15/12/17

La Team Sherlock : Le mystère Moriarty, de Stéphane Tamaillon

La Team SherlockEn cette rentrée au prestigieux collège international de Comte-de-Phénix, Celandine, Haruko et Alejandro vont se découvrir une passion commune pour les énigmes et les phénomènes inexpliqués. En effet, plusieurs événements étranges sont survenus dans les enceintes de l'école - des camarades disparaissent ou sont agressés dans leur chambre par une entité surnaturelle. C'est assez pour exciter la curiosité de nos jeunes enquêteurs, qui décident de porter leur suspicion sur le vieux bibliothécaire, un certain Watson.
On s'ébroue aussitôt dans notre fauteuil en tournant les pages du bouquin. Voilà le parfait petit roman qui introduit au genre policier et qui initie en finesse aux héros classiques de Conan Doyle. On savoure d'avance les prémices de cette série conduite avec intelligence, humour et simplicité. L'enquête soulève quelques frissons (le regard fantôme, les chutes du reichenbach, le testament du dieu tibétain), même si le dénouement est sans surprise. Après tout, la lecture est abordable pour les plus jeunes, dès 9-10 ans, qui apprécieront l'ambiance du pensionnat avec ses mystères. Les personnages sont sympathiques, tour à tour curieux, intrépides et maladroits. J'ai juste trouvé que l'illustration de couverture ne les mettaient pas à leur avantage, ceci étant le premier aperçu d'une histoire, il m'a fallu dépasser cette appréciation pour me plonger aveuglément dans l'ouvrage. Clairement, l'ambiance est la réussite du livre. Mais contrairement à la série Ultramonde, celle-ci cible davantage les plus jeunes lecteurs. C'est le seul détail qui a été pour moi une barrière pour adhérer pleinement à ce je découvrais. 

seuil jeunesse, 2017 - illustration de couverture : alban marilleau

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


11/12/17

13 reasons why ►, de Jay Asher - lu par Florine Orphelin & Gauthier Battoue

« J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons. » 

Thirteen reasons why

Hannah Baker a mis fin à ses jours, mais avant de commettre son suicide, elle a tenu à raconter son histoire en s'enregistrant sur des cassettes qu'elle adresse aux différents maillons d'une même chaîne - ils sont donc treize - treize désignés coupables, lesquels par un mot de trop, un geste déplacé, une parole malheureuse, un jugement, un mensonge ou un colportage, ont entraîné le drame que l'on sait. Clay Jensen figure sur cette liste, sauf qu'il ne comprend pas pourquoi. Élève discret, sans histoire, il était fou amoureux de Hannah mais se sentait trop timide pour lui avouer. Peur du regard des autres ou de la déception ? Aujourd'hui, le garçon n'est plus qu'un paquet de larmes et de regrets. C'est donc armé de son walk-man, le casque vissé aux oreilles, qu'il chemine dans la ville, tout en sombrant dans l'amertume, à l'écoute de la confession de la jeune fille. Confession émouvante, injuste et révoltante... mais qui soulève aussi des questions. Et c'est toute la force du roman qui réussit à nous fasciner en nous entraînant dans les dédales de son histoire - cela se lit comme un roman à suspense. La construction est judicieuse, l'intrigue est alimentée sans cesse pour lancer de nouvelles pistes ou créer du mystère. Et pourtant, le malaise aussi nous ronge et prend de l'ampleur à mesure qu'on découvre la spirale infernale, le point de non-retour, la détresse incurable. On se vautre dans la saveur amère du gâchis, et on ressent un profond malaise. La boucle est bouclée. Hannah Baker a gagné son pari de nous hanter.

