrent et la rébellion se prépare. L'histoire n'aura de cesse de se déployer, dévoiler son univers et amener de nouvelles rencontres. Les personnages aussi vont s'enrichir, s'affirmer et surprendre. Bref. C'est passionnant. Si j'ai plus d'une fois douté de la tournure des événements, j'ai dévoré ce roman selon un rythme oscillant souvent entre frénésie et coup de frein pour faire durer le plaisir. Hanlala. Me voilà complètement emballée par cette nouvelle série. C'est tout simplement palpitant, intense et surprenant.  Tentez le coup. Smacks !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Illustration de couverture : Patrice Cablat

 

07/12/20

La Chute du soleil de fer (N.E.O. #1), de Michel Bussi

La Chute du soleil de ferCette série destinée aux jeunes lecteurs et écrite par Michel Bussi n'est pas mal du tout. L'histoire se déroule dans un Paris post-apocalyptique où seuls les enfants auraient survécu et vivraient soit dans le château (le Louvre) soit dans le tipi (la Tour Eiffel). Depuis des années, les deux clans s'observent sans oser franchir la frontière invisible.

Un jour, les enfants du Tipi décident finalement d'envoyer un espion. Une mission qui se solde rapidement sur un succès car Zyzo va croiser le chemin de la Reine du Château, la tirer d'un mauvais pas et ainsi gagner une place de choix parmi ses ennemis. Alixe veut aussitôt en faire un allié et partager leur mode de fonctionnement pour qu'il n'y ait plus de malentendus entre les deux tribus.

Ce formidable élan sera malheureusement bafoué par des trahisons et des mensonges pour semer la zizanie au sein des troupes. Mais je vous laisse le plaisir de découvrir tout ça. Michel Bussi a néanmoins réussi son exercice et embarque son lecteur (petits ou grands) en proposant un univers réfléchi, avec des personnages attachants et une intrigue rondement dessinée. L'ensemble fonctionne bien car j'ai passé un bon moment (particulièrement grâce au format audio).

Maxime Chattam aussi avait tenté une incursion dans le genre (série Autre-Monde). On retrouve dans l'une et l'autre une ambiance fascinante. On se projette facilement et on a la sensation de plonger au cœur de l'action. Par contre, Bussi choisit la facilité avec un final très arrangeant. Ça m'a un peu déçue puisque j'aurais préféré qu'on noircisse l'horizon des jeunes héros. Bref. À voir pour la suite !

©2020 PKJ / éditions Pocket Jeunesse. (P)2020 Lizzie, un département d'Univers Poche

 La lecture de D. Witecka est captivante ! C'était un plaisir de partager ce moment au son de sa voix... efficace & prenant.

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Un Noël au bord de la Tamise, par Anne Perry

un Noël au bord de la TamiseDans ce roman court, l'esprit de Noël est bien présent (ce qui n'est pas souvent le cas dans cette collection) ! Anne Perry nous rappelle l'essentiel des fêtes à travers le regard de Worm, cet orphelin qui a échappé à la rue pour vivre chez Squeaky Robinson dont le passé sulfureux se découvre dans la série Monk. Le gamin, qui ignore tout des traditions et de la signification de Noël, écoute avec curiosité les explications parfois évasives de son bienfaiteur.

Toutefois, Worm a également en tête une scène étrange à laquelle il a assisté au moment de traîner dans le quartier - une demoiselle blonde et charmante aurait été emmenée de force par deux individus peu commodes. Il harcèle Squeaky pour retrouver sa trace et s'assurer que tout va bien.

Squeaky Robinson est attendrissant dans son rôle paternaliste. Il a vite compris qu'il ne fallait pas s'appesantir sur le sort de cette inconnue mais ne souhaite pas briser les espoirs de son jeune ami. Après quoi, c'est une histoire de cambriolage et de butin perdu, de chantage et de duperie. Une petite intrigue dont le suspense ne nous coupe pas le souffle. C'est surtout l'ambiance générale qui est notable - un Londres populaire et engourdi par le froid. Assez sympa, donc.

Et puis j'aime beaucoup le personnage de Squeaky Robinson (ancien tenancier de bordel reconverti en comptable dans une clinique pour demoiselles en détresse). On évoque beaucoup Miss Claudine et sir Oliver Rathbone aussi. Non, ce n'est pas un handicap de ne pas connaître la série Monk. L'intérêt du roman repose sur la relation très forte entre Worm & Squeaky et sur les messages subliminaux (bienveillance, entraide et amitié) qui font penser à Noël. Un bon rendez-vous parmi les nombreux Crimes de Noël qui ne sont pas toujours à la hauteur.

