10/02/20

Son Espionne Royale mène l'enquête (Her Royal Spyness Mysteries, #1), par Rhys Bowen

SON ESPIONNE ROYALE MÈNE L'ENQUÊTE TOME 1Besoin de raffinement avec ambiance délicieusement guindée ? Hop, suivez lady Georgiana de Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, qui s'improvise gouvernante, femme de ménage et apprentie détective dans cette virevoltante aventure !
Privée de sa rente annuelle, Georgie s'offusque des fiançailles envisagées par sa famille et choisit de se rendre seule à Londres pour subvenir à ses besoins. Vendeuse chez Harrods ? modèle pour styliste en vogue ? pique-assiette insouciante ? domestique incognito ? Notre demoiselle ne manque pas d'idées et encore moins d'imagination.
Même si elle réalise un peu brutalement l'austérité de son nouveau quotidien (préparer ses repas ou activer la chaudière pour son bien-être), elle s'en remet aussi à son titre pour rebondir et saisir les opportunités. Seule la découverte d'un cadavre dans sa baignoire va finalement lui donner du fil à retordre !

L'intrigue sera donc volubile et légère car point de suspense de folie. C'est charmant et débordant de peps. Par contre on oublie la présentation de l'éditeur qui n'a vraisemblablement pas lu le même roman (présentation réductrice et surfaite). Pour le reste on s'accorde sur la fraîcheur de Lady Georgiana, sa grâce, son humour, sa maladresse, et sur la dynamique de l'enquête, joyeuse et pimpante. Vraiment pas de quoi s'ennuyer !
C'est aussi le pur produit du flegme britannique qui offre le cadre idéal, la comédie enlevée et singulière, les personnages pittoresques et l'envie d'y revenir au plus vite... car OUI j'ai beaucoup aimé ce premier tome d'une série sans prétention mais merveilleusement cosy, vintage, poudrée, pompeuse et désuète. Tout ce que j'aime.

Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2019

Traduit par Blandine Longre

#challengebritishmysteries chaperonné par @lou_myloubook et @hildelle

 


08/02/20

Endgame, Tome 1 : L'appel, de James Frey & Nils Johnson-Shelton

A66215Extraordinaire ! Vraiment. Mis de côté à sa sortie - à cause de son volume, oups - ce roman s'est miraculeusement rappelé à moi et s'est imposé en deux nuits blanches. Yep. À tous ceux qui aimeraient lire un roman type Hunger Games, je vous le dis, foncez !

Endgame, c'est un Jeu impitoyable qui vise la fin du Monde. Douze candidats, issus de peuples anciens, sont destinés à se défier. Leur but : décrocher trois Clefs et résoudre la Grande Énigme. Ils ont grandi dans l'attente de cet Appel. Armés d'une détermination farouche, ils disposent aussi de leur lourd héritage pour remporter la victoire (et assurer la survie de leur Lignée). Ils ne possèdent aucun pouvoir magique. Ils ne sont pas immortels. Seules les alliances pourraient les guider à déjouer les pièges... les alliances mais aussi les trahisons car dans Endgame tous les coups sont permis. Qui sera, sera.

Les auteurs nous mettent très vite dans l'ambiance : sans concession et d'une violence implacable. On fait un rapide tour d'horizon pour connaître les Candidats, dont Sarah (l'américaine à la vie ordinaire), Chiyoko (l'étrange japonaise qui ne parle pas), Jago (le mafioso péruvien), Baitsakhan (un môme psychotique), Maccabee (le millionnaire aguerri) ou Shari (une jeune femme pensive et réservée). Un casting assez riche et varié auquel on s'attache, on s'interroge, on doute. On n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs.
Car le rythme imposé est vif et ardent, du coup il faut mémoriser vite et bien les noms pour se lancer à fond dans le jeu. La lecture n'en est que plus intense et passionnante ! Ça cogne, ça explose, ça tranche... les joueurs se pourchassent et parcourent le globe à la recherche des indices. Ils piratent les réseaux, détournent des avions, espionnent et scellent des pactes qui seront brûlés sans état d'âme. Palsembleu ! ça dépote.
Moi j'ai tout gobé, tourné les pages comme une timbrée, tout lu avec des yeux hallucinés, eu mon petit cœur brisé à la fin et pesté contre la vie qui m'impose de dormir ou d'honorer une vie sociale (m'écarter de la suite... bouh quel déchirement !). Oui j'en suis là.
Accro, carrément.

