27/09/19

The Hallow' RAT commence!

hallow rat

Pour commencer les festivités du Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde (dixième anniversaire !!!) et se mettre dans l'ambiance, s'ouvre donc le fameux Hallow' Rat - du 27 septembre minuit, jusqu'au 30 septembre minuit - soit, un grand week-end dédié à la lecture et aux partages de moments cosy, tea times, biscuits, séances ciné etc. 

Vendredi

L'aventure débute avec : Dix de Marine Carteron

Image-1 (9)

« Dressée sur un piton rocheux totalement dénudé, sorte de monstre néo-gothique aux hauts murs crénelés de pierre grise, la bâtisse semblait tout droit sortie d'un conte fantastique du XIXe siècle.
- C'est tout à fait comme ça que j'imaginais le château du docteur Frankenstein... »

Une bonne centaine de pages plus tard...

« Quand l'eau bouillante se déversa sur elle, la douleur la traversa comme une vague.
Carie hurla si fort qu'un des miroirs se fendit.
L'eau atteint le haut de ses cuisses en moins d'une minute. Les parois, brûlantes, ne lui fournissaient aucun abri. Elle ne pouvait rien faire, alors elle cessa de hurler, de supplier, priant pour que la mort arrive, vite.
Un espoir vain.
Le cœur de Carie, solide comme une pierre, battit jusqu'à la dernière seconde ; jusqu'à ce que l'eau remplisse ses poumons.
Immédiatement après, la bonde de fond se débloqua, et la cabine se vida. Ne laissant sur le sol que le corps bouilli de ce qui, un jour, avait été Carie. »

Voilà, voilà. 

Samedi

C'est bon, c'est plié : j'ai terminé Dix ! Adieu le fracassement des os broyés, les pupilles recouvertes du jus noirâtre de sang et l'amas de méchanceté, de chair et de fibres textiles agglomérées. En clair : « Une saloperie de bête immonde que les crabes ne tarderaient pas à nettoyer. »

Excellent choix pour un début de marathon ! C'était top. Je recommande. ☺

Maintenant, je tente Ceux qui ne peuvent pas mourir, de Karine Martins

Image-1 (13)

1887. Gabriel Voltz n'est pas un enquêteur ordinaire. Sa spécialité: la chasse aux Égarés, ces créatures hérétiques qui se cachent sous une apparence humaine. Mais depuis qu'il a pris Rose sous son aile, une orpheline tout aussi insupportablement têtue et fouineuse qu'attachante, il s'expose au courroux de son puissant employeur, l'Ordre de la Sainte-Vehme.

 

...

Forcément, la curiosité de la lectrice est insatiable... instable. Donc j'ai lu pendant ma pause goûter : La vie hantée d'Anya de Vera Brosgol et c'était bien.
Une petite distraction utile pour absorber les images traumatisantes de la série MARIANNE (trèèès spéciale).

Image-1 (14) Image-1 (15)

Marianne

 

Soirée danse avec les stars pour casser l'ambiance... #guiltypleasure

....

Dimanche

Ce matin j'ai rencontré une Pathétique orpheline du nom de Birdie Bloom qui reçoit par surprise une lettre d'une sorcière mécontente de la fin de son livre (en fait, un manuel de maléfices se concluant sur une astuce pour avoir les cheveux vert moisi). La fillette, punie dans son donjon, décide de lui répondre et ainsi commence une correspondance étonnante (expédiée à l'aide de frelon mortel ou de cupcake à paillettes) mais qu'il faut à tout prix conserver à l'abri des regards curieux car l'environnement de nos deux protagonistes n'est guère serein ! 

Une lecture cocasse et avec des détails qu'on voudrait effrayants mais qui se révèlent naturellement pathétiques (ah-ah) ou disons risibles = un judicieux cocktail pour enchanter petits et grands lecteurs du challenge halloween. Yep.

Image-1 (17)

La Pathétique Histoire de Birdie Bloom, par Temre Beltz (seuil jeunesse)

...

