16/11/22

Fièvre Noire, de Karen Marie Moning

Depuis le temps que je voulais replonger dans cette saga ! J'étais complètement excitée de retourner à Dublin pour suivre les aventures de MacKayla Lane. Je ne craignais pas du tout d'être déçue. D'ailleurs, j'avais un peu oublié de nombreux détails donc j'ai savouré.

Fièvre Noire

Dans ce premier tome, on se base avant tout sur les présentations : une héroïne ordinaire, totalement ignorante du monde surnaturel, qui se lance dans une quête d'objets précieux pour le compte d'un libraire au charme ténébreux. En même temps elle cherche l'assassin de sa sœur mais découvre qu'elle est en réalité une sidhe-seer et qu'elle doit sauver le monde contre l'intrusion des faes.

Rien que pour l'ambiance, vraiment, ça vaut le coup de s'y remettre. C'est pile ce qu'il me faut en ce moment : du gris, du froid, des rues sombres, des ombres qui fichent la frousse, des hommes dangereux, de l'ironie et du suspense. Bim-bam-boum. C'est aussi un bon livre d'introduction, où l'on prend son temps pour cerner les personnages (j'aime beaucoup MacKayla et son côté « jolie blonde sudiste et frivole ») et où on se pose encore beaucoup de questions sur Barrons (drôlement intimidant, attitude dominante et autoritaire, tout ça tout ça). Pour l'heure il n'y a aucune ébauche romantique et aucun soupçon d'érotisme. C'est un inconnu, il est séduisant mais il est beaucoup trop mystérieux pour inspirer à MacKayla de baisser sa garde.

Go Mac ♪♫ you're my number one ♫♪ Je ne me souvenais pas de la fin non plus, en particulier la scène où Barrons lui pose du vernis sur les ongles. Oh purée !

Suis limite en train de tomber amoureuse. 😁

Hop, je poursuis avec Fièvre rouge.

éditions J'ai Lu, 2009 pour la traduction. Traduit par Cécile Desthuillez

⭐⭐⭐⭐♥️

“You want to believe in black and white, good and evil, heroes that are truly heroic, villains that are just plain bad, but I've learned in the past year that things are rarely so simple. The good guys can do some truly awful things, and the bad guys can sometimes surprise the heck out of you.” ― Karen Marie Moning, Darkfever

 

“Stay to the lights.”
― Karen Marie Moning, Darkfever

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26/10/22

Édition ✨collector✨ pour la suite d'A.C.O.T.A.R en français

Si vous aimez les couvertures cartonnées, le doré et les sensations fortes... Ou si vous êtes simplement accro à la saga de Sarah J. Maas et qu'une âme de monomaniaque vous habite...

Un Palais d'épines et de roses T3 - Collector Un palais de glace et de lumière

Vous avez donc sauté de joie et pioché avec excitation lors de la parution de ces superbes éditions reliées !

Ce premier cycle venant boucler l'intrigue découverte depuis Un palais d'Épines et de Roses. Au risque de me répéter, cette lecture est incroyable. Pour les émotions, pour l'univers, pour les personnages. Tout est surprenant ! C'est encore meilleur si l'on ne soupçonne rien de l'histoire et si l'on prend le risque d'y plonger en toute innocence. 

Le plus dingue, au fond, c'est aussi cette sensation indescriptible qui vous saisit dès que vous explorez cet univers. Cette sensation d'appartenir à un monde soi-disant imaginaire et de rencontrer des personnages plus vrais que nature. Sans savoir pourquoi, tout paraît si évident. C'est ça qui est bon.

Ça et tomber amoureuse de Cassian. Voilà, voilà.🙈

Un Palais de Cendres et de Ruines (t.3) & Un Palais de Glace et de Lumière (t.3.5)

La Martinière J. fiction, 2019 pour la traduction. /// édition collector (2022) - Traduit par Anne-Judith Descombey

Titre VO : A Court of Wings and Ruin / A Court of Frost and Starlight

⭐⭐⭐⭐⭐

22/10/22

Presque ensorcelée (Sorcière du Sud #3) de Kimberly Frost

Presque ensorceléeQu'on m'explique pourquoi les Éditions AdA n'ont pas traduit les deux tomes suivants de cette série ! Argh, je me sens un peu orpheline après la lecture de ce troisième tome (qui est complètement dingue).

Le Conclave vient de débarquer à Duvall où vit Tammy Jo Trask - notre apprentie sorcière aux pouvoirs qui divaguent même si on a peu à peu compris pourquoi. En effet, les récents événements ont embarqué l'héroïne dans une suite d'aventures improbables. Celles-ci ont fatalement intrigué l'Association mondiale de la magie contrainte de se pointer au Texas pour éclaircir son dossier.

Et puis il y a cette relation entre Tamara et le fils Lyons qui n'est pas du goût des agents (en particulier l'ex de Bryn). Ça promet une belle pagaille en ville ! Ajoutez que certains locaux ont lancé une ligue contre les pouvoirs occultes et cherchent à kidnapper Tammy Jo. Un type au visage balafré tente à son tour de menacer sa quiétude. Plus les sept fléaux de l'Apocalypse qui s'annoncent... damn ! Ce tome ne laissera pas en paix notre héroïne.

Ce que j'aime, c'est justement l'ambiance folâtre de cette série : Tammy Jo est toujours prête à sauver le monde et court sans cesse dans les rues de la ville pour réparer ses bêtises (car souvent une catastrophe en entraîne une autre). Attention, c'est loin d'être une jeune femme écervelée, au contraire c'est une héroïne courageuse, intuitive et loyale. Ce n'est juste pas sa faute si elle possède des dons qui dépassent l'entendement !

Cette fois, son ex n'est pas en ville (mais il va revenir). Elle a donc promis de ne prendre aucune décision pour sa vie amoureuse durant son absence. Toutefois, Bryn n'a pas dit son dernier mot et fait peu de cas de la prophétie en courtisant ouvertement la jolie rouquine. Miracle, une partie de sa famille va rentrer à la maison ! Par contre, d'autres mensonges et non-dits vont éclater. Pauvre Tamara. Elle aussi a ses secrets, comme comprendre l'histoire du fantôme d'une broche reçue anonymement par la poste.

Le passé refait surface, des zones floues trouvent un nouveau sens et je réclame encore et toujours plus de scènes avec Bryn & Tammy Jo ! ♥

— Tu possèdes d’autres maisons, mais elles ne sont habitées par aucune copine ou femme, n’est-ce pas ? Il esquissa un sourire. — Attention, Tamara, tu pénètres en territoire miné avec une telle question. Reconnaîtrais-tu que tu as droit à cette information, que toi et moi formons un couple ? — N’agis pas en avocat. Contente-toi de répondre à la question. Il m’offrit un sourire suffisant. — Non. Pas de femme. Pas d’autres copines. Honnêtement, au rythme où ta vie se transforme en chaos total, tu es tout ce que je peux gérer, en ce moment.


Slightly Spellbound, here I come !

Éditions AdA, 2018 pour la traduction

⭐⭐⭐⭐⭐ 

19/10/22

À peine enchantée (Sorcière du Sud #2) de Kimberly Frost

Toujours conquise par cette série grâce à ce tome deux encore plus déchaîné et qui affiche une bizarrerie grotesque - mais j'adore ça. Léger, fantasque, émoustillant. Tape dans les mains de joie.

A peine enchantée Sorcière du Sud T2Nous retrouvons donc notre sémillante Tammy Jo Trask - une sorcière qui ne sait pas se servir de ses pouvoirs et qui provoque des désastres sitôt qu'elle tente de lancer des sortilèges - dans sa petite ville de Duvall dans le Texas.

Suite à sa confrontation avec les loups etc., Tammy a attiré l'attention de l'Association mondiale de la magie qui souhaite la convoquer pour un prochain Défi. En attendant son épreuve, elle doit suivre une formation sous la houlette d'un magicien anglais et d'un enchanteur pyromane (ce dernier va tellement tester ses limites qu'il va basculer dans une vengeance aveugle et meurtrière).

Et devinez qui intervient en bravant les interdictions ? Han-han. Bryn Lyons, de plus en plus complexe dans ses intentions. J'admets que son personnage est plus opaque dans cette nouvelle histoire. Est-ce assez pour mettre l'ex au tapis ? Toujours pas ! Zach s'accroche à son premier amour, et réciproquement. Avec lui aussi, on se sent comme une girouette, tantôt il se montre prévenant et dévoué, tantôt il devient autoritaire et obtus. Pfff.

Quand il parla, sa voix était basse et égale. — Ainsi, le dieu s’est enflammé, totalement embrasé. Il espère et entretient dans son cœur, un amour stérile. J’ouvris les yeux. — Pardon ? Il regarda mes lèvres et lécha les siennes. — Ovide. Ça veut dire que j’ai très envie de t’embrasser, mais que je ne peux pas le faire, expliqua-t-il avant de reculer d’un pas. — Lâche. — Apparemment, dit-il en esquissant un sourire. Ne t’attire pas d’ennuis.

