13/12/06

Vous en voulez plus sur les fées ?

J'ai acheté Le carnet secret des fées plus pour me faire plaisir car j'ai trouvé ce petit ouvrage absolument épatant ! C'est un livre illustré pour tout connaître sur les fées, accessible pour les enfants, mais surtout / surtout (!) indispensable pour les mamans. Nous avons tous en nous une part cachée de "fée-itude", non ?

Enfin, moi si. Et après lecture de ce livre, j'en suis absolument convaincue. Vous allez comprendre...

Donc, il faut savoir que les fées sont en voie de disparition et qu'elles sont désormais une espèce à protéger. Pour cela, la SPPF a été créée : la Société Protectrice du Peuple des Fées. Betty Bib (l'auteur) est la conférencière du SPPF et c'est à la suite de nombreuses questions sur le peuple des fées qu'elle a décidé de rédiger un "tout sur tout" les fées.

IMGP2715

Les chapitres sont ainsi composés : Comment débusquer une fée ? A quoi ressemblent-elles ? D'où viennent-elles ? Comment apprennent-elles à voler ? ... C'est en sentant la magie partout autour d'elle qu'il est temps pour la fée de recevoir sa baguette magique et de devenir ainsi une fée accomplie.

Le répertoire s'ouvre, il y a donc : les fées du logis, les fées de la nature et les fées des grandes occasions. Chaque catégorie fourmille d'exemples variés et originaux, tous plus facétieux les uns que les autres.

Tiens, je vous glisse une anecdote : les fées ne peuvent résister au parfum du thé, qu'elles adorent déguster dans des services en porcelaine très raffinés. Elles ont un penchant pour les variétés comme le Lapsang-Souchong ou le Rose Pouchong, leur préféré.

Vient finalement la dernière partie : Comment attirer une fée ? Là, je me dis : ça y est ! j'en suis une ! Pour appâter une créature féérique (hihihi), il faut donc user des sucreries, des trucs de fille et des objets sentimentaux. (Je suis conquise !)

carnet_secret_des_feesMais voyons, cet ouvrage cache également un message secret : d'abord promouvoir l'action de la SPPF et plaider en faveur du Mouvement pour la Conversion des Coeurs Incrédules (le MCCI), puis de respecter l'environnement et d'espérer un plus grand respect pour la magie et la beauté...

Le Carnet secret des fées - Betty Bib

Gründ

Posté par clarabel76 à 11:24:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :


Mercredi, jour des enfants

Le livre présenté par Miss C. est une petite merveille pour la jeunesse : A l'orée des fées par Lenia Major avec des illustrations de Cathy Delanssay assez connue "dans le milieu" et dont voici le blog : La Goutte de Rosée.

IMGP2675

Ce livre est donc un ravissement pour les yeux, qui ne s'adresse pas "exclusivement aux petites filles en quête de cuicui et petites étoiles" (pour reprendre une expression fétiche de l'illustratrice !). C'est un bonheur partagé entre petits et grands, pour ceux et celles dont la simple évocation du mot "fée" fait scintiller les prunelles !

"Une petite main cueillera la fleur, Puis la tendra à sa maman avec candeur. Un rire de bonheur retentira, Une onde de joie irradiera, Réchauffant le coeur de la fée, Lui donnant vie à jamais.

Les fées n'ont besoin que d'amour. Si vous voulez qu'elles vous entourent, Offrez-en chaque jour."

IMGP2674

Eh oui, c'est de la poésie !.. Lenia Major a décliné les fées en plusieurs familles : les fées du logis, les fées des éléments, les fées des saisons, les fées des êtres vivants et les fées taquines.

Elles se nomment Plume, Grisette, Bayadère ou Croquante... Céleste, Aurore, Ondine ou Esther... Tomé, Brune ou Blanche... Garance, Line ou Girouette... Couldouce, Candi ou Pie... Elles affichent toutes leurs couleurs et des minois, des douceurs, des émotions bien à elles. Elles sont gracieuses, calines, coquines, bavardes, amoureuses, pleureuses, rieuses et même magiciennes.

Elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Le travail de Cathy Delanssay "porte" en haut de l'affiche cet album précieux. Lenia Major à la plume révèle les secrets, Cathy Delanssay de son pinceau trace les contours. A elles deux, elles parviennent à percer le mystère des fées, de nous en présenter quelques secrets...

