12/10/20

Magnus Million et le dortoir des cauchemars, par Jean-Philippe Arrou-Vignod

A63890Je ne suis sans doute pas la plus objective concernant cet auteur dont j'adore les romans, les histoires et l'humour mais Magnus Million est sans conteste une lecture enthousiasmante & pleine de surprise.

Le roman s'ouvre sur une note de suspense, avec du mystère et des frissons au cours d'une attaque nocturne. Seuls indices : des plumes éparses sur un sol enneigé et perlé de sang. BRRR. Puis l'histoire s'installe doucement et nous rencontrons Magnus.

Magnus Million est un rouquin de quatorze ans au physique encombrant et particulièrement maladroit. Un héros ordinaire par excellence. Son père est richissime, sa mère disparue. Seule sa gouvernante se soucie de lui... et ça lui convient très bien. Il est également sujet à des crises de sommeil qui vont lui jouer des vilains tours (entrée fracassante pour un examen) si bien que le gamin va récolter des heures de colle par milliers. Il est alors expédié manu militari dans le dortoir des élèves les plus indisciplinés de son lycée. Ils sont rudes, ils sont bagarreurs, ils se sentent rejetés et exclus du système, ils n'ont plus rien à perdre.

Dès lors, l'aventure s'élance. Car des faits étranges surviennent sous le nez du garçon mais ne lui semblent pas inquiétants sur le moment. C'est peu après les vacances de Noël que l'angoisse enfle et que la réalité lui saute à la gorge !

HALALA. La narration est toujours aussi entraînante et tourbillonne avec allégresse en variant les émotions. Résultat, on frémit, on sourit, on tourne avec curiosité les pages pour connaître la suite, on s'attache aux personnages, on s'étonne des nouvelles révélations. On se sent merveilleusement bien. Dans cet univers fascinant, teinté de zones floues, de zones sombres, de personnalités éclatantes (il faut rencontrer l'étonnannte Mimsy Pocket par exemple), on s'imprègne des bonnes ondes du roman et on ne veut plus quitter ce cocon.

C'est une lecture fabuleuse. Tout simplement. (Qui a dit que j'ai trop tardé pour y plonger ? Regard courroucé. Chut. Doigt sur les lèvres. Ne dites rien. Je sais.) SOUPIR. 

Gallimard Jeunesse, 2011 - Magnifique couverture illustrée par Karim Friha  

Dortoirs, cauchemars, chambard et humour noir... Un ton unique, une galerie de personnages attachants, une aventure palpitante. Après Une famille aux petits oignons, Jean-Philippe Arrou-Vignod quitte l'autobiographie pour le roman fantastique. Inutile de chercher sur la carte le grand-duché de Sillyrie, il n'existe pas. Vous y reconnaîtrez un peu de la Syldavie de Tintin, comme vous retrouverez sans doute, dans les orphelins du sinistre pensionnat de Friecke, quelque chose des Disparus de Saint-Agil ou des enfants perdus de Dickens !

Prix Mickey roman 2011
Prix Al terre Ado

 


09/10/20

Les Els (Les Els #1), de H. Roy

Les Els 1Quelle agréable surprise ! Pourtant l'histoire n'est pas extraordinaire et reprend un schéma déjà vu.

Une jeune fille découvre à brûle-pourpoint qu'elle n'est pas une simple humaine mais une créature aux pouvoirs en plein épanouissement. Ça ne rigole plus car la menace gronde. Elle doit désormais suivre un entraînement auprès d'un Guide et d'un Gardien. Pas un mot sur ses origines auprès de ses amis. Et encore moins à ce garçon dont elle est secrètement amoureuse et qui toque à sa porte pour lui déclarer sa flamme ! Ahem, ahem.

Certains détails sont assez agaçants, comme les volte-face répétées des personnages et leurs soupirs énamourés qui font grincer des dents. La nana nous fait franchement tourner en bourrique - elle saoule à ne pas savoir ce qu'elle veut. Les vieux démons des triangles amoureux sonnent l'hallali. Prenez vos gouttez : inspirez, expirez. À part ça : c'est GÉNIAL à lire.

Une grande qualité littéraire, un scénario judicieux et bien amené, un rythme entraînant, du suspense, de l'humour et de l'amour. Ce roman m'a littéralement transportée. Je ne m'y attendais pas et j'ai beaucoup aimé. Je lis d'ailleurs la suite dans la foulée. 

