01/08/22

Le Combat d'hiver, de Jean-Claude Mourlevat

C'est l'un de mes romans préférés de Jean-Claude Mourlevat. Lu une première fois en 2006. Comme il vient de sortir en audio, j'ai profité de l'occasion pour une relecture. Et j'ai adoré. ♥

Le combat d'hiverJ'avais vaguement souvenir de son ambiance, inquiétante et poignante. Après tout, on suit l'histoire de quatre adolescents en quête de leurs racines et dans un pays où règne la terreur. On trouve aussi des combats dans des arènes, une milice déterminée à traquer les fugueurs et un chant pour la liberté qui fait vibrer les murs du théâtre et le cœur des résistants.

Tout commence quand la jeune Milena profite d'une visite chez sa Consoleuse pour fuguer. On apprend également qu'un garçon de l'orphelinat voisin est en sa compagnie. Son amie Hélène est encore sous le choc. Elle n'a rien vu venir, ne comprend pas cette décision. Elle prend alors contact avec Milos, un camarade de Bartomoleus, pour partir à son tour.

En chemin, évidemment, la vérité sera plus rude. La Phalange, le régime autoritaire, lance des hommes-chiens à leurs trousses, enlève des enfants, force des pauvres types à lutter à la vie à la mort, humilie la population, dégaine les armes à la moindre protestation. Certaines figures émergent du lot et incarnent le meilleur et le pire. Et au milieu de ce chaos, nos quatre héros sont entraînés vers leur destinée.

Après tout ce temps, mes émotions sont intactes. J'étais captivée dès les premières notes, bouleversée par cette histoire pleine de force, de rage et de poésie. Amour, amitié, passion. J'étais à cran, parce que le drame est proche. Ajoutez la voix de Rachel Arditi pour envoûter l'auditoire et partager une expérience qui tient en haleine et qui laisse son empreinte !

Évidemment, je recommande.

©2006 Editions Gallimard Jeunesse (P)2022 Editions Gallimard Jeunesse

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10/07/22

4 jours de folie, par Emma Hart

Oh, purée ! Je colle volontiers mes cinq étoiles, sans chipoter, à ce roman qui m'a fait passer un moment extra. C'était pile la lecture qui convenait à mon début d'été : un rendez-vous polisson et déjanté, comprenant un couple pour de faux et surtout un potentiel masculin à se pâmer. Miam, double miam.

4 jours de folieAprès une nuit enfiévrée dans le lit d'un bel inconnu, rencontré la veille dans un bar, Poppy envisage de filer en douce au petit matin avant de se raviser pour lui proposer un étrange accord - qu'il l'accompagne au mariage de sa sœur en prétendant être son petit ami. Contre toute attente, Adam accepte et se lance dans cette aventure de quatre jours. Oui, de folie. Car Adam va débarquer en plein psychodrame familial : une mariée au bord de la crise de nerfs, une mère tyrannique, un grand-père alcoolique, un père fan de hockey et une Poppy qui doit veiller à l'équilibre de tous en évitant le naufrage. Au secours. Les situations loufoques s'enchaînent, l'hystérie est collective mais c'est aussi tellement drôle. Adam, loin de paniquer, va être comme un poisson dans l'eau. Et pas seulement parce qu'il est une star de hockey au cœur d'admirateurs acharnés. Devinez d'ailleurs qui ignorait tout de son pédigrée ? Hahaha. Poppy est unique dans son genre aussi. Sarcastique et allergique au romantisme, elle n'est pas hyper tendre avec son partenaire. Enfin, elle craque pour lui mais se défend d'éprouver le moindre sentiment qui pourrait la rendre fragile. Quant à Adam, dios, il est parfait. Charmant, attentif, beau joueur et caustique. Il tient la dragée haute à sa belle rouquine et tombe, lui aussi, dans le piège de cette aventure sans lendemain qui prend de plus en plus de place dans sa tête. Huhu.

Ce gars, c'est mon coup de ♥ ! Et je place illico ce roman dans le top de mes lectures favorites pour l'été ou pour glousser sans honte comme une dinde. Yep. C'était trop bon !

