02/12/22

Le Prince des Ténèbres (The Mortal Instruments, Renaissance #2) de Cassandra Clare

Mon cœur est en joie, car ce deuxième tome a été bien meilleur, après une impression en demi-teinte pour La Princesse de la Nuit, qui ouvrait ce nouveau cycle Renaissance.

Le Prince des Ténèbres

Dans ce deuxième tome, l'histoire ne se concentre plus uniquement sur le couple de Julian et Emma, les autres personnages vont également jouer un rôle crucial. C'est fini de lire les atermoiements sentimentaux de nos jeunes gens qui s'aiment, refusent de l'admettre, cèdent à leurs pulsions, puis se rétractent en prenant conscience de la malédiction qui plane sur leurs familles.

Si vous en aviez soupé de cette valse des hésitations, dites-vous que ce deuxième tome a dilué la dose de prise de tête. En fait, il se passe tellement de choses, ici et là, qu'il devient clair que la ritournelle passe au second plan.

Les enfants Blackthorn vont tous devoir s'impliquer dans l'intrigue. Les faes toquent aux portes de l'institut, ils n'ont pas digéré les accords de paix, ils subissent trop de pression et ils convoitent un fameux livre capable de renverser la situation.

Seulement, au sein des Shadowhunters, les tensions aussi persistent. Beaucoup d'ambitions enfouies refont surface. L'heure de vengeance a sonné. Duperies et trahisons en cascade vont chambouler le destin de cette famille déjà bien meurtrie. Les groupes vont donc se diviser pour mener plusieurs missions.

C'est aussi l'occasion de fonder d'autres trios, entre Kit et les jumeaux Ty et Livia d'un côté, Cristina, Mark et Kieran de l'autre. Et vous n'ignorez pas l'affection de Cassandra Clare pour ce schéma qui bouleverse sentiments et prétendants ! Un conseil : ne vous attachez pas, c'est risqué.

L'action est ainsi présente de bout en bout. De vieilles connaissances font leur apparition - Magnus ♥ Par contre, le ton est grave. Munissez-vous de quelques précautions contre la fin. Terrible ! Et ça s'arrête brutalement. Bim-bam-boum. Attendez le prochain round pour vous remettre de vos émotions.

Pour ma part, je guette la suite en audio et je n'en peux plus d'attendre même si la délivrance est proche (début décembre) avec La Reine de l'air et des ombres

©2018 Cassandra Clare / Univers Poche. Traduit de l'anglais par Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐


12/11/22

La Sorcière captive (Les Faucons de Raverra #1) de Melissa Caruso

La Sorcière captiveJ'ai terminé le premier tome de la trilogie des Faucons de Raverra mais je ne pense pas que j'irai plus loin dans la découverte de cette série. Le début m'a semblé long, bavard, empêtré dans des discussions politiques et autres plans diplomatiques. C'est assez lent.

Les personnages ne se démarquent pas non plus du lot. Amalia est l'héritière d'une puissante famille destinée à régner. Elle est devenue malgré elle la Fauconnière d'une sorcière de feu opposée au système. Zaira est une voleuse, orpheline et arrogante. Elle n'entend pas se plier aux règles de la cour en battant des cils. Mais oubliez ce caractère rebelle, la jeune femme fait très peu de vagues ! Seuls quelques propos insolents sortent de sa bouche. Au final, elle se révèle conciliante et résignée sur son sort. Et puis il y a le lieutenant Verdi acteur maladroit de cette alliance. Si vous raffolez du gendre parfait, vous avez tiré le bon numéro.

M'enfin. L'ensemble est correct mais lisse. On trouve aussi peu de magie et de coups de théâtre (j'ai cherché les traîtres, je n'avais pas tout deviné). Ce n'est pas mauvais, toutefois je n'ai pas ressenti de folle passion à plonger dans cette histoire ni d'impatience au moment d'y retourner. Et comme j'ai une règle : trop de livres à lire, plus de temps pour l'acceptable. Je zappe la suite.
Voilà, c'est tout.

©2021 Hardigan (P)2021 Hardigan

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11/11/22

Harry Potter et les Reliques de la Mort (Harry Potter #7) de J.K. Rowling

Harry Potter et les Reliques de la MortAfter all this time ? - Always...