Je retourne à la série MARIANNE et je ne suis pas fière #lastnightdjsavedmylife

 

Résultat de recherche d'images pour "marianne netflix"

Avis à la population : j'ai donc survécu à la série Marianne. Youhou.

Pour la petite histoire... Emma écrit des romans d'horreur pour exorciser les cauchemars de son enfance. Mais ses visions démoniaques sont de retour et l'obligent à rentrer à Bretagne pour solder ses comptes. Et là, bonjour l'angoisse ! Le personnage d'Emma est super agaçant.... Sinon, le reste de l'histoire vaut le détour : c'est effrayant, traumatisant et bluffant. J'ai été scotchée. Fascinée par cette ambiance et par les décors aussi.

Maintenant, en bonne insomniaque, je m'installe sous un plaid avec Louis Pasteur.

 

Image-1 (19) Image-1 (20)

 

Louis Pasteur contre les Loups Garous, de Flore Vesco (didier jeunesse) 

 

Bonne nuit aux autres amateurs du challenge halloween !

...

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [72] - Permalien [#]
Tags : ,


Mila Hunt, par Eli Anderson

9782226255082-jMila Hunt, c'est d'abord :
Une héroïne avec un don qui peut faire tout basculer.
Une ambiance captivante dans laquelle on pénètre à pas feutrés.
Un monde au bord du chaos et divisé entre les plus puissants et les rejetés du système.
On comprend que la rébellion est certes pertinente car plus démocratique... Ce qui est à proscrire est finalement plus tentant, moins tendancieux.
Résultat, la mission qui incombe à notre héroïne comprend de multiples enjeux et des alliances compromettantes. Mila Hunt ne doit pas simplement obéir à des ordres pour sauver sa peau (et celle de ses proches) - elle doit choisir de quel côté de la barrière elle veut se situer, quel avenir elle entend mener etc.
Ses réflexions sur le pouvoir et le libre-arbitre sont passionnantes... enveloppées dans un cadre qui fait froid dans le dos, qui se découvre, qui surprend et qui n'est jamais tout blanc tout noir. En plus, on ne s'ennuie pas du tout au cours de la lecture ! Les intrigues & rebondissements sont nombreux. Parfois étourdissants.
On se retrouve à avaler les pages du bouquin en une bouchée tant le rythme est vif & mené tambour battant. On flirte avec les codes de la dystopie mais aussi du thriller. C'est happant. Une certaine aura entoure l'atmosphère de cette histoire - son véritable point fort - et place le public dans une posture inconfortable. Mais on aime ça !!!

Albin Michel Jeunesse (2019)

Mila, 17 ans, vit dans le confort du Centre, loin de la misère et des dangers de la Périphérie. Pourtant, elle porte un lourd secret : elle possède un pouvoir qui lui permet d’imposer sa volonté à ceux qui l’entourent. Ce terrible don lui vaut d’être enlevée par les services secrets du Centre qui veulent exploiter ses capacités hors du commun. Le prix qu’ils exigent en échange de sa libération est colossal : elle doit infiltrer la Périphérie et en éliminer les chefs. Mila, contrainte, accepte, mais rapidement les doutes l’assaillent. Loin du sinistre ghetto qu’on lui a décrit, la Périphérie dissimule un monde fantastique et surprenant, où les adolescents ont pris le pouvoir. Qui sont ces chefs qui font si peur au gouvernement du Centre ? Pourquoi lui a-t-on menti ? Mila se lance dans une quête éperdue où elle va découvrir que sa réalité en renferme bien d’autres.

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25/09/19

Drague interdite, de Sally Thorne

Drague interditeCette lecture vaut entre trois et quatre étoiles, selon les passages et les humeurs, car j'ai réellement ressenti un méli-mélo d'émotions au fil des pages, en plus d'avoir galéré pour y plonger et apprécier ce que je lisais. Sensation de cafouillage et manque d'empathie pour les personnages... cette lecture m'en a fait voir de toutes les couleurs.

