08/12/22

Fièvre faë (Les chroniques de MacKayla Lane #3) de Karen Marie Moning

fievre faeOh, pitié, deux secondes, je dois recoller mon pauvre cœur en miettes. Je me souvenais de l'issue de ce roman, mais j'avais oublié le contexte. Autant vous dire que j'ai bousillé mes heures de sommeil tellement j'étais happée par ce que je lisais et qu'il m'était impossible d'arrêter là. Oh, misère. Je suis encore sous le choc.

“I didn’t hear him behind me. I felt him. Electric. Wild. One foot in the swamp. Never going to crawl all the way out. And I wanted to have sex with whatever he was. Where was I supposed to put that in my head?”

Dans ce troisième tome, on suit une MacKayla désorientée par ce qu'elle sait et avec qui doit-elle partager ce qu'elle sait. Entre l'ombrageux Barrons, arrogant et autoritaire, aimant cultiver les secrets sur sa nature et son monde, et le prince V'lane, séducteur, sournois et empressé à servir les fantasmes de la jeune femme, la belle sidhe-seer hésite. D'autres options se présentent, pourtant : l'écossais Christian MacKeltar, les filles de l'Abbaye et l'inspecteur de police plus clairvoyant que revanchard. Or, tous trompent sa confiance à un moment ou un autre. C'est donc une guerrière plus seule que jamais qui se lance dans la grande cohue, le soir de Halloween.

“You've mistaken me for someone else. Do not wait on me, Ms. Lane. Do not construct your world around mine. I'm not that man." -Screw you. -I'm not that man, either.”

Ce roman a marqué un tournant dans la série. La jolie Mac des débuts va y perdre plus que son innocence. Suite à quoi, elle va se doper à une haine froide et aveugle. Qu'on se prépare à une lutte acharnée ! Ça promet. Mais il y a aussi des passages très drôles, comme la scène du MacHalo ou le crash du gâteau d'anniversaire. Des petites parenthèses dans un univers de plus en plus sombre et étouffant.

“I was nothing if not determined; at least twice a week I would wear bright, pretty clothes. I was afraid if I didn’t, I’d forget who I was. I’d turn into what I felt like: a grungy, weapon-bearing, pissy, resentful vengeance-hungry bitch.”

éditions J'ai Lu, 2010 pour la traduction - par Cécile Desthuillez

⭐⭐⭐⭐⭐


06/12/22

Automne (Les échos du temps #1) de Juliette Pierce

Automne Les échos du temps

Oh, quelle bonne surprise ! J'ai débuté la lecture sans attente, en toute innocence. Et bim, j'ai accroché au bout de quelques chapitres.

Dans quel monde de fou ai-je atterri ? Autant le manoir de la veille avait l’air encore à peu près normal, mais là… j’ai la désagréable sensation de me retrouver coincé dans un remake de la Belle et la Bête. Les robes à taffetas, les grandes tuniques colorées, le vin servi dans une coupe de feu tout droit sortie de Harry Potter…

Tout commence lors d'une soirée de chasse, Shane s'enhardit à poursuivre une sorcière qui le prend à son propre piège en jetant un sort d'union. Elle l'entraîne dans son propre monde, provoque un séisme et est invitée à se joindre à la cour du roi. Son chasseur est évidement très fâché et néanmoins attentif à ce qui l'entoure pour servir sa cause.

Dans cet univers de magie divisé selon les quatre éléments, quatre royaumes sont à couteaux tirés. La tension est d'ailleurs à son comble. Attaques rebelles. Sourires en façade. Jeux de séduction et de trahison. Plus, un tournoi qui occupe les esprits. Des champions qui s'affrontent pour remporter un prix sans limite.

D'autres personnages viennent donc graviter dans l'orbite du couple. J'ai apprécié qu'il en soit ainsi, ça redistribue les cartes et ce n'est plus une histoire exclusive, une relation “ils se détestent mais s'aiment sans le savoir”. Et ça me plaît beaucoup.