C'était la première fois en quinze ans que je relisais ce dernier tome de la saga Harry Potter ! Que d'émotions. J'ai absolument tout aimé. J'ai adoré me replonger dans cette ambiance, revivre la quête des Horcruxes, affronter les pertes et les deuils, fouiller le passé de Dumbledore, percer les secrets de Rogue, pleurer, pleurer encore.

Maintenant que je connais l'histoire et son dénouement, j'ai apprécié tout redécouvrir en scrutant les détails. Juste par comparaison, le film est plus sentimental et mélodramatique. Le roman, lui, vient fouiller là où on ne l'attend pas. En 2022, mon cœur vrille donc pour le professeur McGonagall ♥ pour Molly Weasley ♥ pour Tonks & Lupin ♥ Et bien sûr, Neville Londubat à jamais dans mon cœur ♥

J'ai tellement, tellement aimé revivre cette aventure, même si la version audio est discutable. Je me souviens avoir été désarçonné quand j'avais noté les exagérations, le ton et les accents de la narration. D'un enthousiasme surjoué. Aujourd'hui, en relecture, cela me choque moins même si ce n'est pas parfait non plus. 

Qu'importe. Poudlard m'avait tant manqué ! J'ai été absorbée dans cette magie, dans cette bulle de lecture. Promis, j'y retournerai. ♥

Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry. Pourquoi cela voudrait dire que ce n'est pas réel ?

©2007 J.K. Rowling (P)2017 Pottermore

⭐⭐⭐⭐⭐

09/11/22

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé (Harry Potter #6), de J.K. Rowling

Harry Potter 6Qui se cache derrière le Prince de Sang-Mêlé ?

Dans ce sixième tome, on brasse les souvenirs et le passé des personnages comme Severus Rogue, Albus Dumbledore, Tom Jedusor ou Horace Slughorn. Des destins se jouent. Les Horcruxes pointent leur nez. Drago porte le poids du monde sur ses épaules. Mais surtout, Harry est amoureux. Et c'est pour de vrai, cette fois.

Bien sûr, la fin est déchirante. Si vous vous souvenez du film, sachez que la scène est incroyablement bouleversante dans le livre. Cette relecture a donc été productive. J'ai été embarquée par les 21 heures d'écoute - Dominique Collignon-Maurin calque son jeu sur celui de B. Giraudeau. Parfois, c'est usant mais l'intensité dramatique est si forte, si poignante, qu'on oublie tout le reste !

- Tu sais, par moment, j’oublie combien tu as grandi. Par moment, je vois encore le petit garçon dans le placard. Pardonne ma sensiblerie, je suis un vieil homme.
- À mes yeux, vous êtes resté le même.
- Tout comme ta mère, tu as beaucoup de cœur, une qualité que les gens sous-estiment trop souvent, je le crains.
L'univers magique créé par J.K. Rowling révèle sa fascinante complexité dans ce sixième tome. Dès les premières minutes d'écoute, ce livre audio va vous embarquer dans la plus grande aventure de tous les temps. 
Harry : C’est Malefoy qui a ensorcelé le collier.
McGonagall : Il s’agit d’une accusation très grave, Potter !
Rogue : En effet ! Votre preuve ?
Harry : Je le sais, c’est tout.
Rogue : Vous le savez, c’est tout ? Une fois encore, on est stupéfié par vos dons, Potter. Des dons que les simples mortels ne peuvent que rêver de posséder. Comme ça doit être fabuleux de savoir qu’on est l’élu.

©2005 J.K. Rowling (P)2017 Gallimard

⭐⭐⭐⭐⭐

08/11/22

Le rituel d'Hécate (La Confrérie Magique #1) par Eden Woodland

Le rituel d'HécateAprès avoir vécu dix jours dans l'univers de Harry Potter, il me fallait une lecture de transition et j'ai supposé que celle-ci ferait un bon tremplin pour amortir la chute. Magie. Académie. En avant pour ce premier tome assez court, moins de 280 pages, dont la mise en place va se révéler sommaire et exécutée de façon scolaire.

