09/06/17

Confessions d’une catastrophe ambulante : Le journal de Chloe Snow, de Emma Chastain

Confessions d’une catastrophe ambulanteChloe Snow a quatorze ans et la trouille au ventre de rentrer au lycée (qui commence par l'année de troisième aux USA) sans avoir jamais embrassé un garçon ! Il est plus que temps d'y remédier, aussi dresse-t-elle une courte liste de futurs prétendants en tirant des plans sur la comète. C'est assuré du soutien de sa meilleure amie, Hannah, que Chloe va multiplier les sourires, les contacts, les suivis sur les réseaux sociaux... S'éparpiller pour mieux atteindre son but ? CQFD. Face à son succès, notre adolescente en perd la tête mais risque également de se brûler les ailes, ouille !

À la maison, rien ne va plus également. Son père est aux petits soins pour elle, depuis que sa mère est partie au Mexique pour écrire son roman, juste pour quatre mois, la cohésion familiale est quelque peu ébranlée. En attendant son retour, la jeune fille rédige son journal intime où elle rapporte TOUT pour ne rien oublier. Les journées passent, le bilan des conquêtes est au point mort, alors que son amie Hannah vit sa première grande histoire d'amour, en cachette de ses parents. Chloe compense sa frustration en multipliant les pistes, entre Tristan, son nouveau confident, Zach, le musicien au look rebelle, ou Mac, le sportif sûr de son charme et à la petite amie sublime... 

Chloe Snow brille par sa mauvaise foi, ses maladresses et ses audaces mal placées. Elle vient aussi de décrocher le premier rôle de la comédie musicale organisée par sa prof de théâtre, s'attire les foudres de la jalousie, ne touche plus terre et batifole avec l'interdit. À force de jouer ce jeu dangereux, Chloe bascule dans la zone rouge. Crise générale. Il faut sauver le soldat Snow. On a donc une lecture honteusement délectable, même si elle parle essentiellement de garçons et de baisers baveux. Mais on s'attache à l'héroïne, fofolle et inconséquente, et on suit son parcours à la va-comme-je-te-pousse avec des yeux hallucinés. Chloe fait tout de travers, et va heureusement apprendre de ses erreurs. Cela se lit sur le ton de l'humour - second degré - c'est léger, futile et ça dégouline d'hormones en folie. Contient aussi des propos crus, pour les plus farouches. ^-^

Gallimard Jeunesse, coll. Scripto, 2017

Trad. Nathalie Peronny [Confessions of a High School Disaster: Chloe Snow's Diary]

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Toute la beauté du monde n'a pas disparu, de Danielle Younge-Ullman

Tout la beauté du mondeEnvoyée à Peak Wilderness, un camp d'été dans la nature la plus sauvage, dans les conditions les plus rudes, avec un groupe d'adolescents ravagés du bocal, Ingrid doit tester au mieux sa résistance pour prouver à sa mère sa force de caractère avant d'intégrer une prestigieuse école de chant. Margot-Sophia Lalonde, également une ancienne cantatrice, désapprouve totalement son choix. C'est comme réveiller un vieux traumatisme, auquel sa mère est encore prisonnière, et non merci.

Depuis le jour où sa carrière a brutalement pris fin sur scène, face à un public ébahi, Margot-Sophia n'a plus du tout été la même. Prostrée dans sa chambre, dans un état dépressif, elle a complètement ignoré sa fille, livrée à elle-même, avant de refaire surface pour mener une existence banale et ordinaire, de laquelle elle a effacé toute trace de son passé. Nul ne pouvait évoquer son drame ou sa vie d'avant en sa présence. Et Ingrid a grandi dans l'ombre de cette mère dévastée par un gouffre jamais comblé, ne sachant jamais comment faire pour lui plaire ou la satisfaire.

Ingrid débarque ainsi à Peak Wilderness sans se douter du sort qui l'attend, elle qui s'imaginait passer trois semaines dans des cabanes en bois, autour d'un feu de camp, en communion avec des compagnons épris de nature et attentifs à leur bien-être intérieur, la voilà en train de s'aventurer dans un trek épuisant, éprouvant et fracassant. Le vrai choc. Ingrid va pourtant s'accrocher, se découvrir une endurance à toute épreuve, et en même temps, crever l'abcès qui l'empoisonne depuis l'enfance. 

