04/06/16

#Préparer les vacances : Mon carnet de gribouillages en voiture et autres activités, de Thierry Laval

IMG_6430

Bientôt les vacances ! Bientôt le soleil, le farniente & la cohue sur les routes à jouer du pousse-pousse durant des heures et des heures ! Pour compléter le tableau, à l'arrière de votre véhicule, votre bambin qui se languit du temps qui file à vitesse d'escargot, et qui geint toutes les cinq minutes... Grr !

Eurêka ! Thierry Laval et Seuil jeunesse ont trouvé pour vous la solution (si seulement votre enfant est capable de lire en voiture sans avoir des bouffées nauséeuses, mais ceci est une autre histoire). Voici donc un carnet de gribouillages pour rire, pour apprendre et pour se détendre ! 

Vous n'avez pas dix-huit ans, qu'importe, vous venez d'obtenir votre permis de conduire, après avoir écrasé 22 escargots et roulé sur la queue de Boris le chat. Il est temps de remplir votre formulaire, puis de dessiner votre première voiture, et une nouvelle queue pour Boris. ;-p En route pour l'aventure ! Panneaux à compléter ou à imaginer, itinéraires à parcourir au milieu d'une folle circulation, passagers à dessiner dans un embouteillage monstrueux, super bolides à inventer et à colorier...

Les projets ne manquent pas, et puis le ton est donné, c'est joyeux, drôle, un peu cinglé. Un cocktail savoureux, qui fait effectivement passer le temps agréablement et qui permet aux enfants de se familiariser avec la route et son code. C'est bien pensé, inventif et cocasse. Une chouette trouvaille, qui pourrait également plaire aux plus grands ! ^-^

Seuil jeunesse, juin 2016

IMG_6431   IMG_6432

IMG_6433   IMG_6434

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Un été crème glacée, de Peter Sís

IMG_6385

C'est le début de l'été. Un petit garçon vient de recevoir une lettre de son grand-père qui lui demande des nouvelles. Comment se passent ses vacances ? Celui-ci ne tarde pas à lui répondre... 

Notre bonhomme est très occupé. Chaque jour, il fait des exercices de maths, pose des problèmes, lit beaucoup, fait des dessins, revoit ses classiques, révise son histoire et sa géographie, fait des voyages ou approfondit sa connaissance des inventeurs en dévorant l'encyclopédie reçue en cadeau. 

C'est décidément un été bien studieux ! ^-^

Seulement, notre jeune héros ne cache pas sa passion pour la crème glacée. Il en mangerait du matin au soir, à toutes les sauces, il est incollable sur le sujet, connaît tout par cœur, en fait des rêves, des dessins, des folies. Ne cherchez pas, il adore ça ! Et on lui pardonne.

Car son univers est tout simplement onctueux, sucré et gourmand qu'on ne résiste pas !

L'auteur a donc la bonne idée d'inclure une forme de documentaire à cette délicieuse fiction qui nous plonge au pays de la crème glacée, pour un résultat ingénieux, drôle, instructif et inattendu. Il y a de la glace, partout, dans la vie de ce garçon. C'est fascinant. Cela colle aux doigts. On en mangerait ! 

Un album au charme vintage & une lecture succulente, aux couleurs acidulées, qui fait penser à l'été, au soleil, à la chaleur, aux glaces, aux vacances, dont on a tous besoin urgemment !!! 

Grasset Jeunesse, mai 2016

IMG_6386   IMG_6387

IMG_6388

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

L'Ascenseur de Petit Paresseux, de Tomoko Ohmura

IMG_6317

Petit Paresseux, au sommet de son grand arbre, souffre de la chaleur et décide de descendre prendre un bain dans le lac. Commence alors un long et lent périple pour atteindre son but. En chemin, il croise des aigles, des écureuils ou des singes qui piquent du nez en un claquement d'ailes ou de griffes rapides qui feraient presque soupirer d'envie notre Petit Paresseux.

Doucement mais sûrement, il descend de son arbre en s'appliquant. Au moment de prendre son casse-croûte, flûte, Petit Paresseux perd l'équilibre et tombe, tombe, tombe... Ses amis sont tous effarés et craignent la chute. Plouf ! Plus de peur que de mal. Après toutes ces émotions, un bon bain dans l'eau fraîche du lac est décidément bien accueilli ! ^-^

Alors que le soleil se couche, tous les animaux reprennent l'ascension de l'arbre avec dextérité et vitesse. Notre Petit Paresseux n'est pas au bout de ses peines... jusqu'à la proposition providentielle de l'éléphant, qui offre ses services d'ascenseur en un coup de trompe et de pschiiit dans les airs ! Absolument prodigieux. 

