02/03/21

Un nom sur la liste, de Monica Hesse

Total respect pour ce roman qui évoque l'horreur de l'Holocauste et le drame des survivants avec une justesse de ton qui ne faiblit jamais. Nul pathos au programme. Mais des émotions brutes, vibrantes et tellement humaines.

Un nom sur la listeRescapée de Birkenau, Zofia parvient à se rendre en Pologne pour retrouver son frère Abek. Trois ans plus tôt, toute la famille a été déportée puis séparée. Tous ont malheureusement péri. Zofia est simplement convaincue que son frère va la rejoindre. N'en pouvant plus d'agir, elle poursuit son chemin pour gagner un camp de personnes déplacées. Elle n'a de cesse de questionner, d'aller au contact des commissions désordonnées, de bousculer les administrations, d'écrire des lettres. Cette attente la ronge et pourtant elle s'accroche à cet espoir pour ne pas sombrer.

Le parcours de Zofia est passionnant car il montre un monde en ruines et traumatisé par la folie haineuse. Au milieu de ce champ dévasté, on découvre une communauté en quête de renouveau - entraide, amitié, amour. Tous ont la volonté de vivre le moment présent comme une revanche sur le destin. La scène du mariage illustre à quel point cette espérance est grande : la musique, les rires, les toilettes apprêtées. C'est vraiment incroyable. L'auteure n'a d'ailleurs rien inventé, juste lu de nombreux témoignages pour alimenter son roman.

Et quel roman ! J'ai adoré du début à la fin. J'ai été fascinée par la détermination de Zofia qui, au fil des chapitres, va également se révéler une héroïne délicate car faillible et imparfaite. Ses souvenirs sont flous, ses choix incertains et ses actions discutables. Malgré tout, elle trace sa route et ne dévie pas de son objectif. L'histoire est captivante et bouleversante. J'ai juste foncé tête baissée en me demandant où était Abek et comment Zofia allait surmonter son héritage. Croyez-moi, c'était pfiou !!

Excellente lecture, après Une fille au manteau bleu de la même Monica Hesse.

Nathan, 2021 - Traduit par Anne Krief

❤️

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22/02/21

Missouri 1627, de Jennifer Hendriks & Ted Caplan

Missouri 1627Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte, Veronica dit niet - son avenir est tout tracé et elle ne prévoit pas d'en changer. Mais pour agir vite et bien, elle doit se rendre dans une clinique se situant à 1600 kilomètres du Missouri et convaincre une vieille copine d'enfance de l'accompagner. Pas rancunière, Bailey l'embarque dans sa Chevrolet El Camino orange et lui promet de vivre une expédition qu'elle n'est pas prête d'oublier.

Oh non. Au-delà du contexte dramatique et des soucis qu'il soulève (le poids de l'éducation, les traditions et le libre-arbitre d'une grossesse désirée ou pas), ce roman prend le parti de la dérision. Car ce road-trip est complètement dingue et déjanté. On trouve notamment un petit copain / psychopathe / qui s'accroche à son rêve et qui poursuit sa dulcinée jusqu'au bout de l'aventure / fait flipper. On croise aussi des vaches folles, des énergumènes inquiétants, on fait des rencontres insolites, d'autres moins, mais on sourit beaucoup au cours de ce voyage.

La lecture file également à toute allure et rend cette escapade grisante. Certes le fond est poignant mais traité avec humour, d'où ce décalage improbable et tellement bon. Veronica et Bailey sont deux héroïnes formidables. Merci à Jenni H. & Ted C. pour cette histoire moderne et pas du tout moralisatrice. Fuck les aigris.

Bayard Jeunesse, 2021 - Traduit par Sidonie Van Den Dries

Parfois, dans la vie, il y a des tests qu'on préfèrerait rater.

Deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main. Commence alors un périple à mille à l'heure sur les routes des États-Unis.

Des rebondissements en pagaille, un lexique de gros mots très créatif, une amitié mise à l'épreuve, un vent de liberté et bien plus encore...

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19/02/21

Bearmouth, de Liz Hyder

BEARMOUTHAventurez-vous « à l'aveugle » dans cette mine aux couloirs labyrinthiques où vivent des hommes qui n'ont plus vu la surface de la terre depuis une éternité. Condamnés à trimer comme des brutes contre un salaire de misère, ils ont souvent été vendus ou expédiés contre leur gré dans cet enfer.