Suivre le parcours de cette héroïne combative et attachante a été sincèrement stimulant. J'ai souvent souri, beaucoup compati, malgré moi gloussé et halluciné à la lecture de son apprentissage, mais c'est raconté à la fois avec fraîcheur, humour et ironie. Il faut lire toutes les lettres que la jeune fille adresse rageusement à sa mère, sa montagne de reproches tournés en dérision, sa sensation de subir un rite initiatique auquel elle n'était pas préparée (et on la comprend, imaginez vous balader avec vos papiers WC usagés pour protéger l'environnement... eh ouais !). Bref. Le roman cache aussi une bonne couche d'émotions, en traçant les contours d'une relation mère-fille conflictuelle et bancale, on l'appréhende au compte-gouttes et on reçoit l'onde sismique avec autant d'effarement que d'incompréhension. Mais on ressort de cette histoire émouvante en inspirant bien fort et en levant le nez vers le soleil. C'est tout plein d'espoir, d'amour et de résilience. Un concentré de passion, de détermination et d'énergie positive. Top. ♥

Gallimard Jeunesse, coll. Scripto, 2017

Trad. Laetitia Devaux [Everything beautiful is not ruined]

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/06/17

La plus grande chance de ma vie, de Catherine Grive

La plus grande chance de ma vie« C'est toujours moi qui gagne. Le billet trouvé par terre, la fève dans la galette, la dernière paire à ma taille, c'est pour moi. C'est comme ça, j'ai de la chance. C'est dans mes gènes, mes parents travaillent à la Française des jeux. »

Juliette a toujours cru en sa bonne étoile, jusqu'à ce que l'ambiance à la maison vire à la soupe à la grimace. Son père est intenable, fait des remarquables piquantes, insinue que sa fille n'est pas sa fille, puis claque la porte de l'appartement et demande le divorce. Sortez les violons. Mère et fille se serrent les coudes, elles sortent ensemble, font du shopping, mangent des éclairs au chocolat, oublient leurs soucis et encaissent les coups durs. Lorsque son père demande un test de paternité pour réclamer la preuve de son lien avec Juliette - eh ouais - c'est une autre bombe qui leur tombe sur la tête. Les résultats révèlent que l'adolescente n'est ni sa fille, ni celle de sa mère. Qui est-elle alors ? Après enquête, elles apprennent qu'une infirmière un peu dingue a inversé deux bébés après leur naissance. L'affaire éclate au grand jour, cellule de crise en perspective et six personnes chamboulées. 

Pour Juliette, les questions se bousculent dans la tête, lui donnent des idées noires, la projettent dans la perspective d'une autre vie et lui broient le cœur d'imaginer sa maman en préférer une autre, etc. Ce portrait de jeune fille vulnérable, en équilibre précaire, est très touchant, frappant de vérité, tour à tour poignant, sincère et entier. Pour dire, je reconnaissais à maintes reprises des traits de ma propre fille, avec ce caractère à fleur de peau, cette volonté farouche de réclamer de l'attention, ce besoin de comprendre et d'être rassurée... J'ai beaucoup aimé ce roman, il est court - 140 pages - mais a cette capacité de vous absorber dans sa bulle tout en délivrant une histoire bouleversante et qui interpelle. Après tout, “l'amour est un choix, il ne faut pas se forcer”. 

Rouergue Jeunesse, coll. doAdo, 2017

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Ma grand-mère est une terreur, de Guillaume Guéraud

Ma grand mere est une terreur« Elle est forte et elle fout la trouille, ma grand-mère, elle passe pas son temps à traîner au lit comme celle du Petit Chaperon rouge. Et elle aurait pas peur de se faire dévorer par les loups, s'il y en avait autour de chez elle, au contraire, je peux même vous garantir que c'est elle qui les mangerait. »

Louis doit passer une semaine de vacances chez sa terreur de mémé, une femme qui a grandi dans les montagnes de Sibérie, parmi les loups, et qui vit désormais dans une maison isolée dans la forêt. Chez elle, pas de télé ni d'internet. Louis implore muettement la clémence de ses parents et prie pour que le temps passe trèèès vite, car sa grand-mère lui donne des sueurs froides. Finalement, son séjour va lui réserver de bonnes surprises ! En effet, en apprenant le projet de la mairie qui souhaite raser la forêt pour construire une route, Mémé Kalashnikov va montrer les dents et réveiller son passé de “sorcière rouge”, moitié sorcière moitié activiste politique. Avec son chaudron, ses incantations, sa faucille et son marteau, notre mémé va conduire sa propre révolution !