Gallimard (2014) - Traduit par Jean Esch

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or.
> Pour participer sur https://keplerfuturistics.com/
> Lire les règles de la chasse au trésor Endgame sur www.endgamerules.com

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

 

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30/01/20

Allô, Major Tom ? de David M. Barnett

Allô Major TomRien de prédisposait un simple technicien en chimie à devenir le prochain astronaute pour une mission sur Mars. Le jour de la présentation à la presse, Thomas Major croise le candidat en question sauf que celui-ci s'écroule à ses pieds. Plouf, arrêt cardiaque. Thomas saisit sa chance et enfile la combinaison avant de sourire béatement aux photographes du pays. Comme dans la pub !
L'agence spatiale britannique est en ébullition. Qui est cet intrus ? comment endiguer l'engouement des médias ?
« La cité des étoiles, en Russie, veut connaître son expérience avant de démarrer l'entraînement. Est-ce qu'il a au moins quelques heures de vol à son actif ?
La responsable des embauches collaborateurs parcourt ses notes et dit : - Seulement sur Ryanair, pour être honnête.
Baumann se ragaillardit.
- Il a été pilote de ligne ?
- Non. Il est parti en vacances, une fois. Il a détesté, d'après nos informations. »
Trop tard pour reculer. La chargée de communication propose de façonner ce nouveau visage pour devenir l'idole d'une génération. Mais Thomas n'est pas très coopératif. S'il a choisi de tout plaquer sur Terre, c'est parce qu'il est grincheux, solitaire et amer. Son dernier coup de fil, pense-t-il, est réservé à son ex (Janet). À la place, c'est Gladys qui répond. 
Gladys Ormerod est une mamie qui élève seule ses deux petits-enfants, pendant que leur père est en prison. Elle perd aussi un peu la tête. Soucieuse de ne pas alerter les services sociaux, Ellie, l'adolescente de quinze ans, se démène car la situation est grave : mamie a été escroquée sur internet et a perdu tout l'argent du foyer, son frère James se fait harceler à l'école et souhaite participer à un concours pour scientifiques en herbe. Le coup de fil de Major Tom va donc tomber à pic pour cette famille aux abois !

En attendant, la lecture tourbillonne en émotions et en épopées farfelues. On suit avec bonheur Ellie et ses proches dans leur course désespérée pour ne pas boire le bouillon... à côté de ça, on découvre un homme dans l'espace qui fuit lui aussi ses fantômes et qui pensait n'avoir rien à perdre. Son voyage et sa rencontre avec les Ormerod lui font revoir sa copie au terme d'incroyables retournements de situation !
Scientifiquement, cette histoire est bien évidemment en toc - l'auteur s'en excuse - mais on s'en moque car on s'attache surtout à partager les hauts et les bas de ces personnages meurtris et en pleine dérive. Le roman est aussi un clin d'œil à David Bowie (la conférence de presse tombe le jour de son décès). La mission Mars s'essoufflait déjà avant même de décoller - douce ironie. Ground Control to Major Tom ! C'est le leitmotiv du roman : un roman drôle, tendre, attachant, optimiste et bienveillant. On le referme non sans émotion... There's a starman waiting in the sky ♪♫
https://youtu.be/tRcPA7Fzebw

JC Lattès (2018) - Traduit de l’anglais par Claire Breton

 

Posté par clarabel76 à 16:00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/01/20

