29/06/19

L'Héritier de Moriarty, par Annelie Wendeberg

L'héritier de Moriarty

Quelle angoisse, ce roman...
J'avais été fascinée et horrifiée par La dernière expérience - roman dans lequel Anna Kronberg était kidnappée par Moriarty, pour être séduite et abusée avant de reprendre le contrôle de la situation.
Anna a donc réussi à fuir avec Sherlock mais un tueur est toujours à ses trousses. Il s'agit du bras droit de Moriarty - Sebastian Moran - qui a juré de lui faire la peau après son accouchement. Eh oui, Anna est enceinte mais n'éprouve aucun attachement pour l'enfant à naître.
En fait, Anna est toujours meurtrie par son enlèvement et sa relation avec son tortionnaire. On se souvient de ce chapitre très sulfureux et du trouble encore présent dans son esprit. Pour l'heure, elle doit d'abord penser à sa survie et passe en mode médecin imperturbable. Elle a aussi pour mission de récupérer l'argent de « son mari », avec la complicité de Sherlock et son frère Mycroft, et ainsi freiner les agissements de la bande de Moriarty.
Il sera étonnamment question d'espionnage avec l'Allemagne, de vaccins détournés et de contaminations en masse. Les projets délirants de Moriarty s'étendent comme une toile d'araignée sur la planisphère et défient notre grand détective tiraillé entre son dévouement pour LA femme et son orgueil notoire.

Ne nous leurrons pas non plus.
... Ça se lit avant tout comme une course-poursuite effrénée, moins comme un roman à suspense avec une enquête à mener. Ce n'est pas inintéressant, seulement trop réducteur. On s'attache à grand-peine aux personnages - toute idylle possible entre Anna et Sherlock est franchement risible. J'étais d'ailleurs heureuse de retrouver Garrett (l'amant des quartiers populaires) et j'ai regretté fort, fort, fort Moriarty... Sans doute une autre fin aurait été meilleure. Au lieu de ça, la série en VO poursuit son chemin mais je pense que l'éditeur français n'ira pas plus loin.

Presses de la Cité (2018) - Traduit par Florence Hertz

 


Bilan du mois de Juin 2019 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

summer

 

On entre dans la belle saison à se la couler douce... chaleur, farniente, rosé, grillades, cerveau tout mou, rythme languide. On adopte le régime de circonstance et on se cale bien tranquillement dans son transat, piochant au hasard les lectures pour supporter le choc. ☺

 

 ☼ Tu ne m'oublieras pas deux fois ! par Mhairi McFarlane

La vie rêvée des chaussettes orphelines, de Marie Vareille

Les sales gosses, par Charlye Ménétrier McGrath

Cache-cache à l'hôtel (Agatha Raisin 17) de M.C. Beaton

 

Orgueil et préjugés, de Jane Austen

Persuasion, de Jane Austen

L'Île au trésor, de R.L. Stevenson

 

☼ La Voix des Ombres, de Frances Hardinge

☼ Dix battements de cœur, par N.M. Zimmermann

☼ Les Mystères de Larispem (2) : Les Jeux du siècle, de Lucie Pierrat-Pajot

 

Côté TV, 3 séries découvertes au hasard & beaucoup appréciées !

♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

requiem tv

REQUIEM (2018) série anglaise de 6 épisodes se déroulant dans le Pays de Galles... magnifique et envoûtant ! C'est l'histoire d'une violoncelliste qui s'interroge sur son passé après le suicide de sa mère. Elle va réaliser que des secrets entourent ses origines. De série à suspense, on va peu à peu basculer dans une série fantastique avec un dénouement bluffant.

Quicksand tv

QUICKSAND (2019) série suédoise qui raconte une histoire d'amour, une tuerie au lycée, un procès, une héroïne naïve et stupide, des incohérences dans le scénario mais un tempo soutenu qui rend vite accro et donne envie d'enfiler les 6 épisodes pour connaître toute la vérité. Encore un portrait de la jeunesse bien égratignée...

