05/10/18

Vertige, de Franck Thilliez

vertige

Trois individus se réveillent au fond d'un gouffre, dans une cavité creusée dans la glace. Tous trois sont piégés et enchaînés, livrés à eux-mêmes, sans explication. Ils disposent d'une simple tente, d'un chien et d'un cadavre. À eux maintenant de s'entraider s'ils veulent survivre. Commence donc, pour Michel, Jonathan et Farid, une expérience douloureuse et traumatisante, qui va mettre à mal leur courage et leur foi en l'humanité. Le lecteur aussi se sent impliqué et se pose des questions, pourquoi eux, comment ont-ils atterri dans ce trou, sont-ils coupables de crimes ignobles à l'extérieur, s'agit-il d'un complot ou d'une machination vengeresse... On a vite le cerveau embrouillé par le froid glacial et l'ambiance suspicieuse qui règnent dans cette crevasse. Les langues ont beau se délier, on peine à accorder notre confiance ou donner du crédit à ce qu'on entend. Parmi eux, se cachent un menteur, un voleur et un tueur. Le tour est vite fait, mais les indices sont faibles. Alors on attend, longtemps. Le temps est suspendu, on sent le danger imminent et on retient notre souffle. C'est franchement flippant.
Au fond, la lecture peut sembler excitante, riche en densité et en intensité. Elle nous fait vivre le supplice des personnages, partager leurs idées noires et leurs pensées amères... Et puis, il y a la forme : l'action est lente et se déroule en huis clos, d'où un certain flottement. Option : torture mentale et examen de conscience. C'est dit, et moins alléchant. On n'a peut-être pas le palpitant au bord de l'implosion, néanmoins on ne moufte pas une seconde jusqu'au point final. Et là... on salue la rouerie de l'auteur (vous jugerez à votre guise). Disons que j'aime bien qu'on brouille les pistes jusqu'au bout !

Fleuve Noir (2011) - Pocket (2012) - Lizzie (2018)

Extraordinaire interprétation de Guillaume Cramoisan, mais vraiment. J'ai adoré sa voix.

 

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


La Faute, de Paula Daly

La FauteLisa Kallisto mène une vie bien remplie : responsable d'un refuge pour chiens, elle habite une ferme isolée, pleine de courants d'air, avec son mari et leurs trois enfants. Le jour où elle apprend la disparition de la fille de son amie Kate, Lisa réalise son erreur : elle avait promis de récupérer Lucinda à la sortie de l'école mais a complètement oublié ! Lisa ne sait plus quoi faire pour s'excuser. Kate est en mode zombi, seule sa sœur peut l'approcher mais celle-ci veille à filtrer toute communication (en fait, Alexa lui reproche toujours la débâcle d'une soirée d'il y a quatre ans au cours de laquelle son mari et elle avaient trop bu). La police a également d'autres chats à fouetter puisqu'il s'agit de la deuxième adolescente enlevée dans la région. La panique gagne tous les habitants, à quelques jours de Noël, et la météo paralyse les routes avec son froid polaire.

L'ambiance hivernale m'a immédiatement frappée, plongée dans les paysages ruraux, j'ai aimé cette immersion bucolique et tellement british. L'auteur décrit aussi avec beaucoup de réalisme la vie bordélique de Lisa, son quotidien fait de petites galères, de temps qui passe trop vite et d'une montagne de charges à assumer. Cette femme est épuisée, complètement à la masse et désabusée, elle envie l'existence aisée des autres, s'accuse de négligence et s'en rend coupable. Lisa veut donc se racheter et comprendre ce qu'elle a loupé. En plus du travail des enquêteurs, elle aussi farfouille et se triture les méninges. Au final, on a une lecture convaincante : suspense, émotion, angoisse, tout y est. On tourne les pages avec empressement. On patauge dans le no-man's land. On suit l'inspecteur Joanne Aspinall sur son terrain (elle aussi est très crédible, flic ordinaire, rarement confrontée aux crimes sordides, usée par son mal de dos à cause de sa poitrine trop forte). On salue cette simplicité à raconter la vie ordinaire, même l'enquête trace sa route en évitant la surenchère. Chaque pièce du puzzle s'emboîte progressivement, de façon cohérente, si ce n'est le dénouement un peu abrupt et inattendu, qui nous laisse un goût amer en bouche et un sentiment de frustration... mais pourquoi pas ?

