21/12/16

Entre chiens et loups, de Malorie Blackman, John Aggs & Ian Edginton

Adaptation en format BD du roman à succès de Malorie Blackman : Entre chiens et loups.

entre chiens et loups

Dans une société ségrégationniste, où les Primas (noirs) contrôlent le pays en opprimant les Nihils (blancs), Séphy et Callum tentent au mieux de préserver leur amitié. Fille du ministre Kamal Hadley, Séphy doit également tenir son rang, sous l'œil scrutateur des caméras, et ne pas faire de vagues. Aussi, le jour de la rentrée, la jeune fille fait scandale en voulant apaiser les tensions du fait de l'arrivée de cinq jeunes Nihils, dont Callum, à Heathcroft, une école privée réservée à l'élite.
Dès lors, la relation entre les amis d'enfance n'aura de cesse de traverser des hauts et des bas pour se maintenir à un semblant de complicité. L'adolescence les pousse aussi à ne plus fermer les yeux face aux injustices. Lorsque la famille de Callum soutient la milice de la libération et leurs opérations terroristes, elle tombe aussitôt dans le collimateur de la police. Son père est arrêté, puis condamné. Après quoi, Callum refuse de baisser l'échine.
Chez Séphy, la situation aussi est explosive. Ses parents se déchirent, sa mère sombre dans l'alcool. La jeune fille est malheureuse et veut s'éloigner du foyer pour vivre en pension. Le jour de son départ, elle envoie un courrier désespéré à Callum... qui loupera ce rendez-vous de la dernière chance.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là, elle continue toujours plus loin et valse sur les tourments, les malentendus, les actes manqués et les trahisons. Séphy et Callum ne sont plus des enfants naïfs et impuissants, ils se chargent de prendre leur avenir à bras-le-corps, dans un monde qui n'accepte pourtant aucune compromission. 
Quelle lecture poignante ! Avec son histoire universelle, et intemporelle, sur l'amour et la perte, elle remue beaucoup de sentiments et fait réfléchir sur le racisme, les inégalités et les persécutions. Son format en bande dessinée, tout en noir et blanc, lui redonne ainsi un coup de jeunesse dans sa conquête d'une nouvelle génération de lecteurs, lesquels ne manqueront pas d'être émus par le couple mythique de Séphy et Callum ! 

Traduit par Marion Roman - Editions Milan / BD Kids (Novembre 2016)

noughts-and-crosses-09

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Shoes addict : Chronique familiale d'une accro de la chaussure, par Olivia Hagimont

Shoes addict

En véritable passionnée, Olivia Hagimont voue aux chaussures une sacralisation irrationnelle et en même temps légitime. Entre les bottines, les escarpins, les sandales, les ballerines ou les baskets, l'amour n'a pas de limites. En bonne accro de la chaussure, Olivia ne cache rien de ses lubies, de ses pulsions et de son abnégation. C'est donc avec délice et humour qu'elle nous plonge dans son univers moderne, branché et très contemporain. On découvre ainsi sa vie de famille, avec son mari hyper compréhensif, son ado bordélique et la benjamine insouciante, sans oublier le chien bouledogue, et les copains compatissants. Car tous contribuent à leur façon à cette formidable communion pour élever l'amour de la chaussure à un art suprême ! ^-^ On assiste sans surprise aux petits drames de la vie : le choix des chaussures pour partir en vacances ou le port obligatoire de tongs ou chaussettes de bain à la piscine (absolument rédhibitoire). Et il y a ces instants de grâce lorsque vous dénichez la perle rare, ou lorsque vous vous rendez pour la première fois chez des amis qui vous demandent de vous déchausser avant de rejoindre leurs invités... L'humour est cocasse, la lecture légère et distrayante. On retrouve en Olivia Hagimont la touche girly et facétieuse des illustratrices de son temps (Diglee, Margaux Motin). C'est lisse, frivole et déculpabilisant ! Ces tranches de vie découpées en saynètes se lisent avec le sourire aux lèvres et nous séduisent par leurs illustrations, leurs couleurs, le design et les bonnes idées de déco qu'on chipe sans rougir. Une lecture qui s'adresse à tout public, et notamment à vos compagnons qui ne comprennent rien à cette obsession féminine et qui pourraient en tirer des leçons ! ;-) 