On se retrouve avec des promesses, des rapprochements, des doutes, des bisous, des sacrifices. Et puis il y a de l'action, du suspense, des rebondissements. Le rythme est parfois lent, puis soutenu. Une vraie bonne lecture. J'ai savouré cette atmosphère hors du temps, y'a d'autres surprises au programme, n'hésitez pas !

Il vaut mieux qu’elle commence à se faire à l’idée dès maintenant : ils la décevront tous, quoi qu’il arrive. Même moi, quand je retournerai dans mon monde, je lui laisserai le goût amer de la défaite.

Automne écrit par Juliette Pierce est un roman de 382 pages publié le 24/02/2021 dans la collection Onirique.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/12/22

Déracinée, de Naomi Novik

Se lit comme un conte, un soir d'hiver, au coin du feu.

Déracinée

C'est l'histoire d'un magicien qui débarque tous les dix ans enlever une villageoise contre l'assurance de préserver la vallée des maléfices qui rongent les bois aux alentours. Cette fois-ci, c'est Agnieszka qui est choisie. Stupeur générale. Tous s'imaginaient que sa meilleure amie aurait été l'élue.

Arrachée à sa famille, sans prendre le temps de les saluer, elle va suivre un difficile apprentissage auprès d'un homme autoritaire et irritable. Mais l'héroïne s'accroche en se montrant à la fois maladroite et virtuose.

Quelle ambiance ! C'est étrange mais envoûtant. N'imaginez pas une quelconque romance se développer (même si la relation entre Agnieszka et le magicien va effectivement évoluer) puisque l'intrigue se concentre ailleurs.

Et plus particulièrement sur les mystères des Bois. Dans cette forêt plus redoutable qu'une vieille maîtresse aigrie et jalouse d'avoir été désaimée.

On plonge dans une histoire de sacrifice, d'amitié et d'amour. Une histoire de magie et de possession quasi démoniaque. Un fils déterminé à sauver sa mère. Une amie volant au secours d'une autre. Une affinité intuitive avec la nature. Des descriptions de lieux et d'émotions très fortes.

Ça reste une expérience troublante mais positive. J'ai un léger doute sur la longueur du livre et la fin qui s'enlise, mais sinon c'était tout bon ! Une lecture de fantasy très appréciable.

©2017 Pygmalion, département de Flammarion pour la traduction française (P)2022 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Helena Coppejans
  • Durée : 16 h 38
  • Excellente lecture audio ! Très belle interprétation de la comédienne qui nous imprègne de cette atmosphère hors du temps.
  • ⭐⭐⭐⭐

03/12/22

Une sorcière aux commandes (Holly Boldt #1) de Danielle Garrett

Une sorcière aux commandes Holly Boldt

Nom d’une chauve-souris et d’un balai tordu...

Voilà un début plein de promesses ! L'histoire se déroule dans une petite ville tranquille lorsqu'un crime survient et conduit l'héroïne à enquêter pour disculper sa meilleure amie.

Holly Boldt est une sorcière au passé chaotique. Elle a été expédiée dans ce manoir de Beechwood Harbor pour effacer son ardoise. La maison est tenue par un fantôme et occupée par un métamorphe, une vampire et un invisible qui fait beaucoup de bruit. Cela fait maintenant six mois que Holly mène une existence calme jusqu'au matin où elle découvre le corps sans vie de sa patronne.

Face à une police qui suspecte sa collègue, Holly cherche une solution sans compromettre son identité. Peut-elle accorder sa confiance au nouveau détective débarqué en ville ? confier son désarroi à ses colocs qui passent leur temps à se chamailler ? livrer ses doutes à son chat familier qui ne pense qu'à manger du thon et dormir ?