Traduit par Florianne Vidal - le cherche midi (2014) ou pocket (2015)

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/10/18

Les Puissants #2: Égaux, de Vic James

égaux les puissants 2L'histoire reprend immédiatement après le chaos survenu en fin de tome 1 (Esclaves) : Luke, accusé de crimes, est envoyé dans un château paumé en Écosse, chez un individu cruel et pervers. Sa famille est également expédiée à l'autre bout du pays, mais on n'en entendra plus beaucoup parler, à l'exception de sa sœur Abi qui veut le délivrer au péril de sa vie. Par contre, les Jardine occupent le devant de la scène, entre tractations et entourloupes politiques, la frontière est floue ! Chez les Puissants, tous les coups sont permis, même en famille. Et j'avoue m'être fait avoir à plusieurs reprises. Nul n'est digne de confiance... on se demande qui sont les bons parmi tous ces méchants. On se croirait dans du Game of Thrones à petite échelle. Car au final, cette série m'inspire des sentiments partagés. L'ambiance, la trame romanesque, les personnages et leurs sombres desseins sont tous parfaitement combinés et font de cette lecture une promesse excitante. Par contre, le rythme n'y est pas. C'est sans flamme, sans élan, sans passion. C'est noir de chez noir (il n'y a plus d'espoir). Et si généralement je suis friande des récits morbides, loin de toute sensiblerie, je ne ressens pas d'enthousiasme débordant pour cette série. C'est pas mal, on a envie de connaître la fin, mais il se dégage aussi un truc froid et éteint, pas très émoustillant. Difficile à expliquer, mais c'est aussi du ressenti personnel. La lecture audio, une exclusivité des studios Audible, est assurée par Julien Allouf, par ailleurs excellent narrateur, qui prodigue pour l'occasion une interprétation proche de la torpeur et du désenchantement. Un parti pris assumé, mais qui ne favorise pas non plus le souffle attendu. Parution du tome 3 courant octobre 2018 pour la VO : Nathan devrait suivre rapidement pour la traduction. Attendons donc le gong fatal pour émettre un verdict définitif.

©2018 Nathan. Traduit par Julie Lopez (P)2018 Audible Studios

À venir :  Marquer les ombres 2 de Veronica Roth
Lu par Marine Royer
Série : Marquer les Ombres, livre audio 2
Date de publication : 11/10/2018

Couverture de Marquer les ombres 2

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Pêle-Mêle : Concentre-toi - À moi ! - Ratapoil - Mon chien, Dieu et les Pokétrucs

concentre toi

Attablée dans la cuisine, une fillette a le nez plongé dans son livre... du moins, en apparence. Car très, vite, son esprit s'envole. Un oiseau, une vache, la table à repasser, le jardin... un rien la distrait et détourne son intérêt vers un imaginaire sans limite. Sa mère rouspète et la fait redescendre sur terre, concentre-toi, concentre-toi, mais l'enfant se perd dans ses rêveries et avoue qu'elle n'y comprend plus rien. Impossible d'être ici et là, partout à la fois, il faut choisir : être là, maintenant.

Une lecture qui déculpabilise l'étourderie ? C'est tout bon ! L'histoire raconte, par un habile patchwork de couleurs et de collages, l'imagination en folie, les idées foisonnantes, les questions qui s'éparpillent, les sourires et les choix par milliers. En bref, c'est tout en finesse et en poésie, une dispersion fantaisiste et enjouée, où l'enfant assume pleinement sa nature tête-en-l'air. Yes.