Un chouette album à découvrir pour son histoire drôle et tendre, et aussi pour son format à la verticale, comme une lecture ascensionnelle, afin de se mettre dans la peau du personnage, dans son environnement familier, et escalader avec lui son très grand arbre. Une belle idée, formidablement exécutée, avec des couleurs et des dessins joyeux et débordants de tendresse. Adorable ! 

L'Ecole des Loisirs, juin 2016

IMG_6318   IMG_6319

IMG_6320   IMG_6321

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03/06/16

Le Temps des métamorphoses, de Poppy Adams

Le temps des métamorphoses

Après des années de silence, Vivien rentre à la maison, dans le domaine familial de Bulburrow Court, un manoir victorien délabré, basé dans le Dorset. Sa sœur Virginia l'attend avec une certaine fébrilité. Que diable cherche-t-elle ? pourquoi ce retour ? Mais il ne sert à rien de tergiverser que les retrouvailles ont déjà lieu, des retrouvailles empruntées et maladroites, couvertes de faux-semblants et de bavardages inutiles. Dès son arrivée, Vivien ne cache pas son choc en explorant les lieux dépouillés et s'étonne de l'hygiène de vie de sa sœur, qui vit recluse dans cette grande demeure glaciale. Contrairement à elle, Virginia n'a en effet jamais quitté les murs de Bulburrow Court, emprisonnée dans les vestiges d'une enfance idyllique, auprès d'une mère élégante et fantasque et d'un père passionné d'entomologie, que Ginny suivra aveuglément en reprenant le flambeau. Les sœurs sont censées avoir tant de choses à se raconter, et pourtant le malaise entre elles est palpable. Pour le comprendre, il faut accepter le va-et-vient des souvenirs, entre présent et passé, à nous livrer une histoire de famille lourde de secrets, de drames et de mensonges. Le roman ainsi surprend, par son charme éthéré et ses manières dépassées, mais en impose aussi, par son atmosphère pesante et énigmatique d'une vieille demeure poussiéreuse. Et puis la relation entre Vivien et Virginia laisse également planer le doute sur des faits trop longtemps enfouis et que leurs retrouvailles vont déterrer involontairement. Par contre le rythme est nonchalant, il faut s'adapter à la lenteur, enclencher le rétroprojecteur de la mémoire et ne pas prendre toute confession prodiguée pour argent comptant... Pour qui aime les lectures d'ambiance, et pourquoi pas les longues théories sur les insectes, ce livre n'attend plus que vous ! Je garderai le souvenir du raffinement, de son refus de lâcher prise, ainsi que la belle galerie de personnages, qui continuent de hanter les couloirs de Bulburrow Court.

Traduit par Isabelle Chapman (The Sister) pour les éditions Belfond, repris chez 10-18, déc. 2011

bannerfans_16489672 (57) bannerfans_16489672 (57) bannerfans_16489672 (57)

 

# Mois Anglais 2016 :  (Vieilles) dames indignes ou indignées

Mois Anglais 2

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02/06/16

Comme si c'était toi, de Mhairi McFarlane

COMME SI C'ÉTAIT TOI

Anna est belle, intelligente et romantique. Célibataire, elle ne désespère pas de trouver l'âme sœur en tentant les rencontres sur internet. Elle bouscule sa petite routine en se rendant par hasard à la réunion des lycéens, seize ans après leurs seize ans, où elle recroise James Fraser, son ancien béguin qui ne la reconnaît pas. Il faut dire que Anna a particulièrement changé depuis le temps où elle était martyrisée à cause de son poids, avec en apothéose la soirée pitoyable du Mock Rock, où elle avait été humiliée publiquement, par la faute de James.

