05/07/17

La Rivière à l'Envers, de Jean-Claude Mourlevat

la riviere a l'enversTomek est un jeune orphelin de 13 ans, qui vit et travaille dans une petite épicerie toute simple, lorsqu'il rencontre pour la première fois la jolie et mystérieuse Hannah. Celle-ci lui annonce être en quête d'une eau rare, puisée d'une rivière qui coule à l'envers, et qui empêcherait de mourir. La jeune fille lui achète un sucre d'orge et repart aussitôt en mission, laissant le garçon hagard et sonné. Tomek vient de prendre conscience du ronronnement de son existence, il est donc décidé de partir à son tour pour trouver la rivière à l'envers, et ainsi retrouver la jolie Hannah. En chemin, le garçon s'égare toutefois dans la Forêt de l'Oubli, traverse le village des Parfumeurs, multiplie les rencontres et débarque sur l'Île Inexistante. Autant de lieux et de situations improbables pour un voyage aussi miraculeux que fabuleux ! 

La deuxième partie de l'histoire donne à lire le parcours de la délicieuse Hannah, depuis son enfance jusqu'à son départ pour débusquer la fameuse rivière Qjar, sa rencontre avec Tomek, leurs routes tracées en parallèle pour atteindre le même but, leurs rendez-vous loupés et leurs brèves retrouvailles... L'épopée est certes formidable, pleine de surprises, de rebondissements et d'étonnements, à jamais débordante de riches trouvailles et d'une imagination exubérante. Seulement, la partie consacrée à Hannah peine à se renouveler mais, comme elle appartient à un ensemble indissociable, elle se lit également avec plaisir et fait penser à un conte enchanteur, tout en souffle et en évasion. L'effet est ravissant, la lecture totalement dépaysante.  

J'ai également beaucoup apprécié vivre cette plongée émerveillée dans l'univers de Jean-Claude Mourlevat, en écoutant l'auteur me raconter lui-même son histoire. C'est un exercice auquel il excelle, cf. La ballade de Cornebique ou La Troisième Vengeance de Robert Poutifard, et qui réserve une expérience exaltante, pleine de fantaisie et de tendresse, mais aussi de mystères et de parfums. Une lecture qu'affectionneront les plus jeunes, dès 10-12 ans. 


Cette édition regroupe les tomes 1 (Tomek) et 2 (Hannah) de La rivière à l'envers.

Texte lu par Jean-Claude Mourlevat (durée : 6h 56) pour Audiolib

©2000 / 2002 / 2016 Éditions Pocket Jeunesse / Univers Poche (P)2017 Audiolib

 

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


La Quête d'Ewilan #2 : Les Frontières de glace, de Pierre Bottero & lu par Kelly Marot

EWILAN 2Après une découverte réjouissante de la série, cf. D'un monde à l'autre, voici déjà le deuxième volume de La Quête d'Ewilan ! 

Une courte introduction permet de remettre le lecteur dans le bain en rappelant le parcours de la jeune Camille, assistée de son ami Salim, tous deux lancés dans une aventure extraordinaire, basée dans un univers parallèle. La jeune fille a ainsi découvert ses vraies racines et son rôle dans un destin dont elle ne soupçonnait guère l'importance. Des ennemis, Ewilan en rencontre à la pelle. Mais heureusement, elle ne manque pas d'alliés pour affronter les multiples dangers ! 

J'ai de nouveau pris un plaisir fou à m'embarquer dans cette lecture, à écouter l'actrice Kelly Marot (la voix française de Jennifer Lawrence) nous raconter cette histoire au souffle épique ébouriffant. L'action est dense, les périples s'enchaînent, l'adrénaline ne faiblit jamais. C'est palpitant, sans cesse dans le mouvement, à la fois tourbillonnant et constructif.

Les personnages forment également un groupe soudé auprès de leur petite protégée. On y reconnaît les figures loyales et déterminées d'Edwin Til' Illan, le fringant maître d'armes, de Bjorn et du vieux Duom, sans oublier Ellana, la belle et fascinante Marchombre, auxquels viennent s'ajouter deux nouvelles recrues - Artis Valpierre, un Rêveur de la confrérie d'Ondiane, et Chiam Vite le Faël. Au-delà de la tension palpable, on sent une véritable complicité au sein de notre fine équipe. Les blagues fusent, les clins d'œil sont appuyés et les petits cœurs parfois s'emballent au-delà du raisonnable.

