12/03/22

La princesse déchue (Dark Ages #1), de Kalvin Kay

La princesse déchueAprès de longues hésitations, j'ai fini par cliquer pour découvrir ce roman (en audio). Et je m'en félicite ! J'ai sans doute un faible pour les Vikings, plaignez-moi. Mais j'ai été grandement surprise par cette lecture dont l'histoire ne se résume pas seulement à de la simple romance. L'aventure prend en effet vite le pas et nous entraîne vers une quête de reliques et j'en passe qui ne s'annonçait pas en préambule.

Tout commence par un mariage entre une princesse picte et son ami d'enfance. Malheureusement, la cérémonie est interrompue par une attaque de vikings et le rapt de la demoiselle. Nola l'ignore encore mais son père l'avait promise à un autre - le dénommé Runn - venu réclamer son dû. Vous imaginez le désespoir de l'héroïne : son cœur est en miettes et son horizon très sombre. Elle va en effet découvrir un peuple barbare dont les coutumes ne cessent de la heurter. Son prétendu mari est un rustre. Nola n'a alors qu'une idée en tête : se venger et fuir. La relation du couple est donc conflictuelle, tout en méfiance et en défi. De plus, Nola a du tempérament, comme Runn. D'où une séduction pas très raffinée mais acharnée.

Évidemment, toute la partie Viking est palpitante. J'ai aimé me plonger dans leurs mœurs, la vie du village, les lois très dures, les sentences implacables. Oubliez la tendresse ou le glamour. Pour survivre, il faut se battre. La princesse Nola va en faire la douloureuse expérience, alors elle s'accroche. Lorsque son sort bascule par-delà les mers, c'est encore une autre aventure qui l'attend. Autrement plus rocambolesque et étonnante. Il y a un tel foisonnement d'événements, parfois invraisemblables, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Après, ça reste distrayant donc ça ne me pose aucun souci de m'évader de la sorte. Et puis, j'aime les Vikings. Là, j'ai été servie. C'est assez fidèle à mon imaginaire, le fond ayant été documenté consciencieusement. Bravo. J'ai aimé les personnages, leur histoire d'amour et le périple qui en découle.

Pas. Mal. Du. Tout. 👌🏻

©2021 Black Ink Editions (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐


08/03/22

La librairie des rêves ensevelis, de Madeline Martin

La librairie des rêves ensevelisQuelle étrange sensation de partager le quotidien de Grace, une jeune anglaise venue s'installer à Londres, au plus près de sa meilleure amie, pour y vivre enfin son rêve (travailler chez Harrods).

Au lieu de ça, elle décroche un poste dans une librairie poussiéreuse et tenue par un vieil homme pas très avenant. Manque de bol pour Grace, elle n'aime pas lire ! Mais elle est pleine de bonne volonté et compte sur sa lettre de recommandation au bout des six mois.

Sauf que l'histoire se déroule dans les années 40. La guerre est proche et bientôt la capitale va être rincée par les bombardiers allemands. Pour Grace, le cauchemar commence. Entre peur et affolement, elle va courir dans les abris, adopter les bons gestes, comme remplir d'eau les baignoires, planter des choux à la place des roses. Et étonnamment, elle va développer une vraie passion pour son travail et surtout elle va apprendre à aimer les livres. Non, sa rencontre avec un charmant pilote de la Royal Air Force ne va pas influencer son goût en la matière. Surtout lorsque cet inconnu offre Le Comte de Monte-Cristo en promettant d'écrire.

Étrange sensation donc de vivre au cœur d'une ville sinistrée et de prier pour sa survie dans un monde au bord du chaos. Incroyable parcours aussi pour Grace qui va s'accrocher à la lecture comme à une bouée de secours.

Cette lecture a sans doute une résonnance particulière par les temps qui courent. Elle est poignante, puissante et fascinante. On y croise des personnages très attachants et des vies qui s'entremêlent dans un contexte difficile. Au-delà des intentions romanesques, j'aime l'idée que la lecture à voix haute (exercice que pratique Grace dans la librairie, même en plein black-out) a permis de sauver des vies. Des âmes en détresse ont saisi l'instant magique et ont cru en un avenir meilleur. 💓

C'est tout de même fort, comme message. Et ça dépasse l'ensemble convenu et parfois trop lisse.

