08/06/17

Adieu croquettes ! / Adieu caresses ! de Rachel Corenblit

Adieu croquettes Adieu caressesLa collection Boomerang permet aux jeunes lecteurs de découvrir deux courts romans dans un même livre, deux histoires recto-verso à lire ensemble ou séparément dans un sens ou dans l'autre ! Dès 7 ans.

Que d'humour dans ce petit bouquin de 60 pages ! D'un côté, il est question de Pacha, un gros matou qui revendique sa lignée avec le tigre, d'où son besoin de rouler des mécaniques et d'impressionner les habitants du quartier en devenant ENFIN cette bête féroce et carnassière, crainte et respectée par tous. Notre matou tente donc plusieurs approches, auprès du facteur, du chien du voisin et de la fillette de la maison. Gnak gnak gnak... ça va saigner !

Autre profil d'histoire, voici Pipou, le gentil toutou d'Axel qui entend rappeler qu'il appartient à la famille des loups. Cherchez bien et comparez... Son profil sauvage et terrifiant est certes bien planqué sous sa frêle carrure de petit chien qu'on adore cajoler, mais il est temps que ça cesse et Pipou va leur montrer à tous de quoi il est capable ! Tremblez, braves gens.

Le ton des deux histoires est plein de dérision et cultive une ambiance électrique très habilement. On plonge tour à tour dans des récits ménageant judicieusement le suspense, avec une mise en scène rigoureuse, et un vocabulaire choisi exprès pour donner l'illusion d'une intrigue poignante, mystérieuse et redoutable. C'est très, très drôle. Un poil ironique. De plus, on frissonne, on vit l'histoire à fond et on attend le dénouement avec excitation. Une vraie réussite. 

Rouergue jeunesse, coll. Boomerang, 2016

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07/06/17

Pêle-Mêle : Gros Chat Gentil - Chien Coquin - Y'a rien ! - Cacanimaux

Gros Chat Gentil / Chien Coquin, de Jo Lodge

Casterman, 2017

Gros Chat Gentil  Chien coquin

Voici deux livres animés très rigolos, proposant une histoire avec Max le chien ou avec Gros Chat Gentil et son amie Riri la souris. Les deux albums ont pour particularité d'offrir des animations surprenantes, avec des languettes à tirer, des roulettes à tripatouiller ou des effets pop-up qui rendent la lecture encore plus dynamique et épatante. Les enfants en sont généralement friands. Ajoutez des illustrations candides et ravissantes, un ton plein d'humour et un récit court, simple mais efficace. Max le chien cherche un cadeau pour sa maman et espère trouver l'inspiration dans le jardin, Gros Chat Gentil joue à chat perché avec son amie Riri la souris et caracole avec insouciance dans la maison, avant de partager un bon bol de lait... et au diable les bêtises ! Deux lectures adorables et attachantes.

********************

Y'a rien ! / Cacanimaux, de Benoît Charlat

Casterman, 2017

Ya rien  Cacanimaux

Cette collection est tout bonnement irrésistible : Benoît Charlat s'empare du sujet de l'apprentissage des WC en proposant deux histoires pétillantes et ingénieuses. La petite mouette soupire d'ennui, les fesses posées sur la lunette des toilettes. C'est long d'attendre... le déluge, la délivrance, le soulagement. Elle cherche à attirer l'attention et s'époumonne pour convoquer sa famille, « OHÉ, Y'A RIEN, ÇA VIENT PAS ! », mais le temps de s'écouler lentement n'en finit plus. On trouve aussi des petits flaps pour donner du pep's et de l'humour au récit. L'effet est radical - on sourit, on tourne les pages, on attend le dénouement, et on glousse de bonheur. “Cacanimaux” est une réédition de ce classique au succès assuré, qui se lit comme un imagier délirant d'animaux installés sur le trône. Défile tout un assortiment de cacas étonnants... un caca méchant de loup, un caca copain de pingouins, un caca cache-cache de serpent ! À nouveau, on hausse les sourcils, on sourit, on exulte, on applaudit des deux mains.

