22/05/22

Ne m'abandonne pas (Insaisissable #3) de Tahereh Mafi

Ne m'abandonne pasL'univers n'est pas super abouti, l'action intervient tardivement et les solutions sont presque expédiées ou trop belles pour être vraies. Et pourtant, je ne regrette rien. Certains passages sont déchirants, d'autres agaçants. Les personnages évoluent. La perfection existe, encore une fois. Suis pas loin d'être en PLS après ça.

Juliette, notre héroïne, va enfin apprivoiser ses pouvoirs et se comporter en maillon fort de la résistance. Son groupe a trouvé refuge auprès de l'ennemi. Car tous ont compris qu'un lien hors du commun existe entre Warner et elle. Le commandant en chef a remis sa vie entre les mains de la jeune femme. En retour, celle-ci ne fait que piétiner ses sentiments. “I love you and it isn’t enough.”

Montagnes russes émotionnelles. Ou je n'y comprends rien.

Par contre, le comportement d'Adam est désespérant. Sa colère. Sa frustration. Sa violence. C'est déroutant de sa part. Je ne comprends pas le choix de Tahereh Mafi d'avoir altéré un personnage au préalable doux et prévenant. Je regrette un peu ce parti pris. Valoriser un potentiel au détriment d'un autre, ce n'est pas fair-play.

Mais ce tome reste incroyable à lire, à découvrir, à suivre. J'ai beaucoup aimé : la tension entre Juliette et Warner, la préparation du soulèvement contre le Rétablissement, la perfidie d'Anderson, l'humour de Kenji, les confidences, les plans cachés, l'admiration sans limite de notre psychopathe patenté, “Ignite, my love. Ignite.”

Finalement, je comprends la nouvelle saison car l'histoire ne peut pas nous laisser sur cette note. C'est trop vague, trop illusoire. J'EN VEUX ENCORE. Je veux du Warnette. Je veux des réponses. Et je veux encore cette écriture, musicale et romantique, bref magnifique !

Éditions Michel Lafon, 2014 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

“You allow the world to think you're a heartless murderer," I tell him. "And you're not."
He laughs, once; his eyebrows lifting in surprise. "No," he says. "I'm afraid I'm just the regular kind of murderer.”

⭐⭐⭐⭐⭐❤️

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21/05/22

Ne m'échappe pas (Insaisissable #2) de Tahereh Mafi

Ne m'échappe pasSpoiler Alert. La Juliette du Point Oméga est pénible - merci Kenji d'avoir exprimé haut et fort ce que nous pensions tous. Haro sur son attitude puérile et égoïste ! Adam, pas mieux dans ce psychodrame en puissance. Et Warner, égal à lui-même.

Juliette a donc rejoint la résistance, après avoir échappé à Warner en lui laissant un souvenir cuisant. Mais sa relation avec Adam est compromise. Les pouvoirs de la jeune fille ne font que bouillonner dans ses entrailles. Ils ne demandent qu'à sortir et sont incontrôlables. 

La situation au Point Oméga est tendue. La présence de Juliette met finalement tout le monde en danger, d'autant que Warner n'a pas renoncé à elle. Il la traque et accompagne jour et nuit les patrouilles qui sillonnent le Secteur 45. Ses sentiments ne font que la troubler, car Juliette refuse de voir au-delà de l'image du meurtrier impitoyable qu'il est. 

Et pourtant... et pourtant.

Mon cœur, lui, a chaviré. Dans ce roman, j'ai beaucoup soupiré contre l'héroïne. Trop centrée sur ses atermoiements amoureux. Elle saoule le monde avec son histoire impossible. Adam est affaibli. Sujet à une batterie de tests. Le couple passe moins de temps ensemble, et donc ne se parle plus. S'installent les incompréhensions. Imaginez alors les crises de larmes et les déclarations déchirantes... Inspire, expire.