©2022 Charleston pour la traduction française. Traduit de l'anglais par Elisabeth Luc (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐.5 😌

21/02/22

Compromise, de Judith McNaught

CompromiseEntre mes envies d'Écosse et mes humeurs nostalgiques, en ce moment, je me régale avec les vieilles romances historiques, dont Almost Heaven de Judith McNaught qu'il me semble avoir déjà lu et que j'ai de nouveau énormément apprécié. Cette chère Judy figure parmi mon temple des grandes prêtresses aussi. C'était couru que j'allais adorer.😜

Elizabeth Cameron est une jeune beauté promise à tourner les têtes des meilleurs partis lorsqu'elle débarque à Londres pour sa première saison. Mais la situation va déraper lors d'un weekend à la campagne alors qu'elle rencontre l'impénitent Charles Thornton. L'homme est séduisant mais traîne une piètre réputation. Un scandale va d'ailleurs éclater et bouleverser le destin d'Elizabeth. On la retrouve deux ans plus tard, dans sa demeure familiale, seule et sans ressource. Son oncle a pourtant décidé de la marier et a contacté ses anciens soupirants pour l'occasion. Seules trois réponses leur sont parvenues, dont une invitation de Thornton lui-même !

Encore un terrible quiproquo qui va provoquer des étincelles, puisque Charles et Elizabeth ont coupé tout contact et se détestent cordialement. Charles n'attend pas la visite d'Elizabeth, ce qu'elle ignore lorsqu'elle débarque dans sa maison au fin fond de l'Écosse. Même si l'attirance entre eux est toujours forte, les vieilles rancœurs et les nombreux non-dits vont peser dans leur relation. Lui est impitoyable mais elle tient tête et dégaine sans hésiter une arme contre lui ! Gageons que cette cohabitation forcée va permettre de délier les langues ou réchauffer leurs cœurs trop longtemps muselés. Huhuhu.

Donnez-moi un héros endurci par la vie et déterminé à ne plus accorder sa confiance à quiconque. Un homme franc et farouche, qui livre ses combats avec détermination. Un gentleman mâtiné d'une âme d'aventurier, qui trace sa fortune par sa seule volonté et son audace. Je craque ! Thornton est le candidat parfait. Il sait pourtant se montrer intraitable et tellement froid. Mais je suis une Scarlett en quête de Rhett😄Et cette relation pour le moins tourmentée a finalement beaucoup de charme. Et m'a conquise.

Ce roman aurait pu être sans faute s'il n'y avait eu ce petit passage avec le frangin et l'attitude incompréhensible d'Elizabeth qui livre (une fois encore) sa réputation à la vindicte populaire. Grrr ! De ce gâchis, du moins, on retiendra les retrouvailles épiques et enflammées.🔥

J'ai Lu Pour Elle, Aventures & Passions, Réédition 2020 - Traduit par Catherine Plasait

Collection La Bibliothèque Idéale ⭐⭐⭐⭐⭐

description

07/02/22

Ainsi parle mon coeur..., de Johanna Lindsey

Allons donc. Il me semble avoir déjà lu cette romance du temps où elle était disponible sous le titre Épouse ou Maîtresse. Tout un programme. J'y ai replongé avec une certaine délectation qui a néanmoins été douchée par une dure réalité : la romance est datée. 😏

Ainsi parle mon coeurTout d'abord, l'histoire se déroule à l'époque du Moyen-Âge dans des demeures crades et au confort rudimentaire. Rolfe d'Ambert vient d'obtenir ses territoires pour ses services rendus au roi. Mais sa présence n'est pas du goût des locaux qui vont lui faire la misère. De colère, l'homme à la sinistre réputation décide d'épouser sa voisine, autrement dit lady Leonie de Montwyn qu'on prétend vilaine comme un pou. Les bans sont publiés dans la foulée. L'intéressée n'a plus qu'à plier (douloureusement) et subir cette union contrainte et forcée. Le jour des noces, Leonie se drape dans un épais voile noir. Elle ne décroche pas un mot. Son sort est lié à un individu qu'elle déteste. Et elle jure qu'il le regrettera amèrement.