Hugo Roman, 2020 / repris en poche dans la collection New Romance (2021)

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27/06/22

C’est arrivé un été (Les soeurs Bellinger #1) de Tessa Bailey

Après avoir découvert le roman d’Emily Henry (Comme dans un roman d'été), Goodreads m’avait vivement recommandé Tessa Bailey. Quand j’ai appris que le roman serait traduit et disponible chez L’Archipel, je n’ai pas hésité. Ô joie. J’ai adoré : les personnages, l’ambiance, Brendan, l’alchimie du couple, les déclarations dingues, l’émotion, la tendresse, le vent de folie, les étincelles, l’humour. Tout ça, tout ça. C’était si bon. 

C’est arrivé un été

L’histoire débute de façon ordinaire. L’héroïne est une princesse des réseaux sociaux et mène une existence frivole à Los Angeles jusqu’au scandale de trop. Son beau-père décide de lui couper les vivres et l’expédie dans un village de pêcheurs près de Seattle. Sur place, Piper pourra mieux gérer son héritage paternel et apprendre à devenir plus responsable. Mais l’arrivée de notre californienne ne passe pas inaperçue. Surtout aux yeux du capitaine Taggart. D’humeur taciturne, l’homme aux manières bourrues est intimement effrayé par cette tornade blonde qui ne cesse de lui tourner la tête.

Et ça fait mouche ! Entre eux, ça pétille. C’est électrique. C’est vif, spontané. Ça franchit toutes les limites. La relation se construit doucement. L’un et l’autre résistent aux doutes, aux peurs, aux fantômes du passé. Mais l’idylle est forte. Le couple discute beaucoup et chasse rapidement les malentendus. On est vraiment dans une comédie romantique, qui fait du bien, sans sensualité débordante, même si le sex-appeal est bien réel. Oooh, le charme ténébreux du capitaine grincheux. J’ai complètement craqué. Piper aussi est une jeune femme incroyable. Bien au-delà de ses apparences superficielles. J’ai aimé qu’elle dévoile d’autres facettes, plus vulnérables et profondes. Son lien avec sa sœur Hannah. Sa fraîcheur. Ses ambitions.

L’ambiance à Westport donne également envie de tout plaquer pour adopter un nouveau style de vie - l’océan à perte de vue, le bar miteux, les larmes versées sur le quai, la communauté qui se serre les coudes, l’esprit familial à bord du bateau, cette communion d’esprit qui fait tout. C’est à l’opposé de l’existence pleine de paillettes de Piper, mais elle aussi va imposer son style et c’est étourdissant. N'hésitez pas, pour les vacances pour pour un moment de détente, ce roman est génial !

éditions L'Archipel, 2022 pour la traduction. Traduit par Séverine Quelet

Disponible le 7 juillet #CESTARRIVÉUNÉTÉ #NetGalleyFrance

⭐⭐⭐⭐⭐ ❤️

Posté par clarabel76 à 17:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/06/22

La Reine sans couronne (Keleana #2) de Sarah J. Maas

Keleana-tome-2-La-Reine-sans-CouronnePeu de temps après ma lecture du premier tome de Keleana, je replonge dans cet univers et savoure mes retrouvailles. Une chose est sûre, ce deuxième tome est diablement bon (même si le précédent était très bon aussi). C’est juste qu’on sent davantage l’histoire monter en puissance, en émotion et en révélation.

Pour Keleana, d’abord. Pour ses proches, la princesse Néhémia, le prince Dorian et le capitaine Chaol. Pour ses missions, le danger, la traque, le sang. Les énigmes dans les catacombes. Les projets secrets du roi. La confiance qu’on peut accorder contre la conviction de protéger les autres. Se taire. Devenir complice. Bref. On doute beaucoup.

Si l’on évite un tant soit peu les (nombreux) spoilers, on peut tout gober. Et fantasmer, trembler, hurler. Parce qu’il y a des séquences incroyables, des instants romantiques et bouleversants, et d’autres moments plus durs et irrévocables.

« Il essuya ses larmes, souleva son menton et l’embrassa. Ce baiser lui fit tout oublier. (...) Ce fut comme rentrer chez elle, renaître, ou découvrir une moitié d’elle-même qui lui avait toujours manqué. »

Pour le moment, j’aime tous les personnages. Le dévouement de Chaol. La détresse de Dorian. Et l'apparence trompeuse de notre redoutable criminelle (tellement plus fragile et instable). Ça promet ! Surtout que chaque décision, chaque non-dit, semble avoir des répercussions sans appel.

