29/06/18

Comme une ombre, de Pascale & Gilles Legardinier

Je n'ignorais pas que ce roman avait été écrit sur commande à une époque où Gilles Legardinier galérait pour se faire éditer. L'homme se gaussait des romances à la Barbara Cartland et avait fait le pari de proposer à son tour une aventure sentimentale. Voici donc le fruit de son labeur - version revue et corrigée aux goûts du jour - mais c'est tout de même très éloigné des romans qui ont depuis fait son succès. Je ne vous cache pas ma déception...

G02086Alexandra est une belle jeune femme qui aime parcourir le monde sur les sites archéologiques, mais son millionnaire de père tremble pour sa sécurité et l'oblige à voyager avec un cerbère. Notre demoiselle rebelle supporte mal cette surveillance constante et s'amuse à faire tourner en bourrique chaque garde du corps.
C'en est trop pour son père, qui embauche finalement un vrai mercenaire - promu à assurer la sécurité du président américain - sans rien dire à sa fifille. Tom Drake entre alors en scène. Décrit en des termes de killer - mâchoire carrée, voix grave et yeux de braise - on frémit d'avance...
Entre la belle et son garde du corps, bien sûr le courant ne passe pas. Ils ont tous deux ont des caractères de chameau et aucun ne veut céder à l'autre une part de raison. Alexandra se comporte comme une enfant gâtée (même si elle se sent blessée d'être prise pour une bécasse sans cervelle). Tom veut montrer qu'il est seul maître à bord (mais comprend tardivement que c'est un gros lourdaud aux jugements hâtifs). 
On tombe vite dans les rouages d'une romance classique et saupoudrée d'action avec un kidnapping interminable (à lire pour le plaisir des scènes nunuches et les clichés à la pelle). Les personnages sont risibles ou aveugles ou nigauds ou grotesques (au choix). Je ne confierai certainement pas ma vie à ce Tom Drake - qu'est-ce qu'il est long à la détente ! Sérieusement, j'aime beaucoup Gilles Legardinier donc je vais fermer les yeux mais je le préfère dans un autre registre. Moi je veux de l'humour, de l'humour et encore de l'humour.
J'ai ainsi été agréablement surprise par la nouvelle qui clôt cette lecture : « Mange le dessert d'abord » se déguste en une bouchée tout à fait digestive. Cela m'a d'ailleurs fait oublier tout le reste ! Car le reste est tout à fait dispensable.

Gallimard coll. Écoutez Lire (2018) - Lu par Anatole de Bodinat

Anatole de Bodinat nous entraîne dans le périple d’une jeune fille téméraire et intrépide. L’homme qui la suivra comme son ombre n’est pas au bout de ses surprises... (résumé de l'éditeur)

 


Les nouvelles aventures du fakir au pays d'Ikea, de Romain Puértolas

Les nouvelles aventures du fakir au pays d'Ikea Le fakir 2

Même si je n'avais jamais lu les premières aventures du fakir au pays d'Ikea, je n'ignorais pas non plus de quoi cela retournait mais craignais une lecture trop burlesque pour m'y hasarder. C'est finalement pour le rendez-vous mensuel du Club Audible que j'ai relevé le défi et suivi avec beaucoup d'étonnement les joyeuses péripéties de notre Ajatashatru Lavash Patel (acte 2) !

