10/12/19

Playmobil : Si l'Histoire m'était contée..., par Richard Unglik

Playmobil si l'histoire m'était contéeDepuis les hommes préhistoriques jusqu’à la conquête spatiale, découvrez l’Histoire comme on ne vous l’a jamais racontée...
Mieux encore, ceci se révèle être
 un sympathique balayage du paysage historique et culturel de notre monde... auquel on doit son originalité par sa mise en scène spectaculaire : rien qu'avec des figurines Playmobil !

Une perspective qui touche pile poil les plus jeunes, non ?
Après tout, les enfants adorent les Playmobil (si ce n'est pas le cas, adoptez-en ou échangez-les !). Mais j'avoue avoir aussi été attirée par cette lecture : nostalgie, enfance, tendresse etc.
J'ai plongé les deux mains jointes.

Le contenu du livre vaut le coup d'œil. Après tout, l'auteur nous invite pour « un voyage poétique dans un monde exotique, dans lequel les couleurs les plus éclatantes côtoient des gris peu glorieux, un monde parfois presque enfantin avec ses gentils et ses méchants ».
Ce n'est donc pas un documentaire pompeux et barbant (du style, succession de dates à retenir, catalogue des grandes périodes et  autres personnalités emblématiques). Cela se présente plutôt comme un conte basé sur des faits réels, « avec ses oublis, ses exagérations, ses partis-pris et ses sauts dans le temps ».
On y croise des figures légendaires... Charlemagne, Gutenberg, Christophe Colomb, Jeanne d'Arc, Jean de La Fontaine et j'en passe... mais aussi des personnages inattendus, contemporains ou pas, issus de la fiction, du cinéma, de la musique, de la pop-culture... bref : préparez-vous à croiser Dom Pérignon, les Misérables, Scarlett O'Hara, Oliver Twist, King Kong ou Matthieu Chedid !!!

Oui, c'est totalement ahurissant.
Rien que pour ça, on en redemande. J'ai aimé ce mélange des cultures, cette possibilité d'apprendre en s'amusant et cette créativité à chaque page en découvrant chaque nouvelle adaptation. C'est une lecture riche en promesses et assez excitante car les explorations ne manquent pas !
Ceci n'est pas une nouveauté (date d'il y a un an) mais pourquoi pas... ?!

Casterman (2018)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


06/12/19

La Reine sous la neige, de François Place

J02218Le vol de Sam pour Amsterdam est détourné à cause d'une tempête de neige. La jeune fille est contrainte de stationner à Londres en attendant le feu vert. Livrée à elle-même, Sam est au bord de la panique mais recueillie par une hôtesse de l'air qui va l'héberger dans un hôtel.
Le lendemain, Sam décide de rendre une visite surprise à sa correspondante résidant à Whitechapel. La demoiselle trop naïve se fait agresser et voler son portable... elle doit alors son salut à deux badauds, deux potes en pleine discussion, Fergus et Eliot.
Rarement une journée n'aura été aussi longue et riche en événements ! Apprenez que Queen E. va mourir, que le royaume en deuil est sonné, que notre exilée va venir en aide à un petit garçon, qu'une vieille dame est hospitalisée après un cambriolage musclé, qu'un tigre va s'échapper d'un zoo et qu'une figurine de la reine sous cloche va sauver la face du monde.
En fait, ce roman m'a peu à peu perdue ! Complètement. Cela démarre très bien, et puis au fil des chapitres ça devient un amalgame de rencontres fortuites avec une brochette de personnages et une succession d'anecdotes insolites pour un roman qui se veut éclatant de vie et d'espoir !
Du moins, c'est ce que je suppose. Car j'ai eu un peu de mal à accrocher sur la distance... et puis le choc de tuer la Reine aussi ! c'est rude. Je n'étais pas prête.
Entre ce roman et moi, c'est donc une histoire de malentendu : j'attendais une folle cavalcade dans les rues londoniennes et j'ai reçu un méli-mélo de péripéties peu plausibles. C'est élégant, bien écrit... mais ça manque de magie !

Gallimard Jeunesse, 2019

François Place raconte l'histoire d'amour d'une jeune fille de dix-huit ans dans un roman mystérieux et envoûtant.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

04/12/19

La Tour des Anges #1, par Stéphane Melchior & Thomas Gilbert

La Tour des Anges

Dans ce nouveau cycle (qui fait suite aux Royaumes du Nord en trois tomes), nous ne retrouvons pas tout de suite la jeune Lyra Belacqua. C'est d'abord un certain Will Parry qui se présente à nous.

Ce garçon vit actuellement à Oxford avec sa maman aux nerfs fragiles. La disparition de son époux, au cours d'une mission scientifique, l'a fortement affaiblie et frappée de terreur. Will soupçonne d'ailleurs un complot ou un secret qu'il aimerait percer. Sa rencontre musclée avec deux agents type Men in Black va brutalement le propulser dans une autre dimension... une ville où règne un silence pesant et où il croise la fameuse Lyra !

Cette nouvelle immersion dans la saga culte de Philip Pullman est incroyable d'efficacité. Une fois encore, on se coupe de la réalité le temps d'une lecture : on tourne les pages avec avidité et on s'exporte vers un imaginaire fascinant (où l'on frissonne beaucoup également). Car l'histoire réserve moults révélations et autres interrogations. C'est toutefois gorgé de magie, de suspense, de tension. Vraiment, c'est captivant.

Pour cette adaptation, Stéphane Melchior s'est entouré d'un nouveau complice - Thomas Gilbert - qui a su relever le défi avec brio. On retrouve cette ambiance crépusculaire et assez anachronique, cette atmosphère si particulière mais qui rend cette série si étonnante !

Gallimard BD, 2018

D'après l'œuvre de Philip Pullman
D'après l'univers graphique de Clément Oubrerie

Parution du volume 2 en JANVIER 2020 !

 

03/12/19

Les Spectaculaires prennent l'eau, par Régis Hautière & Arnaud Poitevin

les spectaculaires prennent l'eauQue j'aime l'humour de cette série !

« Paris, capitale éblouissante d'une France resplendissante, par un de ces matins pluvieux de janvier où le gris du ciel s'accorde si délicatement avec l'humeur des passants... Deux jours plus tard, à l'heure incertaine où la lumière devient trop faible pour différencier un loup arctique d'un bichon maltais... (mais aussi :) À quelques encablures de là, dans une rue temporairement débarrassée de toute déjection canine... »

Voilà, voilà.

Dans cet épisode virevoltant, nos Spectaculaires multiplient les interventions contre un Marsouin qui fait tourner la police en bourrique. Les plans se succèdent et les maladresses se bousculent. Vous imaginez bien les scènes loufoques et c'est clairement très divertissant. Autre bonus : on plonge dans un Paris de la Belle Époque qui donne des étoiles dans les yeux. Et ça, c'est superbe !

Rue de Sèvres, 2018

Paris, janvier 1910, la Seine connaît une crue exceptionnelle plongeant tous les quartiers sous plusieurs mètres d’eau et désorganisant totalement les services publics. Les boutiques sont saccagées et dans les rues qui ne sont plus éclairées, faute de gaz et d’électricité, les habitants sont agressés. Les malfrats en profitent, notamment l’un d’eux qui se fait appeler le Marsouin. Cambrioleur de haut vol, il pille les Musées, libère des prisonniers… en signant ses délits d’un M, soldant chacune de ses actions par une lettre adressée à la presse soulignant l’incapacité de Louis Lépine, Préfet de police et créateur du concours du même nom.

A DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

  

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Comment refroidir le Yéti (Astrid Bromure #5), par Fabrice Parme

Astrid est de retour pour une cinquième aventure ! Avec en guest-star rien de moins que l'abominable homme des neiges. Mais est-il si abominable ?

ASTRID BROMURE Refroidir le yetiRendez-vous pour un ton plein d'humour pour illustrer une histoire cocasse, dans laquelle la jeune Astrid croise sur la terrasse de son immeuble le fameux Yéti !

Toute la ville est sens dessus dessous depuis l'annonce de son évasion. Des explorateurs venaient juste de débarquer fièrement avec leur prise légendaire, mais les routes verglacées ont semé la pagaille. Le Yéti est en roue libre dans les rues new-yorkaises... la radio prévient, planquez les bébés et les nounous, la créature est vorace !

