01/03/16

Les Mondes de Philip K. Dick

mercredi 02 mars à 22h40 (56 min) sur ARTE

LES MONDES DE PHILIP K

 Rediffusion mardi 29.03 à 3h25

Le nom de Philip K Dick vous évoque probablement l'univers abstrait de la science-fiction, que je considérais stupidement inaccessible, ou peu à mon goût, jusqu'à ce que j'apprenne que Minority Report, Blade Runner, Paycheck, L'Agence ou Total Recall, avant d'être les adaptations hollywoodiennes à succès, étaient tous des romans (ou nouvelles) de l'auteur. Et cela change tout. J'ai eu soudain envie d'en savoir plus, et bingo, le film, diffusé sur Arte, écrit par Yann Coquart et Ariel Kyrou, vous invite à mieux découvrir la personnalité, le parcours et les écrits de l'auteur. 

En moins d'une heure, on découvre un véritable personnage de fiction : l'homme, de nature paranoïaque, à tendance obsessionnelle, ne sortait jamais de chez lui, recherchait l'éternelle fille aux cheveux noirs ou vivait dans le souvenir de sa jumelle décédée, il croyait aussi en la théorie du complot, voyait le danger partout, imaginait notre société du futur sous le contrôle des machines et des nouvelles technologies, notre humanité effacée par la rencontre du 3e type, le martien n'étant plus un mythe etc. C'est aussi tordant que décalé, torturé que tourmenté, un esprit génial, en surchauffe perpétuelle, dopé aux amphétamines ou visionnaire défaitiste... Les spéculations ne manquent pas. Mais le plus perturbant revient à lire ou relire ses œuvres, aujourd'hui, en plein XXIe siècle blasé par l'évolution perpétuelle de notre mode de vie. On plonge dans ses histoires avec le même trouble et la même fascination, réalisant surtout que tout avait déjà été écrit, pensé, annoncé. Philip K Dick avait réellement anticipé notre monde actuel - par pur génie ou simple fantasme délirant ?

Pour le savoir, laissez-vous porter par ce portrait dressé d'après de nombreux témoignages (dont sa veuve, son thérapeute et son biographe), des clichés personnels et, surtout, des passages de ses récits lus à voix haute. Et si l'envie de tout noter pour en lire davantage et prolonger cette immersion "dickienne" ne vous effleure pas, je n'y comprends rien ! ;-) Pour ma part, j'ai commencé la lecture de son roman uchronique, Le Maître du Haut Château. Et je me régale. 

Les Mondes de Philip K. Dick (1928-1982), réalisé par Yann Coquart, produit par Thibaut de Corday (2015).

 

SOURCE : Arte  © Nova Production

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Opération Sweet Tooth, par Ian McEwan

Opération sweet tooth

Au début des années 1970, Serena Frome, une jeune anglaise, fille de pasteur, étudiante en mathématiques à Cambridge, fait la rencontre d'un éminent professeur, qui va la modeler intellectuellement, avant de la recommander aux services secrets du MI5. Son idylle se termine douloureusement et, pour oublier son chagrin, Serena travaille d'arrache-pied pour décrocher sa première mission : l'opération Sweet Tooth, qui consiste à encourager de jeunes écrivains, en subvenant à leurs besoins financiers, pour qu'ils publient des écrits dont les idéologies concordent avec celles du gouvernement britannique. Tout ceci dans la plus grande discrétion, naturellement. La cible de Serena s'appelle Tom Haley, une plume prometteuse et pleine de talent, mais à l'univers assez sombre et torturé. La jeune femme tombe néanmoins amoureuse de ses nouvelles, avant de connaître le personnage... et de succomber de nouveau au charme de l'intellectuel. C'est une récurrence chez cette héroïne, belle et vaniteuse, qui reconnaît son attirance pour la même figure masculine dominatrice. Et fatalement, en tombant amoureuse de son client, la jeune femme compromet sa mission et s'attire le courroux de son superviseur fou de jalousie...