Darcy et son frère Jamie entretiennent une relation houleuse depuis leur enfance. Au milieu, Tom Valeska a longtemps servi de tampon. Mais l'ami d'enfance est zone interdite. Pour Darcy, véritable électron libre, cette tentation est donc une torture. Lorsqu'elle rentre en ville pour superviser les travaux du cottage de sa grand-mère défunte, elle comprend qu'elle devra cohabiter avec son béguin de toujours et résister à ses pulsions.
Or, Darcy est tout sauf raisonnable et pondérée. Ses pensées se résument à goûter l'objet de ses désirs, lui sauter au cou, le mordre et le lécher sous toutes les coutures (elle annonce clairement la couleur, dans un langage cru, assez effrayant). Ses réactions en retour sont également disproportionnées et aberrantes... comme arracher les meubles de la cuisine sous le regard impassible de son mec !
La personnalité de Darcy n'est donc pas très sympathique ni attachante. Elle nous apparaît obsessionnelle, capricieuse et butée. Ses liens avec son jumeau sont également immatures et explosifs. C'est vite saoulant. On a face à nous des gens excessifs et usants, qui se créent des problèmes superficiels et qui ne trouvent pas mieux de les résoudre que de se lancer des noms d'oiseaux à la figure. C'est d'un cafouillis... longs, longs soupirs.

Et pourtant, il y a quand même des moments sympas et qui font graouter dans les chaumières car l'instinct est animal entre Darcy et Tom. Ça se flaire, ça marque son territoire, ça se cherche et ça se découvre. On retrouve hélas cette tendance à tourner en ridicule des scènes de séduction qui sont à la limite du désespoir. Comme dans Meilleurs ennemis, ça me semble toujours inhumain de chauffer le mâle alpha lequel reste admirable de stoïcisme envers et contre tout... Et on accentue sur les mêmes travers, proches du mauvais goût ou de l'absurde, comme cette bretelle de soutien-gorge qui ne reste jamais en place sur l'épaule de Darcy.

Voilà voilà. On me penserait agacée ou dédaigneuse après coup... et puis pas du tout. J'ai tenu à lire le bouquin jusqu'au bout car j'avais envie de rester dans cette aventure, en dépit de ses défauts, et je lirai sans souci le prochain roman de Sally Thorne (maintenant qu'elle vient de se crasher après son succès, elle ne peut que rebondir !).

Harlequin (2019) - Traduction par A.H. Sophie

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

24/09/19

Eragon, de Christopher Paolini

EragonEragon, jeune fermier de quinze ans, mène une petite vie tranquille chez son oncle et son cousin. Un jour, en rentrant de chasse, il tombe sur un étrange caillou. Une pierre magnifique, bleue et lisse, qu'il espère troquer contre de la viande pour l'hiver. Malheureusement cette trouvaille ne convainc pas les commerçants... le garçon décide donc de la ramener chez lui.
La venue d'un conteur vagabond va finalement bouleverser son existence car Brom, avec ses légendes au sujet de dragons et de dragonniers tous disparus, a éveillé sa curiosité et rallumé une flamme éteinte. Par contre, l'existence préservée chez son oncle est menacée et Eragon doit partir au plus vite. Un long périple, harassant et semé d'embûches, attend notre tandem et son escorte - la splendide Saphira.

Un début enthousiasmant - promesse de découvertes et d'observations. On débarque, on fait le tour du proprio, on écoute, on prend des notes et on suit la lumière du couloir pour ouvrir la prochaine porte. L'aventure devient alors un peu plus épique, avec un Eragon qui assume son statut de héros courageux face au danger. L'action s'ébroue pour apporter un soupçon de peps.
Globalement la lecture est efficace et entraînante, même si le déroulement demeure assez linéaire (ceci dit, ça m'a semblé assez long en format audio). La relation entre Eragon et Saphira montre leur attachement profond et leur complicité parfois teintée de jalousie (notamment quand le garçon tombe sous le charme de l'elfe). Il y a aussi une bataille finale qui rappelle fort celle vue dans Tolkien. Mais c'est tout bon.
On sent la jeunesse de l'auteur - sa fougue, son mimétisme, sa joyeuse exaltation à raconter son histoire fantastique et flamboyante. La version audio qui m'a permise d'être à la page est également agréable à écouter (texte lu par Olivier Chauvel) pour une immersion réussie dans cet univers pour le moins ambitieux (19 heures de patience et d'abnégation). Je ne demande qu'à poursuivre l'aventure et accompagner Eragon dans sa quête... malgré la sensation de longueur ressentie et la voix trop étouffée (asthmatique ?) de Saphira.