De La Martinière / En partenariat avec San Marina - Novembre 2016

source : Olivia Hagimont

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20/12/16

Phobos³ : Il est trop tard pour renoncer, de Victor Dixen

phobosLe troisième tome de la série Phobos est bienheureusement sorti en format audio peu de temps après sa parution chez Robert Laffont. Cela m'a ainsi permis de replonger illico dans cet univers et connaître la fin de l'histoire avec les derniers événements en date encore au chaud dans ma mémoire. ☺
Par contre, je ne suis pas sûre s'il s'agit du dernier tome ou si l'auteur ne prévoit pas de publier du bonus au vu du dénouement pour le moins sibyllin. Ah, ah. La bougresse que je suis. Titiller sans dévoiler... Éternelle perfide et vicieuse.
Bref. L'histoire reprend exactement au point de chute du tome précédent : les jeunes envoyés sur Mars sont confrontés à la trahison d'un des leurs. Un procès est mis en scène en dehors des caméras et chacun débat selon ses convictions. De nouvelles révélations fleurissent, à moins d'avoir déjà servi de matière dans Phobos Origines, le tome d'accompagnement que j'ai volontairement zappé. Mais des masques tombent et viennent chambouler les cartes et surtout les pactes matrimoniaux. Quelle cacophonie. 
Nos pionniers ignorent également que sur Terre règne une confusion politique de grande échelle : attentats à répétition, échiquier diplomatique renversé, adversaires étouffés... Serena McBee tire longuement les ficelles du jeu, perd des plumes mais ne lâche jamais prise. Elle possède également une arme secrète sur Mars et ne craint pas d'y avoir recours pour enterrer les causes perdues ! Dans le fond, l'intrigue est habilement tissée et entretient de la tension, du suspense, de l'angoisse et de l'inattendu avec une parfaite maîtrise. J'étais souvent aux aguets et incrédule à entendre les rebondissements de la trame romanesque. 
En revanche, je reste impassible face au devenir des personnages. Ce troisième tome n'est pas parvenu à nous réconcilier, eux et moi. Eleonore cristallise trop l'électron libre prêt à atomiser l'ordre établi, autour d'elle c'est assez fade ou attendu. Un amoureux chasse l'autre, mais ce jeu de dupes ne trompe personne. Je comprends le but de la manœuvre, sauf que cela ne me touche pas. À ce stade, de toute manière, j'ai trouvé que les émois sentimentaux étaient davantage édulcorés et ne venaient plus forcément polluer l'atmospère (ouf). Il y a aussi une escalade de l'horreur qui oblige fatalement de reléguer la mission de coloniser Mars en retrait. 
Globalement c'est une lecture divertissante, avec ses points faibles et ses bons côtés, les deux parvenant finalement à un équilibre acceptable. Personnellement il m'a manqué l'attachement aux personnages pour adhérer complètement à la série, même si j'ai avalé les trois disques audio sans rechigner ! Maud Rudigoz est une narratrice attentive et pleine de charme. Son interprétation ne manque jamais de poigne, de sincérité et d'attrait. J'ai été captivée du début à la fin par sa voix mélodieuse et sa prouesse à m'embarquer vers les étoiles.
Quid de l'avenir pour nos aventuriers ? La cruauté de l'auteur est également sans nom. "I understand you so far, now tell me a little more". ☺

 Phobos, Livre 3 par Victor Dixen - Lu par Maud Rudigoz en version intégrale (durée : 17 h 12)

Audible Studios - Date de publication 01/12/2016

Phobos : Il est trop tard pour renoncer (Phobos 3) | Livre audio

>> En exclusivité & uniquement disponible en téléchargement sur Audible

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/12/16

Les Quatre filles du Dr March, de Louisa May Alcott : lu par Françoise Gillard

Cette relecture embaume l'enfance, la nostalgie, la douceur et la félicité. J'ai tout bonnement adoré ! Texte lu par Françoise Gillard qui propose une interprétation enjouée, aux accents mutins, très appréciable.

