16/03/16

Sans Atout et le cheval fantôme, de Boileau-Narcejac

Sans Atout CD

François est, pour la première fois, triste de se rendre au château de Kermoal pour les vacances. Son père a décidé de le mettre en vente et les acquéreurs ne manquent pas, même si leurs projets font tous sursauter le garçon. Seul un certain Van der Troost, un hollandais, se montre sincèrement emballé par la perspective de restaurer ce monument du patrimoine. Et peu à peu le garçon est gagné par son enthousiasme, n'hésitant plus à faire l'inventaire des trésors cachés du château. Il est également à deux doigts de lui révéler un autre secret : tous les soirs à minuit, on entend le bruit d'un cheval dans la lande. La rumeur se répand aussi vite et parle d'un cheval fantôme ! Le garçon, intrigué, mène son enquête.

Ce classique de la littérature policière jeunesse, publié en 1971, procure cette sensation inexplicable d'une douce nostalgie captivante, en plantant un décor et une ambiance hors du commun. Rien que pour ça, j'ai beaucoup apprécié. L'histoire n'est bien sûr pas en reste et propose un formidable rendez-vous de mystère, d'aventure et de suspense. François, surnommé Sans-Atout, est un garçon plein de ressources et de curiosité, dont l'attachement au domaine de son enfance va le pousser à fouiller dans les légendes locales et les galeries souterraines de Kermoal. C'est une lecture au caractère quelque peu désuet, mais qui puise là aussi tout son charme ! 

Texte lu par Arnaud Bédouet, Luc Alexander, Étienne Fernagut, Cyril Lévi-Provençal, Laurence Merchet, Bruno Raina, Delphine Rich, Didier Rousset.
Réalisation: Arnaud Bédouet.

Une interprétation remarquable et une ambiance sonore de grande qualité font vivre les aventures rocambolesques et pleines de rebondissements du jeune François Robion, alias Sans Atout.  


Gallimard Jeunesse / Coll. Écoutez lire  ♦ Mars 2016

Texte abrégé (durée : 3h)

Illustrateur de couverture : Émile Bravo 

Sans Atout Folio

Texte disponible en Folio Junior / Juin 2007

 


15/03/16

Sous l'emprise des ombres, de John Connolly

Sous l'emprise des ombres

Imaginez une communauté repliée sur elle-même, attachée à ses traditions et allergique à toute intrusion. Ce qu'il se passe à Prosperous reste à Prosperous. Cette petite ville du Maine vit sous la gouverne du conseil des Anciens, impliquant le chef de police, le pasteur et la vieille Hayley Connier, laquelle est chargée de filtrer les informations pour préserver leur image proprette. Ils ont fixé leurs propres lois, les font respecter sans état d'âme. Aussi, l'entrée en scène du détective Charlie Parker, venu enquêter, après de longues, longues pérégrinations, sur la mort suspecte d'un sans-abri et la disparition de sa fille Annie, provoque quelques remous au sein du conseil. Parker empiète sur leur territoire, Parker pose trop de questions, Parker pose et impose son rôle de trublion. Prosperous voit rouge et va répliquer sans attendre. Et promis, ça va saigner. Tout ce mystère autour de Prosperous nous enveloppe dans un climat de doute et d'angoisse particulièrement réussi et rend la lecture piquante, grinçante, flippante à souhait. Sans cela, j'ai eu un mal fou à entrer dans le roman, car j'avais l'impression de prendre un épisode en cours (il s'agit du tome 12 de la série Charlie Parker) et je ne comprenais rien du tout. Il y a notamment un fil rouge concernant le Collectionneur, sans plus de précision pour les non-initiés, ce qui est extrêmement perturbant. Globalement c'était bien, voire très bien, dès lors qu'on découvre les arcanes de Prosperous, ses secrets, ses mensonges, ses rituels et ses sacrifices, mais c'était aussi déconcertant de débarquer au milieu du schmilblick, dans le cercle de Charlie Parker, sans les présentations d'usage. J'aurais sans doute apprécié davantage si j'avais commencé la série par le début (Tout Ce Qui Meurt). À méditer... ;-)

Pocket / Mars 2016 

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible,

uniquement disponible en téléchargement.