Mais tout est charmant dans cette série : les personnages sont attachants, l'action trépigne sans discontinuer, la folie est partout, chaque acte entraîne de lourdes conséquences et suscite des variations improbables. Les aventures de Tammy Jo sont hallucinantes !

On fouille également le passé de la jeune femme, ses origines et ce qui expliquerait pourquoi ses pouvoirs fonctionnent de travers. Son lien avec Bryn aussi se renforce, mais ça n'explique pas encore pourquoi son nom figure sur la liste. Et je comprends totalement les émotions contradictoires de Tamara qui lutte entre attirance et remontrances familiales. Soulignons que sa mère et sa tante ne donnent aucune nouvelle depuis des mois ! Comment voulez-vous qu'une fille s'en sorte sans garde-fous ?!

— Tu sais, je suis un peu fatigué de t’entendre dire que tu ne comptes jamais me revoir avant de rappliquer dès que tu as besoin de quelque chose, dit-il. Je fronçai le nez et priai pour ne pas rougir de gêne. Il avait raison. — Qui dit que j’ai besoin d’aide ? demandai-je en essayant de sembler innocente. Il jeta un coup d’œil au pédalo volé avant de me regarder et de hausser un sourcil. — Eh bien, en fait… commençai-je.


Je referme ce roman sur une sensation grisante d'avoir pris mon shoot de bonheur ! C'était fou. Complètement fou. Un rythme effréné. Une exubérance amusante. Des personnages uniques. De la romance. Des regards et des mots doux. Waouh, devinez... tome trois, me voilà Presque ensorcelée !

Il secoua la tête avant de continuer doucement. — Tu mets mon monde sens dessus dessous.
Éditions AdA, 2017 pour la traduction française. Traduit par Emilie Hendrick-Hallet
⭐⭐⭐⭐⭐ 

Posté par clarabel76 à 07:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15/10/22

Apprentie sorcière (Sorcière du Sud #1) de Kimberly Frost

Cinq étoiles, sans hésiter. Car j'ai franchement été agréablement surprise par ce début de série, introduisant une sorcière sans pouvoir (Tammy Jo Trask) qui vit dans une petite ville du Texas en tant que pâtissière lambda.

Apprentie sorcièreAu cours d'une soirée déguisée, elle se fait voler son précieux médaillon - un legs familial - auquel le fantôme de sa grand-tante est lié. Prête à tout pour le récupérer, elle n'hésitera pas à toquer à la porte de son « ennemi » en se disant qu'elle règlera plus tard les conflits de quinze générations de sorcières.

Les ennuis ne vont cependant pas s'arrêter en si bon chemin ! Tammy est droguée par un vieux médecin ; son épouse défunte devient un zombie ; des loups-garous débarquent en ville ; sa meilleure amie est mordue par un vampire ; et elle reçoit en cadeau un leopardus pardalis très protecteur.

Sa vie personnelle part aussi en cacahuète : son ex-mari, adjoint du shérif, est convaincu qu'ils vont se remarier. Et il intervient, tout le temps. Tantôt prévenant et protecteur, tantôt autoritaire et intrusif. Au choix. Car un autre individu est en train de faire battre son cœur, même si son nom figure sur la liste des interdits et donc des inaccessibles. Même pas en rêve. Peu importe s'il est entreprenant, charmeur et opiniâtre.

Miam, miam, miam. Je sens que je vais me régaler, car contrairement à ce que montre la couverture, ce n'est pas sexy, sombre ou mystérieux. C'est surtout rocambolesque et fantasque. Tamara est une héroïne comme j'aime : pas délurée, pas prétentieuse, pas débile non plus. Elle avance dans son histoire avec sang-froid (il lui en faudra) et assume ses moments de faiblesse (une petite robe avec des franges et des perles et youplaboum).

J'ai beaucoup aimé ce mélange de légèreté et de fantastique dans un univers qui se développe soigneusement. Enfin moi, ça m'a plu. Et je lis la suite dans la foulée ! ♥

Qu’était-il arrivé à ma paisible petite ville ? À une époque lointaine, seules quatre personnes possédaient des pouvoirs. Ils avaient tous été discrets au sujet de l’autre monde. Aucun habitant ordinaire n’avait eu la moindre raison de croire qu’il existait. Maintenant, des vagues de crimes et le surnaturel à Duvall. Cela ne ferait pas bonne impression dans la brochure touristique.