Cette petite lecture est franchement savoureuse. Elle raconte avec beaucoup d'humour les ruses et autres combines d'une vieille dame au caractère farouche, qui refuse l'urbanisation à outrance et considère les nouvelles technologies comme du poison pour notre société. Avec son mode de vie archaïque, elle campe fièrement sur ses positions. Au grand dam de son petit-fils de dix ans, qui adore les petits gâteaux et les matches de foot à la télé. Louis va cependant passer une semaine détonante chez sa mémé, en découvrant une vie plus authentique, une manière de s'occuper autre que de baver devant un écran, et en apprenant aussi des secrets sur le passé de son aïeule ! L'histoire est tourbillonnante, drôle, inattendue et fringante. Elle sert avec beaucoup de talent du rire, de l'aventure et un soupçon de fantastique pour les jeunes lecteurs. ♪♫ Nous ne sommes rien soyons tout, bidou bidou dou ♫♪

Rouergue, coll. dacOdac, 2017

illustrations de Gaspard Sumeire

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Adieu croquettes ! / Adieu caresses ! de Rachel Corenblit

Adieu croquettes Adieu caressesLa collection Boomerang permet aux jeunes lecteurs de découvrir deux courts romans dans un même livre, deux histoires recto-verso à lire ensemble ou séparément dans un sens ou dans l'autre ! Dès 7 ans.

Que d'humour dans ce petit bouquin de 60 pages ! D'un côté, il est question de Pacha, un gros matou qui revendique sa lignée avec le tigre, d'où son besoin de rouler des mécaniques et d'impressionner les habitants du quartier en devenant ENFIN cette bête féroce et carnassière, crainte et respectée par tous. Notre matou tente donc plusieurs approches, auprès du facteur, du chien du voisin et de la fillette de la maison. Gnak gnak gnak... ça va saigner !

Autre profil d'histoire, voici Pipou, le gentil toutou d'Axel qui entend rappeler qu'il appartient à la famille des loups. Cherchez bien et comparez... Son profil sauvage et terrifiant est certes bien planqué sous sa frêle carrure de petit chien qu'on adore cajoler, mais il est temps que ça cesse et Pipou va leur montrer à tous de quoi il est capable ! Tremblez, braves gens.

Le ton des deux histoires est plein de dérision et cultive une ambiance électrique très habilement. On plonge tour à tour dans des récits ménageant judicieusement le suspense, avec une mise en scène rigoureuse, et un vocabulaire choisi exprès pour donner l'illusion d'une intrigue poignante, mystérieuse et redoutable. C'est très, très drôle. Un poil ironique. De plus, on frissonne, on vit l'histoire à fond et on attend le dénouement avec excitation. Une vraie réussite. 

Rouergue jeunesse, coll. Boomerang, 2016

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07/06/17

Pêle-Mêle : Gros Chat Gentil - Chien Coquin - Y'a rien ! - Cacanimaux

Gros Chat Gentil / Chien Coquin, de Jo Lodge

Casterman, 2017

Gros Chat Gentil  Chien coquin

Voici deux livres animés très rigolos, proposant une histoire avec Max le chien ou avec Gros Chat Gentil et son amie Riri la souris. Les deux albums ont pour particularité d'offrir des animations surprenantes, avec des languettes à tirer, des roulettes à tripatouiller ou des effets pop-up qui rendent la lecture encore plus dynamique et épatante. Les enfants en sont généralement friands. Ajoutez des illustrations candides et ravissantes, un ton plein d'humour et un récit court, simple mais efficace. Max le chien cherche un cadeau pour sa maman et espère trouver l'inspiration dans le jardin, Gros Chat Gentil joue à chat perché avec son amie Riri la souris et caracole avec insouciance dans la maison, avant de partager un bon bol de lait... et au diable les bêtises ! Deux lectures adorables et attachantes.