Safe tv

SAFE (2018) série créée par Harlan Coben traitant de la disparition d'une adolescente, du meurtre de son petit copain, d'un lotissement verrouillé, de voisins bien sous tous rapports, du décès tragique d'une maman, d'un père qui court à perdre haleine dans toute la ville pour comprendre l'inexplicable. Super efficace et addictif. Avec la belle Audrey Fleurot au casting. ♥

 

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/06/19

Tu ne m'oublieras pas deux fois ! par Mhairi McFarlane

Tu ne m'oublieras pas deux fois

Totalement conquise, encore une fois ! J'adore les romans de Mhairi McFarlane et celui-ci ne fait pas exception à la règle. L'histoire prend pourtant le temps de raconter en détails les hauts et bas du quotidien de Georgina Horspool. Au cours de la même soirée, celle-ci va en effet perdre son job et son copain. Certes, ce n'était pas des grosses pertes. Mais Georgina a une fâcheuse tendance à cumuler les points noirs - presque trente ans, sans diplôme et un goût immodéré pour le sarcasme. Son cas est désespéré.
En acceptant le poste de serveuse dans un nouveau bar en ville, Georgina a aussi le choc de sa vie car elle vient de retrouver son amoureux du lycée. Lucas McCarthy, cheveux noirs, barbe de trois jours, mine renfrognée. Celui-ci ne la reconnaît pas et se montre très discourtois. Vexée, Georgina préfère raser les murs et ranger ses souvenirs. Après tout, sa vie est déjà bien compliquée entre ses déboires avec sa famille, ses souvenirs de jeunesse, ses démêlés avec son horrible boyfriend... et l'esprit de Lucas qu'elle tente de sonder en pure perte.
L'ambiance du livre est donc délicieuse - décor british, flegme absolu, dérision à toutes épreuves. C'est la cerise sur le banana split. On se joint à une bande de potes, on prend un verre ensemble et on les écoute nous raconter leurs délires. On s'épanche, on s'esclaffe, on trépigne d'impatience. Certes tout n'est pas frivole non plus - Georgina donne le change en forçant le trait et l'humour pour éviter d'être trop vulnérable - et on comprend vite que l'histoire renferme des regrets et des chagrins trop longtemps enfouis.
Je ne sais plus quand tout a basculé, mais dès la moitié du roman, j'étais bouche en cœur et yeux de merlan frit, à glousser et soupirer en lisant les aventures de notre super héroïne. J'ai évidemment craqué pour Lucas le Magnifique - façon Heathcliff en plus sexy. J'ai bullé tranquille dans mon cocon, savouré cette charmante comédie. En somme, j'ai trouvé cette lecture extra car distrayante et bienfaisante. Et j'ai adoré m'y balader !

HarperCollins pour la traduction française (2019) par Typhaine Ducellier

Titre VO : Don't You Forget About Me

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27/06/19

ADN, par Yrsa Sigurðardóttir

ADN Yrsa SigurðardóttirUn premier chapitre bluffant et une ambiance glaçante tout au long de la lecture... voilà qui annonce la couleur.
Car j'ai flippé comme une malade !

L'enquête met pourtant mal à l'aise avec ses crimes sadiques et malsains mais elle vous prend dans ses filets en brouillant les pistes et les idées. C'est sombre et amer - parfois trop long - avec un dénouement tout aussi perturbant.

Cette nouvelle série islandaise met en scène l'inspecteur Huldar et la psychologue pour enfants Freyja. Deux personnages ordinaires et qui se coltinent les mêmes clichés habituels ou autres soucis personnels. Par contre, je n'avais pas envie de les connaître ou de sympathiser plus que de raison. Le climat est beaucoup trop lourd pour relâcher la pression... ça vous éreinte !

Actes Sud coll. Actes Noirs (2018) - Traduit par Catherine Mercy

 

PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR

Elísa Bjarnadóttir méritait d’être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête en­tourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L’agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence.
Es­pérant l’en faire sortir, l’officier chargé de l’enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C’est sa seule chance de remonter jusqu’au meurtrier. Ce dernier n’a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffon­née sur les lieux du crime.
Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d’étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l’une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu’ait connues l’Islande.

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Treize jours, par Arni Thorarinsson

Treize joursParce que ça change un peu de lire une enquête menée par un journaliste (en marge de la police) !

Après ADN, on ne défait pas ses bagages pour rester en Islande et on s'intéresse au meurtre d'une adolescente dont le père alcoolique avait signalé la disparition. Très vite, tout se noue et se dénoue en fouillant ses fréquentations sur les réseaux sociaux.

