24/03/18

La Plage de la mariée, de Clarisse Sabard

La plage de la mariée

À 30 ans, Zoé voit son existence chavirer en apprenant l'accident de moto de ses parents. Son père est mort sur le coup, sa mère est hospitalisée, dans un état grave, et a juste le temps de souffler à sa fille qu'elle a grandi dans le mensonge et que son véritable père vit en Bretagne, près d'un site légendaire surnommé La Plage de la mariée. Sous le choc, Zoé est submergée par le chagrin et l'incompréhension, avant de tout plaquer pour partir à la recherche de son père. Elle débarque ainsi dans un petit village breton et trouve rapidement une nouvelle famille providentielle, à la Cupcakerie d'Alice. La patronne et ses habitués accueillent avec effusion cette jeune sudiste, un brin gaffeuse et empêtrée dans sa mélancolie. Tous vont guider ses nouveaux pas et lui redonner goût au bonheur. Charmant et guilleret, le roman l'est sans aucun doute. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai savouré sa lecture, heureuse de retrouver un univers qui avait tant su me séduire avec Les lettres de Rose. Cette fois, quelques couacs sont peut-être intervenus (la personnalité de l'héroïne est nunuche au possible, l'impression d'une fable utopique est également persistante) mais c'est sans rancune car la petite mélodie est légère et agréable à écouter. Une jolie balade au parfum iodé et au goût de caramel beurre salé.

©2017 Leduc.s (P)2017 Audible Studios (exclusivité)

Lu par Camille Lamache / durée : 13h env.

=======================================


08/02/18

Sauveur & Fils saison 1, de Marie-Aude Murail

sauveur et fils saison 1

“À quoi je sers?” se demande souvent Sauveur Saint-Yves, psychologue installé à Orléans. Originaire des Antilles, l'homme vit avec son fils de huit ans, Lazare, et reçoit à longueur de journée les doléances d'âmes désœuvrées - une mère désemparée par son fils qui fait pipi au lit, une autre qui ne comprend pas pourquoi sa fille se taillade les bras, une qui perd la tête et oublie son grand garçon de seize ans, une famille au complet qui se déchire et ne peut plus se voir en peinture... Des crises en cascade, des cris, des larmes, des silences, des soupirs. À l'abri dans son couloir, le môme Lazare n'en perd pas une miette et s'effraie d'entendre autant de détresse. Lui aussi en a gros sur le cœur - sa maman décédée trop tôt et dont on ne parle jamais assez. Et tous ces courriers qui s'empilent devant la porte, des menaces de mort qui font dresser les cheveux sur la tête... Chacun s'enferme dans ses non-dits et le temps s'écoule mollement. Le gamin découvre l'hostilité suscitée par la couleur de la peau, être ou ne pas raciste, rien que d'y penser c'est déjà un signe ? Louise, la maman de Paul, s'interroge beaucoup sur le meilleur ami de son fils et perd tous ses moyens face à Sauveur, 1,90 m pour 80 kg de muscles.

C'est tout ça que raconte Marie-Aude Murail, en mieux, en humour et en tendresse. Car c'est un roman qu'on croque avec gourmandise et dont on savoure chaque bouchée en mâchant religieusement. Tout est brodé avec délicatesse - les personnages, les dialogues, les errances et les éclats. Jusqu'à l'escapade finale sur les terres de l'enfance, avec ses couleurs, ses chants et sa tribu turbulente. J'ai infiniment aimé ce petit pan de vie aux côtés d'un papa au physique de colosse, qui continue d'apprendre son rôle et le sens du monde, tout en assurant auprès d'un fils curieux, intelligent et sensible. Autour d'eux, gravitent des petits électrons libres qu'on attache ou détache au gré de nos envies. Parfois, les sujets sont lourds et les enclumes tombent lâchement dans les estomacs... Mais l'ambiance générale se veut positive et penche volontiers vers la résilience et l'espoir. Cela remue de douces sensations, n'hésitez pas ! En plus, il y a quatre saisons du même acabit. C'est du bonheur en tranches...  à partager sans retenue. Moi j'y retourne de suite. ♥☺