Le fakir escroc a depuis fait du chemin en devenant un homme riche après avoir écrit un roman à succès et se repose donc sur ses lauriers dans son appartement cossu à Paris. Son éditeur lui fait cependant comprendre que son nouveau manuscrit ne vaut pas tripette et qu'il ferait bien de repartir en vadrouille pour pimenter sa prose. Retour donc en Suède pour concrétiser son rêve ultime - s'acheter son fameux lit à clous et rencontrer le grand patron d'Ikea. En parallèle, on replonge dans ses souvenirs d'enfance alors qu'Ajat suivait son apprentissage de jeune fakir auprès d'une autre fripouille, ce sacré Baba Ohrom. Ajoutez des quiproquos, des chassés-croisés, des petits mots doux qui s'envolent, une dulcinée qui imagine son amour perdu et un chauffeur de taxi gitan qui écoute du Raphaël à longueur de journée... La bidonnade est assurée ET assumée. Cette suite a été pour moi une totale surprise - tant mieux - j'ai été épargnée de toute comparaison et mon enthousiasme n'en a été que plus débordant à l'écoute de cette histoire - fabuleusement lue par Dominique Pinon, au passage. Sa gouaille de vainqueur et l'humour pince-sans-rire qui découle de chaque page font évidemment mouche. Le fakir est un antihéros par excellence, toujours présent pour mettre les pieds dans le plat, amateur de jeux de mots débiles, confondant d'une niaserie abyssale et se couvrant souvent de ridicule, mais avec panache...

En somme, cela se lit comme une fable truculente et déjantée. On redécouvre le royaume des boulettes et des pains à la cannelle sous un autre jour, mais on voyage aussi entre l'Inde et la France, on évoque les flux migratoires et l'idée folle d'une Europe aux abois et condamnée à se réfugier en Afrique... Tiens donc, et si on inversait les rôles ? Ne serait-ce point les prémices d'une nouvelle aventure ? Pour l'heure, c'est drôle et savoureux. L'auteur a certes annoncé qu'il allait écrire un troisième épisode - entre autres lubies - mais gare à la surdose tout de même. En attendant je m'en vais écouter Tout un été sans Facebook !

©2018 Le dilettante (P)2018 Audiolib. Lu par : Dominique Pinon

Série : Le fakir, livre audio 2 (Durée : 6 h env.)

#Club_Audible MAI 2018

Discussion  #ClubAudiblePage FB

https://www.audible.fr

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/06/18

Les tribulations d'une cuisinière anglaise, de Margaret Powell

Sitôt que j'ai vu les mots magiques « Downton Abbey » en couverture de ce livre, mes yeux ont étincelé de mille feux ! Même si je redoutais en mon for intérieur une lecture rébarbative, il me suffisait d'imaginer Mrs Patmore et Daisy pour que mes doutes s'envolent aussitôt.

Les tribulations d'une cuisinière anglaiseMargaret Powell est née au début du siècle et a grandi dans le Sussex, près de Brighton, dans une famille nombreuse et modeste. Vers 13 ans, la jeune fille doit quitter l'école pour “entrer en condition” et est embauchée comme fille de cuisine. Elle connaît alors le dur labeur des journées interminables, des besognes harassantes et ingrates, des foyers méprisants.
Persévérante et effrontée, Margaret part à Londres et devient cuisinière mais ne conçoit pas de passer toute sa vie au service des autres. Elle rêve de se trouver un fiancé et de se marier. En attendant, elle enchaîne les maisons et ressasse son amertume au travers d'anecdotes truculentes et déversées sans chichis.
C'est ce que j'aime dans cette lecture - outre son humour, c'est le caractère bien trempé de Margaret. Elle dit haut et fort ce qu'elle pense, elle avance au culot et elle ne regrette absolument rien. Elle raconte son expérience sans état d'âme et croque les portraits des uns et des autres avec bonhommie. On sent que le temps a fait son œuvre et que la dame a un regard coquin sur son passé.
J'ai vraiment passé un super moment à plonger dans son histoire. En plus de me croire sur le tournage de Downton Abbey, je me figurais également vivre à une autre époque, celle des maîtres et des valets, des grandes maisons anglaises et des clichés romantiques qu'on gratouille avec tendresse. 
En somme, il y a une vraie âme dans ce livre qui rend sa lecture attachante ET passionnante. On comprend mieux pourquoi le scénariste Julian Fellowes s'en est inspiré pour le film Gosford Park mais aussi pour ma série fétiche... On aime beaucoup. On adore !