©2018 Les éditions J'ai lu (P)2020 Audible Studios

  • Lu par : Bénédicte Charton
  • Série : Les Els, Volume 1
  • Durée : 13 h 12
  • Mention passable : les voix masculines produites par Bénédicte Charton rendent certaines scènes davantage risibles que palpitantes ou romantiques. L'effet escompté est loupé ! Dommage. Mais je chipote car ce roman m'a vraiment plu.

Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille. Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité...

 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

⭐🧄 Marathon de lecture #lechallengeHalloween : 9-11 octobre 🪓⭐

Copier / coller chez Fondant Grignote :

Oui, oui : de l'ail et une hache dans le titre - parce qu'on n'est jamais trop prudent, voyez-vous ! 

Halloween readathon 2020

 

Lou, Hilde, Bidib et Fondant vous accueillent pour 3 jours de lectures fantastiques et gastronomiques avec le read-a-thon gourmand d'Halloween 2020 !

Se joignent à elles : Jojo en HerbeMarielle - Blandine - Nathalie - Syl - Touloulou - ClarabelLou - Hilde - Bidib - L'or rouge

hallo2

 

Dépoussiérons nos étagères débordantes de livres, consultons le répertoire sucré chez Hilde ou visionnons quelques séries ou films qui font frissonner... bref figeons le temps durant ces quelques jours & oublions tout !  

...

Psst... on se retrouve aussi sur instagram pour plus de suivi ////  https://www.instagram.com/clarabel_really/

Actuellement en cours de lecture : la série Les Els, de H. Roy ♥

Books gif

 

...

⭐🧄 Petite mise à jour dans mes lectures Emoticone halloween déguisement fantome

IMG_2410

Toujours dans le tome 2 de la série Les Els (par contre, je l'écoute en livre audio donc ça me prend un peu plus de temps mais ça cale les moments où je ne peux pas me mettre en pause avec un bouquin entre les mains). 

Le Premier Tome avait été une agréable découverte, donc je poursuis l'aventure ... 

Et sinon j'ai dévoré Miss Pook et les enfants de la lune de Bertrand Santini (Grasset jeunesse, 2018)

IMG_2409

 

... C'est l'histoire d'une sorcière qui prétend être une nounou et qui enlève des enfants, tout ça dans un Paris du début du 20ème siècle, avec des créatures un peu effrayantes et surtout beaucoup d'humour noir pour servir ce petit conte horrifique fort appétissant ! 

Miam, miam.

Aucune idée quant aux lectures qui vont suivre. Je laisse le hasard me guider.

...

Smiley halloween citrouille bonjour 

 

⭐🧄 Réjouissances du Samedi

L'insomniaque que je suis a tiré profit du calme nocturne pour avaler plusieurs petits bouquins (qui se lisent très vite) : La dernière vie du Prince Alastor, d'Alexandra Bracken (la suite d'une série pleine de promesses) + Encore faut-il rester vivants d'Anne Ferrier (ambiance fin du monde et sauve-qui-peut). 

Je privilégie des ambiances qui font frémir... ou juste un peu. ;-)

IMG_2418

IMG_2417

 

Depuis, j'ai entamé La Magie de Paris d'Olivier Gay (70 pages) et la série Belladone de Michelle Rowen (une centaine de pages...).

Je varie les plaisirs et les envies. TOUT VA BIEN ICI-BAS. 

 

⭐🧄 Dimanche 

Le marathon se poursuit, mais le programme n'en fait qu'à sa tête.

Finalement, j'ai lu deux romans jeunesse : Magnus Million et le Dortoir des Cauchemars de Jean-Philippe Arrou-Vignod (c'était EXCELLENT !) (pour la petite anecdote, cela fait bientôt dix ans que je le sors de ma bibliothèque pour le lire durant le Challenge Halloween) (je me désespère) 

IMG_2432

J'ai lu celui-ci aussi : La Guilde des Aventuriers (fantasy jeunesse) une bonne pioche également car riche en péripéties et fournies en créatures bizarres ! :)) On ne sort pas des sentiers battus, mais comme c'est très bien raconté, avec une ambiance captivante, on dit BRAVO. 

IMG_2433

 ...

Côté série TV, j'ai également commencé MURDER / la dernière saison. Et je retiens mon souffle !!! 

Suspense de malade.

 

FIN DU WEEKEND

Comme toujours, je n'ai pas bouclé les lectures initialement prévues car mes choix se sont portés sur ces deux romans policiers : L'Ombre de la menace de Rachel Caine (pas mal mais hyper stressant) et Revenir pour mourir de Jennifer L. Armentrout (un flop total... l'histoire est plate et ennuyeuse).