©2010 Bayard Éditions (P)2019 Audiolib

La saga culte arrive enfin en livre audio !
Laissez-vous emporter dans les inoubliables aventures d'Eragon,
à travers la lecture exaltante d'Olivier Chauvel.

eragon audio

Depuis des décennies, le mal règne dans l'Empire d'Alagaësia. Un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au cœur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu'il s'agit d'un œuf, et qu'un dragon porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va éclore ? Dès lors, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec sa dragonne bleue, Saphira, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains.

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19/09/19

The Rule of One, par Ashley & Leslie Saunders

The rule of oneAva et Mira Goodwin sont jumelles mais vivent clandestinement dans cette Amérique qui mène une politique hyper stricte sur l'enfant unique. Par son poste de directeur du Planning familial, leur père a concocté ce subterfuge à la barbe des dirigeants.
Malgré les risques, il a mis au point un système d'alternance pour permettre aux deux sœurs de mener un semblant de vie ordinaire. Toutes deux se rendent au lycée, passent des examens, prennent les transports en commun, chantent dans la chorale, s'inscrivent pour l'université...
Cela demande une vigilance constante et une rigueur militaire que la famille a su adopter durant dix-huit années. Un soir, tout bascule au cours d'un dîner avec le gouverneur et son petit-fils du même âge que les filles.
Et là, je fais pause. J'ai beaucoup aimé cette première partie qui dévoile le mystère des Goodwin et leurs stratagèmes pour continuer leur existence cachée. On vit l'instant présent mais on se demande aussi comment elles pourront gérer leur futur dans une société qui sanctionne, qui exclut et qui érige des murs pour se protéger des Excès.
La suite de l'histoire prend l'allure d'une course sans fin à travers la fuite des frangines dans un monde inconnu. En chemin elles approfondiront des secrets de famille longtemps enfouis, le vrai rôle de leur père, la mort de leur mère et le silence de leurs proches.
C'est finalement moins un roman d'action qu'un roman sur le lien du sang et sur l'extraordinaire complicité entre les deux sœurs. Il est question de gémellité mais aussi d'identité car Ava et Mira ont grandi dans le même moule, ne devant former qu'une seule et même personne, annihilant toute perspective de penser par et pour elle-même. Assez frustrant....
Des questions restent ouvertes - car il existe une suite - mais ce roman peut se lire indépendamment.

La Martinière J. (2019) - Traduit par Isabelle Troin

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Pêle-mêle : Quatre pattes - Un drôle de truc pas drôle - Laissez-moi tranquille...

quatre pattes

Après le magnifique Tout doux, dans lequel Gaëtan Dorémus exprimait déjà sa tendresse et sa poésie en donnant naissance à son ourson, on retrouve notre cher ami dans son apprentissage de la vie à quatre pattes... Marcher sur le goudron, danser sur les petits cailloux, sentir le chatouillis de l'herbe, patauger dans la boue, grimper et explorer le monde.

Cette histoire donne la sensation de partir loin dans une aventure inconnue et parfois dangereuse. Attendez de voir cette ascension vertigineuse, ce froid aux pattes, cette ivresse soudaine qui vous cloue sur place ! On vit auprès de l'ourson les mêmes émotions et à travers son regard innocent... d'où la chute rigolote et pleine de sourire.

Encore une fois, cet album est remarquable par ses couleurs, son atmosphère mystérieuse et son suspense qui donne des frissons. C'est beau, en plus d'être fascinant. Ça se lit avec des yeux ronds comme des billes - la découverte du monde à hauteur d'ourson est juste une prodigieuse plongée, riche en enseignements. Magnifique.