Petit à petit, la série enrichit son monde et peaufine son intrigue. De mon côté, le charme ne cesse d'opérer. J'attends déjà avec impatience la prochaine parution de la suite des aventures d'Ewilan (probablement en fin d'année, courant novembre 2017).

Série : La Quête d'Ewilan, Livre 2 - Lu par  Kelly Marot (durée : 6h 17)

©2003 / 2006 Rageot Éditeur, Paris (P)2017 Audiolib

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/07/17

La soupe de poissons rouges, de Jean-Philippe Arrou-Vignod

La soupe de poissons rouges

La famille des Jean-Quelque-Chose est enfin installée à Toulon, dans une grande et belle maison, dont les nombreux couloirs et autres recoins impressionnent nos bambins, avides de parties de cache-cache. Mais la colline environnante est trop tentante pour ne pas y installer une cabane et devenir leur nouveau terrain de jeux d'espionnage. Or, le territoire est disputé par la bande des Castors, que les garçons Jean vont canarder de patates grâce à une carabine... chipant sans le savoir le repas du soir, au grand mécontentement de leur maman. Ce sera gratin de chou-fleur en compensation ! Et une bonne soupe à la grimace. Nos jeunes héros ne manquent, en effet, jamais de ressources, ils composent avec l'ordinaire du quotidien pour le transformer en une folle épopée virevoltante. Ils peuvent toujours quémander auprès de leurs parents pour avoir une télé et suivre comme tout le monde La Piste aux étoiles et les épisodes de Zorro. En attendant, les garçons redoublent d'imagination et se traitent joyeusement de bananes pour se taquiner.

Dans cet épisode, on assiste également à la rentrée de Jean-B en sixième, on rencontre la voisine alsacienne qui les gave de spécialités régionales peu ragoûtantes, on se rend complice de la première boum de Jean-A, on part en mer avec Wellington et Zakouski les poissons rouges, on s'attendrit des premiers émois amoureux, on sourit aux rêves des Jean quant à leur avenir (espion comme James Bond ou écrivain comme Enid Blyton), on assiste à la pendaison de crémaillère lors d'un barbecue explosif, on prend la pose pour des photos de groupe mémorables...

Bref. Cette chronique familiale est une fois encore une lecture touchante et attachante. La lecture faite par Laurent Stocker est également malicieuse et vive, elle nous fait vivre l'histoire avec un sentiment de légèreté, de jovialité et de candeur. C'est adorable, cocasse et surtout très drôle. Un superbe rendez-vous à savourer pour toutes les générations. C'est un petit bout de nostalgie, un album de famille à partager. Et on s'y sent parfaitement bien. 

Une série incontournable, qui ravive les souvenirs d'enfance et qui raconte avec bonheur et émotion des petits fragments de vie autour d'une famille nombreuse. Super drôle et agréable à écouter. ♥

 

Illus. de couverture : Dominique Corbasson

Gallimard Jeunesse - Coll. Écoutez lire (durée 2h 15) / Juin 2017

 

Promo de l'été sur Audible avec l'intégralité du catalogue 0-10 ans à moins de 6 € (jusqu'au 31 août).

En voiture, à la plage ou en montagne, passez un bel été en famille... et en audio !

 Voir le catalogue Kids ►

 

©2007 Éditions Gallimard Jeunesse (P)2017 Éditions Gallimard Jeunesse

La soupe de poissons rouges (Histoires des Jean-Quelque-Chose 2) | Livre audio

Lu par : Laurent Stocker (version intégrale) pour Gallimard

 

☼ Écoutez, c'est l'été ! ☼

 

 

Fantastique Maître Renard, de Roald Dahl

Fantastique maitre renard

Trois fermiers, gros, gras et idiots, rêvent d'attraper Maître Renard afin de mettre un terme à ses menus larcins. En effet, celui-ci est particulièrement doué pour chaparder leurs volailles, et ainsi nourrir sa famille de renardeaux. Aussi, le jour où les fermiers ont dégainé leur fusil, Maître Renard a eu chaud aux fesses ! Le temps de l'insouciance est envolé. Notre goupil va devoir davantage ruser pour échapper à ses poursuivants. C'est comme ça qu'a débuté une campagne de déboisement dans cette paisible vallée, au point d'alerter les curieux, mais surtout mettre en panique les terriers. Branle-bas de combat chez les blaireaux, les taupes, les lapins, les belettes... La famine guette tous les animaux fouisseurs. Heureusement, Maître Renard a un plan et il promet de sauver la situation !