Éditions AdA, 2017 pour la traduction française. Traduit par Emilie Hendrick-Hallet

Titre VO : Would-Be Witch

⭐⭐⭐⭐⭐


26/09/22

La Reine sans Royaume, de Holly Black ( ◡́.◡̀)(^◡^ )

La Reine sans royaumeJ'ai adoré ce tome trois ! Émotions. Sacrifices. Révélations. Héroïsme. C'était magique et flamboyant. Je ne regrette pas du tout d'avoir enchaîné les livres. J'ai plongé dans un univers faerique si sombre et dénué de tendresse que j'ai souvent failli en pleurer de détresse. Mais j'étais fascinée. Complètement obsédée par l'histoire.

Si vous aimez les intrigues royales, les personnalités complexes et les contes à faire peur, saisissez votre chance ! Tout n'est pas parfait mais l'ensemble fait son effet. Cette fois encore, j'ai vécu mille sensations au cours de ma lecture. Depuis le début, je ne savais plus quoi penser de toutes ces âmes tourmentées. Je trouvais Jude tellement compliquée à suivre. Sa relation avec Cardan, presque nocive. Les complots, par contre, sont incroyables. La soif de pouvoir rend dingue. Les prophéties deviennent des chaînes. Et les pièges dans ce labyrinthe infernal sont nombreux.

Finalement, ce tome trois apporte des solutions. Pose les personnages. Lisse. Explique. Réconcilie. C'est un vrai confort à lire. Ouf, merci Holly Black ! Tellement de bonnes choses sont dites ou avouées. Ça n'enlève rien du ton mordant et revanchard. La tension dramatique va d'ailleurs atteindre des sommets. Pfiou, boule au ventre, gorge nouée, estomac serré et frissons dans le dos. J'étais à fond dans ma lecture !

Je suis faite pour les ombres ; pour l’art de manier les couteaux, pour les effusions de sang et les coups d’État ; pour les paroles venimeuses et les gobelets empoisonnés. Je sais comment planter un couteau dans ma paume. Je sais comment haïr et me faire haïr. Je sais aussi comment triompher, du moment que je suis prête à sacrifier tout ce qu’il y a de bon en moi.

Hey Jude !

J’ai dit que, si je ne pouvais pas être meilleure que mes ennemis, alors je serais pire. Cent fois pire.


J'ai dévoré. J'ai adoré. ♥

– Ma chère ennemie jurée, comme je suis heureux que tu sois revenue.

Rageot, 2022 pour la traduction. Traduit par Leslie Damant-Jeandel

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12/08/22

Série Le repaire des vampires, de Kelly St. Clare

Comprend : 1. Rencontre mortelle  2. Dette mortelle  3. Jeu mortel

7137F342-FBB1-4FFE-A589-95BFB51EF31D

 Après avoir adoré la série des Accords corrompus, j'avais envie de découvrir d'autres romans de Kelly St. Clare. Le hasard m'a conduite vers cette saga avec des vampires (et oui, sans surprise, j'ai beaucoup aimé).

L'histoire se déroule dans la ville de Bluff City où Basilia Le Spyre vit avec sa grand-mère. C'est une riche héritière mais elle en a assez de cette vie sous cloche et décide de fuir le manoir en se réfugiant chez sa meilleure amie, Tommy. Elle prend alors une nouvelle identité, cherche un boulot et un appartement. Elle parvient d'ailleurs à décrocher un stage chez Live Right Immobilier et comprend rapidement que son boss est un beau gosse arrogant. Toutefois, elle s'accroche. Elle déteste ses nouveaux collègues et l'ambiance de l'agence mais elle prévoit de démissionner sous peu. Jusqu'au soir où tout dérape. Où Basilia se retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment. Témoin d'un meurtre. Accusée d'être une espionne. Soumise à un pacte contre sa volonté. Bienvenue en Enfer, chère Basilia.

Après ça, c'est tout un univers qui se développe : celui des créatures vampiriques, avec des clans qui se chamaillent autour d'un jeu proche du Monopoly. Basilia est maintenant sous l'emprise d'une fièvre dès qu'elle est proche de Kyros. Lui n'est autre qu'un prince héritier et alpha de son état. Il est possessif, intransigeant et colérique. Loin de ramper à ses pieds, Basilia va aussi révéler un caractère bien trempé ! Elle est jeune, un peu naïve et maladroite. Et puis surtout butée, sarcastique et ultra indépendante. Vous imaginez bien que ses histoires de pacte et de compagne lui font dresser les cheveux sur la tête. Hors de question de lier son destin à celui d'un inconnu.