Serena n'étant toutefois pas une figure très attachante, son histoire ne nous touche pas davantage, aussi admirablement écrite et fascinante soit-elle. Dans ce roman d'amour, sur fond d'espionnage, l'auteur tente d'exploiter une nouvelle palette de sensations, où les relations semblent plus douces, plus délicates et à la sensualité plus nuancée, mais l'ensemble sonne faux, froid, imperméable aux émotions. L'auteur se sert aussi de la littérature comme un outil de manipulation - l'univers sulfureux de Haley rappelle celui de McEwan - la cruauté et la perversité s'étalant dans toute leur splendeur. Les femmes, aussi, sont traitées comme de simples objets jetables, dans une société qu'on devine désœuvrée, en quête de nouveaux ennemis (la guerre froide s'étiole, mais les premières frictions en Irlande du Nord apparaissent). C'est donc un roman pour le moins troublant et poignant... mais tellement déconcertant. J'en sors quelque peu perplexe. 

Folio / Octobre 2015 ♦ Traduit par France Camus-Pichon pour les éditions Gallimard

bannerfans_16489672 (60) bannerfans_16489672 (60) bannerfans_16489672 (60)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Expo 58, de Jonathan Coe

Expo 58

Thomas Foley, du Bureau de l’Information, se voit confier la mission de superviser la construction du Pavillon britannique, lors de la prochaine Exposition universelle qui aura lieu à Bruxelles. Nous sommes en 1958. Il doit ainsi partir six mois en Belgique pour administrer le fameux pub anglais, le Britannia, un fac-similé qui deviendra rapidement le bastion d'individus pittoresques. On y retrouve notamment son camarade de chambrée, Tony Buttress, un scientifique anglais responsable d’une machine susceptible de bouleverser la technologie nucléaire, Anneke, la jolie hôtesse belge, son amie Clara, Jamie la barmaid et Emily l'américaine volubile, sans oublier Andrey Chersky, un journaliste russe, peu gêné aux entournures de brandir sa fierté patriotique, même s'il craque copieusement pour les nouvelles chips anglaises. Cette joyeuse bande passe donc de longues soirées animées, à boire de la bière, flirter, danser et refaire le monde. Thomas, tout absorbé par cette ambiance de fête, en oublie même son épouse Sylvia, restée à Tooting, en banlieue londonienne, avec leur bébé sur les bras ! Totalement sous le charme de la blonde Anneke, il vient également de basculer dans une dimension surréaliste - impliquant un kidnapping dans les règles de l'art et une mission d'espionnage à la James Bond - et est clairement dépassé par la situation.

N'en doutez pas, c'est un roman tout simplement exquis. L'histoire au départ ne laisse absolument pas présager la tournure qu'elle va prendre, alors accrochez-vous ! Thomas est un type affreusement guindé, pas taillé pour le rôle de l'agent secret, mais son entourage et leurs péripéties valent franchement le détour. Résultat, on ricane beaucoup à la lecture des aventures folkloriques et truculentes de cet anti-héros qui marche sur les plates-bandes de l'agent 007 comme un automate dégingandé. On redécouvre aussi l'époque de la guerre froide dans une représentation complètement dingue et aberrante, très caricaturale aussi, mais tout ça est fait exprès. L'ensemble peut sembler inattendu, mais c'est absolument désopilant à lire. Frais et enlevé. Un vrai roman anglais qui se moque des codes et du genre.

Folio / Juin 2015 ♦ Traduit par Josée Kamoun pour les éditions Gallimard

bannerfans_16489672 (58) bannerfans_16489672 (58) bannerfans_16489672 (58)

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29/02/16

Bilan du mois : Février 2016 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Line10

Février... Les jours rallongent peu à peu,
On se lève assez tard, Les yeux pleins de brouillard...