Côté suspense, n'en attendez pas, c'est plat. L'intrigue criminelle est dressée en toile de fond dans un décor pittoresque. Mais c'est charmant ! Et c'est justement le positif de cette lecture : une atmosphère simple et reposante. Un brin naïve mais bienfaisante. Je n'avais qu'une envie : poser mes valises avec Holly et ses camarades. Adam est hyper touchant et d'une gentillesse... argh, c'est si facile de craquer.

C'est aussi un petit roman qui se lit vite, avec seulement 270 pages, très peu de surprise et beaucoup de potentiel en devenir. Je lirai la suite par gourmandise.

Je n’étais peut-être pas normale, mais je commençais à me dire qu’un jour, avec un peu de chance, je trouverais un endroit qui me donnerait l’impression de l’être. Un endroit où je me sentirais chez moi.

éditions Alter Real, 2022 pour la traduction - le deuxième tome déjà disponible cf. une sorcière sur les nerfs

⭐⭐⭐⭐

01/12/22

Fièvre rouge (Les chroniques de MacKayla Lane #2) de Karen Marie Moning

Fievre rougeJe me sens légèrement honteuse d'avoir tout oublié de ce deuxième tome ! Et pourtant, cette ambiance m'avait tellement manqué ♥ je savoure le plus possible.

Dans ce deuxième tome, le prince V'lane dégaine sa séduction fatale. Barrons se montre possessif, autoritaire et abusif (oui, un tatouage !). Le papa de Mac débarque dans sa librairie et rend enfin des comptes. La police devient insistante. Trop de disparitions, ça inquiète de plus en plus. La vieille dame (Rowena) fait flipper à force de gronder sans bouger. Sa dernière recrue, Dani, entre en scène et réclame de l'action. Les Ombres prennent la confiance. Ça bouge et ça grouille dans l'impasse. Pour parer à toute éventualité, Mac reçoit un téléphone avec trois numéros magiques (hello Ryodan). Un charmant écossais du nom de Christian MacKeltar propose un rendez-vous à notre sidhe-seer. Mais en chemin pour Trinity College, elle finit à genoux dans le caniveau, prête à avoir une syncope.

Cette fois encore, c'est bim-bam-boum pour la tension qui imprègne cette lecture. Action, suspense, sensualité font bon ménage. Je n'ai aucun soupçon sur qui est qui. Et je ne veux pas savoir. Je poursuis ma relecture même si je me rends compte que je redécouvre tout comme si c'était la première fois. SIC. Quel plaisir aussi ! C'est fou. C'est bon.

Recevoir une marque de tendresse de la part de Jéricho Barrons est une expérience unique et inoubliable. Cela vous donne le sentiment d'être la personne la plus extraordinaire au monde. Imaginez-vous marchant droit vers le lion le plus puissant, le plus sanguinaire de la jungle, vous étendant devant lui, plaçant votre tête dans sa gueule et, alors que vous vous attendez à être dévoré, l'entendre ronronner comme un gros chat avant de vous lécher affectueusement la joue. Voilà à peu près ce que je ressentis en cet instant.

éditions J'ai lu, 2010 pour la traduction

⭐⭐⭐⭐⭐


30/11/22

Réveil à la morgue (Emma Bellamy, aimant à problèmes #1) de Helen Harper

Réveil à la morguePlus que deux semaines de stage pour que l'héroïne, Emma Bellamy, devienne inspectrice de police dans le service de son choix, de préférence la cybercriminalité. Or, la jeune femme est affectée à la brigade paranormale, discréditée aux yeux de tous. C'est un coup dur pour Emma qui pensait avoir plus de talent.

Toutefois, l'accueil de son supérieur, Anthony Brown, et de ses deux uniques collègues, chasse toute appréhension. Certes, Emma doit se familiariser rapidement avec les espèces et apprendre l'art de la diplomatie. Vampires ou loups-garous sont en effet cantonnés dans des quartiers et se rencontrent selon des règles strictes.

