11/03/20

La Mémoire de Babel (La Passe-Miroir 3), de Christelle Dabos

La mémoire de BabelUn premier temps perplexe devant le changement d'univers et l'absence de personnages familiers, puis conquise par l'exotisme qui déferle pour enflammer notre imaginaire... j'ai donc dévoré ce troisième tome sans autre façon.
Non, il n'est pas parfait mais lui aussi fascine et nous entraîne dans son sillage avec une histoire épatante. Ophélie se fait désormais appeler Eulalie. Elle vient d'arriver à Babel pour retrouver Thorn. S'acclimatant tout doucement aux us et coutumes sur place, elle comprend qu'elle doit intégrer le Conservatoire pour devenir une Virtuose et accomplir sa quête. Or, son apprentissage ne se déroule pas sans heurt. Ses camarades lui en font baver, son aura intrigue et sa supérieure ne cache pas son ambition en voulant ternir sa crédibilité. La jeune fille est maintenant endurcie aux coups bas et les affronte avec stoïcisme car elle n'a plus de temps à perdre.
Quid de l'ancien intendant ? de l'ambassadeur ? de la filleule ? des ombres, de l'autre et de dieu ?
On avance, on avance.
Le talent de Christelle Dabos est remarquable : elle trace ses contours et ses lignes avec une méticulosité chirurgicale. C'est fin, très élégant, drôle aussi. On pourrait se lasser de l'air éberlué et des maladresses de l'héroïne, de ses sacrés coups de chance aussi, sans oublier l'emprise théologique sur l'histoire ou l'ébauche amoureuse balbutiante.
Mais j'aime tout, sans demi-mesure. Et je m'achemine sereinement vers le quatrième et dernier tome... gonflée de bonheur !

©2019 Editions Gallimard Jeunesse (P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

J'ai complètement oublié mes réserves concernant Clotilde Seille, la lectrice pour la version audio de la saga ! En véritable conteuse, elle parvient à nous envelopper dans sa bulle et nous raconte les traditions, les interdits, les enjeux et les pièges que renferment les arches. Les personnages aussi s'en remettent à sa faculté de surprendre, de charmer et de dépasser les clichés. J'aime le temps passer à écouter la série par ce biais : c'est une plongée étourdissante pour une expérience vraiment enrichissante.

 

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


09/03/20

Malamander (Les Chroniques de Sinistre-sur-Mer #1), de Thomas Taylor

MalamanderCe roman n'avait pas d'autres choix que de me plaire car j'étais déjà enchantée par la couverture (illustrée par l'auteur lui-même). Précision : Thomas Taylor est également l'illustrateur des couvertures anglaises de Harry Potter. Respect total.
Bref.
Cette nouvelle série est une invitation à l'aventure et aux mystères. Bienvenue à Sinistre-sur-Mer qui compte d'incroyables légendes censées alimenter l'imaginaire des touristes. Sauf que l'hiver venu, ces contes sont bel et bien réels. À l'hôtel du Grand Nautilus, où travaille le jeune Herbert Lemon, une demoiselle échevelée débarque dans son bureau, se présentant comme Violette Parme, en quête d'un détective pour retrouver ses parents disparus.
Car la fonction de notre ami est d'être le Trouveur d'Objets Perdus de la ville. Violette lui explique que sa famille n'a plus donné signe de vie après leur passage à Sinistre-sur-Mer (elle était alors un bébé de quelques mois quand elle a été découverte dans une chambre d'hôtel). Nulle trace des parents, à part des indices inquiétants.
Sans donner son accord, Herbert est pourtant entraîné dans son étonnante histoire. L'occasion pour le lecteur d'en apprendre davantage sur les environs et les personnages. Cette petite prospection est d'ailleurs très appréciable : on visite un bibliodispensaire (où un singe-sirène sélectionne exprès le livre qu'il vous faut lire), on se pourlèche les babines au fish and chips chez Mouillette, on parcourt les couloirs sombres d'un musée exotique, on combat le froid, le vent, la pluie en traçant sur la plage et on salue la Récolteuse officielle des Objets Échoués...
Fabuleux, non ?
Mais on n'oublie pas le danger qui se faufile, entre l'abominable Homme au crochet qui course la jeune Violette ou le monstre marin qui suscite des convoitises à cause de son œuf magique qu'il protège jalousement... On n'en mène pas large mais on adore ça. Pour ma part j'ai bu ce roman comme du petit lait : ambiance fantastique, énigmes captivantes, contes et décors extraordinaires. C'est un début remarquable et réussi pour un auteur talentueux et dans un imaginaire foisonnant. Laissez-moi, j'ai besoin de rêver encore...

