19/01/16

Meurtre en Mésopotamie, d'Agatha Christie

Meurtre en Mésopotamie

Amy Leatheran vient d'être embauchée pour s'occuper de l'épouse du Dr Leidner, un archéologue actuellement sur un chantier de fouilles en Mésopotomie (aujourd'hui, l'Irak), car celle-ci est atteinte d'une maladie nerveuse, liée à un profond sentiment d'insécurité. Louise Leidner révèle rapidement à son infirmière qu'elle est persuadée d'être harcelée par son ex, qui cherche à se venger d'elle pour avoir rompu leurs fiançailles et dénoncé ses activités illicites. Sur le campement, chacun semble se désintéresser des crises hystériques de Mrs Leidner. Aussi, l'annonce de sa mort provoque un léger tumulte dans les rangs. La jeune femme s'était en effet repliée dans sa chambre, close et sans issue possible, à proximité de ses partenaires de voyage. Sous le choc, ils n'en montrent pas moins leur soulagement en évoquant le caractère exécrable de la victime. Louise Leidner aimait diriger son monde et était une femme particulièrement exigeante. Elle avait réussi à s'attirer l'antipathie de tous et n'en éprouvait pas le moindre remords. Amy Leatheran va ainsi rencontrer ce cher Hercule Poirot, de passage dans la région pour résoudre un scandale militaire en Syrie, et partager à ses côtés une expérience unique en résolvant un crime complexe. Après avoir établi les alibis de tous les protagonistes, et pris note de leurs griefs, le détective belge va épingler le cerveau de cette infamie, qui a conduit tout de même à un deuxième assassinat ! Cette évasion exotique, forcément liée au propre parcours de l'auteur, passionnée de voyages et épouse d'un archéologue, dresse une intrigue traditionnelle et distinguée, qui s'attache davantage à la peinture des personnalités et à l'ambiance du lieu qu'à décrire les recherches harassantes et la réalité sur le terrain. Mais c'était juste Miam ! Et j'ai énormément souri à la description faite par Amy Leatheran lors de sa toute première rencontre avec Monsieur Poirot. ;-)

« Jamais je n'oublierai l'impression que me causa Hercule Poirot la première fois que je le vis. J'avais dû me représenter un personnage dans le genre de Sherlock Holmes, long et mince, au visage fin et intelligent. (...) Rien qu'à le regarder, il vous prenait envie de rire. Poirot vous rappelait un artiste sur la scène ou au cinéma. D'abord, ce petit bonhomme tout rond, haut à peine de cinq pouces, paraissait tout à fait vieux avec son énorme moustache et sa tête en forme d'œuf. On eût dit un coiffeur dans un vaudeville. » (Trad. Louis Postif, 1967)

Le Livre de Poche /  Parution : Mai 2010 pour la présente éditionTraduction de Robert Nobret pour Le Masque (Murder in Mesopotamia, 1936)

La jaquette de l'édition britannique chez Collins Crime Club est illustré par Robin McCartnay. Agatha Christie l'avait rencontré au printemps 1935 sur le chantier de fouilles de Chagar Bazar et lui proposa sans hésiter d'illustrer son livre de l'époque. Elle s'inspira aussi de son amie Katharine Woolley, épouse de l'archéologue Sir Leonard Woolley, pour croquer le personnage de Mrs Leidner. ;-)

Murder in Mesopotamia      bannerfans_16489672 (61)