1/ L'héroïne reçoit sa lettre pour intégrer une école de magie. Elle hésite car elle n'a aucune emprise sur ses dons et préfère une vie plus ordinaire. 2/ Elle accepte finalement de rejoindre la Confrérie. S'adapte facilement et commence son apprentissage. 3/ Elle se découvre par bonheur des tonnes d'amis. Des petits copains. Fait tourner les têtes et brise des cœurs. 4/ Elle apprend hélas que sa vie est en danger. 5/ Prophétie. Âmes-sœurs. Magie noire. Pouvoir ultime. Banshees, loups-garous, fées et vampires. Et une voix qui me chante dans la tête ♪♫ This girl is on fire ♫♪

Franchement, il y a de bonnes idées dans ce premier tome même si les premières impressions sont également brouillonnes. Tout d'abord, les personnages sont très attachants (j'ai un faible pour Stanley et Mathias). On ne devine pas d'emblée quel sera le prétendant pour Maddyson. Et tant mieux. Ça butine, ça s'interroge, ça rêvasse. Reste cependant la sensation que l'ensemble est survolé, pas assez approfondi. Sitôt qu'on s'imagine que la mayonnaise prend, le goût nous échappe l'instant d'après. C'est un peu frustrant. J'ai passé mon temps à m'enthousiasmer puis à soupirer et regretter mon emballement. Lectrice en mode yo-yo.

Malgré ces réserves, j'ai aussi pris beaucoup de plaisir avec cette lecture et je suis tentée de lire la suite !

Le rituel d'Hécate écrit par Eden Woodland est un roman de 280 pages publié en Janvier 2022 dans la collection Young Adult / TeenSpirit aux éditions Bookmark.

⭐ 3.5 stars

Posté par clarabel76 à 07:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


21/10/22

Inheritance Games (Inheritance Games #1) de Jennifer Lynn Barnes

J'ai découvert ce roman en audio et je dois dire que le format colle parfaitement à l'ambiance baroque et inquiétante (l'écoute est entraînante) !

Inheritance GamesNous embarquons à bord dès les premières pages, quand l'héroïne de dix-sept ans, Avery Grambs, une lycéenne ordinaire qui a perdu sa maman et qui trime pour joindre les deux bouts, est curieusement conviée à la lecture d'un testament d'un riche inconnu lequel lui lègue sa fortune. Seule contrepartie : vivre un an dans le manoir des Hawthorne. Et ainsi cohabiter avec une famille dédaigneuse et rancunière.

Pause.

Dans votre tête, comme dans celle de la jeune fille, vous vous dites : comment et pourquoi. Toute la lecture se base donc sur cette intrigue : riche en suspense, en non-dits, en secrets et en énigmes. Que de faux-semblants et de mensonges. Cette famille incroyable planque en effet plusieurs fantômes dans les placards. Des disparitions. Des drames. Des trahisons. Et on découvre tout ça petit à petit. Splendeur et décadence chez les nantis.

Le concept n'est pas nouveau. Mais ça fonctionne très bien car la lecture est étonnamment rapide, les chapitres sont courts et dégainent les révélations à un rythme effréné. J'avais du mal à stopper la lecture tellement j'étais prise dans le feu de l'action.

Seul bémol : les personnages sont plutôt quelconques. Ou trop stéréotypés. On retrouve la nana solitaire, née sous une mauvaise étoile, intelligente et curieuse, mais propulsée au cœur de vieux tourments, avec quatre frangins qui ont appris à jouer des coudes pour ne pas perdre leurs intérêts. Ils sont beaux, séducteurs et joueurs. Portent aussi un lourd bagage émotionnel.

Les Hawthorne font pourtant front commun - contre la jeune Avery. Elle est avertie dès le départ. Surtout ne pas craquer pour eux. Pour Jameson ou pour Grayson. Verboten. Forbidden. À mon goût, ces sursauts romantiques sonnent faux. Et j'ai donc du mal à gober leur pathos, pour l'instant.

Pour conclure, ce premier tome ouvre le bal d'une saga familiale pleine de mystères ! Le roman se termine sur un nouvel aveu avec un énième défi pour l'héroïne. Bravo, l'invitation est lancée et acceptée. C'était une lecture très divertissante et captivante à écouter.