Seuil jeunesse (2020) - Traduit par Amélie Sarn

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04/03/20

Sacrées sorcières (de Roald Dahl) par Pénélope Bagieu

Sacrées sorcières pénélope bagieuEXCELLENTE ADAPTATION !

Ce format BD colle merveilleusement à l'humour malicieux de Roald Dahl. On retrouve le ton espiègle, le suspense et la cocasserie du roman (qu'on ne présente plus). Pénélope B. se régale en s'appropriant ce conte pour enfants qui fait dresser les cheveux sur la tête : on s'éclate avec sa petite grand-mère (note inside : le tabac tue), la relation avec son petit-fils est tordante, leur aventure à l'hôtel prend un tour affolant mais l'histoire est vraiment riche en rebondissements, émotions, claquements de dents, sourires et applaudissements.

Le mythe des sorcières retrouve aussi ses lettres de noblesse : oui, ce sont des femmes cruelles et sans cœur. Elles détestent les enfants et ont prévu de les éliminer du royaume. Et toc ! Le plan est infaillible... enfin, c'était sans se douter de l'espion derrière le paravent, qui sent le caca de chien.

J'avoue : Sacrées sorcières est mon roman préféré de Roald Dahl ♥
Seule entorse à la règle : Pénélope B. a créé un nouveau personnage qui n'existait pas dans le texte original. Elle a ainsi glissé une petite fille pour permettre aux lecteurs d'aujourd'hui de choisir le héros auquel il aimerait s'identifier. #ZeroDiscrimination #HeForShe

En tout cas, c'est une lecture formidable et terriblement palpitante. Une adaptation éclatante d'un classique qui n'a pas pris une ride. Humour noir et tension dramatique au taquet... absolument stupéfiant (et pétrifiant). Oui, on reste sur les fesses.
Et moi, j'adore !

Gallimard BD / Collection Fétiche (2020)

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28/02/20

Les Amours d'Alfréd, de Maude Mihami

LES AMOURS D'ALFRÉDVoici donc la suite (ou pas) des Dix voeux d'Alfréd : un petit roman drôle et attachant dans lequel on faisait connaissance avec le duo des Alfred, grand-père et petit-fils, dans un village breton durant les années 70. Campé dans une ambiance familiale et bienveillante, vraiment, ce roman était extra !

Celui-ci permet également de renouer avec la douce sensation de croquer sa Madeleine de Proust. On plonge dans une lecture sans chichis mais racontée avec humour. Le jeune Alfréd tombe amoureux de sa maîtresse qui ressemble à France Gall, tandis que son grand-père réalise qu'il serait temps d'avouer ses sentiments à son grand amour de toujours !

L'histoire s'écoule sur un rythme tranquille et néanmoins pittoresque. C'est comme une petite friandise craquante et croquante qu'on déguste avec un sourire attendri. Il n'y a sans doute plus cette étincelle de nouveauté, ce bonheur inattendu de tomber sur une petite pépite... mais ça reste pétri de bonne humeur, dopé à la trouspignôle et cerné de questions existentielles.

Place aussi à un peu d'émotion dans ce roman : un fantôme nous cause, sa mort soudaine a laissé ses potes sur les fesses mais la vérité peine à éclater... Et d'autres êtres chers nous quittent. Quel choc ! J'ai senti mon cœur se serrer par moments, mais ce sont clairement de bonnes émotions.

Bref. On ressort de cette lecture avec de beaux souvenirs en poche et la sensation d'une rencontre pure, vraie, essentielle. Un troisième livre... oui, encore !