Stella et les Mondes Gelés (Le club de l'ours polaire #1) par Alex Bell

Le club de l'ours polaireQuelle fabuleuse lecture !
Stella Floccus Pearl vient enfin d'obtenir le droit d'accompagner son père Félix dans son expédition. Pour la fillette de douze ans, l'occasion est trop belle pour vivre en vrai ses rêves les plus fous. Mais pour cela, il a fallu négocier son titre de Membre Junior et (hélas) Temporaire auprès du Cercle de l'Ours Polaire. Stella et Félix doivent maintenant prouver que sa place est amplement méritée.
Et pourtant... « une règle bien connue veut que les expéditions audacieuses dans des contrées sauvages ne se déroulent pas toujours comme prévu » : les traîneaux sont à peine lancés sur les pistes enneigées et déjà les loups partent en vrille. Les quatre enfants à bord sont brutalement livrés à eux-mêmes, débutent aussi de folles et palpitantes aventures...
En route vers l'inconnu, semé d'embûches, auprès de compagnons très dissemblables : Stella doit composer avec son cousin Dragigus, timide et maladroit, Shay, un valeureux chuchoteur de loups, et Ethan, un irascible magicien qui appartient au club concurrent du Calmar Géant. Forcément leurs différences serviront d'armes pour affronter les obstacles et enrichir leur équipe de bras cassés.

En attendant, c'est un savoureux mélange de complicité, d'humour, de magie, de mystères et de rebondissements. Pour Stella, le voyage la conduira jusqu'aux secrets de ses origines - la fillette avait été abandonnée dans la neige et recueillie par Félix vers l'âge de trois ans. C'est aussi une histoire pleine de clins d'œil pour La Reine des neiges ou Les Royaumes du Nord : paysages du bout du monde, ambiance glaciale, créatures fantastiques, folklores et légendes... Cette lecture inspire une envie de voyage et d'évasion - c'est tout cuit ! La suite est déjà disponible avec Le Mont des sorcières.

Gallimard Jeunesse (2018) - Traduit par Faustina Fiore

illustré par Tomislav Tomic

Parution en format poche chez FOLIO JUNIOR (2019)

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12/01/20

Les Mystères de Larispem : L’Élixir ultime, par Lucie Pierrat-Pajot,

Larispem L'élixir ultimePour moi, cette série a trop vécu dans l'ombre de La Passe-Miroir : pourtant, nulle comparaison n'est possible, si ce n'est d'avoir été également lauréat du Concours du Premier Roman chez Gallimard Jeunesse. Le sang jamais n'oublie était d'ailleurs arrivé ex-aequo avec le roman de Christelle Dabos ! Mon interprétation personnelle veut que le lecteur a foncé sur cette série en supputant qu'elle opérerait le même magnétisme. D'où certaines frustrations ou autres attentes... que sais-je ? En ce qui me concerne, j'ai adoré !

Les Mystères de Larispem nous plongent dans un imaginaire foisonnant - l'histoire se déroule après la Commune de Paris, sauf que l'issue est totalement réinventée et sert de lancement à notre lecture. On trouve donc une nouvelle hiérarchie, une ville transformée, une langue réécrite, un ordre social revu et corrigé, des inventions géniales et des complots toujours plus enragés.
Dans ce troisième tome, nos jeunes héros sont dans la panade, plus déchirés que jamais : Liberté a été démasquée et envoyée en prison, Nathanaël a pris la poudre d'escampette et Carmine a la mémoire en vrac mais ne décolère pas d'avoir été trompée par ses camarades.
Face à eux, les Frères du Sang prennent l'avantage. À leur tête, la cruelle Vérité de Maugardin ourdit son plan implacable en se procurant les preuves nécessaires pour son Élixir. La tension est à son comble dans ce dernier livre qui montre Larispem en plein chaos et ses personnages malmenés (chacun nous fait vivre son aventure donc cela élargit les perspectives et rend la narration encore plus vive et trépidante).
C'est donc sur un rythme enfiévré qu'on boucle notre tour de piste : action, rebondissements, émotions, retrouvailles et discordes... La lecture est palpitante et sert admirablement cette série audacieuse, à l'ambiance rétrofuturiste et aux richesses insoupçonnées !
Je conseille toujours et encore. ♥

Gallimard Jeunesse (2018)

Couverture illustrée par Donatien Mary

 

Posté par clarabel76 à 15:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06/01/20

Les Sept étoiles du Nord, par Abi Elphinstone

Les sept étoiles du nordCette lecture possède une aura magnifique !