Mais tout se ligue contre elle, à commencer par l'entourage de Kyros qui se joue du couple et provoque volontairement des situations qui font perdre le contrôle. Certains passages sont WTF même si c'est super drôle aussi. D'ailleurs, c'est ce pourquoi j'ai adoré ma lecture : le ton est léger, piquant, mordant, électrique. La relation entre Basilia et Kyros est au centre de toutes les attentions : une humaine et un alpha. Un mélange explosif. Comment ne pas craquer ? Au fil des trois tomes, on va les aimer et les détester à tour de rôle. Parce qu'il y aura de la manipulation, des mensonges, de la trahison, des non-dits, de la passion, du drame et des larmes. Mein Gott. Montez à bord des montagnes russes pour des sensations fortes !

Je recommande fortement cette saga. Comme je conseille de découvrir la Tatuma Olina et le roi Jovan des Accords corrompus ♥ Parce que Kelly St. Clare est ma nouvelle idole. Elle écrit des histoires qui rendent accro et ses personnages sont ultra attachants. Je galère d'ailleurs pour rebondir sur d'autres titres. Basilia et Kyros ont laissé leur empreinte dans mon imaginaire. Je veux retrouver ce mélange de tension dramatique et d'accent frivole. L'humour de l'héroïne est aussi impayable - Basi noue des liens avec tous ceux qui l'approchent. Comme les petits vieux ou les Débiteurs. En se montrant si sociable avec d'autres, elle s'attire les foudres de Kyros, exacerbe sa patience et son désir. Pfiou. C'est adorable, craquant, irrésistible.

Merci pour ces heures de lecture qui m'ont fait rire et glousser comme un dindonneau.

Collection Infinity des éditions Bookmark, 2021-2022 pour la traduction française. 

Traduit par Elsa Baudot

⭐⭐⭐⭐⭐

01/08/22

Le Combat d'hiver, de Jean-Claude Mourlevat

C'est l'un de mes romans préférés de Jean-Claude Mourlevat. Lu une première fois en 2006. Comme il vient de sortir en audio, j'ai profité de l'occasion pour une relecture. Et j'ai adoré. ♥

Le combat d'hiverJ'avais vaguement souvenir de son ambiance, inquiétante et poignante. Après tout, on suit l'histoire de quatre adolescents en quête de leurs racines et dans un pays où règne la terreur. On trouve aussi des combats dans des arènes, une milice déterminée à traquer les fugueurs et un chant pour la liberté qui fait vibrer les murs du théâtre et le cœur des résistants.

Tout commence quand la jeune Milena profite d'une visite chez sa Consoleuse pour fuguer. On apprend également qu'un garçon de l'orphelinat voisin est en sa compagnie. Son amie Hélène est encore sous le choc. Elle n'a rien vu venir, ne comprend pas cette décision. Elle prend alors contact avec Milos, un camarade de Bartomoleus, pour partir à son tour.

En chemin, évidemment, la vérité sera plus rude. La Phalange, le régime autoritaire, lance des hommes-chiens à leurs trousses, enlève des enfants, force des pauvres types à lutter à la vie à la mort, humilie la population, dégaine les armes à la moindre protestation. Certaines figures émergent du lot et incarnent le meilleur et le pire. Et au milieu de ce chaos, nos quatre héros sont entraînés vers leur destinée.

Après tout ce temps, mes émotions sont intactes. J'étais captivée dès les premières notes, bouleversée par cette histoire pleine de force, de rage et de poésie. Amour, amitié, passion. J'étais à cran, parce que le drame est proche. Ajoutez la voix de Rachel Arditi pour envoûter l'auditoire et partager une expérience qui tient en haleine et qui laisse son empreinte !

Évidemment, je recommande.

©2006 Editions Gallimard Jeunesse (P)2022 Editions Gallimard Jeunesse

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10/07/22

4 jours de folie, par Emma Hart

Oh, purée ! Je colle volontiers mes cinq étoiles, sans chipoter, à ce roman qui m'a fait passer un moment extra. C'était pile la lecture qui convenait à mon début d'été : un rendez-vous polisson et déjanté, comprenant un couple pour de faux et surtout un potentiel masculin à se pâmer. Miam, double miam.