********************

Y'a rien ! / Cacanimaux, de Benoît Charlat

Casterman, 2017

Ya rien  Cacanimaux

Cette collection est tout bonnement irrésistible : Benoît Charlat s'empare du sujet de l'apprentissage des WC en proposant deux histoires pétillantes et ingénieuses. La petite mouette soupire d'ennui, les fesses posées sur la lunette des toilettes. C'est long d'attendre... le déluge, la délivrance, le soulagement. Elle cherche à attirer l'attention et s'époumonne pour convoquer sa famille, « OHÉ, Y'A RIEN, ÇA VIENT PAS ! », mais le temps de s'écouler lentement n'en finit plus. On trouve aussi des petits flaps pour donner du pep's et de l'humour au récit. L'effet est radical - on sourit, on tourne les pages, on attend le dénouement, et on glousse de bonheur. “Cacanimaux” est une réédition de ce classique au succès assuré, qui se lit comme un imagier délirant d'animaux installés sur le trône. Défile tout un assortiment de cacas étonnants... un caca méchant de loup, un caca copain de pingouins, un caca cache-cache de serpent ! À nouveau, on hausse les sourcils, on sourit, on exulte, on applaudit des deux mains.

Deux chouettes lectures pour accompagner les petits dans leur autonomie (et dans la rigolade). Super drôle !

********************

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pêle-Mêle : Ma cabane de feuilles - Vite, à la maison ! - Le petit chat de Lina

Ma cabane de feuilles

Aya joue dans le jardin quand les premières gouttes de pluie viennent la surprendre. Ploc, sur la joue ! Ploc ploc, sur les pieds ! Pas de temps à perdre, Aya court se réfugier dans sa cabane de feuilles. Mais celle-ci est loin d'être inhabitée, puisque Aya y croise une mante religieuse, un scarabée, un papillon blanc, une coccinelle et même une fourmi. C'est finalement plus rigolo de s'abriter ensemble, puis de rentrer chacun chez soi pour retrouver sa maman ! Les illustrations adorables de ce petit album cartonné donnent un charme fou à la lecture, délicieuse et gentillette, avec une jolie héroïne qui découvre la nature, sa faune et sa flore, par temps de pluie. Simple, mignon, craquant. 

Ma cabane de feuilles, par Akiko Hayashi & Kiyoshi Soya

L'école des loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Corinne Atlan

 

Vite à la maison

Après une longue journée d'école, c'est bon de rentrer à la maison ! Le petit garçon de l'album le crie d'ailleurs haut et fort : coucou, je suis là ! Son chien lui fait la fête en aboyant de joie, les poissons rouges bloupent bloupent de bonheur, le chat et ses bébés ronronnent de contentement... Dans sa chambre, son robot fait la danse du biiip pour annoncer l'heure de la détente. Enfin, ses parents accueillent le retour du bambin dans le calme du salon de coiffure qu'ils tiennent en couple. Un sentiment de plénitude se détache de cette lecture, où la douceur est mise au service d'une histoire qui célèbre le retour de l’école comme un moment de fête et de joie. C'est tout bonnement adorable. J'aime définitivement l'ambiance des albums japonais. ♥

Vite, à la maison ! de Yuichi Kasano

L'école des loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Diane Durocher

 

le petit chat de lina

En entendant miauler derrière la porte, Lina et sa maman découvrent un chaton maigrichon, qui cherche à être adopté. Attendrie, la maman de la fillette prend toutes les précautions pour le soigner et le nourrir. Lina est attentive à ses moindres gestes et pose de nombreuses questions. Mais, très vite, elle sent le poids des responsabilités sur ses frêles épaules, surtout quand sa maman doit s'absenter faire quelques courses, c'est elle seule qui doit veiller sur le bébé chat. Et lorsque l'animal disparaît, Lina aussitôt panique et repense à ce jour où elle-même a perdu sa maman dans le grand magasin. Vite, vite, elle fouille partout dans la maison et s'imagine une catastrophe, pour finalement retrouver la petite bête nichée dans son pull, en train de roupiller dans le placard ! Quel soulagement. Lina en pleure de bonheur et jure de ne plus jamais se séparer de son nouvel ami. L'histoire est charmante et débordante de délicatesse, elle rappelle aussi le lien invisible mais invincible qui se tisse entre l'animal et l'enfant. Il y a décidément beaucoup d'amour dans cet album, par ailleurs illustré avec élégance et sensibilité !