« Vivre en condition, ça donne un aperçu, voire des idées, sur ce que ça peut être qu'une vie meilleure. On pense à la façon dont nos employeurs vivaient, et peut-être qu'inconsciemment on essaie de les imiter. Les bonnes manières, ce n'est peut-être pas très important, mais ça aide à faire son chemin dans la vie, malgré tout. »  

Petite Bibliothèque Payot (2014) - traduit par Hélène Hinfray

 

Résultat de recherche d'images pour "mrs patmore gif"

Résultat de recherche d'images pour "mrs patmore daisy gif" #MoisAnglais_2018

Dans l'Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d'être institutrice mais doit “entrer en condition” et travaille dans les cuisines des grandes maisons bourgeoises. Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits nostalgiques de domestiques trop parfaits, ce truculent témoignage paru en 1968 valut la célébrité à Margaret Powell (1907-1984) et inspira plusieurs scénaristes, dont celui de la série Downton Abbey.

 

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Un assassin de première classe, de Robin Stevens

Un assassin de première classe

Après les vacances mouvementées à Fallingford, chez son amie Daisy Wells, le père de Hazel Wong est rentré de Chine pour seriner sa fille et l'emmener avec lui à Istanbul à bord de l'Orient-Express. Cette fois, interdiction formelle de jouer les détectives. Les copines promettent, éblouies par le faste et la légende du train.
Bien entendu, leur voyage ne va pas se dérouler comme prévu. D'abord, elles recroisent cette chère Miss Livedon sous une nouvelle identité et apprennent que celle-ci est en mission secrète pour débusquer un espion ; par contre, elles doivent également jurer qu'elles ne mettront pas leur grain de sel dans son enquête.
Puis survient un nouveau meurtre dans une cabine fermée à clef. Le train est paralysé, les suspects se comptent à la pelle. Aussitôt les filles sont rappelées à l'ordre pour ne pas gêner les interrogatoires de l'éminent Dr Sandwich... Daisy fulmine, Hazel prend des notes. Un attentat est évité de peu. L'effervescence monte d'un cran. En bref, le temps s'est arrêté à bord de l'Orient-Express.
L'auteur ne s'en cache pas : cette intrigue est un hommage - en toute humilité - au roman d'Agatha Christie. L'ambiance est léchée, la mise en scène savoureuse et la palette de personnages pittoresque. On applaudit des deux mains. Cette série regorge de charme et de noblesse ! En plus, c'est british à souhait, palpitant et bien troussé. 
Autant de qualités auxquelles on ne peut résister. 
Et comme l'histoire se déroule en 1935, gageons que le contexte historique va prendre de plus en plus de poids dans les aventures de nos jeunes détectives ! À suivre...

Flammarion jeunesse (2018) - traduit par Faustina Fiore

[First Class Murder]


Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou orient express" Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou orient express" Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou orient express" #MoisAnglais_2018

Robin Stevens est née en Californie mais vit en Angleterre depuis qu'elle a trois ans. Elle a notamment grandi à Oxford. Elle est l’auteure des romans Un coupable presque parfait et De l’arsenic pour le goûter.