Nil éditions, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/02/20

L'Enfant du Cerf (Shikanoko, #1) par Lian Hearn

A58814C'est encore une immersion hallucinante que nous propose Lian Hean à travers cette série (en quatre tomes) qui s'inspire des grandes épopées guerrières du Japon médiéval. Comme souvent avec les romans japonais, les noms des personnages me freinent un peu pour me sentir à l'aise et naviguer à l'aveugle. J'ai besoin de temps pour m'acclimater et mémoriser la distribution.
Nous suivons donc le jeune Kazumaru, orphelin de père, condamné par son oncle, abandonné en pleine montagne où il rencontre un sorcier et reçoit un masque de cerf au pouvoir remarquable. Désormais Shikanoko (son nom adulte) voyage en compagnie d'un vieux sage et d'une belle enchanteresse qui fera tourner les sens du seigneur Kiyoyori. Lorsque son fils, le jeune Tsumaru, est enlevé, l'homme n'a plus trop le choix que de se rendre chez le prince abbé pour prêter allégeance. Une conspiration contre l'empereur gronde, mais Kiyoyori reste fidèle à ses valeurs.
Humm... en fait, c'est pratiquement mission impossible de présenter cet ouvrage car l'intrigue est nouée de mille nœuds qui cadenassent le plan de façon remarquable. Plus on progresse dans la lecture, plus les liens nous apparaissent et nous ébranlent.
Car c'est une sempiternelle histoire de pouvoir, de vengeance, d'amour et de jalousie. Une histoire avec des accents fantastiques car les bois sont hantés par des esprits, les personnages sont possédés et la magie circule dans l'air. C'est assez sombre aussi car les ambitions - et les passions - sont dévorantes. Je ne vous raconte pas la fin, mais j'étais sous le choc !
Impossible de ne pas ouvrir La Princesse de l'Autumne dans la foulée.

Gallimard jeunesse, 2017 

Couverture illustrée par : Yuko Shimizu

Traduit (anglais) par : Philippe Giraudon

Lian Hearn dévoile dans ce «prequel» les origines mythiques du «Clan des Otori». Elle nous plonge dans un monde envoûtant où se mêlent les aventures de samouraïs traditionnelles et une dimension surnaturelle d'une grande originalité.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10/02/20

La Police des fleurs, des arbres et des forêts, de Romain Puértolas

La Police des fleurs, des arbres et des forêtsUn jeune officier de police, fraîchement diplômé, est envoyé dans le petit village de P. pour résoudre le meurtre de Joël, seize ans, dont le corps a été découpé en petits morceaux et éparpillés dans des sacs Galerie Lafayette retrouvés dans des cuves à confiture ! Sur place, notre homme ne cache pas son scepticisme face à une « police des fleurs, des arbres et des forêts », alias le garde-champêtre Provincio, du genre débonnaire et qui va servir de guide dans cette sordide affaire familiale.

Imaginez, un môme orphelin, maltraité au vu et au su de tous, à peine pleuré et déjà enterré sans autre forme de procès. C'est fort de café ! Notre officier promet de remuer ciel et terre pour épingler le coupable et rendre justice à cette pauvre victime innocente. De son côté, le maire a choisi d'ériger une statue en la mémoire de Joël, en attendant la police a du pain sur la planche !

Et quelle bidonnade ! C'est ce qu'on nommerait une comédie policière hautement burlesque ! C'est franchement bon. On se passionne pour l'histoire, pour l'enquête, pour les personnages. On rit à la lecture des lettres échangées entre l'officier, la procureure de la République et le garde-champêtre. L'histoire se déroule en plein été 1961, dans un petit coin de campagne, le téléphone a été coupé suite à une tempête donc les échanges ont lieu par écrit et par cassette audio. Quelle farce ! Mais vraiment. On vous prévient en avance : cette histoire policière n'est pas « comme les autres » car elle réserve un « coup de théâtre final époustouflant ». Ah ah. La couleur est annoncée.

Et c'est vrai que c'est carrément tordant ! Cela ne nous taraude pas non plus tout au long de la lecture. On avance plaisamment dans le récit et on savoure les bons mots, les déconvenues et les ressorts de cette enquête loufoque. Et puis, bim bam boum... la belle affaire ! J'adore cette rouerie. Si vous avez aimé Tout un été sans Facebook, alors vous allez adorer cette nouvelle aventure.

©2019 Éditions Albin Michel (P)2019 Audiolib

Format audio vraiment TOP ! Et que dire de la conversation qui conclut l'écoute... entre Romain Puértolas et Thomas Marceul, la complicité est de mise. On croirait assister à une discussion entre deux potes. C'est très drôle et intéressant à partager (avec une petite incursion technique livrée en live, sans coupure, vraiment on partage TOUT !). 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Son Espionne Royale mène l'enquête (Her Royal Spyness Mysteries, #1), par Rhys Bowen

SON ESPIONNE ROYALE MÈNE L'ENQUÊTE TOME 1Besoin de raffinement avec ambiance délicieusement guindée ? Hop, suivez lady Georgiana de Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, qui s'improvise gouvernante, femme de ménage et apprentie détective dans cette virevoltante aventure !
Privée de sa rente annuelle, Georgie s'offusque des fiançailles envisagées par sa famille et choisit de se rendre seule à Londres pour subvenir à ses besoins. Vendeuse chez Harrods ? modèle pour styliste en vogue ? pique-assiette insouciante ? domestique incognito ? Notre demoiselle ne manque pas d'idées et encore moins d'imagination.
Même si elle réalise un peu brutalement l'austérité de son nouveau quotidien (préparer ses repas ou activer la chaudière pour son bien-être), elle s'en remet aussi à son titre pour rebondir et saisir les opportunités. Seule la découverte d'un cadavre dans sa baignoire va finalement lui donner du fil à retordre !