« L’extrémité de ses cheveux trempée de sang était rouge vif. Et ses yeux… ils n’exprimaient plus rien, comme si Keleana n’était plus qu’une coquille vide. Pendant un bref instant, il se demanda si elle allait le tuer aussi, simplement parce qu’il était là, parce qu’il avait vu sa part d’ombre. »

« C’était une déclaration de guerre contre eux tous. Qu’ils tremblent devant ce qu’ils avaient réveillé. »

Impossible pour moi de résister à l’appel du tome trois, maintenant.

La Martinière J. fiction, 2020 pour la présente édition

Traduit par Anne-Judith Descombey

⭐⭐⭐⭐⭐

30/05/22

Saba, Ange de la Mort (Les chemins de poussière #1) de Moira Young

Petite relecture du tome 1 avant de plonger dans la suite (jamais lue). Oups. Et c'est tellement bon ! L'ambiance, les personnages, l'aventure. Suis conquise, à nouveau.

Saba Ange de la MortDans un monde ravagé et corrompu, on suit le long parcours de Saba en quête de son frère jumeau, lequel a été enlevé par quatre cavaliers après avoir tué leur père. En chemin, la jeune fille va faire des rencontres, plus ou moins bonnes. Dupée, enchaînée dans une cage, forcée à se battre dans une arène, elle va prendre des risques insensés pour sauver un inconnu d'une prison en flammes, fuir avec d'intrépides amazones, rattraper les bourdes de sa petite sœur (insupportable), crever de faim et de soif, traverser des tempêtes de sable, échapper à des monstrueux vers géants - et j'en passe.

Le style n'est pas banal non plus. C'est une histoire dans laquelle on plonge en grimaçant tellement la langue est brute et sans artifice, ça change des standards mais ça colle tellement à la personnalité de l'héroïne. Saba possède l'étoffe d'une Katniss ou d'une Keleana. C'est une nana forte et intraitable. Elle a grandi dans la misère, n'a reçu aucune éducation, n'accorde sa confiance à personne, ne jure que sur son frère et se nourrit d'une colère rouge dans le ventre qui lui donne cet instinct de survie.

Un certain Jack au charme malicieux va venir s'y frotter aussi. Le fou. Mais on adore. Bizarrement, j'avais zappé le personnage de DeMalo ! Et maintenant, me voilà intriguée... Énigmatique, sombre, dangereux. Hmm. Et je ne vous dis pas comment il dévisage Saba la première fois qu'ils se croisent ! Pfiou. Certes, ça n'efface pas le sex-appeal de notre mauvais garçon, son sourire de travers, ses yeux gris argenté, ses chansons paillardes etc. Le bijou (pierre de cœur) a déjà craqué pour lui.

Bref. Super début de saga ! Ambiance suffocante. Atmosphère type western post-apo. Personnages bourrus. Émotions sans chichi. Lecture en apnée. Sensation grisante. Saba déchire. N'hésitez plus. Vraiment, cette saga mériterait une seconde chance !

Gallimard Jeunesse, 2011 pour la traduction française / 2013 pour la collection Pôle Fiction

Traduit par Laetitia Devaux

“Yer in my blood, Saba, he says. Yer in my head. Yer in my breath, yer in my bones...gawd help me, yer everywhere. You have bin since the first moment I set eyes on you.”

⭐⭐⭐⭐⭐


22/05/22

Crois en moi (Insaisissable #4) de Tahereh Mafi

Crois en moiEn 2017, Tahereh Mafi annonce qu'elle va écrire une suite, déclinée comme une saison deux, à sa série iconique. C'était un pari fou mais un défi de taille. La série a en effet évolué. L'action est d'abord longue à se mettre en place. Par contre, la tension psychologique est bien réelle. La plume de Tahereh est plus accomplie. On sent son attachement à ses personnages, à montrer qu'ils ne sont pas parfaits.

D'ailleurs, tous les points noirs du début s'expliquent. Tout prend sens au fil des pages. Un peu de patience. Certes, Warner est l'ombre de lui-même. Son passé lui revient comme un boomerang. Juliette n'est pas prête à encaisser les coups. Pourtant, c'était logique ! Mensonges. Non-dits. Ou trahisons. Tout part en cacahuète. Et la série prend un nouvel envol.