A l'orée des fées (quel joli titre !) est un album qui est tellement sublime que toute maman va être poussée à le préserver des mains maladroites de l'enfant. Or, je tiens à préciser que la couverture est justement (et judicieusement) moelleuse et peut parer à "de nombreux chocs" avant de faire grise mine (ne le lui souhaitons pas non plus).

Quand au texte - parce que c'est bien beau à regarder, il faut aussi se pencher sur l'écriture !... Là je suis beaucoup plus mesurée. Je m'explique : la poésie est très belle, malicieuse et truffée de clins d'oeil (qu'une maman comprend, etc.). Par contre, Miss C. âgée de 6 ans 1/2 n'a pas toujours saisi les subtilités (mais se rinçait l'oeil à n'en plus pouvoir devant les illustrations, c'est indiscutable !). J'ai cependant réussi à capter son intérêt (et tirer un sourire de ses lèvres) à la lecture de quelques textes ingénieux et plutôt drôles, car à son jeune âge c'est encore l'humour qui la fait craquer. Par la suite, elle s'épanchera davantage sur d'autres pages noyées de lumière !...

IMGP2673

Voilà une conclusion alléchante : finalement A l'orée des fées est un livre pérenne. Il trace sa route et son sillon dans le temps, et saura séduire Miss C. au fil des ans, des attentes et de ses rêves ! La magie des fées, moi j'y crois et pour longtemps. D'ailleurs, reprenons le message de la fin : ..."nous ne vous quittons pas une seconde. Nous serons toujours là, à vos côtés, Toujours en alerte, toujours à veiller, Sur vos peines, vos joies, votre destinée.  (...)

Alors gardez les yeux ouverts ! "

A_l_oree_des_fees

   A l'orée des Fées - Lenia Major & Cathy Delanssay

   Balivernes Editions

   D'ailleurs, j'ai cru comprendre qu'il était plus pratique de commander le livre directement sur le site de l'éditeur : http://www.balivernes.com/ouvrages.php?book=12&cat=18 . Les commandes Amazon ou la Fnac ont des délais beaucoup trop longs (à cause d'un souci administratif dû au distributeur). A bon entendeur !  :-)

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

12/12/06

Le piège à fées - Marie Sabine Roger

piege___feesTout le monde n'aime pas les fées, vous l'ignorez ? Alors, faites connaissance de Monsieur Paul Eustache Griseux qui vit barricadé dans sa maison, interdisant l'accès à tous, car il déteste les enfants, les animaux, les voisins et les fées. Selon lui, ces dernières sont responsables de la bonne humeur du quartier. Par leur faute, trop de monde espère habiter dans la même rue et Monsieur Griseux ne peut ni ne veut absolument l'envisager.

Il met en oeuvre tout ce qui est humainement possible pour écarter les intrus, or toutes ses manoeuvres conduisent à inspirer la sympathie et l'attirance vers ce gaillard. Un comble !

Monsieur Griseux se révolte. Il va trouver le remède pour chasser les fées et c'est dans un vieux grimoire qu'il va trouver LA solution !...

Ce roman de Marie Sabine Roger, illustré par Dorothée Jost, est une petite distraction accessible aux enfants dès 8 ans. Mais la lecture à voix haute pour une petite fille de 6 ans, par exemple, est tout à fait concevable car "Le piège à fées" est une histoire facétieuse, bourrée d'humour et dépeignant un personnage central plutôt revêche mais amusant. Les illustrations de Dorothée Jost ne manquent pas de charme non plus, le cocktail est hautement dosé pour ravir les demoiselles qui aiment l'enchantement des fées !

Editions Lito

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Swing - Jean Yves Chaperon

SwingAvec "Swing", on plonge immédiatement dans une soucoupe à voyager à travers le temps, franchir les océans et les frontières pour suivre une palette de personnages attachants, qui se croiseront ou s'effleureront à peine, mais cette peinture est belle, intéressante à découvrir et scruter à la loupe.

L'histoire commence de nos jours à Paris pour basculer à Londres en 1903 et parcourt ainsi tout un début de siècle en passant par New York, San Francisco, Montmartre, le Sud des USA, Cuba, les Antilles... Ce roman est en fait rempli de petites histoires qui suivent différents personnages, mais le point de départ s'attache à une peinture de Joseph Gaignault, retrouvée dans un grenier, avec un billet où "Joseph Gaignault n'est pas un peintre" est griffonné. C'est ce mystère qui donne la matière à grossir le roman de Jean Yves Chaperon.