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18/01/16

Viscères (Jack Caffery 7), de Mo Hayder

VISC_RES

Septième enquête de Jack Caffery & plus de respect pour l'ordre de lecture, tout se perd... Ceci dit, cette lecture m'a vraiment époustouflée avec sa construction inattendue, mais tout à fait percutante. Pour commencer, il n'y a pas de crime. Pas de meurtre violent. Pas de victime mutilée. Pas d'enquête à ouvrir. Alors, quoi ? On a bien les lieux d'un drame, les Tourelles, la propriété de la famille Anchor-Ferrers, où deux jeunes gens ont été massacrés dans les bois quinze ans plus tôt. Même si le tortionnaire croupit derrière les barreaux, la famille est encore profondément marquée par cette tuerie et vit repliée dans la maison. C'est là que tout bascule. Deux hommes se pointent chez eux et prétendent mener une enquête de police. Les Anchor-Ferrers paniquent aussitôt, pensent au double assassinat et au déséquilibré relâché, ils craignent pour leur vie et celle de leur fille Lucia. Les deux types s'introduisent dans l'imposante demeure, et la porte se referme. Je vous laisse découvrir ce qu'il va suivre ... mais c'est juste dur, dur, dur pour les nerfs ! Et il fait quoi, Jack Caffery, pendant ce temps-là ? Il promène un chien. Un chien abandonné. Et il recherche ses maîtres. Il espère obtenir, en échange, des informations sur la disparition de son frère Ewan. Si, si. Nous en sommes toujours là. Notre flic hanté par son passé, qui tourne sur lui-même, incapable d'avancer si on ne lui donne pas LE coup de pied aux fesses pour décrocher une fois pour toutes. Les révélations tomberont-elles ? Oui. Alleluia. Mais elles vous flanqueront un sacré coup au moral.

Pour qui souhaite un grand rendez-vous d'angoisse et de terreur, cette lecture tombe à point nommé. L'histoire en vase clos confère un sentiment d'étouffement, qui prend vite aux tripes. La position est inconfortable, on meurt de trouille et on se fait du mauvais sang, mais en même temps on n'en démord pas, on a envie de connaître la suite et on l'ingurgite d'un trait, oubliant le reste du monde, sursautant au moindre mouvement de clenche, vérifiant même s'il n'y a aucune ombre suspecte derrière la porte. Mo Hayder a réussi son coup en créant un énorme effet de surprise, avec une intrigue d'une intensité psychologique remarquable et poignante, où tout repose simplement sur l'attente et la supposition. C'est diabolique, et j'en redemande. 

Pocket, Janvier 2016 ©2015 Presses de la Cité. Traduit de l'anglais par Jacques Martinache (P)2015 Audible FR  

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible - uniquement disponible en téléchargement.

Viscères Audible

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15/01/16

Cartes sur table, d'Agatha Christie

Cartes sur table

À l'occasion d'une étrange soirée organisée par Mr Shaitana, réunissant quatre joueurs de bridge et quatre amateurs d'intrigues criminelles, dont notre ami Hercule Poirot, le maître des lieux est retrouvé raide mort dans son fauteuil, au nez et à la barbe de ses convives. Aucun doute possible - le meurtrier se trouve parmi l'assistance. Aussi, le détective belge passe tout le monde au crible et les incite à parler librement de leur hôte et de la soirée (laquelle consistait à rassembler des “assassins qui se la coulent douce et que la moindre suspicion n'a jamais effleurés” sic). Mr Shaitana, dont le physique de dandy précieux tapait déjà sur le système, était peu apprécié par ses invités, pour la simple et bonne raison qu'il semblait en savoir trop long sur chacun et possédait un sens de l'humour pour le moins curieux. D'ailleurs, au cours de la réception, il n'a cessé de lancer des piques acerbes, ne visant jamais au hasard, puisque seuls les concernés les saisissaient au bond en tiquant. L'infect personnage aura finalement bien mérité sa punition ! Hercule Poirot, ainsi que ses acolytes (le colonel Race et le superintendant Battle), doivent maintenant déterminer qui est passé à l'acte... C'est aussi dans ce livre que l'on croise l'excentrique Ariadne Oliver, l'auteur de romans policiers à succès, dont l’enquêteur principal est le détective finlandais Sven Hjerson. Et on imagine très bien Agatha Christie en train de pouffer de rire en concevant son double de papier. C'est donc une lecture toujours aussi soignée et entraînante, qui ne laisse rien supposer de son dénouement avant la note finale et qui nous régale de cette remarque sibylinne : « Avec les yeux de l'esprit, on voit beaucoup plus qu'avec les yeux du corps. »   