L'entraide entre les gars est cependant réelle - ça se serre les coudes, ça protège les plus jeunes, ça partage son savoir et ça apprend à lire et écrire. C'est d'ailleurs le petit Crapouille qui nous raconte son histoire : sa routine la semaine, son jour du Seigneur, ses leçons avec Thomas, son amitié avec Tobie.

Et puis un jour, un nouveau débarque - Desmond et ses yeux noirs qui expriment une colère froide. Crapouille pense au démon en entendant son prénom. Le garçon n'est pas comme les autres car il parle de révolution. Le début des embrouilles. Désormais les questions se bousculent face aux inégalités de plus en plus invivables.

Et là, ça fait BOUM dans votre tête. Vous, lecteur sourcilleux et attentif à comprendre le charabia du gamin - bravo à la traductrice pour son travail remarquable. Il faut décoder et polir cette langue râpeuse et maladroite. Ensuite il faut s'échapper de cette sensation d'étouffement qui se dégage du roman. Il y a une telle intensité derrière les chapitres qui s'enchaînent. L'action est lente mais la pression enfle dangereusement.

Je vous le dis : cette lecture m'a franchement bluffée. J'étais agrippée aux pages de mon bouquin que j'ai dévoré d'une traite. C'était incroyable. Tellement âpre et angoissant avec cette intuition qu'on nous roule mais qu'on ne sait pas où ça mène. Remarquable, vraiment.

La Martinière J. (2021) - Traduit par Rosalind Elland-Goldsmith

Une dystopie d'un réalisme à couper le souffle, inspirée par le quotidien des mines du nord de l'Angleterre au XIXe siècle. Une prose singulière qui met en avant l'écriture et le langage comme outils d'émancipation.

 

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/02/21

Et ne t'avise pas de m'embrasser ! par Mhairi McFarlane

Et ne t'avise pas de m'embrasserQuelle histoire ! Laurie se fait larguer après dix-huit ans de vie de couple sous prétexte que son copain ne s'estime plus heureux en ménage. Cependant, la jeune femme apprend deux-trois mois plus tard qu'il a déjà trouvé sa remplaçante (et qu'il n'est pas à une goujaterie supplémentaire). Oh non. Du coup, ça bout à gros bouillons car le chagrin a laissé place à la colère.

Comment Laurie va-t-elle se relever d'un tel affront ? En acceptant un pacte avec le Diable - aka Jamie Carter - cet avocat fraîchement débarqué au cabinet ne fait pas l'unanimité dans les couloirs car il est trop sexy et arrogant. Ses dents raient le parquet et sa suffisance dérange. Toutefois, le type a vite compris qu'il devait changer son image pour sa carrière. Il propose alors à Laurie de faire semblant de sortir ensemble, en s'exhibant principalement sur les réseaux sociaux. Ainsi, elle pourrait rendre son ex jaloux et lui parviendrait à obtenir sa promotion. Ce soir-là, Laurie est pompette et désabusée. Elle n'a plus rien à perdre et accepte avec grand plaisir. Mouahaha.

Certes, le plaisir sera grand aussi pour la lectrice qui tombe rapidement sous le charme de Jamie, d'autant plus qu'il révèle une autre personnalité sous sa carapace de tombeur. De son côté, Laurie est également une femme admirable. Elle est belle, drôle et intelligente. Elle a trente-six ans mais s'imagine trop vieille et inexpérimentée sur le marché de séduction. OMG.

Le roman va donc raconter son chemin vers la reconstruction, en remontant depuis l'enfance et ses liens avec ses parents, sa relation avec Dan et sa rupture douloureuse. Finalement, il offre aussi un contenu plus inattendu et touchant, puisque l'histoire s'intéresse davantage à son rôle de femme dans une société (brutale) tout en soulignant l'amitié naissante entre les personnages, la complicité grandissante et la confusion des sentiments.

C'était super bien dosé & adorable ! J'ai beaucoup, BEAUCOUP aimé ma lecture. De toute manière, les romans de Mhairi McFarlane sont pour moi une valeur sûre. On y trouve à la fois la touche légère de la comédie romantique, mais aussi des points sensibles qui imprègnent l'histoire d'une sincérité attachante. Et moi, je suis FAN. ♥

HarperCollins / coll. &H / 2020

Traduit par Gaëlle Brazon

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08/01/21

Laisse tomber la neige, par Cécile Chomin

Laisse tomber la neigeLarguée par son fiancé le jour de leur mariage, Claire part s'isoler dans un gîte en pleine montagne. Elle est malheureusement accueillie par un ours mal léché qui ne souhaite guère l'intrusion de cette péronnelle mal embouchée.