En attendant une météo plus douce, ont été lus :

♣ Sidney Chambres et l'ombre de la mort, de James Runcie ♥♥♥♥

♣ Parce que c'était nous, de Mhairi McFarlane  ♥♥♥♥

♣ Le crime de l'Orient-Express, d'Agatha Christie  ♥♥♥♥

♣ Dossier 64, de Jussi Adler-Olsen  ♥♥♥½

♣ Nymphéas Noirs, de Michel Bussi  ♥♥♥½

♣ Demain est un autre jour, de Lori Nelson Spielman ♥♥♥½

♣ Le charme discret de l'intestin, de Giulia Enders  ♥♥♥½

♣ Gel nocturne, de Knut Faldbakken ♥♥♥

♣ Le Détroit du loup, d'Olivier Truc ♥♥½

 

♣ Le grand roman de ma petite vie, de Susie Morgenstern  ♥♥♥♥½

♣ Jonas, le requin mécanique de Bertrand Santini  ♥♥♥♥½

♣ Mentine T.3 : Pas de cadeau ! de Jo Witek  ♥♥♥♥

♣ Naufragés, de Siobhan Curham  ♥♥♥♥

♣ Les nouvelles aventures extraordinaires de Monsieur Cochon, d'Emer Stamp  ♥♥♥♥

♣ L'accélérateur d'amour, d'Arnaud Tiercelin   ♥♥♥½  

♣ Pinocchio raconté par Pinocchio, de Michael Morpurgo  ♥♥♥

♣ Fantoccio, de Gilles Barraqué   ♥♥♥

♣ Journal d'une ado déjantée, de Candy Harper  ♥♥♥

♣ Girl Online en tournée, de Zoe Sugg  ♥♥♥

 

3 Abandons :

Le seul et unique Ivan, de Katherine Applegate / Si c'est la fin du monde, de Tommy Wallach / Transfert, de Rémi Stefani

 

🍃🍂🍃🍂🍃🍂🍃🍂🍃🍂

 

Séries TV : 

The Good Wife (Saison 5, sept. 2013 - mai 2014 / CBS) série créée par Robert King & Michelle King

Afficher l'image d'origine

Cette cinquième saison a été riche en rebondissements et en émotions ! Alicia accepte enfin de sauter le pas et s'embarque dans une nouvelle aventure avec Cary Agos. Une décision lourde de conséquences, pour sa carrière et pour sa relation avec Will, qui ne va pas être content du tout. Le type explose, de colère et de frustration. Et la guerre est déclarée. Nos deux anciens amants vont s'entre-déchirer, pas seulement au tribunal, mais en coulisses, dans la vie, en amitié etc. Rien ne va plus. C'est super intense et machiavélique jusqu'au boutisme. Des personnages comme Kalinda sont encore plus troublants, et Will est détestable. Et puis, bam, LE CHOC DE MA VIE. Je n'ai rien vu venir et l'effet de surprise m'a carrément fait craquer (= j'ai pleuré comme une madeleine). Mais c'était bon, très très bon. Je jubilais, après coup. Rhalala. Vivement la suite, tiens... même si Alicia, qui gagne en confiance, se permet de franchir des limites qu'elle n'aurait sans doute jamais calculées auparavant ! -^- 

Afficher l'image d'origine

Whoooo !!! 

 Et là, j'ai pleuré, pleuré, pleuré. J'adore Diane. ♥

Afficher l'image d'origine

 

🍃🍂🍃🍂🍃🍂🍃🍂🍃🍂

Grantchester (ITV, 2014) série écrite par Daisy Coulam, réalisée par Harry Bradbeer
D'après les romans de James Runcie