L'école des loisirs, 2016

Photographie de couverture ♥ que j'adore ♥ : Megan Van der Elst

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29/01/18

Encore plus de bonheur, de Rachel Corenblit

Encore plus de bonheur

Nouvelle saison pour l'héroïne de Que du bonheur ! dans laquelle Angela est décidée à tout déchirer et se défaire de son image de boulet du lycée.
Donc, maintenue en seconde après des résultats très moyens l'an passé, l'adolescente prend de haut ses camarades qu'elle juge mal dégrossis, en particulier ce Félix Arthaud immédiatement classé parmi les irrécupérables. De toute manière, Angela a d'autres priorités et encore le cœur  brisé par ses précédents déboires.
Sur le plan familial, tout part en sucette - son père est partisan vegan, sa mère a viré sa cuti et son grand-père en Ariège casse sa pipe. Le monde s'effondre. Angela a tout juste eu un mois de répit avant de renouer avec les embrouilles. 
Vis ma vie d'ado teigneuse et accablée de malchance ! Cest le programme du jour, à travers cette lecture réjouissante et débordante de pep's. Un rendez-vous léger et distrayant, sympa aussi dans la forme (mise en page façon journal, petits dessins rigolos). La formule est sans doute moins surprenante, mais le ton est toujours aussi mordant, plein de mauvaise foi et de dérision. On passe un vrai bon moment, sans prise de tête.
À suivre, j'espère...

éditions du Rouergue, coll. doAdo, 2017 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Audrey retrouvée, de Sophie Kinsella

Audrey retrouvée

Victime de harcèlement au collège, Audrey vit maintenant cloîtrée chez elle et ne quitte plus ses lunettes noires. Elle tente de gérer au mieux ses émotions, suit une thérapie auprès du docteur Sarah et s'enferme à la maison où elle trouve une tranquillité d'esprit qui l'apaise et la rassure, même si le quotidien est loin d'être de tout repos chez les Turner !
En effet, sa mère a décrété l'état d'urgence pour son aîné, Frank, qu'elle juge dépendant des jeux en ligne. Le garçon a beau se défendre de s'entraîner pour le prochain tournoi international de Lord Of Conquerors, Mme Turner campe sur ses positions. Qu'il varie ses centres d'intérêt ou l'ordinateur vole à travers la fenêtre.
Caméra au poing, Audrey n'en loupe pas une miette. Sa psychiatre lui a en effet demandé de tourner un film sur sa famille pour l'obliger, à travers cet exercice, d'aller vers les autres et sortir de sa bulle. Résultat, elle rencontre Linus qui va accomplir l'exploit de percer la solide carapace de la jeune fille, rien qu'en communiquant par petits messages sur papier. 
Une révolution est en cours. Et c'est royal. Car il y a une formidable énergie qui se dégage de l'histoire et une ambiance fofolle qui fait grandement plaisir. La touche Sophie Kinsella se retrouve dans l'enchaînement des situations cocasses et dans le ton positif pour traiter des troubles paranoïaques de l'adolescente (Audrey souffre de phobie sociale, anxiété généralisée et épisodes dépressifs). Au fond, la maladie est présente, avec sa courbe tordue, ses hauts et ses bas, mais elle n'est pas envahissante, ni considérée avec commisération. L'équilibre est tout bon (au départ, je craignais que sa guérison dépende de sa relation amoureuse, mais au final on va dire que le garçon arrive juste au bon moment dans sa vie car elle est enfin prête à reprendre le train en marche).
J'ai apprécié qu'on distille de l'humour dans un sujet a priori sensible. On dévore la lecture et on sourit tout du long. Cela fait un bien fou ! C'est sensible, comique, touchant, attachant. Vraiment un très bon roman de l'auteur qui s'adresse pour la première fois à un public jeunesse ! Une réussite... une expérience à renouveler. ☺

PKJ (2016) - Trad. Juliette Lê

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09/01/18

Amours & autres enchantements, de Sarah Addison Allen

Amours et autres enchantementsBienvenue à Bascom, en Caroline du Nord, où l'étrange famille Waverley alimente depuis des générations les légendes les plus fantasques. Claire, réputée pour sa cuisine, est également reconnue pour accorder plantes et herbes de son jardin à ses plats afin de leur attribuer des vertus magiques. Après dix années d'absence, sa sœur Sydney est de retour en ville, avec pour tout bagage ses secrets et sa fillette de cinq ans. Les deux frangines sont encore trop frileuses pour évoquer le passé et expliquer leur long silence - en attendant, elles partagent le même toit et s'acclimatent à la situation. Evanelle Franklin, une vieille parente, se réjouit pourtant de ces retrouvailles. Celle-ci ne cesse d'adresser divers objets aux uns et aux autres. Elle agit par pulsion, c'est son don, remettre sans tarder babiole ou gadget, dont l'utilité surviendra également de façon impromptue. Les Waverley composent donc dans le paysage de Bascom une étrange et fascinante extravagance... à laquelle Tyler, leur nouveau voisin, n'est pas insensible. Sitôt ses yeux posés sur Claire, son cœur a fait boum et sa raison lui dicte de ne pas renoncer à elle, si farouche et fuyante !

Magie, sortilège, fascination, séduction... Cette lecture est un pur enchantement. Avec ses bonnes ondes positives, elle vient contaminer tout lecteur en quête de guimauve. Évidemment j'ai été conquise par son ambiance, ses personnages, son histoire. L'invitation était trop belle, trop tentante. On s'éparpille de bonheur dans ce décor sudiste d'une petite ville proprette, où il fait bon vivre, parmi une communauté de gens ordinaires, toujours prompts à cancaner. La famille Waverley cristallise pourtant toute l'attention, dans leur grande bâtisse de style Queen Anne, entourée d'un jardin féerique, au cœur duquel trône un pommier pas comme les autres (les Waverley déconseillent fortement de manger ses pommes et préfèrent les enterrer). Biscuits à la gelée de lilas, cookies à la lavande, fleurs de citrouille farcies, soupe aux fruits de roses sauvages, beurre au miel d'hysope anisée, bonbons à l'angélique, vin de chèvrefeuille... C'est une farandole de goûts et d'odeurs, une débauche de créativité, et le plaisir est franchement étourdissant. Ajoutez une histoire simple, mais qui traite de famille, de seconde chance, de rêve et d'espoir, impossible de ne pas succomber au menu. Du charme, de la magie, du folklore et des légendes... Le roman se lit comme un conte merveilleux et dépaysant. J'ai été ensorcelée ! ♥☺

Pocket, 2013 - Traduction: Delphine Rivet [Garden Spells]

 

 


07/01/18

Rendez-vous au Cupcake Café, de Jenny Colgan

Rendez-vous au cupcake caféAprès avoir perdu son boulot et compris que sa liaison avec son patron était vouée à l'échec, Issy Randal décide de se tourner vers la pâtisserie, sa grande passion. Douée et experte en cupcakes, Issy réfléchit à la création d'un salon de thé en plein cœur de Londres. Dynamique et enjouée, elle trouve rapidement de bonnes âmes charitables pour l'épauler dans ce projet insensé. Et c'est sans faillir qu'elle parvient à surmonter toutes les épreuves et voit son rêve devenir réalité. Le Cupcake Café ouvre ses portes, non sans l'aide de Pearl, une maman célibataire, des précieuses recettes de son grand-Pa ou du séduisant banquier, Austin, de plus en plus conquis par le charme de la jolie pâtissière. 

C'est une vraie promenade gourmande et chaleureuse qui est vendue aux lecteurs. Une plongée féerique et déculpabilisante à partager des parcours de vie sans prétention - car l'élan d'Issy va également emporter son proche entourage vers le firmament. Place aux espoirs fous, aux miracles et à la magie, ici tout sonne merveilleusement providentiel. Issy rencontre les bonnes personnes aux bons moments. Elle se relève de chaque coup dur avec brio et sourire colgate. Elle semble vivre dans une petite bulle de bonheur et entourée de bienveillance. C'est une avalanche de sucre et de miel dans le monde des Bisounours. Mais je n'en attendais pas moins et j'ai été ravie de cette parenthèse enchantée. L'histoire est mignonne, les personnages sont tous attachants et forment une brigade de choc indispensable au bon déroulement de cette comédie. C'est onctueux, doux, fleur bleue. La définition même du #feelgood ou du #hygge très à la mode !