Elle nous plonge dans un imaginaire fabuleux - moitié Reine Des Neiges, moitié Royaumes du Nord - avec une histoire ensorcelante qui raconte comment une reine maléfique prévoit d'étendre son pouvoir sur les terres gelées d'Erkenwald. Deux enfants vont s'opposer à cette folie : la jeune Eska, orpheline sans mémoire, prisonnière dans une boîte à musique, et Flint, un inventeur qui recherche sa mère et libère la fillette avant de l'accompagner dans une incroyable expédition.

Très vite le roman exerce un pouvoir de fascination qui ne nous quitte plus avant la fin : j'ai tout lu d'une traite, comme sous hypnose. J'ai aimé les décors, les personnages, les légendes et la magie qui débordent de cette aventure. Et puis en lisant les remerciements de l'auteure, j'ai été touchée par son parcours et le contexte dans lequel elle a écrit son livre. On comprend mieux les valeurs d'espoir et de courage qui s'en reflètent : c'est extraordinaire !

En tout cas, rien que pour l'effet « petite bulle hors du temps », cette lecture est parfaite ! J'ai adoré. ♥

Gallimard Jeunesse (2019) - traduit par Faustina Fiore

Illustration de couverture : Daniela Terrazini

Le travail éditorial est d'ailleurs magnifique : tranche couleur, rabats imprimés, pelliculage soft touch... un vrai  bijou qui accentue cette impression d'adéquation entre le fond et le forme. Absolument magique !

Et pour prolonger cette sensation, lisez également : Le chagrin du Roi mort, de Jean-Claude Mourlevat & La forêt des cœurs glacés, d'Anne Ursu.

“I don't think you have to fight with weapons to be a warrior. You could fight with love and tears and inventions instead, that would probably be just as good.”

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/12/19

Les Disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir 2), de Christelle Dabos

A66198

« Il n’y a que deux catégories de femmes dans l’entourage de notre seigneur Farouk. Celles qui cèdent leurs charmes et celles qui cèdent leurs services. Si vous ne participez pas à son plaisir, vous ne survivrez pas longtemps ici. »

Après Les Fiancés de l'Hiver, on retrouve Ophélie dans sa nouvelle fonction de Vice-Conteuse officielle. Un caprice de Farouk ? En fait, notre héroïne n'a plus trop le choix mais s'emmêle vite les pinceaux. Elle accepte donc de se pencher sur un autre sujet d'actualité et se met à enquêter sur les disparus de Clairdelune. Encore un piège ? Hmm, hmm. 

Heureusement, Thorn veille au grain. Toujours taciturne et ombrageux, notre Intendant est loin d'être totalement indifférent aux agissements de sa promise. Mais l'engagement du couple n'a vraiment pas la cote auprès des Courtisans.

Et ça conspue, ça murmure, ça trahit, ça menace à coups de lettres énigmatiques... Oh oui, il y a du suspense dans ce roman ! C'est très excitant. Ce tome est encore plus formidable et captivant. J'avais été envoûtée par le tout premier, mais celui-ci m'a tenue en haleine. J'ai adoré.

Christelle Dabos est vraiment douée : plume élégante, charme fou et imaginaire foisonnant... vraiment, vraiment du talent !!!

©2015 Editions Gallimard Jeunesse
(P)2019 Editions Gallimard Jeunesse

La lecture de Clotilde Seille, « inventive et subtile », est désormais inscrite dans notre ADN. C'est une formidable voix de conteuse, qui nous transporte en plein cœur du monde merveilleux de la Citacielle. Finalement, on oublie vite nos réserves du début ! La lecture audio est une réussite.