Mais Claire a plus de ressources que l'individu suppose et réussit à s'imposer puis à bousculer les habitudes du prénommé Hugo. En fait, ce dernier n'est pas un sombre ermite mais un ancien joueur de hockey actuellement en convalescence.

Après une rencontre explosive, la cohabitation réserve de savoureuses parties de rigolade. Claire et Hugo ne font pas de chichis et se comportent en bons camarades qui se vannent souvent.

Bien sûr, c'est sous couvert d'une réelle attirance mais là aussi il faudra patienter un peu et c'est tout ce qu'on demande. L'un et l'autre ont d'abord des blessures à panser et ne songent pas vraiment à se mettre en couple. Mouahaha.

Quelle chouette lecture, vraiment ! J'ai adoré l'ambiance et les personnages, les décors, la neige, le froid, les chiens, les potes, moi en train de boire du punch à la mirabelle ou une tisane au coin du feu. C'est tout à fait ça. Ou je m'y vois carrément.

Au moins la lecture a pour effet de se déconnecter de la réalité (et on en redemande par ce mois de janvier déprimant). Le roman invite ainsi à l'évasion tout en combinant la tendresse, l'amitié et la passion (avec beaucoup de dérision). Bref. Go pour un retour aux sources digne de ce nom. Yep.

J'ai Lu (2018)

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16/12/20

L'Ickabog, de J.K. Rowling

L'IckabogAgréablement surprise par ce nouveau roman de JK Rowling, j'avais imaginé qu'il s'agissait simplement d'un conte pour enfants alors que l'histoire se révèle beaucoup plus féroce et effroyable. On n'a pas les cheveux qui se dressent sur la tête non plus, mais disons qu'il faut s'attendre à une aventure hors du commun.

Cette lecture met en scène un roi vaniteux et idiot (Fred Sans Effroi), des héros malmenés par un destin impitoyable (Daisy & Bert) mais aussi une légende qui sert d'alibi pour masquer la lâcheté et la cupidité (le Mystère Ickabog). C'est peu après la mort d'une couturière que l'avenir de Cornucopia va basculer. Et dans la plus incroyable passivité ! En fait, un événement en entraînant un autre, l'histoire prend petit à petit un virage plus dramatique mais palpitant. Saluons au passage la rouerie de certains car ils forcent l'admiration. Hahaha. Ceci dit, Rowling s'y entend parfaitement pour créer des êtres perfides et sans scrupule. Des personnages grossiers et obséquieux qui placent leurs billes en toute impunité (la liste est longue). Cela permet aussi un bon déroulement de l'intrigue avec du rythme, de l'humour, des émotions et de la fantaisie. Je suis complètement fan.

Une fois encore, la machine Rowling a tout broyé sur son passage. Son talent de conteuse d'histoires n'est plus à démontrer. Même quand on se retrouve avec une invitation peu alléchante, on succombe à la tentation et on s'étonne d'avoir douté ! Mea culpa. Ce roman m'a totalement embarquée dans son univers pour une expérience de lecture exceptionnelle. Cela s'adresse à tout public curieux de rêver, de voyager, de penser aux ressorts de la vie (ses déceptions, ses peurs, ses tristesses mais surtout ses joies et ses rires). Un pur bonheur. Love ❤️️️ that

Gallimard Jeunesse, 2020 / Traduit par Clémentine Beauvais

Également disponible en format audio

  • Lu par : Aïssa Maïga
  • Durée : 7 h 50
  • Un monstre mythique, un royaume en danger, des aventures qui repousseront les limites du courage de deux enfants. Découvrez un conte formidablement original, où l'espoir et l'amitié ont le pouvoir de renverser des montagnes. 

AUTOUR DU LIVRE : Article à lire

 

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15/12/20

Mariage sous les flocons, de Sarah Morgan

Mariage sous les floconsQuelle belle lecture ! Probablement trop sucrée et bien-pensante mais finalement douce et attachante. Une vraie lecture cocooning avec des histoires qui touchent en plein cœur. Dans ce livre, on comprend qu'aucune famille n'est parfaite et qu'on peut faire des erreurs en amour. On comprend surtout qu'il faut parler à cœur ouvert et ne pas se replier sur soi en voulant protéger les autres.