Il appartient alors à Emma de faire sa place au soleil, en attendant de voguer vers d'autres horizons. Or, ses ennuis ne vont pas s'arrêter si bien que notre stagiaire va patauger dans un sacré bourbier. Elle va néanmoins recevoir l'assistance d'un vampire, Lukas, qui prétend être envoyé par les paras pour régler une affaire urgente.

Pour Emma, cette collaboration semble fortement imposée et non-négociable. Mais elle réfléchira plus tard aux conséquences. Pour l'heure, Lukas lui assure une protection de façade et détient également les codes pour interagir entre espèces. C'est toujours utile. Son charme ne gâche rien non plus.

Ne nous emballons pas, Emma a déjà un fiancé (qui court dans toute la ville pour apercevoir son amoureuse). Depuis qu'elle a mis un pied dans sa nouvelle brigade, la jeune femme n'a plus de temps à lui consacrer. Elle pense d'ailleurs le tenir à distance pour sa propre sécurité.

Mais quel chambardement s'est-il produit pour inciter l'héroïne à de telles mesures ? Quelle enquête la pousse donc chez les loups-garous, dans des chambres d'hôtel luxueuses ou des boîtes de nuit underground ? Serait-ce une nouvelle perspective de carrière pour Emma Bellamy ? Ouah, suspense. C'est sans nommer son potentiel insoupçonné qui interroge, car cette femme n'est pas un flic ordinaire, et je suis impatiente de découvrir ce qu'elle cache encore.

Si le début est hésitant et maladroit, l'univers se mettant en place gauchement, la suite vient finalement nous cueillir avec tous les ingrédients qu'on aime chez Helen Harper : de la légèreté, de l'humour, de l'action. Ses personnages aussi sont miam-graou. Emma est une nana déterminée et dégourdie. Et Lukas, soupirs. J'aime beaucoup sa force tranquille et son aura mystérieuse, un peu dangereuse, très excitante.

J'ai donc terminé ma lecture en un clin d'œil. Complètement conquise. Meurtres en série & ambiance houleuse entre espèces paranormales. C'était une bonne entrée en matière, distrayante et fidèle à du Helen Harper. Suis curieuse de connaître la suite.

Réveil à la morgue écrit par Helen Harper est un roman de 320 pages publié le 10/08/2022 dans la collection Urban Fantasy aux éditions Bookmark.

— Le plus terrible ennemi du savoir, ce n’est pas l’ignorance, c’est le refus de remédier à cette ignorance. C’est de ça qu’il faudrait plutôt avoir peur. Vous, au moins, vous essayez d’apprendre.

⭐⭐⭐⭐

16/11/22

Fièvre Noire, de Karen Marie Moning

Depuis le temps que je voulais replonger dans cette saga ! J'étais complètement excitée de retourner à Dublin pour suivre les aventures de MacKayla Lane. Je ne craignais pas du tout d'être déçue. D'ailleurs, j'avais un peu oublié de nombreux détails donc j'ai savouré.

Fièvre Noire

Dans ce premier tome, on se base avant tout sur les présentations : une héroïne ordinaire, totalement ignorante du monde surnaturel, qui se lance dans une quête d'objets précieux pour le compte d'un libraire au charme ténébreux. En même temps elle cherche l'assassin de sa sœur mais découvre qu'elle est en réalité une sidhe-seer et qu'elle doit sauver le monde contre l'intrusion des faes.

Rien que pour l'ambiance, vraiment, ça vaut le coup de s'y remettre. C'est pile ce qu'il me faut en ce moment : du gris, du froid, des rues sombres, des ombres qui fichent la frousse, des hommes dangereux, de l'ironie et du suspense. Bim-bam-boum. C'est aussi un bon livre d'introduction, où l'on prend son temps pour cerner les personnages (j'aime beaucoup MacKayla et son côté « jolie blonde sudiste et frivole ») et où on se pose encore beaucoup de questions sur Barrons (drôlement intimidant, attitude dominante et autoritaire, tout ça tout ça). Pour l'heure il n'y a aucune ébauche romantique et aucun soupçon d'érotisme. C'est un inconnu, il est séduisant mais il est beaucoup trop mystérieux pour inspirer à MacKayla de baisser sa garde.