>> Ce livre audio est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2017 Prisma. Traduit par Anne Remond. (P)2017 Audible Studios. Texte lu par Christel Touret.

 

04/01/18

P.S. I love you, de Cecelia Ahern

PS I love you_Ahern

Brisée par la perte de son mari, Holly peine à sortir de son lit et reprendre goût à la vie. Les semaines ont passé quand ses proches se rappellent à elle pour l'extirper du naufrage. Les copines tambourinent à la porte. Le coiffeur sonne la sirène d'alarme. Sa sœur rentre du bout du monde, son frère renoue avec les liens familiaux. Ses parents lui signalent également qu'un paquet de lettres l'attend à la maison - Gerry a pensé à elle, lui léguant 12 précieuses enveloppes à ouvrir mois après mois, contenant toutes des missions à relever. Une façon pour le disparu de tenir la main et de guider Holly vers un retour à la vie, avant de lâcher prise.

Histoire terriblement émouvante, et pourtant magique et merveilleuse à lire ! J'étais sur un petit nuage et j'ai savouré chaque minute de ma lecture. Le sujet avait pourtant matière à refroidir, mais ce serait oublié tout le charme du roman qui se révèle doux, chaleureux, apaisant et vivifiant. On rit, on pleure, de manière compulsive. Mais c'est tellement bon, et fort. Je ne voulais plus quitter cette petite bulle, dans laquelle on ressent combien la vie vaut malgré tout la peine d'être vécue. Roman doudou par excellence. Un rendez-vous drôle et poignant, forcément incontournable. J'ai maintenant très envie de revoir le film de Richard LaGravenese (2007) avec Hilary Swank et Gerard Butler. ♥

“Quand on trouve l'âme sœur, on croit que le bonheur durera toujours.”

Le roman audio est lu par Raphaël Mathon - bonne interprétation, etc. Par contre, j'ignore pourquoi, mais j'aurais préféré une voix féminine pour cette lecture. Cela aurait été la perfection absolue. ☺



>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2004 Cecelia Ahern / Éditions Albin Michel. Traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier

(P)2017 Audible StudiosLu par : Raphaël Mathon - Durée : 13 h 

 

Une fois dans ma vie, de Gilles Legardinier

une fois dans ma vieEugénie a toujours rêvé de travailler dans un théâtre, n'hésitant pas à entraîner son mari Victor dans ce projet fou. Mais pour la première fois de sa vie, la gardienne ressent un passage à vide qu'elle ne s'explique pas. Auprès de ses amies, Céline la couturière et Juliette la chorégraphe, Eugénie donne le change et cherche à s'investir au maximum pour les sauver de leur propre marasme - l'une entretient une liaison avec un homme marié et n'ose pas réclamer à son ex une pension digne de ce nom pour élever leur fils ; l'autre rêve d'un amour romantique et est convaincue d'avoir trouvé le bonheur auprès d'un garagiste timide.

S'écrit alors une charmante comédie sur la vie, l'amour, l'amitié autour d'une belle brochette de personnages attachants. Les séquences émouvantes donnent le change aux anecdotes truculentes. On sourit tout du long à l'écoute de cette histoire profondément humaine, sensible et bienveillante. C'est du Gilles Legardinier attendu et réconfortant. Peut-être pas le meilleur du lot, mais plein de bonnes intentions. Donc, précieux. 

Roman lu avec tendresse par Valérie Marchant. Un Audiolib fort agréable pour oublier la grisaille de cet hiver pluvieux.