Pour le coup c'est la fille du journaliste Einar qui va se révéler plus habile et perspicace. Étudiante et photographe, Gunssa est aussi intrépide et déterminée que son modèle. La lecture en est grandement influencée car il y a du rythme, de la fraîcheur et de la spontanéité. On s'attache naturellement à ce duo père-fille assez drôle et décalé.

Reste une ambiance typiquement polar islandais - sensation chape de plomb. C'est froid, triste et amer. On ne s'éclate pas à tous les étages même si l'auteur cherche à être mordant dans sa narration. Une bonne rencontre sans sortir des clous.

Métailié (2018) - Traduit par Eric Boury

 

PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR

13 jours, c'est le délai que sa dernière petite amie, banquière recherchée par la police, a donné à Einar pour la rejoindre à l'étranger.

13 jours, c'est le temps qu'il va lui falloir pour décider s'il veut accepter la direction du grand journal dans lequel il a toujours travaillé.

13 jours, c'est le temps qui sera nécessaire pour trouver qui a tué la lycéenne dont le corps profané a été retrouvé dans le parc. Quelque chose dans son visage rappelle à Einar sa propre fille, Gunnsa, quand elle était un peu plus jeune et encore innocente. Mais aujourd'hui Gunnsa est devenue photographe et travaille dans le même journal que son père ; elle s'intéresse de près à ces adolescents paumés et ultra connectés qui fuguent ou disparaissent, elle a plus de ressources et d'audace pour faire avancer l'enquête – et moins de désillusions.

Arni Thorarinsson a écrit un thriller haletant situé dans l'Islande actuelle qui décrit avec sensibilité le monde troublant et troublé des adolescents, et la corruption qui affleure à la surface de cette société.

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Luca, de Franck Thilliez

luca thilliez lizzie

Une mère porteuse disparaît après son accouchement en avertissant les parents que le bébé est spécial et attire les ombres. Peu de temps après, l'équipe de Sharko reçoit une étrange lettre dénonçant les dérives des réseaux sociaux et la politique fallacieuse de la protection des données personnelles. Une enquête s'ouvre car les crimes s'enchaînent. Tous plus sordides et ignobles les uns que les autres. Ils surviennent là où on ne s'attend pas - à travers un pacemaker ou en direct sur le net. Sharko est dépassé. Lassé de cette surenchère de violence et du crime sans cesse réinventé.

L'ambiance dans les nouveaux locaux du 36 est donc électrique. La Seine est en crue. Les journées sont interminables mais le rythme est infernal. Toute l'équipe est mobilisée - ni Lucie ni Nicolas ne partent en roue libre. Reste la nouvelle recrue - Audra Spick - qui fait un peu de zèle et déjà on fabule sur son personnage, son passé, ses secrets, etc. 

Encore une intrigue retorse et perturbante, qui exploite toujours plus loin la manipulation génétique, les dérives du net et la perversité du mal absolu... On en bave sacrément, mais on a aussi un esprit d'équipe qui fait plaisir à voir. Enfin le personnage de Sharko ne tire plus la vedette à lui tout seul, cette enquête est gérée par tous, dans une parfaite cohésion. Et c'est juste parfait.

Reste maintenant le souci du narrateur... Avec tout le respect que j'ai pour Michel Raimbault, je ne comprends plus son interprétation, hélas, vieillissante pour incarner notre flic attitré. Sharko a certes 30 ans de métier - il le répète souvent - mais ce n'est pas un arthritique non plus. Ça casse tout, c'est dommage.

©2019 Luca : Fleuve Éditions, département d'Univers Poche / Origines : 12-21 éditions (P)2019 Lizzie

Origines est une nouvelle inédite en exclusivité. Au cours de la nuit du 31 décembre 1999, alors que d'autres fêtent l'arrivée du Nouvel An, la doyenne de l'humanité, Marie Pasteur, s'éteint doucement dans sa chambre d'hôpital. À son chevet, Claire, infirmière à la maternité située deux étages plus bas, assiste aux derniers instants de son arrière-grand-mère. Soudain, elle est témoin d'un phénomène inexplicable : Marie, dont le cœur avait pourtant cessé de battre, revient à la vie. Au même moment, dans cette clinique, les bébés meurent les uns après les autres, sans explication plausible... À la fois conte philosophique et récit fantastique, Origines aborde des problématiques liées à la survie de la planète. Glaçant.