 Les Disparus du Clairdelune

Lauréate du Concours du premier roman organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2012,
Christelle Dabos confirme dans ce deuxième tome un talent hors du commun.


Grand prix de l'Imaginaire 2016

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13/11/19

Les Fiancés de l'hiver (La Passe-Miroir 1), de Christelle Dabos

A65376

Ce n'est pas faute d'avoir été prévenue : ce roman, tu verras, exhale un charme hypnotique contre lequel tu ne pourras guère résister. Au-delà de la magnifique couverture, c'est tout un monde, tout un univers qui s'ouvre à toi. Et c'est grandiose.

L'histoire, en quelques mots... Rien ne prédestinait Ophélie à quitter le cocon douillet de son enfance... si ce n'est ses fiançailles avec un inconnu (Thorn) et l'obligation de vivre loin de chez elle, auprès de sinistres individus qui la méprisent ou veulent lui faire la misère. Ophélie est une demoiselle très discrète, qui parle peu ou juste en murmurant. On dirait une petite souris grise, planquée dans son écharpe et derrière sa paire de lunettes, toujours le nez dans des livres. Peu aguerrie aux enjeux politiques et aux ambitions dévorantes, la demoiselle se trouve soudainement propulsée au cœur d'une arène froide et dangereuse...

Mais l'histoire n'a pas tout dit... des dons cachés, des dons singuliers, des pouvoirs convoités, des clans alliés et des clans ennemis, des contacts rapprochés, des discussions franches et des aveux d'indifférence... tout ça, tu le sauras en te procurant ce roman.

Vrai de vrai, cette lecture est imprégnée d'une aura fabuleuse et envoûtante. À peine les premiers mots collés sur le papier, ils nous aspirent et nous emprisonnent. Comme un enchantement magique : on n'a plus envie d'aller voir ailleurs et on se surprend à y penser jour et nuit. J'ignorais totalement dans quoi j'embarquais - j'ignorais tout de l'histoire de La Passe-Miroir - une véritable prouesse depuis le temps que la série rôde autour de moi avec des yeux aguicheurs - et pourtant j'ai résisté vaillamment car je refusais de souffrir l'attente des parutions.

L'annonce du dernier tome approchant, j'ai donc profité de la découverte en livre audio pour plonger dans cet imaginaire extraordinaire. C'est indescriptible à raconter. Tous ceux qui avaient déjà succombé m'avaient averti que ce roman avait un pouvoir magnétique.

Ils avaient raison.

Donc je n'en dévoile pas davantage : juste cédez à la tentation !

****************************

 

Les Fiancés de l'hiver

©2013 Éditions Gallimard Jeunesse. Couverture illustrée par Laurent Gapaillard (P)2019 Éditions Gallimard Jeunesse

Alors, cette version audio ?

Il y a du bon et du moins bon :  l'interprétation est élégante mais peu enjouée... Le ton est grave, assez pesant. Et parfois cela plombe l'ambiance. Par contre cela n'a pas été rédhibitoire non plus. Certes, je n'aurais probablement pas imaginé la voix des personnages de cette façon... mais cette impression (mitigée) se dissipe au fil du temps.

En tout cas, c'est un livre audio parfaitement exécuté pour une série qui était fortement attendue !!! Merci.


Pour info : le livre 2 sort en format audio courant JANVIER 2020. ♥

 

La Passe-miroir est le lauréat du concours du premier roman jeunesse

organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

 