Sous l'emprise des ombres | Livre audio

Traduit de l'anglais par Santiago Artozqui pour les Presses de la Cité (The Wolf in Winter)

Lu par : François Tavares (Durée : 12 h 59) - Audible FR / Mars 2015 

 

14/03/16

L'Oiseleur, de Max Bentow (Une enquête de l'inspecteur Nils Trojan #1)

L'Oiseleur

L’inspecteur Nils Trojan traverse une passe difficile et consulte en secret la psychologue Jana Michels pour traiter ses crises d’angoisse et interpréter ses cauchemars récurrents. En tant qu’inspecteur de la brigade criminelle, il ne peut se permettre de montrer le moindre signe de faiblesse, d'autant plus qu'un crime barbare réclame toute son attention. On vient de retrouver, dans son appartement, le corps d'une jeune femme mutilée, avec le crâne rasé, les yeux crevés, et plus particulièrement, un oiseau mort niché au cœur de ses entrailles. Hélas, les crimes vont se répéter à une cadence infernale, portant tous la même signature d'une mise en scène odieuse et répugnante. Nils Trojan est à cran, mais prend en compte que l’Oiseleur est attiré par un profil similaire de victimes, impliquant des jeunes femmes blondes. Sans le vouloir, un duel s’engage également entre l'inspecteur et le dangereux psychopathe, qui vient de trouver son point faible et va prendre plaisir à jouer avec les nerfs du policier. 

Avec son style nerveux, le roman nous entraîne dans un contexte bien flippant et remarquable par ses scènes de crime décrites avec précision. Dommage que l'inspecteur principal, au bord de la névrose, nous touche si peu par son histoire, son parcours et ses fêlures. Le dénouement est implacable, mais appelle à une suite imminente. 

Collection Folio policier / Janvier 2016

Trad. de l'allemand par Céline Hostiou [Der Federmann] pour Denoël, coll. Sueurs Froides

 

bannerfans_17181035 TERbannerfans_17181035 TERbannerfans_17181035 TER

 

Le Dernier coyote, de Michael Connelly

le dernier coyote editions retrouvees

Harry Bosch, on le sait, est colérique, impulsif et sanguin, du genre à s'emporter en claquant les portes et en crachant les pires insultes. Sa manie de passer au-dessus des ordres et de franchir constamment la ligne jaune a fini par lasser sa hiérarchie, qui le contraint à suivre une thérapie avec le Dr Carmen Hinojos. Bosch est en pétard, mais prend peu à peu conscience du mal qui le ronge - le meurtre de sa mère, Marjorie Lowe, survenu trente ans plus tôt et jamais résolu. Il comprend alors qu'il est temps pour lui de s'y pencher, pour peut-être débloquer ce verrou tenace qui l'enserre depuis l'enfance. Toutefois, plonger dans le passé de call-girl de sa mère est extrêmement éprouvant pour Bosch. Bien que frappé d'interdiction d'enquêter (il a également rendu son badge), il se sert de l'identité de son supérieur, Harvey Pounds, pour mener ses investigations et pénétrer les hautes sphères de l'administration dans l'espoir d'éclairer les relations sulfureuses de Marjorie (elle entretenait une liaison avec un politicien en vogue). Mais cette manœuvre sera lourde de conséquences, pour Harry... qui va goûter à l'amertume de son insolence et conserver en bouche une aigreur persistante.  

Cette lecture est étonnante de sensibilité et prend aux tripes dans son initiative de vouloir percer la carapace de notre inspecteur revêche et le délivrer de ses démons. Certes, Harry traverse une mauvaise passe et collectionne les coups durs (Sylvia l'a quitté et sa maison est à deux doigts de s'effrondrer depuis le tremblement de terre qui s'est produit près de Los Angeles en janvier 1994). Il n'aime pas s'épancher sur son triste sort, mais doit reconnaître qu'il a un mauvais karma à soigner. Et c'est décidément dans le rôle du sauveur des causes perdues qu'il est le plus fort, avec ce cas le plus personnel de sa carrière à appréhender. Le dénouement de l'intrigue ne manquera pas non plus de déstabiliser le lecteur... j'ai d'ailleurs pensé à la série Cold Case pour l'émotion, l'ambiance nostalgique, l'injustice et le suspense du contexte. De fait, c'est un roman sombre et poignant, mais qui ne transforme pas Harry Bosch en personnage mollasson et pétri de douleur pour autant. Loin de là ! L'épisode est très bon et constitue une partie d'un tout, je ne peux qu'enchaîner avec la suite... ;-) 

Les éditions retrouvées / Mars 2015

Traduit par Jean Esch pour les éditions du Seuil (The Last Coyote, 1995)

Le dernier coyote

Points / Septembre 2015 pour la présente édition

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13/03/16

Le Printemps du Polar : du 13 au 28 mars 2016

C'est en découvrant l'idée sur ARTE, qui chamboule sa programmation en proposant une thématique autour du Polar, du 13 au 28 mars, que le blog va également se mettre à l'heure des films noirs, des lectures à suspense et des émotions fortes - pour petits et grands, pas de jaloux ! 