Moi je vous le dis que ce roman est extrêmement touchant et bienfaisant ! ♥

La famille White apprend avec stupeur que Rosie, la petite dernière, va se marier pour Noël avec un fiancé qu'elle connaît depuis trois mois. Sa sœur aînée est convaincue qu'elle se trompe et débarque à Aspen avec la ferme intention de mettre un terme à cette mascarade. Leurs parents sont eux plus soucieux d'annoncer aux filles qu'ils vont divorcer mais veulent attendre la fin des festivités pour tout avouer. D'ici là, ils décident de faire semblant et de prétendre s'offrir une seconde lune de miel. Maggie va d'ailleurs se révéler extrêmement convaincante au moment de descendre de l'avion (elle a noyé ses angoisses en buvant trop de champagne et déboulé complètement pompette pour sa première rencontre avec son gendre). D'où une attitude volubile et très démonstrative avec son futur ex ! J'avoue, c'est assez drôle. De son côté Katie se heurte au témoin du marié qui a immédiatement senti son hostilité et se dresse en rempart pour préserver le jeune couple. Sauf que la Katie est au bout du rouleau et en plein burn-out à cause de son métier de traumatologue.

Bref. Bref. Bref. Vous jetez tout ça dans le shaker et vous secouez bien fort pour obtenir un cocktail onctueux. Il y a même des passages qui collent tellement avec la réalité ou les questions qu'on se pose sur sa vie, son avenir, ses attentes. Roulement des yeux vers le haut. C'était donc mon premier Sarah Morgan et j'ai été conquise. Le décor aussi est fascinant - les montagnes enneigées du Colorado, les cabanes dans les arbres, les balades en traîneau ou les chalets en bois au beau milieu de la nature sauvage. Comment ne pas craquer ? Sur ce, salut les amis. Je vous enverrai une petite carte pour donner des nouvelles. ​😘​❤️️​

HarperCollins / Collection &H / 2020

Traduit par Gaëlla Brazon. Titre VO : A Wedding in December

PS : La couverture en vrai est de toute beauté ! N'hésitez pas à la découvrir.

 

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08/12/20

Asha Tueuse de Dragons (La Légende d'Iskari #1) de Kristen Ciccarelli

iskari asha tueuse de dragonsIntriguée par cette couverture et son univers combinant des dragons et un royaume en plein chaos, j'ai tenté l'aventure sans attente particulière. Résultat : j'ai carrément adoré et je ne vais pas traîner pour découvrir la suite. ♥

Asha chasse les dragons pour son père, le roi de Firgaard. C'est elle, l'Iskari. La porteuse de la mort. Elle est à la fois crainte et admirée, porte fièrement ses cicatrices et affiche une détermination de déesse. Pourtant la jeune femme se sent souvent seule et isolée. Promise à Jarek, le commandant des soldats, elle ressent de moins en moins l'envie de sceller son destin à cet alpha conquérant. Elle va alors accepter le compromis de son père en partant traquer le Premier Dragon pour lui arracher le cœur.

Mais les dés sont pipés, la mission est plus ardue qu'en apparence. Les légendes refont peu à peu surface, les mythes s'effondrent et la rébellion se prépare. L'histoire n'aura de cesse de se déployer, dévoiler son univers et amener de nouvelles rencontres. Les personnages aussi vont s'enrichir, s'affirmer et surprendre. Bref. C'est passionnant. Si j'ai plus d'une fois douté de la tournure des événements, j'ai dévoré ce roman selon un rythme oscillant souvent entre frénésie et coup de frein pour faire durer le plaisir. Hanlala. Me voilà complètement emballée par cette nouvelle série. C'est tout simplement palpitant, intense et surprenant.  Tentez le coup. Smacks !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Illustration de couverture : Patrice Cablat

 

03/12/20

Broken Knight (All Saints High #2), par L.J. Shen

Broken KnightJe ne peux pas mettre moins de cinq étoiles après l'avalanche d'émotions ressentie. Non c'est impossible. J'aime tellement cette série. Et pourtant l'histoire de Knight m'a brisé le cœur. Bon sang de bonsoir. Je ne m'y attendais pas du tout, mais j'ai été carrément brisée. Notamment le chapitre 24 a été le coup de grâce. Celles qui savent comprendront. Plaie à vif etc. Bref.