Quelle farce, quelle fantastique comédie ! Outre le comique de situation, on apprécie beaucoup l'interprétation vive et enjouée de Daniel Prévost, soutenu par une Christine Laroche qui joue le rôle de Dame Renard et des petits renardeaux avec une tendresse et une candeur délicieuse. L'affrontement entre Maître Renard et les trois fermiers s'étend sur une centaine de pages (format poche, coll. Folio cadet) et nous régale en une franche bouffonnerie de 55 minutes, au cours de laquelle se mêlent l'espièglerie, l'énergie et la drôlerie. 

C'est court, mais exaltant ! Un bon moment à découvrir et à écouter. 

Illus. de couverture : Quentin Blake

Trad. : Raymond Farré, Marie Saint-Dizier

Gallimard Jeunesse - Coll. Écoutez lire (2016 pour la présente édition)

10% de tous les droits d'auteur de Roald Dahl sont versés à nos partenaires de bienfaisance. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.roalddahl.com.

 

 

Promo de l'été sur Audible avec l'intégralité du catalogue 0-10 ans à moins de 6 € (jusqu'au 31 août).

En voiture, à la plage ou en montagne, passez un bel été en famille... et en audio !

 Voir le catalogue Kids ►

 

 

 

©1977 Éditions Gallimard Jeunesse (P)2008 Editions Gallimard Jeunesse

 

Fantastique Maître Renard | Livre audio

 

Lu par : Christine Delaroche Daniel Prévost / Durée : 55 min 

 

☼ Écoutez, c'est l'été ! ☼

 

 

03/07/17

En attendant demain, de Nathacha Appanah

En attendant demainJ'ai adoré retrouver la plume de Nathacha Appanah dans ce roman qui se révèle extrêmement poétique, sensible et captivant.

C'est d'abord l'histoire d'un couple, Anita et Adam, qui tombent amoureux dès le premier regard et qui plaquent leurs rêves parisiens pour s'établir dans la ville où a grandi Adam dans le Sud-Ouest. Ils installent leur bonheur dans une belle maison retapée de leurs propres mains, donnent naissance à une petite Laura et envisagent leur avenir avec sérénité.

Or, plus le temps passe, plus l'idylle est victime d'érosion. Le temps use les belles promesses et les espoirs. Anita, qui se voyait journaliste, a le sentiment de perdre son temps en rédigeant des piges insignifiantes pour le journal local, Adam, avec son diplôme d'architecte en poche, est las de construire des gymnases et ressasse son vieux rêve de renouer avec la peinture...

Le couple s'est installé dans une torpeur et part à la dérive. La souffance est latente, la frustration rogne les coins, les silences deviennent lourds... l'incompréhension creuse son nid. La tension devient explosive, le couple ne se parle plus. C'est donc dans ce climat d'amertume que surgit Adèle, avec ses bagages, son parcours, ses mystères.

Le roman possède cette magie claire et évidente d'une lecture limpide et ensorcelante. On boit chaque phrase du livre avec une soif constante, à peine rassasiée, et on se passionne pour l'intrigue en suivant son fil invisible sans jamais faillir ni se perdre en conjectures. On se plie au rythme imposé, aux tournants de l'histoire et à ses soubresauts. On accepte les tenants et les aboutissants. On ramasse les petits cailloux semés et on adopte la marche dictée en sourdine.

J'ai beaucoup aimé la petite musique du livre, j'en ai absorbé toutes les notes et j'ai fredonné son air en inspirant fort, fort, fort. Quelle extase. L'auteur possède ce don de percer l'âme de ses personnages, et celle du lecteur, tout en subtilité et en acuité. Elle nous fait ainsi pénétrer dans l'intimité du couple sans bousculer leur routine, on s'installe dans un petit coin, on observe, on attend, on frémit. C'est impressionnant avec quelle dextérité elle réussit à partager autant de fragments de vie sans avoir l'air d'y toucher.

Ce roman a de nouveau confirmé tout le potentiel romanesque et lumineux de Nathacha Appanah - cf. Blue Bay PalaceLa noce d'Anna ou Les Rochers de Poudre d'Or, qui regorgent aussi de puissance, de charme et de talent. Un auteur à découvrir, à lire et à suivre !