Go Mac ♪♫ you're my number one ♫♪ Je ne me souvenais pas de la fin non plus, en particulier la scène où Barrons lui pose du vernis sur les ongles. Oh purée !

Suis limite en train de tomber amoureuse. 😁

Hop, je poursuis avec Fièvre rouge.

éditions J'ai Lu, 2009 pour la traduction. Traduit par Cécile Desthuillez

⭐⭐⭐⭐♥️

“You want to believe in black and white, good and evil, heroes that are truly heroic, villains that are just plain bad, but I've learned in the past year that things are rarely so simple. The good guys can do some truly awful things, and the bad guys can sometimes surprise the heck out of you.” ― Karen Marie Moning, Darkfever

 

“Stay to the lights.”
― Karen Marie Moning, Darkfever

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10/11/22

Le Baiser du Soleil (Chroniques d'Helrad #1) de H.P. Odhalis

Séduite par la couverture, j'ai plongé dans cette lecture en toute innocence et j'ai été très agréablement surprise par le premier tome des chroniques d'Helrad !

Le baiser du soleil

On y découvre un univers divisé entre le peuple de l’Ombre et le peuple du Soleil, des clans composés selon les signes astrologiques, des alliances, une guerre et une héroïne très mystérieuse.

Dessandra se présente comme une voyageuse sans attache et sans pouvoir. À l'approche d'une tempête de sable, elle trouve refuge auprès d'un puissant chef Lion et adopte une attitude effacée et délicate pour ne rien révéler de sa vraie nature ni de ses origines. On ignore encore pourquoi elle agit aussi secrètement, même si elle s'immisce dans les affaires courantes du clan, en soignant leurs plantations malades. Elle sent qu'un parasite ronge les tréfonds de leurs terres et décide de mener une enquête discrète tant que cela sert ses propres objectifs.

En effet, Dessandra est loin d'être la jeune femme faible qu'elle prétend. C'est une redoutable manipulatrice, qui suit un but précis. Elle est ainsi parvenue à troubler le Lion, par ailleurs méfiant et attentif au moindre faux pas, mais elle a mis son monde sens dessus dessous et le voilà déboussolé, complètement obnubilé. Les amateurs de Kate Daniels auront une pensée émue pour ce couple, même s'il n'y a pas de romance non plus. Juste une ébauche de rapprochement. Très fugace.

Au fond, l'intrigue est riche et captivante dans son ensemble. L'atmosphère est très singulière. Outre la vie politique, la division par signes et les complots, on peine à cerner les personnages. L'héroïne est particulièrement ambigüe, pas hyper attachante, parfois fourbe et insensible, d'autres fois prévenante et drôle. Elle ne laisse pas indifférente !

Pour l'instant, je suis séduite et j'ai apprécié le rythme soutenu et les faux-semblants de l'histoire. Le décor est bien planté. On sent que la situation peut déraper tellement la tension dramatique ne cesse d'enfler. Au bout du compte, on se lance dans l'aventure, qu'on ne lâche quasiment plus avant la fin. Et la suite est pleine de promesses ! Pour info, ça se passe dans La caresse de l'ombre.

Le baiser du soleil écrit par H.P Odhalis est un roman de 416 pages publié en septembre 2020 dans la collection Onirique.

⭐⭐⭐⭐

07/11/22

Esprits du Sud (Verity Long #1) par Angie Fox

Esprits du Sud Verity LongAprès avoir annulé son mariage, Verity Long est acculée par son ex et doit maintenant rembourser tous les frais de la cérémonie. La ville entière est en pétard contre elle mais Verity est trop fière pour répliquer et se ruine pour défendre sa maison menacée de saisie bancaire. Seule, chez elle, alors qu'elle nettoyait un vieux vase, elle fait face au fantôme de Frankie l'Allemand, un gangster des années 20, et comprend qu'elle possède le don de médiumnité.

