09/11/09

La promesse de Noël ~ Anne Perry

10-18, coll. grands détectives, 2009 - 185 pages - 10€
traduit de l'anglais par Pascale Haas

la_promesse_de_noelMine de rien, il s'agit du 5ème livre des Petits Crimes de Noël où se retrouvent pour la plupart des hors-série mettant en scène des personnages déjà croisés dans d'autres séries d'Anne Perry. Cette fois, il s'agit du commissaire Runcorn, le supérieur de William Monk. Les fêtes de fin d'année approchent et notre homme est en vacances sur l'île d'Anglesey lorsqu'un crime est commis. Le corps d'une jeune femme, Olivia Costain, est retrouvé sauvagement assassiné dans le cimetière. Elle était la soeur cadette du pasteur du village, c'était une demoiselle charmante et insouciante, qui refusait une par une toutes les demandes en mariage. Serait-ce la raison du crime ? Olivia connaissait son meurtrier, elle a été surprise par lui, ne s'est pas débattue et soudain l'enquête apparaît plus sombre et plus mortifiante pour tous les membres de cette communauté proprette, qui vit recluse sur elle-même. Selon Runcorn, ce n'est pas l'acte d'un fou mais bien la marque d'une haine farouche qu'aurait voué l'un ou l'autre des bons chrétiens d'Anglesey. Sir Alan Faraday est appelé pour résoudre l'affaire, hélas son manque d'expérience n'apaise pas la psychose ambiante. Runcorn, qu'on avait judicieusement mis de côté en le priant de ne pas se mêler des affaires privées de la communauté, est finalement sollicité pour apporter son aide. Et très vite, l'homme va flairer une piste, rencontrer les habitants et discuter tout de go avec eux. Ses questions dérangent et mettent à nu des secrets dont leurs auteurs auraient souhaité ne jamais déterrer. Runcorn n'appartient pas au même monde, celui de la gentry, une vieille connaissance le lui fait bien sentir, mais il a à coeur de boucler ce dossier épineux, surtout depuis qu'une jeune femme veuve, Melisande Ewart, lui a confié tous ses espoirs pour une issue heureuse et diligente.
En fait, je n'ai pas tellement aimé ce livre. A l'image du personnage central (Runcorn), l'ensemble m'est apparu fade, sans flamme et incroyablement mou. Je n'ai même pas frétillé de l'oeil pour suivre l'enquête criminelle, pas été étonnée non plus par l'identité du coupable. L'intrigue sentimentale entre Runcorn et Melisande est un vulgaire détail sans importance. Non, très franchement, je n'ai pas été renversée par cette lecture.
Le roman de l'an dernier, Le secret de Noël, était bien meilleur par exemple !
Néanmoins, c'est un rendez-vous agréable, incontournable pour les lecteurs qui, comme moi, apprécient cette jolie édition à la couverture cartonnée (même si je suis déçue par ce titre, car j'espérais mieux).

> Les autres livres des Petits Crimes de Noël.

 

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


21/10/09

Père Noël, mes fesses ! ~ Thierry Lenain

illustré par Bruce Roberts
Carré Blanc, une collection des 400 Coups, 2009 - 32 pages - 10€

Ce livre est l'anti-conte de noël, la cible rêvée des rebelles du mythe du père noël (ou le gros patapouf rouge).
Alex a dix ans, il a un meilleur copain qui s'appelle Marco. Nous sommes à quelques jours de la veillée de noël et les garçons bouclent leur lettre quand la bombe leur tombe sur la tête. C'est la grande soeur d'Alex qui lui fait cette révélation, soudain tout s'écroule car le garçon ne comprend pas qu'un adulte puisse passer autant de temps et prendre du plaisir à ... MENTIR.
Le Père noël, c'est du flan. A dix ans, c'est l'information la plus terrible qui puisse vous tomber dessus. Pourquoi un tel cinéma ?  La soeur d'Alex reste vague, mais elle insiste pour qu'il continue de jouer le jeu.
Faire semblant, donc.
Alex et Marco vont vivre LE Noël de toute leur vie, celui qui signifie qu'il faut grandir et glisser un pied dans le monde des grands, où soudain la réalité prend des allures plus folles, plus floues aussi. Le mensonge par convenance devient leur toute première leçon pour leur rentrée dans la cour des grands !

pere_noel_mes_fesses« Ce qui est sûr, c'est qu'à dix ans on peut prendre des décisions pour plus tard, quand on sera parent. Moi par exemple : quand j'aurai des enfants – et j'en aurai plein – je ne leur ferai pas croire au Père Noël. Les autres parents raconteront ce qu'ils voudront, moi je leur dirai la vérité. Tout de suite. Il ne faut pas mentir aux enfants. Jamais. Même pas une seconde. On m'a menti à moi. Je n'ai pas aimé ça. Peut-être que les autres enfants à qui l'on a aussi menti s'en fichent, mais moi je n'ai pas aimé ça. Je vais vous raconter. »

Thierry Lenain aborde ce grand mensonge avec toute la finesse qu'on lui connaît mais aussi, avec toute la franchise voulue. Un album qui dit la vérité, et qui ne laisse pas indifférent.

(Pas encore eu le courage de confier ce livre à ma fille, neuf ans. Il y a des gros barbus en habit rouge qui comptent dans la vie, mais nous sommes en période de flottement, faut-il y croire encore ou faut-il donner le sentiment que tout est possible. Je n'ose rien dire, même si j'ai de plus en plus la certitude que ce sont les questions que se pose ma demoiselle. Donc, ce livre de Thierry Lenain - le papa de mademoiselle Zazie ! - est une bonne idée. Je mets néanmoins une réserve sur les illustrations, elles ne toucheront pas les plus jeunes... mais le propos interpelle, donc ne négligez pas cet ouvrage !)

Un sujet de réflexion est donné en fin de lecture, Feras-tu croire au père-noël à tes enfants ? Y as-tu cru et as-tu été en colère quand tu as appris la vérité ? N'y as-tu jamais cru et aurais-tu voulu y croire, au moins un petit peu ? Un site existe : www.apresleperenoel.com (application en cours, le site sera en fonction dès le 4 novembre).

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

29/12/08

Le secret de Noël - Anne Perry

 

34105318_p

Tradition oblige, Anne Perry nous offre pour les fêtes de noël son conte qui plante à merveille le décor : le village anglais, son ambiance tranquille et perdue de la surface du globe, une pause dans la vie trépidante, une palette intéressante de personnages ordinaires, coincés dans les carcans de l'époque victorienne, et ajoutez à tout ceci un cadavre au dessert ! Vous êtes servis.

Nous suivons ici le couple Corde - Dominic et son épouse Clarice - qui quittent avec plaisir Londres pour Cottisham, afin de remplacer le pasteur Wynter parti en vacances pour quelques semaines. C'est une aubaine pour ce jeune couple rompu à l'autorité de l'évêque et du rythme harassant de la capitale. Dominic et Clarice découvrent le calme de la campagne, font connaissance avec les villageois, hésitent, se questionnent... car des détails chiffonnent de plus en plus la vive épouse. Clarice est intriguée. Le pasteur Wynter était selon tous un homme bon, loyal, confiant. Il connaissait aussi les secrets de tout le monde, et peut-être ceci aurait pu exacerber quelques frustrations ou bouffées colériques. Car l'homme est retrouvé mort. Son départ a été mis en scène. Qui aurait pu commettre un tel crime ? Malgré les recommandations du médecin du village, Clarice va mener l'enquête, épaulée par son mari plus méfiant et circonspect. Le couple risque gros. Et le lecteur s'accroche au paletot de la jeune femme, qui est perspicace, pleine d'esprit et sujette à l'emportement. Nous la suivons dans les rues sans vie de ce village étouffé par la neige, nous sursautons au moindre crissement de pas, ou lorsqu'une silhouette surgit sans prévenir. Pas facile de deviner qui est le coupable, le mystère est tendu. Et les secrets des villageois se dévoilent un par un... de quoi frissonner de plaisir !

10-18 / Grands détectives - 2008, 188 pages. 10€
traduit de l'anglais par Pascale Haas

 

 

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/12/07

La détective de Noël - Anne Perry

la_detective_de_noelPrésentation de l'éditeur
Pour Mariah Ellison, la grand-mère acariâtre et austère de Charlotte Pitt, ces fêtes de Noël s'annoncent comme un véritable cauchemar ! Être exilée contre son gré chez son ancienne belle-fille, au bord de la Manche, avait déjà mis ses nerfs à rude épreuve, la voilà maintenant obligée de supporter l'arrivée d'une invitée de dernière minute, Maude Barrington. Cette aventurière a passé sa vie à parcourir le monde et, selon Mariah, l'existence même de cette personne est une insulte aux convenances victoriennes. Mais elle ne pourra s'empêcher d'être touchée par sa joie de vivre. Lorsqu'elle découvre un matin son corps sans vie, son sang ne fait qu'un tour. Le médecin conclut à une mort naturelle, mais, pour Mariah Ellison, cela ne fait aucun doute, Maude a été empoisonnée. Dans le plus grand secret, elle décide d'enquêter sur-le-champ et se rend dans la famille de la victime...

C'est devenu le traditionnel conte de Noël, écrit par Anne Perry. Il s'agit du troisième opus, ne mettant plus en scène lady Vespasia en son jeune temps, mais Mariah Ellison, la grand-mère de Charlotte Pitt. Les plus avertis connaissent la recette, un souffle d'Angleterre victorienne, des personnages corsetés dans leurs principes d'éducation, des dialogues ampoulés et une mort mystérieuse, trop belle pour être honnête...
Les ingrédients du succès se trouvent dans la pochette (emballage, époque, affinités envers les protaganistes), mais le propos de ce Grand Détective réside davantage dans les considérations que dans l'action. L'enquête est lente, la grand-mère Ellison fait sa Miss Marple en cette veillée de Noël. Sans quoi, rien de neuf sous le sapin !
Très lisse, plutôt classique, ce genre du whodunit est savoureux et pète-sec. C'est le rendez-vous de fin d'année, et à nouveau j'y retournerai l'an prochain !
Pour expliquer le prix coûteux de cette édition (de 4 € supplémentaires), c'est parce que la couverture est cartonnée, en format poche cependant.

10 - 18 / coll. Grands Détectives - 168 pages. Traduit de l'anglais par Pascale Haas (titre vo : A Christmas guest). 10,00 €

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

29/12/06

Le voyageur de Noël - Anne Perry

voyageur_de_noelEn ce Noël 1850, les frères Dreghorn se réunissent chez le plus âgé d'entre eux, Judah, dans son grand domaine de la région des lacs, en Angleterre. Mais l'heure n'est pas à la joie des retrouvailles. Judah vient de mourir dans des circonstances troubles, et sa veuve, Antonia, doit faire face à de terribles accusations portées contre son mari, un juge pourtant respecté. Pour l'épauler dans ces moments difficiles, elle fait appel à un vieil ami de la famille, Henry Rathbone. Avec l'aide de ses frères, Henry va tenter de faire la lumière sur cette affaire. Judah a-t-il été assassiné ? Et ces malheureuses insinuations, qui blessent l'honneur de toute une famille, pourraient-elles être fondées ? Dans ce nouveau conte de Noël inédit signé Anne Perry, Henry aura besoin de tout son sang-froid pour découvrir la vérité..!  (quatrième de couverture)

Il faut honnêtement savourer ces petites histoires des Crimes de Noël, écrites en quelques pages (120 à 150), où Anne Perry nous sert en apéritif son savoir-faire à tracer un décor cossu, une famille bourgeoise, une mort douteuse, une enquête fouillée, une traversée du tunnel avec élégance et tact. Car Anne Perry se régale des convenances, de l'honneur des familles, des faux-semblants, des coups de théâtre et nous le rend admirablement dans cette "nouvelle". Ce n'est certes pas de la qualité étonnante de la série de Charlotte et Thomas Pitt, mais c'est une mise en bouche appréciable, à ne pas bouder.

10-18

Posté par clarabel76 à 21:10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


28/12/06

Rita et Machin - J.P. Arrou-Vignod & O. Tallec

Ne loupez pas les épisodes de Rita et machin, une série désopilante pour les enfants à partir de 4 ans, créée par deux artistes très inspirés : l’auteur/éditeur Jean-Philippe Arrou-Vignod et l’illustrateur Olivier Tallec. Rita est une fillette de son époque : à 5 ans, elle a déjà un caractère bien trempé. Pour son anniversaire, elle a décidé de casser les pieds — trop de cadeaux à ouvrir ! — mais un des paquets se met à faire des bonds… À l’intérieur se cache un petit chien blanc avec une tache sur l’œil. Rita décide de lui trouver un nom : pourquoi pas chaussette, serpillière ou… Machin?!

Voici donc l’entrée en fanfare d’un duo irrésistible croqué façon BD en bicolore (rouge et blanc).

IMGP2869

Pour Noël, il y a l'incontournable / l'indispensable / le très, très, très nécessaire : Le Noël de Rita et Machin où on suit les préparations de Rita et son chien pour la nuit de Noël durant laquelle on découvre un Super Machin qui veille au grain et ... fait fuir le visiteur nocturne ! Argh, se dit Rita, Catastrophe de catastrophe ! Machin a fait peur au Père Noël ! Bon allez, vite la suite ... Lisez, lisez donc !!! C'est franchement désopilant, drôle, pétillant et ça plaît aux petits comme aux grands. Oui, je l'avoue : j'y trouve dans ces petits albums la copie conforme du duo de la maison, Miss C. et le chien noir aux grandes oreilles. Et je rigole... noel_rita_machin

 

Questions à Jean-Philippe Arrou-Vignod

Comment est né ce duo, Rita la "commandante" et Machin le flegmatique? La proposition de série vient-elle de Gallimard?

Non, c'est une envie commune d'Olivier et moi de travailler ensemble. Olivier avait inventé ces deux petits personnages qui m'ont fait craquer. Il a fallu trouver des noms, un esprit, des histoires que l'on souhaitait inspirées de situations quotidiennes.
J'ai proposé à Olivier celle de la rencontre de nos deux copains. Le reste est venu de soi, et Gallimard a accepté notre projet avec enthousiasme.

 

On sent que vous vous amusez beaucoup, l'humour est-il prépondérant pour
vous dans les aventures de Rita et Machin?

Oui. On avait envie tous les deux d'une histoire d'amitié un peu acide et décalée, toujours vue à hauteur des personnages et de leur monde imaginatif et drôle.

Gallimard jeunesse

La disparue de Noël - Anne Perry

disparue_de_noelAnne Perry s'amuse avec ce titre "La disparue de Noël" où elle met en scène Lady Vespasia (l'amie de la célèbre Charlotte Pitt), alors âgée de 30 ans en cette moitié de siècle victorien, qui assiste à une réception d'une semaine auprès de la bonne société anglaise. Hélas, une soirée se gâche par quelques mots tenus avec méchanceté, une jeune veuve quitte l'assistance de dépit et son corps est retrouvé mort noyé le lendemain matin... On accuse aussitôt Isobel Alvie d'avoir précipité le désespoir de la défunte, et la condamne à entreprendre un pélerinage expiatoire en se rendant chez la mère de la jeune suicidée pour lui annoncer la sinistre nouvelle. Lady Vespasia, en bonne amie, se dévoue à l'accompagner. Le périple ne manque pas d'embûches, les deux dames parcourent le pays par monts et par vaux, fortes d'accomplir leur mission pour moucher les mauvaises langues de la société bourgeoise.

Car dans "La disparue de Noël", bien plus que du mystère à percer sur une mort douteuse, il y a véritablement une peinture acérée de la société victorienne où Lady Vespasia et Isobel Alvie papillonnnent en essuyant bien des plâtres. Les codes sont rigides, les moeurs strictes et la gente féminine est la première cible visée, pâtissant de la bonne couche d'hypocrisie et des convenances de cette époque. La première partie est nettement plus intéressante, rappelant l'univers des romans d'Edith Wharton. Car au final, cette lecture a de bon qu'elle apporte beaucoup de divertissement et d'éclaircissement. Pas nécessaire, mais plaisante !

10-18

Posté par clarabel76 à 18:05:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

27/12/06

L'elfe du Grand Nord - Lucy Daniel Raby

elfe_du_grand_nordQuand on est un garçon aux oreilles pointues et qu'une fée minuscule babille sans arrêt autour de soi, on a toutes les raisons de douter d'être un humain. Nickolaï décide de savoir qui il est vraiment. Ses alliés : huit rennes volant dans la forêt. Sa destination : le Grand Nord, vers Doransk, la Cité dorée où il pense trouver le secret de sa naissance. Mais les pièges maléfiques ne sont jamais très loin dans le monde magique. Surtout quand ils sont tendus par une sorcière diabolique qui n'a qu'une obsession : attirer auprès d'elle un merveilleux garçon aux oreilles pointues... (résumé de l'éditeur)

L'idée de cette histoire est venue à l'auteur en voulant donner une réponse à sa fille qui se questionnait sur l'enfance du Père Noël. Oui, après tout ? Quelle famille ? Quel sort désigné ? Qui lui donnait des cadeaux quand il était enfant ? Lucy Daniel Raby s'est donc inspirée des diverses légendes autour du Grand Nord, des Aurores Boréales, du Saint Nicolas et du Père Noël pour concocter son conte de Noël où un elfe, Nickolaï, orphelin élevé par un couple d'Inuits, découvre l'existence d'une harde de rennes dans la "forêt interdite", puis d'une mission fabuleuse vers une Cité tout en Or, une vilaine sorcière prénommée Magda, une petite fée bienfaitrice et des amis à la pelle... De son envie de découvrir le secret de sa naissance, viendra finalement une destinée radicalement surprenante pour le jeune Nickolaï.

Ce conte est délicieux à lire pendant les fêtes de Noël, car il met en scène la mystérieuse légende de la nuit de Noël. L'aventure est palpitante, avec des rebondissements enchanteurs. La couverture est jolie, mais ce livre s'adresse à un lectorat plutôt ciblé. Il faut croire aux mythes, il faut se laisser bercer par la magie de Noël. Le niveau de lecture n'est pas exigeant, mais un tantinet creusé pour le public destiné (de 7 à 9 ans). C'est un peu toute l'ambivalence de cette histoire, qu'on approche les yeux éblouis, qu'on explore avec un chouia d'intérêt, mais pas suffisamment consistant pour un lecteur pointilleux, avec plus d'attentes. Pour jeunes lecteurs, gourmands de lecture alerte et enchantée.

Albin Michel jeunesse, coll. Wiz

Posté par clarabel76 à 20:10:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23/12/06

Le sapin de monsieur Jacobi - Robert Barry

sapin_de_monsieur_jacobiMonsieur Jacobi reçoit son beau sapin de Noël et l'installe dans son salon, mais il fait la grimace :

le sapin touche le plafond déjà haut, il faut donc couper un morceau !...

Et l'aventure commence : du morceau coupé, un nouveau sapin fera ainsi le bonheur de miss Adèle, du jardinier, de l'ours Barnabé, de Maître Renard etc etc. Chacun le trouvant trop grand l'épointera à son tour...

C'est une histoire à tiroirs, l'histoire d'un sapin trop haut dont le plumet coupé fait le bonheur d'une rimbabelle de personnages...  Ainsi va la vie du sapin, jusqu'à la toute dernière page qui ne manque pas d'humour.

Une lecture pour sourire, pour savourer le texte en prose, remis au goût du jour et en couleurs, car Le sapin de monsieur Jacobi est un classique paru en 1963 et qui peut se vanter de n'avoir pris aucune ride ! C'est un petit régal, on rigole et l'histoire respire l'ambiance magique de Noël où partage et tendresse font bon ménage.

Gallimard jeunesse, coll. Folio benjamin

Posté par clarabel76 à 20:43:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les enquêtes de Vipérine Maltais : Mortels Noëls - Sylvie Brien

viperine_maltais_mortels_noelsLire les enquêtes de Vipérine Maltais, 13 ans, procure un réel dépaysement qui envoie le lecteur dans un Québec des années 1920, entre les murs d'un pensionnat religieux, où Vipérine et sa soeur Olivine sont élèves. Les fêtes de Noël ne sont qu'un décor de fond pour cette pièce de théâtre où le mystère frappe le sommeil de la soeur économe, Aurore, persuadée d'avoir été la victime manquée d'un meurtre. Vipérine mène son enquête, remonte quelques pistes d'un Noël ancien, sur les douces et mélodramatiques dernières lignes du conte d'Andersen et de La petite fille aux allumettes... C'était une belle rencontre de faire connaissance avec Vipérine Maltais, fillette très intelligente et qui pense avoir un physique ingrat. Dans "Mortels Noëls", le dénouement ne soulèvera guère de soupirs d'étonnement, surtout si le lecteur a bien suivi, dès la 50ème page les jeux sont faits (du moins, pour moi). Mais j'ai trouvé plutôt amusant que tous les suspects soient réunis autour de Vipérine en train de clamer les conclusions de son enquête, cela rappelle la méthode d'une certaine Dame Agatha Christie... Bref, une petite collection plaisante, qui ne chatouille pas les neurones, qui se contente donc d'être distrayante ET dépaysante !

Gallimard jeunesse, coll. Hors Piste