Deux chouettes lectures pour accompagner les petits dans leur autonomie (et dans la rigolade). Super drôle !

********************

 

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pêle-Mêle : Ma cabane de feuilles - Vite, à la maison ! - Le petit chat de Lina

Ma cabane de feuilles

Aya joue dans le jardin quand les premières gouttes de pluie viennent la surprendre. Ploc, sur la joue ! Ploc ploc, sur les pieds ! Pas de temps à perdre, Aya court se réfugier dans sa cabane de feuilles. Mais celle-ci est loin d'être inhabitée, puisque Aya y croise une mante religieuse, un scarabée, un papillon blanc, une coccinelle et même une fourmi. C'est finalement plus rigolo de s'abriter ensemble, puis de rentrer chacun chez soi pour retrouver sa maman ! Les illustrations adorables de ce petit album cartonné donnent un charme fou à la lecture, délicieuse et gentillette, avec une jolie héroïne qui découvre la nature, sa faune et sa flore, par temps de pluie. Simple, mignon, craquant. 

Ma cabane de feuilles, par Akiko Hayashi & Kiyoshi Soya

L'école des loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Corinne Atlan

 

Vite à la maison

Après une longue journée d'école, c'est bon de rentrer à la maison ! Le petit garçon de l'album le crie d'ailleurs haut et fort : coucou, je suis là ! Son chien lui fait la fête en aboyant de joie, les poissons rouges bloupent bloupent de bonheur, le chat et ses bébés ronronnent de contentement... Dans sa chambre, son robot fait la danse du biiip pour annoncer l'heure de la détente. Enfin, ses parents accueillent le retour du bambin dans le calme du salon de coiffure qu'ils tiennent en couple. Un sentiment de plénitude se détache de cette lecture, où la douceur est mise au service d'une histoire qui célèbre le retour de l’école comme un moment de fête et de joie. C'est tout bonnement adorable. J'aime définitivement l'ambiance des albums japonais. ♥

Vite, à la maison ! de Yuichi Kasano

L'école des loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Diane Durocher

 

le petit chat de lina

En entendant miauler derrière la porte, Lina et sa maman découvrent un chaton maigrichon, qui cherche à être adopté. Attendrie, la maman de la fillette prend toutes les précautions pour le soigner et le nourrir. Lina est attentive à ses moindres gestes et pose de nombreuses questions. Mais, très vite, elle sent le poids des responsabilités sur ses frêles épaules, surtout quand sa maman doit s'absenter faire quelques courses, c'est elle seule qui doit veiller sur le bébé chat. Et lorsque l'animal disparaît, Lina aussitôt panique et repense à ce jour où elle-même a perdu sa maman dans le grand magasin. Vite, vite, elle fouille partout dans la maison et s'imagine une catastrophe, pour finalement retrouver la petite bête nichée dans son pull, en train de roupiller dans le placard ! Quel soulagement. Lina en pleure de bonheur et jure de ne plus jamais se séparer de son nouvel ami. L'histoire est charmante et débordante de délicatesse, elle rappelle aussi le lien invisible mais invincible qui se tisse entre l'animal et l'enfant. Il y a décidément beaucoup d'amour dans cet album, par ailleurs illustré avec élégance et sensibilité !

Le petit chat de Lina, de Komako Sakaï & Lee

L'école des Loisirs, 2017 / Trad. du japonais par Corinne Atlan

•••••

Trois conversations secrètes avec la nature et les animaux

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Pêle-Mêle : Le Bouquet d'arc-en-ciel ! - Copains câlins - Un goûter sur la lune - Mon petit doigt m'a dit

le bouquet d'arc en ciel

Quand l'imaginaire est capable de sublimer le quotidien... Voici Dodo un dauphin joyeux. Son truc, c'est de distribuer des bouts de son arc-en-ciel imaginaire à son père en train de cuisiner, à sa mère en train de bouquiner et à sa copine qui, en échange, lui offre généreusement un énorme gâteau au chocolat, et des étoiles pour tenir compagnie au soleil de Dodo. C'est un festival de couleurs et de bonne humeur. On en sort avec des yeux exorbités et un sourire éclatant sur le visage. Un chouette album, riche en tonalités et rayonnant de bonheur ! ☺