IMG_2438

 

Je ressors enchantée de mon expérience de marathon et de ces 3 journées en compagnie de lectrices aussi toquées que moi ! ;o) Merci pour tous les commentaires. Je suis peut-être moins disponible la journée, mais c'était super de se sentir embarquée dans la même aventure. ^-^

Le Challenge Halloween se poursuit, ici et ailleurs. Prenez garde à vous...

halloween just like this

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : ,

07/10/20

L'Entre-Monde (Les ombres d'Edimbourg #1), par Anna Lyra

L'Entre-Monde Les ombres d'EdimbourgAgréablement surprise par ce roman qui bouscule mes préjugés sur les romans indépendants et c'est tant mieux !

L'histoire nous entraîne à Edimbourg où l'on croise des fantômes et des étudiants qui luttent contre ces phénomènes étranges. Emily vit à Londres, loin de tout ça et débarque en toute innocence pour fêter son anniversaire. Sauf que le collier reçu en cadeau par sa grand-mère va lui révéler un pouvoir insoupçonné. Elle aussi a désormais un rôle à jouer auprès de Ian et ses potes. Elle ne s'en porte pas plus mal car cela donne enfin sens à sa vie en pleine tourmente.

D'office j'ai beaucoup aimé l'ambiance, les ruelles sombres, les cimetières et les pubs écossais, n'en jetez plus. Ça m'a d'ailleurs donné envie de replonger dans la série des Fever de KMM (ne me dites pas que l'histoire se déroule à Dublin et que ça n'a rien à voir). Ça a beaucoup à voir. Question feeling, je ne sais pas. En tout cas, ça m'inspire de l'évasion, des frissons, de l'attente, des sourires, de l'excitation, de l'envie d'y retourner.

Bref. L'intrigue n'est certes pas innovante et mériterait d'être fignolée, corrigée, peaufinée (juste par petites touches) parce que le texte est sans conteste de qualité, il capte vite notre attention et a cette faculté de nous transporter dans son univers. Pour une première approche, c'était génial !

Paperback356 pages
Independently published, April 2020

Édimbourg, Écosse. Un mal dort sous la ville depuis des siècles. Aujourd'hui, il est en train de se réveiller.

Emily, jeune londonienne solitaire, méfiante et blasée, ne croit pas aux fantômes. Ni à la magie. Son monde bien réglé bascule pourtant le jour de son vingtième anniversaire, lorsqu'elle découvre à la fois Édimbourg et l'existence d'une autre réalité. Aux côtés de Ian et de son équipe d'étudiants en phénomènes paranormaux, elle va découvrir une autre Édimbourg. Car, derrière les pittoresques pierres grises des closes et les vitrines brillantes des salons de thé, se dissimule une facette de la ville secrète. Sombre et dangereuse. L'envers du décor, peuplé de créatures ténébreuses.

 

Fight for Love (Real #1), de Katy Evans

Fight for LoveJ'ai grillé quelques neurones au cours de ma lecture car je suis incapable d'expliquer pourquoi j'ai pris un plaisir fou à tourner les pages du roman. Flûte alors, c'est bourré de fautes et d'inepties, c'est traduit à la truelle et c'est tellement creux comme histoire d'amour.

En revanche, le magnétisme entre Remington et Brooke est animal. Grrr, c'est torride entre eux ! Ces regards qu'il lui lance quand il est sur le ring, prêt à combattre - bon sang de bonsoir. On a l'œil qui frise tellement le gars est sensuel. Et puis il est mystérieux, inaccessible, tourmenté et bouleversant. Rien que pour son personnage, je ne regrette pas d'avoir lu ce bouquin !

Là où ça devient ridicule, c'est combien Brooke est obsédée par lui. Mais. Vraiment. Obsédée. Trop, c'est trop. Elle ne pense qu'à lui sauter dessus et lui tient bon en ignorant ses ruses (en mode Homme de Néandertal : il ne parle pas, il grogne ou renifle son cou) (HaHaHa). Ça chauffe longtemps, longtemps. C'était même pénible au bout d'un moment. Car on finit par subir cette tension sexuelle au lieu d'en ressentir les frissons.