Aujourd'hui Anna est une jeune femme épanouie, au physique de déesse (des années de régime et de prise en main sont passées par là) mais a la rancune tenace. Au lieu de se présenter face à ses anciens tortionnaires, Anna rebrousse chemin en soupirant d'aise. Or, le destin s'acharne quand elle découvre qu'à l'occasion d'une exposition mise en place par son université, elle doit travailler en collaboration avec un conseiller en marketing numérique qui n'est autre que James Fraser. Son pire cauchemar. Anna fait profil bas et simule la sympathie, accepte de lui rendre service en prétendant être sa nouvelle petite amie et s'affiche à son bras auprès de ses collègues. Cette supercherie ne fait que les rapprocher et accentuer le malaise, car le souvenir de leur jeunesse plane au-dessus d'eux comme un spectre menaçant. Ni l'un ni l'autre n'aborde le sujet - James n'ayant toujours pas fait le parallèle, Anna se sentant encore trop sensible pour l'évoquer. James traverse en même temps une crise existentielle, son épouse vient de le quitter pour un jeune mannequin, son orgueil en a pris un coup et il se sent bafoué. Sa rencontre avec la pétillante Anna lui fait comprendre qu'il mène une vie superficielle, avec un boulot m'as-tu-vu qu'il déteste et une sublime femme qui flatte son ego. Lui aussi se trouve désormais à la croisée des chemins, mais James est particulièrement long à la détente. Une vraie plaie.

J'avoue avoir été déçue par son personnage et sa personnalité peu attachante, en comparaison de l'adorable Anna. Ce n'est pas facile non plus d'adhérer à leur relation, basée sur les non-dits, la rancune et l'hypocrisie, mais passons. J'ai quand même passé un agréable moment à écouter cette histoire simple et ordinaire, à l'instar des anecdotes qu'on se raconte entre copines. Cela m'a fait le même effet ici. On se sent proche des personnages, on suit une intrigue qui prend son temps, qui distille aussi un petit grain de folie appréciable, avec des personnages secondaires exubérants, une cérémonie de mariage savoureuse, des échanges de mails désopilants, de la tendresse, de l'amitié, de la cohésion et de la pertinence. C'est le deuxième livre que je lis de cet auteur, après Parce que c'était nous, et qui me touche une nouvelle fois. 

Texte lu par Véra Pastrélie pour Hardigan, avril 2016 (durée : 11h 59)

Traduction d'Odile Carton (Here's Looking at You) pour Bragelonne, 2014

Comme si c'était toi | Livre audio

 

>> Ce livre audio est en exclusivité sur Audible uniquement disponible en téléchargement.

©2015 Milady (P)2016 e-Dantès

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


01/06/16

Après toi, de Jojo Moyes

après toi

Dix-huit mois après sa bouleversante rencontre avec Will Traynor, Louisa Clark tente de reconstruire sa vie dans son appartement londonien, après une longue fuite à travers l'Europe et le besoin d'accomplir quelque chose sans déterminer exactement quoi. Louisa travaille aujourd'hui dans un bar minable près d'un aéroport, n'a pas revu sa famille et s'enfonce dans une solitude déprimante. Un soir, après plusieurs verres d'alcool, Louisa traîne sur sa terrasse, plus mélancolique que jamais, avant de basculer dans le vide. Elle reprend connaissance dans une ambulance et découvre son secouriste (^Sam^) d'un air hébété. Louisa est en vie, un vrai miracle. Ses parents accourent aussitôt à son chevet et se font du souci pour elle. Suspectant une grande fragilité et des envies suicidaires, ils lui conseillent de s'inscrire à un groupe de soutien psychologique pour personnes endeuillées. Louisa, par crainte d'être jugée, masque premièrement la vérité mais ne cache rien de sa profonde détresse. Pourtant, cette équipe de bras cassés viendra à bout de ses réticences et lui donnera les bons tuyaux pour ne plus couler. En attendant, la vie de Louisa est également chamboulée par l'arrivée de Lily, une adolescente en souffrance, en pleine quête identitaire, qui s'incruste chez elle et fait de son quotidien un enfer. Et là, ne cherchez pas à comprendre, Louisa Clark renfile sa panoplie de sauveuse des âmes perdues et part en campagne pour soigner ce chaton égaré. Ouhlala. Cette nouvelle orientation m'a clairement laissée perplexe. J'ai trouvé l'introduction du personnage de Lily parfaitement incongrue, l'implication de Lou dans son parcours franchement exagérée. Et ce ne sont pas les seuls détails qui me posent problème, ça et là, l'histoire prend des tours et des détours déconcertants, souvent des longueurs inutiles, qui ne servent qu'à couvrir une intrigue assez faible et qui renvoient une image moyennement positive de Louisa - son ambition est toujours aussi inexistante, sa vie en mode off. Retour à la case départ. Et on imagine Will de là-haut en train de pester après les anges... Soupirs. La lecture n'en est pas moins agréable à parcourir, puisqu'il est toujours appréciable de retrouver l'univers ouaté et confortable de Jojo Moyes, tout en gardant à l'esprit que cette suite est un pêché mignon. J'ai eu la grande faiblesse de la découvrir par pure curiosité, anticipant des retrouvailles réjouissantes avec des personnages qui avaient su me toucher. Certes, la famille de Lou manque également au décor, trop peu présente à mon goût, elle nous prive de son festival de dingueries à sa juste valeur. C'est dommage. ^-^ Le roman reste principalement ancré sur Lou et ses éternelles incertitudes, son obsession pour Will et son chagrin incommensurable. Reste plus qu'à enduire tout ça d'artifices et de subterfuges plus ou moins convaincants pour avaler cette bonne soupe réchauffée. Slurp.