 

*********************************

Luca Thilliez ban audible

RDV du #ClubAudible Mercredi 26 Juin.

1 - Qu’avez-vous pensé de ce titre ? Et de la prestation de Michel Raimbault ?

Beaucoup aimé la première partie, la suite est plus complexe et revient aux sempiternelles obsessions sur les dérives technologiques et médicales. Rien de neuf quand on suit cette série sur Sharko et Lucie depuis ses débuts. Je trouve la voix de Michel Raimbault trop vieillissante pour les personnages. Oui, Sharko a 30 ans de métier mais ça lui fait... quoi... la cinquantaine ? Faudrait pas pousser mémé dans les orties non plus.

2 - Aviez-vous déjà lu des titres de Franck Thilliez ? (cf #ClubAudibleManuscrit Inachevé) Si vous êtes un(e) fan, quel titre nous conseilleriez-vous afin de découvrir cet auteur, et quel est votre titre préféré ?

Ai TOUT lu de Thilliez ! J'ai une petite préférence pour les livres avec Lucie - avant sa rencontre avec Sharko. Quel parcours ! Me souviens du Syndrome E et de Gataca comme étant des lectures fort, fort bouleversantes. Par contre, je suis moins fan de Nicolas. Et l'arrivée d'Audra est pataude.

3 - Quel est l’aspect ou le thème abordé dans ce roman que vous ayez préféré ? Et celui qui vous a le plus dérangé(e) ou mis(e) mal à l’aise ?

J'aime l'esprit d'équipe, très présent dans cet épisode. Sharko se calme, Lucie reste dans son ombre. Le service entier est mobilisé autour de l'enquête. C'est mieux. Un peu comme les romans de Vargas où l'on retrouve une deuxième famille. S'il fallait émettre un bémol, c'est peut-être sur l'intrigue alambiquée qui se déploie dans la deuxième partie. En plus j'ai l'impression que c'est toujours le même refrain. Mais j'y retourne sans cesse donc il faut croire que cela ne me dérange pas.

4 - Avez-vous écouté « Origines », la nouvelle qui suivait « Luca » ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je comptais l'écouter dans la foulée, puis mettre pause pour y revenir avant ce soir... et puis j'ai loupé mon coup. Je vais m'y remettre plus tard. Trop de chaleur. Ça use, non ?

→ RDV sur la Page FB AudibleFR

26/06/19

Pêle-mêle : L'été de l'indien - Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement - La mouette et le goéland - Francisco

l'été de l'indien

Pendant que leurs parents partent faire des courses, six enfants sur une île promettent d'attendre sagement leur retour. Mais la faim se fait rapidement sentir. Allons pêcher ! s'exclame Maxime le chef indien. Le garçon connaît le meilleur coin pour attraper des poissons... sauf que la patience encore une fois n'est pas l'apanage de nos bambins.

Maxime se fâche et part bouder dans son coin. Allongé dans l'herbe, contemplant les nuages, sous une brise fraîche, c'est le cadre idéal pour piquer un petit roupillon. Bientôt sa marmaille se joint à lui... la nuit tombe et les étoiles s'amusent dans le ciel. La Grande Ourse fait des crêpes pour Petite Ourse ! Quel spectacle... Cela leur rappelle qu'il est l'heure de rentrer car les parents sont à la maison.

Une douce ambiance, un air vivifiant, un appel au large et une envie de prendre l'air pour rêvasser... voilà ce que cet album nous réserve ! Du charme du charme et encore du charme. C'est merveilleux.

L'été de l'indien, par Jean-Luc Englebert

Pastel de l'École des Loisirs, 2019

=======================================

Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement

Colette et Mo ont du pain sur la planche : leur chambre est sens dessus dessous à cause des jouets éparpillés. Mais le petit robot de rangement n'est pas content et donne l'ordre de tout ranger. Sans barguigner. Alors, une semaine pour atteindre cet objectif, ça donne... lundi on trie, mardi on se bagarre, mercredi on rétrécit, jeudi tout passe par la fenêtre, vendredi on aspire, samedi on s'ennuie... Et dimanche ? On mange des crêpes !

Cet album est joyeux, fabuleux, rigolo, brouillon, coloré, pétillant. Vraiment, on s'amuse tout du long à découvrir les nouvelles idées de Colette et Mo pour échapper à la corvée du rangement. Les petits lecteurs vont adorer cette complicité et l'éventail de leur imagination ! Une lecture AU TOP.

