28/11/22

La Constance du prédateur (Série Ludivine Vancker), de Maxime Chattam

Nouveau titre du redoutable Maxime Chattam. Oh que c'était flippant !

La Constance du prédateur

Les descriptions sont extrêmement poussées et souvent perturbantes. On n'a d'ailleurs qu'à tendre l'oreille lorsque la lame du scalpel s'approche des dépouilles, au moment de l'autopsie. C'est impressionnant comme la sensation est palpable.

Qu'est-ce que j'ai pu frémir en écoutant ce passage ! Ce n'est pas le seul, dans le roman. Où tout est conçu pour nous ficeler sur place et ne pas en perdre une miette. Jamais l'auteur ne nous lâche. Et l'histoire n'a de cesse de rebondir, on suit aussi bien le calvaire des victimes, la perfidie du criminel et la traque des gendarmes.

J'en frissonne encore même si j'ai plongé dans ma lecture avec avidité. J'ai pas mal retenu mon souffle. Plongé dans le gouffre de l'horreur. Et c'est traumatisant.

On retrouve aussi Ludivine, l'héroïne de La Conjuration primitive, qui ne cesse d'évoluer dans sa carrière et sa vie de femme. Sitôt promue au Département des Sciences du Comportement, là voilà encore face aux pires ignominies.

Quelle enquête, pfiou ! On remonte loin dans le temps et dans le cheminement des esprits tordus. On piste un certain Charon, le Passeur des Enfers. On découvre des charniers. On dresse des arbres généalogiques cauchemardesques. On bascule pas loin entre folie et épouvante. 

Du pur thriller, signé Chattam. Les plus fidèles retrouveront la bonne vieille mécanique de l'auteur, sans aucune amertume. Moi, ça me réconforte. Je sais dans quoi je m'embarque et ça me convient très bien. Après quoi, prolongez l'écoute jusqu'aux remerciements dans lesquels l'auteur exprime la complexité de son travail. Là aussi, c'est passionnant !

Je dois également tirer mon chapeau à la performance du comédien, Sylvain Agaësse, remarquable pour donner le ton à cette ambiance singulière. Si vous n'avez aucun apriori sur les livres audio, foncez ! Ce titre (à l'instar des précédents) est très, très bon.

©2022 Éditions Albin Michel (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Sylvain Agaësse
  • Durée : 13 h 23
  • Ils l'ont surnommé Charon, le passeur des morts.

    De son mode opératoire, on ignore tout, sauf sa signature, singulière : une tête d'oiseau.

    Il n'a jamais été arrêté, jamais identifié, malgré le nombre considérable de victimes qu'il a laissées derrière lui. Jusqu'à ce que ses crimes resurgissent du passé, dans les profondeurs d'une mine abandonnée...

    Plongez avec Ludivine Vancker dans le Département des Sciences du Comportement, les profilers, jusque dans l'âme d'un monstre.

⭐⭐⭐⭐


25/11/22

Haine (Madison Kate #1) de Tate James

Oh yeah. ♥ Quel que soit le message proposé par cette couverture, oubliez tout. Ce roman est incroyable !

Haine madison kate

Madison Kate est de retour dans sa ville de Shadow Grove après en avoir été chassée un an plus tôt. La riche héritière avait été accusée à tort et forcée de quitter le pays pour échapper au scandale. Aujourd'hui elle revient dans sa maison en jurant de se venger car elle est convaincue d'avoir été piégée. Ses relations avec son père ne sont hélas pas au beau fixe - l'homme préfère s'envoler loin de chez lui au moment où sa fille débarque de l'aéroport. Il privilégie son image politique et sa nouvelle liaison, passant sous silence que le fils de sa conquête a emménagé avec deux camarades. Détail plus choquant, Archer, Kody et Steele sont les fichus responsables de sa soirée cauchemardesque. Aussitôt, Madison Kate sort ses griffes. L'occasion est trop belle pour rendre la pareille.

La jeune femme affiche la couleur - pas seulement en se teignant les cheveux en rose. Elle déteste ses colocataires et va tout faire pour qu'ils dégagent de la propriété. Ils peuvent l'étourdir de sex-appeal, de regards lascifs, de mots doux ou de flirts poussés. Elle ne perd pas de vue son plan et entend les manipuler à sa guise. Toutefois, eux aussi ont leurs secrets et leurs parts obscures. Et plus l'histoire avance, plus elle va brouiller les pistes. En fin de compte, les souvenirs du passé ne sont pas fiables. Le meurtre de la mère n'a pas tout révélé. La guerre des gangs fait toujours rage. Et l'arrivée de Madison Kate dans cette partie d'échecs va secouer le plateau.

OMG. Ne prenez aucun pari. Ne vous entichez de personne. Lisez, absorbez, retenez votre souffle. Vous n'avez pas tout lu ! La fin est TERRIBLE. J'ai rarement vu un auteur aussi sadique nous planter à un tel moment. Grrr. Et cependant, c'est terriblement bon. Ça se lit d'une traite. L'ambiance du roman est électrique, la tension entre l'héroïne et les garçons est chaud bouillante. C'est aussi un harem inversé qui se met doucement en place. Pour l'instant, on avance à tâtons et on craque mine de rien. Chacun des personnages possède ce charme en plus qui rend le choix impossible (d'ailleurs, la question ne se pose pas haha). Mais niveau action, suspense, sensation et sensualité, c'est tout bon. Miam.

Poussez jusqu'à lire les remerciements de Tate James, très émouvants. Le deuxième tome est déjà annoncé pour le 22 février 2023. Là. Maintenant. J'aimerais appuyer sur la touche avance rapide pour y être. Hashtag frustration.

éditions Bookmark, 2022 pour la traduction / collection romance passion

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17/10/22

Une infâme trahison (Une enquête de Beatrice Hyde-Clare #3) de Lynn Messina

Déjà le troisième tome d'une série découverte cette année et que j'aime énormément !

Une infâme trahisonBeatrice Hyde-Clare n'a jamais considéré son statut d'orpheline, célibataire de vingt-six ans au physique quelconque, comme un inconvénient. Seule sa tante Vera lui rappelle sans cesse qu'elle doit se résigner sur son triste sort. Longtemps elle a donc cru être insipide en société avant de révéler un caractère subtil et amusant. Cet esprit a d'ailleurs impressionné un certain duc qui n'a pas hésité à la poursuivre pour jouer les détectives en sa compagnie. Mais l'entente cordiale entre Beatrice et Kesgrave dérape tout doucement. L'héroïne se mortifie d'être tombée amoureuse, surtout lorsqu'elle le découvre au bras d'une débutante (une jeune et riche lady) qui pourrait prétendre ravir le titre de duchesse. Pour chasser ses idées noires, elle accepte de sortir d'affaire le fameux monsieur Skeffington (rencontré dans Une insolente curiosité) et d'enquêter sur un meurtre par empoisonnement.

Le suspense de l'intrigue n'est pas fou, ni sidérant. Mais il y a toujours cet ingrédient magique qui rend la lecture agréable, joyeuse et pimpante. Quel plaisir à parcourir les chapitres en compagnie de Beatrice ! C'est frais, c'est enlevé et divertissant. Un bonheur, tout simplement. Et l'alchimie entre les personnages est indéniable : si l'on connaît les sentiments de Beatrice, on devine que Kesgrave n'en pense pas moins et qu'il succombe à son charme. Seulement, c'est un duc qui possède prestance, richesse et beauté. Un semblant de Darcy au-dessus du commun des mortels. D'où l'ironie de la situation. Il craque pour la prétendante improbable ! Et ça se lit tout seul. En une goulée. Slurp. Ça badine gaiement, ça traîne dans les salons huppés ou les clubs privés, ça porte des déguisements, ça ruse, ça file, ça spécule et ça tombe à pic.

C'est l'un des rendez-vous les plus exquis et attendus dans ce créneau, à égalité avec Son Espionne Royale mène l'enquête ♥

©2022 Editions Les Escales. Traduit par Emmanuelle Aronson (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

22/09/22

L'Épouvantail (Jack McEvoy 2), de Michael Connelly

L'ÉpouvantailSi vous avez déjà lu Le Poète, le nom de Jack McEvoy n'a plus de secret pour vous. Ce journaliste avait été entraîné dans une enquête sordide après le meurtre de son frère. Ça avait été l'une des meilleures lectures de Connelly, pour moi.

J'étais donc particulièrement curieuse de retrouver McEvoy dont la carrière de journaliste au L.A. Times tourne au vinaigre puisque l'homme est licencié en raison d'une restructuration des équipes. C'est une collègue plus jeune, Angela Cook, qui va se charger de sa rubrique. Et s'il pouvait lui donner quelques tuyaux, ce serait sympa. Même si l'annonce lui reste en travers de la gorge, Jack veut partir en beauté avec son dernier article qui dénonce des erreurs policières et un accusé à tort. Sauf que la situation lui échappe. Jack se retrouve avec son identité piratée, son enquête spoliée, sa collègue disparue et sa vie clairement menacée. Hop, seul contre tous. Reste son dernier contact au FBI - la belle Rachel Walling - qu'il appelle sans scrupule.

C'est souvent ce que je trouve casse-pied chez Connelly, comment il gère les relations entre les hommes et les femmes, comment il s'emmêle les pinceaux avec les sentiments, la séduction, les ruptures. Les interludes romantiques, ça ne marche pas. Je n'aime pas non plus son ton de vieux de la vieille - ici, il pointe la fin du journalisme traditionnel, le désamour de la presse écrite, la montée d'internet et la fuite des données personnelles. Ces petits travers ne sont pas rédhibitoires non plus. Après tout, sur le plan des intrigues policières, il en connaît un rayon. De la grandiloquence. Des guet-apens. Du suspense. Un serial killer qui apparaît dès le début. Une traque insensée et angoissante. Seule la fin est un peu décevante. Elle survient vite et en grandes pompes (style cinématographique). Et me hérisse un peu les poils. Ceci dit, s'en sort très bien, avec une technique imparable qui se lit habilement.

Pour preuve, l'exercice est très réussi en livre audio. L'écoute est agréable, entraînante, vibrante selon les rebondissements. On vit l'enquête dans la peau du personnage, mais surtout on se met en retrait sitôt que le criminel prend les rênes. On y entre tranquillement, et puis bim-bam-boum. Si L'Épouvantail n'est peut-être pas à la hauteur du Poète (l'un des meilleurs Connelly), il permet de passer un bon moment avec de l'action, de la tension, de l'intrigue pas toujours crédible et des personnages qui assurent le show.

©2009 / 2021 Hieronymus / Inc.Calmann-Lévy (P)2022 Audiolib

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30/05/22

Labyrinthes, de Franck Thilliez

Après Le manuscrit inachevé et Il était deux fois, un nouveau imbroglio judicieusement tricoté par l'ami Thilliez !

LabyrinthesL'histoire débute par un meurtre - une victime défigurée, une suspecte soudainement amnésique. La jeune enquêtrice se rend chez un psychiatre pour discuter de l'affaire.

Celui-ci prévient qu'il va lui raconter une histoire construite comme un labyrinthe où s'entremêlent plusieurs parcours : une journaliste marquée par la mort de ses parents et le cambriolage de leur maison, une adolescente kidnappée et séquestrée dans une cellule par un maniaque du contrôle, une romancière un peu barge et une autre psy qui vit isolée dans une cabane au fond des bois et qui oublie la mort tragique de sa fille en buvant de la vodka.

Tout lecteur avisé (et coutumier des romans de l'auteur) ne tombera toutefois pas dans le panneau et va veiller à chaque détail de cette longue, longue analyse.

Résultat : c'est subtil. Fin. Captivant.

On compte en effet autant d'intrigues qui guident les pas du lecteur vers un dénouement pas si surprenant (*fan de la première heure*). Mais c'était si bon à écouter - 10 heures de lecture fascinante.

Et en bonus, quinze minutes pour se faufiler dans les coulisses de la création et sur l'invitation de Franck Thilliez lui-même. La grande classe ! En bref, j'ai beaucoup aimé ce roman, intelligible et astucieux.

©2022 Fleuve Éditions (P)2022 Lizzie

⭐⭐⭐⭐


25/05/22

Une insolente curiosité (Une enquête de Beatrice Hyde-Clare #1), de Lynn Messina

Quelle charmante lecture ! Dans la veine des Deanna Raybourn (Un étrange prélude ou Le silence de Grey House). Et pas loin des enquêtes de Lady Rose de M.C. Beaton.

UNE INSOLENTE CURIOSITÉ

En gros, l'histoire se déroule au sein de la noblesse anglaise (période Régence). L'héroïne est une orpheline sans le sou et sans mari. Elle vit de la générosité de son oncle et sa tante, fréquentant ainsi les cercles privilégiés. Lors d'une partie de campagne, Beatrice est donc aux premières loges d'un drame - un meurtre - qu'un invité va qualifier de suicide pour calmer les tensions. Or, Beatrice est convaincue du contraire et va prouver à l'arrogant duc de Kesgrave qu'il se trompe.

Autant dire de suite que leurs échanges vont provoquer des étincelles.

Encore sous le coup de l'émotion (et du choc d'avoir trouvé un corps sans vie), Beatrice va être sujette à une pulsion incontrôlable - tenir tête à un duc. Comment ne pas répliquer avec hardiesse face à son attitude froide et arrogante ? Elle, une demoiselle en détresse qui n'a pas mieux à faire que boire du thé et pérorer avec ses semblables ? Que nenni. Beatrice bat des cils et se moque ouvertement de lui.

Finalement, plus elle va insister à se mêler de l'enquête, plus il va la considérer sous un jour meilleur. Un esprit fin. Une tête bien faite. Une absence de retenue. Mais une politesse avisée. Han-han. Pour l'instant, leur relation est encore platonique. Tout juste se reproche-t-elle de rougir en notant qu'il n'est plus si inaccessible. Tant mieux, tant mieux. Cela donne tout le plaisir de lire des joutes verbales joyeuses et enlevées !

La résolution de l'énigme se déroule à la Hercule Poirot - long plaidoyer auprès d'une assistance conviée à prendre une collation dans un salon. Point d'esbroufe. Les personnages composent un tableau convenu - chacun avec ses secrets. C'est entendu, mais jamais lassant. En somme, j'ai trouvé la lecture rafraîchissante C'est aussi le premier tome d'une série qui promet d'être délicieusement anglaise et faussement guindée. J'adore.

éditions Les Escales, coll. Séries (2022) - Traduit par Emmanuelle Aronson

⭐⭐⭐⭐

01/05/22

Set et match ! de Liane Moriarty

Set et matchTout commence par une disparition. Ou non, tout se déclenche quand une jeune femme, battue par son compagnon, toque à la porte des Delaney en réclamant leur assistance. Joy ne s'embarrasse d'aucune question et accueille l'inconnue chez elle. Avec ce soupçon d'empressement pour combler l'ennui ou le vide de son existence ?

Mais ses enfants (adultes) voient cette histoire d'un mauvais œil. Ils vont chercher à pousser la nouvelle amie de leur mère dans ses retranchements. Lui faire avouer ce qu'elle cache. C'est sûr, pour eux, que Savannah a des intentions coupables. Elle est trop serviable, trop indispensable. Joy Delaney clame pourtant qu'elle se sent enfin libérée des tâches ménagères (comme la cuisine). En fait, cette intruse sert d'élément déclencheur aux confidences et aux non-dits. La famille Delaney n'est pas une famille ordinaire non plus. Le couple de Joy et Stan était à la tête d'une école de tennis et avait débusqué un futur champion qui a hélas quitté leur écurie. Leurs quatre enfants ont été poussés à faire carrière dans le sport mais sans succès. Aujourd'hui, Brooke, Logan, Amy et Troy se prennent toujours les pieds dans le tapis (ils ont divorcé, n'ont pas d'enfants et ont des carrières incertaines). C'est comme si l'arrivée de Savannah leur renvoyait soudain la déception de leur mère quant à leur parcours en dents de scie.

C'est ce qu'on découvre au fil des pages, à travers une construction habile et ingénieuse - à la Moriarty, j'ai envie de dire. La narration alterne passé et présent, se penche sur LA disparition et sur l'enquête de la police. Elle brasse les témoignages, les regards, les sentiments et les certitudes. C'est finement joué. Tout ce petit monde s'exprime car tout le monde a beaucoup à dire, et pas seulement sur l'inconnue, l'intruse, la disparue, mais aussi sur la vie, le couple, l'amour et ses désillusions, le poids des attentes, la frustration et l'amertume. Et puis, le fil rouge met en appétit. On s'interroge sur qui, pourquoi, comment. Nos petites cellules grises sont à la fête. Le roman traite des histoires de famille (j'adore ça) avec une tension psychologique qui ne faiblit pas. La progression de l'intrigue est assez lente, mais n'enlève rien la sensation d'un rythme haletant.

En bref, je valide cette lecture qui a su me captiver pendant 500 pages (15 heures d'écoute) (très bon audiolib d'ailleurs). Le point final est à double tranchant. Remarquable !

©2022 Éditions Albin Michel (P)2022 Audiolib

  • Lu par : Marcha Van Boven
  • Durée : 15 h 10
  • Lecture agréable et entraînante, avec une intonation juste, une mise en scène subtile, un ton mesuré et une envie d'en savoir plus. J'ai cependant accéléré la vitesse, par convenance personnelle, car interprétation trop modérée à mon goût. 

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/01/22

Le diable sur les épaules (Martial de la Boissière #1), de Christian Carayon

Le diable sur les épaulesVoilà un bon roman à suspense se déroulant dans un village isolé des montagnes tarnaises (durant les années 20). L'enquêteur, Martial de la Boissière, ressemble à ce qui deviendra plus tard un criminologue. Il est membre du Cercle Cardan dont la vocation est de démontrer le pragmatisme derrière chaque légende urbaine, dénoncer les entourloupes et autres supercheries dites surnaturelles.

Lorsque son amie d'enfance le contacte pour résoudre la disparition inquiétante d'un garçon de ferme, alimentée par de folles rumeurs mystiques, il accepte de lui rendre service. Camille vient d'obtenir son poste d'institutrice, elle est fiancée à Grégoire et ils prévoient de partir en Argentine se bâtir une nouvelle vie. Mais depuis son arrivée dans cette bourgade, rien ne va plus. Camille est angoissée et souffreteuse.

L'ambiance est en effet préoccupante alors que des assassinats frappent les habitants à un rythme accablant. Martial doit garder la tête froide et se remettre vite de ses retrouvailles avec la jeune femme qui l'avait malheureusement éconduit des années plus tôt.

J'ai tout de suite accroché avec cette lecture : le cadre, les lieux, les personnages, le suspense, la tension galopante. C'était tout bon. La conduite de l'enquête est également classique. Et si j'ai deviné le dénouement, je n'ai pas perdu mon temps non plus. La version audio est d'ailleurs parfaite, avec les accents et les intonations variées. On s'y croirait !

En somme, voilà un roman dont l'atmosphère brumeuse et sinistre devient un atout élémentaire, l'histoire se révélant poignante par la suite. Cela m'a beaucoup plu.

©2012 Les Nouveaux Auteurs (P)2014 Audible Studios

  • Lu par : Mathieu Buscatto
  • Série : Martial de la Boissière, Volume 1
  • Durée : 14 h 35
  • Avec Le Diable sur les épaules, Christian Carayon vous offre un thriller psychologique original. Le narrateur, Mathieu Buscatto, donne un excellent rythme à l'histoire passionnante du début à la fin. En écoutant le livre audio, vous sentez monter le suspens. Laissez-vous envahir par une ambiance historique jusqu'au dénouement inattendu.

⭐⭐⭐⭐

13/10/21

Celle qui brûle, de Paula Hawkins

Totalement conquise par ce nouveau roman de Paula Hawkins !

Celle qui brûleJ'ai aimé me perdre dans le dédale de son intrigue. Au départ, c'est assez perturbant. Chaque personnage se livre par petit bout et rien ne semble les lier.

On a une vieille dame qui a alerté la police après avoir découvert sa voisine décédée. Puis une jeune fille instable qui devient la suspecte idéale dans une affaire de meurtre. Un homme, justement, a été assassiné sur sa péniche. Sa tante est désabusée par l'annonce et répond au mieux aux questions des enquêteurs. Sauf que c'est un tel micmac.

C'est dire comme l'histoire progresse comme dans un brouillard dans les premiers chapitres du roman. Mais que c'est bien aussi ! Je trouve que Paula Hawkins s'améliore livre après livre. (Du moins, c'est mon avis personnel.)

C'est encore une fois par le format audio que j'ai suivi cette lecture - un tour de force incroyable. Cachou Kirsch, la comédienne, est l'une des meilleures lectrices du genre. Avec elle, je ressens de l'empathie, de la colère, de l'agacement pour les uns ou les autres. Elle nous fait vivre sa lecture et donc vivre le roman avec une telle conviction. J'avoue, je trouve ça remarquable. Et j'en redemande.

Le roman est un thriller qui ne propose pas de séquences frappantes. Aucune scène racoleuse. Juste de la tension psychologique. Et j'aime ça ! Pendant tout le roman, on scrute et on extrapole. On a évidemment tout faux. C'est truffé de non-dits et de révélations qui se choquent avec intelligence. Les apparences sont trompeuses. Les confessions, à prendre avec des pincettes. Bravo. J'avais une telle impatience de tout lire pour découvrir le pot-aux-roses.

Vraiment, un très bon roman !

©2021 Sonatine Editions (P)2021 Audiolib

  • Lu par : Cachou Kirsch
  • Durée : 9 h 19
  • #Cellequibrûle #NetGalleyFrance 

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Briseurs de coeur, de Helen Cox

Briseurs de cœurVoilà un cosy crime presque ordinaire mais qui offre un bon duo avec tension (sensuelle) hyper rigolote !

D'un côté, Kit est bibliothécaire et grande amatrice de romans policiers. De l'autre, Halloran est inspecteur de police. Un grand barbu au regard ombrageux.

Il débarque dans sa vie en l'interpellant pour complicité de crime. Elle rouspète et va s'échiner à lui démontrer qu'il a tout faux. Elle se mêle donc de l'enquête en cours. Précision utile : le mort est l'ex de sa meilleure amie qui avait eu la galanterie de la larguer via la messagerie de Facebook. Trop classe.

Kitt Hartley est de prime abord une femme de caractère. Elle a l'esprit vif et la bouche mordante. Le cœur amer ? Cela fait dix ans qu'elle rumine sa propre rupture amoureuse. Disons qu'elle en a surtout gros sur la patate. Son cher inspecteur pourrait bien la dérider même si leur relation démarre plutôt mal. Il est froid et arrogant, elle ne le ménage pas non plus. Ça promet pour la suite ! ...

La lecture est tout aussi distrayante et a un rythme enlevé. Mais j'avoue que l'intrusion de gens lambda dans des enquêtes policières me fait de plus en plus lever les yeux. Cf. Hannah Swensen dans Meurtres et pépites de chocolat. Cette fois, la nana a pour seule expérience sa grande consommation de thrillers et devient autant experte que Miss Marple. Ça ne dérange personne que l'inspecteur soit à côté de ses pompes ? Mouaip.

Bien évidemment, c'est léger, c'est sympa et ça se lit vite. L'histoire manque de crédibilité mais on en a l'habitude maintenant dans ce genre policier. C'est une bonne pioche, malgré tout.

Avant-première France Loisirs (2021) - Traduction pour les éditions Presses de la Cité

Présentation

Résoudre des crimes tout en dégustant une tasse de thé, c'est un peu la philosophie des héroïnes des cosy mysteries. Peu de sang mais beaucoup d'humour, la recette est imparable et le genre ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Fans de Miss Marple ou Agatha Raisin, vous allez adorer Kitt Hartley ! 

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,