Quatre pattes, par Gaëtan Dorémus

rouergue, 2019

=======================

un drole de truc pas drole

Rien ne va plus pour notre jeune héroïne : un drôle de truc pas drôle ne cesse de la poursuivre. Cela ressemble à une pelote noire, embrouillée, indéfinissable. Par contre, elle ne cesse de la coller et refuse de s'en aller.

Mais comment expliquer à maman ce drôle de truc pas drôle ? Simplement que c'est gênant, que c'est là, présent, encombrant. Qu'on a beau lui faire peur, chasser ce truc, menacer, crier, l'enfermer à double tour... il refuse de lâcher prise. Reste alors à mieux cerner ce truc, à comprendre son pourquoi et son comment, à regarder autour de soi, à réaliser que c'est partout, que tout le monde porte ce drôle de truc et que la terre continue de tourner.

Bravo à cet album qui met en scène les états d'âme - ces émotions si complexes qui nous saisissent par surprise et nous laissent souvent à plat - cet album a su les exprimer avec justesse, dans un grand festival de couleurs et au cœur d'un graphisme ordinaire et néanmoins intimiste. On suit la réflexion méthodique de la jeune fille, ses doutes, ses colères, ses bonnes idées pour vivre avec son drôle de truc. On applaudit bien fort ce tour de passe-passe... très habile et astucieux. 

Un drôle de truc pas drôle, par Giulia Sagramola

rouergue, 2019

=======================

Laissez moi tranquille

Parfois Leyla en a assez de vivre au sein d'une tribu nombreuse et bruyante, qui colle et qui donne des bisous tout le temps. Parfois Leyla a envie de calme et de tranquillité. Un jour, elle décide donc de s'éloigner du clan et de partir à l'aventure.

Une aventure non moins périlleuse et pleine d'inconnues ! Car Leyla se blesse au pied - ouille - puis croise un lézard indolent et peu bavard. En écoutant ses plaintes, il lui confie pourtant une astuce - faire silence et fermer les yeux, se dorer la pilule au soleil et réfléchir au sens de la vie.

Miracle, cette formule donne à Leyla le goût de retrouver sa famille et de raconter sa folle épopée. Tous sont en admiration - quel courage, vraiment - et tous répondent en chœur pour cajoler cette héroïne intelligente et déterminée !

On aime beaucoup cet album plein d'humour et de tendresse, aux illustrations douces et réconfortantes. Galia Bernstein a déjà illustré La grande famille (drôle et génial également).

Laissez-moi tranquille... par Galia Bernstein

Album Nathan, 2019

=======================

 

Le Club des Lemmings très distingués, par Julie Colombet

Le Club des lemmings très distingués

Pour appartenir au Club des Lemmings très distingués, il faut tout d'abord être un lemming (ça coule de source) et se montrer distingué en toute circonstance (et croyez-moi ce n'est pas donné à tout le monde). En effet, le Club s'illustre d'une flopée d'interdictions... comme marcher à quatre pattes, grogner ou jouer dans la boue. Non, vraiment, aucune décence à avoir un comportement trop animal et sauvage. C'est très loin de la classe affichée par nos lemmings très distingués.

Les règles aussi ont été écrites pour être respectées à la lettre (gare aux rebelles) : vivre en communauté et partager leurs activités constituent leur lot quotidien et le sel de leur existence. Ainsi, tout baigne chez les lemmings, heureux et sans cesse affairés. Seul le dénommé Bertie semble sortir du lot. En effet, notre jeune lemming est de plus en plus las de cet esprit de groupe, du brouhaha constant, du confinement, du regard des uns et des autres, du manque de liberté, du règlement strict.

Un jour il décide de s'échapper pour prendre l'air à la surface. Là, il tombe museau contre museau avec un ours ! Un énorme et imposant ours brun. Graou... l'animal le scrute avec attention, avec curiosité, avec gourmandise. Qui sait ? Le monstre ouvre grand la bouche et sort sa langue. Ça va saigner chez les lemmings ? Pas du tout. Notre gros nounours a juste besoin de câlins et d'affection. Lui aussi est en quête de nouveaux amis. Il adore se rouler dans l'herbe, grimper aux arbres, se lécher les pattes... Bertie est fasciné, envieux et intrigué.