Par un autre concours de circonstances, elle va être embauchée par l'adjoint du shérif pour chasser les esprits qui hantent son domaine. Or, le type n'est autre que le frère de son ex et lui aussi est persuadé qu'elle est une croqueuse de diamants. Après tout, Ellis Wydell a assisté à son esclandre lors de sa soirée des fiançailles. Si son approche est d'abord froide et méfiante envers la jeune femme, il finit peu à peu par découvrir une personnalité avenante, courageuse et dévouée.

D'ailleurs, leur enquête va s'avérer plus flippante que prévue. Les esprits sont déchaînés sur sa propriété - un poltergeist sème la terreur, les fantômes sont martyrisés et la mort rôde non loin. Pas de stress. Il s'agit bel et bien d'un petit cosy crime sympa et qu'on aurait saupoudré de courtes séquences frissonnantes. Pile pour coller à la saison automnale !

On a aussi un joli cadre, ville du Sud, tranquille et folklorique, qui fait presque penser à Hart of Dixie. Et puis les personnages sont vraiment attachants - fantômes compris. L'énigme est bien conduite, sans fanfaronnade. Ellis et Verity forment un bon duo. Je trouve peut-être le rapprochement trop hâtif. Trop soudain. La connexion entre le couple se produit inopinément. Ça me frustre. J'ai envie que la romance ne s'installe pas trop tôt !

En somme, je ressors de cette lecture sur une note ultra positive et bien évidemment je vais lire la suite après cette alléchante entrée en matière. Tendresse pour Angie Fox et les clins d'œil à ma chère Scarlett ♥

Éditions Alter Real, 2019 pour la traduction. Traduit par Delhia Alby

⭐⭐⭐⭐

— On est en sécurité pour le moment, déclarai-je. — Quand tu récupéreras mon urne, on devra trouver une solution pour que je ne sois pas bloqué ici. — Très bien, acquiesçai-je en essayant de ne pas me mordre la lèvre. Quant au reste, on ferait comme Scarlett O’Hara, on y penserait demain.

26/10/22

Édition ✨collector✨ pour la suite d'A.C.O.T.A.R en français

Si vous aimez les couvertures cartonnées, le doré et les sensations fortes... Ou si vous êtes simplement accro à la saga de Sarah J. Maas et qu'une âme de monomaniaque vous habite...

Un Palais d'épines et de roses T3 - Collector Un palais de glace et de lumière

Vous avez donc sauté de joie et pioché avec excitation lors de la parution de ces superbes éditions reliées !

Ce premier cycle venant boucler l'intrigue découverte depuis Un palais d'Épines et de Roses. Au risque de me répéter, cette lecture est incroyable. Pour les émotions, pour l'univers, pour les personnages. Tout est surprenant ! C'est encore meilleur si l'on ne soupçonne rien de l'histoire et si l'on prend le risque d'y plonger en toute innocence. 

Le plus dingue, au fond, c'est aussi cette sensation indescriptible qui vous saisit dès que vous explorez cet univers. Cette sensation d'appartenir à un monde soi-disant imaginaire et de rencontrer des personnages plus vrais que nature. Sans savoir pourquoi, tout paraît si évident. C'est ça qui est bon.

Ça et tomber amoureuse de Cassian. Voilà, voilà.🙈

Un Palais de Cendres et de Ruines (t.3) & Un Palais de Glace et de Lumière (t.3.5)

La Martinière J. fiction, 2019 pour la traduction. /// édition collector (2022) - Traduit par Anne-Judith Descombey

Titre VO : A Court of Wings and Ruin / A Court of Frost and Starlight

⭐⭐⭐⭐⭐