Le Bouquet d'Arc-en-ciel ! de Benoît Charlat

L'école des Loisirs, coll. Loulou & Cie, 2017

 

copains calins

C'est la journée du câlin-doudou pour Hibou, Poussin et Corbeau, qui dorlotent leurs bouts de chiffon en se roulant en boule sur le tapis. Mmmm, cette bonne odeur ou cette douceur qui rappellent un peu les bras de maman... Quand Piou-Piou rejoint le groupe et les découvre en pleine séance de câlin-doudou, il se sent soudain triste car il n'a pas de doudou. Qu'importe, ses copains l'encerclent aussitôt et déclarent que c'est maintenant la journée des copains-câlins ! Tendresse, amitié et délicatesse sont à l'honneur dans ce merveilleux album cartonné, aux illustrations qui inspirent également la sérénité et invitent à se poser (et faire des câlins). Une lecture adorable, avec effet cocooning très appréciable.

Copains-câlins, de Frédéric Stehr

L'Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2017

 

Un goûter sur la lune

Nono a une fabuleuse idée qu'il soumet à ses copains - et s'ils allaient tous prendre le goûter sur la lune ?! Exclamations de joie. Les potes enfilent leur combinaison, sauf Popov au gabarit un peu trop costaud. Tant pis, il attendra le retour de ses amis et leur souhaite de bien s'amuser. Le voyage est expéditif, toute la bande s'éclate avec la pesanteur, avale le goûter en gloussant, et c'est déjà l'heure du retour... Nos toutous surprennent alors Popov en train de manger un délicieux gâteau dans son coin. Vite, vite... la lune, c'est bien, mais le chocolat c'est tout de même mieux ! Ce rendez-vous avec la bande de Nono, Micha, Zaza, Alex, Kaki, Pedro, Popov, Jane et Omar est désormais incontournable. L'histoire est drôle, un peu folle et invraisemblable, mais la joie et l'insouciance règnent, et c'est toujours un régal de suivre leurs nouvelles aventures. De plus, suite aux récents exploits de Thomas Pesquet, cette lecture ne peut que faire rêver davantage les plus jeunes ! ☺

Un goûter sur la lune, de Dorothée de Monfreid

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 

Mon petit doigt m'a dit

Soledad Bravi propose de revoir ses classiques, en mettant en scène 15 situations avec le mot “doigt” dans des expressions comme “filer entre les doigts”, “être comme les 5 doigts de la main”, “croiser les doigts” ou “avoir les doigts de pied en éventail”. Ses illustrations pleines de fraîcheur et d'humour font de cette lecture une véritable partie de plaisir et permettent d'apprendre tout en s'amusant. La compréhension n'en est que plus limpide et facile aux yeux des jeunes lecteurs, qui retiennent la leçon “comme sur des roulettes”. Un album distrayant, cocasse et ingénieux. 

Mon petit doigt m'a dit, de Soledad Bravi

L'école des loisirs, coll. Loulou & cie, 2017

 

Jack le téméraire, T. 1 : Dans les griffes du jardin maléfique, de Ben Hatke

jack le temeraireLes vacances d'été approchent, mais Jack connaît d'avance son programme - surveiller sa jeune sœur Maddy, une fillette autiste et mutique, pendant que leur mère bosse du matin au soir et peine à joindre les deux bouts. Un jour de marché, Jack et Maddy croisent le stand d'un individu qui leur propose une boîte pleine de graines à planter, en échange des clefs de la voiture familiale. Croyant entendre la voix de sa sœur, le garçon fait affaire avec l'inconnu avant d'essuyer la colère de sa mère. Mais le plus étrange reste à venir, car Jack et Maddy vont découvrir les effets magiques de ces mystérieuses graines, lesquelles vont produire un jardin luxuriant ... hélas peuplé de créatures maléfiques !
L'histoire a encore des réserves de surprises et d'émotions au compteur. Piochant son inspiration dans le conte populaire, elle s'en détourne finalement en proposant un univers, certes ancré dans notre réalité, mais paré d'auras sombres et inquiétantes. Menée avec panache, l'aventure est ponctuée de suspense et d'action, riche en intensité et en magie. Elle introduit aussi trois jeunes héros qui vont apprendre à grandir vite en se confrontant à des événements angoissants. Jack, ne voulant pas tracasser davantage sa mère, ne va pas oser lui confier la dangereuse influence qu'exerce le jardin sur Maddy... Au lieu de ça, ce sera sa voisine, Lilly, qui va mettre son grain de sel et se faufiler en douce pour mener ses propres expériences. La jeune fille sera néanmoins un soutien appréciable pour résister aux attaques des citrouilles carnivores ou des escargots géants, en plus de posséder une aptitude au tir à l'arc, elle est redoutable avec une épée à la main, grâce à ses frères qui lui ont tout appris.
Tout est désormais en place pour se lancer à l'assaut de cette lecture aussi fraîche que colorée, dynamique et captivante ! Une bande dessinée qui ne manque pas de punch pour plaire à un public féru de sensations et de frissons. Par l'auteur de Zita la fille de l'espace.

Rue de Sèvres, 2017 - Trad. Fanny Soubiran (Mighty Jack)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06/06/17

Lady Happy, de Hermann Schulz

lady happy

Sur l'île d'Ukerewe, au large de la Tanzanie, l'arrivée en hélico de Papis Dieng fait sensation ! Ses camarades d'école n'en reviennent pas non plus de son look - des cheveux longs coiffés en tresse jusqu'aux fesses. Les spéculations vont bon train. Avec un père commissaire de police, actuellement en vacances, une location dans une luxueuse villa, ce garçon venu de l'Ouest fascine autant qu'il intrigue. Pour leur part, les mômes d'Ukerewe rêvent du continent et de concerts à Zanzibar, mais n'ont pas un sou en poche. Ils s'imaginent alors qu'un garçon comme Papis Dieng ne doit pas manquer de ressources et le bombardent de questions pour obtenir de bons tuyaux. Papis Dieng leur suggère d'écrire un roman - les histoires basées en Afrique ont le vent en poupe, selon lui. Mais Sam, le narrateur, et sa cousine, Happy Ulisa, ont dans l'idée d'écrire un roman à suspense autour du mystère de cette famille trop belle pour être vraie ! S'appuyant sur une vieille histoire de trésor perdu pendant la guerre, le duo s'embarque dans une étonnante aventure, tout en menant leurs investigations avec pragmatisme et courage. C'est surtout la belle et intelligente Happy qui mène la danse, au grand dam de notre rapporteur des événements, souvent employé comme un pion sur un échiquier. Mais la partie est fine, rusée et pleine de rebondissements, pour un plaisir de lecture diablement efficace ! C'est en effet coloré, inattendu, drôle et truffé d'anecdotes inspirées d'après des faits réels. On passe un vrai bon moment, exotique et dépaysant, auprès de personnages très attachants. Encore un très bon roman de Hermann Schulz, l'auteur de la fabuleuse série Mandela et Nelson

L'Ecole des Loisirs, 2017

Trad. de l'allemand : Rose Labourie

Ill. de couverture : Adrien Albert

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02/06/17

Fin de ronde, de Stephen King

Fin de ronde Stephen KingBrady Hartsfield, alias Mr Mercedes, est de retour ! Nous l'avions abandonné sur son lit d'hôpital, dans un état végétatif irréversible, mis k-o par Bill Hodges et ses acolytes. Certaines révélations dans Carnets Noirs (Tome 2) avaient toutefois ébranlé nos certitudes pour finalement se confirmer et éprouver nos nerfs dans ce dernier tome de la série. 