Concentre-toi, de Catherine Grive & Frédérique Bertrand

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

à moi marine rivoal

L'ours, sur sa banquise, se sent fort et puissant. Il grogne, il gronde, il tempête. C'est chez lui, ici. Sa banquise, sa banquette. Car peu à peu, la glace se fend, la banquise devient caillou errant au beau milieu de l'océan, et l'ours est désormais seul, flottant entre ciel et mer. Est-il toujours le plus gros, le plus fort, le plus puissant ? Sous le ton cocasse, se cache une réflexion profonde sur l'écologie et les perturbations climatiques. Un ours à la dérive, un monde en péril... des couleurs magnifiques et une mise en scène fabuleuse. Voilà un album très riche et fascinant !

À moi ! de Marine Rivoal

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

Ratapoil

Après Les Mous et Gouniche, voici Ratapoil tout poil dehors. Très embarassé par ses cheveux, qui n’en finissent plus de pousser n’importe comment, notre ami cherche des solutions pour domestiquer sa toison. Or, ses tentatives sont toujours vaines, même ses rencontres avec la mort (totalement déprimée), le grand moumounitou ou la fête Monique. Rien n'y fait. Jusqu'à ce qu'il avale une  potion... et se retrouve chauve ! Ohlala.

Oui, cette histoire est drôle et complètement loufoque. C'est bien évidemment à prendre au second degré, un peu tirée par les cheveux (ha-ha), mais l'ironie de Delphine Durand fait mouche et nous régale d'anecdotes farfelues, de clins d'œil et de délires en tous genres. On trouve aussi plusieurs techniques d'illustration au fil des pages, ce qui rend quelque part la lecture tout aussi étonnante (étourdissante ?) et originale ! On adopte. :)

Les incroyables aventures de Ratapoil, de Delphine Durand

rouergue jeunesse, 2018

===========================

 

Mon chien, Dieu et les Pokétrucs

Pauline boude, car ses parents ont décidé d'accueillir une famille syrienne, sans demander son avis. Ce qui la dérange, en vérité, c'est qu'elle doit désormais partager sa chambre, ses jouets et son chien. Zein est sympa, mais parle un français sens dessus dessous. À ceci, s'ajoutent des questions sur le monde qui ne tourne plus rond, sur les frontières, la possession, l'identité. De cette expérience, à force d'observer cette existence, Pauline, huit ans, a peut-être la solution idéale pour remettre la vie sur ses rails : « Quand je pense que c'est grâce à la guerre que j'ai rencontré Zein, ça me donne des frissons. C'est la seule chose bien pendant les guerres : les gens s'aident. Faudrait s'aider aussi pendant la paix, mais personne n'en a l'idée. Peut-être que c'est ça la solution de la guerre. »

Un joli roman qui parle d'amitié et de solidarité, qui traite aussi de l'actualité, avec beaucoup de drôlerie et de lucidité. Sans morale, sans chichis, sans politique, simple et essentiel, ça fait du bien !

Mon chien, Dieu et les Pokétrucs, de Myren Duval & Charles Dutertre

dacodac du rouergue (2018)

===========================

 