En apercevant vaguement cette petite épouse revêche, Rolfe a la confirmation qu'il a dépassé les bornes, mais le seigneur est trop fier pour l'admettre ou pour reculer, donc il prononce ses vœux puis congédie Leonie sur ses terres dès le lendemain. Il ignore toujours à quoi elle ressemble. Il repart en conflit avec ses adversaires, pensant régler le problème plus tard. D'où des retrouvailles qui ne manqueront pas d'être gênantes ! (Il découvre une charmante créature dans le potager et se méprend sur qui elle est en pensant détrousser une jolie servante.) 😬

Ouaip, au secours. Ce Rolfe est beau, fort et conquérant. Mais il est obtus et grossier. Et surtout, il est bête. Le coup de la maîtresse qui prétend être sa pupille ? Et les conclusions hâtives ? Tout ça sous le nez de la pauvre Leonie qui ne montre rien de son humiliation ni de sa colère (car elle n'est pas dupe). Amis lecteurs, c'est rude. Ma chère Johanna n'a rien à se reprocher, elle rapporte les mœurs archaïques, Milord gronde, milady accourt. Elle SAIT qu'elle devrait dire fuck à ses offenses et donner libre cours à ses pensées. Bah non. Elle bout intérieurement, elle boude, elle pique un peu. Elle est soumise comme toute bonne épouse. 😓

Qu'on ne se trompe pas, j'adore les romances à l'ancienne et Johanna L. figure parmi les papesses du genre. Rappelez-vous mon évasion de rêve avec Sur ordre du Highlander. Pêché mignon par excellence. Dans le cas présent, bof bof. Le héros cumule les erreurs. Le couple passe son temps à réfléchir sur ce qu'il a sur le cœur sans jamais lâcher prise. Trop de tensions inutiles et de malentendus. Par contre, la nuit, oubliez tout : les caresses font frémir notre jouvencelle qui en perd son latin. Bof, donc. Je ne sais pas l'expliquer autrement. C'était bien, classique et décalé. Mais ce n'est clairement pas le meilleur livre de notre Jojo. 😩

Harlequin, 2021 pour la présente édition - collection Victoria

⭐⭐⭐

Downtown Abbey GIFs | Tenor

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28/01/22

Sur ordre du Highlander, de Johanna Lindsey

Sur ordre du HighlanderAaaah ! Johanna Lindsey. Toute ma jeunesse. Ou quand je piquais les bouquins de ma sœur pour les lire en douce. 😊 L'un de mes premiers chocs romanesques : La viking insoumise. Et comme cela faisait un moment que je n'avais pas lu de RH, celle-ci est tombée à point nommé. J'ai adoré.

L'histoire oppose donc deux clans écossais qui se livrent une lutte haineuse depuis des décennies. Un jour, les Fergusson font un prisonnier qui se révèle être le laird des MacKinnion ! Panique à bord. Âpres négociations. Un mariage est suggéré. Et bim bam boum. Tous les projets tombent à l'eau. En fait, il faut savourer le début du roman comme une vaste comédie vaudevillesque. Dieu que c'est drôle de découvrir les quiproquos et autres enchaînements cocasses. C'est impayable. La situation va se renverser quand l'aînée des Fergusson est à son tour enlevée. Gloups. Il s'agit encore d'un malentendu. Et lorsque Sheena comprend dans quel guêpier elle se trouve, elle est épouvantée. Après tout, Jamie MacKinnion traîne une réputation de barbare sanguinaire. Elle doit absolument préserver son identité secrète et tout faire pour s'échapper. Ça et refuser farouchement les propositions coquines de son ennemi.

Que j'ai aimé cette lecture ! Relation explosive. Personnages impétueux. Scènes mémorables. Tension qui ne faiblit jamais. Et de l'entêtement à foison ! Diantre, le couple ne lâche rien. Question orgueil, ils se posent là. Mais ça donne matière à glousser. En digne amatrice de romances "à l'ancienne", j'ai franchement pris mon pied. Et l'Écosse - on adore ! 

Harlequin, coll. Victoria - 2021 pour la traduction française. Traduit par Elsa Ganem

Titre VO : A Gentle Feuding

⭐⭐⭐⭐⭐😍

bookshelves: highland-feverguilty-pleasureenemies-to-lovers

« Sur ordre du Highlander » de Johanna Lindsey. #SurordreduHighlander #NetGalleyFrance

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Pour l'amour d'un Highlander, par Eulalie Lombard

Envie de changer d'air avec une romance se passant dans les Highlands ! J'ai donc pioché dans le catalogue Audible.fr ce roman plein de fougue, de charme et d'amour. Et quelle lecture... dès le début, j'ai été immédiatement embarquée.

Pour l'amour d'un HighlanderLe père d'Adrastée de Nemours vient de conclure un mariage avec le Laird de l'île de North Uist. Ils ne se sont jamais vus mais éprouvent l'un et l'autre une grande appréhension avant leur première rencontre. Au lieu de s'en ouvrir en toute transparence, non, ils vont se lancer des noms d'oiseaux. Mais Adrastée et Darren doivent dompter leurs caractères forts et accepter les termes de leur mariage de convenance, malgré leur orgueil bafoué. Lui a désespérément besoin de sa dot et elle ... quel est son secret ? Aussitôt, notre ombrageux écossais va tirer des conclusions indignes de son rang. Que voulez-vous ? Ils sont aveuglés par un tas de choses, tsss.

Toute la première partie de l'histoire se passe donc ainsi et m'a littéralement conquise : la jeune française débarque en terre hostile et se familiarise lentement avec les us et coutumes de cette contrée rudimentaire. Rien ne lui sera épargné - indifférence générale, méfiance et outrage à sa vertu. Son époux est un rustre entêté et irascible. Hmm. La demoiselle non plus n'est pas en reste. Sa noblesse. Sa beauté. Son besoin d'être libre et farouche. Quel couple cabochard ! Leur relation deviendra plus sensuelle par la suite et perdra un peu de son intérêt (selon moi). De volcanique, elle vire peu à peu crémeuse puis plate. Dès qu'il y a consommation, souvent une romance perd pour moi de son piquant... *affaire de goût*

Qu'importe. Il reste cette ambiance si particulière qui fait son petit effet et à laquelle j'ai succombé. L'écosse n'est pas particulièrement fouillée, exploitée et vibrante. Toutefois, l'esprit communautaire et la solidarité entre les femmes donnent le ton et apportent une couleur folklorique à l'histoire. En tout cas, ça m'a beaucoup plu. Bon point aussi pour la très jolie plume d'Eulalie Lombard que je découvre avec plaisir.

©2018 Eulalie Lombard (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Mélina Sia
  • Série : Pour l'amour d'un Highlander, Volume 1
  • Durée : 9 h 53
  • L'audio est sympa, cependant j'aurais préféré une vraie voix masculine pour les rôles de Darren et consorts. Les hommes ont des caractères forts et vitupèrent très souvent au lieu de s'exprimer plus calmement. Ou c'est mon ressenti à l'écoute, ça sonne parfois disproportionné et creux. J'ai par ailleurs trouvé la fin de l'histoire un peu longue et rocambolesque. Sinon l'ensemble est correct. 

⭐⭐⭐.5

15/11/21

Les sœurs Charbrey, de Cassandra O'Donnell

Cette édition (intégralement révisée par l'auteure) reprend deux romans préalablement parus : Sans orgueil ni préjugé (2013) et Un mari récalcitrant (2015)

Les sœurs CharbreyJe suis hélas très, très déçue de cette tentative de romance historique dont les codes sont franchement erronés.

Dans la première histoire, on fait la connaissance de la famille Charbrey. Quatre sœurs élevées par leur oncle dans un grand domaine à la campagne. L'aînée a juré qu'elle ne se marierait jamais car c'est elle qui a en charge les cordons de la bourse et l'éducation de ses petites sœurs. Il a donc été convenu qu'elle se passerait de sortir dans le monde sous prétexte d'une grave maladie.

Mais Morgana doit sortir de sa retraite pour accompagner sa cadette, Rosalie, jusqu'à Londres car celle-ci a rendez-vous avec un éditeur après avoir insinué être un homme. S'il souhaite publier son roman, il doit connaître la raison de sa duperie. Or, lord Greenwald n'a pas la réputation d'être un homme cordial ou compréhensif. Sa réaction va d'ailleurs être explosive.