Le petit chat de Lina, de Komako Sakaï & Lee

L'école des Loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Corinne Atlan

•••••

Trois conversations secrètes avec la nature et les animaux

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Pêle-Mêle : Le Bouquet d'arc-en-ciel ! - Copains câlins - Un goûter sur la lune - Mon petit doigt m'a dit

le bouquet d'arc en ciel

Quand l'imaginaire est capable de sublimer le quotidien... Voici Dodo un dauphin joyeux. Son truc, c'est de distribuer des bouts de son arc-en-ciel imaginaire à son père en train de cuisiner, à sa mère en train de bouquiner et à sa copine qui, en échange, lui offre généreusement un énorme gâteau au chocolat, et des étoiles pour tenir compagnie au soleil de Dodo. C'est un festival de couleurs et de bonne humeur. On en sort avec des yeux exorbités et un sourire éclatant sur le visage. Un chouette album, riche en tonalités et rayonnant de bonheur ! ☺

Le Bouquet d'Arc-en-ciel ! de Benoît Charlat

L'école des Loisirs, coll. Loulou & Cie, 2017

 

copains calins

C'est la journée du câlin-doudou pour Hibou, Poussin et Corbeau, qui dorlotent leurs bouts de chiffon en se roulant en boule sur le tapis. Mmmm, cette bonne odeur ou cette douceur qui rappellent un peu les bras de maman... Quand Piou-Piou rejoint le groupe et les découvre en pleine séance de câlin-doudou, il se sent soudain triste car il n'a pas de doudou. Qu'importe, ses copains l'encerclent aussitôt et déclarent que c'est maintenant la journée des copains-câlins ! Tendresse, amitié et délicatesse sont à l'honneur dans ce merveilleux album cartonné, aux illustrations qui inspirent également la sérénité et invitent à se poser (et faire des câlins). Une lecture adorable, avec effet cocooning très appréciable.

Copains-câlins, de Frédéric Stehr

L'Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2017

 

Un goûter sur la lune

Nono a une fabuleuse idée qu'il soumet à ses copains - et s'ils allaient tous prendre le goûter sur la lune ?! Exclamations de joie. Les potes enfilent leur combinaison, sauf Popov au gabarit un peu trop costaud. Tant pis, il attendra le retour de ses amis et leur souhaite de bien s'amuser. Le voyage est expéditif, toute la bande s'éclate avec la pesanteur, avale le goûter en gloussant, et c'est déjà l'heure du retour... Nos toutous surprennent alors Popov en train de manger un délicieux gâteau dans son coin. Vite, vite... la lune, c'est bien, mais le chocolat c'est tout de même mieux ! Ce rendez-vous avec la bande de Nono, Micha, Zaza, Alex, Kaki, Pedro, Popov, Jane et Omar est désormais incontournable. L'histoire est drôle, un peu folle et invraisemblable, mais la joie et l'insouciance règnent, et c'est toujours un régal de suivre leurs nouvelles aventures. De plus, suite aux récents exploits de Thomas Pesquet, cette lecture ne peut que faire rêver davantage les plus jeunes ! ☺

Un goûter sur la lune, de Dorothée de Monfreid

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 

Mon petit doigt m'a dit

Soledad Bravi propose de revoir ses classiques, en mettant en scène 15 situations avec le mot “doigt” dans des expressions comme “filer entre les doigts”, “être comme les 5 doigts de la main”, “croiser les doigts” ou “avoir les doigts de pied en éventail”. Ses illustrations pleines de fraîcheur et d'humour font de cette lecture une véritable partie de plaisir et permettent d'apprendre tout en s'amusant. La compréhension n'en est que plus limpide et facile aux yeux des jeunes lecteurs, qui retiennent la leçon “comme sur des roulettes”. Un album distrayant, cocasse et ingénieux. 