4 jours de folieAprès une nuit enfiévrée dans le lit d'un bel inconnu, rencontré la veille dans un bar, Poppy envisage de filer en douce au petit matin avant de se raviser pour lui proposer un étrange accord - qu'il l'accompagne au mariage de sa sœur en prétendant être son petit ami. Contre toute attente, Adam accepte et se lance dans cette aventure de quatre jours. Oui, de folie. Car Adam va débarquer en plein psychodrame familial : une mariée au bord de la crise de nerfs, une mère tyrannique, un grand-père alcoolique, un père fan de hockey et une Poppy qui doit veiller à l'équilibre de tous en évitant le naufrage. Au secours. Les situations loufoques s'enchaînent, l'hystérie est collective mais c'est aussi tellement drôle. Adam, loin de paniquer, va être comme un poisson dans l'eau. Et pas seulement parce qu'il est une star de hockey au cœur d'admirateurs acharnés. Devinez d'ailleurs qui ignorait tout de son pédigrée ? Hahaha. Poppy est unique dans son genre aussi. Sarcastique et allergique au romantisme, elle n'est pas hyper tendre avec son partenaire. Enfin, elle craque pour lui mais se défend d'éprouver le moindre sentiment qui pourrait la rendre fragile. Quant à Adam, dios, il est parfait. Charmant, attentif, beau joueur et caustique. Il tient la dragée haute à sa belle rouquine et tombe, lui aussi, dans le piège de cette aventure sans lendemain qui prend de plus en plus de place dans sa tête. Huhu.

Ce gars, c'est mon coup de ♥ ! Et je place illico ce roman dans le top de mes lectures favorites pour l'été ou pour glousser sans honte comme une dinde. Yep. C'était trop bon !

Hugo Roman, 2020 / repris en poche dans la collection New Romance (2021)

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27/06/22

C’est arrivé un été (Les soeurs Bellinger #1) de Tessa Bailey

Après avoir découvert le roman d’Emily Henry (Comme dans un roman d'été), Goodreads m’avait vivement recommandé Tessa Bailey. Quand j’ai appris que le roman serait traduit et disponible chez L’Archipel, je n’ai pas hésité. Ô joie. J’ai adoré : les personnages, l’ambiance, Brendan, l’alchimie du couple, les déclarations dingues, l’émotion, la tendresse, le vent de folie, les étincelles, l’humour. Tout ça, tout ça. C’était si bon. 

C’est arrivé un été

L’histoire débute de façon ordinaire. L’héroïne est une princesse des réseaux sociaux et mène une existence frivole à Los Angeles jusqu’au scandale de trop. Son beau-père décide de lui couper les vivres et l’expédie dans un village de pêcheurs près de Seattle. Sur place, Piper pourra mieux gérer son héritage paternel et apprendre à devenir plus responsable. Mais l’arrivée de notre californienne ne passe pas inaperçue. Surtout aux yeux du capitaine Taggart. D’humeur taciturne, l’homme aux manières bourrues est intimement effrayé par cette tornade blonde qui ne cesse de lui tourner la tête.

Et ça fait mouche ! Entre eux, ça pétille. C’est électrique. C’est vif, spontané. Ça franchit toutes les limites. La relation se construit doucement. L’un et l’autre résistent aux doutes, aux peurs, aux fantômes du passé. Mais l’idylle est forte. Le couple discute beaucoup et chasse rapidement les malentendus. On est vraiment dans une comédie romantique, qui fait du bien, sans sensualité débordante, même si le sex-appeal est bien réel. Oooh, le charme ténébreux du capitaine grincheux. J’ai complètement craqué. Piper aussi est une jeune femme incroyable. Bien au-delà de ses apparences superficielles. J’ai aimé qu’elle dévoile d’autres facettes, plus vulnérables et profondes. Son lien avec sa sœur Hannah. Sa fraîcheur. Ses ambitions.

L’ambiance à Westport donne également envie de tout plaquer pour adopter un nouveau style de vie - l’océan à perte de vue, le bar miteux, les larmes versées sur le quai, la communauté qui se serre les coudes, l’esprit familial à bord du bateau, cette communion d’esprit qui fait tout. C’est à l’opposé de l’existence pleine de paillettes de Piper, mais elle aussi va imposer son style et c’est étourdissant. N'hésitez pas, pour les vacances pour pour un moment de détente, ce roman est génial !

éditions L'Archipel, 2022 pour la traduction. Traduit par Séverine Quelet

Disponible le 7 juillet #CESTARRIVÉUNÉTÉ #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐⭐⭐ ❤️

Posté par clarabel76 à 17:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,