21/12/12

L'histoire du soir #35 : Lutin veille, par Astrid Lindgren & Kitty Crowther

IMG_8414

IMG_8415

IMG_8417

IMG_8418

Dans une vieille ferme, où tout le monde dort, un lutin veille. Il habite un recoin de la grange et il sort la nuit, sans faire de bruit. Nul ne le voit jamais, mais les hommes devinent sa présence car parfois, au réveil, les traces de ses petits pieds sont dessinées dans la neige.

Le lutin va et vient à pas feutrés dans le clair de lune. Il veille sur sa ferme, et plus particulièrement sur les animaux. Le lutin leur parle à la manière d'un lutin, une petite langue silencieuse que seuls les animaux peuvent comprendre. Ainsi, il rassure la vache, le cheval, les moutons et les agneaux, puis les poules et le chien.

Quand il a fini son petit tour, le lutin s'en retourne chez lui, dans la grange, où vit aussi le chat qui attend dans le foin, car il veut son lait que lui donne le lutin. Il se glisse sous la couette, prend un livre et rêve de l'été. Tous les soirs, le lutin fait son va-et-vient à petits pas feutrés, entre les bâtiments. Il veille sur la ferme et ses habitants, pendant que les hommes dorment. Et cela dure depuis plusieurs centaines d'hivers...

Ce texte d'Astrid Lindgren est inspiré du personnage de Tomten, célèbre dans les pays du Nord. C'est un conte doux et apaisant, à lire et découvrir les soirs d'hiver, on comprend alors la nécessité de cultiver de belles histoires qui inspirent tant de chaleur dans ces pays où les hivers sont longs et rigoureux. 

Lutin veille, par Astrid Lindgren et Kitty Crowther (Pastel, 2012)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20/12/12

L'histoire du soir #34 : Palmier de Noël, par Audrey Poussier & Matthieu Sylvander

IMG_8408

IMG_8412

IMG_8413

Un petit palmier s'ennuie dans son oasis brûlée par le soleil. Son amie la cigogne lui a donné envie de parcourir le monde et de découvrir Noël. Il part donc à l'aventure, parcourt les mers et arrive sur une plage de sable doux. Il est même fou de joie de croiser d'autres palmiers, immenses et magnifiques, mais tellement imbus d'eux-mêmes. Ils sont fiers, snobs et ils appellent la police.

Triste et apeuré, le petit palmier se sauve et glisse dans le froid. Il est seul, malheureux comme les pierres lorsqu'une voiture s'arrête près de lui. Un policier vient à sa rencontre et le blottit dans une couverture chaude. Il décide de lui montrer la ville, les décorations, les lumières, les premiers flocons qui tombent. Puis il l'invite chez lui, dans son appartement douillet, près d'un petit sapin paré de guirlandes.

Mais qu'est-ce que c'est, à la fin, Noël ? C'est tout ça, embellir une maison, mais aussi mettre du baume au coeur, penser aux autres, faire preuve de bonté et de gentillesse. Voilà une douce et jolie histoire, qui fait les gros yeux aux prétentieux et aux frileux qui n'aiment pas les intrus.

Palmier de Noël, par Audrey Poussier et Matthieu Sylvander (Ecole des Loisirs, 2012)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/12/12

L'histoire du soir #32 : L'invité de Noël, par France Quatromme & Mélanie Allag

IMG_8392

IMG_8393

IMG_8394

IMG_8397

IMG_8398

Envie d'un conte de Noël ? Voici l'histoire d'un invité pas comme les autres, qui se glisse dans les maisons, en laissant des traces de pas sur le tapis et des miettes de gâteau sur la nappe, mais qui n'oublie pas de déposer quelques paquets sous le sapin ! Le petit garçon avait tout préparé la veille, en décorant le sapin et en préparant les souliers près de la cheminée, alors le matin il s'inquiète et mène son enquête, sous le regard complice de ses parents, de son chat et de son chien !

Ambiance douce et chaleureuse pour cet album qui retranscrit bien l'esprit des fêtes. J'aime en particulier les illustrations de Mélanie Allag, qui ne sont pas sans me rappeler celles d'Aurélie Guillerey... Un charme fou, beaucoup de tendresse et de délicatesse. C'est tout simple et tout mignon.

L'invité de Noël, par France Quatromme et Mélanie Allag (L'Elan Vert, 2012)

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/11/12

L'histoire du soir #24 : Le Noël des Polipoil, par Astrid Desbordes & Pauline Martin

IMG_8241

Un matin comme un autre, la famille Polipoil se réveille et découvre le jardin couvert de neige. Papa décrète alors que c'est Noël. Avis à tous, il faut préparer cet évènement en décorant le sapin, ou en cuisinant des petits boudins blancs et aussi en grattant quelques notes de guitare en prévision d'une chanson spéciale pour le soir.

En se rendant dans le grenier pour trouver les décorations du sapin, Papa Polipoil tombe sur un déguisement d'indien. Hop, il l'enfile et s'exhibe devant sa famille ... qui ne le reconnaît pas ! Sous les cris de leur maman, les enfants le chassent et le saucissonnent dans la cour. Maintenant, il faut attendre le retour de Papa, mystérieusement disparu depuis l'épisode de l'indien, probablement celui-ci a eu la trouille et s'est faufilé vers une issue de secours.

Un nouveau retournement de situation accompagnera le retour du Papa Polipoil, dans la joie et la bonne humeur, avec des chants de Noël autour de la table familiale, quelques boudins scintillants, des pas de danse et des visages heureux. C'est beau ! Très drôle aussi. J'adore cette série, c'est déjà le deuxième tome et je vous recommande fortement cette lecture faite d'humour décalé, d'aventures folles et doucement exagérées. Quelle famille !

Le Noël des Polipoil, par Astrid Desbordes et Pauline Martin (Albin Michel jeunesse, 2012)

IMG_8242

IMG_8244

IMG_8245

IMG_8246

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20/12/11

★☆ 5 jours ★☆

IMG_6114

Catherine a reçu de son oncle Dingo un cadeau trépidant : un kangourou aussitôt baptisé Adélaïde. Le souci, c'est que l'animal a peur des klaxons. Lorsque toutes les deux se baladent dans la rue, c'est la panique générale et Adélaïde perd le contrôle en faisant des bonds dans tous les sens. Elles finissent par se poser chez la grand-mère, parce que le kangourou a du caramel collé aux pattes et qu'il est scotché au toit de la voiture. Pensant ramener tout ce petit monde à bon port, la mamie verra son automobile faire des bonds dans toute la ville lorsque Adélaïde flippera à nouveau en entendant tous les klaxons ! Cet album, initialement publié en 1962 aux Etats-Unis, est vintage dans l'âme et cela lui donne beaucoup de charme. J'aime énormément ! 

Un kangourou pour Noël, par James Flora (Hélium, 2011)

IMG_6117

Lui, c'était un petit ours.
En peluche.
Avec le dessous des pattes en velours rose,
deux boutons de bottine à la place des yeux,
trois points de laine à la place du nez.

Michka, le petit ours en peluche, quitte la maison d'Elisabeth, une petite fille capricieuse, et s'en va tout seul dans la forêt. Quelle joie de retrouver la liberté et de rencontrer le Renne de Noël ! Mais, en ce soir si particulier, chacun doit faire une bonne action, et Michka aura un bel élan de générosité...  

UN JOLI CONTE SUR LA MAGIE DE NOËL, MERVEILLEUSEMENT ILLUSTRE PAR OLIVIER TALLEC. 

Michka, un conte de Marie Colmot illustré par Olivier Tallec (Père Castor, rééd. 2011)

IMG_6118

Célestine insiste pour fêter le réveillon de Noël avec ses amis, mais Ernest traîne un peu la patte (ils n'ont pas les moyens, et ça coûte cher d'organiser un gros repas et d'offrir des cadeaux). La petite souris va alors lui montrer qu'avec peu, on peut aussi faire beaucoup : trouver l'arbre dans la forêt, le décorer avec des bouts de rien, faire ses cadeaux soi-même, avec des dessins, des chapeaux, et trouver la vaisselle qui manque là où on cherche à s'en débarrasser... Et c'est ainsi que le plus beau Noël aura lieu, chez Ernest et Célestine. Ce seront des chants, des danses, des histoires à raconter et la visite du Père Noël comme clou de la soirée ! C'est une belle leçon de tendresse, d'authenticité, de partage, de générosité et blablabla, que nous offre Gabrielle Vincent avec ses belles aquarelles. Pour moi, cet album renferme le vrai esprit de Noël (simplicité, chaleur, amitié) et ça fait du bien. 

Noël chez Ernest et Célestine, par Gabrielle Vincent (Casterman, rééd. 2011)


15/12/11

★☆ 10 jours ★☆

IMG_6090

Cet album a non seulement beaucoup de charme, il est également ingénieux (on suit le facteur dans sa tournée et on découvre les courriers distribués aux habitants de la forêt en glissant la main dans les enveloppes, chaque missive est personnelle, drôle et cocasse), l'histoire est simple et la dernière page laisse indéniablement une impression de quiétude et de bonheur. Un joli moment de lecture.

Le facteur du Père Noël, par Janet et Allan Ahlberg (Gallimard jeunesse, 2011)

IMG_6092

Dictionnaire : petit livre rouge et vert que le Père Noël utilise souvent pour rappeler à ses lutins que la plupart des mots qu'ils emploient n'existeraient pas si, comme ils le disent parfois entre eux lorsqu'ils sont en colère contre lui, il n'existait pas.

C'est notre livre de chevet du moment. Celui qu'on prend le temps de feuilleter un peu chaque soir. Celui qui nous fait doucement glousser de bonheur. Celui qui raconte un peu tout et n'importe quoi sur le barbu en habit rouge et ses insupportables lutins. Celui qui parle d'artichauts aussi, pour la simple et bonne raison qu'ils n'ont aucun rapport avec le Père Noël. Celui qui révèle des secrets et qui laisse voguer son imagination vers des flots déchaînés, ou zébrés de rouge et blanc. Toujours, le rouge et le blanc !

Dictionnaire du Père Noël, par Grégoire Solotareff (Gallimard jeunesse, rééd. 2011) 

IMG_6094

Et pour rêver toujours un peu plus, pour faire la liste des CADEAUX EXTRAORDINAIRES, oui ceux-là qui font rêver... par exemple, les plantes vertes à bonbons, la bague qui change de couleur pour indiquer le temps qu'il va faire, le passage secret qui s'adapte à tous les types de murs, l'oreiller et la couette dans la matière des nuages, l'équipe de lutins cuisiniers, l'armoire qui donne sur un immense jardin avec des bêtes sauvages (en option, les bêtes sauvages), le bateau de pirates pour aller à l'école le matin (livré avec son équipage grognon mais sympathique), la table de nuit avaleuse de monstres, les lunettes qui me révéleront, en regardant une grenouille, si elle se transformera un jour en prince charmant ... et la potion magique pour donner l'âge que l'on veut (pour une journée maximum) !

Le livre des cadeaux extraordinaires, par Nathalie ChouxElisa GéhinMandana Sadat et Rémi Saillard (Syros, 2010)

07/12/11

La star du spectacle

D'accord, si vous voulez, mettez-moi à bouillir dans un bain à  bulles ! Peut-être que je n'ai pas été très délicat en marchant sur le rebord de la baignoire et que quelques bouteilles de shampoing et autres lotions ont basculé sur le carrelage. Mais ce n'est pas moi qui avais mal rebouché les flacons. Donc expliquez-moi comment j'aurais pu imaginer que ces bouteilles allaient causer un tel désordre : une énorme flaque visqueuse, gluante et mousseuse. Moi, j'essayais juste de me trouver un endroit calme, où personne ne viendrait m'embêter.
Eh oui, peut-être que choisir de me cacher en dessous de la magnifique robe de soirée, argentée, de la mère d'Ellie, n'était pas une idée très intelligente.
Mais je n'ai pas arraché cette stupide chose de son cintre, elle est tombée toute seule quand je me suis précipité dans le placard. Oui, j'ai un peu bataillé pour bien m'installer. Mais je ne pensais pas que ça arracherait tous les sequins. Moi je voulais juste faire une petite sieste. Est-ce qu'un chat n'a pas le droit à une petite sieste dans sa propre maison ?
Eh bien, non ! La mère d'Ellie s'effondre sur le tapis, enlève un à un les poils de chat de sa robe en loques, et pleure à chaudes larmes.
Je vous le demande : ce bain de larmes est-il vraiment nécessaire ? 

lenoelduchat

Impossible Tuffy ! Il va faire vivre un Noël d' enfer aux parents d'Ellie, aux cousins Lucille et Lancelot, à la tante Anne et son mari Brian. (Par contre, le lecteur, lui, ne cesse de se bidonner.) Bien entendu, ce n'est jamais sa faute, ses circonstances sont nombreuses et excusables, il a juste une fâcheuse manie d'être au mauvais endroit au mauvais moment, sans compter qu'il est généralement victime de sa maladresse légendaire ... et pas du tout de mauvaise foi, oh non ! Jusqu'au bout, l'animal nous réserve une partie de rigolade qui culmine jusqu'à la cime du sapin de Noël. Ou comment faire du réveillon un véritable fiasco. 

Une belle partie de rigolade en perspective, avec des illustrations qui parfois boostent le comique de situation. C'est déjà le 5ème tome, mais on ne s'en lasse pas. 

Le Noël du chat assassin, par Anne Fine
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2011. Traduit de l'anglais par Véronique Haïtse.
Illustrations de Véronique Deiss. 

Existe aussi LE GRAND LIVRE DU CHAT ASSASSIN qui regroupe les trois premiers tomes : Journal d'un chat assassin ; Le chat assassin, le retour ;  La vengeance du chat assassin. 

legrandlivreduchat

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/12/10

Demain sera un beau jour. Je te remercie du fond du coeur, Emily...

IMG_1256

C'est le traditionnel rendez-vous de Noël, Anne Perry nous propose pour 2010 l'histoire d'Emily Radley, la belle-soeur de Thomas Pitt, expédiée en rase campagne au chevet d'une tante mourante, et ce à la veille des fêtes qu'elle envisageait de passer en famille. Contrainte et forcée, essentiellement par charité d'âme, Emily débarque donc dans le Connemara, dans un petit village paisible, où chacun semble sur la retenue, pour une raison qu'Emily peine à comprendre. Un soir de tempête, un navire fait naufrage et un jeune homme est retrouvé sur la plage. C'est la petite goutte qui fait déborder le vase. Simple observatrice, Emily constate que l'arrivée de Daniel, totalement amnésique, bouleverse les habitants. Quelques années auparavant, le même incident était déjà survenu. Le retour du naufragé semble réveiller les vieux démons, et en discutant avec sa tante, Emily comprend les rééls motifs de sa venue en Irlande.

Dans l'ensemble, l'action est classique et l'enquête purement factuelle. On sait que cette collection s'inscrit davantage dans un rituel, néanmoins j'ai toujours plaisir à y souscrire. Cette fois, le cadre irlandais est magnifique, de prime abord hostile et sauvage, les secrets ont fait leur nid chez les habitants de ce village traumatisé par un drame du passé. Et Emily va plutôt bien tirer son épingle du jeu, se rapprochant de sa tante qu'elle ne connaissait pas du tout, renouant ainsi avec ses propres histoires familiales, et découvrant aussi qu'elle manquait de confiance en elle et en son couple. Cette escapade irlandaise aura permis à tout un chacun de faire la paix avec ses fantômes. Ce n'est, certes, pas révolutionnaire mais ça se lit avec plaisir. Et puis la couverture est de toute beauté.

La révélation de Noël - Anne Perry
Editions 10-18, coll. Grands Détectives (2010) - 184 pages - 10€
traduit de l'anglais par Pascale Haas

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09/12/10

Pêle-Mêle Clarabel (de Noël !)

Alors même si ma fille trouve que c'est  « rien que pour les tout-petits », je ne cache pas une certaine tendresse pour les livres de Bénédicte Guettier (surtout pour l'inspecteur Lapou, dont je suis une fan presque hystérique). Bref, l'âne Trotro c'est surtout mignon, un univers trèèès enfantin et naïf, c'est quelque part charmant mais aussi abêtissant, je ne suis pas aveugle non plus, mais j'aime bien...

IMG_1070

C'est Noël, Trotro et ses parents vont décorer le sapin. Le petit âne fait le guignol avec les guirlandes et les boules, puis accroche le tout dans l'arbre quand ses parents s'aperçoivent que seul le bas du sapin a été décoré (normal, Trotro n'est pas très grand non plus !).  Super, on croirait un jupon ! s'exclame la maman. (Qui n'a jamais lu pareille histoire à son loupiot haut comme trois pommes me jette la première pierre !?!!)  Et c'est chez Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2010.

Et pour occuper les enfants pendant les vacances (bientôt !), en attendant le soir de Noël (ça sera long), pourquoi ne pas les confier aux Drôles de petites bêtes avec ce livre de jeux, de découpages, de coloriages, avec des autocollants, des comptines, des idées pour créer un spectacle. (Une idée qui coûte 4,90€.)

IMG_1120

En attendant d'autres trouvailles, voici le Livre-surprise du Père Noël par Alan Snow (l'auteur d'Au bonheur des monstres et sa suite : La galère des monstres). La couverture est géniale, les petits commentaires fléchés valent le détour ! (Bah non, on ne pourra pas les voir sur ce cliché ; je n'ai pas activé l'option pour l'agrandissement ! gné.)

IMG_1121

Ce livre a pour petite ambition de répondre aux questions du genre : où vit le Père Noël ? comment sait-il ce qu'on veut ? d'où viennent tous les jouets ? quand passe-t-il et que fait-il après sa tournée ? Mais l'originalité de cet album, où est-elle ? En fait, dès qu'on l'ouvre, il s'épanouit comme une fleur, c'est un pop-up intéressant et rigolo (même si je pense que ça reste aussi incroyablement fragile à manipuler entre les mains maladroites et aux gestes brusques). Et puis, surtout, je vous conseille la lecture des Chroniques de Pont-aux-Rats, qui est un bouquin épais (540 pages, les enfants crient au secours) mais l'histoire se déguste et il y a beaucoup d'illustrations pour alléger le tout. Vous ne le regretterez pas ! ;o)

IMG_1122 IMG_1127

@ illustrations : Alan Snow - Le livre surprise du Père Noël (Nathan, 2010)

26/11/10

La dernière année

Ou pourquoi et comment le Père Noël décida d'arrêter - et pourquoi il ne recommença jamais.

IMG_0921 avec le poster !

 

 

 

Ça l’avait toujours énervé, ces gugusses qui se déguisaient en lui. Leurs baskets dépassaient de leur manteau mité. Souvent, ils n'avaient pas de gros ventre. Leurs barbes étaient en coton, parfois crasseuses. Ils invitaient les enfants à monter sur leurs genoux pour qu'ils soient photographiés tout contre eux. Ils faisaient peur aux petits, et les grands se moquaient d'eux. Dire que le Père Noël prenait tant de précautions pour ne pas être aperçu par les enfants la nuit du 24 décembre... Ces guignols, eux, s'exposaient sans gêne à tous les coins de rue ! Comment, en les croisant ainsi à répétition, les enfants pouvaient-ils continuer à croire en lui ?

Il faut absolument lire et faire lire cet ouvrage ! C'est l'histoire du Père Noël qui est devenu amer, face aux enfants qui ne croient plus, aux commandes de jouets en masse, aux désirs formatés, aux rêves qui s'effacent, aux parents qui ne jouent plus le jeu et se contentent de faire des chèques, à la folie commerciale... bref Noël n'est plus ce qu'il était, et si l'on regarde plus loin que le bout de son nez, il n'y a pas de Noël pour tout le monde, des enfants reçoivent, des noms sont inscrits sur des listes, alors que d'autres non... Et pendant ce temps, on voit à la télé des reportages avec des enfants à l'orphelinat, le regard triste, qui attendent.

Le Père Noël est un vieil homme usé, mais il est fatigué par le système. Cette année, il se sent dégoûté, dépassé, plus capable de faire comme si. Il choisit donc d'arrêter. Et contrairement à ce qu'on pouvait imaginer, non cela ne le rend pas triste. Bien au contraire.

Parce que, quand quelque chose se termine (parfois à cause d'une simple petite pièce qui se brise), cela ne veut pas dire pour autant que tout est terminé. Quand quelque chose se termine, quelque chose peut commencer. Et parfois une vie qui change, ça se passe comme ça, du jour au lendemain.

Chacun lira ce qu'il a envie dans cette histoire, une dénonciation du trop et un laisser-aller général, une fête en perte de vitesse et une magie qui s'étiole, si on ne fait pas plus attention... Mais il y a aussi ce regard sur ce qui nous entoure, sur le monde bancal et le bilan d'une vie pleine et riche, jusqu'au point de non-retour. C'est assez triste, surtout la fin, mais je trouve aussi que ce texte fait réfléchir, qu'il est fort et revigorant, qu'il permet d'attendre Noël avec une autre impatience. Ce livre ne brise pas les rêves, au contraire. Il participe à les entretenir, il ne prend pas les enfants pour des imbéciles, il leur raconte une histoire intelligente, qui dit que chacun fait ce qu'il veut après tout, mais que ce serait dommage aussi de fermer les yeux.

Alors, je vous le répète, lisez ce livre ! Et donnez-le à lire à vos enfants !   

Gaëlle vient également de le lire et est encore sous le charme...

La dernière année, par Thierry Lenain
(l'année dernière, il avait signé un brillant et très culotté Père Noël, mes fesses !)
Illustrations : Benoît Morel
Oskar jeunesse (2010) - 12,95€

Collection Trimestre : chaquée année 4 titres, 4 auteurs, 4 illustrateurs.
4 coups de coeur pour réfléchir, s'émouvoir...

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,