Photo James Norton

J'avais repéré cette série depuis un petit bout de temps, mais l'avais mise de côté pour découvrir avant tout le roman de James Runcie (qui m'a follement séduite). Cette adaptation a donc été ... surprenante, dans le sens où les scénaristes y ont finalement puisé une simple source d'inspiration pour raconter la vie d'un jeune pasteur officiant près de Cambridge, passionné d'intrigues policières et résolu à apporter sa contribution spirituelle aux enquêtes de l'inspecteur Keating, qu'il rencontre pour la première fois dans l'affaire du suicide déguisé (première histoire du roman). On découvre aussi un homme torturé par le passé et la guerre, par son amitié amoureuse avec la jolie Amanda, qui doit en épouser un autre. Sidney boit beaucoup pour oublier ses démons, ou écoute du jazz à plein volume, au grand mécontentement de sa gouvernante. C'est une série intéressante à découvrir, pour son ambiance des années 50, pour sa brochette des personnages et pour la personnalité pleine d'aspérités de Sidney Chambers. À lire d'abord, ou à regarder avant tout ... le mélange des deux supports est assez enrichissant. 

Photo James Norton, Morven Christie

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/02/16

Émile et la danse de boxe, de Vincent Cuvellier & Ronan Badel

IMG_5915

Il est temps pour Émile de nous présenter sa nouvelle activité (une lubie de sa maman qui souhaitait à tout prix l'inscrire quelque part, pour faire des choses, pour l'occuper, ou pour faire comme tout le monde). Bref. Émile a donc choisi la danse. Il enfile son collant rose, non sans mal, tandis que sa maman cherche à l'en dissuader, voyons, voyons, c'est un sport de filles, et pis tout ça... Pourquoi pas yoga ou découpe papier-carton, hein ? Naaaan... Émile est inflexible : ce sera danse, mais danse de boxe. Oh yeah. Émile est déterminé, avec ses Ouch ouch, et ses déhanchés hyper craquants... Ce sont les filles du club qui vont glousser de bonheur !

Et donc Émile, c'est ça : du fun, de la morgue, de l'humour et de la dérision. La coqueluche des histoires du soir, courtes, amusantes et décalées. Une série très, très drôle, forcément indispensable ! ♥

Gallimard Jeunesse / Coll. Giboulées ♦ Février 2016

IMG_5916   IMG_5917

IMG_5918   IMG_5919

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Charlie Poussin, de Nick Denchfield & Ant Parker

IMG_5988

Charlie Poussin est un livre animé très rigolo, qui nous présente l'histoire d'un petit poussin qui passe sa journée à picorer, ce qui explique son gros ventre, ses grandes pattes et son énorme bec. Le visuel est tout aussi époustouflant, avec un effet pop-up de taille...

Et attendez-vous à  rencontrer la maman de Charlie, une poule bien ronde et dodue, en format XXL !

C'est une lecture toute simple et mignonne, qui fait craquer et sourire les enfants, avec un graphisme coloré et naïf très agréable à découvrir. Une trouvaille charmante ET épanouissante. ;-)

 

Gründ / Mars 2016

IMG_5989   IMG_5990

IMG_5991

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Fû, Hana et les pissenlits, de Kazuo Iwamura

IMG_5874

Deux petits lapins courent vers le pré pour s'amuser avant l'heure de la sieste. Ils tombent alors sous le charme des pissenlits, s'approchent timidement et se présentent : Fû et Hana, qui signifient respectivement Vent et Fleur. Sur ce, une petite voix leur répond : “Je suis Tampopo, ça veut dire Pissenlit.”

Nos deux petits lapins s'accroupissent de peur, avant de découvrir une petite coccinelle. Bientôt un papillon et une abeille se joignent à la fête et expliquent aux petits lapins le miracle de la nature : le jaune du pissenlit, son jus sucré, son pollen, les fleurs qui produisent des graines, qui font naître une nouvelle vie, et le vent qui transporte la vie, etc.

Fû et Hana sont fascinés et n'hésitent pas à reprendre à pleins poumons l'hymne de la vie, la chanson du pissenlit : « Tampopo po po ! » C'est vraiment rigolo. ^-^

Débordante de charme, de tendresse et de poésie, cette lecture transporte les enfants vers l'univers magique et miraculeux de la nature, qui se renouvelle sans cesse, et qui se nourrit d'une succession de petites choses, nécessaires pour aider à grandir.