Amélia Fang et Le Bal barbare, de Laura Ellen Anderson

Amélia Fang et le bal barbareÀ l'approche du traditionnel Bal Barbare, la jeune Amélia Fang fait grise mine. Elle n'en peut plus des longs préparatifs auxquels sa mère, la comtesse Frivoletta, consacre chaque minute de son temps. Cette année, le roi Vladimir a enfin accepté leur invitation. Sa présence au sein de leur demeure est donc un honneur, mais un stress supplémentaire, le buffet doit être irréprochable et la cuvette des WC plus brillante que jamais !
Par contre, le roi Vladimir tient également à présenter son fils, Tangine, prince de Nocturnia. Là où ça coince, c'est que le môme est exécrable et capricieux. Amélia n'en revient pas. Ce garçon veut tout, et tout de suite. Son père est complètement à la masse et cède à toutes ses exigences. Tangine est insatiable et sournois. Son dernier coup fourré : il réclame, pour citrouille de compagnie, la précieuse et irremplaçable Trouille d'Amélia.
Consternation dans la salle. Notre petit cœur tout mou est en miettes. Mais pourquoi tant de haine ?
Heureusement notre malicieuse héroïne va riposter, avec ses amis, Grimaldi Mort-de-Faux et Florence Patata, la vengeance sera terrible. Et cocasse. Car cette lecture est espiègle comme il faut. Il y a de l'imagination, des clins d'œil et du détournement fabuleux (nos créatures nocturnes craignent les paillettes et les fées). Mais il y a aussi du mystère et des secrets de famille. C'est simple mais merveilleux !
En cette période automnale, à l'approche des fêtes de Halloween, c'est toujours savoureux de plonger dans une ambiance avec des citrouilles, des monstres et des vampires qui nous embarquent dans des aventures croquignolettes. Les illustrations sont charmantes et la galerie de personnages est pleine de surprises (j'ai craqué pour Florence). Bref. Tentez l'aventure ! Ça ne manque pas de sel ni de peps. Un 2ème tome est déjà annoncé pour février 2019 avec des seigneurs licornes, des arcs-en-ciel tueurs et des anges-chatons. Tout un programme.

Casterman (2018) - traduit par Valérie Le Plouhinec

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Les Super Méchants #6 : Opération aliens à bord, par Aaron Blabey

Les super méchants Opération aliens à bordPlace à l'humour ! Nos Super Méchants sont de retour. Et déjà, je glousse de plaisir avant même d'ouvrir la première page.
Pourtant, l'heure est grave pour notre ligue des ex-méchants reconvertis en gentils héros assoiffés de reconnaissance (et de clameur populaire). M. Loup, Bob l'Eclume, Bill le Reptile, Pixel la mygale et Piranha sont hélas en mauvaise posture.
Après avoir bravement affronté le professeur Marmelade, nos Super Gentils sont paumés dans l'espace, à bord d'une fusée hélas contrôlée par leur ennemi (encore et toujours). Ce dernier a également révélé sa vraie nature... je vous laisse deviner... mais nos amis ne veulent pas moisir sur place et doivent trouver une solution d'urgence pour retourner sur Terre.
Comble de l'ironie, leur cote de popularité explose les records (et leurs espoirs les plus fous). Pile au moment où M. Loup et ses compères ne peuvent pas en profiter ! Du moins, c'est sans compter sur la geekitude de Pixel et sur l'égoïsme patenté (et pleinement assumé) de Bill !
Frissons à tous les étages. Il y a du kidnapping sauvage dans cet épisode, de la bave gluante, des tentacules pleines de fesses et de la morve séchée (oui, il faut bien un peu d'humour cracra, après tout c'est simple et efficace). D'ailleurs, l'aventure n'attend pas. C'est mouvementé et toujours aussi drôle. Je le répète, je suis super fan de cette série, elle me fait mourir de rire : les illustrations, les réflexions et les expressions de nos gaillards sont imbattables.
Par contre, le scénario est en train de partir en cacahuète. Le prochain épisode nous fait voyager au-delà de nos espérances et de toute vraisemblance. Après tout, pourquoi pas ? Tant que l'humour est là, tout va ! Il y a du peps, du rythme et un format original (entre roman et BD) qui rend la série irrésistible et incontournable. Je dis oui ! Un grand oui.