Knight Cole est donc le fils adoptif de Dean & Rosie (cf. Devious). Le gamin est fou amoureux de sa voisine Luna Rexroth (fille de Trent & Edie cf. Scandalous). La fillette est muette depuis l'abandon de sa mère biologique. Les plus grands spécialistes n'ont rien pu débloquer. Et depuis toujours Knight a cet instinct de chevalier auprès d'elle. Il la protège, la suit comme son ombre, se désespère d'être aimé en retour. Car sans cesse Luna repousse ses avances. Alors il joue au caïd au lycée en se pavanant comme capitaine de l'équipe de foot et collectionne les conquêtes sans lendemain. Il soigne sa réputation de débauché, arrogant et roi du monde.

En vérité il masque de profondes blessures. Des blessures dont Luna n'est pas étrangère. Mais disons que leur histoire est vraiment, vraiment compliquée. Ces deux-là s'aiment mais ne savent pas y faire. Alors ils s'affrontent et se torturent. C'est parfois ridicule de s'obstiner autant et de repousser l'autre pour des broutilles. Soupir.

Ce roman est sans doute moins électrique que le précédent Dirty Devil sauf qu'il est plus ancré dans l'émotion et l'instinct de survie. Je n'imaginais pas qu'il allait réveiller de vieilles blessures 😭 - j'aurais pu fuir à toutes jambes.

Heureusement ce Knight Cole vaut fichtrement le coup avec son sourire canaille et sa posture dominante. Ses nombreux excès font rugir de mécontentement. Sauf que Knight Cole est franchement un type épatant. Après mes 450 pages de lecture, j'avais mal aux yeux à force d'avoir trop pleurniché mais j'avais aussi le cœur lourd de bonheur. C'était trop bon. Cette série me rend littéralement cinglée !

Soupir d'extase. 🔥❤️️

HarperCollins / ex-Harlequin / collection &H / 2020. Traduit par Lauriane Crettenand

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02/12/20

Joyeux Noël et laisse-moi tranquille ! par Eve Borelli

Joyeux Noël et laisse-moi tranquille HC

MAIS QU'EST-CE QUE C'ÉTAIT DRÔLE !!!
Ce n'est pas la première fois que je prends un plaisir fou avec un roman d'Eve Borelli. Pourtant celui-ci se place en haut du panier. C'est la parfaite comédie qui fait glousser joyeusement du début à la fin. L'histoire est racontée par une héroïne complètement folle - elle est pleine de fougue et souvent maladroite. Malgré tout, sa pétulance fait aussi partie de son charme. Franchement j'ai adoré. ♥

Trahie par son petit copain à quelques jours des fêtes de Noël, Pia-Mia déclenche le Code Lasagne et rentre fissa dans le cocon familial qu'elle avait quitté un an plus tôt comme une voleuse. Son frère Milo et sa sœur Albertina lui ouvrent grand les bras non sans lui dire ses quatre vérités. De toute manière, la vie chez les Cabrera est pittoresque et mouvementée. Chacun s'exprime haut et fort, le tout copieusement arrosé de manzana pour des lendemains brumeux. Mais la tendresse et l'entraide sont également inscrits dans leur ADN. Cette famille forme un noyau dur et solide. Même si un oisillon s'égare malencontreusement du nid, la fratrie le recueille tout aussi vite.

Pia-Mia retrouve donc cette ambiance unique et chaleureuse. Malheureusement elle retombe aussi sur son ami d'enfance qui ne lui pardonne pas son départ précipité au bras d'un autre. Arf ! ces deux-là sont amoureux depuis des années mais ont toujours masqué leurs sentiments. À la place ils se chamaillent et tirent souvent de mauvaises conclusions. Ça alimente surtout l'attente et l'attirance car ça crépite entre eux. Et surtout c'est très, très drôle. C'est vraiment le point fort du roman. On se marre tout du long. Un vrai régal.

Pia-Mia et sa famille sont des adeptes de WhatsApp et de # qui ponctuent le texte à outrance. Leurs traits d'humour sont actuels, tellement désopilants. Enfin moi, ça m'a beaucoup plu. L'histoire d'amour n'est pas au centre du roman. C'est surtout une comédie romantique faite pour divertir et qui atteint efficacement son but. Et c'est aussi un texte gourmand, sucré, qui parle de cookies et de barbe à papa. D'un garçon fou d'amour qui collectionne les mots doux et d'une nana déjantée qui apprend peu à peu à lâcher prise. Bref. FONCEZ !!! ​🤲​❤️​😗​

HarperCollins Poche / 2020