02/08/22

La crue : L'épique saga de la famille Caskey (Blackwater 1), de Michael McDowell

La crue L'épique saga de la famille Caskey - Blackwater 1Il ne vous a pas échappé, ces derniers temps, de voir cette saga de petits livres aux couvertures baroques défiler sur les réseaux, les blogs et dans les librairies. J'ai donc cédé à la curiosité en écoutant le premier tome en livre audio. Et ma foi, j'ai été grandement surprise.

L'histoire se passe dans une petite ville perdue au nord de l'Alabama (Perdido) où vivent une poignée de familles riches, des gens modestes et des domestiques. Mais des événements étranges vont survenir, à commencer par la crue de la rivière Blackwater. Et l'arrivée d'une femme, Elinor. Celle-ci va être hébergée chez les Caskey et susciter l'animosité de la puissante matriarche, Mary-Love.

L'ambiance est un peu particulière à raconter, pour ne pas dire indescriptible, mais elle capte tout de suite l'intérêt. On sent peu à peu un climat d'angoisse s'installer. Certains faits se produisent, parfois de façon banale, et créent le doute. On est vraiment à mi-chemin entre le suspense et la terreur. Avec un soupçon de fantastique aussi.

En tout cas, on s'interroge. On guette, on scrute tous les détails. On ne s'attache pas aux personnages, on les observe simplement. On les suit dans leurs histoires, les rencontres, les propositions de mariage, les chantages, les promesses, les questions trop pressantes, les retours qui dérangent, les vengeances sourdes...

Pour un premier tome, le ton est donné ! La mise en place prend son temps et pourtant il se déroule plusieurs incidents qui empêchent de dire que ça traîne. Le malaise, aussi, est ancré. Et c'est pas mal du tout. N'hésitez pas à vivre cette expérience en audio : la performance est excellente. La comédienne nous transporte direct dans cette atmosphère unique et fascinante.

©2021 Monsieur Toussaint Louverture (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐


31/07/22

Toujours se méfier du vampire qui dort (Alicia Smith #1) de Julie Saurel

Toujours se méfier du vampire qui dort

Très bon début de série introduisant des vampires, des sorcières, des relations qui piquent et des réunions de famille qui sentent le soufre. Oui, c'est une bonne surprise. Le ton est mordant, drôle et survolté. On a sans cesse des rebondissements, aucun soupçon de romance, même si les candidats ne manquent pas.

Alicia est une puissante nécromancienne et gagne sa vie en arnaquant le commun des mortels. Mais pour assurer sa sécurité, elle a coutume de remplir des missions pour Alex Blackwood, le roi des vampires. Celui-ci a justement besoin de ses services pour réveiller un camarade endormi depuis des années. Or, l'individu en question n'est pas commode du tout.

Owen Abberline a une dent contre les sorcières, et plus particulièrement contre la famille d'Alicia. Qu'importe si la demoiselle est brouillée avec sa mère et mène sa vie comme elle l'entend. Lui ne retient que son sang et rêve de la persécuter. Les ennuis d'Alicia ne font que commencer, car dès lors, elle devient la cible de tueurs, de kidnappeurs, de meurtriers et j'en passe.

D'entrée de jeu, la lecture est captivante. Elle nous plonge directement au cœur de l'action, nous présente une héroïne au caractère bien trempé et ne s'éternise pas au-delà des 300 pages. C'est tout bon. Julie Saurel a raison sur toute la ligne. Les personnages également se dévoilent peu à peu, les liens, les tensions, les non-dits, les actes manqués... Cela engage vers des voies nouvelles et des perspectives intéressantes !

C'est assurément une très bonne découverte. Juste la fin est ouverte et clame « vite la suite » avec panache. Vraiment top.

Éditions Bookmark, 2021 - Série : Alicia Smith #1

#Vampire #Nécromancie #UrbanFantasy

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20/06/22

La Gardienne des portes (Dina Demille #1) par Ilona Andrews

La gardienne des portesEn voilà une agréable surprise !

Je connaissais Ilona Andrews pour sa série iconique de Kate Daniels. D'où ma joie d'explorer un autre univers avec cette touche si particulière. Bingo. J'ai croqué cette trouvaille en peu de temps. Et j'ai aimé l'originalité du décor : une petite ville américaine, son auberge d'aspect gothique et sa jeune aubergiste accrochée à son balai.

Bien sûr, rien n'est anodin : magie, chien démoniaque, loup-garou, vampire et tueur extraterrestre vont s'inviter dans cette drôle d'aventure. Et c'est époustouflant à suivre !

Les personnages ne manquent pas de cran. J'ai notamment beaucoup aimé le caractère franc et indépendant de l'héroïne. Dina tient tête à plus fort qu'elle. Sans moufter. Que ce soit un Alpha loup-garou ou un vampire millénaire. Ses réparties font mouche.

Mais c'est non seulement drôle, c'est aussi entraînant et original. Bon point pour le format court du roman. Pourtant, aucun détail n'est survolé. Il y a sans cesse des révélations faites et un univers qui prend ses marques, une énigme à résoudre, un contexte familial à creuser, une perspective de romance non négligeable.

Oh yeah, c'est tout bon. Et on ne s'ennuie pas non plus un seul instant - action, surprises, révélations. C'est particulièrement grisant et je suis curieuse de lire la suite. Vivement qu'on y retourne !

Petite présensation par l'éditeur

En apparence, Dina Demille est une jeune femme tout à fait normale. Elle dirige un charmant bed-and-breakfast de style victorien dans une petite ville du Texas, est l’heureuse propriétaire d’un Shih Tzu nommé Beast, et s’avère être la voisine parfaite. Mais Dina est... différente.

Son balai est une arme létale ; son auberge est magique et pense par elle-même, conçue pour être un havre de paix transitoire pour des voyageurs d’autres mondes. Dans ces circonstances, normale n’est peut-être pas le terme adéquat pour qualifier Dina. Surtout maintenant qu’une créature terrifiante s’est mise à chasser dans le quartier une fois la nuit tombée...

#Loup-garou #Vampire #Magie #Humour #MondesParallèles #Romance

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'Héritière du feu (Keleana #3) de Sarah J. Maas

Keleana-tome-3-L-Heritiere-du-Feu (1)Ce troisième tome continue de marquer un tournant dans la série : l'histoire s'enrichit et gagne en intensité. De nouveaux personnages font leur entrée : Rowan le prince guerrier, Manon la sorcière, Sorscha la guérisseuse et Aedion le général fae. C'est dire le potentiel qui se profile !

Quoi qu'il en soit, on ne perd pas de vue nos trois principaux protagonistes : Keleana est partie en mission, loin du royaume d'Adarlan. C'est une jeune femme brisée que l'on va suivre. Elle a le cœur en miettes et se lamente beaucoup sur son sort. Elle va finalement débarquer dans un fort pour y suivre un apprentissage très dur. Son humeur va s'assombrir car elle se sent misérable et va également se confronter à son passé.

Pendant ce temps, Dorian se sent lui aussi trahi. Tenu à distance des confidences, des secrets, des plans. Le prince est intrinsèquement désemparé, face à ses propres découvertes notamment. C'est peu d'avouer que le gars file un mauvais coton. Le plus terrible, c'est de voir son amitié avec Chaol aussi malmenée. Ça fait mal de voir les non-dits s'installer entre eux.

C'est en effet le capitaine qui a orchestré le départ du champion du roi. Un choix que Dorian ne comprend pas. Chacun cherche à protéger l'autre, et résultat, c'est la méfiance qui fait son nid. La méfiance et la déception. Comme c'est triste. De son côté, Chaol cherche à réparer ses erreurs. Sauf que la destinée est terrible.

Et ça ne loupe pas : les derniers chapitres sont explosifs ! Les pions mis en place avec prudence, patience et calcul sont balayés d'un revers de main. Le retour de Keleana est proche. Ô suspense. On sent que l'intrigue devient plus sombre. La magie et les ténèbres prennent le pas. Les caractères des personnages se forgent. Il y a aussi beaucoup de désarroi, beaucoup d'amertume et de désespoir. Et malgré tout, c'est fascinant.