J'avais déjà lu le roman à sa sortie, en 2010, pour découvrir aujourd'hui qu'il a inspiré une série netflix. Très bonne appréciation, et blablabla. En optant cette fois pour le format audio, je ne pouvais qu'être au plus près de Clay Jensen, en train d'écouter une voix d'outre-tombe, vaincue et dégoûtée par l'emballement frénétique de l'ostracisme adolescent. C'est franchement moche, très dérangeant. Même l'initiative de Hannah Baker me pose un problème de conscience, ce qui est sans doute voulu par l'auteur. Au final, on ressort de cette expérience audio en ressentant un vrai soulagement. On salue la performance des deux lecteurs - Florine Orphelin et Gauthier Battoue - également les voix françaises dans la série. Et on réfléchit à la vie, si précieuse et si fragile... 

©2007 "Thirteen Reasons Why", première publication. Traduction française : Éditions Albin Michel (P)2017 Audiolib, texte lu par Florine Orphelin & Gauthier Battoue (durée : 6h 25)

La Quête d'Ewilan #3 : L'Île du destin, par Pierre Bottero

Ewilan l'île du destin 3Troisième tome de la série - désormais l'univers est planté, les enjeux sont déterminés, le rythme s'intensifie et les personnages embrassent leur destinée sans frémir.
Ewilan a compris qu'elle ne pourra jamais mener sa mission sans l'aide de son frère et doit donc retourner dans l'autre monde pour l'enrôler bon gré mal gré. Ce nouveau pas de côté a du bon, puisqu'il va notamment permettre à la jeune fille d'éclairer les circonstances de son adoption et relancer l'enquête de la police avec une arrestation impromptue ! Salim et Bjorn se mettent dans de beaux draps, et le lecteur savoure ce moment. ☺
À Gwendalavir, l'aventure se poursuit également. Entre les Ts'liches, les Sentinelles ou les Frontaliers, les conflits grondent mais les affrontements s'émoussent. Finalement, l'histoire tire sa révérence en traçant des points de suspension ; une partie du problème a sans doute trouvé sa solution, mais la lutte contre le mal est loin d'être terminée. 
Clap clap clap de joie. Je suis évidemment séduite par la perspective de me lancer dans un nouveau cycle de lecture. Près de quinze ans après sa publication, la série conforte son souffle, sa force, sa richesse. J'envie les jeunes lecteurs de découvrir cet univers fantastique et captivant - avec son héroïne courageuse et attachante. L'histoire est pleine de tours et détours cachés, aux inspirations nombreuses et à l'imagination florissante.
Pour moi, je n'envisage plus de la suivre autrement qu'en livre audio. Kelly Marot, qui est aussi la voix française de Katniss dans Hunger Games, est une interprète talentueuse et agréable à écouter. Elle joue habilement avec les émotions, l'humour et le suspense. C'est tout bon ! Je suis définitivement conquise.

©2003 / 2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib, texte lu par Kelly Marot (durée : 6h 32)

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01/12/17

#Marathon de lecture 5xNoël : entre vendredi & dimanche (1-3 décembre)

Organisé par Chicky PooSamarian ! 

Marathon lecture noel

Ou comment profiter d'un weekend cocooning pour lire et partager un moment convivial et chaleureux. La seule condition étant de devoir lire au moins 1 livre ayant pour thème Noël ou l’hiver. ☺

Here we go !

🤶🎅🎄⛄️❄️

 

1er roman lu : Un Noël en Sicile d'Anne Perry (148 pages)

IMG_7151 

Surprenant... mais pour l'ambiance de Noël, on repassera ! ☺

« Des cloches se mirent à carillonner. Soudain, comme si un rayon de lumière transperçait l'obscurité, James réalisa qu'on était la nuit de Noël. Les douze coups de minuit s'égrenèrent, annonçant le début d'un renouveau et de mille possibilités merveilleuses.
Il se tourna vers Candace. Sereine, splendide et pleine de courage, elle lui fit un sourire rayonnant.
- Joyeux Noël, James ! »

⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

Déjà un 2ème roman lu ! Encore un Anne Perry, paru l'hiver dernier : Un Noël à New York

IMG_7157

J'ai beaucoup aimé me promener dans les rues new-yorkaises, en compagnie de la fille de Charlotte & Thomas Pitt. L'intrigue criminelle est prenante, mais se boucle trop précipitamment à cause de son format court. #frustration

Par contre, l'ambiance de Noël est une fois encore trop succincte. ☺

« Tandis que des promeneurs passaient près d'eux en souriant, les cloches de Noël se mirent à carillonner au loin à toute volée. »

⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

Dimanche ! Bientôt midi. En fait, j'ai déclaré forfait hier soir car j'étais invitée chez des amis. Mais juste avant de partir, j'avais entamé Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläinen.