Le Masque / Publication mars 2008 pour la présente édition ♦ Traduction : Alexis Chambon (Cards on the Table, 1936)

Zoe Wanamaker & David Suchet en couple infernal,

description  

bannerfans_16489672 (61)   bannerfans_16489672 (69)

#Jeu littéraire : Vintage Mystery Cover Scavenger Hunt 2016 : un instrument de musique (piano)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/01/16

La Mystérieuse affaire de Styles, d'Agatha Christie

Anne, des Mots et des Notes, a mis à l'honneur Agatha Christie le 12 janvier dernier, pour célébrer le 40ème anniversaire de sa disparition. J'ai réalisé alors que je manquais cruellement de lectures du genre et qu'il fallait là encore me mettre à jour en picorant savoureusement les romans de cette divine « Reine du Crime ». Quoi de mieux - donc - que son premier livre édité, en octobre 1920, aux USA (l'année suivante, en Grande-Bretagne), celui-là même où apparaît, non sans une certaine fatuité, le fameux détective belge, Hercule Poirot !? ;-)

La mystérieuse affaire de Styles

L'histoire est rapportée par Arthur Hastings, invité à séjourner dans la demeure de Styles, dans l'attente de son nouveau poste, quand la maîtresse des lieux, Mrs Inglethorp, est assassinée dans sa chambre. Tout accuse son nouvel époux, le sombre et taciturne Alfred Inglethorp, qui ne cherche même pas à se défendre et se drape derrière des attitudes fuyantes et suspicieuses. Sur ce, intervient notre bon ami, Hercule Poirot, qui réside à proximité, avec d'autres compatriotes. Le détective va ainsi assister l'inspecteur Japp dans son enquête en interrogeant les protagonistes, en fouillant les lieux et en rencontrant les domestiques. Il va mettre en lumière une redoutable affaire d'empoisonnement, orchestrée de main de maître, et c'est à l'issue d'une « enquête publique » qu'il va incriminer le coupable au terme d'une démonstration habile et irréfutable. Tout est là, dissiminé parmi des indices quelconques (un feu de cheminée allumé en plein été, une tache de café sur le tapis, un testament revu et corrigé, la peur du scandale). Notre cher Poirot ne laissera aucun détail et épluchera les dessous de cette mystérieuse affaire de Styles pour brandir la solution avec un réel génie. Hanlala... que c'était bien ! Moi qui suis friande des polars noirs, bien violents, au risque d'être trop écœurants, je fonds aussi complètement pour ces romans à l'ambiance désuète, au ton guindé et aux manières empruntées. Je m'en vais délecter d'autres  bouquins du genre... comme un besoin de me gaver de vieilleries bien réconfortantes, qui câlinent ma fibre nostalgique du moment. 

Librairie des Champs-Élysées, coll. Le Masque ♦ Traduction originale de Marc Logé en 1932, revisitée par Thierry Arson en 1990 (The Mysterious Affair at Styles)

bannerfans_16489672 (56)

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Cozy mystery & Vintage Books Challenge 2016

Pour pimenter cette année de lectures avec des envies prononcées pour le « cozy mystery » ou les romans « vintage », voici quelques-uns des logos qui viendront fleurir les pages du blog. Ceci est bien évidemment un challenge que je mène à titre personnel (parce que je suis aussi une grande malade des listes). 

Le terme « cozy mystery » désigne tout simplement des romans policiers sans grande violence et où les enquêtes sont souvent menées par des personnages animés d'une curiosité très poussée, tout ça dans une ambiance forcément chaleureuse et bon enfant. Celle qui incarne cet esprit, pour être maintes fois citée en exemple, est Dame Agatha Christie, dont la notoriété a marqué son époque (British Golden Age of Detective Fiction) propulsant le succès des Ngaio Marsh, Dorothy L. Sayers, Josephine Tey, Patricia Wentworth, Lilian Braun Jackson, etc. 

La tradition reste de mise, puisque le « cozy mystery » inspire des auteurs comme Alan Bradley, Anne Perry, Alexander McCall Smith, Louise Penny, Elizabeth Peters, P.D James, Ann Granger, Kerry Greenwood, James Runcie, M.C Beaton, Ruth Rendell, Jacqueline Winspear, Donna Leon, Charlaine Harris (pour sa série Aurora Teagarden)... Une liste qui ne demande qu'à grossir ses rangs ! 

bannerfans_16489672 (56)   bannerfans_16489672 (61)   bannerfans_16489672 (62)   bannerfans_16489672 (63)

Et donc, forcément, ceci nous amène aux lectures « vintage », par leur date de publication ou par le cadre de leur intrigue. Du moment que l'on bascule au pays de la Nostalgie, de l'évasion, du rêve, des paillettes, des chaussettes hautes, des nattes, des uniformes, de la poudre de riz, des gants blancs, des perles, du jazz ou du rock, je dis banco. Promenons-nous dans le temps et voyageons à travers les époques, depuis notre canapé ou sous la couette, c'est tout aussi excitant.

Des envies ? Daphne du Maurier, Louisa May Alcott, Amor Towles, Margery Sharp, Betty Smith, Nancy Mitford, Elizabeth Von Arnim, Diane Setterfield, Stella Gibbons, Eva Rice, Willa Marsh, Dodie Smith, Mary Wesley, Georgette Heyer, Elizabeth Goudge, Rosamond Lehmann, Jo Walton, Maryrose Wood, Suzanne Rindell...

bannerfans_16489672 (58)   bannerfans_16489672 (59)   bannerfans_16489672 (60)   bannerfans_16489672 (57)

 

Une chouette source de références : The Cozy Mystery List Blog

 🍎🍎🍎🍎🍎🍎

 

Et si vous êtes d'humeur joueuse, avec un peu de temps devant vous, le blog US MY READER'S BLOCK  propose une chasse au trésor originale à tous les amateurs de romans policiers. Elle dresse ainsi une liste d'objets à retrouver sur les couvertures de livres lus durant l'année, une seule référence par indice, et avec une prédilection pour les bouquins vintage. ;-)

Vintage Mystery Cover Scavenger Hunt 2016   Vintage Mystery Cover Scavenger Hunt 2016   Vintage Mystery Cover Scavenger Hunt 2016

 Les principaux éléments de la liste : 

un squelette  -  une silhouette sombre  -  un fantôme  -  un couteau  -  un plan d'eau  -  un cercueil  -  un verre ou une bouteille  -  une statue  -  un oiseau  -  un chandelier -  un bateau  -  un objet cassé  -  une peinture ou une photographie  -  une infirmière  -  un téléphone  -  des bijoux  -  un château ou des ruines  -  un chapeau  -  une cigarette ou une pipe  -  une blonde  -  un instrument de musique  -  une main de squelette  -  un crâne  -  une maison hantée (ou qui fait peur)  -  un revolver  -  une bouteille de poison  -  une horloge ou une montre  -  un chien  -  un animal  -  une voiture ou un camion  -  des taches de sang  -  un escalier  -  une machine à écrire  -  du matériel de pêche  -  une ville  -  un cimetière  -  un jeu de cartes  -  un roux  -  une araignée ou une toile d'araignée  -  une corde  -  une main tenant une arme  -  un corps  -  une bibliothèque ou un livre  -  un chat  -  un avion  -  une décoration de Noël  -  un policier  -  un appareil photo  -  un décor de campagne  -  une loupe  -  une pierre tombale  -  la lune  -  une lampe-torche  -  une brunette   

Bonne chasse !