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/06/18

Kat et la source magique, de Stephanie Burgis

Kat et la source magique

Je viens de relire cette série qui débute avec Kat, apprentie magicienne et je pousse un gros soupir de dépit car le troisième tome annoncé (Stolen Magic) ne sera vraisemblablement jamais traduit. Dommage. Cette lecture avait pourtant de sérieux atouts pour charmer les Janeites en herbe.
L'histoire se passe au XIXe siècle. La famille Stephenson compte trois filles et un garçon. Le père est un honorable pasteur, veuf et remarié, sa nouvelle épouse a le souci de bien marier toute sa descendance, mais voilà... Kat et sa sœur Angeline ont récemment découvert qu'elles avaient hérité des dons de leur maman défunte - une puissante sorcière - et qu'elles pouvaient bidouiller ci et là leurs talents pour esquiver un mariage arrangé ou cocher une flèche dans le cœur de leurs prétendants. Sentant venir un début de scandale, Belle-maman a toutefois décidé de prendre un bol l'air à Bath et met en garde tout son petit monde - aucun débordement ne sera toléré. Cela signifie que Charles doit résister aux tentations des jeux du hasard, que Angeline doit trouver un bon parti à épouser et que Kat doit se montrer délicieuse en toutes circonstances.
Malheureusement la famille Stephenson va de nouveau plonger dans des intrigues improbables - Charles s'acoquine avec des étudiants d'Oxford, Angelina tombe dans les bras du plus grand libertin du royaume et Kat entraîne sa cousine Lucy aux thermes romains où celle-ci va succomber à un étrange enchantement et perdre tout contrôle !
En bref, cette lecture combine le charme, la fantaisie et l'aventure. Et c'est un vrai régal. On hume ainsi un doux parfum de classiques anglais, associé à une atmosphère fantastique, qui franchement dépote et virevolte et tourbillonne sans fin. Le tout produit un effet enivrant... Ma foi, tentez l'expérience à votre tour ! Ce serait une bonne séance de rattrapage qui pourrait porter ses fruits. 

seuil jeunesse (2014) - traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

série : Kat apprentie magicienne

couverture illustrée par Alexandra Huard

Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou"Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou"Résultat de recherche d'images pour "challenge mois anglais lou"#MoisAnglais_2018

Stephanie Burgis est née aux Etats-Unis et vit au Pays de Galles. Écrire les aventures de Kat était un moyen de concilier son amour pour Jane Austen et son admiration pour Tolkien.  

 

 


25/06/18

Mes voisins les Goolz : Sale nuit pour les terreurs, de Gary Ghislain

Mes voisins les GoolzHarold a 13 ans et vit seul avec sa maman qu'il adore, mais trouve sa vie monotone. Coincé dans un fauteuil, depuis une chute accidentelle, le garçon a pris pour habitude de se réfugier dans la lecture. Aussi, quand il découvre que son nouveau voisin n'est autre que Frank Goolz, son auteur fétiche, le cœur du garçon fait des bonds de cabri. Autre bonne surprise, Harold surprend deux fillettes en sa compagnie, Ilona et Suzie, toutes deux intrépides et hardies. Car rapidement, elles vont toquer à sa porte et l'entraîner à leur suite pour vivre des aventures affolantes.
En effet, leur univers se révèle peuplé de créatures étranges, comme des fantômes ou des esprits vengeurs, bref tout ce que le garçon croyait fictif est en fait inspiré de leur propre vécu !
Je n'ai fait qu'une bouchée de cette histoire, plutôt cocasse au début, avec son portrait d'une famille déjantée, qui aime boire du chocolat à l'eau et qui fait voler la vaisselle à travers la maison. Le père apparaît lunatique, perdu dans son monde, et plus particulièrement excentrique. La petite dernière aussi prend le même chemin, sauf que Suzie est obsédée par la mort de sa maman et souhaite la faire revenir d'entre les morts.
Oui, oui. On réalise finalement qu'il se passe des choses anormales et que la sagesse d'Ilona, la fille aînée, n'est pas de trop pour absorber toutes ces révélations. Témoin de ces phénomènes inexpliqués, Harold n'en mène pas large lorsqu'il se retrouve en première ligne pour affronter “la nuit des terreurs”.
Ha, ha. Franchement, c'est génial. Et assez impressionnant à lire. En plus du fantastique, on trouve pas mal de suspense et de rebondissements, avec des disparitions et des meurtres qui surviennent à grand renfort de détails glauques et effrayants. J'ai été agréablement surprise et trouvé cette lecture très distrayante. J'ai beaucoup aimé le mélange des genres, l'humour, les situations périlleuses, les sensations fortes et la tension qui va crescendo. 
Un petit roman captivant. Dès 9-10 ans pour les plus coriaces. ☺

seuil jeunesse, 2018 - traduit par Isabelle Perrin

couverture illustrée par Juliette Barbanègre

Gary Ghislain est né en France dans une famille franco-espagnole et a grandi entre Paris et la Côte d'Azur.
Mes voisins les Goolz est son deuxième roman traduit en français, après Comment j'ai piqué la petite amie alien de Johnny Depp chez De La Martinière Jeunesse en 2012. 