L'auteur nous balade, en musique et en rythme, amarré à son amour du jazz (citation de "grands noms"), ébloui par la frénésie des années folles, mais gardant pied à terre pour conter le massacre de cette insouciance avec la guerre de 1914. Revient le mystère "Joseph Gaignault", ne l'oublions pas, entre les chapitres où flottent les esprits fascinants du boxeur Jack Johnson, du chanteur Caruso ou de la silhouette fuyante et juvénile d'une certaine Joséphine Baker...

C'est là le magnifique et l'incroyable : mêler avec habileté le vrai et le faux, croiser les destins des grandes figures à d'autres personnages inventés, s'imaginer une autre époque plus rutilante où le jazz allait connaître son âge d'or... Pour les plus grands amateurs, ce livre se savoure. Pour les moins éclairés (hmm, comme moi), "Swing" symbolise une palpitante saga où la petite musique résonne à l'oreille. Douce, entêtante et à mesurer dans le temps !

Anne Carrière

Posté par clarabel76 à 09:57:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11/12/06

La poisse - Leena Lehtolainen

la_poisseJuste un conseil (déjà suggéré par Cuné) avant de commencer cette lecture, histoire de vous éviter de pester comme moi "mince, mince, mince" toutes les cinq minutes : tentez de lire "Mon premier meurtre" qui est l'épisode où Maria Kallio est introduite sur la scène littéraire. Tout lecteur aura ainsi davantage de repères, moins le sentiment d'avoir loupé le coche.

Je pense que cela pêche à apprécier complètement cette deuxième enquête de Maria la finlandaise, qui était flic et qui est désormais conseillère juridique. Mais les vieilles habitudes demeurent, elle est à nouveau mêlée à un meurtre qui touche de près l'entourage de son petit ami Antti (comme c'était le cas dans "Mon premier meurtre").

Oui, décidément les références au précédent roman persistent et envahissent surtout le début de cette lecture. Sans oublier qu'il n'est pas banal de copiner avec les patronymes finlandais, qu'il faut se repérer assez vite pour ne pas perdre le fil...

En bref, cela reste une lecture très plaisante, une bonne enquête menée de manière écologique (Maria préfère son vélo à la Honda du boulot). Le rythme est tranquille, le crime n'est pas sanguinolent, la violence est écartée du registre finlandais. C'est une chouette entrée dans un polar nordique, encore un, mais les amateurs de "sensationnelles investigations" passeront leur chemin. Ici, Leena Lehtolainen préfère aller pas à pas, avec une Maria Kallio cartésienne et précautionneuse. Quelques touches de Sylvia Plath assaisonnent ce récit, ce qui n'est pas pour me déplaire !

Gaïa

Posté par clarabel76 à 10:29:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


10/12/06

Encore une petite musique, c'est dimanche !

vanessa paradis / silver & gold

How many children must die
How many rivers run dry
How many angels must cry
For silver and gold

(Je ne vous avais jamais dit que j'aimais vanessa paradis ? bah voilà, j'aime beaucoup !)

Posté par clarabel76 à 10:08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

La petite musique du dimanche

natural high / vanessa paradis

All I give
Is all I got
And all I am
Aint what Im not
And I aint gonna lie or beg
For your love
Im on a natural high

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08/12/06

Le sot de l'ange - Christopher Moore

sot_de_l_angeA l'approche des fêtes de Noël, la petite ville de Pine Cove a sorti ses plus beaux atours. Les habitants aussi sont pénétrés de l'esprit de Noël, par contre le Père-Noël écolo a décidé cette année de partir en guerre contre le massacre des sapins. Sur son chemin, il croise Léna Marquez en train de commettre le terrible méfait, il la met en joue avec son calibre 38, mais perd la boule et se fracasse sur une pelle. Le Père Noël est mort ! Arrive Tucker Case (et sa chauve-souris Roberta) qui est séduit par cette opportunité plutôt sexy (après tout, il n'avait pas envie de passer Noël tout seul !) et lui vient en aide en enterrant le corps du Père Noël.

Mais un petit garçon de 7 ans a tout vu, ou a cru voir le Père Noël se faire zigouiller. Il exauce une prière pour ressusciter le bonhomme rouge. Entendu ou pas, il y a un certain Ange Gabriel qui se dandine benoîtement dans les rues de Pine Cove à la recherche du miracle à accomplir. Après tout, c'est sa mission de Noël dictée par le Tout-Puissant ! Donc, pourquoi pas ?