Car - OUI - Brady Hartsfield est plus redoutable que jamais. Son esprit n'est pas mort et a déjà élaboré sa vengeance contre l'ancien flic à la retraite. Son but : en finir avec le massacre du City Center, hanter les rescapés et les pousser au suicide... Tout ça, tout ça. L'étendue de son pouvoir est hélas sidérante, l'engrenage actif et efficace, les victimes tombent comme des mouches. Complètement obsédé par ce taré, Bill Hodges ne cesse de vagabonder dans les couloirs du Kiner Memorial pour s'assurer du coma de Brady, scrutant la moindre évolution pour le livrer à la justice, mais peine perdue. Le docteur Babineau a d'ailleurs interdit de séjour le détective dans son service...  histoire d'avoir les coudées franches pour ses étranges expérimentations. Bref.

Au fur et à mesure de la lecture, on plonge plus concrètement dans les méandres du cerveau ravagé de notre désaxé, on suit également les tourments personnels de Bill (ses douleurs abdominales et ses pertes d'appétit ne sont pas anodines) et on retient un cri d'horreur à la découverte de la manipulation mentale capable de frapper vite et fort (on ne répètera jamais assez la dangerosité des écrans et la fascination hypnotisée qu'ils suscitent). Globalement le roman est bon et se lit avec rapidité car le rythme, l'énergie, le suspense ne manquent pas. Seule la fin est décevante - après une remarquable et progressive montée en tension, le roman s'essouffle et opte pour un dénouement convenu. Une solution hélas récurrente. C'est ainsi. Malgré tout, ce dernier tome opte pour l'originalité en mêlant avec ingéniosité le thriller au fantastique et en proposant une intrigue tour à tour nébuleuse et captivante. Un rendez-vous imparable.

Techniquement, Antoine Tomé reprend du micro pour Audiolib et nous ressert cette vilaine manie de donner aux rôles féminins des voix particulièrement hystériques - cf. Holly Trelawney, l'associée de Bill Hodges - ce qui provoque instinctivement une réaction épidermique. Résultat, je ne pouvais plus encadrer ce personnage, bien malgré elle, car j'étais incapable de faire abstraction de l'incarnation donnée par le jeu du comédien. Cette composition exagérée devient une expérience grinçante pour les oreilles (Monster de Bauwen, L'écorchée de Carrisi, Que ta volonté soit faite de Chattam). Plus de modération, moins de singerie, merci ! ☺

©2016 / 2017 Éditions Albin Michel / Audiolib. Traduit par Océane Bies et Nadine Gassie

(P)2016 Audiolib / Texte intégral lu par Antoine Tomé (durée : 14h 03)


Trilogie Bill Hodges disponible en téléchargement sur Audible

STEPHEN KING AUDIBLE

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Tu comprendras quand tu seras plus grande, de Virginie Grimaldi

TU COMPRENDRAS QUAND TU SERAS PLUS GRANDE AUDIOLIB

En apprenant la mort de son père, Julia est débordée par son chagrin et décide de tout plaquer - son boulot, sa vie de couple, sa famille, Paris. Direction une maison de retraite à Biarritz où elle va effectuer un remplacement de six mois en tant que psychologue. Sur place, la jeune femme tente de s'acclimater à sa nouvelle existence et de panser ses blessures. Claquemurée derrière ses remparts, elle veille à tenir à distance les pensionnaires et ses collègues. C'est toutefois sans compter sur la spontanéité des anciens, leur énergie insoupçonnée, leurs truculentes anecdotes, leurs humeurs et leurs secrets, qui vont l'aider à se remplumer. Et quel bonheur !

Cette lecture fait effectivement un bien fou et nous embarque dans sa bulle, où la palette des émotions ne manque pas de couleurs. On passe facilement du rire aux larmes à s'en ébrouer le plumage. On s'attache aussi à l'ambiance qui règne aux Tamaris et à ses fringants occupants (Miss Mamie, Louise, Gustave, Léon, Marine, Greg, etc.). On prend goût à leur routine, on suit Plus Belle La Vie, on écoute Franck Michael en se dandinant, on glousse dans le potager, on sursaute aux grondements nocturnes, on se joint aux soirées entre colocs, on renifle fort, fort, fort en partageant les chagrins, les confidences, les peines, les pertes. En somme, ce roman enfile des moments de l'existence, les petits bonheurs et les grands tracas, comme des perles sur un collier. Sont ainsi convoqués la vie, l'amour, la mort et l'espoir, dans un grand souffle romanesque, avec la juste dose d'humour, de chaleur et de bienveillance. Un peu comme le roman de Gilles Legardinier - Quelqu'un pour qui trembler. ♥