Casterman (2018) - traduit par Emmanuel Gros

FEUILLETER les premières pages en ligne

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les vrais amis de Melissa, de Kristen Tracy

les vrais amis de melissa

Melissa et son amie Candice ont été sélectionnées pour être les photographes de l'album du collège. Pour ces élèves de sixième, l'opportunité est trop belle pour mettre à l'honneur ceux ou celles qui n'en ont jamais l'occasion. Or, elles se confrontent très vite à la réalité : ce sont toujours les mêmes, toujours les plus populaires, qui ont les faveurs de la rédaction.
Candice veut donc tout révolutionner et trouve en Léo un complice inespéré. Malheureusement Melissa se sent trahie car elle ne supporte pas ce garçon et refuse de lui faire confiance. Ne comprenant plus son amie, Melissa tombe sous la coupe d'Anna, la responsable de l'album qui a décidé de n'inclure que ses amis branchés et les beaux athlètes.
Anna a immédiatement senti que les deux copines ne partageaient plus les mêmes idées et va tirer profit de son antipathie pour Léo pour amadouer Melissa. Commence donc un vrai casse-tête pour l'adolescente, tiraillée entre son amitié avec Candice, sa jalousie, son statut de nouvelle favorite. Tout un dilemme.
Cela peut paraître cruche à lire, mais le fond du problème est vieux comme Hérode : être ou ne pas être populaire, soutenir ou pas ses amis, mentir pour plaire, rentrer dans le moule ou assumer sa différence... encore et toujours les mêmes questions.
Ça se lit comme un teen movie de divertissement (rien que le concept de l'album est très américain, mais nos ados imprégnés de culture pop en saisissent vite les aboutissements). Sympa, pour lecteurs dès 10 ans.
Existe une suite ! (Project (Un)Popular #2)...

La Martinière J. (2018) - traduit par Frédérique Fraisse

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Tom Gates #10: Hyper brillant (ou presque), de Liz Pichon

Tom Gates Hyper brillant ou presque

Dans ce dixième tome, Tom Gates compte les derniers jours d'école, trépignant contre son prof qui n'a plus de jus, car il est impatient d'être en vacances. Sa famille et lui partent une semaine au camping. Soleil, plage et surf... un programme réjouissant. Seul souci pour le garçon : composer avec la présence de sa sœur. Pire, celle-ci a eu l'autorisation d'emmener une amie - double ration d'adolescentes mutiques et boudeuses pour notre jeune héros ! Ha, ha. Mais le sort s'acharne car le mobil-home réservé sur brochure s'avère en réalité un taudis insalubre, au toit fuyant. Bien entendu, il pleut des trombes jour après jour. Tom a encore un souci de valise et doit s'envelopper dans un sac poubelle pour ne pas être trempé. En plus, la voiture s'enlise dans l'allée, empêchant nos joyeux vacanciers de vadrouiller plus loin. Ils sont seuls, frigorifiés et complètement paumés dans ce camping moribond. Mais l'humeur reste bonne. Les Gates veulent profiter de chaque instant avec philosophie. Tom puise d'ailleurs dans cette expérience une source inépuisable pour remplir son journal intime. Il raconte, il dessine, il laisse même de la place au lecteur pour griffonner et colorier à son tour. Cela donne un petit roman rigolo, avec une aventure désopilante à lire et un espace pour donner libre cours à son imagination (vacançomètre des devoirs ou liste des meilleures excuses pour les devoirs pas faits). Cela vous fait penser au Journal d'un dégonflé ? Bingo. C'est tout aussi dérisoire et farfelu, avec un jeune héros jamais à court d'idées pour esquiver les situations compromettantes. Il porte aussi un regard décalé sur sa petite vie de collégien ordinaire, là où ses lecteurs peuvent se reconnaître. La série est sympa, très distrayante à lire. Dès 8-10 ans.