Texte lu par Emilie Ramet (durée : 11h 58)

Traduit par Alix Paupy pour Milady (After You), juin 2016

Après toi | Livre audio

En exclusivité sur Audible FR - uniquement disponible en téléchargement.

 

 

# Mois Anglais 2016 :  Un roman qui se passe à Londres

Drink tea and read english

 

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Le Mois Anglais Saison 5

mois anglais, mois anglais 2016

Le Mois Anglais, ou le traditionnel rendez-vous du mois de juin!

Cette 5ème édition, organisée par Cryssilda et Lou, nous invite donc à célébrer l'Angleterre sur nos blogs en proposant un panaché de lectures, et de rendez-vous divers et variés, autour de cette même passion. ^-^

👸-👸-👸-👸-👸-👸

CHALLENGE - Mois Anglais 2015 SH

Quelques rendez-vous sont bien entendu prévus pour ponctuer l'événement (cf. la liste ci-dessous). Libre ensuite d'y participer en temps et en heure, ou simplement en roue libre ! Je pense opter pour la deuxième option, en veillant cependant à raccrocher les wagons malgré mon retard légendaire... ☺

👸-👸-👸-👸-👸-👸

keep-calm-and-love-sherlock-holmes-44-jpg   keep-calm-and-read-for-the-english-month.jpg

 

@logos trouvés chez The Cannibal Lecteur

 

 

 

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

31/05/16

Bilan du mois : Mai 2016 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Rose tulip

🌺.🌺  Nos lectures du mois  🌺.🌺

 

🌺 Tout est sous contrôle, de Sophie Henrionnet ♥♥♥♥

🌺 Mémé dans les orties, d'Aurélie Valognes ♥♥♥♥

🌺 Et le silence sera ta peine, d'Elodie Geffray  ♥♥♥♥

🌺 Ces lieux sont morts, de Patrick Graham  ♥♥♥♥ 

🌺 Les Rêveries d'un gourmet solitaire, de Taniguchi & Kusumi  ♥♥♥♥

🌺 Territoires, d'Olivier Norek ♥♥♥♥

 

🌺 Lontano, de JC Grangé  ♥♥♥½

🌺 Condor, de Caryl Ferey  ♥♥♥½

🌺  Quatre murs, de Kéthévane Davrichewy  ♥♥♥½

🌺 Block 46, de Johana Gustawsson  ♥♥♥½

🌺 Mariachi Plaza, de Michael Connelly  ♥♥♥½

🌺 Ainsi vont les filles, de Mary Westmacott  ♥♥♥

🌺 Eh bien dansons maintenant ! de Karine Lambert ♥♥♥

🌺 En vrille, de Deon Meyer ♥♥♥

 

🌺 La Déesse des petites victoires, de Yannick Grannec ♥♥½

🌺  Tant qu'on rêve encore, de Chris Killen  ♥♥½

🌺 Alexis Vassilkov ou La Vie tumultueuse du fils de Maupassant, de Bernard Prou ♥♥½

🌺89 Mois, de Caroline Michel ♥♥

 

🌺 Que du bonheur ! de Rachel Corenblit  ♥♥♥♥

🌺 It Girl, de Katy Birchall  ♥♥♥♥

🌺 L'Apothicaire, de Maile Meloy  ♥♥♥½

🌺 Le Mystère Blackthorn, de Kevin Sands  ♥♥♥½

 

🌺.🌺 À venir, en juin 🌺.🌺

5ème édition du Mois Anglais, sous l'organisation de Cryssilda & Lou

 

Mois anglais

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Mariachi Plaza, de Michael Connelly

