12/12/06

Le piège à fées - Marie Sabine Roger

piege___feesTout le monde n'aime pas les fées, vous l'ignorez ? Alors, faites connaissance de Monsieur Paul Eustache Griseux qui vit barricadé dans sa maison, interdisant l'accès à tous, car il déteste les enfants, les animaux, les voisins et les fées. Selon lui, ces dernières sont responsables de la bonne humeur du quartier. Par leur faute, trop de monde espère habiter dans la même rue et Monsieur Griseux ne peut ni ne veut absolument l'envisager.

Il met en oeuvre tout ce qui est humainement possible pour écarter les intrus, or toutes ses manoeuvres conduisent à inspirer la sympathie et l'attirance vers ce gaillard. Un comble !

Monsieur Griseux se révolte. Il va trouver le remède pour chasser les fées et c'est dans un vieux grimoire qu'il va trouver LA solution !...

Ce roman de Marie Sabine Roger, illustré par Dorothée Jost, est une petite distraction accessible aux enfants dès 8 ans. Mais la lecture à voix haute pour une petite fille de 6 ans, par exemple, est tout à fait concevable car "Le piège à fées" est une histoire facétieuse, bourrée d'humour et dépeignant un personnage central plutôt revêche mais amusant. Les illustrations de Dorothée Jost ne manquent pas de charme non plus, le cocktail est hautement dosé pour ravir les demoiselles qui aiment l'enchantement des fées !

Editions Lito

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Swing - Jean Yves Chaperon

SwingAvec "Swing", on plonge immédiatement dans une soucoupe à voyager à travers le temps, franchir les océans et les frontières pour suivre une palette de personnages attachants, qui se croiseront ou s'effleureront à peine, mais cette peinture est belle, intéressante à découvrir et scruter à la loupe.

L'histoire commence de nos jours à Paris pour basculer à Londres en 1903 et parcourt ainsi tout un début de siècle en passant par New York, San Francisco, Montmartre, le Sud des USA, Cuba, les Antilles... Ce roman est en fait rempli de petites histoires qui suivent différents personnages, mais le point de départ s'attache à une peinture de Joseph Gaignault, retrouvée dans un grenier, avec un billet où "Joseph Gaignault n'est pas un peintre" est griffonné. C'est ce mystère qui donne la matière à grossir le roman de Jean Yves Chaperon.

L'auteur nous balade, en musique et en rythme, amarré à son amour du jazz (citation de "grands noms"), ébloui par la frénésie des années folles, mais gardant pied à terre pour conter le massacre de cette insouciance avec la guerre de 1914. Revient le mystère "Joseph Gaignault", ne l'oublions pas, entre les chapitres où flottent les esprits fascinants du boxeur Jack Johnson, du chanteur Caruso ou de la silhouette fuyante et juvénile d'une certaine Joséphine Baker...

C'est là le magnifique et l'incroyable : mêler avec habileté le vrai et le faux, croiser les destins des grandes figures à d'autres personnages inventés, s'imaginer une autre époque plus rutilante où le jazz allait connaître son âge d'or... Pour les plus grands amateurs, ce livre se savoure. Pour les moins éclairés (hmm, comme moi), "Swing" symbolise une palpitante saga où la petite musique résonne à l'oreille. Douce, entêtante et à mesurer dans le temps !

Anne Carrière

Posté par clarabel76 à 09:57:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11/12/06

La poisse - Leena Lehtolainen

la_poisseJuste un conseil (déjà suggéré par Cuné) avant de commencer cette lecture, histoire de vous éviter de pester comme moi "mince, mince, mince" toutes les cinq minutes : tentez de lire "Mon premier meurtre" qui est l'épisode où Maria Kallio est introduite sur la scène littéraire. Tout lecteur aura ainsi davantage de repères, moins le sentiment d'avoir loupé le coche.

Je pense que cela pêche à apprécier complètement cette deuxième enquête de Maria la finlandaise, qui était flic et qui est désormais conseillère juridique. Mais les vieilles habitudes demeurent, elle est à nouveau mêlée à un meurtre qui touche de près l'entourage de son petit ami Antti (comme c'était le cas dans "Mon premier meurtre").