Aussi, il ne faut pas s'étonner qu'en cette veillée de Noël, déjà sous la menace de la tempête d'El Niño (nous sommes en Californie),  d'autres événements surgissent et prennent un aspect ... d'épouvante ! Non mais croyez la lectrice gourmande et curieuse que je suis : cette lecture est absolument désopilante, forte d'un humour poilant et culotté, totalement cinglée et saugrenue. J'ai beaucoup apprécié que l'histoire, sur la base de l'imagerie de Noël, casse les stéréotypes, brise les conventionnelles tournures de “la merveilleuse nuit de Noël” en faisant un clin d'oeil salace au conte de Dickens. Car qu'on le veuille ou non, il règne dans ce livre un esprit de Noël, complètement tordu mais absolument jouissif ! Jugez plutôtt : « Nous ne sommes pas dans cette sorte de conte de Noël. Alors, en un nombre réduit de pages, quelqu'un va faire passer l'arme à gauche au misérable salaud. Ha ! Ha! Voilà le genre d'esprit de Noël à venir. »  Et puis l'histoire tient la route, les personnages sont atypiques et épatants. Il y a une impression de vulgarité et d'ânerie qui flotte dans les airs, mais diantre que c'est bon ! que ça fait du bien ! Point important : ce n'est jamais absurde ! (ou à peine).

Ne gâchez pas votre bonheur : Le sot de l'ange est une lecture distrayante qui jongle habilement entre le rire et l'horreur. Faites-vous plaisir & vive Noël !

Calmann Levy

Posté par clarabel76 à 19:07:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Les années cerise ~ Claudie Gallay

"Les années cerises" est le premier roman que Claudie Gallay écrit pour la jeunesse. C'est l'histoire de l'Anéanti, un gamin qui vit avec ses parents dans une maison au bord de la falaise. Poussée à partir car tout risque de s'effondrer, la famille rechigne et met à jour ses failles.

D'abord la mère pète les plombs, elle prend des médicaments, ne va plus travailler et s'enfonce dans une dépression nerveuse. Le garçon est en échec scolaire, il est sujet à des troubles du comportement et est secrètement amoureux de la soeur de son meilleur ami, Paulo. Le grand-père cherche à lui changer les idées en l'emmenant pêcher, mais l'homme aussi est usé.

Claudie Gallay adresse aux jeunes ados un roman assez en pagaille, où l'on pressent une catastrophe imminente, où le sentiment de désarroi enveloppe le récit au fil des pages et où on s'attend à une issue irrémédiable. Difficile de ne pas s'attacher au jeune narrateur, de compatir à son désoeuvrement, de chercher des solutions pour lui. On finit par aimer ce roman sensible, un peu rongé par le chagrin et la morosité.

lu en décembre 2004

Posté par clarabel76 à 13:28:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Voilà pourquoi les vieillards sourient ~ Marie Sophie Vermot

Décidément la collection Do A Do des Editions du Rouergue jeunesse ne cesse de me surprendre ! Le choix éditorial est assez ambigu, assez osé et percutant. "Voilà pourquoi les vieillards sourient" est un livre assez triste où un vieil homme de quatre-vingt ans, Gramp, vend sa ferme pour partir en résidence pour personnes âgées. Au même instant, son petit-fils Harold s'envole vers l'Amérique pour un stage d'un an. Cette dernière journée se ponctue par les derniers préparatifs avant le départ : les cartons, les meubles, les adieux aux paysages de la vigne. Gramp est assis sur son banc et affronte son petit-fils sur les secrets de la famille : la disparition de ses parents, la véritable identité de sa grand-mère, la discorde de Gramp avec son frère Jacob, chez qui Harold part séjourner. Gramp va tenter d'expliquer au garçon des secrets vieux de cinquante ans. Mais il s'aperçoit tristement que ce passé ne touche pas le garçon de vingt ans comme il aurait espéré. Des histoires du passé, dit-il ... Marie-Sophie Vermot aborde délicatement le sujet de la mémoire et du passé qui s'effrite et qui s'appréhende différemment selon les générations. Dans ce livre, elle laisse découler une peine et un chagrin refoulés et que les concernés ont du mal à exprimer. C'est un peu triste de voir cet homme quitter un endroit qui lui reste cher, de voir les choses s'en aller, de tourner la page. Jusqu'au bout on s'attend à un sursaut ou un revirement de situation. Mais jusqu'au bout la boule reste ancrée chez le lecteur, comme chez les personnages du roman. On a beau cracher, disent-ils, elle reste là... Ce qui rend la lecture assez poignante et tristounette.

lu en décembre 2004

Posté par clarabel76 à 13:19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :