09/10/08

Maudit Karma - David Safier

 

 

Kim Lange a tout sacrifié pour réussir sa carrière de présentatrice vedette de la télévision, négligeant ainsi son mari Alex et leur petite fille de cinq ans, Lilly. Le soir de la remise d'un trophée, correspondant à l'anniversaire de son enfant, Kim succombe au numéro de charme d'un collègue, avant de recevoir le lavabo d'une station spatiale en pleine tête !  Le truc improbable. Par miracle, Bouddha lui offre une chance de se racheter et la réincarne en fourmi ! C'est comme ça quand on a été odieuse, menteuse et égoïste toute sa vie, on se traîne un mauvais karma ! Pour gagner des points et évoluer sur l'échelle de la réincarnation, il faut qu'elle apprenne à faire le bien. Et c'est en compagnie d'un certain Signore Casanova qu'elle espère parvenir à son but. Ha, ha. Le processus ne manquera pas de lui en faire voir de toutes les couleurs ! En attendant, Kim va prendre conscience de ses erreurs, se morfondre d'avoir perdu sa famille, rêver de consoler sa fillette et empêcher le mariage d'Alex avec son ex-meilleure amie !

IMGP6187


Maudit Karma est un roman léger, délicieusement grotesque, qui traite de la réincarnation avec fantaisie et une pointe d'ironie, pour une lecture franchement drôle et qui fait un bien fou. L'histoire se plaît à raconter des tas de péripéties désopilantes au centre desquelles Kim Lange se débat avec un culot monstre. Au début, son personnage n'est franchement pas très sympathique, mais il devient vite attachant et altruiste. Quel revirement. Et puis, c'est émouvant aussi de suivre Kim, prête à tout, même à renoncer au Nirvana, pour retrouver son enfant. Cette touche sentimentale donne du baume au cœur, même si l'intrigue est globalement bien ficelée et donne le sentiment de louvoyer continuellement. C'est l'antidote parfait pour lutter contre la morosité ambiante !

Editions Presse de la Cité, septembre 2008 - 318 pages - 19,50€
traduit de l'allemand par Catherine Barret

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,


07/12/07

Un cochon pour la vie - Elke Heidenreich

un_cochon_pour_la_vieDeux choix s'offrent à vous : passer Noël toute seule, au fond d'une couette, à recharger vos batteries épuisées de boulot infernal, ou bien, accepter l'offre de votre ex, qui vit désormais à Lugano en Suisse, pour dévorer un rosbeef en buvant du fendant, se rappeler les vieux souvenirs en s'envoyant des vannes cyniques et bassement drôles ...

Alors, vous choisissez quoi ?

Elisabeth décide de prendre le premier avion depuis Berlin, puis le train à Milan pour répondre présente à cet appel inespéré. Après tout, pourquoi pas ? En chemin, elle décide de faire quelques emplettes et tombe nez-à-nez avec une peluche rose, un cochon à taille humaine, avec des yeux bleus et quatre pattes dodues, qu'elle achète à un prix fou. Qu'importe, ce cochon qu'elle appelle Erika a un pouvoir magique. Il est doux, moelleux et Elisabeth remarque qu'elle n'est pas la seule à y être sensible, « sa présence de velours suffisait à faire régner la gaieté ».

Sauf qu'au fil de son voyage, Elisabeth va revenir sur ses années de vie de couple avec Franz et prendre une décision importante. La suite de l'aventure continue d'être stupéfiante, tendre et cocasse. C'est de la tendresse douce-amère qui transpire de ce texte, que je conseillerai aux adultes, ou à des grands adolescents. Pas moins. Les illustrations dans ce petit livre apportent une touche de sensibilité fort appréciable ! Une lecture veloutée, si c'est possible d'imaginer ! !

Illustrations de Michael Sowa - 56 pages, éditions Sarbacane - Traduit de l'allemand par Christine Lecerf - 9,50 €

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

06/06/07

Le Désir d'amour - Dieter Wellershoff

desir_d_amourC'est un roman sur l'amour, l'amour et le mariage, la trahison dans l'amour, la pérennité des sentiments, la passion vouée à l'échec et le couple au coeur de tout cela. En fait, ils sont quatre dans cette histoire : Paul, Marlène, Léonard et Anya. Ce sont "quatre pions sur un terrain de jeux trop étroit".
Anya est une jeune étudiante qui est embauchée chez Marlène et Paul pour garder leur maison, le temps d'un voyage en Extrême-Orient. Elle fera la connaissance d'un homme brillant et instruit, Léonard, un ami du couple qui la séduit et la demande en mariage. Tous les quatre deviennent inséparables, mais entretiennent une amitié sur des faux-semblants. Car Léonard est l'ex de Marlène qui l'a trompé et quitté pour son ami Paul. Aujourd'hui Paul est troublé par Anya, jugée instable et fragile pour son entourage... Et adviendra la haute trahison, encore et toujours.
Ces quatre-là devront ôter leurs masques, cesser d'être dupes et tenter d'être sincères. Mais il est difficile de commencer à dire les choses qu'on a préféré taire pendant des années ! Alors le drame pointe, annoncé en début de roman par le suicide d'Anya.
En procédant de la sorte, l'auteur Dieter Wellershoff demande ainsi au lecteur de ne pas juger et lui accorde une prescience. Car sans en connaître le déroulement, on sait déjà la conséquence fatale. Voilà, l'histoire peut commencer sur une note triste et prédestinée. Impossible aussi de blâmer l'un ou l'autre des personnages.
La composition de cette oeuvre intimiste est rigoureuse, écrite avec un grand classicisme. Cette maîtrise parfaite paralyse un peu l'émotion, mais on se laisse surprendre à parcourir les 400 pages de ce roman pour en voir la fin, coûte que coûte.

405 pages. Editions de Fallois, 2002. Le Livre de Poche - 2004. Traduit de l'allemand.

Posté par clarabel76 à 17:00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]