Comment ranger sa chambre en 7 jours seulement, par Audrey Poussier

l'école des loisirs, 2019

=======================================

Francisco

Francisco est un chat sauvage, vivant seul dans la vallée déserte et appréciant fortement sa solitude. Il tient une station-essence et croise parfois quelques clients sans jamais entrer dans la discussion. Jusqu'au jour où la famille Lapin cale sous son nez. Tous sont bien embêtés. Francisco les trouve importuns, Madame Lapin le juge grossier. Ça part en clash et les portes claquent.

Tombe la nuit, Francisco rumine dans sa tannière, la famille Lapin grelotte dans la voiture. Bon. Après tout, on peut effacer les vieilles rancunes et ouvrir la porte de la caverne d'Ali Baba. Les enfants Lapin vont être enchantés de leur soirée ! Oui, oui. Francisco va se révéler un hôte exceptionnel.

On sourit à la lecture de ce chat sauvage et bougon, dont la tranquillité est bousculée par une famille encombrante. Une cohabitation forcée va finalement rappeler les règles de la sociabilité... et ainsi offrir à cette chère solitude de bonnes vacances bien méritées ! C'est très drôle et inattendu. Un chouette album plein de bonnes ondes positives. 

Francisco, par Perceval Barrier

l'école des loisirs, 2019

=======================================

Apprenti sorcier

Le poème de Goethe n’a cessé d’inspirer d’autres artistes : Paul Dukas pour une musique, Walt Disney pour un dessin animé, Tomi Ungerer et aujourd’hui Gerda Muller pour un livre illustré auquel elle offre sa minutie et son humanisme.

Un album d'un classicisme rare et élégant.

L'apprenti sorcier, par Gerda Muller

l'école des loisirs, 2019

=======================================

la Mouette et le goéland

Une mouette et un goéland ont rendez-vous sur la plage pour jouer à cache-cache. Qui se planque derrière les rochers ? dans le château de sable ? sous la serviette ? derrière le parasol ? dans la glacière ? Ah-ah. La partie est corsée et réserve de bonnes trouvailles (a-t-on déjà vu un phoque qui téléphone ? eh bien... venez voir !).

Cette partie de plaisir se boucle par un tour de roue en train de croquer un cornichon loin des regards indiscrets. C'est très sympa comme petite lecture et ça fait déjà penser aux vacances...

La mouette et le goéland, par Jeanne Boyer

loulou & cie chez l'école des loisirs, 2019

=======================================

CLAUDE ET MORINO 2 JOYEUX ANNIVERSAIRE

On retrouve le duo impayable de Claude (le squelette) et son ami Morino (le taureau) pour une journée mémorable ! J'ai ri, mais j'ai ri tout du long. Cette série me ravit pour son humour et son audace. On se marre franchement.

C'est donc l'anniversaire de Morino (tarte aux fraises à l'horizon). Dès le réveil, nos deux amis se livrent à leur traditionnelle compète au bord de la mer... Sauf que cette fois, la situation leur échappe et le pied de Claude est avalé par un gros poisson. Vite, direction le port de pêche pour dépanner notre créature verte. L'aventure s'annonce mouvementée. Au passage, ils devront affronter une horde de nudistes pas commodes, marchander avec une mémé sorcière et découvrir qu'un abri à balais peut servir d'antichambre vers le royaume des morts ! Oh oui, que de surprises.

C'est ingénieux, farfelu et tellement drôle. J'attends d'autres épisodes aussi fous et déjantés. Merci Adrien Albert. ♥

Claude & Morino : Joyeux Anniversaire ! par Adrien Albert

l'école des Loisirs, 2019

=======================================

Mon corps qui change, par Marawa Ibrahim

J01778

Clairement indispensable pour les demoiselles !
Ce petit bouquin raconte avec humour et sans tabou les bouleversements que traverse notre corps de gonzesse durant la puberté - le pourquoi du comment sur les sautes d'humeur, les hormones, les poils, les boutons, les seins, les fesses, les règles ou la transpiration. Tout, tout, tout. Sans chichis et avec subtilité.