LES QUATRE FILLES DU DR

En cette veille de Noël, Meg, Jo, Beth et Amy se lamentent de célébrer les fêtes sans les flonflons habituels. Il y a d'abord la guerre, puis l'absence de leur père, qui les contraint de revoir leur train de vie, mais leur nature pleine d'abnégation supplante bien évidemment les plaintes pour la forme. Et de fait, elles n'hésitent pas à subvenir aux besoins des plus démunis, comme partager leur délicieux petit-déjeuner en offrant leurs brioches et autres friandises dans la joie et la bonne humeur. Cette belle harmonie familiale ne peut qu'interpeller leur jeune voisin, Laurie, qui vient de s'installer chez son grand-père M. Laurence et regarde souvent avec envie le manège des filles. Jo va ainsi le tirer de sa solitude et faire de lui son meilleur ami inséparable. Ensemble, ils partageront les premiers bals dans la bonne société, se cacheront derrière les tentures pour masquer une toilette défraîchie ou tromper une timidité maladive, ils se lanceront également sur le lac gelé avec leurs patins, partageront les confidences et effaceront d'un coup d'éponge les bouderies passagères. Toutefois, l'essence même du livre revient à la famille March, aux liens inextinguibles entre les sœurs, à leurs tempéraments distincts et colorés qui constituent néanmoins un ensemble cohérent et très attachant. Meg, l'aînée, est l'âme romantique, Jo le garçon manqué, Beth la fleur fragile et Amy le bébé capricieux. Avec leur maman, qu'elles soutiennent et qu'elles admirent, les quatre filles March vont contre vents et marées dans une existence perturbée par la guerre, la maladie, la pauvreté et la vieille tante March acariâtre. On passe ainsi une année chaleureuse, entre grands bonheurs et petites déceptions, à partager les rires et les pleurs de cette famille aux valeurs pieuses et apaisantes. C'est assez décalé avec notre époque, et à moins d'avoir une âme cynique irrécupérable, on ne se délecte pas moins de cet esprit délicieusement mièvre et onctueux. Une lecture adorable, parfaite pour la saison. 

Lu par Françoise Gillard pour les Éditions Thélème - Durée : 4 h 15 min (Version intégrale)

©1996 Nathan (P)2008 Éditions Thélème

Téléchargement disponible sur Audible

 

HARDCOVER BOOK PUBLISHED BY PUFFIN IN BLOOM WITH MATCHING BOOKMARK

Little Women Hardcover Book Published By Puffin in Bloom with Matching Bookmark

Puffin In Bloom is a new line of classics with
gorgeously illustrated covers by Anna Bond.

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/12/16

♪♫ Sing me a song of a lass that is gone... #Outlander

C'est sans surprise que j'ai récemment succombé à la folie Outlander - série TV dérivée de la saga à succès de Diana Gabaldon comprenant pas moins de 8 tomes. Série américano-britannique, créée par Ronald D. Moore, elle incarne la fresque épique par excellence, nous baladant entre le XXe et le XVIIIe siècle sans le moindre complexe, et au rythme des aventures rocambolesques du couple phare formé par Jamie Fraser et Claire Beauchamp. Swoon assuré.  

outlander01

Au lendemain de la 2GM, après six années de séparation forcée, Claire Randall et son mari Frank se rendent en Ecosse pour une nouvelle lune de miel. Pendant que celui-ci part en quête de ses ancêtres, Claire se promène dans la lande et découvre le site de Craigh Na Dun réputé pour ses pouvoirs magiques. En apposant ses mains sur l'une des pierres, Claire est aussitôt transportée à une autre époque, soit 200 ans plus tôt, dans une contrée rustre et agitée, peu avant la cruelle bataille de Culloden (une défaite cuisante dans la rébellion jacobite).