Oui, enfin... vorace de brioches sucrées et de vrais contacts humains. Car le yéti va finalement révéler ses intentions pacifiques et dénoncer une campagne de diffamation honteuse. Astrid Bromure va entraîner sa famille, leurs domestiques et son enseignante à rétablir la vérité. En attendant, un vent de folie souffle dans la maison tandis que la neige finit de tomber sur les buildings.

Voilà qui donne un cinquième épisode particulièrement déjanté et distrayant à lire. Ce n'est pas mon préféré dans la série, par contre j'apprécie toujours son ambiance et ses illustrations élégantes.

Rue de Sèvres (2019)

 

A DÉCOUVRIR ÉGALEMENT CHEZ RUE DE SÈVRES

      

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


Lettres d'amour de 0 à 10, par Susie Morgenstern & Thomas Baas

LETTRES D'AMOURUne histoire qui pétille et des personnages attachants, voilà qui compose une lecture savoureuse sur les secrets de famille et le véritable sens de l'amour ! C'est en effet ravissant et éclatant de bonheur.

Victoire de Montardent est un électron libre venu catalyser l'existence trop monotone du jeune Ernest Morlaisse. Et c'est tout le bien qu'on lui souhaite ! Élevé par sa grand-mère, le garçon a grandi en s'abstenant de poser des questions sur ses parents. Précieuse est une vieille dame prisonnière de ses fantômes. Ernest est sensible à sa détresse et n'ose pas la bousculer. Il suit une routine stricte, entre l'école et l'appartement, jamais il ne se détourne du droit chemin. Jusqu'au jour où débarque une nouvelle élève dans sa classe... et avec elle, ce sont les crochets au règlement, la fondue bourguignonne, les carrés de chocolat, les courses au supermarché, les grandes tablées au cœur d'une tribu turbulente. De fil en aiguille, la vision embrumée du garçon s'éclaircit et lui offre même la possibilité de braver l'interdit en retrouvant son papa !

Je n'avais jamais lu le roman de Susie Morgenstern jusqu'à présent (j'ignore pourquoi). Cette adaptation en bande dessinée a donc été une découverte de A à Z. Et j'ai beaucoup aimé ! ♥

Rue de Sèvres (2019)

Scénario, dessin & couleurs de Thomas Baas

d'après le roman de Susie Morgenstern

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02/12/19

Le petit roi du monde, de Philippe Amar

Le petit roi du monde lizzieVictor a connu une enfance heureuse auprès de sa Tatie mais celle-ci vieillit et tombe malade, du coup les services sociaux se chargent de trouver une nouvelle famille d'accueil pour le garçon de douze ans. Sauf qu'il en a décidé autrement ! Ainsi, il passe les petites annonces au crible pour trouver sa mère idéale. Pour lui, aucun doute possible : elle s'appelle Lily et elle est pâtissière.
Pour l'aborder, Victor met au point un stratagème assez maladroit : il se présente en tant que Miguel, célibataire en quête du grand amour. La jeune femme tombe sous le charme. Vient la rencontre tant attendue, et là... surprise !
En fait, ce roman est invraisemblable mais tellement doux et attendrissant. J'ai totalement succombé. On y rencontre un môme formidable, avec de la suite dans les idées. Car son obstination à décider de son avenir est hallucinante (oui, peu crédible) mais on s'attache à son parcours. Et puis ses courriers sont drôles, lorsqu'il cherche à plaire et qu'il fait appel aux répliques cultes des comédies romantiques ! Quel numéro.
Victor ne manque pas d'idées folles et compte pour soutien une équipe de bras cassés d'une loyauté à toute épreuve. Impossible pour lui d'échouer à sa mission... non ?! En tout cas, on se prend au jeu et on savoure cette jolie histoire d'adoption, vraiment hors norme.

©2019 Éditions Plon (P)2019 Lizzie

Très bonne lecture par Claire Cahen : sensibilité, tendresse, émotion. Un concentré de bonne humeur et d'ondes positives !

 

Le petit roi du monde

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Bilan du mois de Novembre 2019 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Vintage christmas card Sunday driver

Novembre 2019 ne sera pas un mois mémorable : moral dans les chaussettes, lectures en perte de vitesse... 