Il décide de présenter son camarade auprès des lemmings... qui sont assez frileux de valider sa candidature pour rejoindre leur Club. Et puis, les vacances approchent et tous veulent aller à la mer - une autre péripétie incroyable et qui va donner des frissons au lecteur ! Car ceci est une histoire passionnante, en plus d'être drôle et merveilleusement illustrée. On y parle de tolérance, de différence et d'acceptation de l'autre avec un air de ne pas y toucher. On trouve également beaucoup de fantaisie et de bonne humeur au sommaire. En bref, c'est décalé et follement original. On ne peut qu'adorer ! ♥

Casterman, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18/09/19

Pêle-mêle : Ma poule raboule ! - Un appétit féroce - La petite casseuse de cailloux - Miki - Les cinq amis

Ma poule raboule

Voilà une lecture qui va vous rendre maboule ! Une poule couve une mini-boule avec ses plumes douces. Et là, coucou, la coquille se fendille. Les pupilles scintillent. C'est une fille !

L'arrivée du bébé poupoule va rendre notre moumoune un peu cinglée car aussitôt elle part en vrille et fait des bonds de cabri. La mini est estomaquée et houspille sa mimine. Voyons, dit le papa, on ne parle pas comme ça à sa moumoune. À peine venue et déjà une bisbille... La fille décanille. Elle se rhabille, se recroqueville, se faufile dans sa coquille. Retourne se coucher.

Sauf que les parents ne mordent pas à l'hameçon : « Fais la moule dans ta bouboule ». Et ils poursuivent leur chemin.

Après mûres réflexions, la petite poule renonce au show et raboule auprès des siens avec de grands discours de réconciliation. Fini les broutilles ! Promis, elle sera gentille & vive la vie de famille !

Edouard Manceau propose une lecture extrêmement drôle mais surtout facétieuse dans son expression, ses formules, ses jeux de mots, sa poésie. Ça virevolte joyeusement et fait rouler dans la bouche des rimes en "oule" / "ille" / "a". Petits et grands vont s'amuser à lire et découvrir cette aventure, puis répéter et réciter ce texte farfelu et qui dresse un portrait de famille particulièrement cocasse. On adore !

Ma poule raboule ! par Edouard Manceau

Milan, 2019

===================================

Un appetit feroce

Réveil difficile pour Léo : son estomac crie famine. Et malgré l'odeur alléchante des crêpes, il n'a pas du tout envie d'en manger. Non. Il a plutôt faim d'autre chose. Un besoin de dévorer tout ce qu'il croise sur son chemin. Graou... notre Léo part en chasse, saute par la fenêtre, fait un massacre en ville, se réfugie dans la forêt, rencontre un ours. Graou... Léo est poussé par un instinct animal qu'il ne contrôle plus. Il en veut aussi à son estomac d'etre insatiable et d'en réclamer toujours plus.

En fin de journée, Léo se sent barbouillé et décide de rentrer à la maison. Quelques blurps plus tard, il regagne sa chambre. Il a pratiquement tout remis en ordre. Il ne lui reste plus qu'un dernier casse-croûte... pour rugir de plaisir. Mangera,  mangera pas ?

 Wooow ! Vous allez en prendre plein les mirettes car cet album, mon vieux, il est terrible ! ♫♪ Écrit en hommage à Maurice Sendak, il s'embarque dans une histoire hallucinante qui va laisser le lecteur tour à tour surpris, choqué, incrédule. Mais ravi. Car la morale de l'histoire est profonde et tisse un fil invisible sur les désirs et les émotions des enfants. Une jolie découverte !