Pour la jeune femme au tempérament explosif, de souche anglaise (la sassenach !), cette bascule dans le temps se révèle une épreuve improbable, dont elle cherche à s'extirper en voulant retrouver son présent à tout prix. Mais sa rencontre avec les Highlanders du cru la propulse au cœur de péripéties mouvementées, impliquant les Tuniques Rouges, dont le terrible Capitaine Black Jack, qui figure dans l'arbre généalogique de Frank, et le beau rouquin Jamie Fraser, qui porte le kilt comme personne, mais dont la tête est mise à prix par l'armée anglaise. Cela a les couleurs et le parfum d'une sérénade sentimentale, mais c'est autrement plus palpitant, car il y a certes de la sensualité, des émotions et de l'amour, mais aussi du suspense, du drame et des larmes.  

C'est d'ailleurs après un final très éprouvant qu'on retrouve une saison 2 aussi à fleur de peau ! Notre couple fétiche est en route pour la France et se lance dans l'arène politique en rencontrant Bonnie Prince Charlie qu'ils veulent manipuler pour saboter son désir de reconquérir le trône d'Angleterre. Mais la vie dans les hautes sphères de la cour de Versailles n'est pas de tout repos... et après bien des coups durs, Jamie et Claire rentrent à Lallybroch, épuisés par leurs tentatives de changer le destin. On a beau dire, la série n'a pas la même saveur sans les magnifiques paysages et le folklore de l'Ecosse. C'est aussi excitant de recroiser les figures pittoresques du clan MacKenzie, de frissonner dès la moindre apparition de l'irréductible (pervers et sadique) Jack Randall, de battre des paupières face au sourire canaille de Jamie, de se pâmer en écoutant son accent gaélique ou de glousser comme une dinde devant la tendresse et l'amour débordant entre Claire et lui. Bref.  

La série Outlander littéralement se vit. C'est intense, passionnant, époustouflant. La photographie est magnifique, les décors et les costumes sont prodigieux, le scénario se lie autour d'intrigues émotionnellement très fortes, les personnages sont fascinants... et l'issue de cette saison 2 est déchirante. Amoureux de beaux espaces et d'aventures palpitantes, vous n'allez pas regretter l'expérience ! 

 

Outlander2

 

Coffret 6 Blu-Ray Sony Pictures - Novembre 2016 
Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)

Sous-titres : Français, Anglais, Arabe

Acteurs : Caitriona Balfe (Claire), Sam Heughan (Jamie), Tobias Menzies (Randall), Dominique Pinon (Master Raymond)

Description du produit

2.01 - À travers le miroir (Through a Glass, Darkly)
2.02 - L'introduction à Versailles (Not in Scotland Anymore)
2.03 - La partition de musique (Useful Occupations and Deceptions)
2.04 - La Dame Blanche (La Dame Blanche)
2.05 - Une résurrection inopportune (Untimely Resurrection)
2.06 - Double jeu (Best Laid Schemes...)
2.07 - Faith (Faith)
2.08 - Le repaire du vieux renard (The Fox's Lair)
2.09 - Je suis Prest (Je Suis Prest)
2.10 - La bataille de Prestonpans (Prestonpans)
2.11 - Règlements de compte (Vengeance Is Mine)
2.12 - Le salut de Mary (The Hail Mary)
2.13 - Le talisman (Dragonfly in Amber)

Contenu additionnel

"Faith" : épisode version longue
"Le talisman" : scènes alternative
Jamie & Claire : aller-retour pour l'Enfer
"Dessiner l'histoire" : les costumes d'Outlander
Recréer Paris au 18ème siècle
Du livre à l'écran : découvrir les différences
Les personnages de la saison 2
Bêtisier
Et la chanson du générique qu'on ne se lasse pas d'écouter...