Amateurs de frissons, qui vous collent des sueurs froides, ou vous condamnent à d'épuisantes nuits blanches, la quinzaine s'annonce frémissante ! 💃💃

Pour en savoir plus, tout le DOSSIER en un clic avec les films et documentaires programmés ! 

 

 

🐾🐾🐾🐾🐾🐾🐾🐾🐾

 

bannerfans_17181035bisss   bannerfans_17181035 Hitch

bannerfans17181035

 

Récapitulatif à venir ... 

 

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


12/03/16

Berlin 2.0, par Alberto Madrigal & Mathilde Ramadier

Berlin

Berlin a le vent en poupe et invite depuis des années des milliers de jeunes à tenter leur chance dans la capitale allemande, tous attirés par un niveau de vie abordable et sa frénésie ambiante. Berlin, vue de l'extérieur, est riche de promesses et de libertés nouvelles. Chacun a envie d'en être, d'y participer, de profiter de l'essor économique, de respirer son esprit sexy et rebelle. Margot, une jeune parisienne de 23 ans, vient donc de s'installer à Berlin, chez un ami libraire, souvent en déplacement, et ne doute pas une seconde de décrocher son premier job dans la culture. Elle se fond rapidement dans la masse, suit des cours d'allemand, multiplie les rencontres, sort dans des clubs et obtient aussi des entretiens d'embauche. Margot est une nana hyper motivée, elle accepte les stages sous-estimés, les longues heures à bosser pour tenir des délais scandaleux, les salaires de misère... Et donc, Margot mâche péniblement sa frustration et sa colère. Cette bande-dessinée se base d'après l'expérience de son auteur, Mathilde Ramadier, et nous livre une vision réaliste et quelque peu amère de la situation berlinoise. C'est sans tricherie, sans état d'âme, davantage une mise au point pour casser les clichés et torpiller le Mythe sacré du modèle allemand, lequel est loin d'être idyllique. Mais il ne faudrait pas non plus tout peindre en noir, car l'expérience berlinoise n'en demeure pas moins excitante, auréolée de glamour et de curiosité. Cette lecture cherche seulement à nuancer les rêves et les attentes, elle cajole les saintes illusions et veille aux désenchantements, pour au final tirer un bilan mi-figue mi-raisin de l'aventure outre-rhin, sans prétendre renoncer à vivre cette incroyable opportunité. Une perpétuelle contradiction qui rend cette lecture singulière et attachante. Comme Berlin. 😚

Futuropolis / Février 2016

   

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Glouton, le croqueur de livres, par Emma Yarlett

IMG_5920

Prenez garde à vos albums et relisez vos histoires préférées, car peut-être un petit Glouton, croqueur de livres, s'y est faufilé pour revisiter l'intrigue à sa sauce ! Le résultat, lui, est hilarant !

Glouton est donc un petit monstre velu, au ventre dodu, qui s'est échappé de sa cage pour assouvir sa passion du grignotage. Parti à l'assaut de la bibliothèque, il se glisse ainsi dans l'histoire du petit chaperon rouge, de Boucle d'Or et de Jack et le haricot magique. Ohlàlà, quelle pagaille il sème au passage. Rien ne va plus, il faut cesser le carnage. ^-^

Cet album est plein de surprises, drôle, astucieux. Son graphisme m'a d'ailleurs fait penser à une autre lecture, Ouvre ce petit livre, de Jesse Klausmeier, qui propose la même idée de croiser des livres dans le livre, ou également L'extraordinaire garçon qui dévorait les livres, d'Oliver Jeffers, pour ses coupes et découpes dans l'album.