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les Super Méchants Tome 5 : Opération Gaz galactiques, d'Aaron

Cinquième tome des aventures de nos super méchants, qu'on ne présente plus !

Les super méchants opération gaz galactiques

Le Professeur Marmelade a mis le souk avec son Zombator - toute la planète est désormais envahie par des créatures devenues des zombies. Panique générale. L'Agent Foxy a déjà un plan pour contrer l'ignoble individu qui s'est planqué sur la lune : il n'y a plus qu'à voler une fusée ! Mais bien sûr. M. Loup et ses compères ne sont plus à une surprise près. Dans le souci de se racheter une conduite, ils n'ont de cesse d'accepter les missions les plus périlleuses et enchaînent les prises de risque insensées. Cette charmante Miss Foxy est également douée pour rendre chamallow les cœurs les plus endurcis de nos brutes épaisses... mais ceci est une autre histoire.

En avant pour une nouvelle aventure complètement foldingue ! Des ruses toutes plus absurdes, des pirouettes, des crises d'hystérie, des burritos, des prouts et de l'héroïsme à toutes épreuves... Oui, tout ça vous attend dans cette lecture aussi drôle que captivante ! Le programme Apollo peut d'ailleurs renaître de ses cendres : on vient de dégoter une belle brochette d'énergumènes pour se lancer dans la mission de leur vie. Opération intergalactique à mourir de rire ! On rit, mais qu'est-ce qu'on rit !

Je suis définitivement fan - à chaque épisode, c'est la bidonnade assurée ! Une série hautement recommandée pour petits et grands.

Casterman, 2018 - traduit par Emmanuel Gros

PROCHAIN TOME RDV EN SEPTEMBRE 2018 

 

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23/06/18

Pêle-Mêle : Tout le monde dort ? - Un petit pas de géant - La balade d'Asami - Minusculette en été - Tu es comme moi ?

Tout le monde dort

Juste au moment de se coucher, un petit garçon a des tonnes de questions à poser à sa maman, qui lui répond patiemment. Mais plus le temps passe et plus les questions partent dans tous les sens. Il est désormais question du pyjama de la lune, des parents du soleil, du copain Max dans sa maison, des poussins qui nettoient leur bec et des fleurs qui brossent leurs pétales... euh, comment dire, maman est également fatiguée des questions, elle voudrait que son petit bonhomme se glisse sous la couette et ferme les paupières jusqu'au lendemain matin... Et là, zzZZZzzz. Bonne nuit, maman ! 

Une petite lecture croquignolette, aux illustrations délicieuses. Un album trop mignon.

Tout le monde dort ? d'Audrey Poussier

l'école des loisirs, 2018

================================

 

un petit pas de géant

En se rendant au parc avec sa maman, Lizzie rencontre un vieux monsieur avec son chien. La fillette a un peu peur mais l'homme parvient à la rassurer et lui propose même de prendre la laisse pour promener le chien toute seule ! Un petit pas de géant.. Car le vieil homme et l'enfant vont sans se douter braver leurs angoisses autour de cette rencontre.

De l'élégance, de la noblesse, de la générosité et une histoire qui m'étreint le cœur dès qu'il est question de chien et d'enfant... Un bel album, pour de vrai.