Spoiler Alert. Juliette a pris les commandes du Secteur 45 et attend la risposte... qui se fait attendre. La jeune femme veut marquer les esprits, prendre ses propres décisions, être indépendante. Elle ne veut pas être un poids pour Warner ou ses compagnons. Et prend en pleine poire les alliances entre les familles des dirigeants. Leur enfance commune. Leur éducation. Leur avenir entrelacé.

Car Warner va trop tarder pour lui confier les ficelles du métier. En vérité, il vit un deuil difficile et ne trouve pas les mots pour exprimer ce qu'il ressent. Comme s'il avait honte de son état d'esprit. C'est déroutant quand on ne soupçonne pas cette facette chez lui. Ça, et tant d'autres choses encore. J'ai bien cru que j'allais prendre Adam dans mes bras !

Pendant ce temps, les enfants du Rétablissement s'invitent en Amérique du Nord pour rencontrer le Phénomène Juliette. Ils viennent la jauger, puis faire leurs rapports à leurs parents. Les codes sont écrits d'avance. Mais surtout, tout le monde semble être au courant de son grand secret. Même Castle, qui ne cesse de jouer un rôle pas très net.

Préparez-vous à une déflagration d'une ampleur dévastatrice. Mais. Vraiment.💔 Si vous aimez les déclarations dramatiques et déchirantes, c'est ici. “Give me another chance, ” he whispers, resting his forehead against mine. “Please,” he says softly, “I swear on my life. I won’t disappoint you.”

Certes, la nouvelle ambiance de la série a changé et s'éloigne des prémices de Shatter Me (Ne me touche pas). Les personnages peuvent parfois rétropédaler. Les émotions sont fortes, disproportionnées et omniprésentes. Ça reste cependant très cohérent. Rappelons que Juliette a fait le hold-up du siècle ! Imaginez une jeune femme inexpérimentée à la tête d'un monde à reconstruire. C'est loin d'être simple, donc.

Pour l'heure, je suis séduite et même curieuse de cette orientation aux mille possibilités. 

Éditions Michel Lafon, 2018 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Philippe Mothe

“So this—
This is agony.
This is what they talk about when they talk about heartbreak. I thought I knew what it was like before. I thought I knew, with perfect clarity, what it felt like to have my heart broken, but now—now I finally understand.”

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Ne m'abandonne pas (Insaisissable #3) de Tahereh Mafi

Ne m'abandonne pasL'univers n'est pas super abouti, l'action intervient tardivement et les solutions sont presque expédiées ou trop belles pour être vraies. Et pourtant, je ne regrette rien. Certains passages sont déchirants, d'autres agaçants. Les personnages évoluent. La perfection existe, encore une fois. Suis pas loin d'être en PLS après ça.

Juliette, notre héroïne, va enfin apprivoiser ses pouvoirs et se comporter en maillon fort de la résistance. Son groupe a trouvé refuge auprès de l'ennemi. Car tous ont compris qu'un lien hors du commun existe entre Warner et elle. Le commandant en chef a remis sa vie entre les mains de la jeune femme. En retour, celle-ci ne fait que piétiner ses sentiments. “I love you and it isn’t enough.”

Montagnes russes émotionnelles. Ou je n'y comprends rien.

Par contre, le comportement d'Adam est désespérant. Sa colère. Sa frustration. Sa violence. C'est déroutant de sa part. Je ne comprends pas le choix de Tahereh Mafi d'avoir altéré un personnage au préalable doux et prévenant. Je regrette un peu ce parti pris. Valoriser un potentiel au détriment d'un autre, ce n'est pas fair-play.

Mais ce tome reste incroyable à lire, à découvrir, à suivre. J'ai beaucoup aimé : la tension entre Juliette et Warner, la préparation du soulèvement contre le Rétablissement, la perfidie d'Anderson, l'humour de Kenji, les confidences, les plans cachés, l'admiration sans limite de notre psychopathe patenté, “Ignite, my love. Ignite.”

Finalement, je comprends la nouvelle saison car l'histoire ne peut pas nous laisser sur cette note. C'est trop vague, trop illusoire. J'EN VEUX ENCORE. Je veux du Warnette. Je veux des réponses. Et je veux encore cette écriture, musicale et romantique, bref magnifique !