Erk. De tout façon, ce type est un horripilant personnage. J'ai détesté. Cinq minutes après avoir croisé sa prétendante, il lui arrache un baiser. Quand elle annonce qu'elle ne veut pas se marier, il s'introduit dans sa chambre et lui vole sa vertu. Et après avoir affirmé qu'elle préfère une union libre, il lui colle un polichinelle dans le tiroir.

Moi ... 😡😡😡

Cette lecture m'a donc inspiré de longs et profonds soupirs ! Autant vous dire que ce n'était pas d'extase. Entre le personnage masculin indigeste et les idées de l'héroïne, trop révolutionnaires pour l'époque, ça sonne beaucoup trop incohérent pour le genre. L'écoute n'est pas désagréable, mais la véracité du contenu est hélas plus compromettante.

©2013 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

▶️ Concernant le deuxième roman, Un mari récalcitrant.

 

un mari récalcitrant

L'histoire se déroule deux ou trois ans après Sans orgueil ni préjugé. Rosalie est désormais fiancée mais pas avec celui qu'on supposait ! Du moins, découvre-t-on que ces deux-là ont entretenu une liaison avant le départ du goujat qui refuse de s'engager.

Ahem. Les demoiselles Charbrey ne sont pas à cheval sur la morale ou les conventions. C'est toutefois hautement improbable de se comporter en étant si peu orthodoxes ! Et lors des retrouvailles du couple, c'est le tutoiement instantané. Hmmm. Je souffle et je peste.

Si les codes du genre sont toujours erronés, ils frisent moins l'absurde. L'attitude ingrate du personnage masculin trouve une vraie explication. C'est un débauché. Un libertin. Mais Monsieur a de l'honneur. On découvre son implication dans une drôle d'affaire et tout s'éclaire.

Moins imbuvable que son ami le comte, donc.

Je reste assez sceptique quant à cette série dans laquelle Cassandra O'Donnell veut montrer son amour pour la régence et la romance historique. (Et l'éditeur profiter du succès des Bridgerton). Seulement, c'est très éloigné du schéma traditionnel. La lecture en devient parfois dérangeante à force de tout faire de travers !

©2015 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Eve Reinquin
  • Série : Les sœurs Charbrey, Volume 2
  • Durée : 6 h env.
  • Je n'ai pas été convaincue par les voix masculines ! L'écoute est cependant très plaisante.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09/07/21

Benedict (La chronique des Bridgerton #3), de Julia Quinn

BenedictLe deuxième fils Bridgerton n'a pas su détrôner son aîné dans mon cœur. Anthony forever ❤️

Que dire sur Benedict ? Il tombe fou amoureux d'une inconnue rencontrée lors d'un bal masqué. Puis la perd de vue et se morfond durant deux années car il ignore son identité.

C'est alors qu'il vient au secours d'une jeune domestique malmenée par ses amis de la haute. Il décide de la conduire chez sa mère en faisant un détour mais attrape un mauvais rhume à cause d'une averse essuyée sur la route. Sophie veille sur lui et la connexion prend forme.

Ce que je regrette, au fond, c'est la liberté prise par notre gentilhomme au moment de séduire la jeune femme (faible et vulnérable), puis sa proposition indécente. Et plus loin, sa réaction capricieuse en comprenant les origines de Sophie.

En fait, ce prétendant est fade. Tellement aveugle face à l'évidence. Soupire ! Sinon l'histoire est digne d'un conte de fée avec un chapitre 17 épicé et une famille incroyable.

©2009 Editions J'ai Lu (P)2021 Editions Gallimard

  • Lu par : Clotilde Seille
  • Série : La chronique des Bridgerton, Volume 3
  • Durée : 11 h 40
  • Clotilde Seille est une véritable conteuse : j'apprécie de plus en plus de suivre la série Bridgerton par le format audio & grâce à sa lecture élégante. Pour l'histoire, Benedict n'est pas mon préféré de la fratrie mais l'histoire demeure savoureuse et plaisante.

⭐⭐⭐.5

14/06/21

Le Secret de Pembrooke Park, de Julie Klassen

Le Secret de Pembrooke ParkPour sauver sa famille proche de la ruine, Abigail convainc son père d'accepter la proposition de louer une vieille maison abandonnée en rase campagne. Les clauses du contrat sont certes énigmatiques mais les Foster n'ont plus le choix.