Un petit pas de géant, de Tony Johnston & Hadley Hooper

Pastel de l'école des loisirs, 2018

================================

 

la BALADE D'ASAMI

Comme sa maman est trop occupée pour lui lire une histoire, Asami part se promener dans les champs... de bleu, de rouge, de vert, de jaune. Avec son chien Ito, elle ramasse une collection de jeunes pousses de fougères, de cerises dodues, de coquettes fleurs de lin et des coquilles d'escargots toutes chaudes. Asami est parée pour confectionner de belles guirlandes de toutes les couleurs ... et ainsi orner le berceau de son tout petit frère.

L'ambiance japonisante de l'album est charmante ! Ajoutez une histoire pleine de sensibilité et de mots doux... en bref, une ravissante lecture qui dresse un beau portrait de famille !

La balade d'Asami, de Delphine Roux & Pascale Moteki

l'école des loisirs, 2018

================================

 

Minusculette en été

Par une chaude journée d'été, Minusculette entraîne son ami Gustave le tamia piquer une tête dans l'étang. Mais gare aux crapauds ! Quand Gustave disparaît soudainement de la surface de l'eau, Minusculette plonge à son tour pour le retrouver. C'est comme ça qu'elle découvre l'existence d'une grotte secrète, dans laquelle vit Pépita, une axolotl du Mexique. Attablé autour de grosses platées de gâteaux, ce cher Gustave n'en loupe pas une ! Promis, les amis reviendront très vite pour déguster des tacos.

Une lecture rafraîchissante et qui inspire un grand sourire, mais rien que l'évocation de tamia ou d'axolotl me fait un peu tourner la tête !

Minusculette en été, de Kimiko & Christine Davenier

loulou & cie - l'école des loisirs - 2018

================================

 

 

tu es comme moi

Le petit loup aime le vert, la pastèque, la lecture et jouer à chat. Il a peur du noir, n'aime pas quand sa maman s'en va, se met en colère quand on lui marche dessus et a de grandes dents pointues. Curieux, le petit loup demande au lecteur ce qu'il aime manger, quel est son animal préféré, comment il rit et qu'est-ce qu'il adore plus que tout.

Un album génial de Stephanie Blake qui évoque les sentiments et les préférences, qui invite à la discussion et qui met à plat les différences, tout en envisageant l'acceptation des uns et des autres dans un monde qui ne sait parfois plus dans quel sens tourner. Une lecture engageante et facilement identifiable par son univers graphique.

Tu es comme moi ? de Stephanie Blake

l'école des loisirs, 2018

================================

 

Pêle-Mêle : Bébé à bord ! - Papa est-il parfaitement parfait ? - Massime Chasseuse de mouches - Mon chez-moi n'est plus chez moi

bébé à bord

Un groupe d'enfants passent la journée sur la plage, trimballant sandwiches, limonade, cerf-volant, chiens et bébé dans son landau. La journée s'annonce belle et insouciante !

Très vite, les enfants courent et s'éparpillent joyeusement. Le vent souffle de plus en plus fort, le cerf-volant ne tarde pas à s'envoler et faire son show. Patatras, le fil se casse. Et les enfants font des pieds et des mains pour le rattraper. Pendant ce temps-là, la marée monte. La mer mange la plage. Elle avance dangereusement vers le landau. Le bébé semble avoir été oublié par les autres enfants. Et gloups, le voilà avalé par les flots ! Rhooo...

La suite de l'aventure promet son looping d'émotions. Rassurez-vous, le bébé n'est pas seul dans sa galère car il est accompagné de trois doudous dévoués, qui vont veiller sur lui nuit et jour. Lapin, panda et miss poupée vont en effet se relayer pour rassurer, protéger, nourrir et dorloter notre bébé vadrouilleur. L'histoire se termine aussi miraculeusement qu'elle a commencé - le bébé rentre à bon port et sort indemne de cette épopée, grâce à ses vaillants petits soldats. 

Que d'aventures à bord de ce landau ! Oui, il y a du courage, de la tendresse et de la poésie dans cet album qui nous plonge dans le royaume de l'enfance et qui procure beaucoup d'émotions aussi ! Un rendez-vous surprenant, à la fois classique et élégant.