Éditions Michel Lafon, 2014 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

“You allow the world to think you're a heartless murderer," I tell him. "And you're not."
He laughs, once; his eyebrows lifting in surprise. "No," he says. "I'm afraid I'm just the regular kind of murderer.”

⭐⭐⭐⭐⭐❤️

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21/05/22

Ne m'échappe pas (Insaisissable #2) de Tahereh Mafi

Ne m'échappe pasSpoiler Alert. La Juliette du Point Oméga est pénible - merci Kenji d'avoir exprimé haut et fort ce que nous pensions tous. Haro sur son attitude puérile et égoïste ! Adam, pas mieux dans ce psychodrame en puissance. Et Warner, égal à lui-même.

Juliette a donc rejoint la résistance, après avoir échappé à Warner en lui laissant un souvenir cuisant. Mais sa relation avec Adam est compromise. Les pouvoirs de la jeune fille ne font que bouillonner dans ses entrailles. Ils ne demandent qu'à sortir et sont incontrôlables. 

La situation au Point Oméga est tendue. La présence de Juliette met finalement tout le monde en danger, d'autant que Warner n'a pas renoncé à elle. Il la traque et accompagne jour et nuit les patrouilles qui sillonnent le Secteur 45. Ses sentiments ne font que la troubler, car Juliette refuse de voir au-delà de l'image du meurtrier impitoyable qu'il est. 

Et pourtant... et pourtant.

Mon cœur, lui, a chaviré. Dans ce roman, j'ai beaucoup soupiré contre l'héroïne. Trop centrée sur ses atermoiements amoureux. Elle saoule le monde avec son histoire impossible. Adam est affaibli. Sujet à une batterie de tests. Le couple passe moins de temps ensemble, et donc ne se parle plus. S'installent les incompréhensions. Imaginez alors les crises de larmes et les déclarations déchirantes... Inspire, expire.

C'est un peu pénible car ça occulte presque qu'une révolution est en cours. Une opération pour éliminer le Commandant Suprême. Juliette doit être équipée pour sa première mission. Surprise : tout va partir en cacahuète. Mais notre héros au charme ténébreux va faire un retour fracassant ! Ô joie. 

... Bon, mon cœur va se briser au chapitre 62. Ça, c'est moins cool.

Sans quoi, quel plaisir de lire ce deuxième tome ! Au départ, j'ai un peu grincé des dents. Le changement d'ambiance est déstabilisant, les comportements des personnages sont parfois indigestes. Mais l'écriture fait des merveilles. Peu à peu, j'ai plongé avec délice dans l'histoire. J'ai accompagné Juliette (et Kenji) dans cette aventure dingue, dingue, dingue.

On s'habitue également au rythme erratique de la série. Tahereh Mafi joue beaucoup avec la sensibilité des personnages, faisant apparaître des faces cachées et des fêlures insoupçonnées. La notion de triangle amoureux est d'ailleurs biaisée dès le départ. Mais tout s'explique. Patience... 

Éditions Michel Lafon, 2013 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

“I want you,” he says. He says “I want all of you. I want you inside and out and catching your breath and aching for me like I ache for you.” He says it like it’s a lit cigarette lodged in his throat, like he wants to dip me in warm honey and he says “It’s never been a secret. I’ve never tried to hide that from you. I’ve never pretended I wanted anything less.”

⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/05/22

Ne me touche pas (Insaisissable #1) de Tahereh Mafi

Ne me touche pasJe n'avais pas relu la série depuis dix ans et je retombe en amour. Je retrouve un premier tome qui me frappe par sa fraîcheur et sa timidité de débutant. C'est charmant. L'histoire se déploie lentement mais se révèle fortement addictive. En une soirée, c'était bouclé. J'ai déjà enchaîné avec la suite. Oui, ça m'avait manqué !

Juliette est internée dans un asile, persuadée d'être un monstre. Ses parents ne veulent plus entendre parler d'elle, depuis le jour où elle a tué accidentellement un enfant. Car Juliette est capable de tuer par un simple toucher. Nulle explication à ce phénomène. La jeune fille vit un cauchemar et frôle la folie.

Seule, dans sa cellule, elle reçoit finalement la visite d'un garçon, Adam, qu'elle a connu dans son enfance. D'abord, elle doute de lui. Refuse de lui parler. Puis cède à la curiosité. Ensemble, ils rêvent de s'enfuir. C'est alors que des soldats débarquent pour la conduire auprès du Commandant en chef.