C'est un peu pénible car ça occulte presque qu'une révolution est en cours. Une opération pour éliminer le Commandant Suprême. Juliette doit être équipée pour sa première mission. Surprise : tout va partir en cacahuète. Mais notre héros au charme ténébreux va faire un retour fracassant ! Ô joie. 

... Bon, mon cœur va se briser au chapitre 62. Ça, c'est moins cool.

Sans quoi, quel plaisir de lire ce deuxième tome ! Au départ, j'ai un peu grincé des dents. Le changement d'ambiance est déstabilisant, les comportements des personnages sont parfois indigestes. Mais l'écriture fait des merveilles. Peu à peu, j'ai plongé avec délice dans l'histoire. J'ai accompagné Juliette (et Kenji) dans cette aventure dingue, dingue, dingue.

On s'habitue également au rythme erratique de la série. Tahereh Mafi joue beaucoup avec la sensibilité des personnages, faisant apparaître des faces cachées et des fêlures insoupçonnées. La notion de triangle amoureux est d'ailleurs biaisée dès le départ. Mais tout s'explique. Patience... 

Éditions Michel Lafon, 2013 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

“I want you,” he says. He says “I want all of you. I want you inside and out and catching your breath and aching for me like I ache for you.” He says it like it’s a lit cigarette lodged in his throat, like he wants to dip me in warm honey and he says “It’s never been a secret. I’ve never tried to hide that from you. I’ve never pretended I wanted anything less.”

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/05/22

Ne me touche pas (Insaisissable #1) de Tahereh Mafi

Ne me touche pasJe n'avais pas relu la série depuis dix ans et je retombe en amour. Je retrouve un premier tome qui me frappe par sa fraîcheur et sa timidité de débutant. C'est charmant. L'histoire se déploie lentement mais se révèle fortement addictive. En une soirée, c'était bouclé. J'ai déjà enchaîné avec la suite. Oui, ça m'avait manqué !

Juliette est internée dans un asile, persuadée d'être un monstre. Ses parents ne veulent plus entendre parler d'elle, depuis le jour où elle a tué accidentellement un enfant. Car Juliette est capable de tuer par un simple toucher. Nulle explication à ce phénomène. La jeune fille vit un cauchemar et frôle la folie.

Seule, dans sa cellule, elle reçoit finalement la visite d'un garçon, Adam, qu'elle a connu dans son enfance. D'abord, elle doute de lui. Refuse de lui parler. Puis cède à la curiosité. Ensemble, ils rêvent de s'enfuir. C'est alors que des soldats débarquent pour la conduire auprès du Commandant en chef.

Warner a en effet décidé de faire d'elle son arme redoutable. Concrètement, le monde est en ruine. Catastrophes écologiques et effrondements économiques. La population a remis son destin entre les mains du Rétablissement. À travers les continents, des Commandants Suprêmes assurent le maintien de l'ordre et veillent à protéger les plus faibles.

Warner, le fils de l'un d'eux, a décroché le poste du Secteur 45. Il est obsédé par Juliette. Certes, il se montre brutal et empressé. Limite psychopathe. Il la couvre de belles toilettes, lui sert trois repas par jour. Il lui répète qu'elle est incroyable. Que son potentiel est énorme. Trop, c'est trop. Juliette étouffe, refuse ses discours et cherche à s'évader. Au fond, c'est une bombe à retardement. Et le détonateur est enclenché. 

Ce premier tome place ses pions, fait entrevoir un univers et des personnages, une tension psychologique et un mouvement dramatique qui vont prendre de l'ampleur. L'écriture de Tahereh Mafi est prodigieuse - poétique, scrupuleuse, obsédante. Elle pointe les failles et les errances du cerveau de l'héroïne. Sa détresse est profonde, mais sa résilience bien réelle. Un mélange de force et de faiblesse. Et tout ça, oui, est fascinant.

Michel Lafon, 2012 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

Warner drops his hand. His glassy green eyes are so delighted I'm petrified.
"God, I've missed you," he says to me.
"You didn't actually think I'd let you go so easily?