IMG_7158

J'ai craqué pour la couverture ! L'histoire, pour l'heure, est trèèès éloignée de Noël. L'ambiance est étrange, mais fascinante. ☺

J'ai également replongé dans Autre Monde - la série de Maxime Chattam - en audio. J'adoooore.

 

 ⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️🎅🎄⛄️❄️

 

COUPURE INTERNET .... Désolée d'avoir planté brutalement le marathon. Je reviens vite pour la suite des réjouissances ! 

IMG_7147

J'ai lu plein de bonnes choses... dont Lumière - Le voyage de Svetlana de Carole Trébor

 

 

 

Posté par clarabel76 à 21:00:00 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

Vingt-quatre heures dans l'incroyable bibliothèque de M. Lemoncello, de Chris Grabenstein

Vingt quatre heures dans l'incroyable bibliothèque de M LemoncelloKevin vient de remporter le concours pour découvrir en avant-première la fantastique bibliothèque de Luigi Lemoncello et ainsi passer une nuit complète pour tout explorer avec onze autres camarades du même âge. Peu avant la délivrance, l'excentrique mécène leur propose de participer à une nouvelle partie, avec pour immense plateau de jeu la bibliothèque elle-même. Le but ? Réussir à en sortir dans les vingt-quatre heures. Comment ? En résolvant une multitude d'énigmes et en dénichant les indices savamment planqués par-ci, par-là. Deux équipes s'affrontent, les petites cellules grises sont en action... un, deux, trois, lisez !
Les amoureux des livres ne peuvent que succomber au charme de cette lecture, qui nous transporte dans l'univers fabuleux des rayonnages à perte de vue, où des milliers de bouquins sont alignés comme de bons petits soldats, avec des références à foison et des invitations à picorer à satiété. Miam, miam. Mais la bibliothèque de M. Lemoncello réserve aussi son lot de surprises, avec son aspect avant-gardiste incluant des hologrammes ou des échelles électromagnétiques pour parcourir les étagères et piocher le livre choisi. On reste comme des mômes, les yeux écarquillés et éblouis par de telles merveilles techniques qui côtoient en parfaite osmose les belles reliures et les archives plus traditionnelles.
L'histoire, ensuite, est un clin d'œil au roman de Roald Dahl - Charlie et la chocolaterie - et son incroyable Willy Wonka qui ouvre les portes de son usine à cinq enfants et leur famille pour partager sa grande passion. Les jeunes convives de M. Lemoncello pénètrent aussi l'antre secret, mais doivent montrer patte blanche, respecter les consignes et déployer des trésors d'ingéniosité pour décoder les rébus et autres devinettes de ce jeu grandeur nature.
Il règne une véritable effervescence dans l'histoire, un excès d'enthousiasme débordant, qui peut tourner la tête ou créer une sensation de vertige. Je craignais, au départ, ne pas être à ma place, pour finalement y adhérer à fond et avoir envie de participer à cette chasse au trésor. J'ai trouvé l'enquête passionnante. Bien ficelée, truffée de détails littéraires, mais aussi joyeuse et inattendue.
En bref, c'est une lecture qui s'adresse à tous les grands amateurs de jeux - plateau, mots, vidéo - et qui rayonne de bienveillance. La traduction d'Anath Riveline propose également de savoureuses alternatives aux œuvres originales... pour des choix très judicieux !
Un parfait petit bouquin qui fera plus d'un heureux. Je recommande.
♥ 