L'histoire s'amuse à détourner les contes et met en scène Glouton, un joyeux trublion, amoureux des mots et du papier, qui croque tout sur son passage. On ne peut que sourire en découvrant ses bêtises et on regrette presque quand sa fuite touche son terme. Et encore ? Méfiez-vous, Glouton n'est peut-être pas loin ! ;-)

Gründ / Mars 2016

IMG_5921   IMG_5922

IMG_5924   IMG_5925

IMG_5923

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Au panier ! de Henri Meunier & Nathalie Choux

IMG_5969

Cet album a fait l'objet d'une première édition en Octobre 2004 et ressort aujourd'hui avec une nouvelle couverture et une fin différente.

La quiétude règne dans le parc municipal, quand soudain les fourgons déboulent, sirènes hurlantes, et le gendarme beugle à tout rompre, vos papiers, vos papiers ! La nounou noire les a oubliés à la maison et propose gentiment de les récupérer ni une ni deux, mais le gendarme est en pétard, pas de papier, au panier ! Et il pointe du doigt le chat vert, l'oiseau et envoie tout ce petit monde “au panier” !

L'enfant, dégoûté par ce spectacle, cherche à tourner en dérision le gendarme, puis se dirige de lui-même dans le fourgon, comme tout le monde. Au panier !

Cette lecture a priori rigolote cherche à expliquer aux enfants la tolérance, le racisme et le respect de la différence. Le gendarme de l'histoire fait preuve d'abus de pouvoir et se ridiculise à force de condamner sans réfléchir. C'est joliment exprimé, à travers des illustrations aux tons pastel de Nathalie Choux, qui se distinguent également par leur candeur et leur douceur, très appréciable. 

L'histoire rappelle également que « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays y compris le sien et de revenir dans son pays. »  Un album qui reste toujours, et tristement, d'actualité. 

Rouergue / mars 2016 

IMG_5970   IMG_5971

IMG_5972   IMG_5973

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Enfantillages, de Gérard DuBois

IMG_5964

Magnifique album de Gérard Dubois ! La couverture toilée promet déjà un voyage dans le temps, sous une forme très stylée et raffinée ! Et de plonger dans une étrange galerie d'images classiques, où s'opère un savant décalage entre ce qui est de mise - les sourires angéliques, les culottes courtes, les chaussettes blanches, la raie sur le côté ou la frange bien plaqué sur le front - et ce qui se pratique - scier la branche de l'arbre où se trouve la balançoire, car c'est chacun son tour, ou chiper la jambe de bois du papi qui fait sa sieste au coin du feu. La cruauté des enfants y est exposée sans retenue, les images ne nous épargnent rien, même si l'imaginaire participe aussi beaucoup à l'histoire qui se raconte. C'est stupéfiant, avec ce charme vintage qui dénote et fait toute la différence. 

Ces enfantillages sont une autre manière d'épingler les travers de nos bambins, mi-anges mi-démons, et d'assister à un spectacle parfois déconcertant, souvent effarant et, malgré tout, sournoisement impressionnant. Gérard Dubois maîtrise cet art de jongler avec les mots, les images et l'interprétation avec une rouerie savoureuse. A offrir davantage pour «grands» enfants.

Rouergue / Octobre 2015

IMG_5965   IMG_5966

IMG_5967   IMG_5968

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Méli-mélo de la Jungle, par Axel Scheffler

IMG_5865

Ce méli-mélo de la Jungle est une lecture rigolote, qui se découvre sous toutes les coutures !

On peut d'abord la considérer avec pertinence et sérieux : Une grenouille, par exemple, on ne la porte pas à la bouche, car si on la touche, on se frotte à son poison. Elle habite la forêt humide, grimpe sur les feuilles et bondit dans le vide. Il peut en aller ainsi des pages et des pages, pour croiser le singe, le tigre, le fourmilier, le caméléon etc. L'éventail est vaste et instructif.

Et puis, bim ! un grain de folie vous touche et vous décidez de tout chambouler. Tiens donc, le TOURUCHE, avec son bec aux couleurs de l'arc-en-ciel, comme le toucan, cet oiseau coquet passe son temps à s'apprêter comme une perruche ! ... Ou le GORÉPIC, un spécimen remarquable, puissant et musclé comme un gorille, court sur pattes et rusé comme un porc-épic. Il fallait y penser ! ;-)

On peut ainsi s'amuser à imaginer une faune originale, riche en créatures loufoques, tout en brassant les rimes aussi (les textes sont fabuleux et rigolos). Un album facétieux et inventif, qui fait beaucoup rire à la maison. 

Gallimard Jeunesse / Février 2016

IMG_5866   IMG_5867

IMG_5868   IMG_5869

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,