C'est aussi très Girl Power dans le sens où il est judicieusement rappelé aux minettes qu'elles ne doivent rien s'interdire et qu'elles sont les maîtresses de leur destinée. Faire du sport ou de la méditation, s'alimenter au mieux, gérer son temps sur les appareils connectés, dire stop aux regards chelous, accepter ses défauts et en faire une force. La vision est ultra positive et bienveillante.

Marawa Ibrahim est également très drôle et spontanée. Elle s'exprime comme une copine ou une grande sœur. Elle n'est pas avare non plus en confidences et partage même des moments gênants ou ses astuces (comment utiliser une coupe menstruelle, un tampon ou une serviette). Elle conseille des exercices simples pour se sentir bien, raconte son parcours et assène délicatement son mantra : LE SAVOIR C'EST LE POUVOIR.

Et puis les illustrations sont audacieuses et donnent une ambiance pop à ce guide vraiment chouette ! À distribuer en masse (même les garçons devraient le lire... pour cesser d'être parfois aussi lourdauds).

Gallimard Jeunesse (2019)

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Out of control, par David Lubar

Out of ControlCliff est en dernière année au lycée mais a déjà compris qu'il n'irait pas à l'université car son père au chômage n'a pas l'intention de dépenser un sou de plus pour son rejeton. Le gosse a pourtant de bonnes notes et un job à temps partiel. Malheureusement toute discussion est impossible. L'attitude du père est tyrannique, l'ambiance à la maison est désormais irrespirable.
Pour chasser ses idées noires, Cliff fantasme sur la nouvelle fille de sa classe d'arts plastiques. La belle et inaccessible Jillian. Lui si discret préfère rêver son idylle plutôt que de prendre des risques... échaudé par une première expérience encore traumatisante. Il a depuis renoncé à sortir avec des filles et libère sa frustration en rédigeant rageusement son cahier.
Car Cliff est en colère et va péter un câble. Contre son père, contre les sportifs de l'école, contre la vie en général. Ce défouloir sur 400 pages est aussi le reflet du quotidien pas toujours drôle et loin d'être tendre des jeunes d'aujourd'hui. Ça cogne dans tous les sens du terme et ça laisse son empreinte - notamment auprès des plus concernés. On y parle des problèmes d'autorité, de sexe et aussi d'avenir. C'est sans filtre. Un style cash et sans complexe qui interpelle.
Si je n'ai pas aimé le narrateur (je suis trop vieille), j'ai néanmoins trouvé son discours pertinent. Il y a un brin de cynisme dans ce portrait et jamais d'auto-apitoiement qui élimine toute idée de taxer cette lecture de porte-drapeau.

Bayard (2019) - Traduit par Dominique Kugler

Titre VO : Character, Driven

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les Puissants #3: Libres, de Vic James

Libres Puissants 3

Évadé de prison, Luke n'a pas d'autre choix que de s'allier à son ennemi, le mystérieux Silyen Jardine. Les manipulations politiques et les combats magiques déchirent un pays à feu et à sang. Meurtrie, trahie, choquée, Abi a rejoint les rangs de la rébellion. Mais peut-elle encore croire à la paix ? Sa famille est éclatée, les alliances sont fragiles. La violence devient la seule arme possible à opposer à la tyrannie. Dernier tome de la série, on s'attend donc à un final spectaculaire : des combats magiques, de multiples rebondissements et un dénouement inattendu.

J'ai longtemps oscillé entre l'intérêt et l'ennui concernant cette série. Beaucoup, beaucoup de doutes sur son potentiel et son exécution. J'ai toutefois bien peur que ce dernier tome me laisse insatisfaite car l'action est lente ou peu existante. Toujours et encore ce manque de souffle et d'intensité qui tient en haleine !
Les 3/4 du roman m'ont en effet paru fadasses avec des personnages tristes et ternes. J'avais globalement deviné les intentions des uns et des autres. Seul le sort de Luke est flou (ou presque). Pour le reste, c'est sans surprise. Sans émotion.
Cette composition doit actuellement concurrencer des lectures aussi populaires que L'AssassineuseAsh Princess ou même Game of Thrones... autant dire qu'elle a du pain sur la planche !

©2019 Nathan. Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julie Lopez (P)2019 Audible Studios

Ou serait-ce la faute du format audio qui propose une narration assez plate et monotone... En tout cas le rendu n'est guère excitant. Il n'y a aucun fond sonore, d'où une énième impression d'atmosphère grave et plombante. Drôle d'expérience !

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,