Mariachi Plaza Audiolib

Je transgresse mon principe de précaution en lisant la dernière aventure de Harry Bosch, faisant ainsi un bond dans le temps pour retrouver notre ami proche de la retraite, cantonné au service Cold Case, et qui s'accroche à son poste comme un forcené pas pressé d'être rangé au placard. Pour l'occasion, il doit superviser la formation d'un récent transfert, Lucia Soto, la gloire montante de la police, tout juste auréolée de la médaille du mérite pour sa bravoure lors d'une fusillade au cours de laquelle son collègue a trouvé la mort. Pour couronner les premiers pas du jeune prodige, les deux enquêteurs sont chargés du dossier Orlando Merced, un mariachi qui vient de succomber à ses blessures, dix ans après les faits qui avaient fait grand bruit (un échange de coups de feu sans explication et des tonnes de supputations inabouties). L'autopsie a permis de retirer la balle traîtresse et de lancer les policiers sur un début de piste. Cette affaire sera rapidement complétée par un autre Cold Case concernant un incendie criminel impliquant des enfants, dont Lucia quand elle était gamine. Ce drame terrible n'a jamais cessé de la hanter. Aussi profite-t-elle de sa fraîche promotion pour tirer au clair son passé obscurci par des cauchemars. De fil en aiguille, les deux enquêtes vont se télescoper et apporter de l'ampleur à la lecture qui manquait un peu de tonus depuis sa mise en route. La conduite de l'intrigue renoue ensuite avec la mécanique routinière en servant les rebondissements d'usage et en gonflant le rythme au fil des chapitres, car ces retrouvailles avec Harry Bosch collent sans surprise au standard de la série et sont ni plus ni moins ordinaires. J'apprécie toujours autant les clins d'œil, les blagues entre initiés et Matthew McConaughey (bien  meilleur que Clint Eastwood). La fin est juste excellente et s'inscrit en point d'orgue dans le parcours de notre Super Harry Bosch, ce qui présage un prochain tome à contre-courant des attentes habituelles (il faut lire le résumé de The Crossing pour s'en convaincre et s'émoustiller du retour de Mickey Haller). Chic !

Texte lu par Jacques Chaussepied pour Audiolib, mai 2016 (durée : 12h 50)

Traduit par Robert Pépin (The Burning Room) pour les éditions Calmann Lévy

Mariachi Plaza (Harry Bosch 20) | Livre audio

©2014 / 2016 Hieronymus / Calmann-Lévy. Traduit de l'anglais par Robert Pépin (P)2016 Audiolib

👾.👾.👾.👾.👾.👾

Voir Clint Eastwood incarner Terry McCaleb dans Créance de sang et Matthew McConaughey jouer Mickey Haller dans La Défense Lincoln vous a gêné pour écrire leurs autres aventures ? - J’avais peu écrit sur eux avant leur adaptation. Clint a totalement obscurci l’image de Terry dans ma tête. Matthew… Il est tellement bon que je le vois maintenant quand j’écris les livres sur Mickey Haller mais ça ne me gêne pas.

Article paru dans Studio Ciné Live – Hors-série n°29 – Avril 2015

 

30/05/16

Territoires, d'Olivier Norek

Territoires

À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s'implante comme un virus dans cette ville laissée à l'abandon, qui n'attend qu'un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s'adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d'inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l'État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville. 

En vérité, j'ai longtemps hésité avant de lire un roman d'Olivier Norek, en dépit des appréciations ultra positives des libraires et autres lecteurs. Le cocktail banlieue-93-magouille-émeute ne m'attirait pas franchement. Et puis, j'ai eu l'occasion d'entendre l'auteur (charmant) et j'ai été conquise. N'ayant pas trouvé Code 93 en rayon, j'ai reporté mon choix sur le suivant, Territoires, et je ne regrette pas du tout de lui avoir donné une chance. C'est en effet un très bon roman policier, efficace, conduit sans esbroufe, avec juste quelques scènes bien choquantes (le chat dans le micro-ondes... brrr!), avec des personnages ordinaires et attachants, des flics qui tentent de mener une vie de famille, de se lancer dans une relation amoureuse ou de résister aux appels des sirènes, tout en se dévouant à leur travail qu'ils ont choisi par conviction. Le contexte également est actuel, sans effet de manche, ni discours fallacieux. L'auteur parle en connaissance de cause, mais sans paraître pompeux ou donneur de leçon. Le monde n'est ni tout noir, ni tout blanc, mais bel et bien gris. Et si certaines révélations dans l'histoire s'avèrent authentiques, c'est à vous dégoûter de l'administration et des grosses têtes de ce pays. Une lecture que je recommande. 

Pocket Thriller, octobre 2015

Texte lu par François Montagut (durée : 8 h 56)

Territoires | Livre audio

En exclusivité sur Audible FR - uniquement disponible en téléchargement.

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,