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 14:55:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


13/01/16

Birdman (Jack Caffery 1), de Mo Hayder

Birdman

Forte de ma découverte l'an dernier (cf. Fétiches, épisode 6 de la série Jack Caffery), j'avais prévu de reprendre les livres de Mo Hayder depuis le début, avec notamment Birdman qui nous introduit de façon redoutable dans cet univers policier pour le moins commun dans son genre (scènes macabres & détails glauques). Ce livre sert néanmoins à dresser un profil d'inspecteur attachant, secret et terriblement humain. Jack Caffery est un homme brisé, qui vit dans la hantise du passé, depuis le jour où son frère Ewan a mystérieusement disparu. Ses parents en ont eu le cœur brisé et ont tout abandonné pour déménager le plus loin possible. Depuis, Jack n'a eu de cesse de ressasser les indices et traquer les pistes, cherchant à piéger son principal suspect, Ivan Penderecki, un voisin pervers, au passé peu reluisant, qui a cependant réussi à passer entre les mailles du filet. Caffery n'échappe pas aux clichés du flic taciturne, brisé et obsédé par sa quête, en plein échec sentimental, incapable de construire une vie décente, et se consacre à son boulot comme sa seule bouée de secours. Nouvellement promu au Service régional des enquêtes sensibles, il n'a pas le temps de dire ouf qu'une étrange affaire l'attend déjà. Cinq cadavres de femmes, aux corps mutilés, ont été découverts dans un terrain vague, avec pour signature scabreuse, un oiseau cousu à l'intérieur de leur poitrine. Et aussitôt notre super flic se distingue. Loin de suivre l'un de ses collègues, occupé à faire le mariole et conduire l'enquête à la catastrophe, Jack centre ses investigations sur un pub fréquenté par des prostituées, des trafiquants de drogue et des employés de l'hôpital voisin... et fait la rencontre de Rebecca. Cela peut sembler lugubre et lourd à encaisser, mais la lecture n'en est pas moins fluide et captivante à écouter. On ne s'attache pas ici à chercher le coupable de l'histoire, on le connaît déjà, mais on n'en absorbe pas moins le choc de l'enquête avec courage et impassibilité. Celle-ci déploie une intensité de l'horreur, d'une violence sidérante, qui met carrément nos nerfs et nos émotions à rude épreuve. Un vrai supplice. Ceci dit, malgré son caractère insolite et éprouvant, le roman est d'une efficacité redoutable et se lit étonnamment bien.

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible - uniquement disponible en téléchargement.

©2000 Presses de la Cité. Traduit de l'anglais par Thierry Arson (P)2015 Audible FR

>> Disponible chez Pocket

BIRDMAN - Mo HAYDER

 

Challenge ABC Policier Thriller

Challenge ABC Policier Thriller

Challenge organisé par le Blog de Salhuna

👮👮👮👮👮👮

Le but ? Lire 26 romans (genre policier, thriller, roman noir, suspense) entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016,
selon le principe 1 lettre = 1 auteur.

👮👮👮👮👮👮

 

A - Arlidge, M. J. : Am Stram Gram

B -  Beukes, Lauren : Les Monstres   [#

C - Cantero, Edgar : Le Monde caché d'Axton House  [#

D - Durrant, Sabine - Ce que tu veux   [#]

E - Edwardson, Ake : Rendez-vous à Estepona  [#

F - Ferey, Caryl : Condor  [#

G - Giebel, Karine : De force  [#

H - Hayder, Mo : Birdman  [#]

I - Izner, Claude : Le Pas du Renard

J - Jeltsch C. & Kraemer O. : Abatton, au-delà de la peur

K - King, Stephen : Carnets Noirs   [#

L - Little, Elizabeth : Les réponses

M - Meyer, Deon : Kobra   [#

N - Ng, Celeste - Tout ce qu'on ne s'est jamais dit   [#

O - Olafsson, Jon Ottar : Une ville sur écoute

P - Poznanski, Ursula : Tout un poème

Q - Quadruppani, Serge : Saturne, Une enquête de la commissaire Simona Tavianello

R - Runcie, James : Sidney Chambers et l'ombre de la mort  [#

S - Saussey, Jacques : Principes Mortels   [#

T - Takano, Kazuaki : Treize Marches  [#

U - Upfield, Arthur :

V - Vargas, Fred : Debout les morts  [#

W - Winters, Ben H. : Dernier meurtre avant la fin du monde   [#

X - Xiaolong, Qiu : Visa pour Shangaï

Y - Yamamura, Misa : Des cercueils trop fleuris

Z - Zimler, Richard : Les Anagrammes de Varsovie

 

 

Posté par clarabel76 à 08:55:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

12/01/16

Le Trône de fer, tome III : La Bataille des rois, de George R.R. Martin

L'aventure continue avec « La Bataille des rois » (Livre 1 de l'intégrale 2) toujours en format audio, lu par le formidable Bernard Métraux. Durée d'écoute : environ 14h. Une broutille. ;-)

La bataille des rois

Après le tumulte provoqué par la famille Lannister, au terme de moult complots, alliances et trahisons, le trône de fer a perdu son roi, laissant un héritage qui soulève bien des passions. Les seigneurs des quatre coins de Westeros s'autoproclament souverains légitimes et font des pactes (qui ne demandent qu'à être retournés). Résultat, l'action est assez lente et se perd en pourparlers, mais on devine déjà que les intrigues sont tricotées et détricotées à l'envi et annoncent un chaos indescriptible. De nouveaux personnages sont également introduits ou avancent d'un pas presque timide vers le devant de la scène (Theon Greyjoy, Melisandre la Rouge, Lady Meera et Jojen de Griseaux). Ils n'éclipsent pas encore les principaux concernés, même si rien n'est laissé au hasard non plus. Tyrion Lannister, envoyé par son père, se rend auprès de sa sœur Cersei et constate avec effarement que le jeune Joffrey est hors de contrôle. Notre Lutin place délicatement ses billes et éjecte une par une les petites mains trop zélées, coupables du désastre que l'on sait, après la condamnation hâtive de Ned Stark. Il constate aussi que la jolie Sansa s'étiole de jour en jour, se sentant plus trahie que jamais, apeurée, désespérée... Son sort est d'une tristesse abyssale. Quelque part dans la forêt, Arya a rejoint incognito des vilains bougres censés se rendre au Mur (elle espère ainsi prévenir Jon Snow) mais leur avancée est ralentie par les attaques répétées des guerriers qui traquent la fille du traître... ou un certain Gendry, fils illégitime de feu Robert Baratheon. De son côté Bran, le fils cadet des Stark, soupire d'ennui à Winterfell qu'il doit protéger jusqu'au retour de sa famille éclatée. Les souvenirs de son agression sont encore floues, le garçon a définitivement perdu l'usage de ses jambes mais frémit rien que de songer à Jaime Lannister, tenu captif par Robb Stark. Plus loin, la divine Daenerys Targaryen se console de ses pertes et traîne derrière elle ses jeunes dragons en traçant sa destinée, désormais réduite à une peau de chagrin. 

C'est tout de même peu et frustrant, ça suppose aussi de ronger son frein et de spéculer à n'en plus finir. L'auteur a cependant bien ferré son lecteur (définitivement accro). J'hésite à poursuivre ma lecture avec le bouquin ou attendre la sortie du CD en mars. Je suis au supplice. 

Gallimard / Coll. Écoutez Lire (Avril 2015) ♦ Traduit par Jean Sola (A Clash of Kings)

description

Cette série n'est que pure forfanterie, croyez-moi, je ne fais que pester !

 

11/01/16

#Hommage David Bowie (1947-2016)

« L'artiste est par nature un être insatisfait. Parfois il se surprend à connaître des moments de plénitude. Mais ce sentiment le quitte aussi vite qu'il est venu. »

Haddon Hall

Haddon Hall, c'est l'histoire d'une maison, à Londres, à la fin des années 60. C'est aussi et surtout LA maison qui a accueilli le couple David et Angie, et leurs nombreux amis artistes. David est encore un musicos à l'univers obscur, pas bien défini, qui pressent cependant un génie en puissance. Il crée, il bidouille, il tente de multiples expériences. Il essuie quelques succès d'estime, sans quoi il bute, il tâtonne, il mène une vie d'artiste incompris, entouré de ses potes, les Marc, John, Mick et compagnie... Sans oublier, Angie, son amoureuse, qui incarne le glamour, le désir, la passion, l'amour libre. Avec son look androgyne et une attitude équivoque, David succombe à l'effervescence hippie, période de recherche, de doute et d'insouciance.

Et découvrir, avec des yeux écarquillés, une lecture, nimbée d'une aura psychédélique fabuleuse, délicieusement décadente, parée de touches d'humour, qui balance avec nonchalance du rock-n-roll en déroute et de la pop qui explose, auréolant d'envie et de nostalgie une époque où tout était possible et attendu. Sous la plume de Néjib, on assiste avec fascination à la naissance d'un mythe. Ou quand David devint Bowie. Tout un art. ♥

Haddon Hall : Quand David inventa Bowie, par Néjib (Gallimard, 2012)  

IMG_6649

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Ma grand-mère vous passe le bonjour, de Fredrik Backman

« On peut être triste alors qu'on mange des pères Noël en guimauve. Mais c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus difficile. »

Ma grand-mère vous passe le bonjour

Beau et troublant roman à la fois ! 

Elsa, 7 ans, et sa grand-mère, teigneuse et fière de l'être, entretiennent une relation forte et étonnante. Tout bascule lorsque la grand-mère est emportée par la maladie, confiant à sa petite-fille la délicate mission de retrouver des lettres cachées dans leur immeuble, puis de les distribuer aux personnes concernées. Pour la fillette, déjà éprouvée par cette perte subite et injuste, la tâche est d'abord vécue comme un calvaire car cela l'oblige à sortir de sa zone de confort, croiser du monde et communiquer, assumer sa singularité et celle des autres. Ce n'est pas chose facile pour cet enfant peu ordinaire, à l'intelligence précoce, qui adore Harry Potter et les histoires de super-héros, qui récite Wikipedia sur le bout des doigts, qui condamne vite et bien - comme sa grand-mère. Pourtant, Elsa est une petite fille solitaire et malheureuse, victime de brimades à l'école, se sentant souvent ballottée entre une maman qui travaille beaucoup et un papa qui a refait sa vie avec une autre femme. En plus, l'arrivée du nouveau bébé - la Moitié - chamboule notre demoiselle qui avait coutume de se réfugier dans les fables que lui racontait sa grand-mère. Maintenant, c'est fini. Et Elsa se sent abandonnée. Toutefois, elle décide de donner une chance à la dernière requête de sa grand-mère et va découvrir qu'elle est entourée par une réalité beaucoup plus mystérieuse, secrète et magique qu'elle ne le pensait. Une réalité proche des contes et légendes fantastiques que celle-ci affectionnait. Et pour cause.

Cette histoire aux accents fantaisistes est aussi terriblement émouvante et attachante, parce qu'elle met en avant un formidable binôme, parce qu'elle parle d'amour, de famille, de perte et de deuil, mais aussi de renouveau et de seconde chance. Même si j'aurais apprécié qu'on abrège les digressions et autres délires excentriques, parfois trop lourds pour le rythme du récit, j'ai passé un formidable moment à écouter Bernard Gabay me gaver de folies douces et tailler le portrait génial d'une mamie exubérante, qui va aider sa petite-fille à aimer pleinement la vie et ceux qui l'entourent. ☺

>> Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible - uniquement disponible en téléchargement.

(P)2015 Audible FR  ♦  Lu par : Bernard Gabay  (durée : 12 h 54)

🐍🐍🐍🐍🐍🐍🐍

©Traduit du suédois par Laurence MENNERICH (Min mormor hälsar och säger förlåt) 

pour les éditions PRESSES DE LA CITÉ

Ma grand-mère vous passe le bonjour Presses de la Cité