L'intrigue sera donc volubile et légère car point de suspense de folie. C'est charmant et débordant de peps. Par contre on oublie la présentation de l'éditeur qui n'a vraisemblablement pas lu le même roman (présentation réductrice et surfaite). Pour le reste on s'accorde sur la fraîcheur de Lady Georgiana, sa grâce, son humour, sa maladresse, et sur la dynamique de l'enquête, joyeuse et pimpante. Vraiment pas de quoi s'ennuyer !
C'est aussi le pur produit du flegme britannique qui offre le cadre idéal, la comédie enlevée et singulière, les personnages pittoresques et l'envie d'y revenir au plus vite... car OUI j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une série sans prétention mais merveilleusement cosy, vintage, poudrée, pompeuse et désuète. Tout ce que j'aime.

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2019

Traduit par Blandine Longre

#challengebritishmysteries chaperonné par @lou_myloubook et @hildelle

 

08/02/20

Endgame, Tome 1 : L'appel, de James Frey & Nils Johnson-Shelton

A66215Extraordinaire ! Vraiment. Mis de côté à sa sortie - à cause de son volume, oups - ce roman s'est miraculeusement rappelé à moi et s'est imposé en deux nuits blanches. Yep. À tous ceux qui aimeraient lire un roman type Hunger Games, je vous le dis, foncez !

Endgame, c'est un Jeu impitoyable qui vise la fin du Monde. Douze candidats, issus de peuples anciens, sont destinés à se défier. Leur but : décrocher trois Clefs et résoudre la Grande Énigme. Ils ont grandi dans l'attente de cet Appel. Armés d'une détermination farouche, ils disposent aussi de leur lourd héritage pour remporter la victoire (et assurer la survie de leur Lignée). Ils ne possèdent aucun pouvoir magique. Ils ne sont pas immortels. Seules les alliances pourraient les guider à déjouer les pièges... les alliances mais aussi les trahisons car dans Endgame tous les coups sont permis. Qui sera, sera.

Les auteurs nous mettent très vite dans l'ambiance : sans concession et d'une violence implacable. On fait un rapide tour d'horizon pour connaître les Candidats, dont Sarah (l'américaine à la vie ordinaire), Chiyoko (l'étrange japonaise qui ne parle pas), Jago (le mafioso péruvien), Baitsakhan (un môme psychotique), Maccabee (le millionnaire aguerri) ou Shari (une jeune femme pensive et réservée). Un casting assez riche et varié auquel on s'attache, on s'interroge, on doute. On n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs.
Car le rythme imposé est vif et ardent, du coup il faut mémoriser vite et bien les noms pour se lancer à fond dans le jeu. La lecture n'en est que plus intense et passionnante ! Ça cogne, ça explose, ça tranche... les joueurs se pourchassent et parcourent le globe à la recherche des indices. Ils piratent les réseaux, détournent des avions, espionnent et scellent des pactes qui seront brûlés sans état d'âme. Palsembleu ! ça dépote.
Moi j'ai tout gobé, tourné les pages comme une timbrée, tout lu avec des yeux hallucinés, eu mon petit cœur brisé à la fin et pesté contre la vie qui m'impose de dormir ou d'honorer une vie sociale (m'écarter de la suite... bouh quel déchirement !). Oui j'en suis là.
Accro, carrément.

Gallimard (2014) - Traduit par Jean Esch

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or.
> Pour participer sur https://keplerfuturistics.com/
> Lire les règles de la chasse au trésor Endgame sur www.endgamerules.com