 

Collection Folio (n° 6166)

 

Parution : Août 2016

 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


L'or des femmes, de Mambou Aimée Gnali

L'or des femmes

Amoureux depuis leur plus jeune âge, la jolie Bouhoussou et l'intrépide Mavoungou n'ignorent pas qu'ils doivent s'en remettre aux rites de l'initiation des filles nubiles - également appelée tchikoumbi - pour enfin se déclarer. Or, Mavoungou n'a que son charme et sa beauté pour lui. Il ne fait pas le poids face aux “bois morts” qui ont l'âge, l'expérience, le pouvoir et l'argent...
Enfermée dans sa case, Bouhoussou sait que son sort est entre les mains de sa famille et hurle au désespoir en apprenant qu'elle est destinée à épouser un vieux notable. Mais Mavoungou brave tous les interdits en rendant visite à la jeune fille loin des regards indiscrets.
Or, tout se sait, tout se sent, tout se murmure. Pour faire taire les rumeurs, le mariage est donc précipité, alors que l'attirance entre Mavoungou et Bouhoussou est toujours aussi ardente et insatiable.

Écrit dans une langue sensuelle et poétique, le roman évoque avec brio la passion amoureuse et le désir charnel, tout en tenant compte du prisme de la tradition et de la tribu. On y appréhende plus précisément les coutumes de la communauté vili, ses croyances dans le fétichisme, l'éducation inculquée aux filles, la soumission au mâle.
Le gouffre culturel nous apparaît sidérant et nous fait entrevoir une intimité aux désirs bafoués, avec des jeunes femmes contraintes de subir des mariages sans amour, sous la pression de leur tribu.
Outre son aspect flamboyant et voluptueux, 
le roman bouillonne de colère et de frustration. Mais séduit tout lecteur fasciné par le continent africain, son exotisme et sa culture. 
Un très beau roman, vraiment à la hauteur des espérances.

Collection Folio (n° 6332)

Parution : Juin 2017

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pirates, de Fabrice Loi

PIRATESQuittant la baie de Somme et le camp des forains, pour une vie sous le soleil de Marseille et ses promesses de petites combines juteuses, Tony Palacio croise la route de Max Opale, un ancien militaire converti dans l'expertise balistique. Trompettiste de jazz amateur, Tony est présenté à la compagne de Max - la sud-africaine Awa, une soprano célèbre, qui parcourt le monde et semble tenir à distance le commun des mortels. Elle est séduite par l'indolence et le culot du forain, lui demande de l'accompagner pour une représentation à Nice. Ils deviennent amants, mais tout les sépare. De l'autre côté, Tony doit un service à Max et le suit dans une vendetta contre la mafia corse... Une expédition houleuse, au cours de laquelle les cœurs vont s'ouvrir et déballer de lourds secrets. 

Je profite de la saison pour explorer un domaine de littérature qui sort de mes habitudes, cf. Un bref moment d'héroïsme de Cédric Fabre, autre roman qui avait su me surprendre par son style et son ton vif-argent. Dans le cas présent, Fabrice Loi octroie aussi une bonne gouaille à son personnage de forain en exode et donne de la couleur et une vraie épaisseur à son histoire. C'est court, mais percutant. On y découvre la ville de Marseille dépeinte avec grandiloquence, avant de lui ôter ses fards pour livrer l'arrière-boutique et sa réalité douce-amère. On creuse également plus loin en révélant le scandale des déchets nucléaires enfouis en Afrique, les conflits et les guerres qui se nourrissent de la misère sociale. Et pour finir, le roman évoque avec passion les idéaux et les liens qui unissent la musique, la poésie et la politique. 

Plonger dans ce livre revient à découvrir un univers chatoyant, mais aussi brut de décoffrage. Rencontrer des personnages ambivalents, aux destinées fragiles et friables. Parcourir un roman d'aventures, qui soulève des questions sociétales, et qui effleure l'amour, les sentiments, la beauté, l'impossible. Une étonnante découverte, agréablement surprenante.

Collection Folio (n° 6339), Parution : Juin 2017

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bonheur fantôme, d'Anne Percin

Bonheur fantome

Pierre n'a pas trente ans et a tout quitté. Paris, son job, son amour. Il s'est enterré dans la Sarthe, a acheté une petite maison et s'est improvisé brocanteur. Il a créé autour de lui « un rempart fait de ruines, avec fortifications littéraires, fondations enfantines, tour de guet philosophique, meurtrières ironiques ». Il écrit également une biographie sur Rosa Bonheur, une peintre française excentrique et scandaleuse. En vrai, Pierre fuit un passé lancinant - un frère disparu, un amant perdu... même si cette idylle n'est pas complètement terminée, elle vient occuper tout l'espace et devient obsédante, telle une rengaine évoquant la rencontre, l'euphorie, l'insouciance, puis la déconfiture et la rupture. « Aimer, c'est sentir vivre en soi quelqu'un qui n'est pas soi. Et si je n'étais parti que pour savoir cela ? (...) La certitude que j'ai d'aimer est le seul bien qui me semble immortel. »