Oui, décidément les références au précédent roman persistent et envahissent surtout le début de cette lecture. Sans oublier qu'il n'est pas banal de copiner avec les patronymes finlandais, qu'il faut se repérer assez vite pour ne pas perdre le fil...

En bref, cela reste une lecture très plaisante, une bonne enquête menée de manière écologique (Maria préfère son vélo à la Honda du boulot). Le rythme est tranquille, le crime n'est pas sanguinolent, la violence est écartée du registre finlandais. C'est une chouette entrée dans un polar nordique, encore un, mais les amateurs de "sensationnelles investigations" passeront leur chemin. Ici, Leena Lehtolainen préfère aller pas à pas, avec une Maria Kallio cartésienne et précautionneuse. Quelques touches de Sylvia Plath assaisonnent ce récit, ce qui n'est pas pour me déplaire !

Gaïa

Posté par clarabel76 à 10:29:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

10/12/06

Encore une petite musique, c'est dimanche !

vanessa paradis / silver & gold

How many children must die
How many rivers run dry
How many angels must cry
For silver and gold

(Je ne vous avais jamais dit que j'aimais vanessa paradis ? bah voilà, j'aime beaucoup !)

Posté par clarabel76 à 10:08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

La petite musique du dimanche

natural high / vanessa paradis

All I give
Is all I got
And all I am
Aint what Im not
And I aint gonna lie or beg
For your love
Im on a natural high

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


08/12/06

Le sot de l'ange - Christopher Moore

sot_de_l_angeA l'approche des fêtes de Noël, la petite ville de Pine Cove a sorti ses plus beaux atours. Les habitants aussi sont pénétrés de l'esprit de Noël, par contre le Père-Noël écolo a décidé cette année de partir en guerre contre le massacre des sapins. Sur son chemin, il croise Léna Marquez en train de commettre le terrible méfait, il la met en joue avec son calibre 38, mais perd la boule et se fracasse sur une pelle. Le Père Noël est mort ! Arrive Tucker Case (et sa chauve-souris Roberta) qui est séduit par cette opportunité plutôt sexy (après tout, il n'avait pas envie de passer Noël tout seul !) et lui vient en aide en enterrant le corps du Père Noël.

Mais un petit garçon de 7 ans a tout vu, ou a cru voir le Père Noël se faire zigouiller. Il exauce une prière pour ressusciter le bonhomme rouge. Entendu ou pas, il y a un certain Ange Gabriel qui se dandine benoîtement dans les rues de Pine Cove à la recherche du miracle à accomplir. Après tout, c'est sa mission de Noël dictée par le Tout-Puissant ! Donc, pourquoi pas ?

Aussi, il ne faut pas s'étonner qu'en cette veillée de Noël, déjà sous la menace de la tempête d'El Niño (nous sommes en Californie),  d'autres événements surgissent et prennent un aspect ... d'épouvante ! Non mais croyez la lectrice gourmande et curieuse que je suis : cette lecture est absolument désopilante, forte d'un humour poilant et culotté, totalement cinglée et saugrenue. J'ai beaucoup apprécié que l'histoire, sur la base de l'imagerie de Noël, casse les stéréotypes, brise les conventionnelles tournures de “la merveilleuse nuit de Noël” en faisant un clin d'oeil salace au conte de Dickens. Car qu'on le veuille ou non, il règne dans ce livre un esprit de Noël, complètement tordu mais absolument jouissif ! Jugez plutôtt : « Nous ne sommes pas dans cette sorte de conte de Noël. Alors, en un nombre réduit de pages, quelqu'un va faire passer l'arme à gauche au misérable salaud. Ha ! Ha! Voilà le genre d'esprit de Noël à venir. »  Et puis l'histoire tient la route, les personnages sont atypiques et épatants. Il y a une impression de vulgarité et d'ânerie qui flotte dans les airs, mais diantre que c'est bon ! que ça fait du bien ! Point important : ce n'est jamais absurde ! (ou à peine).

Ne gâchez pas votre bonheur : Le sot de l'ange est une lecture distrayante qui jongle habilement entre le rire et l'horreur. Faites-vous plaisir & vive Noël !