seuil jeunesse (2018) - traduit par Nathalie Zimmermann

 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

La Bataille des scarabées, de M.G. Leonard

La bataille des scarabées

Dernière ligne droite pour nos amis : après Scaraboy & La Reine scarabée, ce troisième tome se lit en deux coups de cuillère à pot tellement il vous happe et vous embarque dans son aventure trépidante. Et en effet, sur 300 pages, le rythme ne faiblit pas et l'émotion fait toujours palpiter notre petit cœur.
Après de brèves retrouvailles, Darkus et son père sont de nouveau séparés. Or, l'homme a rejoint le clan de Lucretia Cutter - devenant ainsi un traître - ce que son fiston réfute mordicus. Les articles dans les journaux ne sont pas tendres et l'opinion publique acquise à cette vision. Darkus a du pain sur la planche et des amis prêts à en découdre. Avec Virginia et Bertold, sans oublier ce cher Oncle Max, l'enquête est lancée. Et le temps est compté, car leur ennemie a programmé son armée d'insectes pour saccager des récoltes ci et là sur la planète afin de terroriser la population et intimider les gouvernements ! Ça chauffe dans le petit monde de M.G. Leonard et c'est tant mieux car on ne s'ennuie pas un instant.
En parallèle, on suit également les agissements de l'affreuse Lucretia, qui est parvenue à déjouer toutes les surveillances pour rejoindre son laboratoire secret, en pleine jungle équatoriale. Perfide et dérangée, elle est désormais déterminée à donner la touche finale à son plan démoniaque. Elle nous fait toujours penser à Cruella D'Enfer (rires sataniques) et donne vraiment la chair de poule ! C'est d'ailleurs ce qui rend cette série attachante : on frémit et on sourit en alternance. Outre nos valeureux héros, on retrouve en effet l'inénarrable duo, Humphrey et Pickering, nos deux nigauds prêts à tout pour récupérer leur pognon. Leurs péripéties apportent ainsi une touche comique et cocasse, pendant que Darkus et ses camarades jouent les justiciers, de quoi régaler les lecteurs avides de sensations en tous genres.
Bon point pour cette série pleine d'aventures, avec des personnages attachants et un message subliminal sur l'importance des insectes dans notre écosystème. Ouvrez l'œil, et le bon  !

Seuil jeunesse (2018) - traduit par Amélie Sarn

 

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/10/18

Pêle-mêle : Super Hamster - Le petit éléphant rose - La Grande échelle - Sèche tes larmes, Petit Lapin ! - Rouge de colère

super hamster

Petit Hamster part à la découverte du monde et tombe en pâmoison devant la beauté de la vache, le chic du blaireau, l'allure de la pintade et le costume du poisson. Désireux de leur ressembler, il se barbouille de boue et de pollen pour y remédier. Taches, rayures, pois, carreaux... le voilà tout bariolé ! Son arbre le somme de prendre un bain, puis lui suggère de trouver une autre parade.

Notre petit hamster a alors une idée géniale : s'envelopper dans une cape de Super Hamster, faite sur mesure évidemment. Du grand art ! Comme cette histoire, adorable et pleine de fraîcheur, dont nous avons beaucoup aimé les illustrations et le peps qu'elles dégagent. C'est top.

Super Hamster, de Jeanne Boyer

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

===============================

 

le petit éléphant rose

Aujourd'hui, le petit éléphant rose a une imagination débridée et se prend, tour à tour, pour un singe, une grenouille, un oiseau, un serpent... Sa maman suit ses lubies avec patience, tout en l'entraînant vers le bain et le dodo. Au final, quelle a été sa meilleure interprétation ? Maman est catégorique : son animal préféré, c'est le petit éléphant rose.

Les albums d'Isabelle Gill sont reconnaissables entre mille, avec leur esthétisme très marqué. Ce sont en effet des photographies d'objets tirés du quotidien qui sont mis en scène pour raconter une histoire attachante. Forcément, ce petit éléphant rose, en tricot, est adorable. Et rappelons la complicité entre l'éléphant et sa maman, pleine de tendresse et merveilleusement mise en avant !

Le petit éléphant rose, d'Isabelle Gill

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

===============================

 

la grande échelle

Wooow, attention les yeux ! Cet album propose un final étourdissant.

Dans la caserne des pompiers, la sirène retentit : vite, au feu ! L'éléphant pompier part avec le camion tandis que la souris pompier s'envole dans la montgolfière. Sur place, notre pompier pachyderme commence à déplier la grande échelle, puis à faire l'ascension de l'immeuble pour sauver ses occupants.