L'auteur de la Famille Souris propose un nouvel imaginaire merveilleux, très touchant, aux couleurs pastel bouleversantes, avec deux petits lapins naïfs et adorables, pour une lecture confondante de douceur & de joliesse.

L'École des Loisirs / Février 2016

IMG_5875   IMG_5876

IMG_5877   IMG_5878

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Roule, de Tatsuhide Matsuoka

IMG_5891

Roule, roule...

La grenouille ou le petit chien, le cloporte ou le pingouin...

La tortue... euh, non, impossible de se relever ! 

Roule l'écureuil, roule le crocodile...

Roulent les enfants, roulent le bébé et son doudou...

De quoi donner le tournis et s'esclaffer de bonheur.

Une petite lecture rigolote, sur le modèle précédent - Saute - au petit format tout cartonné, qu'on peut découvrir comme un bestiaire original et ludique, ou pour permettre aussi aux enfants de voir le monde sous un autre angle.

Roule, roule... ma poule ! ;-)

L'Ecole des Loisirs / Février 2016

IMG_5892   IMG_5893

IMG_5894   IMG_5895

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Mais qui cela peut-il être ? de Shawn Mahoney & Thomas Baas

IMG_5858

Blotti sous ses couettes, le jeune héros de l'histoire n'en mène pas large. Il ne cesse de guetter les bruits de la maison et ce n'est franchement pas rassurant ! Quelqu'un est en train de monter l'escalier... ouhlàlà ! Le trouillomètre est à son niveau maximum.

Vite, tendons l'oreille... relevons les indices... et laissons l'imagination prendre son envol ! Serait-ce le canard sorti de la baignoire ? le lapin qui n'a pas son sommeil ? le hamster qui prend l'air ? la tortue qui s'est perdue ?

Jusque-là, tout va bien. On gère. Et puis, les petites cellules s'activent et fument, rappelons les faits, façon Hercule Poirot : de la fourrure aux entournures, de courtes oreilles, de longues griffes, des dents pointues... Hmm ?

À pas feutrés, à pas comptés, le visiteur nocturne s'approche de la chambre et les occupants de la chambrée sont terrifiés de peur. Le petit lecteur aussi n'est pas très rassuré. ;-)

Cette histoire du soir se déroule comme une comptine, les paroles reviennent comme une ritournelle et font appel au mystère et au suspense pour pimenter la sauce. C'est très convaincant ! Et puis les illustrations sont saisissantes, elles ressortent de manière flagrante sur le fond noir et produisent leur petit effet. 

Une lecture géniale, à lire et relire pour le plaisir de frissonner et de tomber dans le panneau !

Seuil Jeunesse / Février 2016

IMG_5860   IMG_5861

IMG_5859   IMG_5862

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Écoute les comptines du monde, illust. de Marion Billet

IMG_5960

Voilà un très joli album qui invite à faire le tour du monde à travers des comptines pour bébés ! On commence par le Congo (Olélé Moliba Makasi), puis direction l'Amérique du Nord (Ani Couni Chaounani), l'Angleterre (Twinkle, twinkle little star), le Japon (Haru Ga Kita) et l'Allemagne (Alle meine Entchen)...

Le voyage est dépaysant, folklorique et attrayant. En plus des illustrations charmantes de Marion Billet, on parcourt cet ouvrage avec attendrissement et intérêt. D'après les spécialistes, les jeunes enfants sont sensibles à toute berceuse chantée dans une autre langue et sont plus attentifs à la “sensorialité vocale et musicale”. Les petites puces sonores n'ont donc pas fini de pousser la chansonnette pour envoûter les bambins ! 

Encore une chouette trouvaille, chez Nathan ! (Février 2016)

IMG_5961   IMG_5962

IMG_5963

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,