Calmann Levy

Posté par clarabel76 à 19:07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Les années cerise ~ Claudie Gallay

"Les années cerises" est le premier roman que Claudie Gallay écrit pour la jeunesse. C'est l'histoire de l'Anéanti, un gamin qui vit avec ses parents dans une maison au bord de la falaise. Poussée à partir car tout risque de s'effondrer, la famille rechigne et met à jour ses failles.

D'abord la mère pète les plombs, elle prend des médicaments, ne va plus travailler et s'enfonce dans une dépression nerveuse. Le garçon est en échec scolaire, il est sujet à des troubles du comportement et est secrètement amoureux de la soeur de son meilleur ami, Paulo. Le grand-père cherche à lui changer les idées en l'emmenant pêcher, mais l'homme aussi est usé.

Claudie Gallay adresse aux jeunes ados un roman assez en pagaille, où l'on pressent une catastrophe imminente, où le sentiment de désarroi enveloppe le récit au fil des pages et où on s'attend à une issue irrémédiable. Difficile de ne pas s'attacher au jeune narrateur, de compatir à son désoeuvrement, de chercher des solutions pour lui. On finit par aimer ce roman sensible, un peu rongé par le chagrin et la morosité.

lu en décembre 2004

Posté par clarabel76 à 13:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Voilà pourquoi les vieillards sourient ~ Marie Sophie Vermot

Décidément la collection Do A Do des Editions du Rouergue jeunesse ne cesse de me surprendre ! Le choix éditorial est assez ambigu, assez osé et percutant. "Voilà pourquoi les vieillards sourient" est un livre assez triste où un vieil homme de quatre-vingt ans, Gramp, vend sa ferme pour partir en résidence pour personnes âgées. Au même instant, son petit-fils Harold s'envole vers l'Amérique pour un stage d'un an. Cette dernière journée se ponctue par les derniers préparatifs avant le départ : les cartons, les meubles, les adieux aux paysages de la vigne. Gramp est assis sur son banc et affronte son petit-fils sur les secrets de la famille : la disparition de ses parents, la véritable identité de sa grand-mère, la discorde de Gramp avec son frère Jacob, chez qui Harold part séjourner. Gramp va tenter d'expliquer au garçon des secrets vieux de cinquante ans. Mais il s'aperçoit tristement que ce passé ne touche pas le garçon de vingt ans comme il aurait espéré. Des histoires du passé, dit-il ... Marie-Sophie Vermot aborde délicatement le sujet de la mémoire et du passé qui s'effrite et qui s'appréhende différemment selon les générations. Dans ce livre, elle laisse découler une peine et un chagrin refoulés et que les concernés ont du mal à exprimer. C'est un peu triste de voir cet homme quitter un endroit qui lui reste cher, de voir les choses s'en aller, de tourner la page. Jusqu'au bout on s'attend à un sursaut ou un revirement de situation. Mais jusqu'au bout la boule reste ancrée chez le lecteur, comme chez les personnages du roman. On a beau cracher, disent-ils, elle reste là... Ce qui rend la lecture assez poignante et tristounette.

lu en décembre 2004

Posté par clarabel76 à 13:19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Artemis Fowl - Eoin Colfer

artemis_fowlFaut-il aimer Artemis Fowl ?

D'abord, qui est-il ? Un gamin de douze ans, héritier d'une fortune et fils d'un père aux activités louches (d'ailleurs porté disparu aux large des côtes russes depuis deux ans) et d'une mère déclarée folle qui s'enferme dans sa chambre. Artemis s'élève tout seul, aidé d'un homme à tout faire du nom de Butler, puissant colosse dévoué pour son jeune maître.  Artemis est aussi un génie, son récent exploit est d'avoir dérobé le Livre des Fées puis d'avoir kidnappé une certaine Holly Short (officier féminin du corps d'élite des fées) pour réclamer une rançon en tonnes d'or et arrondir ses fins de mois !...

Voilà pour le 1er tome. Dans le tome 2, Artemis Fowl devient l'allié des fées ! ... Hum, c'est louche ? Que signifie ce pacte d'alliance ? En fait, il réunit à nouveau Artemis et Holly pour une mission périlleuse et désespérante. Artemis veut sauver son père de la mafia russe, Holly doit enrailler l'insurrection des Gobelins qui veut prendre le pouvoir du pays des Fées. La série d'aventures ne laisse aucun repos à ces deux guerriers, la bataille est rude et le temps est compté !

mission_polaireQuoi retenir de ce début de série ? 1- c'est facétieux, malicieux, ingénieux... 2- Artemis Fowl est un anti-héros qui veut des sous et ne recule jamais devant l'interdit. 3- l'histoire est drôle, inattendue, riche en rebondissements 4-  on n'hésite pas à fantasmer sur un croisement entre James Bond et Indiana Jones habitant un pays imaginaire.  5- en plus de la féérie, des légendes et des contes, on découvre un univers opposé fait de technologies avancées et futuristes.  6- les dialogues sont percutants et incisifs. 7- Holly Short est un sacré bout de petite fée au caractère bien trempé 8- les personnages secondaires sont aussi attachants que les protaganistes "héros".  9- Artemis est drapé d'un flegme britannique absolument craquant.  10- finalement Artemis Fowl est un type bien, qui ne manque pas de jugeotte. Le tome 2 casse un peu son image de "génie du mal", il s'investit dans une mission d'équipe, ça le change. Toutefois il reste un gredin, un chenapan, un garnement, une canaille (etc...) mais on l'aime tout court !

Gallimard jeunesse / Folio jeunesse

  • A suivre :  Code Eternité (3) & Opération Opale (4) & parution récente en anglais The lost colony (5)

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/12/06

Le nouveau magasin d'écriture - Hubert Haddad

  • nouveau_magasin_d_ecritureQu'est-ce donc ?
  • Ce magasin d'écriture propose d'une part des exercices pour s'entraîner au jeu littéraire de la création, avec figures de style, joutes verbales, jonglages avec les mots etc. et d'autre part c'est un lexique très riche, très fourni de la langue française, telle une encyclopédie, un dictionnaire ou un bréviaire de style.
  • Ce livre est un indispensable pour tous les fous de littérature. Il n'est pas nécessaire d'être un aspirant écrivain pour se balader dans les rayons de ce Magasin. Soit, ce manuel apporte quelques clefs et autres indices pour circonvenir aux pannes d'inspiration, traquer la chasse aux sujets, cultiver l'humour noir, l'ironie, le sarcasme et la dérision avec brio, créer un personnage, etc.
  • Il propose aussi des pistes à travers les divers genres littéraires que sont les poèmes, le haïku, le genre épistolaire, les journaux d'écrivains, le fantastique, le conte de fées, la nouvelle, le roman, le théâtre...
  • Il compose à partir d'exemples illustres : le surréalisme de Breton, l'humour de Courteline, le journal de Stendhal, le questionnaire de Proust, l'incipit chez Maupassant, le style de Beckett, le théâtre d'Antigone... Les références pleuvent, les suggestions de lecture bouclent les chapitres. Miam, miam.
  • Il y a une richesse énorme dans ce livre, autrement qualifié d'objet littéraire non identifié, un opus épais et bien costaud de 938 pages qui laboure dans tous les champs. Une aubaine pour les cinglés de la plume, car c'est un plat appétissant et bien consistant : il faut des heures, des jours, des semaines pour en venir à bout. Mais ce n'est pas un problème ! On le prend quand on veut, idéal d'ailleurs pour caler votre table de chevet, et on peut le lire en long, en large et en travers, on retombe toujours sur ses pieds.
  • Si vous en doutiez encore, sachez que l'un des six principes majeurs de l'écriture est qu'un texte n'est par ailleurs jamais l'application d'un principe ! Tout comme Pennac prônait le droit de ne pas lire dans "sa constitution" de la lecture. Ce pied-de-nez augure le bon esprit de M. Hubert Haddad, grand magicien devant l'Eternel. Il faut lire ses bons conseils, comme ceux au jeune écrivain, cela fait réfléchir et remettrait quelques pieds (enflés) sur terre.
  • Pour conclure en toute humilité : "Il faut lire avant tout, travailler les textes fondateurs, lire et relire les chefs d'oeuvre, les grands singuliers, les poètes. Je ne connais guère d'écrivain de quelque stature qui n'ait pas d'abord dédié son temps libre au merveilleux silence du livre."
  • Oui, le "merveilleux silence du livre" !... *soupir*

Zulma

Posté par clarabel76 à 10:42:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,