Sous vos applaudissements, s'il vous plaît. Car on tombe sur un pliage étonnant, qui procure au jeune lecteur la sensation de grimper toujours plus haut pour accomplir sa mission. On s'y croirait, pour de vrai. C'est excellent !

La Grande échelle, de Ramadier & Bourgeau

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

===============================

sèche tes larmes petit lapin

Attention, attention, cet album peut heurter la sensibilité des plus fragiles.

Petit Lapin est tombé. Ouille, il a mal au bras. Pire que tout, ça saigne ! Il faut vite le consoler. Pour bien faire, il n'y a qu'à suivre les instructions (souffle sur ses larmes, essuie son nez, pose un pansement etc.) et le tour sera joué.

Cette petite série enchante les amateurs de lectures interactives, où le lecteur est directement interpellé et prend part à l'action tout en tournant les pages du livre. Toujours ingénieux pour tenir en haleine et capturer l'intérêt de l'enfant ! Et puis ce Petit Lapin a une bouille adorable !

Sèche tes larmes, Petit Lapin ! de Jörg Mühle

pastel chez l'école des loisirs, 2018

===============================

 

rouge de colère

Au moment de prendre leur goûter, Malo et Lola découvrent que leurs gâteaux ont disparu. Pour l'oursonne, c'est la goutte d'eau en trop. Elle accuse, tape des pieds, enrage et explose ! Sa colère est si forte qu'elle est devenue toute rouge.

Stoïque, Malo va tenter de la calmer. Il l'entraîne en douceur dans le jardin, même si Lola boude. À force de patience et de petits gestes tendres, l'oursonne retrouve peu à peu ses teintes normales. Ouf. Précisons aussi que les voleurs de gâteaux vont être démasqués au détour d'une page !

Cette lecture nous en fait voir de toutes les couleurs, dites donc. Alors que la sérénité de Malo est parfaitement communicative, la fureur incandescente de Lola est impressionnante. On loue cependant les qualités de l'album : vrai, sincère et vibrant d'émotions... Très, très bon !

Rouge de colère, de Kimiko

loulou & cie, chez l'école des loisirs, 2018

===============================

à ce soir

La 4ème de couverture raconte tout, et très bien : 

Quand on passe la journée loin l'un de l'autre, c'est bon de se la raconter. Mais quand on est tout petit, comme Sam, ou un peu plus grand, comme Léa, on n'a pas encore de mots, ou si peu, pour en parler.

À ce soir ! est un livre pour dire avec des images les paroles rassurantes et le gros baiser du matin, les jouets, les copains, la peinture à l'eau, la purée, les pipis, le dodo, les disputes et les câlins, la fatigue du soir et la joie de se retrouver ! 

Un album FORMIDABLE, avec toute la tendresse de Jeanne Ashbé. Cette lecture inspire confiance, confort et bien-être. À glisser dans toutes les garderies, crèches et chez les nounous !

À ce soir ! de Jeanne Ashbé

pastel de l'école des loisirs, 2018

===============================

 

adorable c'est tout moi

Lola a bien envie d'être une héroïne de télévision, comme dans son émission préférée, Qui sera la plus adorable ? Alors elle s'entraîne à la maison et à l'école. Elle se murmure une petite mélodie pour se donner du courage, car parfois c'est dur de ne pas répondre aux provocations et de courir dans tous les sens sans obtenir de récompense.

Mais voilà que son projet est dévoilé, tous ses camarades se moquent d'elle. Lola ne se sent plus l'âme bienveillante, perd patience et court se réfugier chez sa grand-mère pour faire le plein de lectures réconfortantes.

Les illustrations de Claude K. Dubois illuminent cette série qui dégouline de charme et de tendresse. La petite Lola est une héroïne intrépide, avec ses défauts qui la rendent si proches de ses lecteurs. Simple et attendrissant.

 

Adorable, c'est tout moi ! de Carl Norac & Claude K. Dubois

Pastel de l'école des loisirs, 2018

===============================