10x18 Coll. Grands Détectives - Trad. Pascale Haas - Nov. 2020

 

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05/12/20

Je te ferai aimer Noël ! de Caro M. Leene

Je te ferai aimer NoëlCeci n'est pas une déception mais une simple petite frustration. Après avoir tellement aimé son titre Cher père Noël, je voudrais un mec, j'imaginais m'éclater tout pareil. Aussi, par comparaison, j'ai trouvé ce roman moins bon. D'où ma légère déconvenue. Ça reste sympa à découvrir parce qu'il y a beaucoup de douceur, de tendresse et de magie dans cette lecture. Je n'ai juste pas trouvé le grain de folie et l'humour qui m'avaient tant plu (et fait penser à du Sophie Kinsella).

L'histoire se déroule à Londres peu avant les fêtes de Noël. À la tête de son entreprise qui consiste à faire du shopping pour ceux qui n'ont ni le temps ni l'inspiration, Andie est amenée à rencontrer la famille Sullivan qui désire la recruter pour devenir leur coach des fêtes. La famille a besoin de recréer un cocon douillet et se plie aux fantaisies de la jeune femme avec beaucoup d'enthousiasme. Seul le fils Joshua prend la nana de haut et refuse de mordre à l'hameçon. OK. Une relation de haine à amour ? C'est tout bon. Par contre, mon ressenti est en demi-teinte car la relation m'a vite semblé artificielle. Aucun papillon dans le ventre. Pour le reste c'est une lecture pleine de charme et de tendresse pour se fondre dans l'esprit des fêtes. La famille Sullivan est parfaite - Josh a un caractère de cochon même si je reconnais que Andie a agi de façon trop familière pour une supposée “employée de maison”.

En somme il y a quelques maladresses dans l'histoire qui s'expliquent aussi parce que c'est un premier roman mais il est franchement prometteur. Sauf que (pour moi) Cher père Noël, je voudrais un mec est vraiment TOP de chez TOP !!!

HarperCollins / format poche / 2020

Existe une version numérique comprenant Je te ferai aimer Noël ! Cher père Noël, je voudrais un mec ! pour le prix de 9.99€

Un Noël avec Caro M

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/12/20

Broken Knight (All Saints High #2), par L.J. Shen

Broken KnightJe ne peux pas mettre moins de cinq étoiles après l'avalanche d'émotions ressentie. Non c'est impossible. J'aime tellement cette série. Et pourtant l'histoire de Knight m'a brisé le cœur. Bon sang de bonsoir. Je ne m'y attendais pas du tout, mais j'ai été carrément brisée. Notamment le chapitre 24 a été le coup de grâce. Celles qui savent comprendront. Plaie à vif etc. Bref.

Knight Cole est donc le fils adoptif de Dean & Rosie (cf. Devious). Le gamin est fou amoureux de sa voisine Luna Rexroth (fille de Trent & Edie cf. Scandalous). La fillette est muette depuis l'abandon de sa mère biologique. Les plus grands spécialistes n'ont rien pu débloquer. Et depuis toujours Knight a cet instinct de chevalier auprès d'elle. Il la protège, la suit comme son ombre, se désespère d'être aimé en retour. Car sans cesse Luna repousse ses avances. Alors il joue au caïd au lycée en se pavanant comme capitaine de l'équipe de foot et collectionne les conquêtes sans lendemain. Il soigne sa réputation de débauché, arrogant et roi du monde.

En vérité il masque de profondes blessures. Des blessures dont Luna n'est pas étrangère. Mais disons que leur histoire est vraiment, vraiment compliquée. Ces deux-là s'aiment mais ne savent pas y faire. Alors ils s'affrontent et se torturent. C'est parfois ridicule de s'obstiner autant et de repousser l'autre pour des broutilles. Soupir.

Ce roman est sans doute moins électrique que le précédent Dirty Devil sauf qu'il est plus ancré dans l'émotion et l'instinct de survie. Je n'imaginais pas qu'il allait réveiller de vieilles blessures 😭 - j'aurais pu fuir à toutes jambes.

Heureusement ce Knight Cole vaut fichtrement le coup avec son sourire canaille et sa posture dominante. Ses nombreux excès font rugir de mécontentement. Sauf que Knight Cole est franchement un type épatant. Après mes 450 pages de lecture, j'avais mal aux yeux à force d'avoir trop pleurniché mais j'avais aussi le cœur lourd de bonheur. C'était trop bon. Cette série me rend littéralement cinglée !