On efface tout et on ouvre une nouvelle page en accueillant Décembre avec soulagement !

On notera, pour ce mois écoulé, les rendez-vous suivants :

 

Les fiancés de l'hiver (La Passe-Miroir), de Christelle Dabos

Noël et préjugés, par la #TeamRomCom

Hamish Macbeth (#3 & #4), série de M.C. Beaton

Agatha Raisin #18 : Un Noël presque parfait, de M.C. Beaton

 

#Murder, par Gretchen McNeil

Meurtre mode d'emploi, de Holly Jackson

Autre-Monde, série de Maxime Chattam


Pour se changer les idées, on retrouve Il était sept fois Noël - Challenge 2019

Orchestré par Samarian & Chicky Poo

il était 7 fois noel

 

crédit 1ère illustration : 

 

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28/11/19

Noël et préjugés, par la #TeamRomCom

Noël et préjugésCette lecture procure une sensation de chaleur qui se répand dans tout le corps et ça fait un bien fou ! Au programme, les six histoires sont toutes plus adorables les unes que les autres, pleines de tendresse et d'humour. Je n'ai aucune préférence car toutes ont un charme à part et sont surprenantes à leur façon.

Tonie Behar expédie sa princesse Disney pour un séjour détox dans un château à la montagne avec un propriétaire grognon. Marie Vareille réinvente le mythe du premier amour (brisé par des malentendus). Isabelle Alexis ose la séance chez une psy avec grand déballage d'un cafouillage sentimental qui dure depuis vingt-six ans ! Sophie Henrionnet nous dresse le portrait d'un tonton qui se morfond d'amour pour son ex sous les yeux de ses neveux qui veulent lui secouer les puces. Adèle Bréau nous fait le coup du réveillon coincé dans un grand magasin de jouets. Et enfin, Marianne Levy raconte les déboires d'une auteure coincée entre sa deadline et un technicien sexy en pleine tempête de neige.

Certes le format est trop court et donne parfois des intrigues qui se développent trop rapidement (ou quand l'amour surgit rien qu'en sautant une ligne... hum-hum). C'est assez frustrant mais on se console vite car les histoires se suivent et nous font oublier notre humeur chagrine en nous plongeant dans des aventures adorables et auprès de personnages attachants.
Jane Austen est également mise à l'honneur au fil des épisodes mais je vous laisse le plaisir de découvrir son rôle et vous invite à croquer avec gourmandise cette petite douceur... pile poil pour la saison.

©2019 Leduc.s (P)2019 Audible Studios



description

 

L'Anniversaire du chat assassin, par Véronique Deiss & d'après Anne Fine

L'ANNIVERSAIRE DU CHAT ASSASSIN

En apprenant la date de sa naissance, Tuffy réclame à cor et à cri une grande fête d'anniversaire.
Or, le jour du 31 octobre, la famille d'Ellie organise une grosse fiesta avec tous leurs voisins pour fêter Halloween. Rancunier, Tuffy n'a pas dit son dernier mot.
Jour après jour, il va hanter les nuits du papa d'Ellie (ses jours aussi). Il va glisser des indices, mettre la pression, en parler à tous ses copains... Tuffy veut marquer le coup et donne rendez-vous à sa bande dans un hangar à chevaux.
Vient rapidement le jour J. Tandis que ça swingue et ça glousse dans la maison d'Ellie, l'ambiance dans la grange retombe vite. Les bonnes blagues, ça va cinq minutes. Et puis l'intrusion des chiens du quartier finit de boucler la boucle.
Tuffy entraîne ses camarades jusqu'au jardin de sa jeune maîtresse. On entend les rires et les exclamations depuis les buissons. Nul ne réalise le drame dans les coulisses : des chiens revanchards, les babines retroussées, et des potes aux abois....
La fête du 31 va forcément dégénérer par une succession de malentendus, de maladresses et de gags en puissance !
Cet épisode est extra, comme toute la série. L'humour de Tuffy est désopilant... auquel les illustrations facétieuses de Véronique Deiss apportent ce zeste supplémentaire.
Il y a du piment et de l'espièglerie dans l'air et c'est ce qui fait craquer les mômes.
Succès assuré et mérité.

Rue de Sèvres (2019)

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,