17/10/19

Alice Crane : Les Corbusards (Tome 1), par N.M. Zimmermann

Alice Crane Les CorbusardsCette série est en fait le prolongement d'une autre : EdenCity (Milan, 2007) qui présentait l'Organisation et ses Spécialistes en chasse contre les Corbusards (toutes sortes de créatures inhumaines) pour un avenir incertain.
Les enjeux sont toujours aussi flous dans cette histoire : une légiste fraîchement diplômée, Alice Crane, n'en revient pas d'avoir perdu son cadavre pour son premier jour à la morgue. Pire, elle recroise son macchabée en pleine rue et en bonne santé. Pour en avoir le cœur net, elle se lance à sa poursuite et entre dans un bar en ignorant qu'il s'agit d'un repaire à vampires.
Dès lors, sa petite vie tranquille est fichue. Alice va être victime d'attaques à répétition, ne pourra plus rentrer dans son appartement, devra envisager une nouvelle carrière (et pourquoi pas rejoindre l'Organisation ?). En fait c'est un choix qui n'en est plus un. Pour sauver sa peau, Alice Crane doit renoncer à sa liberté.
Car si l'univers des Corbusards est obscur et dangereux, la menace au sein de l'Organisation est également réelle. Entre les ambitions des dirigeants, les non-dits et les pactes confidentiels, les motivations de l'agent James Flynn (graou), au final nul n'est vraiment ce qu'il semble être.
Et c'est ça qui est bon ! On ne devine rien, on suppose tout. On flippe et on s'interroge tout du long. En gros, c'est CAPTIVANT ! J'ai dévoré ce roman en quelques heures et enchaîné avec la suite (Les Anciens Dieux) tellement j'étais happée par l'histoire. J'ai beaucoup aimé l'ambiance, les personnages, les dialogues, les rebondissements, les doutes et l'attente qui précède l'excitation de savoir. Tout est excellent.
Faites comme moi, foncez. Il n'est jamais trop tard pour se mettre à la page !

seuil, 2014

#ChallengeHalloween #MonstresCréatures

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/10/19

Ceux qui ne peuvent pas mourir : La Bête de Porte-Vent, par Karine Martins

J01868Pour son premier roman, Karine Martins promet une ambiance fabuleuse (énigmatique et inquiétante), des personnages drôles, attachants et également mystérieux. On a aussi une enquête un peu spéciale - un village breton déplore une série de meurtres sauvages - qui deviendra la nouvelle mission de notre spécialiste en créatures hérétiques, expédié séance tenante sur les lieux pour mettre un terme au massacre.

Mais Gabriel Voltz n'est pas un enquêteur ordinaire. Enrôlé par une confrérie secrète, aux méthodes parfois radicales, l'homme ne cache pas son amertume et sa méfiance car il vient de recueillir une jeune orpheline, après être intervenu dans l'auberge de ses parents, et il n'ignore pas que la présence de Rose à ses côtés est interdite. Son employeur n'est pas dupe et se montre de plus en plus menaçant. Cabochard et ombrageux, lui aussi, Voltz refuse de céder et se sauve en Bretagne avec sa nouvelle assistante (pas très exemplaire car fouineuse et têtue).

Dans ce village près de Morlaix, Gabriel est mis au parfum par le prêtre local et comprend alors que la traque s'annonce ardue. Les crimes sont atroces, les villageois sont aux abois, les esprits s'échauffent, les soupçons pointent une guérisseuse (herboriste) débarquée de nulle part et le maire s'enferme dans son manoir, replié dans son malheur et renonçant à apaiser la haine et la colère de ses administrés. Le séjour de Gabriel et Rose ne leur laissera aucun repos : la tension est explosive, les attaques se répètent et la peur fait perdre toute raison. En plus, de nombreuses révélations viennent chambouler le tableau mais rendent la lecture palpitante tant l'intrigue devient sombre et haletante. Impossible à décrocher.

En résumé, ce roman nous plonge dans un univers remarquable qui brouille tous nos repères. Cette sensation de vertige est toutefois jubilatoire et j'ai adoré chaque parcelle de cette histoire. Vivement la suite.

Gallimard Jeunesse (2019) - couverture illustrée par : Riff Reb's

#ChallengeHalloween #MonstresCréatures

Dans un XIXe siècle fantastique, la traque sombre et haletante d'un irrésistible duo d'enquêteurs.

 

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,