⭐⭐⭐⭐⭐❤️

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27/04/22

L'Assassineuse (Keleana #1), de Sarah J. Maas

Enfin ! Je me lance dans cette première série de Sarah J. Maas en me targuant d'avoir pu éviter le moindre spoiler jusqu'à présent donc je fonce avant que ça me rattrape.

Keleana 1Encore une fois, nous avons un début de série qui décolle en douceur. Tout commence dans un camp de prisonniers où est retenue la redoutable Keleana Sardothien, assassineuse condamnée pour travaux forcés. Le prince héritier a pourtant décidé de l'en extirper pour la présenter au tournoi organisé par son père, le roi d'Adarlan. Une vingtaine de candidats doivent s'affronter pour devenir son champion, comprendre : sa main armée. On lui promet un contrat et la liberté. La jeune femme, brisée par une année de souffrances, accepte. Keleana n'a pourtant rien perdu de son mordant. Elle reprend vite du poil de la bête en séjournant au château et en s'attelant à son entraînement en compagnie du capitaine de la garde. Elle est surveillée, mais elle aussi épie. Car des phénomènes étranges se répètent et viennent perturber le déroulement du tournoi. Keleana est trop méfiante pour partager ses doutes et poursuit seule son enquête.

Dès les premiers chapitres, j'ai mordu à l'hameçon et scruté les moindres détails en ramassant tous les petits cailloux abandonnés sur mon chemin. C'est son truc, à Sarah J. Maas. Semer des indices partout. Bref. Au départ, le personnage de Keleana peut surprendre car elle n'est pas aussi terrible que sa réputation laisse entendre. C'est une demoiselle presque superficielle (elle aime les toilettes et batifoler avec le prince). Mais c'est un rôle de façade. Son caractère va s'étoffer et réserver du lourd. Pour l'heure, on observe et on prend des notes. On explore et on se questionne. Les personnages vont et viennent, avec leurs non-dits et leurs actes manqués. Ça sent le coup de théâtre, hmm. J'ai beaucoup aimé sa relation avec son capitaine, au passage. Avec la scène du duel, quand les deux mains touchent la ligne blanche du cercle, awww... c'était magnifique !

Me voilà de nouveau toquée d'un univers fantastique, empreint de magie, de créatures démoniaques, de tension dramatique et d'autres bonnes surprises. J'en suis toute excitée ! ♥

La Martinière J. / 2020 pour la nouvelle édition - traduction par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/03/22

La Reine des ombres (The Shadows Between Us #1), de Tricia Levenseller

La Reine des ombresLors du lancement en fanfare de la collection Stardust avec ce premier titre, je n'avais pas prêté attention au fait que ça allait être du Young Adult - ça m'aurait évité d'en espérer davantage ! Je ne dis pas le contraire : la lecture est agréable, charmante et légère. Les pages filent à toute vitesse, l'histoire est correcte, les personnages veulent bousculer les codes. Seulement, je me sens frustrée car j'avais imaginé autre chose - comme une intrigue plus fouillée et un univers plus torturé.

Après tout, on nous vend un Roi des Ombres inaccessible et très puissant. Le jeune homme (Kallias) vient de monter sur le trône après le meurtre de ses parents. Il vit à l'écart de tous, enveloppé dans son brouillard. Nul n'a le droit de l'approcher ou de le toucher. Il n'est pas exclu non plus qu'on cherche à l'éliminer lui aussi. L'héroïne est, de son côté, une demoiselle très ambitieuse. Elle a en effet prévu de séduire le roi, de l'épouser puis de le tuer. Tout simplement. Alessandra ne doute de rien et s'incruste à l'un de ses bals pour attirer son attention. Elle joue les belles indifférentes et parvient facilement à manipuler le souverain en obtenant un droit de séjour au palais. Bingo. La vie à la cour est cependant très, très superficielle. On ne parle que de toilettes et de flirts. Le ton employé est vraiment désinvolte. La relation avec le roi se révèle creuse et un peu fadasse. Lui aussi veut tirer profit de la situation en faisant un pacte avec la courtisane. Okay, pourquoi pas. On va bientôt entrer dans le vif du sujet.