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30/01/20

Allô, Major Tom ? de David M. Barnett

Allô Major TomRien de prédisposait un simple technicien en chimie à devenir le prochain astronaute pour une mission sur Mars. Le jour de la présentation à la presse, Thomas Major croise le candidat en question sauf que celui-ci s'écroule à ses pieds. Plouf, arrêt cardiaque. Thomas saisit sa chance et enfile la combinaison avant de sourire béatement aux photographes du pays. Comme dans la pub !
L'agence spatiale britannique est en ébullition. Qui est cet intrus ? comment endiguer l'engouement des médias ?
« La cité des étoiles, en Russie, veut connaître son expérience avant de démarrer l'entraînement. Est-ce qu'il a au moins quelques heures de vol à son actif ?
La responsable des embauches collaborateurs parcourt ses notes et dit : - Seulement sur Ryanair, pour être honnête.
Baumann se ragaillardit.
- Il a été pilote de ligne ?
- Non. Il est parti en vacances, une fois. Il a détesté, d'après nos informations. »
Trop tard pour reculer. La chargée de communication propose de façonner ce nouveau visage pour devenir l'idole d'une génération. Mais Thomas n'est pas très coopératif. S'il a choisi de tout plaquer sur Terre, c'est parce qu'il est grincheux, solitaire et amer. Son dernier coup de fil, pense-t-il, est réservé à son ex (Janet). À la place, c'est Gladys qui répond. 
Gladys Ormerod est une mamie qui élève seule ses deux petits-enfants, pendant que leur père est en prison. Elle perd aussi un peu la tête. Soucieuse de ne pas alerter les services sociaux, Ellie, l'adolescente de quinze ans, se démène car la situation est grave : mamie a été escroquée sur internet et a perdu tout l'argent du foyer, son frère James se fait harceler à l'école et souhaite participer à un concours pour scientifiques en herbe. Le coup de fil de Major Tom va donc tomber à pic pour cette famille aux abois !

En attendant, la lecture tourbillonne en émotions et en épopées farfelues. On suit avec bonheur Ellie et ses proches dans leur course désespérée pour ne pas boire le bouillon... à côté de ça, on découvre un homme dans l'espace qui fuit lui aussi ses fantômes et qui pensait n'avoir rien à perdre. Son voyage et sa rencontre avec les Ormerod lui font revoir sa copie au terme d'incroyables retournements de situation !
Scientifiquement, cette histoire est bien évidemment en toc - l'auteur s'en excuse - mais on s'en moque car on s'attache surtout à partager les hauts et les bas de ces personnages meurtris et en pleine dérive. Le roman est aussi un clin d'œil à David Bowie (la conférence de presse tombe le jour de son décès). La mission Mars s'essoufflait déjà avant même de décoller - douce ironie. Ground Control to Major Tom ! C'est le leitmotiv du roman : un roman drôle, tendre, attachant, optimiste et bienveillant. On le referme non sans émotion... There's a starman waiting in the sky ♪♫
https://youtu.be/tRcPA7Fzebw

JC Lattès (2018) - Traduit de l’anglais par Claire Breton

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/01/20

Stella et les Mondes Gelés (Le club de l'ours polaire #1) par Alex Bell

Le club de l'ours polaireQuelle fabuleuse lecture !
Stella Floccus Pearl vient enfin d'obtenir le droit d'accompagner son père Félix dans son expédition. Pour la fillette de douze ans, l'occasion est trop belle pour vivre en vrai ses rêves les plus fous. Mais pour cela, il a fallu négocier son titre de Membre Junior et (hélas) Temporaire auprès du Cercle de l'Ours Polaire. Stella et Félix doivent maintenant prouver que sa place est amplement méritée.
Et pourtant... « une règle bien connue veut que les expéditions audacieuses dans des contrées sauvages ne se déroulent pas toujours comme prévu » : les traîneaux sont à peine lancés sur les pistes enneigées et déjà les loups partent en vrille. Les quatre enfants à bord sont brutalement livrés à eux-mêmes, débutent aussi de folles et palpitantes aventures...
En route vers l'inconnu, semé d'embûches, auprès de compagnons très dissemblables : Stella doit composer avec son cousin Dragigus, timide et maladroit, Shay, un valeureux chuchoteur de loups, et Ethan, un irascible magicien qui appartient au club concurrent du Calmar Géant. Forcément leurs différences serviront d'armes pour affronter les obstacles et enrichir leur équipe de bras cassés.

En attendant, c'est un savoureux mélange de complicité, d'humour, de magie, de mystères et de rebondissements. Pour Stella, le voyage la conduira jusqu'aux secrets de ses origines - la fillette avait été abandonnée dans la neige et recueillie par Félix vers l'âge de trois ans. C'est aussi une histoire pleine de clins d'œil pour La Reine des neiges ou Les Royaumes du Nord : paysages du bout du monde, ambiance glaciale, créatures fantastiques, folklores et légendes... Cette lecture inspire une envie de voyage et d'évasion - c'est tout cuit ! La suite est déjà disponible avec Le Mont des sorcières.

Gallimard Jeunesse (2018) - Traduit par Faustina Fiore

illustré par Tomislav Tomic

Parution en format poche chez FOLIO JUNIOR (2019)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,