Milan, 2017 - Trad. d'Anath Riveline

Illustration de couverture : Golden Cosmos

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


30/11/17

Bilan du mois : Novembre 2017 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Dernier mois de l'année. Ambiance festive dans l'air. Très peu de cœur à l'ouvrage. Des lectures, oui mais... Sensation que tout m'échappe. Marre de faire semblant que tout va bien. Just envie de me planquer dans une grotte et attendre le retour des éclaircies. #orgiedeguimauves

advent-calendars-15

Ont été lus & appréciés ces dernières semaines:

 

Agatha Raisin enquête #7: À la claire fontaine, de M. C. Beaton

La tresse, par Laëtitia Colombani

Celle qui fuit et celle qui reste (L'amie prodigieuse 3) de Elena Ferrante

David Bowie n'est pas mort, de Sonia David

Geisha ou Le jeu du shamisen, de Christian Perrissin & Christian Durieux

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? par la #TeamRomCom

Keep me in mind, de Jaime Reed

Les fondus de l'Arctique, par Erwan Seznec

Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais & lu par Rachel Arditi

Le Magicien d'Oz, par Maxime Rovere & Charlotte Gastaut

 

Image associée

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29/11/17

La tresse, par Laëtitia Colombani

la tresseC'est parce que j'ai beaucoup vu ce roman sur Instagram que j'ai été piquée de curiosité pour le lire. Comme toujours, j'ai opté pour le format audio, qui s'emboîte parfaitement avec ma façon de vivre ces dernières semaines. 
L'histoire du roman est assez simple : on suit trois femmes, dans trois pays, dont la destinée est inextricablement liée. En Inde, Smita rêve d'envoyer sa fille à l'école pour qu'elle apprenne à lire et écrire, mais se heurte au poids des castes et des traditions. En Sicile, Giulia reprend les affaires de son père, qui tenait un petit atelier de traitement de cheveux, mais les caisses sont vides et l'avenir compromis. Au Canada, une avocate carriériste, Sarah, voit soudain sa vie se mettre entre parenthèses en apprenant qu'elle est atteinte d'un cancer.
Ces trois parcours de vie sont tous plus attachants et passionnants les uns que les autres. J'ai écouté avec intérêt les conditions de vie, les sacrifices, les doutes, les espoirs naître, disparaître, gonfler, s'éclipser par alternance. 
C'est un roman a priori ordinaire, assez court - il s'écoute en moins de 5 heures - mais c'est un roman authentique et engagé. Son impact émotionnel est tout sauf dérisoire. Il y a de la force, de la sensibilité, de l'intelligence dans cette lecture. C'est remarquable. J'ai apprécié chaque point de construction du récit, qui se tisse à la façon d'une tresse, avec application et adresse. J'ai aimé aussi prendre mon temps pour connaître chaque personnage, pour me familiariser avec leur environnement, pour entrer en empathie avec leur parcours et les suivre face aux adversités.
Généralement méfiante à l'égard des buzz littéraires, j'ai trouvé que celui-ci mettait, à juste titre, en valeur un roman touchant, mais pas larmoyant, qui parle des femmes et des combats à mener à travers le monde. On brasse ainsi un patchwork d'émotions, de cultures, de coutumes, de croyances, de rêves et d'ambitions. À sa façon, simple et pudique, le roman réussit un joli tour de passe-passe en nous embarquant du début à la fin dans cette histoire de tresse, véritable trait d'union entre ces trois femmes, liées également par le courage, le désir de liberté et l'abnégation. Très, très bon ! 

Grande justesse dans l'interprétation de Rebecca Marder et Estelle Vincent. L'auteur également lit les interludes avant de répondre à un entretien avec l'équipe Audiolib. Un format toujours judicieux et une prestation réussie.

©2017 Éditions Grasset & Fasquelle (P)2017 Audiolib

Lu par : Laëtitia ColombaniRebecca MarderEstelle Vincent

Durée: env. 5 heures

NB : Figure parmi les dix titres sélectionnés pour le Prix Audiolib 2018 !