Cette saga ne cesse de me bouleverser. J'adore. ♥

« Il regarda donc son ami, peut-être pour la dernière fois, et lui dit ce qu’il avait su dès leur rencontre, quand il avait compris qu’ils étaient frères d’âme. – Je t’aime. Dorian inclina la tête et leva les mains vers son père. Frère, ami et roi... »

La Martinière J. Fiction, 2020 pour la présente édition. Traduit par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐⭐

La Reine sans couronne (Keleana #2) de Sarah J. Maas

Keleana-tome-2-La-Reine-sans-CouronnePeu de temps après ma lecture du premier tome de Keleana, je replonge dans cet univers et savoure mes retrouvailles. Une chose est sûre, ce deuxième tome est diablement bon (même si le précédent était très bon aussi). C’est juste qu’on sent davantage l’histoire monter en puissance, en émotion et en révélation.

Pour Keleana, d’abord. Pour ses proches, la princesse Néhémia, le prince Dorian et le capitaine Chaol. Pour ses missions, le danger, la traque, le sang. Les énigmes dans les catacombes. Les projets secrets du roi. La confiance qu’on peut accorder contre la conviction de protéger les autres. Se taire. Devenir complice. Bref. On doute beaucoup.

Si l’on évite un tant soit peu les (nombreux) spoilers, on peut tout gober. Et fantasmer, trembler, hurler. Parce qu’il y a des séquences incroyables, des instants romantiques et bouleversants, et d’autres moments plus durs et irrévocables.

« Il essuya ses larmes, souleva son menton et l’embrassa. Ce baiser lui fit tout oublier. (...) Ce fut comme rentrer chez elle, renaître, ou découvrir une moitié d’elle-même qui lui avait toujours manqué. »

Pour le moment, j’aime tous les personnages. Le dévouement de Chaol. La détresse de Dorian. Et l'apparence trompeuse de notre redoutable criminelle (tellement plus fragile et instable). Ça promet ! Surtout que chaque décision, chaque non-dit, semble avoir des répercussions sans appel.

« L’extrémité de ses cheveux trempée de sang était rouge vif. Et ses yeux… ils n’exprimaient plus rien, comme si Keleana n’était plus qu’une coquille vide. Pendant un bref instant, il se demanda si elle allait le tuer aussi, simplement parce qu’il était là, parce qu’il avait vu sa part d’ombre. »

« C’était une déclaration de guerre contre eux tous. Qu’ils tremblent devant ce qu’ils avaient réveillé. »

Impossible pour moi de résister à l’appel du tome trois, maintenant.

La Martinière J. fiction, 2020 pour la présente édition

Traduit par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐⭐


02/06/22

Taches de Lune (Les Enfants de l'Eclipse #1) de Marie M. Keller

Taches de lun

J'ai beaucoup, beaucoup aimé le début de l'histoire. Du moment où Valérian et Emelie se traquent, ou chevauchent ensemble, dans les bois et montagnes enneigées, c'est émoustillant, drôle et captivant.

Lui a pour mission de l'arrêter, mais elle lui complique la tâche en cherchant à prendre la fuite à la moindre occasion. Il a beau prétendre qu'il est de son côté, elle se méfie. Trop charmant, trop bienveillant. Cela fait deux ans qu'elle vit cachée avec ses sœurs Sylvianes - un cercle de jeunes femmes capables de détecter la vérité et qui servaient la justice avec leurs dons. Elles ignorent encore pourquoi le roi a ordonné qu'elles étaient des criminelles mais entendent bien le découvrir.

La relation du couple est donc pleine de fougue et de surprise. Ces deux-là vont peut-être craquer l'un pour l'autre, sauf que le Code interdit le moindre rapprochement entre leurs deux ordres - Valérian est un Svythian. Autant dire qu'ils veulent s'y conformer et qu'ils luttent bravement contre leur attirance réciproque. Haha.

Le rythme de l'histoire est également entraînant. L'ambiance évolue dès que le Cercle de la Jonquille se réunit. Le ton devient carrément plus guilleret. Les filles s'amusent en toute insouciance. Sitôt la Division Topaze en approche, on se croirait en colonie de vacances ! Ça chipote, ça se provoque et ça teste les limites de la confiance. C'est très sympa. Ça sonne parfois plus factice ou emprunté sur la fin, même si l'histoire gagne en intérêt car elle ouvre vers de nouvelles opportunités, avec des révélations et des alliances improbables, à suivre prochainement, cf. Chemins de Ruines (septembre 2022). Oui, il me tarde de retrouver Emelie et les Enfants de l'Éclipse !