Warner a en effet décidé de faire d'elle son arme redoutable. Concrètement, le monde est en ruine. Catastrophes écologiques et effrondements économiques. La population a remis son destin entre les mains du Rétablissement. À travers les continents, des Commandants Suprêmes assurent le maintien de l'ordre et veillent à protéger les plus faibles.

Warner, le fils de l'un d'eux, a décroché le poste du Secteur 45. Il est obsédé par Juliette. Certes, il se montre brutal et empressé. Limite psychopathe. Il la couvre de belles toilettes, lui sert trois repas par jour. Il lui répète qu'elle est incroyable. Que son potentiel est énorme. Trop, c'est trop. Juliette étouffe, refuse ses discours et cherche à s'évader. Au fond, c'est une bombe à retardement. Et le détonateur est enclenché. 

Ce premier tome place ses pions, fait entrevoir un univers et des personnages, une tension psychologique et un mouvement dramatique qui vont prendre de l'ampleur. L'écriture de Tahereh Mafi est prodigieuse - poétique, scrupuleuse, obsédante. Elle pointe les failles et les errances du cerveau de l'héroïne. Sa détresse est profonde, mais sa résilience bien réelle. Un mélange de force et de faiblesse. Et tout ça, oui, est fascinant.

Michel Lafon, 2012 - Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Noël Chatain

Warner drops his hand. His glassy green eyes are so delighted I'm petrified.
"God, I've missed you," he says to me.
"You didn't actually think I'd let you go so easily?

⭐⭐⭐⭐⭐❤️

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29/04/22

Rêves de Liberté (Accords Corrompus #4), de Kelly St Clare

reves de liberté

L'heure est grave. Il s'agit du dernier tome de la série des Accords Corrompus. Et mon cœur s'affole. Comment vais-je surmonter le vide et la perte ? Ô tragédie. Tout ça pour dire que, vraiment, je suis conquise. Définitivement. Et je relirai sans hésitation les quatre tomes pour retomber en amour.

Yep. Ça ne rigole plus pour nos héros. Les derniers événements n'ont plus laissé de place aux doutes et ont entraîné la Tatuma Olina et le roi Jovan à soulever leurs armées pour affronter leur destin. L'épopée sera longue et dangereuse. Mais la tension sera également sensuelle. Au fil des chapitres, la relation du couple a fait battre mon petit cœur tout mou. Je sais ce qu'ils ont en tête, ce qu'ils veulent et désirent, mais ce qu'ils doivent endurer pour l'obtenir aussi. Argh. Voilà qui promet un festival d'émotions, au cœur du champ de batailles. Oui, on adore ça.

C'est tout bon, sans fausse note, sans faute de goût, sans raccourci, sans cliché. Tout bon, vraiment. Au cours des quatre tomes, l'histoire a beaucoup évolué et bouleversé les attentes. Les personnages ont appris, ont grandi, ont aimé. Et les mondes à explorer ont été multiples. Les deux royaumes opposés, Osolis et Glacium, mais aussi l'Oscala et sa traversée périlleuse, les cercles extérieurs où la misère s'entasse, les peuples cachés et les secrets de longue date.

Ai-je déjà précisé que j'étais amoureuse ? Parce qu'il y a tout de même des émotions fortes dans ce dernier tome. Des drames, des larmes, des départs. Et mon cœur, en miettes. Certaines déclarations font un peu perdre la tête. Bon sang, si ce n'était pas déjà fait, j'aurais été totalement fichue. “The answers will always be no," he says. I smile sadly over my shoulder. "Always is a very long time.” Les répliques de Jovan font mouche. Et ses ruses, inattendues. C'était adorable de l'entendre réciter son plan et relever tous les indices semés comme un petit poucet. C'était parfait ! J'ai gloussé comme une dinde.

Pour son univers, son imaginaire et ses personnages, foncez découvrir cette série. Ça a été mon coup de cœur du Mois d'Avril ! ♥

éditions Bookmark, coll. Infinity - 2019 pour la traduction

 ⭐⭐⭐⭐⭐

Admirez cette carte pour un aperçu des mondes à découvrir.

rêves de glace carte

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,