Un appétit féroce, par Laurel Snyder & Chuck Groenink

Milan, 2019

===================================

La petite casseuse de cailloux

Dans une lointaine contrée, les casseurs de cailloux sont abrutis par leur travail harassant. Du matin au soir, la semaine entière et les mois s'enchaînant, ils cassent des cailloux sous la surveillance de gardiens pas cool du tout. Nul ne sait ce que deviennent ces petits cailloux qui sont transportés dans des camions et conduits au château du roi. Les ouvriers sont trop épuisés pour réfléchir : ils avalent leur soupe et s'endorment sans demander leur reste.

Parmi ces casseurs de cailloux, se trouve une fillette : Lise adore taper dans les cailloux, non pour les casser, mais pour les sculpter. Et les gardiens ne sont pas contents. Ils grondent, ils hurlent, ils menacent. Lise s'en moque. La sanction est immédiate : elle est embarquée dans le camion pour être jugée par le roi en personne. En punition, celle-ci doit exécuter une réplique de sa royale personne en élaborant une statue taille xxl.

La tension est à son comble dans la salle du trône. Même les gardiens retiennent leur souffle. Quand apparaît un petit oiseau, voletant près de la création, en toute innocence, et puis...

La suite se découvre dans cet album joliment poétique qui met en avant le pouvoir de l’imaginaire et l'audace de l’enfance face à un ordre établi qui pourrait basculer en un battement d'ailes ! Ici, nulle violence pour s'affranchir des chaînes et reconquérir sa liberté... bravo à cette lecture très inspirante ! 

La petite casseuse de cailloux, par François Maumont

Milan, 2019

===================================

Miki plouf au bain Miki vite habille toi

Découvrez la série MIKI qui introduit le jeune lecteur dans un univers familier - prendre son bain ou enfiler son manteau pour sortir - avec un jeune héros à la crinière flamboyante et reconnaissable entre mille.

Autre bonus : les petites languettes pour mettre son grain de sel et aider Miki à enfiler ses chaussures ou savonner son corps. Les enfants adorent !

Une série simple, adorable et efficace.

Miki : Viens vite, habille-toi ! / Plouf, au bain ! par Julie Mercier

Milan, 2019

===================================

 

les cinq amis

Dans cette histoire animée, ce sont des nounours, des chats, des petits singes, des cochons et des souris que nous rencontrons dans des décors colorés et chaleureux.

Globalement, tous se montrent très raisonnables : ils cueillent des myrtilles, dansent dans le jardin, jouent dans la ferme... Mais certains se distinguent : 2 nounours trop gourmands, 1 petit singe aux fesses rouges, 3 petits chats avec des trompettes ou 4 cochons très élégants. Au lecteur de les découvrir.

Lorsque les petites souris organisent une fête dans le grenier, ils proposent d'envoyer quelques invitations. Ils commencent à dresser une liste, avec des envies de gâteaux, de musique, de blagues, de tours de magie et aussi de bisous. Au final, combien de fêtards se retrouveront sous leur toit ?

Confiez vite cette lecture aux enfants pour de précieuses minutes de concentration et d'apprentissage ludique... effet garanti. Ils vont se lancer dans une incroyable aventure qui fera fonctionner leurs méninges. Le plus incroyable, c'est qu'ils vont s'y projeter tout en s'amusant. Et donc, apprendre à compter jusqu'à 10, répondre aux devinettes, retrouver des animaux cachés, additionner, observer, réfléchir. Vous en rêviez ? Christophe Loupy l'a fait. Chapeau bas.

Les Cinq amis, par Christophe Loupy & Shunsuke Satake

Milan, 2019

===================================

 