©2020 / 2022 Jennifer Lynn Barnes / éditions Pocket Jeunesse, département d'Univers Poche, pour la traduction française. Traduit par Guillaume Fournier (P)2022 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Audrey d'Hulstère
  • Durée : 10 h 26
  • Bravo à Audrey d'Hulstère pour son interprétation soignée et sensible. On se glisse dans la peau de l'héroïne avec confusion, on vit ses émotions, on ressent ses doutes et ses craintes. C'était très bien. Dosé comme il faut, ni trop ni peu.

 #InheritanceGames #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/10/22

La Princesse de la Nuit (The Mortal Instruments, Renaissance #1) de Cassandra Clare

De retour auprès de mes Shadowhunters ! L'histoire se déroule cinq ans après les événements survenus dans La Cité du Feu Sacré.

La princesse de la nuitNous sommes à Los Angeles chez la famille Blackthorn (ou ce qu'il en reste) puisque les enfants sont désormais orphelins et élevés par leur oncle Arthur. Enfin, c'est surtout Julian qui mène la barque et s'occupe de ses frères et sœurs. Il peut néanmoins compter sur son amie Emma Carstairs qui a rejoint l'institut depuis le meurtre de ses parents. Leur duo est tellement soudé qu'ils sont naturellement devenus des parabatai. Partenaires à vie et liés par un serment inaliénable. Les Blackthorn sont cependant les héritiers d'un lourd passif dramatique : une sœur en exil et un frère emmené au Royaume des Fées. Julian a endossé trop tôt des responsabilités qui le dépassaient. Et aujourd'hui il a la possibilité de retrouver Mark s'il vient en aide aux fées : ces derniers proposent de l'échanger contre un meurtrier en série. Tout le monde va donc s'impliquer dans cette enquête pour plusieurs raisons : Emma veut prouver que ses parents ont été assassinés par une tierce personne (view spoiler) ; Julian s'accroche au retour de son frère même si celui-ci peine à s'acclimater ; Cristina (une shadowhunter débarquée du Mexique) observe et place ses pions.

Ceci nous donne un GROS roman bourré de détails et de rappels qui pourraient potentiellement ralentir le rythme et plomber l'action. Et puis, non. La lecture est toujours aussi agréable et facile. Cassandra Clare maîtrise tellement bien son sujet et plante son univers à n'en plus finir. Cette fois, elle explore les liens sacrés des parabatai en rappelant qu'aucun sentiment amoureux ne doit exister entre eux. Mais voilà que Julian et Emma réalisent qu'ils sont plus que des amis et qu'ils aimeraient bien mais qu'ils n'ont pas le droit sauf s'ils s'aiment en cachette ou alors s'ils plaquent tout pour vivre cachés. Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Au secours. C'est pénible. C'est l'aspect le plus creux du roman sur lequel l'auteure va surfer pendant trois tomes. Pfff. Je m'accroche car je suis trop intriguée par le reste des intrigues tout en râlant contre certains choix. Après tout, j'ai trop envie d'explorer les failles de ces grandes familles de Shadowhunters ♥

Il referma la porte d'un geste délibéré. Quand il lui fit de nouveau face, une lueur d'amusement féroce brillait dans ses yeux et il émanait de lui une désinvolture héritée d'un monde où les lois humaines n'existaient pas. Il semblait avoir apporté la sauvagerie de ce monde avec lui, une magie froide, douce et néanmoins malfaisante dans ses origines. Il lui fit signe d'approcher. - Pourquoi mentir ?

©2016 / 2017 Cassandra Clare / Univers Poche / Pocket Jeunesse. Traduit de l'anglais par Julie Lafon (P)2022 Audible Studios

12/10/22

Serpent & Dove (Serpent & Dove #1) de Shelby Mahurin

Toi aussi tu te sens d'humeur automnale. Envie d'une ambiance halloweenesque. Comme un refuge contre le chaos extérieur. Rarement j'ai autant trouvé du plaisir à plonger dans des lectures ancrées dans l'imaginaire que ces temps-ci !

serpent and doveSerpent & Dove figure parmi ces rendez-vous à ne pas louper pour la saison. Ici, les sorcières sont traquées par des chasseurs sous l'égide d'un archevêque. Reid est un capitaine chevronné.

Tout en lui était précis, déterminé avec soin, chaque couleur à sa place. Rien n’était dilué par l’indécision, il voyait le monde en noir et blanc, ne supportant aucune des nuances intermédiaires.

Lors d'une mission en ville, il croise une drôle de demoiselle grimée en homme. Puis la retrouve se faufilant comme une voleuse hors d'un manoir. Et enfin lui met la main dessus dans les coulisses d'un théâtre. Mais au terme d'un cafouillis particulièrement cocasse, voilà qu'il doit épouser cette effrontée !
Louise est une sorcière qui se cache des chasseurs et de sa communauté. Elle mène une existence vagabonde et aventureuse. Se faufile dans les bordels, boulotte des roulés à la cannelle, chipe des bijoux, ne reconnaît pas l'autorité du roi. Son monde est aux antipodes de Reid. Malgré cela, elle décide qu'épouser un capitaine et vivre dans une cathédrale pourrait lui assurer un peu de sécurité en attendant de trouver une issue de secours. Impensable, n'est-ce pas ?

Une sorcière et un Chasseur de sorcières unis par les liens sacrés du mariage. Cette histoire ne pouvait se terminer que d’une seule manière, au sommet d’un bûcher, avec une allumette...

Et pourtant, le couple signe leur contrat devant l'archevêque et échange leurs vœux en serrant les dents. Lou et Reid ne s'aiment pas. Lui est droit dans ses bottes, honneur, noblesse, pureté etc. Elle est une païenne, jure tout le temps et le provoque exprès pour protéger son secret. Plus il se tient à distance, plus elle peut préparer sa fuite. Pense-t-elle !
Toute cette partie consacrée à leur relation est délectable : c'est frais, charmant, très drôle. J'ai beaucoup aimé. C'est notamment adorable de voir Reid, très collet monté, s'adoucir auprès de son épouse délurée qui, inversement, apprend à lâcher prise en découvrant le caractère profondément magnanime de son mari.
Tape dans les mains avec joie.
D'un autre côté, la tension dramatique n'est pas en reste : les sorcières réclament vengeance, les chasseurs affûtent leurs armes et les rues regorgent d'âmes amères. La magie tisse des cordons dorés qui entremêlent les destins. Ça laisse des traces. Lou est déchirée de toutes parts et se sent lâche. Son secret ne tient plus qu'à un fil !
J'ai franchement beaucoup aimé les conflits qui s'accumulent autour des personnages. Le poids des mensonges, des secrets et des révélations rend l'atmosphère lourde et poignante. Le suspense est là. J'ai attendu fébrilement le clash. L'inévitable. Et je n'ai pas été déçue.

Je me détestais pour ce que je lui avais fait. Je me détestais encore plus pour ce que je ressentais encore pour elle. C’était une sorcière. Une épouse de Lucifer. Par conséquent, qu’est-ce que cela faisait de moi ? « Vous êtes un lâche », cracha Ansel.

Si ce roman ne gagne pas ses cinq étoiles, c'est juste pour deux, trois détails insignifiants. Mais le plus gênant, reste pour moi l'utilisation abusive du langage familier. Trop moderne pour une histoire d'époque médiévale. Bien évidemment, ça reste une lecture géniale et fascinante. Et je lirai très prochainement la suite !

De Saxus, 2021 pour la traduction française. Par Axelle Demoulin et Nicolas Ancion

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29/09/22

Le Poison écarlate (Les Portes du secret #1) de Maria V. Snyder

Dear Lord, le temps passe. Et me voici en train de relire cette série douze ans plus tard. Notez que c'est toujours aussi bien et que je prends un plaisir fou à découvrir (enfin) la suite !

le poison ecarlate

Condamnée pour meurtre, Elena attend son exécution dans la puanteur de sa geôle lorsqu'elle se voit offrir le poste de Goûteur du Commandant Ambroise. C'est le chef de la sécurité - Valek - qui va la former en employant des méthodes assez rudes (il va l'empoisonner) et ainsi lui ôter toute velléité de fuite. Mais Elena va s'accrocher et suivre son apprentissage malgré les espions et autres ennemis revanchards qui veulent la tuer.

Tout de suite, on s'imprègne de l'ambiance sinistre et sombre qui enveloppe cette histoire, entre le passé de l'héroïne, les dangers qui rôdent autour du château depuis le coup d'état contre le roi et ses partisans, les magiciens proscrits du territoire d'Ixia qui tentent des incursions clandestines pour approcher la nouvelle recrue du redoutable Valek, le fantôme de l'homme assassiné et les origines cachées de l'orpheline. Tout ça est lourd, très lourd et dramatique.

Cependant, de longues journées éreintantes occupent notre héroïne, pour reprendre des forces, préparer son départ et trouver son antidote. En même temps, elle prend une part active à la vie du château, aux stratèges politiques et aux missions qui mettent les nerfs en pelote. On apprivoise finalement les lieux et les personnages à son rythme. Fait étrange, elle tisse des liens particuliers avec Valek *dangereux, caractériel et exaspérant* soupirs dans l'assistance.

La relation est certes furtive, tout en douceur et pudeur, même si certaines scènes surviennent de façon peu opportune *tousse*. Je trouve malgré tout follement romantique lorsqu'il murmure en s'inclinant “pour toi, mon amour” après avoir zigouillé son adversaire. L'histoire n'en est qu'à ses prémices, d'autres rebondissements poussent Elena vers d'autres horizons. Et je me frotte les mains d'impatience.

— Un ordre d’exécution n’a jamais réussi à nous séparer. Il y a des moyens de le contourner. Nous nous retrouverons, Elena. — C’est une menace ? — Non, une promesse.


En quête d'une lecture entraînante ? Magie, pouvoir, complots et vengeance, c'est ici. Et c'est très bon. ♥

2006 pour la traduction, 2010 pour la première réédition, 2020 pour la version ebook.

Harlequin / coll. Darkiss. Traduit de l'américain par Lucie Perineau

Le-poison-ecarlate-les-portes-du-secret-1

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26/09/22

La Reine sans Royaume, de Holly Black ( ◡́.◡̀)(^◡^ )

La Reine sans royaumeJ'ai adoré ce tome trois ! Émotions. Sacrifices. Révélations. Héroïsme. C'était magique et flamboyant. Je ne regrette pas du tout d'avoir enchaîné les livres. J'ai plongé dans un univers faerique si sombre et dénué de tendresse que j'ai souvent failli en pleurer de détresse. Mais j'étais fascinée. Complètement obsédée par l'histoire.

Si vous aimez les intrigues royales, les personnalités complexes et les contes à faire peur, saisissez votre chance ! Tout n'est pas parfait mais l'ensemble fait son effet. Cette fois encore, j'ai vécu mille sensations au cours de ma lecture. Depuis le début, je ne savais plus quoi penser de toutes ces âmes tourmentées. Je trouvais Jude tellement compliquée à suivre. Sa relation avec Cardan, presque nocive. Les complots, par contre, sont incroyables. La soif de pouvoir rend dingue. Les prophéties deviennent des chaînes. Et les pièges dans ce labyrinthe infernal sont nombreux.

Finalement, ce tome trois apporte des solutions. Pose les personnages. Lisse. Explique. Réconcilie. C'est un vrai confort à lire. Ouf, merci Holly Black ! Tellement de bonnes choses sont dites ou avouées. Ça n'enlève rien du ton mordant et revanchard. La tension dramatique va d'ailleurs atteindre des sommets. Pfiou, boule au ventre, gorge nouée, estomac serré et frissons dans le dos. J'étais à fond dans ma lecture !

Je suis faite pour les ombres ; pour l’art de manier les couteaux, pour les effusions de sang et les coups d’État ; pour les paroles venimeuses et les gobelets empoisonnés. Je sais comment planter un couteau dans ma paume. Je sais comment haïr et me faire haïr. Je sais aussi comment triompher, du moment que je suis prête à sacrifier tout ce qu’il y a de bon en moi.

Hey Jude !

J’ai dit que, si je ne pouvais pas être meilleure que mes ennemis, alors je serais pire. Cent fois pire.


J'ai dévoré. J'ai adoré. ♥

– Ma chère ennemie jurée, comme je suis heureux que tu sois revenue.

Rageot, 2022 pour la traduction. Traduit par Leslie Damant-Jeandel

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,