C'était une très chouette découverte, pour l'univers et la symbiose du couple. J'ai passé un excellent moment de lecture. Merci @imaginaire_by_bookmark

éditions Bookmark, coll. TeenSpirit (2022)

⭐⭐⭐⭐

▶️ Présentation bonus

Emelie est une Sylviane en fuite. Depuis deux ans, ses sœurs et elle sont des criminelles pourchassées par la garde royale. Elles ignorent de quels crimes elles sont accusées et préfèrent se terrer dans les bois ou les montagnes enneigées en menant leur enquête. Jusqu'au jour où Emelie doit sortir de l'ombre pour libérer un innocent. Être Sylviane équivaut à représenter la justice car les Sylvianes peuvent détecter la vérité. Mais elles possèdent surtout des dons (de guérison, de prescience ou de métamorphe). Nul ne doit connaître leurs particularités ni leurs taches de lune tatouées sur leurs corps. 

Au cours de son intervention, Emelie va croiser une patrouille de Svythians (les anciens alliés des Sylvianes) et être malheureusement capturée. Toutefois, Valérian est loin d'être insensible à son charme. Il se préoccupe de son confort, l'interroge sur sa survie, sur ses sœurs, se questionne sur le décret royal. Sa propre division - Division Topaze - a un passé commun avec le Cercle de la Jonquille - auquel appartient Emelie.

#Métamorphose #Justice #Complot #Courage #Humour #Aventure #Romance #Amitié #Fantasy

19/05/22

Ella la promise (Witch and God #1), de Liv Stone

Cette lecture s'accompagne d'un chœur de louange qui m'a d'ailleurs fait céder à la tentation. Hélas, comme souvent, j'ai eu le sentiment d'avoir été flouée car je suis peu déçue par ma lecture, découverte en format audio.

Ella la promise

Je sortais de mon marathon des Accords Corrompus de Kelly St Clare au moment de me lancer dans cette nouvelle aventure. Est-ce que la comparaison avec la Tatuma et le roi Jovan a été fatale ? Nul doute. Toujours est-il que j’ai trouvé l’héroïne trop naïve et son prétendant excessivement tourmenté.

Ella est une jeune sorcière sans dons. Elle est étudiante et vit tranquillement dans le monde des humains. Pourtant, c'est elle qui est choisie pour devenir la promise du dieu Deimos, le petit-fils de Zeus. Son monde s'écroule. Elle n'avait rien demandé, là voilà soudain propulsée dans des intrigues où sorcières et dieux se livrent une bataille ancestrale. C'est Deimos lui-même qui a exigé son alliance. Lui, le dieu de la Terreur, ténébreux et taciturne... Ella n'a plus qu'à lier son sort à cet inconnu.

Si j'ai été séduite par l'univers fantastique, par les guerres intestines, les secrets, les trahisons, les ambitions etc. j'ai été moins emballée par la romance. Tellement niaise. Peu crédible. Ella est certes jeune et naïve, c'est aussi une nana pétillante, qui refuse de se lamenter sur son sort. Elle est curieuse et soucieuse d'apaiser les tensions. Face à elle, Deimos est un personnage torturé. Et barbant. Résultat, leur relation manque cruellement de maturité. Sensation de vide, de futile. Je n'ai pas été convaincue. De plus, l'intrigue se concentre sur leur romance donc exacerbe l'impression d'une lecture creuse. Très clairement, ça ne mérite pas l'engouement ci et là. Les goûts changent, les miens ne sont plus dans la tendance ! ^-^ 

La couverture est cependant très belle ! Bon point là-dessus.