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Celle qui fuit et celle qui reste (L'amie prodigieuse 3) de Elena Ferrante

Celle qui fuit et celle qui resteJ'ai accueilli avec joie la parution du troisième tome, après L'amie prodigieuse & Le nouveau nom, en format audio, puisque je n'envisage plus de connaître la suite de l'histoire autrement qu'en écoutant Marina Moncade. C'est un plaisir que je n'explique plus, mais j'aime cette plongée directe dans les chroniques napolitaines racontées avec tendresse et authenticité.
Nous retrouvons ainsi les deux amies dont les choix de vie ont pris des directions opposées - Lena se glorifie du succès inattendu de son premier roman, elle part s'installer à Florence avec son fiancé et s'enorgueillit du milieu intellectuel dans lequel elle gravite. De son côté, Lila trime dans une usine de salaisons et bousille sa santé, elle se sensibilise à la cause syndicale et se lance dans des revendications pour défendre les droits de la femme. Comme toujours, les deux amies vont reprendre contact et se tirer la bourre, par jalousie ou simple incompréhension. Leur relation n'en finit plus d'être “le reflet de leurs insuffisances” et se couvre d'amertume. Lila est devenue une personne sèche et aigrie, tandis que Lena demeure obstinément obsédée par son béguin de toujours, Nino Sarratore, avec lequel son amie a eu une brève liaison. À jamais insatisfaite, Lena ne parvient plus à se contenter de son bonheur conjugal et part en vrille. 
Certes, ce troisième tome évoque les engagements politiques soulevés après Mai 68, les ouvriers revendiquent de meilleures conditions de travail, les femmes dénoncent les abus de pouvoir et le harcèlement... Mais il est aussi question de sexualité, de maternité, d'épanouissement personnel, d'équilibre et d'accomplissement. Lena et Lila ne sont pas des mères exemplaires, elles recherchent un autre sens à leur vie mais sont enfermées dans des rôles et des carcans établis de longue date dans leur quartier napolitain. Lila n'a pas renoncé à son désir de diriger sa propre entreprise, alors que Lena peine à écrire un autre roman et à perdurer sur la scène littéraire. Les deux jeunes femmes se perdent dans leur course à l'intelligence, à la beauté, à la richesse, l'une est lâche, l'autre méchante, les deux sont égoïstes, et la cruauté de leur relation est flagrante. 
Quelle conclusion apporter à cette histoire ? Pour le savoir, il faudra patienter jusqu'en janvier 2018 avec la parution de 
L'enfant perdue en simultané avec le format audio - chic ! 

©2013 Titre original : "Storia di chi fugge e di chi resta" ("L'amica geniale", volume terzo), Traduit par Elsa Damien

(P)2017 Éditions Gallimard - coll. Écoutez lire, texte lu par Marina Moncade (durée : 13h 45)

 

 

**** Promo d'automne sur Audible ! ****

30 TITRES ISSUS DES MEILLEURES VENTES À MOITIÉ PRIX !

Parmi lesquels, on trouve : L'amie prodigieuse (L'amie prodigieuse 1) à 8.99€

Offre valable jusqu'au 3 décembre

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Cléopâtre Princesse de l'espace #2: Le voleur et l'épée, de Mike Maihack