Soupir d'extase. 🔥❤️️

HarperCollins / ex-Harlequin / collection &H / 2020. Traduit par Lauriane Crettenand

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02/12/20

Bilan du mois : Novembre 2020 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

aesthetic vintage

Mes Lectures Préférées du Mois / Novembre 2020

 

Dance of Thieves, de Mary E. Pearson

The Book of Ivy, d'Amy Engel

 

Toi & Moi, de Kristan Higgins

Vicious, de LJ Shen

Le Pacte, de Karina Halle

T'embrasser sous la neige, d'Emily Blaine

Cher père Noël, je voudrais un mec ! de Caro M. Leene

Joyeux Noël et laisse-moi tranquille ! d'Eve Borelli

 

🎈🧦🎊🎈🧦🎊

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Joyeux Noël et laisse-moi tranquille ! par Eve Borelli

Joyeux Noël et laisse-moi tranquille HC

MAIS QU'EST-CE QUE C'ÉTAIT DRÔLE !!!
Ce n'est pas la première fois que je prends un plaisir fou avec un roman d'Eve Borelli. Pourtant celui-ci se place en haut du panier. C'est la parfaite comédie qui fait glousser joyeusement du début à la fin. L'histoire est racontée par une héroïne complètement folle - elle est pleine de fougue et souvent maladroite. Malgré tout, sa pétulance fait aussi partie de son charme. Franchement j'ai adoré. ♥

Trahie par son petit copain à quelques jours des fêtes de Noël, Pia-Mia déclenche le Code Lasagne et rentre fissa dans le cocon familial qu'elle avait quitté un an plus tôt comme une voleuse. Son frère Milo et sa sœur Albertina lui ouvrent grand les bras non sans lui dire ses quatre vérités. De toute manière, la vie chez les Cabrera est pittoresque et mouvementée. Chacun s'exprime haut et fort, le tout copieusement arrosé de manzana pour des lendemains brumeux. Mais la tendresse et l'entraide sont également inscrits dans leur ADN. Cette famille forme un noyau dur et solide. Même si un oisillon s'égare malencontreusement du nid, la fratrie le recueille tout aussi vite.

Pia-Mia retrouve donc cette ambiance unique et chaleureuse. Malheureusement elle retombe aussi sur son ami d'enfance qui ne lui pardonne pas son départ précipité au bras d'un autre. Arf ! ces deux-là sont amoureux depuis des années mais ont toujours masqué leurs sentiments. À la place ils se chamaillent et tirent souvent de mauvaises conclusions. Ça alimente surtout l'attente et l'attirance car ça crépite entre eux. Et surtout c'est très, très drôle. C'est vraiment le point fort du roman. On se marre tout du long. Un vrai régal.

Pia-Mia et sa famille sont des adeptes de WhatsApp et de # qui ponctuent le texte à outrance. Leurs traits d'humour sont actuels, tellement désopilants. Enfin moi, ça m'a beaucoup plu. L'histoire d'amour n'est pas au centre du roman. C'est surtout une comédie romantique faite pour divertir et qui atteint efficacement son but. Et c'est aussi un texte gourmand, sucré, qui parle de cookies et de barbe à papa. D'un garçon fou d'amour qui collectionne les mots doux et d'une nana déjantée qui apprend peu à peu à lâcher prise. Bref. FONCEZ !!! ​🤲​❤️​😗​

HarperCollins Poche / 2020

 

26/11/20

Rira bien qui rira le dernier (Hamish Macbeth #7), de M. C. Beaton

Rira bien qui rira le dernier Hamish Macbeth 7Une réunion familiale qui vire à la soupe à la grimace ? Rendez-vous chez les Trent qui s'attendaient à se recueillir auprès d'un vieil homme mourant et qui réalisent trop tard avoir été les dindons de la farce. Encore une fois. Andrew Trent est en effet connu pour ses vilaines blagues, sauf qu'elles ne font rire personne. Ses proches n'en peuvent plus. Surtout qu'ils s'imaginaient assister à son trépas puis à la lecture du testament. Bref. Cette déconfiture vient plomber tous les projets.

Heureusement un meurtre va mettre un peu de piment au séjour et Hamish Macbeth va débarquer avec ses gros sabots. Celui-ci va vite se rendre compte que les membres de cette famille sont tous cinglés et détestables. Nul n'est affligé par le drame qui se joue. Lui aussi est désarçonné par ce qu'il découvre - a priori l'enquête ressemble à un huis-clos rempli d'amertume et de rancœur - mais sa présence va aussi mettre un peu d'ordre au chaos.

Tiens donc, cette chère Priscilla est dans la place et prête une oreille attentive aux spéculations de son ami. Ouf ! Le malentendu sentimental entre eux semble dissiper. Hamish a admis qu'il n'était plus amoureux d'elle. Elle a digéré la pilule mais se montre un tantinet jalouse dès qu'une péronnelle s'approche trop près. Ça va, c'est de bonne guerre - l'ensemble de la lecture ayant été salutaire et très apprécié. J'aime bien cette série écossaise, son ambiance cosy et ses intrigues criminelles habilement troussées (je n'avais rien deviné). Hamish Macbeth est un bon bougre débonnaire et très sympa comme rencart.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

EXCELLENTE LECTURE AUDIO ! J'aime beaucoup le travail proposé par François Delaive - sans fausse note. Il ne ridiculise pas Hamish donc c'est bien. 🤭