©2021 Hachette Littératures (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Charlotte Campana
  • Durée : 10 h 56
  • Un peu déçue par la lecture audio. La voix donnée au personnage de Deimos est rocailleuse et boudeuse. Déjà que le dieu est de tempérament renfrogné et fuyant. Ça tue le mythe. A contrario l'héroïne est charmante mais tellement naïve (la demoiselle a vingt ans). L'histoire se concentrant sur leur romance, là aussi ça pêche car ça sonne vite creux et futile. L'action passe au second plan, c'est dommage. Pour moi, oui cette lecture joliment emballée est une déception.

⭐⭐⭐

29/04/22

Rêves de Liberté (Accords Corrompus #4), de Kelly St Clare

reves de liberté

L'heure est grave. Il s'agit du dernier tome de la série des Accords Corrompus. Et mon cœur s'affole. Comment vais-je surmonter le vide et la perte ? Ô tragédie. Tout ça pour dire que, vraiment, je suis conquise. Définitivement. Et je relirai sans hésitation les quatre tomes pour retomber en amour.

Yep. Ça ne rigole plus pour nos héros. Les derniers événements n'ont plus laissé de place aux doutes et ont entraîné la Tatuma Olina et le roi Jovan à soulever leurs armées pour affronter leur destin. L'épopée sera longue et dangereuse. Mais la tension sera également sensuelle. Au fil des chapitres, la relation du couple a fait battre mon petit cœur tout mou. Je sais ce qu'ils ont en tête, ce qu'ils veulent et désirent, mais ce qu'ils doivent endurer pour l'obtenir aussi. Argh. Voilà qui promet un festival d'émotions, au cœur du champ de batailles. Oui, on adore ça.

C'est tout bon, sans fausse note, sans faute de goût, sans raccourci, sans cliché. Tout bon, vraiment. Au cours des quatre tomes, l'histoire a beaucoup évolué et bouleversé les attentes. Les personnages ont appris, ont grandi, ont aimé. Et les mondes à explorer ont été multiples. Les deux royaumes opposés, Osolis et Glacium, mais aussi l'Oscala et sa traversée périlleuse, les cercles extérieurs où la misère s'entasse, les peuples cachés et les secrets de longue date.

Ai-je déjà précisé que j'étais amoureuse ? Parce qu'il y a tout de même des émotions fortes dans ce dernier tome. Des drames, des larmes, des départs. Et mon cœur, en miettes. Certaines déclarations font un peu perdre la tête. Bon sang, si ce n'était pas déjà fait, j'aurais été totalement fichue. “The answers will always be no," he says. I smile sadly over my shoulder. "Always is a very long time.” Les répliques de Jovan font mouche. Et ses ruses, inattendues. C'était adorable de l'entendre réciter son plan et relever tous les indices semés comme un petit poucet. C'était parfait ! J'ai gloussé comme une dinde.

Pour son univers, son imaginaire et ses personnages, foncez découvrir cette série. Ça a été mon coup de cœur du Mois d'Avril ! ♥

éditions Bookmark, coll. Infinity - 2019 pour la traduction

 ⭐⭐⭐⭐⭐

Admirez cette carte pour un aperçu des mondes à découvrir.

rêves de glace carte

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/04/22

Rêves de Feu (Accords Corrompus #3), de Kelly St Clare

Reves de feu

Ayant lu les quatre tomes de la série d'une traite, sans prendre des notes, j'avoue que mes émotions forment un ensemble homogène. Détailler chaque tome me devient un peu plus compliqué, à ce stade ! Haha. Disons que c'est très, très bon. Tout s'enchaîne et s'enflamme pour nous faire vivre une expérience de lecture exaltante !

Franchement, je relirai cette série sans hésitation. J'ai démarré cette année 2022 sur les chapeaux de roue, après ACOTAR en janvier. Maintenant les Accords Corrompus. Que demande le peuple, n'est-ce pas ? Un peu d'amour, d'espoir et de rêve dans un univers incroyable, avec des combats et une guerre entre deux royaumes que tout oppose. Yipi. 

Dans ce troisième tome, la tension monte d'un cran. Olina prend de plus en plus conscience de la charge de son héritage, mais doit encore se résoudre à affronter ses vieux démons. La Tatum sème la terreur sur Osolis et envoie ses troupes sur Glacium. C'est une femme blessée, incontrôlable. Seule sa fille pourrait freiner sa folie. Ou pas. La Tatuma a du pain sur la planche, à commencer par cerner le traître dans ses rangs. Le roi Jovan reste aveugle et sourd à ses remarques - leurs échanges sont toujours incandescents. Et cette électricité entre eux, mamma mia. 

Depuis son arrivée chez les Brumas, Olina a beaucoup changé et taillé sa détermination dans la roche, plus combative et indépendante que jamais. Par contre, elle est encore vulnérable sur le plan des émotions. C'est comme un magma de chaud et froid qui bouillonne en elle. Olina est troublée. Entre désir et envie, son cœur balance. L'incertitude la guette, l'avenir pèse aussi sur sa conscience. Pour la soutenir, on trouve autour d'elle une brochette de fidèles tous attachants, drôles et incontournables. Des amis, une famille. C'est top, sans fausse note.

Cerise sur le gâteau pour Jovan. Ne l'oublions pas. Cet homme est parfait, même s'il est bougon, autoritaire et fougueux face à la Tatuma. Elle aussi est irritante à attirer les ennuis à la pelle. Mais cet instinct protecteur, qu'il cherche à contenir, awww... c'est adorable. De toute façon, ce tome nous réserve de grands moments de frustration et de glamour. Ja valide tout. Youhou. Beaucoup d’action au programme - surtout dans les derniers chapitres - et un drame en perspective. Non, je n'ai pas envie que ça se termine !

éditions Bookmark, coll. Infinity, 2018 pour la traduction ♥

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Rejetée (La bête de l'ombre #1) de Jaymin Eve

J'avais déjà eu une première impression mitigée à propos de la série La malédiction des dieux, mais je voulais donner une chance à cette nouvelle aventure. Je m'attendais à une histoire de loups et de métamorphes. Et puis, pas du tout.

RejetéePourtant, au départ, ça y ressemble fortement. Mera Callahan est une louve en devenir mais son sort est scellé depuis la trahison de son père (qui a tenté d'assassiner l'alpha). Depuis, la jeune fille a été traitée en paria. Molestée et injuriée par la meute, Mera en a souffert et s'est jurée de se venger en brisant ses liens. Or, le soir de sa première transformation, c'est aussi celui de la révélation de son compagnon. Un choc. Car celui-ci va odieusement la renier et provoquer une souffrance inouïe. Mera hurle à la mort et fait intervenir des créatures qui ne devaient pas s'échapper de leur royaume. Ceci expliquant la venue fracassante du dieu des créatures surnaturelles. Pas content du tout. Il lance sa sentence sur la meute et expédie Mera sur son épaule avant de s'éloigner.

C'est là que ça part en cacahuète car on passe dans une dimension parallèle (avec une bibliothèque de rêve et une tanière où une armoire fournit vêtements et accessoires sans sourciller). Des mondes, des portes, un sortilège. Je ne vous raconte pas la sensation de n'y-rien-comprendre qui vous tombe dessus. On se retrouve avec une lecture au rythme hyperactif, avec poussées hormonales et crises hystériques. Un joyeux bordel, donc. Point de consolation avec le casting : le syndrome Willa Knight frappe à nouveau. Sauf si vous aimez les héroïnes malhabiles, morveuses et collantes. Le personnage de l'ombre se résume à une entité immense, hyper puissante mais très colérique. Lui non plus n'a aucun respect pour Mera. Il la houspille sans cesse et lui hurle dessus. C'est pénible.

En somme, j'ai du mal. C'est brutal, pas drôle et parfois lourd (la nuit de la faerie, sérieux ?). L'histoire traîne en longueur, mélange les genres et devient confuse. Suis pas fan non plus du modèle de romance qui se profile. Ça se base sur des rapports de force. Trop tyranniques. Bof bof bof. L'héroïne a certes du cran mais a aussi un certain penchant pour l'appel au meurtre. Argh. Je reste donc sur ma faim même si j'ai envie de connaître la suite. Jaymin Eve a un style particulier qui n'est, je pense, pas trop mon délire. Par contre, j'aime beaucoup les couvertures !

éditions Bookmark, coll. Urban fantasy, 2022 pour la traduction

#Rejetée #NetGalleyFrance - à venir : Tome 2 le 26 octobre 2022.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,