Bébé à bord ! d'Allan Alhberg & Emma Chichester Clark

gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

papa est-il parfaitement parfait

Pourquoi papa nous dit tout le temps de ranger nos chambres, alors que c'est un énorme bazar dans son atelier? Pourquoi Papa nous demande de nous dépêcher tous les matins, alors que c'est lui, ensuite, qui passe une demi-heure à chercher ses clés ? Pourquoi, au bord de la mer, Papa nous tartine de crème, en disant : Attention au coups de soleil ! ... alors que lui, quand il revient de la plage, il est rouge comme une écrevisse ?

Et ainsi va la vie ! Dans cet album, Arnaud Alméras croque avec humour les tendres contradictions de Monsieur Papa d'après les observations de ses bambins. Ce sont 12 anecdotes cocasses et fabuleuses qui sonnent aussi comme une belle déclaration d'amour pour ce « parfaitement parfait » Papa ! 

Les illustrations de Robin apportent une touche de naïveté aussi attachante ! À adopter. 

Papa est-il parfaitement parfait ? par Arnaud Alméras & Robin

gallimard jeunesse giboulées, 2018

=============================

massime chasseuse de mouches

Massime est une petite fille turbulente, dont le principal talent serait de chasser les mouches ! Dès qu'elle en aperçoit une dans son radar, elle ressent l'appel du massacre et elle bondit sur sa proie. Paf ! dans le mille. Mais le jour où sa main écrabouille le visage de son instituteur, paf, c'est la punition. Le maître n'est pas du tout, du tout content. La fillette doit copier mille fois « je n'écraserai plus de mouches, ni sur mon instituteur, ni ailleurs ».

Fin précoce d'une carrière prometteuse. Massime est dépitée. « Soudain, voilà que volette lourdement la plus grosse mouche de tous les temps ! » Bzzz bzzz la bestiole se pose sous le nez de notre élève, tiraillée entre son instinct de chasseuse et sa conscience nouvelle de ne plus recommencer ses bêtises. C'est comme ça qu'elle découvre la robe vert métallique, les yeux globuleux, la trompe à piston... Et Massime se met à griffonner dans son cahier : elle dessine les contours, les pattes, les ailes, tout ça, elle comprend alors qu'une nouvelle carrière s'offre à elle !

La morale de l'histoire ? Il faut apprendre à regarder ce qui nous entoure pour en découvrir toute la beauté cachée. Et voilà que Massime devient une fabuleuse dessinatrice, les mouches ont la vie sauve et le monde continue de tourner en rond. Cet album est follement saugrenu et original ! Trucider les mouches, puis les vénérer sur papier, oui vraiment, il fallait y penser... J'ai été agréablement surprise par la tournure de cette histoire, très rigolote au demeurant. 

Massime chasseuse de mouches, par Suzanne Arhex

gallimard jeunesse giboulées, 2018

=============================

 

mon chez moi n'est plus chez moi

Dans cette histoire, on découvre un petit garçon de cinq ans qui adore sa chambre, son appartement, son quartier, son école, sa maîtresse et ses copains. C'est son petit monde à lui, familier et réconfortant. Seulement ses parents n'en peuvent plus de l'étroitesse de cette existence et annoncent qu'ils vont déménager. Direction une maison près de la mer, loin, très loin... Un drame pour notre garçon, qui élabore un plan anti-déménagement : il court se planquer chez son copain et se cache sous son lit. Ni vu ni connu. Las, les parents sont des briseurs de rêve. La petite famille part s'installer dans un autre chez-nous. Au début, ce nouveau départ n'est pas facile et tout paraît plus triste, plus banal pour l'enfant. Puis, petit à petit, la vie reprend ses couleurs, avec de nouveaux copains, une bonne boulangerie, d'autres habitudes et des souvenirs qui restent doux dans votre cœur...

La grande Susie Morgenstern et son complice Serge Bloch nous charment avec leur histoire pleine de tendresse, de sensibilité et d'humour. Un bel album qui accompagne les grands changements de la vie et qui met du baume à l'âme. Précieux, précieux. 