Cleopatre princesse de l'espace 2Après l'excellente introduction du tome 1, on retrouve l'héroïque Cléopâtre dans de fabuleuses aventures qui mêlent amitié, action, humour et science-fiction. C'est franchement génial ! La future souveraine a été téléportée dans un monde bardé de technologies nouvelles, pour apprendre qu'une prophétie avait annoncé son arrivée, car elle est destinée à sauver la galaxie. Au lieu de tomber à la renverse, l'intrépide Cléo ne cache pas sa joie à l'idée de s'entraîner au tir et de brandir un pistolaser. Toutefois, elle ignore encore ce qu'on attend d'elle - récupérer un sabre sacré au milieu d'une horde de robots-zombies ? check. Mais d'autres enjeux restent à venir. 
Le soir du grand bal des flocons, auquel Cléo se rend pour ne pas décevoir son amie Akila, notre casse-cou trompe son ennui en rencontrant Zaïd, le bad boy de la classe, puis comprend qu'un intrus s'est faufilé sur la base pour dérober la précieuse épée de Kebechet. Sans hésiter, elle se lance à sa poursuite avant d'être contrainte à renoncer. La jeune fille va également apprendre l'origine de sa venue dans le futur et ainsi comprendre que son sort n'est plus entre ses mains, car elle peut à tout moment être renvoyée chez elle, avec ou sans son consentement, si les deux tablettes temporelles sont réunies. 
Pour empêcher cette catastrophe, Khensu, le mentor de Cléo, organise une grande expédition vers Hykosis et espère intervenir à temps pour contrer les plans d'Octavien - un semblant de Dark Vador qui rêve lui aussi de conquérir la galaxie et a engagé le voleur pour dérober l'épée de la fille d'Anubis. Dans quelles intentions ? Le conseil ne se doute de rien mais redoute le pire.
Ce deuxième épisode de la série confirme largement son potentiel en assurant une lecture débordante de couleurs, de pep's, de scènes d'action et de mystères saupoudrés à haute dose. Le graphisme aussi est éclatant et fait étalage de pleines pages de courses ou d'acrobaties tout à fait impressionnantes. Une très chouette bande-dessinée, originale et enthousiasmante.

Milan, coll. Grafiteen, 2017 - Trad. Marion Roman

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/11/17

La Reine scarabée, de M.G. Leonard

Après Scaraboy, les aventures de Darkus et son scarabée Baxter continuent ! 

La Reine scarabée

Son père tiré des griffes de Lucretia Cutter, Darkus imaginait que leur vie reprendrait son cours normal. Erreur. Outre la soudaine disparition de leur ennemie - et la probabilité d'un nouveau plan machiavélique en gestation - l'attitude du professeur Bartholomée Cuttle s'avère aussi préoccupante. L'homme semble s'impliquer plus que de raison dans l'éducation de son fils mais veut serrer la vis. Il lui interdit notamment de partir en vadrouille avec ses amis, Bertold et Virginia, et ne cesse de le mettre en garde contre les scarabées. Darkus est scandalisé. Son père a déjà oublié qu'une armée de coléoptères est venue à sa rescousse et que seule Lucretia est indigne de confiance. Désemparé, le garçon se confie auprès de ses proches, mais tous lui conseillent la prudence. Et c'est là que le professeur Cutter disparaît à nouveau... 
De son côté, Lucretia Cutter a effectivement élaboré un autre plan d'attaque - lequel devrait connaître son apothéose en pleine cérémonie des Oscar ! Sa rouerie est démoniaque, son ambition dévorante, ses expériences n'ont plus aucune limite, ses alliances donnent des sueurs froides, et ses agissements ne paraissent nullement inquiétés. C'est donc en toute quiétude qu'elle s'envole pour Los Angeles avec sa précieuse garde du corps, Ling Ling, et sa fille Novak. 

Surprenant et plein d'entrain, ce deuxième tome assure un bon moment de lecture avec une histoire qui tient la distance et des personnages qui ne reculent devant rien. Notre trio de choc - Darkus, Bertold et Virginia - encaisse les coups durs, fait front face aux trahisons et secrets en tous genres, se heurte aux contraintes familiales, tergiverse mais se lance avec fougue dans l'aventure - leurs scarabées télépathes toujours bien nichés dans leur poche ou leur chevelure. La tension est plus palpable, heureusement les deux nigauds, Humphrey et Pickering, apportent un peu d'air frais à cette atmosphère cryptique. La série prend de l'ampleur et ne prend surtout pas ses lecteurs pour des patates - une bonne découverte !

seuil jeunesse, 2017 - trad. Amélie Sarn

 

Posté par clarabel76 à 15:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,