Par son caractère “enfermé dans le dix-neuvième siècle”, Pierre est un personnage fascinant. Il parle des objets anciens, partage son goût du passé, l'odeur des vieux livres, les photographies, les mélodies oubliées (Fantôme de bonheur de Mouloudji). À côté, la figure de R. n'est pas en reste et hante les pages du livre en apparaissant par petites doses, mais quelle présence ! On en oublie la morosité de la Sarthe, les petites campagnes tristes à pleurer, la vie recluse de Pierre, son ascétisme. Aux oubliettes, ses cauchemars, ses trouilles... Ce roman finalement nous parle d'une grande et belle histoire d'amour et laisse filer entre ses pages une déclaration sublime et bouleversante.

Babel, 2017

A noter aussi que la vie littéraire du narrateur de Bonheur fantôme a commencé en 2006 avec le roman Point de côté (éditions Thierry Magnier). 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

30/06/17

Bilan du mois : Juin 2017 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Coquelicots

En Juin, Aimons-nous au plus tôt...

 

♣ Ma vie (pas si) parfaite, de Sophie Kinsella #

♣ Tu comprendras quand tu seras plus grande, de Virginie Grimaldi #

♣ Quand on s'y attend le moins, de Chiara Moscardelli #

♣ Un merci de trop, de Carène Ponte #

♣ Toute la beauté du monde n'a pas disparu, de Danielle Younge-Ullman #

 

 

♥. IN LOVING MEMORY .♥

Clara Nenette (4) 2007

12-01-2005 / 12-06-2017

Ciao Amore  ♥

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

27/06/17

Le Cri, de Nicolas Beuglet

LE CRIConvoquée en pleine nuit pour superviser la mort suspecte d'un patient de l'hôpital psychiatrique de Gaustad, près d'Oslo, l'inspectrice Sarah Geringën découvre une scène saisissante d'effroi - un type étranglé, la bouche ouverte dans un cri muet, une cicatrice sur le front - scène sur laquelle la direction aurait souhaité ne pas attirer l'attention de la police. Trop tard pour reculer. Sarah déterre rapidement des détails troublants, qui vont la lancer dans une enquête frénétique et haletante. Elle est bientôt rejointe par Christopher, un journaliste français, forcé de se mouiller pour sauver sa famille prise en otage par un vieil homme souffreteux. Celui-ci réclame vengeance et réponse aux nombreuses tortures endurées dans le plus grand secret, vraisemblablement sous le couvert de la science, et avec la complicité de la CIA. Plus le duo avance dans ce dédale infernal, plus il se heurte à des révélations qui dépassent l'entendement.

De son côté, le lecteur est lui aussi emporté par leur élan et participe aux recherches en adoptant le rythme trépidant, car tout va très, très vite. L'auteur alimente son intrigue de nombreuses séquences mouvementées, avec une multitude de rebondissements, et entraîne son lecteur dans cette agitation ambiante sans lui laisser le temps de souffler. Cette volonté d'aller vite pousse à enchaîner les chapitres et de se mettre au diapason de cette course effrénée. C'est tout à fait la même recette qu'un roman de Dan Brown, entre nous, tout est parfaitement huilé et mis au point pour titiller l'intérêt du public en le saucissonnant sur place pour connaître la suite du programme. Mais une fois cette exaltation passée, j'avoue m'être un peu lassée de la longue cavale des deux protagonistes. On slalome entre leur quête interminable et les théories fumeuses exhumées de leurs recherches... Le schéma classique mais monotone. De plus, les personnages sont creux, ne renvoient aucun charisme et s'éprennent l'un de l'autre de façon absurde et convenue. Mon enthousiasme du début a finalement été un peu douché.

J'ai donc apprécié la forme globale, la perspective d'une lecture de pure distraction, au rythme entraînant, même si son contenu n'a pas éveillé chez moi un vif intérêt. Olivier Prémel livre également une très bonne performance, vigoureuse et convaincante, qui rend l'écoute scotchante. L'univers de Nicolas Beuglet est lui aussi imprégné de nombreuses influences - on pense à Dan Brown, mais aussi à Bernard Minier - de quoi séduire les amateurs du genre. À défaut d'être originale, la lecture est finalement addictive.

Texte lu par Olivier Prémel (durée : 13h 51) - ©2016 XO Éditions (P)2017 Audiolib


Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,