Mon chez-moi n'est plus chez moi, par Susie Morgenstern & Serge Bloch

gallimard jeunesse, 2018

=============================

 

Pêle-Mêle : Voilà l'été - Le vent se lève - À la plage

voilà l'été

Plongez au cœur de l'été, dans cet album de Pauline Kalioujny qui évoque à merveille tous les sons, toutes les odeurs et tout le charme de cette saison... Soleil, plage, chaleur, langueur : on s'y croirait. Cet album est un appel aux vacances, à la détente, aux jeux de mer, aux goûters, aux siestes, aux chants des mouettes et des hirondelles. Tout un poème.

Bref, avec son petit format et ses pages cartonnées, l'album nous fait voyager et rêver. Sa petite mélodie nous ensorcelle. Ses couleurs nous émerveillent, ses illustrations nous touchent et ses surprises nous font craquer. C'est parsemé de mille trésors cachés - au lecteur de partir à la découverte !

Voilà l'été, de Pauline Kalioujny

seuil jeunesse, 2018

=====================

le vent se lève

Une fillette et son chien se prélassent dans le jardin. Il fait beau, le soleil brille. Et puis le vent se met à souffler, de plus en plus fort. Bientôt c'est la tempête, l'orage gronde, les grêles crépitent. C'est l'apocalypse. Mais tout finit par s'apaiser. Et l'arc-en-ciel inonde à nouveau le paysage de ses rayons multicolores. 

C'est le déchaînement des éléments dans cet album - comptez sur un graphisme impressionnant, où formes et couleurs explosent dans une cacophonie contrôlée. Ajoutez un vocabulaire pertinent, les mots justes pour décrire la valse du chaos et du calme, sans oublier de belles illustrations dans un plan fixe (la maison et son jardin) qui scotche le lecteur, avide de connaître la suite de l'histoire...

Vous obtenez ce rendez-vous séduisant avec Marie Saarbach, qui va vous épater ! ☺

Le vent se lève, de Marie Saarbach

seuil jeunesse, 2018

=====================

 

A la plage

Oh qu'il est drôle, cet album ! Beau aussi, mais c'était déjà une évidence rien qu'à voir la couverture... On imagine déjà une histoire qui sent bon le sable chaud, le soleil, la mer et les vacances. On a tout ça, c'est vrai, mais plus encore car c'est une histoire racontée avec beaucoup d'humour - je le répète - et qui a fait le choix de voir le monde à hauteur d'enfant. Imaginez donc, des paires de fesses à perte d'horizon, des ventres mous, des tonnes de pieds où sont accrochés des gens qui restent à ne rien faire pendant des heures...

Une petite fille passe la journée à la mer avec sa famille. Elle promet de ne pas s'éloigner, de creuser son trou et de chercher des coquillages en restant dans le radar maternel. Et puis, sans rien dire, elle part explorer les alentours. Après tout, il faut juste se souvenir que le parasol est rouge et en face de l'eau pour retrouver son chemin. Bien sûr, l'enfant va se paumer et perdre ses repères. Tout s'embrouille dans sa tête, derrière devient devant, tous les parasols se ressemblent, il faut retourner là où tout le monde arrête de montrer ses fesses.

“On réalise qu'on s'est perdu quand on est sur le point de pleurer.” 

Et bim, on tourne en rond et on compte : des fesses, plus de fesses, la mer, les parasols, les serviettes, les sacs de sandwichs... tous les mêmes, et puis ouf ! L'appel de la pizza qui sauve tout. J'ai adoré cette histoire qui nous transporte, nous donne le sourire et nous ravit par ses magnifiques illustrations. On plonge véritablement dans le monde de l'enfance et des vacances. La lecture est parfaite. ♥

À la plage, de Susanna Mattiangeli & Vessela Nikolova

seuil jeunesse, 2018

=====================