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


La Part des flammes, de Gaëlle Nohant

La Part des flammesC'est toute honte bue que j'ai enfin plongé dans le deuxième roman de Gaëlle Nohant, dix-huit mois après sa parution aux éditions Héloïse d'Ormesson. Comme il figurait parmi les nouveautés du mois, en exclusivité sur Audible, j'ai ainsi pu rattraper mon retard à écouter Françoise Cadol pour Audible Studios. Et quelle prouesse !  
L'histoire nous installe dans le Paris de la fin du 19e siècle. Trois femmes ignorent encore que leur destinée va être liée par la tragédie du Bazar de la Charité. En attendant, elles se croisent autour du comptoir n°4 où La duchesse d'Alençon tient un stand en compagnie de Violaine de Raezal, une jolie veuve qui souffre de sa réputation, et Constance d'Estingel, une jeune fille fragile qui vient de rompre ses fiançailles sans la moindre explication. Ses parents sont fous de rage. 
Et puis, c'est le drame. Un incendie ravage les locaux du Bazar en faisant de nombreuses victimes. La duchesse est portée disparue, Violaine panse ses blessures tandis que Constance est grièvement meurtrie, tenue à l'abri des regards indiscrets. Son fiancé Lazlo de Nerac se fait alors connaître pour signer des articles assassins dans la presse. D'un esprit sans complaisance, il pointe du doigt les bassesses de l'espèce humaine et fustige la bonne société du Tout-Paris pour son égoïsme et son paraître. Ses propos font vibrer la corde sensible du peuple, fortement affligé par la tragédie, en même temps que fleurissent des portraits élogieux des anonymes ayant accompli des actes héroïques, parfois au péril de leur vie. 
La description de la catastrophe est remarquable : force, émotion, réalisme, peur, exaltation, suspense... On ressent avec une telle âpreté chaque seconde de cet événement qu'il en devient la pierre angulaire du roman. Tant de destins se jouent et vont se jouer autour qu'on peine à décrocher du rythme. La mise en scène est saisissante, elle propulse les personnages dans un chaos flamboyant et poignant. Car la vie de Violaine ou de Constance est jusqu'au bout chahutée, compressée, broyée pour en tirer des bribes éparses. 
J'ai beaucoup, beaucoup aimé la construction du roman. C'est propre, lisse, impeccable. Cela rappelle aussi les feuilletons de l'époque, qui ont consacré Dumas ou Balzac, en proposant une flopée d'aventures et autres rebondissements (amour, liaison, duel, enlèvement...). L'ensemble est foisonnant et se pose comme une lecture passionnante, en complet décalage avec notre réalité. L'illusion est parfaite, le tableau du 19e siècle est dépeint avec élégance et authenticité. Il y a un vrai travail de recherches qui ne prend pas non plus le pas sur le sens du romanesque. Ce n'est pas qu'un roman historique, inspiré d'après un fait réel, mais bel et bien une fiction enrobée de bon goût et de délicatesse, une œuvre romanesque vibrante de sensations. 
La lecture audio dure approximativement 12 heures, mais ne laisse jamais l'impression de temps qui s'écoule lentement. C'est au contraire captivant du début à la fin, savoureux et délicieusement guindé. Après être tombée amoureuse de L'Ancre des rêves, je retrouve la plume de G. Nohant avec grand plaisir. L'auteur a gagné en évocation, en puissance et en majesté dans un genre très différent. Bravo ! 

Texte lu par Françoise Cadol pour Audible Studios (version intégrale, durée : 12h 25)

>> Uniquement disponible en téléchargement.

©2016 Héloïse d'Ormesson (P)2016 Audible FR

La Part des flammes | Livre audio

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/12/16

Le Trône de fer Tome 5: L'Invincible forteresse, de George R.R. Martin lu par B. Métraux

Nous voici déjà dans le dernier épisode de la saison 2 du Trône de fer, après La bataille des rois & L'ombre maléfique ! L'intensité ne faiblit pas, les batailles font rage et les émotions sont multiples. Chaud devant ! 

L'invincible forteresse

Les têtes n'en finissent plus de tomber parmi les prétendants au trône des Sept Couronnes, les coups de force prolifèrent au gré de nombreuses tractations perfides ou malchanceuses. Malgré cette confusion, le jeune Joffrey, l'abominable fils de Cersei Lannister, capricieux et colérique, est toujours en position sur l'échiquier, protégé par les savants jeux de dupe de son oncle Tyrion. Le lutin a plus d'un tour dans son sac et n'œuvre certainement pas par dévouement familial, mais plutôt pour des ambitions toutes personnelles. Pendant que Joffrey prend plaisir à tyranniser son entourage, Tyrion place donc ses pions et se prépare à une opération d'envergure, alors que la flotte de Stannis Baratheon est aux portes de Port-Réal. 

Le frère de Robert poursuit activement ses objectifs, toujours sous l'emprise de Mélisandre la Rouge, la prêtresse aux pouvoirs étranges, dont l'influence est grande et inquiétante selon les proches de Stannis, à commencer par son précieux allié, le chevalier Davos, désormais à la tête de son armada. C'est d'ailleurs lui qui affrontera la terrible bataille de la Néra, autre tournant décisif dans la série ! Pendant ce temps, à Winterfell, la trahison aussi a fait son nid. Theon Greyjoy a frappé fort, les deux jeunes Stark sont perdus, lady Catelyn est effondrée mais s'offre le tête-à-tête de sa vie en extorquant les confidences de Jaime Lannister, qui croupit dans une cellule à Vivesaigues.

Robb ne réapparaît toujours pas, accaparé par ses conquêtes de pouvoir. Sansa se console dans ses rêves de chevalerie, alors que la vie à la cour lui a déjà démontré la niaiserie de telles fables, sans parler de ses fiançailles avec Joffrey, qui ne sont qu'une pure fumisterie. Cette fille n'est qu'inconsistance... Arya trace aussi son bout de chemin, enchaînant les fuites, les cachettes et les impostures, pour préserver son identité secrète, et retrouve ainsi un vieil ennemi, Tywin Lannister, qui figure sur sa liste des traîtres à éliminer pour venger son père. 

L'histoire avance lentement, mais elle reste passionnante à lire et à écouter. L'interprétation de Bernard Métraux est toujours convaincante et fascinante, elle nous entraîne dans le monde dense et compliqué du Trône de fer sans jamais perdre le fil ou égarer son auditeur. C'est une formidable prouesse. Je m'inquiète néanmoins de la suite des aventures, quant à savoir si Gallimard continue l'édition audio de la série dans sa collection Écoutez lire, étant donné que la parution du tome 5 date de juin 2016, et que rien n'a été annoncé depuis. J'éprouve une certaine amertume... et une immense frustration ! [Edit : confirmation de la parution du tome 6, Les brigands, en mai 2017, et du tome 7 en novembre 2017 !]

Mettez de la fureur et de la folie dans vos casques audio ! Succombez aux intrigues fascinantes de G.R.R. Martin par la magie d'une théâtralité époustouflante et pour la vitalité qui se dégage de la lecture du comédien. Winter is coming. ***

 

Collection Écoutez lire, Gallimard
Lu par Bernard Métraux /  Durée d'écoute : environ 14 h
[A Game of Thrones]  Trad. de l'anglais (États-Unis) par Jean Sola
Parution : 09-06-2016

 ♠♠♠♠

Actuellement sur Audible

18 titres à moitié prix parmi la collection Écoutez Lire de Gallimard, jusqu'au 15 février.

Profitez-en, & bonne écoute !

15/12/16

Un aigle dans la neige, de Michael Morpurgo & illus. par Michael Foreman

Un aigle dans la neige

Fuyant Londres et ses bombardements incessants, Barney et sa mère croisent dans le train un individu qui va leur confier l'histoire étonnante de son vieil ami Billy Byron.
Soldat durant la Première Guerre Mondiale, celui-ci a fait preuve d'une bravoure remarquable, largement récompensée par les médailles et les honneurs. Tout à sa modestie, Billy se défendait d'être un héros. Il avait la guerre en horreur mais la saisissait à bras-le-corps pour y mettre un terme au plus vite. Le jeune homme n'était pas inconscient, pas plus courageux ou intrépide, simplement il était déterminé à abréger le carnage, à épargner la population et les soldats sacrifiés. 
Mais au cours d'une bataille acharnée à Marcoing, dans le Nord, Billy et son bataillon sortent vainqueurs et rassemblent leurs prisonniers, lorsque un allemand hagard surgit de nulle part, le fusil à la main. Ses camarades le mettent en joue, mais Billy réclame la clémence générale et laisse ce soldat repartir. 
Après la guerre, Billy aspire à retrouver une vie tranquille, tout en songeant longuement à une petite fille, Christine, qu'il avait sauvée et conduite à l'hôpital. Il n'aura de cesse de la retrouver... pour finalement l'épouser ! La folie des hommes étant une source intarissable, Billy en subira de nouveau le poids en découvrant un film de propagande nazie. Là, s'affichant sur l'écran de cinéma, un énergumène au regard haineux et aux discours enflammés. Billy reconnaît aussitôt le soldat épargné à Marcoing sous les traits du Führer.
Cette vision va le plonger dans un gouffre sans fond de dépression et de culpabilité. Malgré le coup de fil du Premier Ministre Chamberlain, assurant qu'il avait participé au maintien de la paix en secourant Hitler, Billy va amèrement se reprocher sa charité. N'en pouvant plus, Billy part donc en Allemagne et ne touche mot à personne de son projet d'assassiner le dictateur. 

Ce récit romancé a été inspirée par l'histoire vraie du soldat Henry Tandey, « celui qui n'a pas tiré sur Hitler ». Anecdote authentique ou fabulée, elle a donné matière à Morpurgo d'écrire une histoire romanesque et poignante. Avec un art consommé du suspense et de la mise en scène, la lecture se révèle captivante ! On y plonge le cœur battant et on absorbe aussitôt l'angoisse ambiante, à s'imaginer aux côtés de Barney et sa maman, coincés dans leur train qui se planque dans un tunnel pour échapper aux raids aériens. La rencontre avec l'ami d'enfance de Billy va ouvrir la porte aux souvenirs et faire revivre le passé et le parcours du soldat Byron. En dépit des doutes et des interrogations, on ressent une vive émotion à l'évocation des actes manqués du soldat, qui aurait pu changer la face du monde et le cours du destin. Morpurgo et Foreman ont, comme de coutume, uni leurs talents pour recomposer l'injustice de la guerre à travers une intensité dramatique palpable et émouvante. Très bon roman.