16/09/19

Les Royaumes de Feu #3 : Au cœur de la jungle, de Tui T. Sutherland

A66185C'est au tour de l'Aile de Pluie Gloria de retourner sur ses terres. Ses attentes sont fortes car elle a toujours su qu'elle ne figurait pas dans la Prophétie et que sa présence parmi les Dragons du Destin était accidentelle. D'où des années de brimades par les Gardiens et le sentiment d'être inutile.
En effet, il est de notoriété publique que les Ailes de Pluie n'ont aucun talent ou aucun don, si ce n'est pour lézarder au soleil. Lorsqu'elle arrive au Royaume de Pluie, Gloria n'est donc pas étonnée de découvrir un peuple accueillant mais lymphatique. Pourtant d'étranges disparitions de dragons sont signalées et pourraient alerter la souveraine. Celle-ci ne s'en formalise pas.
Gloria va peu à peu soulever le problème et participer au changement car c'est bien beau d'être capable d'afficher les plus belles écailles multicolores et de cueillir des tonnes de fruits entre deux siestes, le danger aux portes du Royaume est bien réel.
De plus, les Ailes de Pluie possèdent un trésor caché que d'autres clans pourraient exploiter à leur propre compte. L'heure est grave. Pour Gloria et ses petits camarades (toujours en retrait quand ils ne sont pas les héros du jour), la quête ne faiblit pas et l'étau se resserre.

Ce roman, comme ses prédécesseurs, propose une formidable aventure, haletante et super distrayante. L'ambiance aurait pu sembler plus légère (les Ailes de Pluie ne connaissent pas le stress), et pourtant le mystère est parsemé avec subtilité et juste assez pour titiller notre curiosité. Bravo.
C'est également en passe d'être la série idéale pour me distraire de la rentrée avec son cortège de ruminations déprimantes ! Je suis incontestablement fan de cet univers flamboyant (les couvertures sont splendides), des personnages de plus en plus drôles, de l'intrigue captivante et bien ficelée, avec des révélations et des rebondissements en cascade.
Un plaisir de lecture qui se poursuit et qui s'enchaîne très probablement avec L'île au secret.

Gallimard Jeunesse (2015) - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/09/19

La Reine de la comédie, par Jenny Jägerfeld

La Reine de la comédieLa maman de Sasha, douze ans, s'est suicidée, laissant une famille vide et éplorée de douleur. Si le sujet vous semble effrayant, ce serait ignoré l'héroïne étonnante et tellement forte qu'il est possible de rencontrer. Après quoi, impossible de reposer le roman. On plonge dans son histoire et on s'attache définitivement.
Certes, Sasha n'a pas encore affronté son chagrin et son deuil en confiant réellement ce qui la touche. Elle ment à plates coutures et a même décidé de paraître tout le temps gaie et dynamique pour éloigner le malheur. En fait, elle a analysé la dépression de sa mère et fait la liste de tout ce qu'elle doit désormais renoncer - lire des romans, se promener dans la forêt, trop réfléchir...
Elle pense aussi qu'elle doit éviter de s'attacher à un autre être vivant et dit non au chiot que lui offre son père pour son anniversaire. Là, celui-ci comprend que ça ne tourne pas rond et s'adresse à une psychologue. Panique à bord pour Sasha qui prend cette visite pour un échec. D'où sa volonté de réussir son stand-up et prouver qu'elle est drôle jusqu'à la moelle !

J'aime beaucoup ce genre de petits romans qui font un triple salto dans mon cœur parce qu'ils me racontent des histoires adorables et néanmoins émouvantes avec des personnages qu'on aimerait serrer fort contre soi. Parce qu'on se reconnaît dans leurs histoires, parce qu'on partage un bout de leurs vies... Ça surgit sans crier gare, un mot, un signe, un souvenir... plouf ! C'est bouleversant.
Et pourtant le roman est aussi incroyable car il est débordant d'optimisme, de tendresse et de courage. Il vous raconte aussi qu'il n'existe peut-être pas de solution miracle pour soigner un chagrin immense. Mais en parler, c'est déjà un bon point. Bref. Ne vous fiez pas à l'emballage un peu cacophonique. Suivez votre instinct !

Seuil Jeunesse (2019) - Traduit du suédois par Rémi Cassaigne

« Et dans ma poitrine, c'est comme un arc-en-ciel de petites bulles effervescentes qui s'élèvent en tourbillonnant. Et en montant vers mon cœur, mon cerveau, elles éclatent, l'une après l'autre, avec un léger crépitement. Et dedans, il y a de l'amour. Rien que de l'amour sous sa forme la plus chaude, la plus pure. »

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,