Mais ça stagne. L'intrigue demeure simpliste. Peu construite, peu consistante. Le suspense est léger. Même les personnages sont moins récalcitrants. Moins scandaleux. Alessandra se vantait d'avoir zigouillé son premier amant puis d'avoir collectionné les conquêtes pour grossir son pécule. Kallias, lui, voulait démasquer les assassins de sa famille et le robin des bois qui dépouille les riches. Ça annonçait du lourd et au bout du compte c'est gentillet. Y'a pas d'autre mot. Ça m'a saoulée aussi qu'on place l'héroïne au-dessus du lot et dans de telles proportions. Enfin, bref. Je ne suis pas mécontente de l'avoir lu non plus. Il faut juste se préparer à une lecture basique et non à un fantasme de lecture ! Aucune fièvre à bord, juste du badinage amoureux et de longues descriptions vestimentaires (pff).

Hugo Roman, coll. Stardust (2022) - Traduit par Pauline Vidal

#LaReinedesombres #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐ 🤔

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


La Vengeance des étoiles, de Tara Sim

La vengeance des étoilesJ'étais très, très curieuse de lire ce roman qui ne cache pas s'être inspiré du Comte de Monte-Cristo pour raconter une histoire de vengeance et d'amour. Le roman affiche très vite la couleur - l'ambiance sera teintée (fortement) d'amertume et de désillusion. 

Dans La Vengeance des étoiles, l'héroïne est une jeune fille (Amaya, rebaptisée Anguille sur le Saumâtre) qui a été vendue à un navire de créancier dès son plus jeune âge. Maltraitée par un sinistre individu, elle est parvenue à sortir de cette galère suite à sa rencontre avec un naufragé qui déclare détenir un trésor. Mais il a besoin de sa complicité pour obtenir réparation. Lui aussi a été victime d'injustice. Il promet donc à Amaya liberté et plus encore si elle devient l'instrument de son plan. Pendant ce temps, la ville de Moray est rompue à la corruption et menacée par une épidémie de grippe. Héritier d'une riche famille, Cayo Mercado est néanmoins un gentilhomme désœuvré. Condamné à des fiançailles pour le sortir de l'impasse, il fait la rencontre de la troublante comtesse Yamaa qui éclabousse la société bourgeoise de son train de vie fastueux. Il envisage un bref instant de la séduire pour lui exhorter de l'argent. Mais sa situation familiale dérape et le précipite en enfer.

Certaines révélations vont plus ou moins surprendre. Les personnages sont en effet englués dans leurs problèmes et se démènent du mieux qu'ils peuvent pour trouver des solutions. Bien sûr, le destin tend à s'acharner et compliquer la donne. Mais au final... qu'est-ce que j'ai aimé cette sensation de malheur qui s'ajoute au désespoir et qui se multiple en désarroi profond ! C'est vraiment un cocktail troublant - climat sombre, contexte tragique et tension dramatique en puissance. Tara Sim a non seulement réussi à dépeindre un lieu maudit mais à tricoter un destin tortueux pour ses personnages. Le ton est grave, mais c'est fascinant à lire. Enfin c'est ce qui m'a plu, même si c'est loin d'être ma Lecture du Mois aussi. Un deuxième tome est attendu / fin de duologie.

Bayard éditions jeunesse / 2022 - Traduit par Anathe Riveline

⭐⭐⭐.5

15/02/22

Le Dernier Oracle (La Selkie #1), de Megära Nolhan

Le Dernier OracleJ'ai découvert cette série en me baladant sur Audible.fr en quête d'une nouvelle lecture. Intriguée par la couverture, j'ai cliqué pour une aventure de quelques heures. Et ma foi, je n'ai pas regretté la découverte : l'histoire est entraînante et riche en rebondissements, en plus de nous transporter en Écosse, la terre des légendes !

Enquêtrice au service de la Brigade de Protection des Créatures Magiques, Bree travaille avec acharnement et cherche à déjouer les projets de dangereux contrebandiers, quand son supérieur lui confie soudain une autre mission - servir de garde du corps pour un jeune américain qui ignorait jusqu'à présent être un oracle. Et le dernier de son espèce. Bree s'accommode difficilement à la situation, consistant à l'héberger dans son appartement et lui révéler tous les mystères de leur monde.

Jace se révèle cependant très attachant et attentif à ses efforts. Il faut savoir que Bree est loin d'être réputée pour sa joie de vivre et sa patience, mais elle admet que le garçon n'est pas un mauvais bougre non plus. Au fond d'elle, Bree a envie de le protéger et de retourner au plus vite à son travail. Leur duo est pour l'instant pataud et néanmoins très mignon. La dynamique est notamment très bonne. Enfin, pour un roman YA, c'est charmant.

J'ai donc beaucoup apprécié les prémices de cette série (en trois tomes) qui met en place les personnages, les créatures, les liens, les secrets et tant d'autres choses encore. Ça se goupille comme il faut. C'est bien écrit. Ça se passe en Écosse (je me répète). L'intrigue témoigne d'un enthousiasme débutant et d'une envie de partager un univers fantastique qu'on est curieux d'explorer. Le procédé est plutôt efficace. Tout de suite on a envie de connaître ce qu'il se passe, en plus du reste. L'alchimie entre la selkie et le garçon pas si ordinaire est à peaufiner. Mais c'est plutôt engageant.

En bref : oui, ça m'a plu. Et je vais lire la suite dans les prochains jours. 😙

©2020 Megära Nolhan (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07/02/22

Introspection (Gardienne de l'ombre #2) par Alice Gabaud

Eh bien, après lecture de ce tome 2, j'avoue être conquise encore une fois ! Pour mémo : Initiation (T.1)

Introspection Gardienne de l'ombre 2

Si Lyana a rapidement trouvé sa place parmi les Gardiens, elle se questionne toujours sur ses origines. Ses souvenirs se réveillent petit à petit, mais lui révèlent des détails de plus en plus obscurs. Ou disons qu'elle redoute de tout comprendre et mène ses recherches dans le dos de ses proches.

En apparence, elle s'active auprès de son escouade pour déjouer les plans d'un braquage de banque. L'enquête va occuper beaucoup de son temps, la mission ne se déroulant pas toujours selon leurs attentes et la pression de l'Élite résonnant comme une sentence.

Toutes ses préoccupations vont impacter sa relation avec Ayel. Ouille, ouille, ouille. Lyana va agir comme une idiote en pensant le protéger. Absence de communication, non-dits et conclusion hâtive - ça vous dit ? Soupirs en cascade.

J'ai souvent eu envie de braire face à ces incohérences. C'est comme pour la tante de Lyana. Je pensais que son cas serait une pièce du puzzle, pour l'instant non. Du drame pour du drame ? Je m'interroge, d'où mon ressenti bof bof en attendant des réponses.

En bref, je chipote (légèrement) car j'ai tout de même beaucoup aimé ma lecture (que j'ai écoutée quasiment d'une traite). À ce propos, je rappelle qu'il s'agit d'une série YA (auto-éditée) mêlant surnaturel, magie et mythologie. À l'instar du premier tome, j'ai trouvé le rythme entraînant, l'histoire plus complexe qu'en apparence. La tension monte et vient nous cueillir promptement. C'est très sympa, à lire ou à écouter. Le fond est un peu gauche mais le potentiel est indiscutable. Hâte de lire le prochain (smacks Ayel).

©2021 Alice Gabaud (P)2021 Audible Studios

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01/02/22

Iron Widow (Iron Widow #1) de Xiran Jay Zhao

Iron Widow

Entre ce roman et moi, ça n'a pas été l'amour fou au premier regard. Disons que je suis d'abord tombée amoureuse de cette splendide couverture. J'étais impatiente de découvrir le reste, d'autant plus que les avis débordaient d'enthousiasme. Je me suis donc lancée en toute confiance.

Et puis, patatras. Début complexe, univers difficile à cerner. J'étais perplexe. L'histoire se situe dans un semblant d'Empire du Soleil version futuriste. Avec invasion extraterrestre, guerre technologique. Des machines dites des Chrysalides mènent l'assaut, conduites par des pilotes qui fonctionnent par deux, le yin et le yang. Les garçons sont préservés, les filles sacrifiées après avoir été appariées en grandes pompes. C'est comme ça que tout commence.

Zetian Wu veut venger la mort de sa sœur et éliminer l'un des meilleurs pilotes de la compagnie. Aussitôt, elle impose son statut de concubine frondeuse et intraitable. Elle n'était qu'une petite villageoise, sans éducation, brimée par sa famille et convaincue d'être une moins-que-rien. Voilà qu'elle décroche sa place au plus près du tortionnaire de sa sœur. 

La croisade de Zetian va cependant au-delà de la vengeance aveugle. Elle devient une arme de destruction massive. Un déferlement de rage. Mais entre la colère et la folie, il n'y a qu'un pas. Zetian flirte très souvent avec cette limite. Son sort est désormais lié à un garçon, lui aussi incontrôlable et dangereux. La rencontre entre ces deux êtres brisés ne peut donner qu'un couple explosif. Qui cristallise ferveur et passion.

La lecture est loin d'être de tout repos. La fougue de Zetian. La férocité du monde qui l'entoure. L'instinct de survie. Le sentiment d'injustice. Le destin implacable. Tout est perturbant. Je n'ai pas trop accroché au caractère de l'héroïne, irascible et morveuse. J'ai trouvé la construction malhabile, l'univers difficile à comprendre. Et malgré tout, j'ai été surprise par le rythme fiévreux et par les rebondissements inattendus. L'ensemble est vraiment prenant ! Pour un premier roman, en tout cas, l'intention est forte et pas prête d'être oubliée. À voir pour la suite... 

La Martinière J. (2022) pour la traduction par Isabelle Troin

⭐⭐⭐

Iron Widow large

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31/01/22

Initiation (Gardienne de l'ombre#1), d'Alice Gabaud

Initiation

Encore une découverte parmi les nouveautés Audible.fr qui s'est soldée sur une bonne surprise. L'écoute a été agréable et distrayante.

Au départ, l'histoire m'a parfois fait penser à la série Divergent de Veronica Roth. L'héroïne doit intégrer une académie pour gérer ses dons hors du commun et se retrouve à la charge d'un instructeur peu commode mais tellement sexy. Yep.

L'univers se dévoile petit à peu (les humains cohabitent avec les surnaturels, lesquels doivent être recensés et suivre une formation selon leurs aptitudes). Lyana est tout sauf ordinaire. Elle a grandi dans l'ombre et a suivi le conseil de sa maman (décédée) qui craignait pour sa sécurité. Jusqu'alors, elle avait donc réussi à vivre loin des radars.

Un soir, elle croise un type qui la repère et ne lui laisse pas le choix. Hop, hop, hop. Notre demoiselle doit s'engager mais faire profil bas dans la foulée.

Nous voici donc... Un peu de romance. Un peu de suspense. Un peu d'action. Un peu de magie. Un peu de surnaturel. C'est plutôt pas mal pour un premier roman même s'il compte quelques maladresses. La lecture est cependant entraînante et pleine de clichés qu'on aime tant retrouver dans ce registre !

C'était plutôt cool. Les personnages sont attachants, avec une nana souvent empressée (réfléchit après avoir agi sur un coup de tête). Tsss ! Et l'histoire d'amour... oui, bon, sans surprise. C'est fringant comme il faut. 

©2021 Alice Gabaud (P)2021 Audible Studios

  • Série également disponible en format ebook & broché.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,