©2017 Flammarion (P)2017 Audiolib - durée : 10h 55

 

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/09/17

Agatha Raisin enquête #5 : Pour le meilleur et pour le pire, de M. C. Beaton

Pour le meilleur et pour le pire Agatha Raisin enquête 5

La vie d'Agatha Christie est de nouveau en pleine tourmente : son mari disparu, Jimmy, refait surface à Carsely et vient briser les aspirations romantiques de notre héroïne. Agatha explose de colère. Aussi, en découvrant le corps assassiné de Jimmy, tous les soupçons se tournent vers sa veuve en pétard. Ou si ce n'est elle, pourquoi pas James Lacey, son preux chevalier servant ? Notre couple impossible est sous les feux de la rampe et reprend donc du service, à savoir enquêter pour leur compte, et laver leur honneur en prouvant leur innocence. Toutefois, l'entente entre nos deux voisins n'est plus au beau fixe. Agatha, ayant perdu son cottage, doit s'installer chez James... pour une cohabitation houleuse et conflictuelle. Le crime, lui, n'attend pas. Nos détectives amateurs se lancent donc sur les traces du passé de Jimmy, mais essaiment dans leur sillage une flopée de victimes et le courroux de la police. Bill Wong, pour la première fois, est tiraillée entre son amitié pour Agatha et sa loyauté envers sa dernière conquête. Farouchement allergique à Agatha Raisin, celle-ci ne la supporte plus et met tout en œuvre pour la bousculer de son piédestal.

Il y a de l'action dans cet épisode, particulièrement cocasse et mouvementé, mais l'esprit de dérision est sauf. Agatha est dans le creux de la vague, James n'a pas non plus un beau rôle, on loue la patience d'ange de Mrs Bloxby, on peste contre Roy Silver et on affiche notre penchant pour Bill. De plus, l'enquête est bien troussée et nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne droite. De toute façon, c'est une lecture délicieusement farfelue et distrayante. Les tomes se suivent, se ressemblent sans doute, mais ne cessent de m'enchanter. Retrouver Agatha Raisin, c'est pour moi l'assurance de bonnes heures de lecture, en compagnie d'une héroïne enquiquinante et indélicate au possible. 

Françoise Carrière, la lectrice pour Audible Studios, assure le job et devient - à mes oreilles - l'incarnation ultime d'Agatha Raisin ! ☺

-----------

 

>> Livre audio proposé en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

©2017 Albin Michel. Traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier (P)2017 Audible Studios

Texte lu par Françoise Carrière - Durée : 5 h 47 

 

23/09/17

Agatha Raisin enquête #4: Randonnée Mortelle, par M. C. Beaton

Agatha Raisin Randonnée mortelle

Après avoir rempli sa part de contrat - en acceptant de travailler six mois à Londres dans son ancienne agence de relations publiques - Agatha Raisin est de retour à la maison. Et forcément, un nouveau crime a lieu, lequel va entraîner notre sémillante détective amateur et son acolyte James Lacey sur les sentiers de la randonnée. C'est à Dembley, parmi un groupe de marcheurs, que le drame a frappé. Une certaine Jessica Tartinck a été zigouillée dans un champ de colza, plaçant le propriétaire, sir Charles Fraith, dans le collimateur de la police. Seule Deborah Camden, proche de la victime, croit formellement en l'innocence du baronnet et s'épanche auprès de sa tante, Mrs Mason, présidente de la Société des dames de Carsely, pour obtenir l'aide d'Agatha Raisin. Bonne poire, celle-ci se mêle au groupe de randonneurs et parvient à endormir leur suspicion en glanant de précieuses informations.

La conduite de l'enquête est, somme toute, dérisoire et farfelue, mais ce n'est pas ce qui importe dans cette série, dont l'humour et la personnalité haute en couleur de l'héroïne soulèvent le plus vif enthousiasme. Tome après tome, l'auteur s'appuie sur sa formule à succès avec une Agatha empotée et hargneuse, un James évanescent mais de plus en plus troublé par sa voisine (huuu). Cela avance au pas de course, dans une totale incohérence, Carsely fait certes défaut au paysage, et la fin est surprenante - précipitée, mais surprenante !

Je suis désormais la série par livre audio, car j'apprécie fortement l'interprétation de Françoise Carrière dont le plaisir de vivre les folles enquêtes d'Agatha Raisin se ressent et est parfaitement communicatif. Direction les Cotswolds pour un séjour pittoresque et désopilant. Je suis FAN. ♥


>> Un livre audio en exclusivité par Audible et uniquement disponible en téléchargement.

©1994 / 2016 M.C. Beaton / Éditions Albin Michel. Traduit de l'anglais par Jacques Bosser (P)2017 Audible Studios

Texte lu par Françoise Carrière - Durée : 4 h 35