La lecture audio a également été une expérience grisante et stimulante. La voix d'Astrid Roos est douce et agréable, elle apporte au roman cette même sensation enveloppante et réconfortante. Dès les premières minutes, on comprend qu'il n'y a plus qu'à s'installer et se laisser porter par le rythme, buller en toute sérénité. C'était pile ce que je recherchais. Et j'ai adoré.

©2016 Fayard (P)2017 Audiolib / Texte intégral lu par Astrid Roos (durée : 9h04)

 

heart

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01/06/17

Café ! Un garçon s'il vous plait, d'Agnès Abécassis

Café ! Un garçon s'il vous plait

Artiste peintre, Ava Asher rêve de percer dans le métier et espère que son nouveau tableau, commandé par une célèbre actrice, lui ouvrira enfin les portes vers la renommée. Invitée à un festival dans le Sud de la France, elle assiste avec ses copines à des cocktails branchés, s'oublie dans des soirées arrosées et efface l'ardoise de ses tracas d'une pichenette.
Mais au moment de remettre le fruit de son labeur, c'est la catastrophe. Son tableau a été proprement vandalisé ! Son ciel étoilé se voile de gros nuages noirs et menaçants... Panique à bord. Serait-ce son ex, Ulysse le clown, l'instigateur du carnage ?
Régine, de son côté, fait du toboggan sur son arc-en-ciel. Son aventure avec Tom comble tous ses désirs. Elle ignore cependant que celui-ci se rend malade de jalousie en apprenant que sa douce a revu son ex et vient de partir en weekend avec lui ! Déprimé, il noie son chagrin dans l'alcool et commet l'impair impardonnable.
L'orage gronde sur Paris ! Mamie Lutèce aussi est dans la tourmente. Ses retrouvailles avec un fantôme de son passé - Saül Buxbaum - ont terni à jamais ses souvenirs éblouis du premier grand amour. Particulièrement froid et distant, l'homme ne la ménage guère. Mais qu'elle n'est pas sa surprise d'apprendre qu'elle lui aurait brisé le cœur alors qu'elle s'imaginait avoir été quittée sans raison cinquante ans plus tôt ! 

Entre quiproquos, cavalcades, sérénades et babillages, l'histoire tisse sa toile dans la joie et la bonne humeur. Ce roman nous fait recroiser des personnages rencontrés dans Le tendre baiser du tyrannosaure, d'où la sensation de retrouver sa place et des copines, et offre une nouvelle histoire pleine de rires, de larmes, de chocolat, de café et de champagne... C'est légèrement étourdissant, frais, printanier, distrayant. Une belle valse des sentiments qui tournicote avec exaltation, entraînant tour à tour les lecteurs ravis et les personnages si attachants. Big-up pour cette comédie facétieuse et pleine de tendresse ! ♥

Le Livre de Poche, 2017 (inédit)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31/05/17

Bilan du mois : Mai 2017 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Holly in tea

Entre jours fériés et longs weekends à buller... lire ou ne pas lire ...

Voici mes préférences du mois !

 

♣ Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove, de Fredrik Backman #

♣ Le témoin invisible, de Carmen Posadas #

♣ Là où tu iras j'irai, de Marie Vareille #

♣ Amuse-bouche, de Stéphane Carlier #

♣ Célibataire longue durée, de Véronique Poulain #

♣ Celle que vous croyez, de Camille Laurens #

♣ Marilyn 1962, de Sébastien Cauchon #

♣ Ça peut pas faire de mal - Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant lus par Guillaume Gallienne #

♣ 

♣ Bye Bye Bollywood, d'Hélène Couturier #

♣ Everything everything, de Nicola Yoon #

♣ Les Super Méchants : Opération Cochon d'Inde, d'Aaron Blabey #

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :