26/09/17

Agatha Raisin enquête #5 : Pour le meilleur et pour le pire, de M. C. Beaton

Pour le meilleur et pour le pire Agatha Raisin enquête 5

La vie d'Agatha Christie est de nouveau en pleine tourmente : son mari disparu, Jimmy, refait surface à Carsely et vient briser les aspirations romantiques de notre héroïne. Agatha explose de colère. Aussi, en découvrant le corps assassiné de Jimmy, tous les soupçons se tournent vers sa veuve en pétard. Ou si ce n'est elle, pourquoi pas James Lacey, son preux chevalier servant ? Notre couple impossible est sous les feux de la rampe et reprend donc du service, à savoir enquêter pour leur compte, et laver leur honneur en prouvant leur innocence. Toutefois, l'entente entre nos deux voisins n'est plus au beau fixe. Agatha, ayant perdu son cottage, doit s'installer chez James... pour une cohabitation houleuse et conflictuelle. Le crime, lui, n'attend pas. Nos détectives amateurs se lancent donc sur les traces du passé de Jimmy, mais essaiment dans leur sillage une flopée de victimes et le courroux de la police. Bill Wong, pour la première fois, est tiraillée entre son amitié pour Agatha et sa loyauté envers son amoureuse. Farouchement allergique à Agatha Raisin, celle-ci ne la supporte plus et met tout en œuvre pour la bousculer de son piédestal.

Il y a de l'action dans cet épisode, particulièrement cocasse et mouvementé, mais l'esprit de dérision est sauf. Agatha est dans le creux de la vague, James n'a pas non plus un beau rôle, on loue la patience d'ange de Mrs Bloxby, on peste contre Roy Silver et on affiche notre penchant pour Bill. De plus, l'enquête est bien troussée et nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne droite. De toute façon, c'est une lecture délicieusement farfelue et distrayante. Les tomes se suivent, se ressemblent sans doute, mais ne cessent de m'enchanter. Retrouver Agatha Raisin, c'est pour moi l'assurance de bonnes heures de lecture, en compagnie d'une héroïne enquiquinante et indélicate au possible. 

Françoise Carrière, la lectrice pour Audible Studios, assure le job et devient - à mes oreilles - l'incarnation ultime d'Agatha Raisin ! ☺

-----------

 

>> Livre audio proposé en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

©2017 Albin Michel. Traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier (P)2017 Audible Studios

Texte lu par Françoise Carrière - Durée : 5 h 47 

 


23/09/17

Agatha Raisin enquête #4: Randonnée Mortelle, par M. C. Beaton

Agatha Raisin Randonnée mortelle

Après avoir rempli sa part de contrat - en acceptant de travailler six mois à Londres dans son ancienne agence de relations publiques - Agatha Raisin est de retour à la maison. Et forcément, un nouveau crime a lieu, lequel va entraîner notre sémillante détective amateur et son acolyte James Lacey sur les sentiers de la randonnée. C'est à Dembley, parmi un groupe de marcheurs, que le drame a frappé. Une certaine Jessica Tartinck a été zigouillée dans un champ de colza, plaçant le propriétaire, sir Charles Fraith, dans le collimateur de la police. Seule Deborah Camden, proche de la victime, croit formellement en l'innocence du baronnet et s'épanche auprès de sa tante, Mrs Mason, présidente de la Société des dames de Carsely, pour obtenir l'aide d'Agatha Raisin. Bonne poire, celle-ci se mêle au groupe de randonneurs et parvient à endormir leur suspicion en glanant de précieuses informations.

La conduite de l'enquête est, somme toute, dérisoire et farfelue, mais ce n'est pas ce qui importe dans cette série, dont l'humour et la personnalité haute en couleur de l'héroïne soulèvent le plus vif enthousiasme. Tome après tome, l'auteur s'appuie sur sa formule à succès avec une Agatha empotée et hargneuse, un James évanescent mais de plus en plus troublé par sa voisine (huuu). Cela avance au pas de course, dans une totale incohérence, Carsely fait certes défaut au paysage, et la fin est surprenante - précipitée, mais surprenante !

Je suis désormais la série par livre audio, car j'apprécie fortement l'interprétation de Françoise Carrière dont le plaisir de vivre les folles enquêtes d'Agatha Raisin se ressent et est parfaitement communicatif. Direction les Cotswolds pour un séjour pittoresque et désopilant. Je suis FAN. ♥


>> Un livre audio en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

©1994 / 2016 M.C. Beaton / Éditions Albin Michel. Traduit de l'anglais par Jacques Bosser (P)2017 Audible Studios

Texte lu par Françoise Carrière - Durée : 4 h 35 

Nos adorables belles-filles, par Aurélie Valognes

Nos adorables belles fillesDeuxième roman d'Aurélie Valognes, “Nos adorables belles-filles” s'inscrit à merveille dans le registre des comédies familiales visant à dézinguer les petits dysfonctionnements des uns et des autres. Avouez, c'est particulièrement jouissif. On a donc Jacques, le pater familias dans toute sa superbe, grincheux, radin et insupportable. À ses côtés, son épouse Martine, dont l'endurance après 40 ans de mariage force l'admiration. Viennent leurs trois fils, assez quelconques et transparents dans notre affaire, et dont la principale utilité est d'introduire leurs compagnes. Elles sont trois, elles ont un caractère bien affirmé, et n'entendent pas végéter dans un moule trop étroit. Certes, Jacques ne les épargne pas, leur fait des petits cadeaux bien pourris, mais c'est au fond sa raison d'être. On le découvre, en fin de compte, bon papa gâteau, maladroit dans ses tentatives de démonstrations affectives, enclin à bousculer sa famille pour ne pas se mettre à nu. C'est un tartuffe. Il prétend par exemple être toujours indispensable au boulot, alors qu'il a été obligeamment poussé vers la sortie. Martine n'est pas dupe, mais a décidé d'entrer en résistance pour remettre son goujat d'époux à sa place ! C'est de bonne guerre, et cela rend la soupe meilleure. La lecture, savoureuse et légère, est assaisonnée avec tendresse et humour. Le ton est facétieux, simple, généreux et plein d'entrain. Cela se lit, ou s'écoute, en toute bonne foi. On retrouve aussi avec grand plaisir Véronique Groux de Miéri, l'une des principales voix des regrettées éditions VDB, sa voix chaude, sa composition profonde et mesurée, qui sont toujours très agréables à entendre.


>> Un livre audio proposé en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

Lu par Véronique Groux de Miéri - Durée : 4 h 21 

©2017 Michel Lafon (P)2017 Audible Studios

ATTENTION, nouveau titre pour son format poche LE LIVRE DE POCHE, 2017 : En voiture, Simone !

En voiture, Simone !

22/09/17

Maudit karma, par David Safier

Maudit karma

Kim Lange est au sommet de sa carrière d'animatrice TV lorsqu'elle se rend à la remise du prix de la télévision allemande... le soir même de l'anniversaire de sa fille ! À vrai dire, Kim a fondé sa carrière sans le moindre scrupule - elle a négligé sa famille, colporté les pires ragots sur ses collègues et trompé son mari avec un bellâtre. Le destin décide donc de sanctionner son comportement, sans autre forme de procès, en lui envoyant le débris d'une station spatiale sur la tête. Bim, la jeune femme décède. Bouddha lui offre, toutefois, une seconde chance et la réincarne en... fourmi. Il lui explique grosso modo les fondements de “l'incarnation de l'âme dans un nouveau corps après la mort”. Donc, si elle souhaite atteindre le nirvana, elle doit désormais n'être qu'abnégation et bienveillance.

Ha, ha. Quelle ironie pour cette reine de l'égoïsme, ambitieuse et menteuse de son vivant. Autre challenge, elle doit également se débattre dans le corps d'un cochon d'Inde, d'un ver de terre ou d'un Beagle... avec pour compagnon d'infortune, le célèbre Casanova ! Bidonnade assurée. J'avais déjà lu le roman au moment de sa parution, en 2008, mais j'ai profité de l'été pour replonger dans le roman de David Safier - la performance audio de Toujours maudit ! m'ayant également donné envie d'y retourner. Et quel fun ! J'ai adoré suivre les (més)aventures de Kim dans sa reconquête d'elle-même - elle est maintenant prise de remords, a compris tardivement ses erreurs mais souhaite coûte que coûte consoler sa petite fille malheureuse (et empêcher son ex de tomber dans les bras de sa meilleure amie). Argh, c'est mouvementé, cocasse et émouvant.

Cette lecture vaut bien une dose de vitamines, car vous vous surprenez à sourire tout du long, et vous en sortez avec une sensation de bien-être. Franchement top ! Et la composition de Barbara Gateau, qui se glisse dans la peau d'une ingrate pleine de mauvaise foi, est également jubilatoire et très convaincante.

>> Livre audio en exclusivité sur Audible & uniquement disponible en téléchargement.

Lu par Barbara Gateau (durée : 6 h 55) 

©2008 Presses de la Cité. Traduit de l'allemand par Catherine Barret (P)2017 Audible Studios

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/09/17

It Girl #2: Pas facile d'être une It Girl, de Katy Birchall

IT GIRLLe roman de Katy Birchall - IT GIRL - avait été mon péché mignon au moment de sa découverte, l'an dernier. J'avais adoré le personnage d'Anna, une adolescente commune et maladroite, brutalement propulsée sur le devant de la scène parce que son père fréquente une actrice à la mode.
Depuis, notre demoiselle apprend à gérer cette soudaine popularité tout en menant une vie de lycéenne empotée, d'où les vidéos la surprenant dans des situations embarrassantes et qui viennent polluer les réseaux sociaux. Qu'à cela ne tienne, Anna garde la tête haute et assume d'être un boulet. Tant que son ami Connor, qu'elle aime secrètement, continue de cerner son potentiel d'héroïne, tout roule !
Et puis, bim ! Un article vient gratouiller sa confiance en elle en déplorant le vide existentiel des fameuses “it girls” et leur incommensurable superficialité. Déjà dans le creux de la vague, car elle a le sentiment que Connor s'éloigne d'elle, Anna décide de passer à l'action et brigue le poste de capitaine sportif dans une compétition de son école. 
Pour une fille godiche et nulle en sports, l'enjeu s'annonce spectaculaire ! Mais Anna se lance dans la bataille, non seulement pour prouver à tous qu'elle n'est pas qu'une nigaude à la motricité douteuse, mais également pour attirer l'attention de Connor et récolter son premier baiser.

Youhou. Ce roman affiche crânement ses couleurs - il est drôle, savoureux, décalé, avec une héroïne extra, pleine d'autodérision, entourée d'amis et d'une famille aussi hilarants qu'elle. On assiste notamment aux préparatifs du mariage de son père et de sa dulcinée, la célèbre actrice, sauf que celle-ci s'emballe dans des délires et des projets qui mettent les nerfs de son entourage à rudes épreuves. 
On suit donc cette joyeuse frénésie à travers les échanges de mails, ou en lisant les messages de Jess, sa copine délurée et extravagante, qui pousse souvent Anna à franchir la ligne jaune. Comment ne pas ricaner en avançant dans l'histoire parsemée de petits cailloux aussi biscornus ?
Si vous êtes en quête d'une lecture distrayante et décomplexée, tentez la série IT GIRL et son humour british salvateur ! ♥

PKJ, 2017 - Trad. Juliette Lê

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21/06/17

Quand on s'y attend le moins, de Chiara Moscardelli

Quand on s'y attend le moinsChargée de communication dans une multinationale de la serviette hygiénique, Penelope Stregatti est loin de l'épanouissante carrière de journaliste dont elle rêvait ! Célibataire, sans enfant, accusant la bonne trentaine d'années, Penelope se plaint auprès de ses amis de sa quête impossible du grand amour. Elle a créé un personnage imaginaire de toutes pièces, le comte Alberto Ristori, qui comblerait ses plus folles attentes. En vrai, son paysage affectif est plat et désertique. Un soir, en rentrant d'un cocktail arrosé, Penelope renverse à vélo un piéton qui semble incarner son mythe fantasmé. Conduit à l'hôpital, le type la rembarre et la laisse mijoter dans ses délires. La stupéfaction est alors grande pour Penelope qui apprend qu'un consultant, chargé de restructurer leur entreprise, débarque avec perte et fracas et qu'il ressemble trait pour trait à son inconnu rencontré dans la rue. Ce Riccardo Galanti nie la connaître et douche rapidement ses palpitations. Il l'embauche toutefois comme son assistante personnelle - un rôle peu enviable pour notre petite fourmi désormais complice du prochain plan de licenciement. Mais Penelope ne se laisse pas abattre, au contraire c'est une fonceuse, voire même une gaffeuse. Elle fonce bille en tête en suivant ses instincts et s'embarque dans d'incroyables péripéties, de Milan à Paris, qui nous la rendent ô combien sympathique. J'ai pris un plaisir fou à suivre son histoire rocambolesque, menée dans la joie et la bonne humeur, dans un esprit décomplexé et totalement déjanté, pour un moment de lecture 100% distrayant. Penelope Stregatti est, sans mentir, la cousine italienne de Bridget Jones ! C'est frais, drôle, excitant. Une comédie pleine de suspense, d'émotion et d'humour qui va régaler les amateurs du genre. J'ai adoré.

Belfond, 2017 - Trad. de l'italien par Renaud Temperini [Quando meno te lo aspetti]

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Un merci de trop, de Carène Ponte

Un merci de tropJuliette a toujours veillé à satisfaire ses proches, à ne pas les décevoir, à combler toutes leurs attentes. Mais à la veille de ses 30 ans, la jeune femme trop sage a décidé de briser sa coquille et entend hausser le ton pour affirmer crânement sa vraie nature. 
Cela commence par son boulot, qu'elle plaque sans scrupule. Pourquoi ne pas se consacrer enfin à l'écriture de son livre, depuis le temps ! Puis il y a son nouveau voisin trop sexy, qu'elle rêve de saluer dans le blanc des yeux, en rangeant sa timidité dans la poche.
Finalement, elle tombe dans les pommes à ses pieds. Découvre qu'elle est enceinte. Et réalise qu'elle est à la croisée des chemins.
J'ai d'abord redouté une lecture inepte et puérile dans les premières pages du livre, avant d'être finalement aspirée par le tourbillon de folie douce qui bouscule l'héroïne. C'est en effet délicieusement naïf et ça fait un bien fou.
Juliette va se révéler drôle, touchante, audacieuse et pétillante. Elle va se lancer dans une aventure fabuleuse, qui vend du rêve et fait naître des étoiles dans les yeux. Il y a aussi une vraie part de magie, qui fait gober tout et n'importe quoi, mais c'est ce qui fait tout son charme.
C'est ravageur, désopilant, adorable et dégoulinant de tendresse. Que dire ? Actuellement en plein raz-de-marée émotionnel, j'ai puisé dans ce petit bouquin ma dose homéopathique pour retrouver goût au bonheur. Rien que pour ça, je dis merci à l'auteur.

Pocket, 2017

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/06/17

Sous le même toit, de Jojo Moyes

sous le meme toit

Isabel vient de perdre son mari dans un accident de voiture. Désorientée par son chagrin, elle comprend tardivement qu'elle est criblée de dettes et doit vendre sa maison de Londres pour s'installer dans le Norfolk où elle vient d'hériter d'une belle propriété... délabrée. Un entrepreneur du coin, Matt McCarthy, lui propose de la soulager du gros œuvre contre un devis tout à fait honorable. Isabel est infiniment reconnaissante et s'installe en compagnie de sa fille Kitty et de son fils Thierry dans cette nouvelle existence exempte de leurs repères familiers. Fidèle à son habitude, la jeune femme s'enferme dans sa passion pour le violon et joue durant de longues heures des morceaux mélancoliques et poignants. Son arrivée a également suscité en ville une vive curiosité. Nul n'ignore que les McCarthy convoitaient la fameuse maison et ont cajolé le propriétaire dans ce but précis, aussi cette spoliation est à leur goût amère et injuste. Tous supposent qu'ils rongent leur frein pour faire main basse sur ce bien, quitte à duper la naïve citadine fraîchement débarquée sur leurs terres. 

C'est encore une fois une lecture pleine de tendresse, de sincérité, d'émotion et de justesse que nous offre Jojo Moyes. Il est toujours question du parcours d'une femme ayant perdu de nombreuses illusions mais qui va gagner en force et en confiance pour se bâtir une carapace autrement plus résistante et aux couleurs chatoyantes. Son histoire s'écoute avec un réel plaisir - celui d'avancer au fil des rencontres, des bonheurs et des déconvenues, en ayant le sentiment d'être partie intégrante du tout. En même temps, c'est simple, sans chichis. Les figures vont et viennent, les traits sont marqués, d'autres s'estompent, c'est sans grande surprise mais en contrepartie rassurant. J'aime beaucoup les romans de Jojo Moyes dans ce registre fédérateur qui inspire de l'empathie et du bien-être. Et comme j'en ai terriblement besoin en ce moment, c'est le parfait antidote.

Un chouette roman, très agréablement lu par Emilie Ramet.

>> Texte lu par Emilie Ramet (durée : 12h 15) pour Hardigan / En exclusivité sur Audible
©2017 Milady (P)2017 e-Dantès
Sous le même toit | [Jojo Moyes]

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Tu as promis que tu vivrais pour moi, de Carène Ponte

TU_AS_PROMIS_QUE_TU_VIVRAIS_POUR_MOIInconsolable depuis la mort de Marie, sa meilleure amie depuis l'enfance, Molly a la surprise de recevoir un mystérieux paquet contenant douze lettres à découvrir mois après mois. Une façon pour la défunte de motiver notre héroïne à se lancer de nouveaux défis et vivre enfin la vie qu'elle mérite. Pour l'heure, Molly est serveuse à Paris et vit avec Germain, un gentil garçon, adorable et prévenant... mais plat et ennuyeux. Pas vraiment le candidat idéal aux yeux de Marie qui a toujours rêvé d'un John pour son amie. Bref. Sur une idée de la disparue, Molly part donc en weekend à Grenoble pour s'initier au ski. Sur place, elle répond spontanément à une annonce, devient prof de danse et plaque tout pour s'installer dans les montagnes. Sa décision en effraie plus d'un - sa mère, son amie Viviane, son fiancé - mais Molly a désormais la certitude d'être à un tournant de sa vie. 

Ce court roman est efficace par son rythme, son effervescence, son dynamisme et son optimisme à toutes épreuves. C'est plein d'espoir et d'entrain, le tout laisse peu de place à l'atermoiement, c'est aussi réconfortant et chaleureux, donc ça fait du bien. On se passionne à suivre Molly dans ses prises de risque, suivre son audace et partager sa bonne humeur. Concrètement, il règne une ambiance guillerette non dénuée de charme et de légèreté... même si le propos demeure trop succinct, avec de nombreuses scènes surjouées (l'électron de la romance en tête) et une sensation de situations téléphonées assez banales. L'histoire met finalement à l'honneur l'amitié féminine, la belle communion des âmes fragilisées, leur souffle conjoint à affronter les aléas de la vie et se construire un nouveau destin. À envisager, donc, comme une lecture digestive, sans prétention. Ses effets bienfaisants sont avérés.

>> Disponible en livre audio - en exclusivité - Texte lu par Myrtille Bakouche (durée : 5h 14) pour Audible Studios 

©2017 Michel Lafon (P)2017 Audible Studios

Tu as promis que tu vivrais pour moi | Livre audio
Version intégrale

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10/06/17

Ma vie (pas si) parfaite, de Sophie Kinsella

Ma vie pas si parfaiteKatie a toujours rêvé de Londres, quitter sa campagne du Somerset pour mener la vie trépidante d'une citadine branchée, courant après le temps, alternant les dîners chics, les bars à cocktails ou les derniers bistrots à la mode. Katie veut tout, et tout de suite.
Et pourtant, la réalité a un goût amer.
En vrai, Katie loue une chambre minuscule dans un quartier éloigné du centre, elle économise chaque penny pour boucler ses fins de mois, elle galère tous les matins pour arriver à l'heure au boulot, se lisse les cheveux et porte des talons hauts qui lui donnent des ampoules aux pieds. Elle occupe un poste insignifiant dans une agence d'image de marque. Et même si elle se sent écrasée par sa patronne, Katie admire la divine Demeter Farlowe, qui incarne à ses yeux un modèle de réussite qu'elle souhaiterait reproduire.

Pourtant, son rêve s'écrase le jour où la pauvre Katie est licenciée par sa boss. La jeune femme n'a plus d'autre choix que de rentrer chez son père et de prêter main forte dans la création d'un glamping à la ferme. 

Retour à la case départ, mais Katie garde la tête haute et omet de dire toute la vérité à son père - qui n'a jamais vu d'un très bon œil son départ pour la capitale. Leur projet de glamping va, de plus, connaître un formidable essor. Les clients se bousculent, Katie oublie ses tracas mais ne désespère pas de retourner à Londres avec un nouveau contrat en poche.
L'arrivée de Demeter à Ansters Farm va cependant avoir un effet proche de l'électrocution. Des bouffées de rancœur submergent la jeune femme, qui saisit là l'occasion de se venger. Demeter recherche de l'authenticité ? Elle va être servie. 

Le plan concocté pour assouvir sa vengeance va s'avérer cocasse et complètement dingue. On visualise chaque scène, on glousse et on applaudit dans les mains. On hume, en passant, le doux parfum du sarcasme et la moquerie affectueuse contre ce besoin de mise au vert ou de retour à la nature chez les rats des villes. 
Mais l'histoire déploie aussi une palette d'émotions insoupçonnées et laisse entrevoir qu'il ne faudrait pas juger hâtivement ou selon les apparences, que la vie rêvée est un mythe absolu et que la vie réelle s'apprécie à sa juste valeur. 
On retrouve donc dans ce roman toute la fraîcheur de Sophie Kinsella, son style impayable et sa belle mécanique à nous embarquer dans une bonne comédie distrayante. C'est une pure lecture de détente, avec une galerie de personnages sympathiques, une histoire sans grande surprise, mais où l'on s'y sent merveilleusement bien.
On a la sensation de se fondre dans le décor, de croiser des amis ou de saisir son propre vécu. En bref, c'est du Sophie Kinsella chaleureux, doux et réconfortant... Le parfait antidote pour passer du bon temps.

Belfond, 2017 - Trad. Daphné Bernard {My Not So Perfect Life }

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,