Quoi qu'il advienne dans leur relation, Brooke se révèlera décevante à plusieurs occasions - j'avais trop envie de hurler tant elle se montre inutile et idiote. Au départ je pensais qu'elle serait plus punchy d'où ma déconvenue sur ses réactions. C'est donc une lecture approximative et truffée de maladresses (j'ai bondi d'horreur, vraiment, beaucoup de fois). Malgré tout, j'ai franchement adoré ça. #guilty_pleasure   #not_ashamed_at_all

Hugo roman, coll. New Romance, 2014

Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l'animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu'il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu'il a choisie, c'est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s'est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra se dévoiler à Brooke... Deux caractères forts qu'un désir charnel intense, pur et obsessionnel consume. Une histoire d'amour sous tension et des personnages d'une rare complexité.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Beautiful Player (Beautiful #3), de Christina Lauren

Beautiful PlayerBah dis donc !

Je ne me souvenais absolument pas avoir déjà lu le premier (Beautiful Bastard) mais je comprends mon ressenti de l'époque car j'étais en pleine saturation du genre. Après quoi, j'ai fait une longue diète de plusieurs années que j'ai interrompue en trouvant dans une bouquinerie cet été un lot de romances (déstockage Hugo Roman). Ceci explique mes récentes lectures - amen.

Verdit : c'est toujours aussi cochon mais scandaleusement distrayant ! Oui j'ai gloussé à plusieurs reprises parce qu'il y a de bonnes répliques, c'est drôle et totalement décomplexé. L'alchimie entre les personnages est plutôt funky. Certes il y a beaucoup trop de galipettes et de scènes explicites. Mais vraiment... ça devient gênant d'écouter l'histoire en livre audio. OUPS !!!

Le schéma du playboy qui tombe amoureux d'une nana qui le fuit est incontournable et irrésistible. Malgré tout, j'ai craqué pour Will et Hanna. Dommage que certaines subtilités dans la traduction n'ont pas davantage été soulignées, comme le fameux “This is my Hanna.” devenu “Hanna, mon amie.” // Tout de suite ça fait un peu moins chavirer !

Bref. Voilà un horrible bouquin d'un érotisme débridé qui ne doit certainement pas rougir de ses objectifs. Après tout, la couleur est annoncée : “Boy meets girl, girl likes boy, girl decides to let boy in her pants.”

©2014 Hugo Roman. Traduit de l'anglais par Margaux Guyon (P)2014 Audible Studios

  • Lu par : Ingrid Donnadieu
  • Série : Beautiful, Volume 3
  • Durée : 8 h 13
  • Je tiens d'ailleurs à souligner l'excellente interprétation d'Ingrid Donnadieu (professionnelle et imperturbable) - l'extrait a été convaincant, la lecture vraiment au top. Aucun regret sur ce plan.

Will, un séducteur notoire, trader à Wall Street, est chargé par son ami d'enfance de sortir la jeune sœur de celui-ci de son cocon académique. Hannah, une surdouée des sciences, aussi intelligente que sexy, emménage à New York, pour terminer son master. Le Casanova invétéré et célibataire endurci, tombe sous le charme de la jeune nerd de 24 ans, aussi innocente que diablement séduisante. Va-t-il, à son tour, parvenir à lui prouver qu'il est pour elle l'homme idéal ?

Après Bennett Ryan ( Beautiful Bastard) et Max Stella ( Beautiful Stranger), voici, Will Sumner, le nouveau héros de la série qui va vous faire chavirer, dans Beautiful Player, le troisième opus de la série des Beautiful.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La promesse, de Mia Sheridan

La promesseCela aurait pu être une lecture PARFAITE si la fin n'avait pas été aussi poussive : avalanche de mélodrames, de larmes, de cris, de chantages, de quiproquos et de départs. Vraiment, TOO MUCH.

À part ça la relation du couple est adorable, lui grincheux et méfiant, elle pétillante et d'un optimisme à toute épreuve. On frétille devant leurs petits jeux de séduction, même involontaires. Lui la voit comme une princesse gâtée et tombée de son piédestal, alors qu'elle est simplement en quête de rédemption.

Kira et Grayson se méprennent donc sur leurs intentions réciproques. Et, ma foi, ça donne un roman assez excitant et qui prend son temps. Avec très peu de sexe, notamment !!! Les sentiments sont privilégies, la patience et la découverte aussi. Eh oui, c'est possible.

C'est une lecture qui m'a fait beaucoup sourire mais qui cherche trop à toucher aussi. C'est assez regrettable d'avoir autant de révélations fracassantes dans les derniers chapitres. Où l'attitude de Grayson est définitivement impardonnable. J'ai été très déçue de ses sautes d'humeur et ses jugements hâtifs. Je n'en pouvais plus de lui, c'était foutu pour moi.

Sinon, gros big up pour la scène du bal qui est d'un romantisme fou et qui me rappelle combien ce roman a su être merveilleux pendant très, très longtemps !

©2017 Hugo Roman (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Marie ChevalotRenaud Dehesdin
  • Durée : 10 h 50
  • Gros souci avec le livre audio : de nombreuses erreurs techniques, des montages loupés, des répétitions, des hésitations, des mêmes phrases lues deux fois. Bref. Comme si le travail n'avait pas été supervisé ou corrigé. Un peu dommage, car les voix des comédiens sont irréprochables. J'avais écouté l'extrait avant de me décider, et j'avais été totalement séduite.

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre. Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/10/20

Serpent et séduction (Agatha Raisin #23), par M.C. Beaton,

Serpent et séduction Agatha RaisinCe présent tome est globalement très sympa (sauf vers la fin) : les rebondissements se répètent et deviennent incompréhensibles. J'avais l'impression d'un roman bâclé dans sa façon de faire. Pff ! De toute manière il ne faut plus compter sur les effets de surprise car les schémas se ressemblent au fil des livres. Ce n'est pas un reproche non plus, juste un constat.

Dans cet épisode, Agatha qui souhaite combler le vide affectif de son existence tombe sur un nouveau tocard dont elle perce les nobles intentions bien tardivement. Je soupçonne d'ailleurs l'auteure de détester son héroïne tellement elle lui en fait baver ! Et plus le temps passe, plus Agatha devient amère et jalouse de sa jeune assistante par exemple. On tombe vite dans la caricature et parfois dans la vulgarité. C'est pas bien. Car on sait Agatha trop indépendante pour les relations conventionnelles. À quoi servirait Charles, si ce n'est de pimenter son horizon par de brèves liaisons sans lendemain !

La série n'évolue plus du tout, c'est un fait. Long soupir. En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce tome-ci, du moins j'y ai cru, j'ai cru que c'était possible. Le même style, sans cesse, mais j'en redemande. Dommage, tout a une fin. Même celles qui sont loupées !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

 

01/10/20

Un(e)secte, de Maxime Chattam

Un(e)secteAu fond je suis un peu déçue car j'avais gardé un excellent souvenir de ma lecture (Le Signal) l'an dernier et j'imaginais perdre à nouveau tous mes repères et flipper comme une malade en écoutant cette histoire.

Malheureusement j'ai lu l'ensemble plus ou moins distraitement. Non pas que j'ai trouvé ça mauvais mais je n'ai juste pas été transportée. Pourtant ça démarre plutôt fort avec un prologue qui file une bonne chair de poule (des petites bébêtes viennent se repaître des grosses bêtes). Berk. On rencontre ensuite un inspecteur de police qui flaire le sordide de l'enquête et sera bientôt rejoint par une détective privée engagée à retrouver la fille d'une cliente.

Leurs deux affaires sont liées mais entrent en collision tardivement. De toute façon les deux personnages ne sont pas très inspirants. Atticus et Kat ont en commun d'être émotionnellement éteints et brisés par leurs parcours de vie. On a fait plus glamour mais ce n'est pas un problème non plus. Après tout, on veut du sang, des larmes, de la sueur dans ce livre ! Ainsi donc leurs enquêtes respectives progressent et ménagent peu de suspense.

Le résultat manque clairement de surprise : scénario maîtrisé, dénonciation des dérives de notre société, écriture passionnante et personnages clichés. Ça sent le roman convenu et longuet. De plus, je n'ai ni frémi ni hurlé de dégoût au fil des chapitres. Et c'est bien dommage !

Ceci dit, je ne regrette pas ma lecture même si elle n'a pas comblé mes folles espérances. Palsambleu ! JE VEUX MA DOSE DE SENSATIONS FORTES.

©2019 Éditions Albin Michel (P)2019 Audiolib

Excellent lecteur, au passage !

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours. Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

 

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

M, Le Bord de l'abîme : de Bernard Minier

M Le Bord de l'abîme[Je me rends compte que je n'ai pas envie de lire un énième roman sur les dérives des nouvelles technologies et les dangers de l'intelligence artificielle ! Et ce roman en particulier est très long à se mettre en place et assez prétentieux dans son discours - je n'adhère pas du tout.]

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ?
Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ?
Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming, cache-t-il tant de secrets ?
Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ?
Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre - assassinats, accidents, suicides ?
Alors qu'elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l'attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.

©2019 XO Éditions (P)2019 Lizzie

 

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,