Pembrooke Park s'offre comme un nouveau départ.

Sur place, Abigail est très sensible au charme des lieux et néanmoins perplexe. Il semble évident qu'un mystère entoure le domaine (et ce ne sont pas les nombreuses rumeurs qui vont la rassurer). On parle de trésor caché et de meurtre mais aussi de fantôme et de vengeance.

Abigail se tourne alors vers son proche voisinage - la famille Chapman connaît la maison comme sa poche. De plus, William (le fils) se montre particulièrement prévenant.

Si les débuts du roman m'ont immédiatement captivée, avec son ambiance à la Jane Eyre, son décor romantique et ses secrets de famille, j'ai hélas déchanté au fil des (longues, très longues) 680 pages.

Pourtant la mise en place était parfaite : l'héroïne est réveillée chaque nuit par des bruits étranges, elle reçoit au courrier des pages tirées d'un journal intime et elle sent une présence spectrale dans le jardin. Que dire aussi de son entourage trop parfait pour être sincère ?

Mais j'ai été moins emballée par le rythme (traînant) et les rebondissements (moins attendus). Pour moi : c'est une petite déception.

Milady, 2015 - Traduit par Agnès Jaubert

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 16:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Blackmoore, de Julianne Donaldson

En toute franchise, ce roman n'est pas sans défaut. Mais je m'en moque : j'ai adoré le héros. 🥰

BlackmoorePour échapper aux nombreux scandales occasionnés par sa famille, Kitty a décidé de partir aux Indes en compagnie de sa tante célibataire. Avant ça, elle souhaite se rendre à Blackmoore, la demeure familiale de son meilleur ami Henry, et doit répondre à trois demandes en mariage pour décrocher la bénédiction de sa mère (une horrible croqueuse de dots). Malheureusement, Kitty est trop impatiente de débarrasser le plancher pour réfléchir aux conséquences d'un tel engagement.

Sur place, la situation va effectivement aller de mal en pis. Les Delafield lui réservent un accueil désobligeant. Sa présence est loin de faire l'unanimité, surtout que la fiancée de Henry vient également de prendre ses quartiers d'été. Or ce dernier est un modèle de dévouement, de loyauté et d'abnégation. Il est en admiration devant Kitty depuis des années (amoureux secret ? chut !). Leur relation amicale, complice et attachante, est franchement extraordinaire.

Pourtant, Kitty a juré qu'elle ne se marierait jamais. Elle ne veut pas ressembler à sa famille. Elle refuse de céder aux élans amoureux. Et elle tient absolument à quitter le pays. Henry est prêt à tout pour la soutenir ou répondre à ses projets insensés. C'est d'ailleurs lui qui devra lui faire ses trois demandes en mariage ! En contrepartie, Kitty accepte de lui livrer trois de ses secrets les plus intimes.

Le romantisme ne vous effraie pas ? La douceur, la tendresse, l'émotion pure ? Foncez. Ce roman est juste bouleversant. Et puis, Henry Delafield est parfait. Il fera battre votre cœur à une cadence infernale. Promis. Autre bon point : le charme des lieux, la campagne verdoyante, les landes sauvages, le chant des oiseaux, l'ambiance hors du commun. Tout simplement splendide !

Seul bémol : la surdose des drames et des malheurs qui s'abattent sur notre héroïne. Au départ, il me semblait que Kitty était une jeune femme indépendante et sûre d'elle. Avec son enthousiasme communicatif, sa propension à rêver et s'éblouir, elle semblait incarner la fraîcheur et la fougue de la jeunesse. Mais le sort s'acharne sur elle. Les gens la méprisent. Et elle doit sans cesse lutter contre les préjugés. Sans compter sa famille... SOUPIRE.

À part ça, cette lecture est formidable. Toile de fond captivante et follement romanesque. J'avais des centaines d'étoiles dans les yeux dès que les amis d'enfance se retrouvaient. Même le final m'a fait glousser niaisement. C'est peu de dire que ce livre a enflammé ma raison ! ❤️‍🔥

Milady romance, 2015 - Traduit par Alix Paupy

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,