Mon petit doigt m'a dit, de Soledad Bravi

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 

Jack le téméraire, T. 1 : Dans les griffes du jardin maléfique, de Ben Hatke

jack le temeraireLes vacances d'été approchent, mais Jack connaît d'avance son programme - surveiller sa jeune sœur Maddy, une fillette autiste et mutique, pendant que leur mère bosse du matin au soir et peine à joindre les deux bouts. Un jour de marché, Jack et Maddy croisent le stand d'un individu qui leur propose une boîte pleine de graines à planter, en échange des clefs de la voiture familiale. Croyant entendre la voix de sa sœur, le garçon fait affaire avec l'inconnu avant d'essuyer la colère de sa mère. Mais le plus étrange reste à venir, car Jack et Maddy vont découvrir les effets magiques de ces mystérieuses graines, lesquelles vont produire un jardin luxuriant ... hélas peuplé de créatures maléfiques !
L'histoire a encore des réserves de surprises et d'émotions au compteur. Piochant son inspiration dans le conte populaire, elle s'en détourne finalement en proposant un univers, certes ancré dans notre réalité, mais paré d'auras sombres et inquiétantes. Menée avec panache, l'aventure est ponctuée de suspense et d'action, riche en intensité et en magie. Elle introduit aussi trois jeunes héros qui vont apprendre à grandir vite en se confrontant à des événements angoissants. Jack, ne voulant pas tracasser davantage sa mère, ne va pas oser lui confier la dangereuse influence qu'exerce le jardin sur Maddy... Au lieu de ça, ce sera sa voisine, Lilly, qui va mettre son grain de sel et se faufiler en douce pour mener ses propres expériences. La jeune fille sera néanmoins un soutien appréciable pour résister aux attaques des citrouilles carnivores ou des escargots géants, en plus de posséder une aptitude au tir à l'arc, elle est redoutable avec une épée à la main, grâce à ses frères qui lui ont tout appris.
Tout est désormais en place pour se lancer à l'assaut de cette lecture aussi fraîche que colorée, dynamique et captivante ! Une bande dessinée qui ne manque pas de punch pour plaire à un public féru de sensations et de frissons. Par l'auteur de Zita la fille de l'espace.

Rue de Sèvres, 2017 - Trad. Fanny Soubiran (Mighty Jack)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/06/17

Lady Happy, de Hermann Schulz

lady happy

Sur l'île d'Ukerewe, au large de la Tanzanie, l'arrivée en hélico de Papis Dieng fait sensation ! Ses camarades d'école n'en reviennent pas non plus de son look - des cheveux longs coiffés en tresse jusqu'aux fesses. Les spéculations vont bon train. Avec un père commissaire de police, actuellement en vacances, une location dans une luxueuse villa, ce garçon venu de l'Ouest fascine autant qu'il intrigue. Pour leur part, les mômes d'Ukerewe rêvent du continent et de concerts à Zanzibar, mais n'ont pas un sou en poche. Ils s'imaginent alors qu'un garçon comme Papis Dieng ne doit pas manquer de ressources et le bombardent de questions pour obtenir de bons tuyaux. Papis Dieng leur suggère d'écrire un roman - les histoires basées en Afrique ont le vent en poupe, selon lui. Mais Sam, le narrateur, et sa cousine, Happy Ulisa, ont dans l'idée d'écrire un roman à suspense autour du mystère de cette famille trop belle pour être vraie ! S'appuyant sur une vieille histoire de trésor perdu pendant la guerre, le duo s'embarque dans une étonnante aventure, tout en menant leurs investigations avec pragmatisme et courage. C'est surtout la belle et intelligente Happy qui mène la danse, au grand dam de notre rapporteur des événements, souvent employé comme un pion sur un échiquier. Mais la partie est fine, rusée et pleine de rebondissements, pour un plaisir de lecture diablement efficace ! C'est en effet coloré, inattendu, drôle et truffé d'anecdotes inspirées d'après des faits réels. On passe un vrai bon moment, exotique et dépaysant, auprès de personnages très attachants. Encore un très bon roman de Hermann Schulz, l'auteur de la fabuleuse série Mandela et Nelson

L'Ecole des Loisirs, 2017

Trad. de l'allemand : Rose Labourie

Ill. de couverture : Adrien Albert

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,