Traduit par Diane Ménard pour les éditions Gallimard Jeunesse - Octobre 2016


Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14/12/16

Pingouins en pagaille : Noël en délire, de Jeanne Willis

Noël en délire

La neige vient de couvrir tous les enclos du zoo et provoque la panique chez nos amis manchots, coincés chez eux ou déséquilibrés par les plaques de glace. Plus incroyable encore, c'est l'apparition soudaine du chalet du père Noël. Lorsque celui-ci débarque sur son traîneau, avec un gros sac à cadeaux qu'il distribue aux enfants, le zoo frise l'hystérie !
Gloria ne tient plus et se faufile jusqu'à lui pour faire une razzia. Elle est rejointe par ses copines Bulle, Georgette et Gina, puis par Salto. L'euphorie générale leur fait perdre la tête, car ils réalisent trop tard que le traîneau s'ébranle pour partir vers de nouvelles aventures.
Direction une école maternelle ! Tous les cinq font profil bas et se mêlent à la foule des bambins. Ils apprennent ainsi à faire des dessins, à coller des paillettes pour leurs cartes de Noël, mais sont horrifiés par la cantine (servir de la dinde - quel massacre !) avant de découvrir avec émerveillement la bûche en dessert. Ouf. 
La journée passe à une vitesse folle, les manchots s'amusent des crackers et des boules de neige, ils volent même la vedette dans la crèche en se glissant dans la scène de la Nativité. Qu'à cela ne tienne ! Il est temps de prévoir le retour au zoo. 

Quelle fabuleuse lecture, pour une série qui ne dément pas son succès et sa fantaisie. Les pingouins en pagaille forment une chouette colonie délirante, prête aux quatre cent coups, mais toujours prompte à se serrer les ailes, en dépit des excentricités des uns et des autres, ou de leur propension à n'en faire qu'à leur tête ! C'est infiniment drôle, enjoué, sympathique et farfelu. Il règne une ambiance de folie dans cette série, vraiment délicieuse par sa légèreté, c'est un pur régal à parcourir ! 

Traduction de Lilas Nord pour les éditions Nathan - Octobre 2016  [Penguin Pandemonium : Christmas Crackers]

Illustrations de Nathan Reed  

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Trois Petits Contes, de Grégoire Solotareff & Nadja

Les trois histoires présentes dans ce recueil ont été préalablement publiées dans la collection Lutin Poche (Le Père Noël et son jumeau, Le voleur de jouets) ou la collection Mouche (Le chien qui disait non) de L'École des Loisirs. Ce nouveau format leur offre une meilleure visibilité et un confort de lecture appréciable (pages aérées et souples) pour accompagner les séances de lecture précédant les fêtes de la saison. 

Trois petits contes

Il était une fois deux frères jumeaux, semblables en apparence, mais tellement opposés par leur attitude et leurs instincts. Nicolas est doux, calme, attentionné, tandis que Stanislas est grossier, méchant et insupportable. Même leurs parents sont dépassés par l'écart existant entre les deux frères. Avec le temps, celui-ci continuera de se creuser... pour donner naissance à la légende du Père Noël et du Père Fouettard.

Odilon est un pauvre souriceau, qui vient de perdre ses parents. Pour subvenir à ses besoins, il commence à chaparder de la nourriture jusqu'au jour où un vilain rat le fait prisonnier dans sa cage et le force à voler pour lui des jouets dans les chambres des enfants. N'en pouvant plus, Odilon parviendra finalement par s'échapper et croisera en chemin un couple de vieilles souris désespérées, en quête de leur fils. Odilon reconnaît ses parents et leur jure de ne plus voler que de la nourriture car les jouets ne sont pas faits pour les souris.

Benjamin réclame un chien à ses parents, prétendant qu'il gagnera beaucoup de sagesse à ses côtés. Son chien Albert, surnommé Caca, se révèle le compagnon idéal mais le garçon se fâche quand il mange tout et n'importe quoi dans la rue. Le chien est malheureux d'avoir été frappé et se met à lui parler en disant non ! Benjamin, à son tour, raconte cette histoire à ses parents qui le grondent en l'envoyant dans sa chambre. Que d'injustice. Mais le garçon réfléchira ainsi à ses propres actes pour se réconcilier avec son meilleur ami.

Voici donc trois contes fabuleux, qui inspirent de doux sentiments et communiquent de sages paroles, avec des histoires saupoudrées de tendresse et d'humour, aux conclusions pleines de félicité. Les illustrations de Nadja enrichissent cet univers cocasse par leurs couleurs et leur force évocatrice sous une apparence épurée et sans chichis. Des lectures simples, mais savoureuses, qui ne manqueront pas de plaire aux enfants.

L'école des Loisirs - Novembre 2016 pour la présente édition

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,